JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 350 (sites) | 666 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Adaptation, puristes : la lettre et l'esprit. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
Pour ce qui est du SdA, le producteur qui "oublie" Tom Bombadil n'a jamais compris le SdA je crois... Sinon je suis parfaitement d'accord avec ton analyse et à quel point cette adaptation est ratée...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
Kelem Khâl La'Ri
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
 
Etant pourtant un puriste de certaines oeuvres comme le Seigneur des Anneaux, comme le cycle de Dune également, je ne suis cependant pas en total accord avec toi Alamankarazieff.

La première question que je te pose est : As-tu vu la version longue du SdA ? Si oui, tu as du voir de quelle manière était décrite la Comté, comment Gimli s'est comporté lors de la cérémonie de la remise des cadeaux par Galadrielle. As-tu également regardé les différentes interviews de P. Jackson expliquant pourquoi il n'a pas intégré Tom Bombadil à son film ?

Bien sur, j'aurais souhaité le voir aussi, bien sur je ne comprends pas pourquoi une compagnie de la Lorien débarque au Gouffre de Helm, mais je n'en reste pas moins agréablement surpris par cette adaptation, surtout le premier volet d'ailleurs, le second m'ayant quelque peu laissé sur ma faim tout de même, mais attendons la version longue.

Ah... très intéressant à écouter aussi : les impressions de John Howe sur le film...

Quant à Dune, par exemple, il ne faut pas, je crois, considérer le film comme une retranscription des livres. Ce n'est pas le cas, c'est bel et bien une adaptation. Comment faire passer toute la richesse de centaines de page en 2 heures, difficile. Même si la fin semble vraiment bâclée, j'ai également apprécié ce film, le jeu des acteurs, la façon dont est présenté l'univers de F. Herbert, etc...

Bref, lorsque je regarde une adaptation, je ne la regarde surtout pas en me disant que je vais retrouver exactement l'ambiance du livre original. De plus, cette ambiance n'est-elle pas propre à chacun également ? Qui ne s'est pas plongé dans une telle oeuvre en écoutant une musique particulière, en se sentant dans une humeur non moins particulière, en vivant quelque évènement en marge de ces lectures... Bref, il me semble que chacun, à la lecture de telles oeuvres, se crée sa propre interprétation, son propre environnement de lecture, et que ceci ne peut guère être calqué dans un document filmé...

Enfin, ce n'est que mon avis de puriste également .
Lien direct vers le message - Vieux
Qelf
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de Kelem Khâl La'Ri
Quant à Dune, par exemple, il ne faut pas, je crois, considérer le film comme une retranscription des livres. Ce n'est pas le cas, c'est bel et bien une adaptation. Comment faire passer toute la richesse de centaines de page en 2 heures, difficile. Même si la fin semble vraiment bâclée, j'ai également apprécié ce film, le jeu des acteurs, la façon dont est présenté l'univers de F. Herbert, etc...
Je ne suis pas vraiment d'accord... Parce que Paul qui dévoile a sa mére leur ascendance Harkonnen vers la fin du film alors que dans le roman cette révélation intervient plus tot... c'est un chtit peu abusé. Sinon le gros probleme avec Dune, c'est que pour l'adapter (surtout l'agonie de l'épice) il faudrait pouvoir voir ce qu'il se passe dans l'esprit des personnages... or a moins de se lancer dans des effets spéciaux ridicules ca marche pas... donc ca coince
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
Citation:
Provient du message de Allodocteur
Et Star Wars tu en penses quoi? Perso je n'ai pas lu les oeuvres originales aussi j'aimerais connaître l'avis d'un expert pliz
C'est une novelisation et donc hors-sujet.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aron
Aron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aron
 
Citation:
Provient du message de Felomes
Mais pour d'autres films, c'est simplement parceque l'œuvre est difficilement transposable "comme telle", passerait mal à l'écran, serait, justement, en y restant fidèle, dénaturée. Ou que le grandiose d'une scène du bouquin ferait pâle figure sur un écran.. d'où les petites modifs de Kubrick sur Shining ( et les autres films sans doute, mais je n'ai lu que celui-ci).

Maintenant, ça peut donner prétexte au pire, c'est certain..
Shining était difficilement transposable, comme beaucoup de bouquins de King car son principal talent est de faire monter la mayonnaise lentement, très lentement, ce qui est compliqué à faire en 2 heures de film.

Mais Shining le film a subi plus que des "petites" modifications. C'est tout l'esprit du bouquin qui a été perdu et remplacé par la vision du réalisateur (vision que j'ai d'ailleurs détestée).

Alamankarazieff, on ne va pas refaire un débat sur le SdA, mais tes critiques sur l'appauvrisation de petits détails comme l'oeil, les duels ou Gollum se parlant à lui-même, je les trouve tirés par les cheveux. Il s'agissait tout de même de mettre à l'écran, et du en visuel, des impressions ou des pensées. Et là-dessus je trouve que Peter Jackson s'en est très bien tiré.
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Pour The crow comme pour Le seigneur des anneaux tu aurais pu t'éviter beaucoup de soucis en te limitant à une phrase que j'ai déjà cité : c'est pas pareil.
Bah oui comment montrer à l'écran des chose comme le double dialogue de gollum ou la métamorphose de théodred... comment montrer un oeil sans le montrer !!!!

LotR a montrer une chose, un véritable phénomène de société que Rollerball avait déjà mis en avant : le problème d'internet et des avis de gens qui se revendique "fan" et détenteurs d'un opinion qu'il pense juste alors qu'il en est à l'opposé.

Oui Jackson et Proyas on fait des choix qui n'appartient qu'à eux et qui donne leur vision du film. Mais dans les deux cas tes argument ne marchent pas ... si Proyas a alléger le film alors le fait est que ça n'a servit a rien puisque la classification limite de toute façon le publique (c'est ce que je mettais en avant avec les classification). Il n'avait aucun risque alors à faire du gore facile comme tu en veux. Oui parce que tu demande du meurtre à la Amercan history X sans te souvenir que The crow est une oeuvre "fantastique" et que pour arriver au malaise le American passe surtout par son rapport à la réalité.
Tu veux de crade et du malsain dans ce cas la moi je regarde street trash, parce que avec tout les meutres qu'il y a dans le bouquin le FILM (c'est de ça qu'on parle non) aurait été un vague remake du "Justicier dans la ville" avec a la place de Bronson Lee, jouissif certe et violent mais perso je trouve pas la version du comics que j'ai (c'est la qu'il y a shisme ?? ) soit violente mais plutôt très mentale, alternée de poèmes et déprimante.
Proyas a axé son ADAPTATION (c'est de ça qu'on parle non ?) la dessus et sur le rapport à la musique voulu par O'barr (peut être pas par les fans mais après tout c'est lui le boss).
Pour LotR c'est idem compare avec les autres films de Jackson et tu verras que c'est un film de jackson avant tout.
Mais la question originale portait sur l'adaptation et là tu dérives sur le problème du film X ou Y
Dans les deux cas tu as complètement passé à l'as l'idée même d'adaptation pour essayer de prouver que un film et un livre c'est différent ... bah oui.
Tu veux vraiment des scènes de deux heures avec des hobbits qui marchent dans la neige ? des plans de cinq minutes sur un arbre avec la description botanique qui s'affiche ? tu veux cinq films de cinq heures pour ne pas rater deux page de romance entre galadriel et Gilmli qui n'apporte rien au récit (un avis totalement objectif t'en convaincra en deux secondes) ? je te suis pas là.
A moins que tu cherches à essayer de prouver que adapter un bouquin c'est forcement trahir l'oeuvre.
Si c'est ça alors encore une fois je suis totalement d'accord mais est ce que il fallait passer par toute tes critiques pour y arriver ? à quand un débat sur la taille des oreilles des elfes ?
Jackson et Proyas on pris un bouquin, en ont garder la base et on construit de grand film la dessus. Maintenant si tu trouves que ce sont de mauvais film ça ne tient qu'à toi mais dans ce cas là montre moi où il y a des erreurs de consistance du récit du film? ou sont les erreurs de montage, de mise en scène et autre : bref les erreurs du FILM puisqu'on parle de ça non
Oui Jacskon n'a pas axé le récit sur les hobbits mais sur des êtres différents et plus particulièrement sur le retour du Roi ... et alors. ça reste un conte épique et un grand voyage visuel au lieux d'un conte épique et d'un voyage par l'esprit.
Si tu vas au ciné en espérant voir le livre tu te plantes forcement (c'est pour ça que moi même je n'ai apprécie le film qu'à la deuxième vision).
Tu te trahis toi même en essayent d'effectuer le non sens du rapport nombre de page/durée de film !!! qu'est ce que ça veux dire ? il y aurait un facteur multiplicateurs entre les deux ? une équation: c'est ça l'adaptation ?
Tout découle de ça encore une fois, ta critique sur le coté MTV (pourquoi pas un autre chaine mystère ? ) revient à dire : c'est nul parce que y'a des images et qu'il montre ce qui est sous entendendu dans le film. J'imagine l'écran noir : bon là ils se battent mais on peu pas montrer parce que c'est pas clairement écrit dans le livre
Enfin bref pas un vrai débat sur l'adaptation c'est le seul reproche mais un post de fan comme (en minimisant) les quelques milliers de milliards qui existe déjà

PPS : par contre pour gimli bouffon je suis d'accord là
PS : top gun UK = -15 et au USA= PG(13), Rain man est R effectivement uniquement à cause du langage.


Citation:
Samsagace
le producteur qui "oublie" Tom Bombadil n'a jamais compris le SdA je crois...
Le "fan" qui veux voir bombadil à l'écran n'a non seulement pas compris le SdA (a moins qu'il considère que c'est un conte enfantin gnangnan) et encore moins compris le cinéma ... dans tout les cas celui qui veux du bombadil ne connais sans doute pas le mot "adapté".
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Stefenn
Stefenn [L_Syl]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Stefenn
 
Dans le cas des comics surtout pour les X-Men ils ont mélangés les plus vieux avec les plus jeunes Malicia étant une nouvelle iceberg un ancien comme torche qui est un des 4 fantastiques l'équipe des X-Men ressemblait a :

Serval
Cyclope
Hurleur
Tornade
Jean Grey (le phoenix après l'épisode 10)
Diablo
Colossus

les ancien étant

Cyclope
Jean Grey
angel
Iceberg
Le Fauve
Havoc
Lorna Dane

Les nouveau je connais moins bien

sinon les oeuvres sont bien retranscrite, je trouve seulement dommage de ne pas avoir fait un X-Men avec les sentinelles sa aurait arrachés.

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
Citation:
Provient du message de Darkmore
Le "fan" qui veux voir bombadil à l'écran n'a non seulement pas compris le SdA (a moins qu'il considère que c'est un conte enfantin gnangnan) et encore moins compris le cinéma ... dans tout les cas celui qui veux du bombadil ne connais sans doute pas le mot "adapté".
Je ne vois pas en quoi je n'aurai pas compris le SdA en voulant le voir à l'écran et aimerai bien que tu m'expliques là...
Un des thèmes les plus chers de Tolkien passe à la trappe avec la disparition de Tom (un monde sanctuarisé pour bien montrer à quel point l'univers du SdA est chaotique et l'éternelle question: qui est Tom? Sans compter une certaine présence du divin et une allusion à peine voilée à l'eden...) et je ne vois pas en quoi il n'est pas adaptable puisque justement j'ai cru entendre que Tom était dans la version longue... Bref critique rejetée.
Et sinon je ne perçois pas du tout le SdA comme une oeuvre pour enfant, je crois sans vouloir me jeter des fleurs être un des membres de JOL les plus documentés sur le SdA... (lecture de 3 essais sur le SdA, 2 thèses universitaires, lecture des lettres de Tolkien etc...)
Lien direct vers le message - Vieux
37106
Dauphin / Dauphine
 
Citation:
Provient du message de Prune
[...]
Ce n'est pas spécialement psychique quand même comme sensation, les personnages lors de l'Agonie ( avec un grand A ! ) gagnent deux capacités : affecter les molécules qui parcourent leur corps ( on peut le retranscrire assez facilement par un petit monologue du personnage veillant Paul et par une amélioration de la mine de celui-ci à une vitesse très rapide ) ainsi que la Mémoire Seconde. Selon moi, c'est assez facile de la retranscrire à grands coups de flashbacks et la même chose pour la Vision Presciente. Non ?








Joy, pas loin du hors-sujet.
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Samsagace: je ne voulais pas dire que tu ne connaissais pas Tolkien rassure toi
Mais accorder à Tom une importance qu'il n'a pas est une erreur pour moi et surtout très symptomatique de l'attitude "bornée" de certains fan (note je parle pas directement de toi ou Alamankarazieff ) .
Il faut admettre que si on enlève l'épisode qui permet aux hobbits de trouver leurs épées le Tom est pas vraiment nécessaire au récit ... et certainement pas au récit filmique.
Qui est tom ? c'est vrai que c'est une question posé dans le SdA (son rapport à l'anneau, son "age", sa nature propre) mais une question que Tolkien lui même n'as pas résolu et surtout pas dans le SdA.
L'ajouter serait une erreur (il me semble pas qu'il soit dans la version longue d'ailleurs) parce que j'y vois surtout une résurgence des oeuvres passées de Tolkien et un alibi pour incorporer au Sda des chansons et des poemes
Le sanctuaire existe déja dans l'oeuvre, c'est la lorien, un sanctuaire beaucoup plus logique dans le récit (étape et rencontres primordiales, nouvelles données mythologiques qui apparaisent) donc sans vouloir critiquer Tolkien (je suis loin d'avoir son talent) je pense pas que le personnage soit si indispensable sans compter son aspect bucolique assez enfantin (même si je dois dire que c'est sympa, le fait est que ça "coupe" justement un peu trop la quête assez dure des hobbits)
Avis perso je te l'accorde ... en tout cas un point sur lequel je ne démord pas c'est que "filmé", Tom aurait indéniablement été "marrant" ou pire ridicule dans le genre interlude musicale a la disney. Je le dis et le répète, l'adaptation de Jackson est ce qu'on pouvait faire de plus logique et de plus simple pour un film qui ne fait "que" 3X2 heures.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Parce que je suis serviable, quelques extraits du célèbre article de François, l'adaptation littéraire au cinéma. (été 58)
(spoiler : qui va aller dans le sens de Darkmore pour une bonne part.)



"Opposer fidélité à la lettre et fidélité à l'esprit me paraît fausser les données du pb (...) Aucune règle possible, chaque cas est particulier. Tous les coups sont permis, hormis les coups bas. (Sont acceptables comme résultats a) la même chose, b) la même en mieux, c) autre chose. Inadmissibles sont l'affadissement, l'édulcoration, le rapetissement.
(...)
Le seul type d'adaptation valable est l'adaptation de metteur en scène, c'est-à-dire basée sur la reconversion en terme de mise en scène d'idées littéraires.
(...) Adapatant "à l'Est d'Eden", Aurenche et Bost auraient écrits 18 scènes alors que le film en comporte 6 ou 7. Ils auraient perdu un quart du film à présenter les personnages alors que Kazan nous les impose en pleine action. Ils n'auraient pas donné à James Dean la possibilité de danser au milieu des haricots naissants parce que c'est une scène a) muette, b) inutile.

(...) Dans leur adaptation du "diable au corps", ils vont sans cesse sacrifier la poésie au pittoresque ; morcelant le récit chronologique de Radiguet, ils nous imposeront un grotesque enterrement, celui de Marthe que, par un raffinement vicieux, ils feront coïncider avec le fameux 11 nov. de l'armistice ! Le roman subit donc une fausse amélioration, un enjolivement aussi scandaleux que les biographies tronquées de Paris-Match par exemple dans lesquelles pour "faire bien", le rewriter de service s'emploiera à faire coïncider la mort d'un quelconque génie avec la naissance d'un autre lequel 20 ans plus tard jour pour jour aura la révélation complémentaire qui orientera la carrière du premier, tout en marchant dans une allée de marronniers, celle justement où victor Hugo eut pour la première fois l'idée d'entreprendre "la légende des siècles" au moment précis où l'arrière grand-père de Minou Drouet agonisait en voyant sur le mur de sa chambre le fantôme de Socrate lui disant "la musique, y a que ça de vrai."
(...)
En lisant Balzac ou Stendhal, il nous arrive d'être bouleversés par le comportement imprévu ou imprévisible de tel personnage qui devient tout à coup sublime, s'élevant à une grandeur d'âme qui le fait paraître supérieur au narrateur au point que nous oublions qu'il est inventé par Balzc ou Stendhal. Cela ne risque pas de nous arriver en voyant les films d'Aurenche et Bost qui ne peuvent créer, dans le meilleur des cas, que Bouvard et Pécuchet (...).

En conclusion, le problème de l'adaptation est un faux problème. Nulle recette, nulle formule magique (ndrl : réf à la théorie des situations "équivalentes" des suscités). Seule compte la réussite du film, celle-ci liée exclusivement à la personnalité du metteur en scène.
Si Jean Seberg n'était pas si admirablement dirigé par Otto Preminger dans "bonjour Tristesse", si le même script avait été filmé sans y changer une virgule, avec les mêmes angles de vue, par Jean Delannoy avec Annie Girardot, où Anne Doat, dans le rôle de Cécile, on aurait droit d'écrire que l'adaptation de ce "bonjour tristesse" est mauvaise.
Il n'y a donc ni bonne ni mauvaise adaptation. (...) Il y a seulement des auteurs de film et leur politique, par la force même des choses, irréprochable."


ps : au cas où un lecteur juste sorti de l'oeuf passerait, A. et B. étaient dans les années 30 et 40 ' les 2 bigs rewriters français. On doit à ces vedettes 80% du cinéma de papa de l'époque, et c'était il faut en convenir plein de poussière, de mauvaises foi, de "mots d'auteurs", de bavardages.
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
Bonsoir :)
Une adaptation très fidèle ? "Prue Sarn" *rit* que certainement personne n’a vu.

Les adaptations Agatha Christiennes ?

Quelqu’un qui a vu Tank Girl !!! Et aimé de plus !! *bat des mains, toute contente* Euh désolée

Je me range à l’opinion de Khorram :
" … car, à mon avis, le simple fait de voir (image présentée donc imposée) ce que l'on a lu (image décrite donc souvent imaginée selon les désirs du lecteur...) est dérangeatn pour la personne "

Rien, en l’occurrence, (pour moi) ne vaut l’imaginaire et les images mâchées ne le permettent plus.

Bref ! Il est vrai qu’on retrouve bien rarement le goût du livre dans la présentation écran.
Comme dit : comment refléter toutes les saveurs, les odeurs, les envolées, les cauchemars, etc. ?
Comme dit : comment transcrire en peu d’heures toute une teneur et les rêves qu’elle contient ?

Autre point dont je crois il n’a pas encore été parlé : le cinéma n’est plus un atelier des rêves mais une usine à faire, depuis que les institutionnels en ont pris les rênes financières. L’intérêt n’est plus le film lui-même mais sa rentabilité comptabilisée en passages sur petit écran.
Cela n'a-t-il pas aussi une portée sur les adaptations ?

La tendance la super production et super effets spéciaux n’a-t-elle rien à voir dans ces trahisons ?

Question en forme d’étonnement, ou étonnement en forme de question :
Que penser des films extraits de livres dont l’auteur lui-même a participé d’une manière ou d’une autre à l’adaptation ?
(en forme d’exemples : Christine, S. King ; Cabale, C. Braker)

A ce monsieur François ? (Truffaut peut-être ?), notamment
"En conclusion, le problème de l'adaptation est un faux problème. Nulle recette, nulle formule magique {...}. Seule compte la réussite du film, celle-ci liée exclusivement à la personnalité du metteur en scène."

Je suis bien trop tentée de dire : Alors pourquoi adapter et ne pas """seulement""" créer ?
Et je vois là, au risque de paraître bien revêche, bien peu de respect pour les auteurs






Petite note *désolée* Je fais partie de la catégorie : lu avant d’avoir vu g (curieusement beaucoup de livres que je venais de finir étaient adaptés peu après ).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Re: Bonsoir :)
Citation:
Provient du message de follet
Je suis bien trop tentée de dire : Alors pourquoi adapter et ne pas """seulement""" créer ?
Et je vois là, au risque de paraître bien revêche, bien peu de respect pour les auteurs
C'est que tu dois être d'une nature taquine, puisque c'est précisément ce qu'il dit. A savoir : l'adaptation on s'en fiche, on créé autre chose par la force des choses, c'est-à-dire les outils propres au média.

Et pour répondre plus loin : le récit n'est pas la narration, qui elle-même n'englobe pas toute la mise en scène.
Le récit, c'est une matière malléable, ignorante des particularités du média. Dans ce contexte il ne peut pas y avoir d'irrespect de l'auteur : non seulement parce qu'on n'adapte pas mais on créé autre chose, mais parce l'histoire c'est une anecdote que le traitement (le comment, le style) soumet à une chirurgie esthètique radicale.

Ca me fait souvenir d'une évidence expérimentée par tous les réalisateurs (ceux qui valent le coup ) : il n'y a pas de bonnes histoires, il n'y a que des bons films, "tous basés sur une idée profonde, et qui doit toujours se résumer en un mot".

J'ajouterais qu'on n'oublie trop souvent (sur un topic comme ici par exemple) de chanter la louange du hors-champ, si l'on veut bien admettre que ce qui est caché a au minimum autant d'importance que ce qui est montrée - ce qui soulève au passage une différence radicale d'avec une forme écrite, rendant, je tend à le penser aussi, la question de l'adaptation assez "à côté de la plaque".
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alamankarazieff
Alamankarazieff
Dauphin
 
Avatar de Alamankarazieff
 
un pavé, un pavé, un pavé !
Citation:
"Opposer fidélité à la lettre et fidélité à l'esprit me paraît fausser les données du pb (...) Aucune règle possible, chaque cas est particulier. Tous les coups sont permis, hormis les coups bas. (Sont acceptables comme résultats a) la même chose, b) la même en mieux, c) autre chose. Inadmissibles sont l'affadissement, l'édulcoration, le rapetissement
On est d'accord ( et donc tu ne soutiens pas Darkmore).
Ce François ne fait que me plagier (à croire qu'il a lu mon post avant.) Pour lui, une mauvaise adaptation, ce qui est inadmissible est ce qui affadit, canderelise et minimise.

Revenons à Darkmore.

Je ne vais reprendre en détail tes arguments parce qu'effectivement, on s'éloignerait du débat de l'adaptation pour revenir sur le Seigneur des Anneaux (mais faut me comprendre, j'en ai gros sur la patate.)

Juste concernant le problèmes des pages : il est significatif de l'importance que lui donne l'auteur. Quand un passage représente un 50ème d'un livre et la moitié d'un film et qu'ensuite on te dit " mais il y avait pas la place ! ", on est en droit de froncer le sourcil, voire d'exprimer un léger agacement.

le problème n'est pas que "c'est pas pareil", c'est que c'est pareil en moins bien.
Tu ne sembles pas comprendre mes critiques : je ne parle pas de problèmes de détail, du nombre de feuilles sur le Mallorn, sur la longueur des sourcils de Celeborn. Je dis que le livre a été préssé jusqu'à en éliminer toute la poésie, tout le lyrisme, tout ce qui n'était pas compréhensible au premier abord, tout ce qui n'était pas spectaculaire. Les défauts que je cite sont des défauts graves, qui parasitent toute l'histoire, comme pour The Crow (à priori on a le même comics, je ne crois pas qu'il existe différentes éditions, et la version française est assez bien traduite.)

Quand j'ai vu le premier film j'ai adoré jusqu'à Rivendell. Sincèrement, j'avais les larmes aux yeux en voyant le Shire. Les choix de Peter Jackson de rendre la poursuite nerveuse, de couper Tom Bombadil ne m'ont pas gêné (ben oui, je sais pourquoi tu t'énerves avec Tom Bombadil...) Que ce soit Arwen qui vienne les chercher m'avait déjà plus fait tiquer.
Mais le conseil, puis la Moria, la Lorien Express m'ont laissé un arrière goût. Le deuxième m'a fait dresser les cheveux sur la tête.


Le début du premier film est une adaptation, après on est dans la trahison. Ce que j'appelle la MTVsation, c'est justement cette volonté de faire coller le film à l'attente du spectateur moyen (ou supposé tel), le teen américain fan de Jackass et de Christina Aguilera, au lieu d'essayer de l'amener vers une vision différente.
C'est au fond ça, la vraie question au centre de l'adaptation, que ce soit de The Crow comme du Seigneur des Anneaux.
Veut-on emporter le spectateur vers de nouveaux territoires, vers des horizons inexplorés, ou bien va-t-on les démonter pièce par pièce pour éviter l'excédent de bagage et les amener pré-digérées ?

Comme le dit Baai,une histoire doit se baser sur une idée profonde, un film dit quelque chose.
Que dit The Crow le livre ? Qu'à trop regarder les monstres on en devient un soi même, que le Mal engendre le Mal, que trop de chagrin rend fou.
Que dit le film ? que si vous êtes gentil et que vous vous faites tuer par des salauds, peut être qu'un gentil corbeau radioactif vous mordra (ah non, c'est pas ici.), et que vous reviendrez avec des pouvoirs sympas pour nettoyer cette vermine qui encombre nos belles rues, de préférence au ralenti sur de la musique techno (ne cherchez pas, c'est une expression générique.) Le film est en ce sens beaucoup plus proche des nauséeux films de Bronson que le livre.

Le Seigneur des Anneaux est une ode à la ténacité des humbles, à l'amour sans failles de Sam pour Frodo qui le protègera même de la corruption absolue, à la fin de l'âge de la magie pour que commence l'âge des hommes, aux derniers feux des rois d'autrefois.
Le film est un bon gros scénar de Donjons et Dragons, avec des persos balaises, une grosse quête, son histoire d'amour, ses personnages comiques, des magiciens qui font des boules de feu, des elfes qui font du surf...

L'argument, " c'est un film de Peter Jackson" ne tient pas. De Bad Taste à Heavenly Creatures en passant par Frighteners, Peter Jackson a montré qu'il avait muri, qu'il savait aborder des sujets graves, que son imaginaire était toujours foisonnant...

Avec carrément moins de moyens (je ne veux même pas savoir...) la version de Ralph Bakshi était à la fois plus ambitieuse et plus réussie. faisant tenir la moitié de l'oeuvre en un film de moins de deux heures, il ne laissait pas ce goût de cendres sur la langue, celui des rêves calciné sur le bûcher de la rentabilité.

PS : Non, ce n'est pas la Torche, mais Pyro, de son vrai nom John Allardyce, membre de la deuxième Conférie, formée par Mystique. La Torche peut générer du feu, pas lui. Et si Jean devient le Phénix dans le Special Strange 12, ce n'est pas du tout l'épisode 10, c'est l'épisode 100.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
*Viens de trouver une personne intéressante de plus sur ces forums: Alamankazieff*
Que dire après un aussi bon message?
Juste un bémol mais qui n'en est pas vraiment un: la MTVisation existait déjà avant MTV... On appelle cela l'Hollywood moderne (j'insiste sur le moderne, je ne dénigre pas Hollywood dans sa globalité et surtout pas dans son histoire grandiose).
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Adaptation, puristes : la lettre et l'esprit.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h21.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite