JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 459 (sites) | 820 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [suicide]Psycho RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Iminra Aï Khanoum
Iminra Aï Khanoum
Roi / Reine
 
Avatar de Iminra Aï Khanoum
 
Très touchant le "Chant de jubilation", il a tout à fait sa place ici.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Enthoniel Ezeil
Enthoniel Ezeil
Alpha & Oméga
 
Avatar de Enthoniel Ezeil
 
Je reconnais ne pas souvent être en accord avec Indis sur les sujets relatifs à la mort, mais pour une fois je le suis sur un point.

Pardonnes moi de te dire ceci Kritchek mais le début de ta réponse m'a laissé pantois. Je n'arrive pas à comprendre ton raisonnement. Tu sembles dire si j'ai bien compris que la vie n'a pas de réelle valeur une fois mort ? Tu sembles entendre qu'en fait la mort est préférable à la vie, car n'ayant nul problème.

Je ne suis pas sûr de cerner tes idées sur la mort, je ne sais même pas si ces quelques lignes sont tes idées. Si tel est le cas pourquoi être encore présent ?

C'est peut-être difficile à comprendre, mais ceux qui aiment cette sensation de mort ne se suicident que rarement. Bien sûr, il y en a qui se donnent cette mort, mais c'est différent. Ce qui est recherché généralement ce sont ces sensations que l'on ressent juste avant. Cette douleur, ce frisson, cet instant précis où vraiment elle est là, proche de nous. Oui certains n'en reviennent pas, très souvent même. Mais ceux là sont ceux qui pour moi se sont donné la mort.

Je fais grande différence avec le suicide. Non je ne donne pas de valeur morale à cet acte, courage ou lâcheté, je l'ai déjà expliqué. Mais une personne qui se suicide est généralement une personne qui fuit les mauvais jours, ce n'est pas une personne heureuse.

Enfin... je sais que les choses sont difficiles à différencier. Pour beaucoup il n'y a même aucune raison de le faire. Mais dire que la vie n'a aucune valeur n'a nulle signification pour celui qui est encore là.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Seul au monde.
Seul au monde.
Roi
 
Avatar de Seul au monde.
 

le vent remuait encore
les plumes de l'oiseau
mais l'oiseau était mort
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
Ssiena Samedisþjófr [Einhs]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
 
Citation:
Provient du message de Enthoniel Ezeil
Comme l'a dit Coin², nombre des gens qui désirent se suicider le font pour fuir leurs problèmes, non pas pour mourir en soit. Il faut savoir que bon nombre des tentatives de suicide échouent parce que la personne a peur de cette mort qui reste inconnue.
vous m'embeter avec ca
ca ne marche pas de penser mort = un moyen de résoudre le problème

Sinon, pour le reste, j'avoue ne pas comprendre du tout les gens qui expliquent qu'on "se doit" de continuer. Pourquoi est-ce qu'on devrait quoique ce soit? C'est sa vie a soit, a chacun de dire s'il trouve que ca vaut la peine de se lever un jour de plus pour continuer a essayer de se battre" ou si "stop, on arrete les frais".

Un peu comme un jeu, on y joue tant qu'on s'amuse meme si parfois il y a des contrariétés et puis quand on s'amuse plus pourquoi "devrait"-on continuer? Oh on peut bien sur (parce que peut-etre que ca va redevenir rigolo par exemple), mais pourquoi est-ce qu'on devrait?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Miss M La Honte
Miss M La Honte
Alpha & Oméga
 
Avatar de Miss M La Honte
 
J'ai lu les 3 dernieres pages...

Pour la citation de lil, c'est d' andré malraux et la citation exacte c'est :" Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie"

Pour Indis(bisous denis ), ce qui me choque c'est le jugement que tu portes sur l'acte, j'ai tout d un coup l'impression d'être salie, d'être jugée comme une sous merde (j'extrapole) mais tu crois pas que les gens qui font ca se sentent deja comme des sous merdes?

Le geste n'est pas anodin... Il est peut etre sur un coup de tête mais en même temps inconsciemment il est réfléchi, c'ets petit a petit qu'on s'en approche...
Cest une accumulation de conneries de merdes et pour peu que tu sois sensible, une peine de coeur et tout bascule, et la, comme l'a dit lil, tu vois tout...
Tu vois tout et tu te demandes quelle est ta place et dans ces conditions, tu es loin d être objectif.

Tu me donnes l'impression de ne jamais avoir été mal, de ne jamais avoir eu mal au coeur a un tel point que totu s'ecroule autour de toi.
Imagine toi dans cette situation, un tas d'emmerdes, boulot, famille, dispute avec un ami, puis ta petite amie qui te lâche et tu ne sais plu quoi faire.
J'avais ecrit un texte sur la situation, je vais le mettre a la fin, il n'est pas tres long et j'essayais de decrire la situation dans laquelle je (on?) se trouve quand on ne sait plus avancer...

Miss

------------------------------------------------------------------------------------
Petit texte sur la difficulté d'avancer
------------------------------------------------------------------------------------
J’étouffe, mon dieu j’étouffe dans ce couloir aux odeurs de souffre. L’air est lourd et trop chargé, l’oxygène me manque. J’aimerais bien m’achever, mais si je le fais la personne m’attendant au bout du chemin ne survivra pas, sans moi, ca n’est pas la peine…

Un pas dans ce couloir.
Un mur de feu me sépare désormais de la sortie, plus moyen de revenir en arrière, aucun moyen de rétraction, je suis obligée d’avancer.
Alors j’avance.
Dans ce couloir aux murs râpeux, je reste bien au milieu pour ne pas m’écorcher mais j’ai déjà parcouru d’autres épreuves et les estafilades ne font que s’accumuler sur mon corps, en plus je meurs de chaud, je ne peux pas me couvrir, l’humidité mêlée à cette chaleur m’empêche de remettre sur mes épaules la pièce de tissus pour éviter les murs.

C’est la que de loin je le vis.
Le gouffre qui me séparait du coté opposé.
La peur de vide me cloua sur place dans une expression d’horreur alors que de l’autre coté, j’entendais crier à l’aide. Je ne peux plus avancer, ni un pas en avant et pas de pas en arrière possible, alors je me stop.
L’air tourbillonne autour de moi , la chaleur me fait sienne et je m’écroule.

Un pas en avant et j’aurais vu le pont en contrebas, j’aurais passé ma peur, je l’aurais vu se diriger fièrement, sécurisant, vers l’autre coté.
Un pas en arrière, et je brûle mes ailes.
Je m’arrête…


Miss
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Seele
Seele
Roi
 
Avatar de Seele
 
.. je sais pas quoi te dire ..
pour avoir fait mon lot de conneries dans le domaine et pour avoir vu que finalement la vie est magnifique et pour avoir aidé ceux que j'ai pu aidé , j'ai qu'une chose à dire ..

Oui , "faut faire tout ce que tu peux pour l'aider , ou pour le faire aider par quelqu'un qui détient des clés pour ouvrir les portes qu'il aura à franchir ..

Rainn , touché
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kritchek
Kritchek
Bagnard
 
Avatar de Kritchek
 
Citation:
Provient du message de Enthoniel Ezeil
Pardonnes moi de te dire ceci Kritchek mais le début de ta réponse m'a laissé pantois. Je n'arrive pas à comprendre ton raisonnement. Tu sembles dire si j'ai bien compris que la vie n'a pas de réelle valeur une fois mort ? Tu sembles entendre qu'en fait la mort est préférable à la vie, car n'ayant nul problème.
Je m'exprime mal, pardonnes moi.
Mais je me plaçais dans le cas ou "tout va mal". Si l'on a plus rien à attendre de la vie, alors oui, la mort est préférable.
Et je pense qu'effectivement, la vie n'a aucune valeur une fois mort, vu que l'on ne peut pas la regretter, s'en souvenir, etc...
Sinon pourquoi je n'ai pas mis mes propos a exécution? Tout simplement parce que comme tout le monde je cherche le bonheur. Et je suis persuadé que je réussirais à le trouver dans cette vie. Le fait que ce soit une quête inutile et absurde ne change rien: j'ai envie d'être heureux. Je n'en finirais avec moi que le jour où je me rendrais compte que je ne le serais jamais. Mais pour le moment, je pense avoir le temps...


Pfffff, j'ai vraiment du mal a exprimer mes idées....
Lien direct vers le message - Vieux
Lady-VanXzadar
Invité
 
Le suicide n'est peu-être pas un geste de lâcheté ni de courage , mais tout simplement un geste désespéré , la vie est pleine d'embûches , tu avances , tu tombes , certains ce relèvent et d'autres pas . Mais tomber c'est humain et ce relever c'est Divin. Le suicide est bien sur un choix , mais pas une solution . Quand tu penses aux gens que tu laisses derrière toi en partant , ceux qui ce demandent POURQUOI , ceux qui ce disent qu'ils n'ont pas compris , qu'ils n'ont pas vu les signes de désespoir et de détresse , alors il ne reste que ceux qui on des regrets , des remords . Pour celui qui part , il quitte le navire , il baisse les bras a la vie et a tout ce qu'elle lui réserve , car la vie n'est pas qu'emerdes . Je ne lancerai pas un débat sur les pro-choix et pro-vie ici mais la vie c'est un don , c'est sacré et on diras que l'on en fait ce que l'on veux, oui dans un sens , chacun choisit sa vie , sa route , certains aurons plus de pièges , d'embûches , d'autres aurons la vie plus facile , mais celui qui aura une vie plus rude sera plus fort car on apprend de ses erreurs et de ses problèmes . Celui qui a appris a ce battre dans la rue pour survivre sera plus fort que celui qui a toujours eu quelqu' un derrière lui pour le défendre .


Quand je repense a ceux que j'ai perdue par suicide , Johan , ma belle Johan qui n'avais pas le courage de dire a ses parents a 16 ans qu'elle attendais un p'tit enfant...que serais Johan aujourd'hui si elle avais oser parler a ses parents au lieu de prendre la fuite , car je vois ça comme une fuite , attendre un enfant a 16 ans c'est pas facile je le reconnais mais ce n'est pas la fin du monde quand même , et elle avais plusieurs possibilités , mais le suicide était SON choix , dommage...

Et Victor , tu avais des problèmes d'argent , ta femme demandais a travailler pour t'aider , mais ton orgueil et ta fierté disais non , tu disais y arriver tout seul , mais tu n'y est pas arriver , tu ne voyais pas d'issus , tout était noir , pourtant , la lumière était la , tu ne la voyais pas , tu es parti c'était TON choix , ta femme et tes enfants ne comprennent toujours pas pourquoi , dommage...


On dis toujours dommage , mais pourtant aider ceux qu'on aiment c'est tout naturel et quand je regarde le pourquoi ces gens sont partis , j' me dis que quelque part ils n'ont pas fait le bon choix , mais c'était LEURS choix .


On fait tous des erreurs , des mauvais choix et nous devons les assumés , mais le suicide c'est sans retour , alors si tu as fait un mauvais choix en t'enlevant la vie...comment l' assumer ?? Tu pourras revenir d'outre tombes pour nous dire combien tu regrettes ? Tu pourras te dire que ce problème qui t'a fait fuir était possible a réglé avec de l'aide ? Non , tu ne pourras pas reprendre là ou tu as laisser . Quel gâchis...







Lady
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
Citation:
Provient du message de Ssiena
vous m'embeter avec ca
ca ne marche pas de penser mort = un moyen de résoudre le problème

Sinon, pour le reste, j'avoue ne pas comprendre du tout les gens qui expliquent qu'on "se doit" de continuer. Pourquoi est-ce qu'on devrait quoique ce soit? C'est sa vie a soit, a chacun de dire s'il trouve que ca vaut la peine de se lever un jour de plus pour continuer a essayer de se battre" ou si "stop, on arrete les frais".

Un peu comme un jeu, on y joue tant qu'on s'amuse meme si parfois il y a des contrariétés et puis quand on s'amuse plus pourquoi "devrait"-on continuer? Oh on peut bien sur (parce que peut-etre que ca va redevenir rigolo par exemple), mais pourquoi est-ce qu'on devrait?
Oui, c'est un choix. Un choix que je respecte, d'ailleurs, meme si j'ai du mal a y adjoindre la notion de courage (ce qui, en fait, est la seule chose qui m'ait vraiment choqué dans ce thread).

Pourquoi continuer ? Pourquoi devrait on se forcer ? Mais tous simplement car la mort n'est pas une solution a la vie. Ce n'est pas le remede a tes problemes.

La mort, ce n'est qu'une chose : l'absence de vie. Ce n'est donc pas la fin de tes problemes, mais la fin même du concept de probleme. C'est d'ailleurs aussi la fin du concept de bonheur. C'est meme la fin de la pensée consciente. Plus a se demander si demain on s'en sortira ? Cela serait bien... si il y avait un demain.

Pourquoi on se devrait de continuer a vivre ? Car c'est la seule chose que tu ai vraiment : un fugace instant d'eternite...

Je dirait même plus, ce n'est pas ta vie, mais toi, la vie. Il ne faut pas decoreller les 2, au risque de faire des choses, non pas que tu regretterai, car tu ne regrettera plus rien, mais qui seraient regrettables.

Maintenant, il est difficile de conceptualiser ce qu'est la mort reelement : par definition, nous somme vivants, et donc incapable de realiser pleinement la perte que va representer cette vie qui s'en va. Mais il faut bien realiser que, par essence, la personne la plus malheurese du monde, subissant sevices et autres horreurs que nos contemporains sont si habiles a produire, restera toujours plus HEUREUSE qu'un mort... puisque par essence aussi, le mort est sorti du concept de bonheur.

Alors apres, si tu estime que la vie ne vaut plus la peine d'etre vecue, oui, gache la, que veut tu : de toute facon, personne ne saurais t'empecher de te suicider. Mais que l'on ne me parle pas de courage, alors que le seul courage qu'il puisse y avoir dans un suicide, c'est celui de fermer les yeux lors d'une chute à l'elastique, et de se lancer, en reniant tout ce qui est. Par definition, de toute facon, le suicide est un echappatoire. Dommage que ce ne puisse jamais etre un retrait strategique, vu qu'il n'y a pas de 2eme chance.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kathandro
Kathandro
Bagnard
 
Avatar de Kathandro
 
Citation:
Provient du message de eMRaistlin
Oui, c'est un choix. Un choix que je respecte, d'ailleurs, meme si j'ai du mal a y adjoindre la notion de courage (ce qui, en fait, est la seule chose qui m'ait vraiment choqué dans ce thread).
Bah franchement, n'importe qui peut dire: "aller demain j'me suicide", comme ça, maintenant, le faire en est une autre...

Citation:
Pourquoi continuer ? Pourquoi devrait on se forcer ? Mais tous simplement car la mort n'est pas une solution a la vie. Ce n'est pas le remede a tes problemes.
Bah justement, il y a des problèmes que la vie ne peut résoudre, la mort est une solution comme une autre, elle est juste différente...

Citation:
La mort, ce n'est qu'une chose : l'absence de vie. Ce n'est donc pas la fin de tes problemes, mais la fin même du concept de probleme. C'est d'ailleurs aussi la fin du concept de bonheur. C'est meme la fin de la pensée consciente. Plus a se demander si demain on s'en sortira ? Cela serait bien... si il y avait un demain.
Si la vie comporte des problèmes, l'absence de vie se définit par l'absence de problème, faut pas chercher plus loin!
Le concept de bonheur ne doit pas prendre une grande part des émotions de la vie des gens qui se suicident à mon avis...

Citation:
Pourquoi on se devrait de continuer a vivre ? Car c'est la seule chose que tu ai vraiment : un fugace instant d'eternite...
Pourquoi ne pourrait-on pas décider de l'instant de sa mort: la seule décision dans laquelle nous sommes seul juge, la seule décision dans laquelle ce choix viendrait vraiment de nous...

Citation:
Je dirait même plus, ce n'est pas ta vie, mais toi, la vie. Il ne faut pas decoreller les 2, au risque de faire des choses, non pas que tu regretterai, car tu ne regrettera plus rien, mais qui seraient regrettables.
Justement, ne plus regretter est un principe intéressant de la mort. J'irais même jusqu'à dire que l'aspect intéressant de la mort est l'absence tout court, l'absence d'obligations, de devoirs, de promesses, de sentiments, etc...

Citation:
Maintenant, il est difficile de conceptualiser ce qu'est la mort reelement : par definition, nous somme vivants, et donc incapable de realiser pleinement la perte que va representer cette vie qui s'en va. Mais il faut bien realiser que, par essence, la personne la plus malheurese du monde, subissant sevices et autres horreurs que nos contemporains sont si habiles a produire, restera toujours plus HEUREUSE qu'un mort... puisque par essence aussi, le mort est sorti du concept de bonheur.
Lol, la personne qui ne subit que des sévices ne connait pas ce qu'on appelle le bonheur. D'ailleurs, elle ne s'en rend même pas compte puisqu'elle ne sait pas qu'elle est malheureuse. Elle a juste une vie monotone quotidiennement. Maintenant, blâmer ce genre de personne de se suicider, c'est peut-être un peu égoïste sur les bords, je dirais même déplacé...
Aucun mort n'étant revenu de là où il est, personne ne peut juger du bonheur ou du malheur de celui-ci, mais bon, comme déjà dit, la mort est l'absence de sentiment et de bonheur, donc tu te contredis légèrement sur ce paragraphe .

Citation:
Alors apres, si tu estime que la vie ne vaut plus la peine d'etre vecue, oui, gache la, que veut tu : de toute facon, personne ne saurais t'empecher de te suicider. Mais que l'on ne me parle pas de courage, alors que le seul courage qu'il puisse y avoir dans un suicide, c'est celui de fermer les yeux lors d'une chute à l'elastique, et de se lancer, en reniant tout ce qui est. Par definition, de toute facon, le suicide est un echappatoire. Dommage que ce ne puisse jamais etre un retrait strategique, vu qu'il n'y a pas de 2eme chance.
Le suicide est un acte mûrement réfléchi au contraire, je dirais même que c'est un acte qui ne dépend que de nous. Maintenant, si vivre une vie misérable est un acte de courage, bah non, vivre comme une larve, c'est très dégradant, être une larve, c'est pareil, alors dire que ceux qui se suicident sont des lâches, non, ils ont juste décidés d'arrêter de vivre pour plusieurs raisons. Il se peut même que cela soit pour ne pas faire de peine à quelqu'un d'autre. Les insulter de lâches, non, c'est légèrement déplacé, parce qu'on ne vit pas à leur place, nous ne voyons pas les mêmes choses, du même regard, et surtout, c'est bien le seul choix qui leur appartienne vraiment, alors il ne faut pas blâmer des gens qui veulent l'utiliser...

@lanceur du thread: Pour ton ami, en fait, c'est un peu un dégonflé, il a pas le courage de le faire, en gros, il le fera pas, il risquerait de faire trop de peine à son ex apparemment...
Maintenant, c'est à vous d'entretenir cette peur le temps que ça lui passe. Et si jamais un jour il décide de se suicider, il aura eu toute sa raison, dis-le toi, et surtout, ne lui en veut pas...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
Que d'illusions, generés par cette idealisation et cette banalisation de l'acte...

Citation:
Bah franchement, n'importe qui peut dire: "aller demain j'me suicide", comme ça, maintenant, le faire en est une autre...
D'une, n'importe qui est aussi capable de dire : demain, je prend mes problemes a bras le corps, et je m'en sors... mais tous ne le font pas non plus...

De deux, je ne dis pas que l'acte est facile. Et c'est tout naturel : arriver a prendre suffisement sur soi pour arriver a annuler le desir et l'instinct de survie n'est pas chose facile.
Maintenant, ce n'est pas de reussir une chose difficile qui permet de dire que l'on est courageux. Il ne faut pas confondre. Le courage, c'est affronter ce dont on a peur. Une personne qui se suicide a plus peur de la vie que de la mort. Est ce donc faire montre de courage que de choisir la solution qui effraie le moins ?

Citation:
Bah justement, il y a des problèmes que la vie ne peut résoudre, la mort est une solution comme une autre, elle est juste différente...
La mort ne solutionne rien : dans l'essence du mot solution, il y a la notion sous jascente d'avant (un probleme), et d'apres (probleme reglé.)
La mort n'apporte pas l'apres. Il convient de bien s'en souvenir. Ce ne peut pas etre une solution, a quoi que ce soit, puisque "l'apres-probleme" n'est pas.

Citation:
Si la vie comporte des problèmes, l'absence de vie se définit par l'absence de problème, faut pas chercher plus loin!
Le concept de bonheur ne doit pas prendre une grande part des émotions de la vie des gens qui se suicident à mon avis...
L'absence de vie se definit par l'absence de vie. Pas plus, pas moins. Le concept de probleme n'existant plus, effectivement, il est facile de considerer la mort comme l'absence de probleme.
Mais c'est comme le bien et le mal : supprime l'un, l'autre disparait. Pareil pour les problemes : supprimes les problemes, et il ne reste rien... il n'y a pas d'etat sans probleme : il y a un etat de non-etre... c'est a mon avis totalement different.

Citation:
Pourquoi ne pourrait-on pas décider de l'instant de sa mort: la seule décision dans laquelle nous sommes seul juge, la seule décision dans laquelle ce choix viendrait vraiment de nous...
Car tu ne mesure pas toutes les implications, si tu fais ce choix : tu n'es que dans l'illusion d'un controle sur quelque chose. A quoi bon le controle une fois mort. Tu te place dans l'optique d'un vivant : je controle l'instant de ma mort, donc je suis en vie. C'est effectivement une facon de voir, mais tant qu'elle reste fantasmatique : une fois que tu passe a l'acte, tu ne controle plus rien...
Citation:
Justement, ne plus regretter est un principe intéressant de la mort. J'irais même jusqu'à dire que l'aspect intéressant de la mort est l'absence tout court, l'absence d'obligations, de devoirs, de promesses, de sentiments, etc...
Quel peut etre l'interet de ne plus regretter quand tu ne peut plus en jouir, de cette absence de regret ? A quoi bon les devoir, les obligations, les plaisirs, les deplaisirs, les sentiments, ou leur absence, quand il n'y a plus de toi ? Encore une fois, ton raisonnement, s'il est interressant pour comprendre l'etat psychologique d'un candidat au suicide, ne mesure pas pleinement les implications de l'absence de vie. Tu estime avoir plus de mal a perdre que de bien, mais tant que tu reste en vie, tu peut te permettre de perdre, car tu possede quelque chose. Une fois mort, tu n'es rien. Je ne peut meme pas dire que tu n'as plus rien a perdre, ce serait faire l'erreur que tu fais quand tu considere la mort : tu prend effectivement une distance par rapport a toi meme pour en parler, mais tu continue a la definir par des correlations de ce que tu apprehende : presence/absence de quelque chose (pb ou autre).

Citation:
Lol, la personne qui ne subit que des sévices ne connait pas ce qu'on appelle le bonheur. D'ailleurs, elle ne s'en rend même pas compte puisqu'elle ne sait pas qu'elle est malheureuse. Elle a juste une vie monotone quotidiennement. Maintenant, blâmer ce genre de personne de se suicider, c'est peut-être un peu égoïste sur les bords, je dirais même déplacé...
Blamer ? Qui blamme ?

Je ne dis pas que cette personne soit objectivement heureuse... ce n'est pas ce que je dis du tout. Je dis qu'elle est encore dans le concept du bonheur, tandis qu'un mort lui, n'y est plus. Il n'est donc pas faux de dire qu'un vivant est plus heureux qu'un mort, puisque le mort ne concoit meme pas le bonheur. (ou le malheur).
Citation:
Le suicide est un acte mûrement réfléchi au contraire, je dirais même que c'est un acte qui ne dépend que de nous. Maintenant, si vivre une vie misérable est un acte de courage, bah non, vivre comme une larve, c'est très dégradant, être une larve, c'est pareil, alors dire que ceux qui se suicident sont des lâches, non, ils ont juste décidés d'arrêter de vivre pour plusieurs raisons. Il se peut même que cela soit pour ne pas faire de peine à quelqu'un d'autre. Les insulter de lâches, non, c'est légèrement déplacé, parce qu'on ne vit pas à leur place, nous ne voyons pas les mêmes choses, du même regard, et surtout, c'est bien le seul choix qui leur appartienne vraiment, alors il ne faut pas blâmer des gens qui veulent l'utiliser...
Encore une fois, je ne blamme personne : chacun fais ses choix, et c'est bien la une des rares choses que la vie permet.

Mais ce qui me sidere, c'est que ceux qui restent appliquent la notion de courage, la ou ne peut etre considéré qu'un choix qui consiste a ne pas faire front. Un choix qui ne fais que rendre ses cartes, sachant que de toute facon, la partie a une fin. refuser de jouer car les cartes sont contre toi.

La mort est ineluctable. La precipiter, pour echapper a vie, c'est refuser d'affronter la vie...

Et cela, n'est pas courageux...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kirika
Kirika
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kirika
 
..........
Citation:
De Cycy
ce qui me choque c'est le jugement que tu portes sur l'acte, j'ai tout d un coup l'impression d'être salie, d'être jugée comme une sous merde (j'extrapole) mais tu crois pas que les gens qui font ca se sentent deja comme des sous merdes?
Disons que je devrais pas vraiment poster...et je n'ai pas le coeur à raconter tout mais,bah le declic a été de voir à 16 et un jour (premiere sortie dans un camion rouge) une jeune maman se faire bruler dans sa bagnole devant sa baraque...et de voir ses deux enfants regarder par la fenêtre,sans bouger,sans rien dire ni pleurer,simplement regarder,ils sont restés comme ça plusieurs minutes sachant pertinnement que c'était maman dans la voiture...et depuis ce jour là ou j'ai vu ces deux gamines...je me suis dis bordel qu'est ce qu'on peut-etre con..vous allez trouver ça degueu mais a posteriori je me dis que si j'en avais eu entre les couilles j'aurais été la savater tellement j'etais degouté...et j'en ai d'autres des exemples qui font que aujourd'hui le simple fait de savoir que quelqu'un ose penser à se faire sauter le caisson et le fait partager me revolte...

Maintenant j'avoue qu'au fil des sujets et des discussions ici,même si je pense plus ou moins la même chose j'arrive à mieux concevoir le "geste" même si je ne lui trouve encore aucune raison valable ,et surement pas celle du super heros qui sauve ses proches du malheur...

Ljd,qui raconte sa vie,et qui aime pas ça...
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [suicide]Psycho
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h06.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite