JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 398 (sites) | 910 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [suicide]Psycho RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Bbali
Bbali [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Bbali
 
Citation:
J'ai fait une erreur,je suis un nul , la prochaine fois ce seras pire car je resterais un nul toute ma vie et autres variantes du genre (j'ai fais simplistes dans la réflexion là pour que le propos soit clair , je me doute que c plus élaboré)
En effet, c'est beaucoup plus complexe que ça, et d'autant plus penché vers le négatif.

En survolant les diverses réponses de ce thread, je n'ai pas vu d'évocation aux fantasmes agressifs. Or, c'est une composante très importante dans la constitution psychologique d'un individu.
Le suicide de type agressif est l'un des 3 types de suicides déterminés par le sociologue Emile Durkheim (une recherche sur le net vous aidera à mieux cerner ceci; là je dis ce dont je me souviens simplement). Je ne citerai que les exemples liés à l'anomie et à l'agressivité: Ce sont ceux qui me semblent le plus concerner le sujet de ce thread.

- Le suicide de type anomique. (Anomie: absence de normes):
Un individu déprimé va, comme l'a très justement dit Lothar, non pas se penser nul, il se sait nul: Il en est profondément persuadé intérieurement. Quoi qu'il fasse, il n'est qu'un déchet, il ne peut rien apporter aux autres, c'est limite si il n'a pas l'impression de gêner. Cet individu va, dans un cas bien évidemment extrême, penser que s'il part, ça ne gênera personne, voir même ça soulagera son entourage. Pour lui, il n'a aucune place dans la société, il n'est rien. Si il n'y a aucun intérêt à vivre, si aucune évolution n'est possible, à quoi bon rester sur ce monde ? Je pense que cette question résume bien ce sujet.

- Le suicide de type agressif:
Le suicide, quoi qu'on en dise, n'est ni un acte de lâcheté, ni de courage: C'est un geste qui se veut physiquement pulsionnel (En opposition avec "psychologiquement pulsionnel: Rien n'est anodin dans l'appareil psychique) pour la plupart des cas, et qui est lié à de graves troubles psycho-sociaux. Il n'est donc que très faiblement contrôlé. C'est dans le "ça" (->inconscient) qu'il faut se porter. Un individu ayant des problèmes d'ordre affectif peut avoir des fantasmes, agressifs à propos de son entourage.



Molosba, ce que ton ami pense consciemment et exprime n'est pas forcément la même chose que ce qu'il peut penser intérieurement, inconsciemment. Un très bon moyen de savoir ce qu'il y a dans son "ça" est d'analyser ses rêves. Le rêve étant l'expression d'un désir, réfléchir dessus est un très bon moyen de savoir ce que l'on pense vraiment, au plus profond de soi.
Fais aussi très attention à ce que tu peut lui dire. Il faut éviter de dire à quelqu'un de déprimé des choses du genre "mais non, t'es pas bête", ou "regarde, il/elle t'aime! tu vois, t'es pas si nul!". Tout compliment formulé comme ça peut être interprété de façon plus ou moins parano, donc il faut faire très attention.
Le mieux est d'essayer de lui faire sentir. Si ça ne vient pas de lui, ça ne fonctionnera sûrement pas.
Encore une fois, le désir de "partir" n'est pas forcément un acte de lâcheté pure, c'est aussi, dans beaucoup de cas, acte avant tout agressif: Quoi de pire pour son entourage de le voir se tuer sans pouvoir rien dire, sans même savoir pourquoi, quoi penser, etc... ?


[MyLife]
Cela dit, entre "vouloir se tuer" et "le faire", il y a une certaine marge. J'ai en un temps été dans ce cas. On se dit qu'une fois mort, tout sera fini, blablabla, gniagniiagnia... Tout ça n'est que frustration, parlotte, réflexion plus ou moins vague et vide de sens rationnel.
Une chose qui m'aura apporté le plus de soulagement et de plaisir dans ma vie est de sortir d'une phrase de dépression: On a l'impression de vivre.
[/MyLife]


Pour finir, en ce qui concerne le psy, c'est une très bonne idée.
Je prefere preciser au passage pour ceux qui ont du mal à faire la différence entre "psychologue" et "psychiatre", que le psychologue n'a fait que des etudes de psychologie et il ne fait que s'entretenir verbalement avec son patient, alors que le psychiatre a fait un doctorat (bac+7) et psychiatrie (ça fait +12 si ma mémoire est bonne), et qu'il peut prescrire des médicaments (Très important en cas de forte déprime, TIC/TOC, et divers troubles psychonevrotiques). N'écoutez pas les gens simplets et snobs qui disent "ouéé lé psychiatre ssé poure lé fou!", c'est absolument faux.
Tant qu'à choisir, je lui conseillerai donc d'aller plutot voir un psychiatre, ne serait ce que pour éviter d'avoir à aller en voir un en plus en cas de besoin de médicaments
(NON, n'associez pas "médicament" avec "maladie", ou "folie", s'il vous plait! )
Lien direct vers le message - Vieux
Nepher
Roi
 
Humour qui n'a pas sa place sur ce sujet.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Law co2
Law co2
Alpha & Oméga
 
Avatar de Law co2
 
Il touche a la drogue?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Keet
Keet
 
Avatar de Keet
 
Citation:
Provient du message de Nepher
...


Certains ont eu des avertissements pour ce genre de propos....
DO NOT FEED THE TROLL ( en gros )
Malheureusement il semble bien que ce ne soit pas le genre d'aide que recherche l'auteur de ce thread et son copain.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ni'
Ni' [WC]
Reine
 
Avatar de Ni'
 
Son problème ce n'est pas le suicide mais la dépression. La dépression entraine la "perte de l'élan vital", les idées noires ect...
En parler a des proches c'est déjà verbaliser le problème et peut être le début d'une réflexion. Mais les amis/familles ne sont pas objectives car impliqués sentimentalement. Le Psy est neutre dans la vie du sujet et sera objectif sur les dire et pourra donc diriger le réflexion vers le problème de fond : Une enfance difficile, un traumatisme, une relation pathologique, un refoulement ect... Le travail sur soi est une marque de courage pour ma part, ne pas se mentir.

La dépression a deux formes : La forme réactionnelle et la forme chronique. La forme réactionnelle fait suite à un deuil quel qu'il soit : une rupture, un divorce, perte d'un boulot, un décès, ou n'importe quel changement dans la vie du sujet. Le travail de deuil est important car lorsque il n'est pas aboutit par manque de verbalisation par exemple il entraine un deuil pathologique et donc soit par un refoulement soit par une dépression "Réactionnelle" qui peut se transformer par une dépression chronique avec le temps.

Mis à part la verbalisation, la dépression peut se soigner par des anti-dépresseurs et anxiolytiques. Mais il ne faut pas que les médicaments soient la seule réponse, seuls ils ne seront qu'une réponse efficace courte dans le temps.

Il faut aller au fond du problème, réfléchir sur sa vie, son passé, trouver ses démons enfouis et les foutre dehors !

Ceci n'est qu'une traduction de ce que j'ai appris. "La théorie"
Mais en pratique je sais que quoi qu'il arrive il faut se prendre en main et réagir, rester acteur de sa vie et non se positionner en tant que victime. Car il y a toujours quelque chose après. Tomber bas n'est pas mauvais en soi car la vie m'a apprit qu'on remontait toujours plus haut et plus fort. Le temps guérit les blessures avec la verbalisation.
Lien direct vers le message - Vieux
Nepher
Roi
 
Citation:
Provient du message de Keitaro

Quelle justification à deux balles vas tu nous sortir pour ce genre de propos ?
A vrai dire je n'en n'ai pas.

Sous couvert d'ironie je prône ce que je n'ai sans doute pas le courage de faire.


ah oui ... au fait ...
Certains ont aussi eu des avertissements pour attaque personnelle.
Comme quoi heureusement que rien n'est systématique.


------------
Nepher
[edit pour le passage du modo]
Je laisse mon message.
L'humour à toujours sa place. Même si le mien ne correspond pas à ce que tu attends.
[edit]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Keet
Keet
 
Avatar de Keet
 
Citation:
Provient du message de Nepher
A vrai dire je n'en n'ai pas.

Sous couvert d'ironie je prône ce que je n'ai sans doute pas le courage de faire.
Pour recadrer dans le sujet.. peut on parler de courage ?


La situation de l'ami de Molosba semble plutôt indiquer qu'il cherche à fuir sa situation personnelle ( rupture douloureuse si j'ai bien compris ). Il me semble qu'il a plus besoin de soutient que de cette sorte de courage....


Citation:
ah oui ... au fait ...
Certains ont aussi eu des avertissements pour attaque personnelle.
Comme quoi heureusement que rien n'est systématique.

Bien, nous pourrons faire pénitence ensemble.
Lien direct vers le message - Vieux
TMQT
 
Citation:
Provient du message de Sybiline Thean
Sinon je comprends pas comment çà se fait que tant de personnes songent au suicide après des histoires de coeur
L'histoire de coeur qui foire est souvent un déclencheur pour une dépression, période faste pour les idées suicidaires (qui est la forme extrême de soulagement, tout simplement, à un moment la souffrance devient telle qu'on cherche des solutions, je ne sais pas ce qui décide à passer à l'acte en revanche).
A la suite d'une histoire de coeur, il y a fatalement des doutes, une perte de confiance en soit, c'est aussi le regard que l'autre a porté sur soit et ne porte plus que l'on affronte, c'est un déficit d'image qui est bien compréhensible, et on n'a pas tous la dose de philosophie suffisante pour passer outre.

Ton ami s'en rend compte, et t'en parle, ça nécessite du courage. Je lui conseille d'aller voir un médecin, le plus vite possible, il pourra en discuter avec lui*.
Les amis servent rarement** dans ce genre de cas. Pour un dépressif, il ne parlera jamais à la bonne personne, et rares sont ceux qui sont capables de prendre cela en main comme quelqu'un qui a été formé pour traiter les bobos de l'âme également.
A moins d'un bon recul de l'ami en question vis-à-vis de ces problèmes, les choses ne s'arrangent généralement pas, et les généralités font un peu de peine à entendre tant on les a tournées et retournées dans sa tête.

M'man, partisan de la solution du toubib et fier de l'être

* : Un généraliste fait l'affaire, en tout cas dans un premier temps.
** : Au travers de la discussion, dans leur attitude générale, c'est bien entendu autre chose
Lien direct vers le message - Vieux
Nepher
Roi
 
Citation:
Provient du message de Keitaro
Pour recadrer dans le sujet.. peut on parler de courage ?


La situation de l'ami de Molosba semble plutôt indiquer qu'il cherche à fuir sa situation personnelle ( rupture douloureuse si j'ai bien compris ). Il me semble qu'il a plus besoin de soutient que de cette sorte de courage....

Hum ... grande question.
Le courage est-il de mettre fin à ses souffrances par un acte qui reste, quoi qu'on puisse en dire, difficile ou de renoncer à cela pour le bien d'une autre personne.

Je n'ai pas de réponse. Je cherche toujours.

Citation:

Bien, nous pourrons faire pénitence ensemble.
Ca marche





Citation:
Provient du message de Larme de lune

la vie m'a apprit qu'on remontait toujours plus haut et plus fort.
Etrange.
Moi elle m'a appris que quand on touchait le fond on commençait à creuser.

(modo : oui c'est de l'humour mais il n'est là que pour exprimer ce que je pense de façon moins "lourde" ...)


------------
Nepher
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Panda [Meute]
Panda [Meute] [MTE]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Panda [Meute]
 
Dire que le suicide c'est bien ou c'est pas bien est un peu idiot.

Une connerie ?
Ben peut etre, va savoir, mais dans la mesure ou on ne peut comparer sa souffrance avec celle du suicidaire, c'est leger comme argument. Je passe egalement sur l'egoisme presumé du suicidaire.

Le suicide, c'est juste une option. Elle fait peur parce qu'elle a coté irreversible mais cela reste juste une option.

Pour ce qui est de la personne concernée, j'espere pour toi que je ne trompe pas mais commencer à parler de suicide c 'est faire l'effort de s'en eloigner.
En general, un suicide bien propre (desolé pour l'expression), c'est le gars qui se marre avec ses potes et une heure apres il se tue à la stupefaction generale.

L'envie de mourir et la volonté de mourir sont deux choses bien distinctes
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Arc des Haut-Elfes
Arc des Haut-Elfes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Arc des Haut-Elfes
 
Arrow
Force la personne à aller chez un spécialiste , parle lui , parle lui , essaye de comprendre ses souffrances et de l'aider à les combattre , enfin aide cette personne car le suicide est très grave .
Lien direct vers le message - Vieux
TMQT
 
Citation:
Provient du message de Xentios
le suicide est très grave .
On s'en doutait
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Hanny Drocéphale
Hanny Drocéphale [FED]
 
Avatar de Hanny Drocéphale
 
Le suicide est un péché mortel aussi

M'enfin, il fait une dépression, faut juste qu'il arrive à s'en sortir sans tomber dans pire ( drogue/alcool/suicide ).
Lien direct vers le message - Vieux
Lady-VanXzadar
Invité
 
Ce n'est pas le suicide que j'appelle le courage , mais plutôt de relever ses manches et faire face a ses épreuves qui est courageux , ce suicider c'est un signe de lâcheté , incapable de faire face a ses problèmes , tout est insurmontable , l'effort est trop grand pour ce sortir de nos merdes alors si tu m' dis que le suicide c'est un signe de courage....celui qui ose vivre et passer outre tout ses problèmes c'est quoi???






Lady
Lien direct vers le message - Vieux
TMQT
 
Le suicide n'a rien à voir avec une quelconque question de courage.
C'est pas courageux, c'est pas un manque de courage, ça échappe à ça. C'est une solution naturelle qu'on imagine lorsque l'on souffre. Et la base de cette souffrance est une pathologie, qu'on ne contrôle pas aussi aisément que certains semblent le penser.
Quand on est dépressif, entendre des conneries comme « secoue - toi », y'a rien de pire. Ca n'arrange rien, ça aurait même l'effet inverse.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [suicide]Psycho
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 09h12.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite