JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 646 (sites) | 1149 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Hibernia
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le jeu > DAoC - Hibernia > Origines des noms d'Hibernia RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Llyr
Llyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Llyr
 
emain macha c po l'ancienne capitale de l'irlande c un des chevaux de cuchulainn heros mythologique c cruachan l'ancianne capitle de l'irlande

tir na nog c l'ile de l'eternelle jeunesse
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ayolia
Ayolia
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ayolia
 
Je vois pas où tu as lu que Emain Macha= ancienne Capitale d'Irlande dans mon post

Emain= ancienne capitale d'Ulster (Ulraid), dirigé par le roi Conchobar.

Et désolé mais dans toutes mes recherches je n'ai jamais vu que Emain Macha= le nom du cheval de Cuchulain..Si tu as des sources.

@Evinrud: Ardee je n'ai pas trouvé grand chose d'interessant, juste que c'est une ville d'Irlande mais niveau Mythologie, y a pas grand chose.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nemi
Nemi
Reine
 
Avatar de Nemi
 
Citation:
Provient du message de Iaoltan Syldhergan
Tu ne saurais pas quelle est la signification d'Hibernia alors? Parce que jusqu'ici je me demandais d'où venait ce nom.
A mon humble avis, (et rassemblant mes vieux et ultimes souvenirs de latin ) ,Hibernia doit venir du latin hibernus (hiver), pour les romains, le climat de l'île devait en être la principale caractéristique.
Lien direct vers le message - Vieux
Evinrud [GH]
Reine
 
Oki merci quand même, tu m'as répondu c'est déjà sa
En tous les cas c'est génial se que tu as fais !!! :
@ bientôt !
Lien direct vers le message - Vieux
Swip Diaz
Roi
 
Ya des livres qui racontes les legendes celtes ?

ça a l'air assez interressant et aussi pationnant qu'un seigneur des anneaux

Quelques references serait trés appreciable
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Daarkyel Tennyo
Daarkyel Tennyo [Fsk]
Bagnard
 
Avatar de Daarkyel Tennyo
 
Je viens de tomber par hasard sur ce Thread, vraiment intéressant

Merci à toi
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Blackblade-Kjeldor
Blackblade-Kjeldor
Dauphin
 
Avatar de Blackblade-Kjeldor
 
Arawn : Dieu de la Mort

Brigit : Dans la tradition mythologi_que irlandaise, cette grande déesse est fille du Dagda et, sous le nom de Boand, la mère adultère d'Oengus, le « jeune dieu ». C'est incontestablement la divi_nité féminine qui est connue en l'île de Bretagne et sur le continent sous le nom de Brigantia et y a été assimilée à Minerve. L'un de ses surnoms est Belisama « la très brillante ». La tradition chrétienne gaélique a perpétué son souvenir non seu_lement par sainte Brigitte, mais également par sainte Bride, la sage-femme de la Vierge.

Fomoire ou Fomhoire :
Peuple démoniaque, innombrable et monstrueux, qui combattit et tenta de subjuguer les races mythiques successives qui peuplè_rent l'Irlande. Les Fomoire réussirent à imposer leur domination au peuple de Nemed, après la mort de son roi Nemed. Le tribut que ce peuple devait verser aux Fomoire à la fête de Samain était consti_tué par les deux tiers de son blé, de son lait et de ses enfants. Désespéré, le peuple de Nemed attaqua la forteresse des Fomoire, située sur une île, mais seul l'équipage d'un navire, trente hommes, survécut à l'entreprise. II se divisa alors en deux : les uns seraient partis pour la Grèce, les autres vers le nord. La seconde bataille de Mag Tuired opposa les Fomoire aux Tuatha Dé Danann.

Cùchulainn Litt. « Chien de Culann » :
Héros du cycle irlandais d'Uls_ter, il aurait eu une ascendance illustre (fils du dieu Lug et de la grande déesse Eithne, né sur terre comme fils du roi Conchobar et de la sceur de ce dernier, Deichtire). Son nom d'origine, Sétanta (« Celui qui est sur le chemin »), fut remplacé lorsqu'il étran_gla, enfant, le redoutable chien du forgeron Culann. Il est le protagoniste du récit épi_que Tain Bô Cuailnge (L'enlèvement du taureau de Cooley), où il défend l'Ulster contre l'invasion des armées des quatre autres provinces réunies par la reine du Connaught, Medb. Il mourra, seul, sur le champ de bataille.

Tûatha Dé Dânann :
Cette race d'êtres divins, habitants mythiques de l'Ir_lande avant les Celtes, affirmait descendre de la déesse ancestrale Danu. Ils apportaient avec eux en Irlande quatre talismans puissants : la Pierre de Fâl, qui criait lorsque celui qui devait être roi la touchait, la lance de Lug, qui garantissait la victoire, l'épée de Nûada, à laquelle nul n'échappait, et le chaudron du Dagda, qu'aucune compagnie ne quittait sans être rassasiée. Les Tûatha Dé étaient versés dans la magie et les pra_tiques druidiques. Beaucoup des dieux exerçaient une fonction particulière: Ogme était spécialisé dans l'art de la guerre, Lug dans les arts et les techniques, Goib_niu était le dieu de la forge, Diancecht le dieu de la médecine.
Tout un corps de mythes et de contes se rattachait aux dieux les plus importants des Tûatha Dé Dânann et à leur fonction. Le Dagda (Dieu bon), le dieu père tribal, dispensait l'abondance et la régénération. Il possédait deux attributs majeurs: une grande massue, dont l'une des extrémités tuait et l'autre rendait la vie, et un chaudron énorme et inépuisable. L'image du Dagda ne manque pas d'être ambivalente : on le décrit comme un personnage grossier et fruste, ridicule et grotesque, vêtu d'une tunique courte jusqu'à l'indécence et manifestant un appétit insatiable, et en même temps comme le puis_sant père de sa tribu. Mais tous ces éléments appartien_nent au symbolisme de la fécondité. Plusieurs légendes relatent son union avec diverses déesses, dont Boann, déesse de la Boyne. Son association avec la redoutable furie des batailles, la Morrigan, garantit la sécurité à son peuple.

Nûada :
Parmi les dieux les mieux connus des Tûatha Dé Dânann figurent Nûada et Lug. Nûada était le roi des Tûatha Dé, mais il dut renoncer au pouvoir après avoir perdu son bras au combat, car la difformité physique disqualifiait les souverains insulaires, Nûada ayant été provisoirement privé du commandement, on nomma un remplaçant pour assumer l'interrègne. Le choix se porta sur Bres (le Beau), décision pour le moins curieuse car il était à demi Fomoiré. Ce ne fut pas un bon règne: sa ladrerie causa le déclin de l'Irlande jusque-là prospère. Après leur victoire sur les Fomoiré, Bres accepta de conseiller les Tûatha Dé Danann dans leurs pratiques agricoles et eut la vie sauve. Il est inté_ressant de noter que les Tuatha Dé se montraient d'ex_cellents guerriers et techniciens, mais ignoraient les pratiques agricoles : ils devaient s'en remettre, dans ce domaine, aux Fomoiré indigènes. Nûada redevint roi après que Diancecht lui eut confectionné un nouveau bras, et on le connut désormais sous le nom de Nûada Aigerlàm (Nûada au bras d'argent). Mais Nûada céda au découragement en voyant qu'il ne pouvait mettre un terme au conflit avec les Fomoiré, et le jeune Lug prit le commandement. Nûada peut être identifié à Nodens, le dieu guérisseur de Lydney, dans le Gloucestershire leur nom signifierait « Créateur de nuages », et peut_être étaient-ils des dieux atmosphériques.

Bodb (Badb) Litt. « la Corneille », irl. Badbh. :
Déesse de la guerre de la tra_dition mythologique irlandaise. Elle est nommée également Morrigain (litt. « la Grande Reine ») et c'est vraisemblable_ment la même déesse (en même temps tri_ple et unique ?) qui est évoquée sous le nom de Macha (litt. « la Plaine »).

Cernunnos Litt. « le Cornu ». :
La divinité, désignée par ce nom sur un des éléments du monument de Lutèce connu sous le nom de pilier des Nautes, y est coif_fée de bois de cerf sur lesquels sont accro_chés des torques. Sans être nommée, cette divinité aux bois de cerf associée au torque est représentée avec des animaux sur une des plaques intérieures du bassin de Gun_destrup, ainsi que sur une gravure rupestre attribuée à l'âge du fer du Valcamonica et des monuments d'épo_que romaine (stèle du musée de Reims où le dieu cornu est repré_senté en dispensateur de richesse, assis en tailleur entre Apollon et Mercure, au-dessus d'un taureau à tête de griffon et d'un cerf). Il s'agit incontestable_ment d'une divinité très importante qui est quel_quefois identifiée au Dis Pater, souverain du monde souterrain, mentionné par César parmi les principaux dieux gaulois.

Dagda Litt. « le dieu Bon ». :
Un des dieux principaux du panthéon irlandais, détenteur du savoir ; il possède une mas_sue dont une extrémité tue et l'autre ressuscite, un chaudron qui dispense l'abondance et constitue également un moyen de résurrection, ainsi que la roue, attribut à caractère solaire qui est en Gaule celui de Taranis, mais que l'on trouve associé sur les monnaies au cheval à tête humaine et à la divinité dont il est l'avatar. Dagda est le père de Brigit avec laquelle il engendra Oengus (dit égale_ment Mac Oc, « le Fils Jeune ») qui lui enleva sa résidence, le Brug na Boinne (site correspondant au tumulus néolithi_que de Newgrange), prêtée imprudem_ment pour un jour et une nuit.

Lug :
Principale divinité gauloise, identifiée par César au Mercure romain, équivalent du dieu irlandais Lugh dit Làmh-Fhada (« au long bras », son équi_valent gallois était le dieu Lleu), parce qu'il frappait à distance. Il était également qualifié de Samildanach (« polytechni_cien »), en tant qu'inventeur et praticien de tous les arts. Protagoniste de la seconde bataille de Mag Tuired, il élimina le terrible Balor en traversant son ceil uni_que par le projectile de sa fronde. II s'agit évidemment d'une divinité souveraine à caractère solaire, protectrice des arts et de la guerre.
C'est probablement le dieu associé par les anciens Celtes dans leur icono_graphie au gui et à la palmette (Arbre de Vie), ainsi qu'à ses deux gardiens monstrueux, les « dragons » l'emblème guerrier qui se répandit à travers toute l'Europe celtique au ive-iiie s. av. J._C. Son nom est lié (le seul d'une divi_nité connue) à la fête de Lugnasad, ainsi qu'au toponyme Lugdu_num.
Lug (le Brillant) était lié par le sang aux Tûatha Dé Dânann et aux Fomoiré. Dieu de la lumière, on le célé_brait en été, à la fête de Lugnasad. Le vocable gaulois lugos signifie parfois « corbeau », et il existe un lien ténu entre Lug et ces oiseaux. Lug était un héros guer_rier, un sorcier et un technicien. Cette association avec les arts manuels a conduit certains chercheurs à l'iden_tifier au Mercure gaulois, que César qualifie d'« inven_leur de tous les arts ». C'est Lug qui exhorte Nûada à prendre les armes contre les Fomoiré, et il orchestre les campagnes militaires qui réussissent à les mettre en déroute. Il tue de ses mains le formidable Balor, chef des Fomoiré (et grand-père de Lug). Lug utilise au combat son art magique, ainsi que l'épée enchantée et le bateau de Manannan. Le surnom de Lug, Lârnfada (A la longue main), évoque peut-être l'habileté avec laquelle il maniait le javelot ou la fronde (celle-ci tua Balor).
Les mythes relatifs à Lug ne sont pas circonscrits au seul Livre des invasions. Le dieu apparaît dans le cycle d'Ulster sous les traits du père de l'Autre Monde de Cûchulainn, qui apaise et soigne le jeune héros après qu'il s'est battu contre les forces de Connaught.

Dana Ou Danu.
Grande divinité féminine irlandaise connue également sous le nom d'Ana ou Anu. C'est la mère mythique de la dernière génération des dieux qui régnèrent sur l'Irlande, les Tua_tha Dé Danann, «tribus de la déesse Dana ». Son nom est resté lié par la tradi_tion à des collines jumelles dont la forme évoque une paire de seins et qui dominent une vallée à une vingtaine de kilomètres à l'est de Killarney : connues aujourd'hui comme « the Paps », elles s'appelaient en gaélique Dé Chich Anann (« les seins d'Anu »).

Fîr Bolg Ou Fîr Bholg. :
Une des six races de la mythologie irlandaise qui auraient occupé successivement l'île. Selon le Livre des Conquêtes, ils seraient arrivés les quatrièmes, après les Nemed, dont ils seraient des descendants venus de Grèce, et auraient précédé les Tuatha Dé Danann qui les affrontèrent et les vainquirent à la première bataille de Mag Tuired. Leur nom a été quelquefois mis en relation avec celui des Belges, mais ce rapprochement apparaît peu convaincant. Ils ne contribuèrent pas, comme ce fut le cas de leurs prédécesseurs, à la création du paysage de l'île, mais la tradition leur attribue la division de l'Irlande en cinq provinces : Ulster, Leinster, Munster et Connaught, qui correspondent aux quatre points cardinaux, et Meath, la province qui entoure le centre de l'île fixé à Uisnech. Ils auraient introduit également la royauté et ses règles de gouvernement.

Druides :
Les druides constituaient l'élite intellectuelle des Celtes. Selon César, une des meilleure sources les con_cernant, « ils président aux sacrifices publics et privés, règlent les pratiques religieuses ; les jeunes gens viennent en foule s'instruire auprès d'eux, et on les honore grandement. Ce sont les druides, en effet, qui tranchent presque tous les conflits entre États ou entre particuliers et, si quelque crime a été commis, s'il y a eu meurtre, si un différend s'est élevé à propos d'héritage ou de délimitation, ce sont eux qui jugent, qui fixent les compen_sations à recevoir et à donner ; un particu_lier ou un peuple ne s'est-il pas conformé à leur décision, ils lui interdisent les sacri_fices. C'est chez les Gaulois la peine la plus grave. Ceux qui ont été frappés de cette interdiction, on les met au nombre des impies et des criminels, on s'écarte d'eux, on fuit leur abord et leur entretien, craignant de leur contact impur quelque effet funeste ; ils ne sont pas admis à demander justice ni à prendre leur part d'aucun honneur. Tous ces druides obéis_sent à un chef unique, qui jouit parmi eux d'une très grande autorité. À sa mort, si l'un d'eux se distingue par un mérite hors ligne, il lui succède ; si plusieurs ont des titres égaux, le suffrage des druides, quel_quefois même les armes en décident. Cha_que année, à date fixe, ils tiennent leurs assises en un lieu consacré, dans le pays des Carnutes, qui passe pour occuper le centre de la Gaule. Là, de toutes parts affluent tous ceux qui ont des différends, et ils se soumettent à leurs décisions et à leurs arrêts. On croit que leur doctrine est née en Bretagne, et a été apportée de cette île dans la Gaule ; de nos jours encore ceux qui veulent en faire une étude appro_fondie vont le plus souvent s'instruire là _bas.
« Les druides s'abstiennent habituelle_ment d'aller à la guerre et ne paient pas d'impôt comme les autres : ils sont dis_pensés du service militaire et exempts de toute charge. Attirés par de si grands avantages, beaucoup viennent spontané_ment suivre leurs leçons, beaucoup leur sont envoyés par les familles. On dit qu'auprès d'eux ils apprennent par ceeur un nombre considérable de vers. Ainsi plus d'un reste-t-il vingt ans à l'école. Ils estiment que la religion ne permet pas de confier à l'écriture la matière de leur enseignement, alors que pour tout le reste en général, pour les comptes publics et privés, ils se servent de l'alphabet grec. Ils me paraissent avoir établi cet usage pour deux raisons : parce qu'ils ne veu_lent pas que leur doctrine soit divulguée, ni que, d'autre part, leurs élèves, se fiant à l'écriture, négligent leur mémoire ; car c'est une chose courante: quand on est aidé par des textes écrits, on s'applique moins à retenir par ceeur et on laisse se rouiller sa mémoire. Le point essentiel de leur enseignement, c'est que les âmes ne périssent pas, mais qu'après la mort elles passent d'un corps dans un autre ; ils pen_sent que cette croyance est le meilleur sti_mulant du courage, parce qu'on n'a plus peur de la mort. En outre, ils se livrent à de nombreuses spéculations sur les astres et leurs mouvements, sur les dimensions du monde et celles de la terre, sur la nature des choses, sur la puissance des dieux et leurs attributions, et ils transmet_tent ces doctrines à la jeunesse » (Guerre des Gaules, VI, 12-15).
Selon Strabon et d'autres auteurs anti_ques, la classe intellectuelle des Celtes se subdivisait en trois catégories : les bardes (poètes), les ovates, chargés plus particu_lièrement des sacrifices et de la divina_tion, enfin les druides proprement dits, qualifiés de philosophes et théologiens, qui s'occupaient de l'interprétation de la nature et de la philosophie morale. Cette troisième catégorie sem_ble être considérée comme la plus presti_gieuse, car détentrice du savoir. C'est celle que décrit César. Le gutuater, cité par plusieurs inscriptions et mentionné dans la Guerre des Gaules (VII, 3 ; VIII, 38), est généralement considéré comme un haut responsable des sacrifices.
Nous connaissons un seul druide par son nom, le notable éduen Diviciacos, protagoniste bien connu de la Guerre des Gaules. Cicéron l'avait rencontré à Rome et mentionne sa qualité de druide qui nous serait restée autrement inconnue (De divi_natione, I, 41).
L'identification archéologique des druides est difficile et même les cas qui peuvent être considérés comme les plus vraisemblables restent incertains. On peut sélectionner parmi eux plus particulière_ment , une sépulture de Pogny -un homme accompagné dans la tombe par des ustensiles rituels, une patère et deux sortes de cuillères
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Woodie
Woodie
Dauphine
 
Avatar de Woodie
 
Super toutes ces infos !!! bravo !!!

Personnellement j'ai lu des bouquins de Jean Markale, les volumes de "La grande épopée des Celtes" (les conquérants de l'île verte - les compagnons de la branches rouges - le héros aux cents combats) où sont retracées diverses légendes...

C'est assez fun de se retrouver dans un jeu ayant pour place un pays aussi légendaire que l'Irlande !!! J'ai visité le tombeau de la reine Macha, j'ai été à Cliffs of Moher, etc... bref, c'est marrant d'y retourner avec ma druidesse
__________________
[img]http://******************/digitcharat/signatures2/Woodie1_90.jpg[/img]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Zeve
Zeve
Alpha & Oméga
 
Avatar de Zeve
 
Salut......

Venant de créer un perso sur Hib, j'ai tenté d'en savoir un peu plus sur le BG de ce royaume........Ce post m'a aidé, merci,................De mon côté je suis tombé sur ça

Ca m'a permis d'apprendre que les luri sont des alcooliques notoires entre autres (remarque je m'en doutais)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lorim McFaith
Lorim McFaith
Dauphin
 
Avatar de Lorim McFaith
 
Un reply de plus pour vous féliciter, tous, pour vos recherches
Ca fait du bien de s'instruire quand même et ça donne envie tout ça surtout qu'Hibernia est sans doute l'un des royaumes à la mythologie la moins populaire (midgard et camelot, nombre de personnes connaissent une bonne partie de sa mythologie)
Donc voilà, bravo à vous pour tout ceci
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de lyn steinherz
lyn steinherz [BZT]
Alpha & Oméga
 
Avatar de lyn steinherz
 
Citation:
Provient du message de Swip Diaz
Ya des livres qui racontes les legendes celtes ?

ça a l'air assez interressant et aussi pationnant qu'un seigneur des anneaux

Quelques references serait trés appreciable
Ca peut être aussi intéressant, puisque Tolkien a basé toute sa littérature sur les légendes et l'héraldique du nord de l'Angleterre moyen-âgeuse et sur l'Irlande
Même les différents langages elfiques sont grandement inspirés des patois locaux.

Petit guide touristique intéressant en tout cas

Blackblade-Kjeldor : tu parles de Lug comme d'une divinité gauloise ; historiquement parlant, il est plus exact de dire que Lug était une des divinités d'une ou plusieurs tribus des gaules. Aucune unification des différentes cultures gauloises ne peut en effet être faite par les archéologues. Pour le reste des remarques que tu as posté, c'est très précis, merci
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gylfe
Gylfe
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gylfe
 
J'viens de lire une info sur la prononciation irlandaise/gaelique du suffixe "acht" et cela se prononcerait " ar" ........ ca fait assez mal pour Connacht :/
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sh@n@
Sh@n@ [T.D]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sh@n@
 
Bravo bravo je viens d'apprendre plein de choses;


Merci bcp pour ce petit guide touristique d'Hibernia // Irlande


Kissous
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aenur
Aenur
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aenur
 
les voyages forment la jeunesse
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cleanthis Miaou
Cleanthis Miaou [Fsk]
Bagnard
 
Avatar de Cleanthis Miaou
 
Sympa
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le jeu > DAoC - Hibernia > Origines des noms d'Hibernia
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 20h49.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite