JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le forum: un journal intime collectif ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
Ssiena Samedisþjófr [Einhs]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
 
Bof en ce qui me concerne l'aspect journal intime, c'est vraiment un truc qui ne m'intéresse pas du tout. Du coup, j'ai du mal a estimer si ca peut-etre intéressant pour d'autre.

Les forums sont pour moi [list=1][*]un lieu de pugilat <aime bien les pugilats>[*]un échantillon intéressant de population (plus large que ce a quoi j'ai acces aisément irl)[*]l'aspect varié permet d'en faire un lieu sympathique pour trouver des heu... miroir ou réfléchissant est peut etre le meilleur terme (on a ses idées a soi, mais ca ne bouge pas beaucoup tout seul. Exposer ces idées a d'autrès permet de voir leur réaction, de voir leur contre argumentation et d'affiner ses idées ou de laisser tomber des idée)[*]est un moyen d'expression comme un autre, ou il est aussi aisé ou difficile de faire changer quelqu'un d'avis qu'ailleurs[*] sûrement pas un endroit ou mettre des choses intimes (par contre, il y tres peu de chose que je classe intime ). Je pense ne pas etre plus ou moins secrete ici qu'irl[/list=1]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Citation:
Provient du message de Avram
[b@Corwin:
>P.S.: "réifier" ce n'est pas dans le dictionnaire.

MWAHAHA gotcha, pourriez vous stoi changer de dictionnaire monsieur
Vous pensez bien que j'ai vérifié Mais entre temps on m'a effectivement fourni une définition tirée du net. Ceci dit, je maintiens que le mot ne figure pas dans mon Larousse de 1975.

P.S.: cher journal, je suis passé aujourd'hui au bonnet D.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de Avram
@Serafel:
>La question centrale est donc : "que cherche avram en postant une sorte de meta sujet sur le forum ?"

La réponse est simple: ça fait partie des rares sujets, taillés sur mesure pour ce forum, sur lesquels il est difficile de trouver une réponse sur Google, sur un bouquin, ou tatoué sur le dos d'un copain (comprendre que si je veux consulter les articles sur la législation des mp3 je peux toujours demander à Ulgrim d'ôter son T-shirt plutôt que d'embêter tout le monde avec mes posts)
Paradoxalement, tout le monde peut à fortiori comprendre et participer du fait de l'aspect méta: c'est la communion populaire faite post...c'est encore Ulgrim qui va être content (peut être même va t'il nous montrer les alinéas sur la poursuite abusive tatoués sur son...enfin ses...enfin voilà quoi )
J'aime pas les tatouages, ça laisse des marques si on veut les enlever au laser ... Je préfère m'imprégner au bic, au moins je peux toujours mettre du "blanc" dessus ... ( Tippex pour les intimes, ou encore correcteur orthographique chimique et dangereux à l'inhalation ). Je ne sais si j'insulte ton intellect, mais ceci est bien entendu une métaphore. Bref.
En ce qui concerne les motivations de ce méta-sujet, il est vrai que la réponse n'est nulle part, ou plutôt dans chaque lettre tapée sur le clavier.
Le harcèlement forumesque, une nouvelle infraction ? Je propose le châtiment ô combien apprécié en ces lieux du lancer de figues molles.
Mes fesses voulais-tu dire ? Trop de poils, Avram, beaucoup trop... Une forêt qui cache un arbre peut-être ? .... ( ce soir je suis poétique, je sais. ).

Communier pourquoi pas. Chaque posteur est la divinité de son sujet ? ....... Je suis partant.

Citation:
@Aron:
>(snip) et je vais même jusqu'à relire plusieurs fois mon message dans un fil, sans raison apparente.
*prend Aron dans ses bras virtuels*
Tout pareil. Saitremal je crois
Mais quelle honte !

je fais pareil

Citation:
Cependant, à mesure que mes posts vieillissent l'estime relative que j'ai pour eux se rabougrit comme une peau de chagrin, c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je poste sur un forum, car si les idées se fixent elles ont un cycle de vie tout de même bcp plus court que dans le cadre d'un journal intime. (parce ce que j'ai relu des bouts de mes confessions d'un enfant du siècle en terminale...au secours )

Je ne pense pas que les forums aient à craindre des weblog, comme je l'ai souligné dans mon post initial* ils ont d'autres fonctions que celle qui fait le sujet du thread, dont celle de répartir le narcissisme sur tous les participants, c'est toujours ça de gagné en humilité.
Le journal intime fixe une pensée. Le forum tente de la faire évoluer, ou du moins de l'enrichir. Les buts sont clairs je crois.

Citation:
@kikou:
>Je pense donc que la part 'communications avec autrui' des fora n'est pas aussi infinitésimal que ce que laisse entendre ton post...
Je n'exprimais qu'une facette des forums généralistes (voir quote précédent pour Depi), même si le titre semblait réducteur. J'ai bien essayé de copier/coller le post dans le titre mais ça a fait planter mon IE
Par contre, si je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, je persiste à penser que la part de narcissisme dans les motivations de tous les posteurs existe toujours, aussi petite et non verbalisée qu'elle soit.
La question subsidiaire, et qui rejoint ce que je disais : Les réponses nous importent-elles tellement ? Subséquemment ( j'aime ce mot, on a l'impression de faire une phrase rien qu'en l'écrivant ), les réponses des gens que l'on connait / aime "bien", ne sont-elles pas les seules à nous intéresser réellement ?
On pourrait, in fine, se demander si lorsque l'on poste, nous ne sommes pas simplement dans l'attente de certaines réactions "prédéterminées", en quelque sorte. Ou, secondairement, comme tu le disais, Avram, nous ne faisons que rechercher caresses virtuelles ?

Oui, j'aime tourner en rond, ça m'évite de foncer dans les murs..... Hem .... désolé.

Citation:
Ensuite on est pas tous égaux devant la recherche de flatterie ou d'approbation, et comme d'hab quand on aborde des questions d'inconscient, c'est toujours très difficile à prouver. Disons que le premier post d'un posteur a effectivement cette neutralité dont parle Ulgrim, mais le feedback est immédiat et obligatoire (une absence de réponse est un retour ininteressé du forum), et conditionne tous les posts ultérieurs. La recherche de "caresse" communicante attire l'humain comme la lumière le lépidoptère. On pourrait citer comme contre-exemple les masochistes de forums, ceux qui aiment se faire fracasser en public et dont la propension à attirer les foudres est impressionnante. Mais in fine c'est le plaisir qui est recherché. Je post, donc j'existe, et ça me fait plaisir de voir que l'on est conscient que j'existe.
Je suis, nous sommes ! , d'accord sur ce point.

Citation:
@vabroi:
>Quel type de confession considères-tu ? (snip) A conséquence équivalente (publication de données 'intimes'), estimes-tu les motivations et raisons identiques, dans les cas généraux que je viens de définir ?
Ne te laisse pas tromper par le terme "intime" de journal intime, je considère que dans le cadre du rapprochement que j'essayais de faire les "thèmes de prédilection" (voir mon 1er post) rentrent tous de manière plus ou moins visible. Disons que j'ai vu dans des journaux intimes des articles de la même nature. Ensuite bien sur que les motivations ne sont pas identiques, pour la simple raison que 2 personnes peuvent poster la même chose pour deux raisons différentes (par exemple il y a quelque jour je postais une bafouille sur Equilibrium par pure vengeance envers le film, mais j'aurais pu le faire par amour pour 1984, etc...)
C'est assez vrai. Difficile de savoir dans quel but quelqu'un a posté. Provoc', au risque d'aller contre ses idées, juste histoire d'emmer*** le monde ? Affirmation, dans le but de se rassurer, se fondre dans la masse, cependant assez peu dense, d'un forum ? Etc ....
J'admets moi-même avoir écrit des choses que je ne n'approuve pas, que je ne pense qu'à moitié, voire être tout simplement de mauvaise foi. Dans quel but ? Aucune idée, et c'est pour cette raison qu'il est en partie bon de relire ses postes. Cela participe de l'évolution de ses idées. Et d'ailleurs, je suis persuadé qu'une personne fréquentant un forum évolue plus en relisant ses propres posts, au regard des reproches / remarques qui ont pu lui être faites, plutôt qu'au terme d'un débat houleux. Comme l'on dit, " plus on gueule, plus l'autre devient sourd ".

Enfin, pour terminer sur ce point, il y une constante humaine, forum ou pas, qui persiste : ses erreurs, on ne les avoue pas à autrui, on les accepte ou pas, selon son tempérament ( ou alors le comportement est altéré inconsciemment, ce qui est très fréquent ). Et, chose amusante, même devant un tribunal, bien peu de personnes avouent leurs fautes / erreurs etc .... Malgré une tripotée de preuves et de témoignages. Au final, c'est bien un tiers, un juge, qui définitivement te dira ce que tu es réellement au regard des autres, de la société. Or il n'y a pas de juge sur JoL, comme ailleurs. Et même si une majorité de posteurs te considèrent de telle ou telle manière, ton for intérieur ( lieu secret, ouvert à peu de monde, sauf à Madame mauvaise foi ), persistera à garder forte la place occupée par tes opinions / ton caractère, etc ....

Citation:
@Vrittis:
>Je poste donc j'existe
Pas mieux. Maintenant on pourrait s'interroger sur les motivations des lurkeurs professionnels, mais c'est une autre histoire
Mmmmmm, ne serait-ce pas plutôt : J'existe donc je poste ?

Citation:
>parce qu'il est naïf et ne sait pas encore ce qu'il doit garder pour lui (c'est un cas qu'il ne faut pas oublier, mais il n'y a pas grand chose à en dire, malheureusement la vie se chargera sans doute de lui apprendre à ne pas se tartiner sur le pain des forums)
Sur ce point là je pense au contraire que c'est une des raisons du succès des forums: l'anonymat permet de parler de choses très intimes sans pour autant s'engager. Une mésaventure, une critique qui fait trop mal et on disparait ou change de pseudo. C'est un peu le confessionnal permanent, ou encore le beurre (se soulager) et l'argent du beurre (sans se compromettre). A propos de beurre je ressors le thread sur le plaisir anal chez les hommes et les relachements sphincteriaux avoués par d'émérites mais anonymes posteurs (qui n'en sont que plus appréciés...) ?
Aurais-je une phase de retard, docteur ?

Citation:
@Ulgrim
Ahaha, alors là c'est curieux mais je sens en filigrane une espèce de petit truc que tu avais sur le coeur à mon sujet (sans que ce soit un reproche pour moi, peut être même suis je le seul à n'être pas concerné par ce reproche), un peu comme moi envers Brianos quelques posts plus haut. ça fait du bien hein
Tout d'abord, le nom Khronos est encore présent dans mon profil, je ne le cache pas, et quiconque clique et lit les 3 lignes peut associer les 2 pseudos. Le pb de Khronos c'était que c'était bateau et prétentieux comme pseudo (le père de Zeus c'est pas rien), d'ou changement. Le pb c'est qu'Avram était pris sous Ragnarok Online et pas moins de 3 Averam sont sur JOL, je sens donc que ça recommence à me gratter. Tout ça pour clarifier: je n'ai pas changé de pseudo pour alimenter les collusions d'un cercle d'habitué, d'ailleurs je réponds dans ce thread à au moins 2 personnes à qui je n'avais jamais parlé (ce qui au vu de mon nombre de posts est plutôt pas mal), tandis que je n'ai pas eu de dialogue direct avec Fautvoir ou Baai depuis des lustres, quant à Loosha & Lonecat n'en parlons plus ils sont allé faire leurs griffes ailleurs. Donc tu vois, tant qu'on garde comme ligne de conduite le fait de poster sur des sujets qui nous interessent, les interlocuteurs tournent inéluctablement, bien que, je te l'accorde, un noyau de sympathie se forme forcément. Mais je pense qu'aller à son encontre revient un peu à se forcer, comme un politicien qui soudainement se fendrait d'un bain de foule. Difficile de croire que tu éprouves réellement du plaisir à te faire flammer/troller, où alors c'est qu'on ne te l'a pas encore fait assez fort (ce qui est le cas je pense )
En ce qui concerne des reproches à ton égard, je n'en ai aucun en stock.
Pour ce qui est du petit truc sur le coeur. Certainement, mais cela relève de l'énervement spontané et méprisable, qui fait que quand je lâche l'ordi, et que je retourne à mes bouquins, je me dis au bout de 10 minutes : mais au fond, quelle importance ? Réponse : aucune. Ce qui me fait dire et croire qu'il y a bien deux vies, deux caractères, "l'IRL", et le virtuel., qui n'ont rien à voir. Forcément, on s'adresse à des communautés différentes. Mais le virtuel ne prendra jamais le pas sur l'IRL. Tiens, encore un méta-sujet pas encore tatoué. Forcément, y'a plus de place. Et l'obésité ne m'a pas encore atteint.
Un pseudo prétentieux ( syllepse ? ) Tu parlais de Role-Play je crois, non ? Mmmmm ... Comme quoi on ne sépare que bien difficilement IRL et virtuel. On le mélange même allégrement.
Les amis sur un forum. Tout à l'heure je parlais de mauvaise foi. Cette réflexion en faisait partie.
Enfin, pour ce qui est de se faire flammer, ça m'est déjà arrivé, directement ou indirectement. Et sur ce point, ma réponse est claire : Je m'en fous royalement. Partant du principe que le virtuel est virtuel, justement, que mes propos ne sont pas injurieux, ni racistes, ni "tu-mets-ce-que-tu-veux " + phobes, mais juste provoquant, alors j'assume. Peu importe. Être à l'envers des autres ne fait pas de mal parfois, puisqu'on voit ce que certains veulent cacher bien en bas de .... de quoi d'ailleurs ? Notamment ceux qui prônent compréhension, dialogue, et intelligence dans les propos, et qui commencent leurs réponses en t'insultant ouvertement ou à demi-mot. Les cons. Ouuuuuuups, j'ai glissé, désolé. Tu vois, moi aussi je suis intolérant.

Citation:
>Avram savait très bien à quoi s'attendre en postant son sujet.
Honnêtement non, c'est toujours une surprise (ai je besoin d'exhumer le sujet sur "le jeu amène la fantaisie sur les lieux professionnels" qui avait obtenu pas moins de 5 réponses donc 1 de moi pour upper le thread, 3 d'encouragement du même tonneau que "c'est super mais j'ai pas lu" et éventuellement un embryon de débat pour le dernier ? )
Si tu oses insinuer que je poste de tels pavés pour provoquer des réponses convenues d'avance par des posteurs décidés d'office c'est bien mal me connaitre, j'essaye de faire un usage bcp plus rentable de mon temps (en tuant mes 200 elders willows de la soirée par exemple...), et je n'hésite pas à utiliser les MP et listes d'amis.
J'ai complété ce point plus haut. Pour conclure, je dirai juste que l'on s'attend à certaines réponses, les autres, inattendues, tombent souvent dans le troll / flame / l'inutilité / la flatterie, et parfois dans le débat. Mettre les pieds dans le plat c'est parfois dur, car grands sont les pieds, et petit est le plat. A moins que des problèmes de vue .... ( Diantre que je suis vil ).

Citation:
>les 10% restant étant ce que le posteur va considérer comme étant des trolleurs / inconnus sans intérêt.
qui entends tu par "le posteur" ?
Si c'est moi, alors effectivement je réponds aux posts en fonction de l'intérêt pour moi, le critère trolleur/inconnu n'entrant pas du tout en ligne de compte. D'ailleurs tout inconnu l'est jusqu'à ce qu'on lui adresse la parole Je me demande si tu ne prends pas mon manque de temps pour répondre à tout le monde de manière complète comme un manque de respect ? (pas assez d'énergie pour répondre comme Tom77 par exemple)
Quoique tu en dises, le posteur le plus sectaire est pourtant condamné à varier les plaisirs, parce qu'un forum ça vit et que les liens qui s'y nouent cèdent à la moindre irrégularité dans l'action de poster.
Répondre à tous serait sûrement se répéter.
Pour ce qui est du "posteur". Non, je parlais "du" posteur.
Quant aux liens qui se nouent sur un forum ... Je ne sais pas, je ne noue pas de liens.

Citation:
Maintenant revenons au sujet; finalement je suis en train de me demander les vraies raisons qui peuvent pousser un posteur à s'agacer des collusions ouvertes sur forum? Je veux dire, dans l'absolu on fait rien de mal, si on poste en public c'est justement pour ne pas se cantonner à ce cercle qu'il serait facile d'alimenter par MP. Les private joke passent inaperçues, on ne blesse personne, on ne va pas médire sur des channels IRC accessibles publiquement (le "on" est réthorique, il désigne n'importe quel posteur d'un "groupe d'entente", dont le périmetre serait probablement plus difficile à définir pour ce posteur que pour ceux qui dénoncent ce groupe), etc etc (je sais que tu n'aimes pas ). De manière générale je peux même dire que j'évite de poster sur un sujet sur lequel mes posteurs de coeur ont déjà sévi, évitant ainsi l'effet "bloc" ou "esprit d'equipe" qui aurait encore plus vite fait d'énerver tous les francs tireurs du forums ainsi que de nous rendre rapidement caricaturaux au possible. D'ailleurs chaque thread se termine généralement en cercle réduit, sauf qu'avec les sujets changent les cercles, les tourbillons se font et se défont régulièrement. Tout n'est pas aussi immuable que tu sembles le dire.
Je pense la même chose, au fond, c'est peut-être ce qui me rend parfois sarcastique, de mauvaise foi même, qui sait. On passe dans une foule, peut-être quelqu'un te remarquera, t'adressera un sourire, puis le métro parti, tu restes seul et va voir ailleurs. Les forums sont-ils mélancoliques par nature ? ......

Citation:
On ne va tout de même pas reprocher aux gens de préférer communiquer ceux avec qui ils ont des affinités non ? si ? erf.
Et pourquoi pas ? .......... Tiens, quand j'étais petit, on m'obligeait toujours à travailler en binôme avec une fille que personne n'aimait, ne connaissait, n'estimait. Au fond, elle était gentille. Ca devait être à cause de ça........ Quant à savoir pourquoi on me choisissait moi ... Un message divin me disant que ma place n'était pas auprès de la méchante foule, mais du / de la gentil(le) inconnu(e) ? Certes non. J'étais surtout le moins retors. Comme quoi, même ceux qui choisissent pour nous sont aussi de mauvaise foi, souvent. Dieu est-il de mauvaise foi ? Où l'Homme l'oblige-t-il à agir ainsi ? ......... Pffffff, je divague.

Citation:
*est en train de penser que Steinbeck a plutot écrit "à l'est d'Eden"*
Je me suis toujours dit qu'en marchant vers l'ouest, j'atteindrai l'est. Pourtant la vie ne marche pas dans cette direction. Quelle conne.

Citation:
@Brianos:
Ce n'était donc qu'une vague impression que tu ne confirmes pas On a beau ne pas s'économiser sur les mots pour faire passer ce qu'on veut exprimer, tout ce qui relève du non-verbal passe à la trappe ( du moins pour les plumitifs que nous sommes ). Encore un alibi pour la déferlante verbale...
Vrai. Je parle sans cesse de cul, et écrit des choses qui n'ont rien à voir. Enfin, souvent.

Citation:
@baai:
>si d'aventure la parole d'un nouveau forumeur se faisait divine.
Heureusement, ça n'arrive pas, grâce à l'homéostasie réalisée par le truchement de l'esprit critique de ce qui est populaire et par, sinon la chute du moins la fatigue, qui sont les suites logiques de toute ascension fulgurante dans une communauté. Tu sais que parfois tu parles comme ce grand Archéologue linguistique qu'était Mauriac ?
Enfin en bref, le pion, c'est exactement ça. On "soumet" une opinion afin de voir si elle "résiste" aux assauts répétés du forum.
Atome chargé négativement toi-même d'abord ! Personnellement, j'attends toujours l'homéostasie ...
( j'en ai marre qu'on m'apprenne des mots, surtout quand ils sont d'un langage spécifique. Non mais ! )

Citation:
>Tout cela peut avoir besoin d'intime comme carburant, mais l'intime au fond, j'ai du mal à le voir
L'intime dont je parlais est concomitant avec cette pratique égotique du journal saisi quotidiennement, qui, hors talent proustien pour la retranscription des sentiments, n'est le plus souvent qu'un exutoire qui gagnerait à s'effacer le lendemain de son éjaculation. D'où l'utilité du forum
Je ne peux nier que j'avais commencé un journal intime, mais rapidement m'est venu la question: est ce que c'est bien sérieux ? Globalement la pratique du journal intime reste teintée d'une certaine aura de romantisme qui m'a rapidement semblé très caricaturale, ne serait qu'à l'évocation de milliers d'âmes enfievrées grattant simultanément les mêmes émois dans les mêmes mots maladroits. L'ego en prend un coup, il faut poser le stylo, et affronter ce temps perdu dont le talent manquant nous empêchera probablement de le retrouver. J'aurais pu évoquer le sentiment nostalgique, mais je crois justement que le passage d'un journal à un forum est une reconnaissance tacite de l'absurdité du premier. Une sorte de résignation, peut être justement cet élément qui contrebalance le narcissisme du posteur: je poste, donc j'existe, mais je reconnais que c'est éphémère, et que mes écrits ne valent pas plus que les qques jours qu'ils vont passer en premiere page de JOL taverne.
Demain, nouvelle leçon : comment "up" ses posts à l'aide d'un stratagème subtile : la création de compte.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de vabroi
vabroi
Alpha & Oméga
 
Avatar de vabroi
 
Citation:
Provient du message de Avram
J'ai fait exprès de ne pas systématiser mais je pense que ces motivations sont à la base d'une partie de bcp de posts rentrant dans les thèmes de prédilection ci dessus (...)
Je ne peux en déduire que le fait que nous ne voyons pas les choses de la même manière.

Je crois personnellement que les motivations qui sont à la base d'une partie de beaucoup de posts, rentrant dans les thèmes de prédilection que tu décris (1), sont principalement de deux ordres :
- inventer n'importe nawak pour rigoler
- piocher dans les seules sources d'argumentation sociologique disponibles au plus grand nombre que sont les propres expériences.

Je ne pensais pas que d'aucuns croiraient détecter une recherche d'approbation/absolution, de voyeurisme, ou d'instantané de la pensée du posteur, là où je n'interprétais que comme pitrerie ou argumentaire. [je mets volontairement de côté l'affinage ( ) de l'opinion, car suis en accord, même si je doute de sa détectabilité.]


? <- je résistais, mais mon doigt a ripé, désolé



----
Disons surtout les deux premières catégories. Je n'y connais rien en journal intime mais j'ai pas l'impression que les thèmes suivants soient ceux que les gens mettent dans un journal intime. Du moins, je crois que cela n'est pas fait dans le même but ni dans la même forme. M'enfin bref, j'y connais rien hein.

[edite pour ratage de mot]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kaldur
Kaldur
Bagnard
 
Avatar de Kaldur
 
Citation:
Provient du message de Avram
blablabla
Donc la dessus je rejoins Kuldar même si son dernier avatar me fait un peu peur.
blablabla... blablabla... encore blablabla... blablabla... c'est pas encore fini... blablabla
Il est d'accord avec un texte de deux phrases!!
Mais il fait pas peur mon avatar.

Citation:
Provient du message de Avram
Saitremal
C'est pas pour dire, mais staitremal est une faute phonétique saitraimal est une forme idéale allant parfaitement avec ce mouvement contestataire tentant d'enlever au e la place de premier dans le classement des lettres les plus récurentes dans la langue française.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
Citation:
Provient du message de Corwin Elentári
Mais entre temps on m'a effectivement fourni une définition tirée du net. Ceci dit, je maintiens que le mot ne figure pas dans mon Larousse de 1975.
Tu pourrais dire que c'est moi Ingrat !

Citation:
Provient du message de Corwin Elentári

P.S.: cher journal, je suis passé aujourd'hui au bonnet D.
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Hmm.

Aux forums, en tant que gros journal essaimé de pollutions intimes, j'aurais tendance à répondre de prime abord un vague « certes », surtout en pensant aux productions souvent misérables, souvent inconvenantes, souvent prétentieuses, qui, de par l'expérience que j'ai de la médiocrité littéraire, me donnent une certaine nausée. D'abord parceque, d'une certaine façon, elles me renvoient, donc, à ce que j'ai pu faire étant plus jeune, défécations qui, sous la forme de "poésie" (dieu, que je préfère, depuis, voir la poésie demeurer un simple exercice de style !), me remémorent un pan de mon existence pour lequel j'ai beaucoup de mépris. Ce qui rejoint exactement, au final, la description très juste d'Avram (qui arrêta son affreux journal en pensant aux autres écrivaillons bêlants, horrifié par l'idée d'en faire partie). Formulé autrement, ce mépris actuel et qui me fait abonder dans le sens du « vague certes » est peut-être inspiré par la situation qui voudrait que, me pensant échappé du troupeau, je regarde dédaigneusement ceux qui y sont encore.

Curieuse erreur, on l'aura noté, puisque si j'approuve, je participe. Ça serait m'arrêter aux écrivailles les plus caricaturales, celles d'une adolescence tête-à-claque (et que je dois assumer) qui parlent du suicide, ou de l'amour, ou d'autres sujets naïfs, mais sans talent, avec trop de passion, peut-être, de forts sentiments : las, au point d'en être exhibition, inconvenance. Qu'on me pardonne, donc, de commencer par la caricature, la haine du linge sale, petits slips tâchés des premières règles, pyjamas salis de foutre. Car au-delà, la réflexion d'Avram mérite, forcément, un examen moins évident.

Tout d'abord, je me refuse à croire que seul le narcissisme pousse à l'écriture sur ce forum, tandis que c'est le défaut qui est au centre des journaux intimes. Je ne fais pas, bien sûr, référence aux textes qui, forcément présents, font exception à l'hypothèse, mais bien aux messages statistiquement significatifs et apparemment abondant en son sens (celui de l'hypothèse, hein). Il m'est hélas bien difficile de jouer les sociologues, l'exercice d'objectivité auquel ces observateurs doivent se plier m'étant par trop pénible. Pire, et je me contredis un peu ce faisant, j'aurais tendance à penser qu'entre le journal intime et son opposé, mettons, le discours démagogique, ou la thèse scientifique, il n'y a pas vraiment de cloisons hermétiques. Si on peut évaluer certains degrés entre ces "pôles", on ne peut occulter l'essence qui les anime, sortie du même tonneau, à savoir la "communication". Tant et si bien qu'à y penser, les messages de forum, pris dans leur ensemble, ne seraient qu'une forme abâtardie des deux extrêmes (à supposer qu'il y a des extrêmes), ou plus simplement, du journal intime (puisque c'est le sujet) et d'autre chose, comme, par exemple, la discussion entre amis au coin du feu.

On peut considérer que le journal intime existe du seul fait que ce qu'y dit la plume ne peut être dit par la parole aux gens de son entourage (humiliation et autres désagréments obligent). Mais qu'elle pourrait l'être, dans certaines circonstances... ce qui anéantirait le besoin d'un journal (ami imaginaire, bonjour). L'interlocuteur virtuel du journal intime, interlocuteur fantasmé, n'est pas l'interlocuteur du forum. Dans le cadre d'un forum, est-il bien certain que ce défaut d'ami compréhensif est le moteur de l'écriture ? Sur un forum, « les autres » ne sont pas si virtuels que ça. La forme, l'anonymat, la possibilité de fuite, permet d'éviter les écueils, certes, et facilite donc l'écriture, tout comme le permet le secret du journal intime. Mais en s'adressant à « Forum », on s'adresse à celui, ou ceux qui, selon le jeu des réponses, justement, comprennent (dans une moindre mesure interprètent, mais surtout, réagissent). Et on est alors loin de la désespérance du journal intime (même si la conclusion reste la même : même un peu compris, on est seul, certes, mais pas besoin d'aller jusque là pour être content). Le forum fournit des amis facilement jetables, voilà tout. Les discussions restent les mêmes. La gougnasse malheureuse en amour peut se confier à Forum comme elle pourrait se confier à une amie de son entourage, pour peu qu'il en existe une qui soit réceptive. Tout ce qu'elle veut, c'est être comprise, que son mal (puisqu'on parle en l'occurrence de mal, mais la chose ne se limite pas aux pleurnicheries) soit reconnu. Le "défaut d'ami" peut pousser à s'en trouver d'autres un instant. En l'absence de celui-ci, reste le journal intime, le mutisme, l'hystérie ou que sais-je. Ce que je veux dire par là, c'est que les frontières sont finalement assez ténues. Et que l'on pourrait considérer que, par rapport à la communication réussie, le journal intime en est soit l'opposé, soit le degré zéro.

Jouons à présent au jeu des anecdotes, de je-raconte-ma-vie. Que je pourrais raconter simplement à un ami si j'en avais un sous la main, que je pourrais raconter à un journal intime si j'en étais réellement traumatisé et à défaut de tout le reste. Que je raconte ici pour illustrer. Un petit problème "communicationnel", qui prouve que tout est question d'interlocuteurs. Quelques semaines après le dernier tremblement de terre qui a secoué l'est de la France (rien de bien méchant), alors que je dormais, j'ai été réveillé par une secousse assez semblable, qui dura plusieurs secondes, allant en s'intensifiant au point de me persuader que mon immeuble allait s'effondrer et que j'allais dégringoler les trois étages qui me séparent de la cave avec le toit, mon chat, mon lit et ma table basse. Il ne s'agissait en fait que d'un rêve, pas la moindre petite secousse n'ayant eu lieu cette nuit-là. Retrospectivement, j'étais assez amusé, si l'on peut dire, par une idée : que la pensée qui m'était venue à cet instant, alors que la mort immédiate et non préméditée allait me frapper, était que je ne voulais pas « mourir tout nu ». Je trouvais ça amusant, intéressant, j'ai voulu en faire part à mon entourage, collègues de travail en l'occurrence. Je l'ai fait... mais alors çà, quel bide ! Chacun a regardé ses pieds, la gêne s'est installée, et j'ai serré les dents en attendant que quelqu'un ait la bonté de passer à autre sujet de discussion. Le fait est que la chose, intime, me rendait ridicule du seul fait que j'avais mal choisi mes interlocuteurs, le moment, les mots peut-être. Imaginons, par contre, que je raconte cette histoire à l'occasion d'un fil de discussion. Que je la confie à Forum. Surlignant comme il se doit le caractère vain d'une pareille pensée (mourir tout nu, sauver sa peau, mourir sur les cabinets, sauter par la fenêtre... quelles causes, pourquoi, où court l'étagère (euh non c'est pas ça)). Vrai, quoi, je reste persuadé que c'est un peu intéressant. Et bien ce faisant, je serais lu, il y aurait des réponses, peut-être des réponses qui appuieraient ma réflexion, (beaucoup de vannes foireuses, ne nous en vexons pas), des contradicteurs.. des gens qui diraient que, justement, ce n'est pas intéressant (ce qui l'est aussi!). Bref, m'adressant à Forum, j'élargirais ma *communication*, je la rendrais plus efficace, d'une certaine manière (et malgré les limites de ce mode), j'existerais un peu plus, pour reprendre à ma sauce la phrase de Vrittis. Je serais plus tranquille.

Mais cette anecdote prouve que j'ai eu motivation à parler de chose intime à des gens qui pourraient l'utiliser pour mal me juger, pour me plonger dans l'avanie, pour enfoncer je-ne-sais quel clou, pour me haïr, bref, me faire du tort, c'est-à-dire des gens que je côtoie tous les jours en chair et en os, qui exercent un certain pouvoir sur ma vie, que je sois fort ou non, que je sois "chef" ou non. La communication est parfois un risque : à cet égard, le journal intime est un cocon dont la communication ne s'échappe pas, qui reste bien au chaud, sans subir les jugements des cuistres; Forum est un lieu où les clous ne s'enfoncent pas bien profond, qui protège un peu, qui expose un peu. Une espèce d'entre-deux qu'il est facile de considérer très étranger à l'un ou à l'autre, qu'il est facile de considérer partie intégrante de l'un ou de l'autre. C'est un peu oui-non, kif-kif, p'têt-ben-que.

Je fatigue et m'arrête ici, m'excusant pour les contradictions et les fautes de français qui ne manquent certainement pas de miner ce texte blablatique que je ne veux pas plus éternel qu'effacé avant postage et un peu frustré de n'avoir trouvé de conclusion qui me satisfasse. Alors va pour une ouverture : j'ai souvenir d'un sondage, paru dans un magazine quelconque, faisant état d'une certaine propension, chez les femmes surtout, à écrire des lettres qu'elles n'envoient pas. Des lettres "pour se plaindre de" qui, finissant pourtant à la poubelle, leur font du bien. Paradoxe ? J'ai le sentiment que ce n'est pas si éloigné du sujet que ça. Mais alors qu'à y réfléchir, je suis partagé entre la pensée qui voudrait qu'il est aussi vain d'écrire dans une poubelle que d'écrire dans un journal intime; sur un forum; à quelqu'un qui nous est cher, et celle qui voudrait que la communication ne se soucie pas forcément d'un interlocuteur de moi et de sang ("ou le bon usage d'une redirection en /dev/null de la parole"), je me dis, que, malgré tout, l'essentiel est de ne pas parler aux juifs.



Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aron
Aron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aron
 
Sauf que Avram comparait plutôt, si j'ai bien compris, le forum à la forme un peu particulière du journal intime qu'est le weblog. C'est à dire un journal ouvert soit à tous, soit à certains personnes uniquement, mais en tout cas qui peut bel et bien être lu par quelqu'un d'autre que soit-même.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Zdravo, le Petit
Zdravo, le Petit
Alpha & Oméga
 
Avatar de Zdravo, le Petit
 

qu'est-ce que c'est long à lire, nan de diou !
Mais bon..
Dans l'ensemble je partage la pensée d'Avram sur les forums, une sorte de journal intime ( il n'y a qu'à voir tout les topic parlant de la vie IRL du posteur, que se soit sa vie amoureuse, politique, etc... )..

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
Tiens, un nouveau sujet du sieur Avram. Ca se fait rare, et ça se savoure comme un bonbon au poivre, tout à la fois savoureux, piquant, et irritant

Je pense que tu as touché du doigt la différence principale entre les deux modes d'expression, mais par manque de temps, tu n'as pas abordé ce qui me semble le plus important: la comparaison des journaux intimes.

Par définition, ton journal recèle les pensées et les réflexions "intimes", qui te préoccupent, mais dont tu ne souhaites pas particulièrement t'ouvrir à ta famille ou tes amis. Ce ne sont donc pas des textes que tu peux échanger avec d'autres personnes, pour savoir s'ils ont jamais été dans des situations identiques, ou ressenti les mêmes émotions, ou eu à faire les mêmes choix. Le journal intime renferme des émotions qui te laisseraient trop vulnérables si elles étaient déballées sur la place publique (peur de la moquerie, du mépris, du dégoût...).

Un forum de discussion, anonyme, sur internet, est en ce sens une véritable catharsis, la parfaite synthèse entre le journal intimes et le groupe d'amis ou le cercle familial. Tu peux aborder des sujets qui te tiennent à coeur avec des gens qui pourront te répondre, te renseigner, te réconforter ou confronter leurs propres points de vue, sans que tu aies réellement à te rendre vulnérable ni que cela ait la moindre incidence sur ta vie.

Un forum de discussion, c'est l'intimité offerte au plus grand nombre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Foehn
Foehn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Foehn
 
Cher Forum,

Certains disent que tu es une extension électronique du journal intime, permettant d'exposer des pensées personnelles à un public nombreux mais anonyme, bien caché derrière son écran, et par là même, de les exposer sans risquer d'être blessé par le regard de cette foule. Une amie à moi dit même que, comme toute forme de rapport à un autre, tu es une forme de psychothérapie.

Bordildafouck, et moi qui pensait juste venir ici pour parler jeux vidéos, bière, foot, et cul, me voilà bien marri !

Citation:
Provient du message de Avram
@Foehn:
Saviez vous que le mot Foehn, outre le vent chaud et sec qui force les parapentistes à rentrer chez eux la voile pendante, et dont je pensais qu'il s'écrivait Feune jusqu'à vérification du pseudo dans mon dico, est aussi la manière dont certains suisses appellent leur sèche cheveux ?
J'espère que vous ne m'en voulez pas d'avoir vendu la mèche, c'est un beau pseudo très original (et ça vous apprendra à dire des trucs gentils rien que pour énerver Brianos et Vabroi )
(enfin si ça vous embête je vire tout ça hein je veux pas spoiler...)
J'ignorais pour le sèche-cheveux
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Keet
Keet
 
Avatar de Keet
 
Citation:
Provient du message de Ulgrim
En postant, on sait à peu près déjà qui va répondre et pourquoi. C'en est même presque plus drôle. Personnellement, j'aime les personnes qui viennent troller sur mes sujets / posts.
Etonnant que ce post ait échappé à la Loi d'Ulgrim.


Sinon quel plaisir que de lire vos commentaires.

Khronos est un artiste, possède un public, écrit pour celui ci.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de Keitaro
Etonnant que ce post ait échappé à la Loi d'Ulgrim.


Sinon quel plaisir que de lire vos commentaires.

Khronos est un artiste, possède un public, écrit pour celui ci.
Je fais peur, alors c'est pas évident .... Arf, en fait pas du tout, cependant ce n'est pas mon thread, or la majorité des posteurs a bien trop de respect pour l'institution avrasienne / khronosienne pour venir polluer ses sujets ... Sauf que de temps en temps, il faut venir faire la poussière, comme pour toute bonne institution digne de ce nom .....
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Citation:
Provient du message de Ulgrim
cependant ce n'est pas mon thread, or la majorité des posteurs a bien trop de respect pour l'institution avrasienne / khronosienne pour venir polluer ses sujets ...
Houuu !!
*pique le tigre avec une fourchette à saucisse*

il-a-peur-eu.. il-a-peuuur-eu..
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vrittis
Vrittis
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vrittis
 
Citation:
Provient du message de Felomes
Forum est un lieu où les clous ne s'enfoncent pas bien profond, qui protège un peu, qui expose un peu. Une espèce d'entre-deux qu'il est facile de considérer très étranger à l'un ou à l'autre, qu'il est facile de considérer partie intégrante de l'un ou de l'autre. C'est un peu oui-non, kif-kif, p'têt-ben-que.
L'image que tu en donnes se rapproche de l'image que j'ai du confessionnal.
Le Forum permet de concilier la compréhension des autres (parce que nous leurrons pas, je suis quasi sur qu'on doit pouvoir trouver des adhérents à n'importe quelle thèse sur ce forum, ou alors taper dans le vivier des sophistes), et d'obtenir une sorte de cartographie du jugement social auquel on doit s'attendre.
On aura alors pour ces posts - qui n'ont leur place exacte ni dans le virtuel, ni dans le réel - des gens qui enfonceront des clous ("vous me ferez 15 pater"), et ce faisant se posent comme les individus dont tu parles et qui pourraient utiliser ce que tu dis contre toi, et des gens qui en disant nous comprendre, nous referont entrer dans le groupe ("mais vous êtes absous, Ite Missa Est, Youplaboum")

De plus, le caractère "sacré" du confessionnal (il s'agit d'un lieu dont rien ne doit sortir de ce qui s'y est dit) correspond à la séparation que nous établissons entre le forum et la vie réelle (il m'a bien fallu un an avant de dire à un collègue qui y trainait aussi que j'étais sur le forum, et se faisant je me suis exposé à son jugement à propos de mes erreurs de jeunesse...)

Voila, une fois de plus j'ai l'impression de ne pas arriver à clouer l'idée au mur, mais bon...

Vrit'

ps: l'anecdote me fait penser à certaines personnes de ma famille qui ne supportaient pas l'idée de sortir avec des sous vêtements sales; Si elles se faisaient renverser par une voiture et mouraient, leur toilette mortuaire leur aurait fait honte...
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le forum: un journal intime collectif ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h20.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite