JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 747 (sites) | 1413 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La nudité au cinéma RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Pierre-Loup
Pierre-Loup
Bagnard
 
Avatar de Pierre-Loup
 
Citation:
James Bond contre Docteur No, Ursula sort en bikini de la flotte.
Si je me souviens bien, seul le personnel vital pour filmer la scène était présent au moment du tournage, pour préserver la pudeur de l'actrice.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de kalidor
kalidor
Bagnard
 
Avatar de kalidor
 
Personnelement la nuitée ( sous toute ses formes ) ne me dérange pas , rien d'autres a dire.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Dahna Lyhrel
Dahna Lyhrel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Dahna Lyhrel
 
La scène dans Matrix était vraiment magnifique, sans doute la plus belle. Belles images, musiques, bien tournée, tout a été suggéré, plein de sensualité. Un régal.

Elle n'avait rien à faire là? On verra bien.

Par contre, je me demande ce que faisaient là ces courses poursuite sur une autoroute, ces véhicules qui explosent, à la Taxi. A se demander si c'est un passage obligé pour qu'un film soit apprécié par une génération de plus en plus puritaine.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sylbar
Sylbar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sylbar
 
Citation:
Provient du message de NeoGrifteR
Si ca va dans la logique du film, je dis "pourquoi pas"....

Mais ce que je trouve stupide, c'est de voir ca dans certains films, où la scène arrive comme un cheveux sur la soupe.... Dans les films d'action, par exemple, le brave héro fuit avec celle qu'il doit protéger (une bombe, bien entendu), ils se retrouvent quelque part entre deux fusillades, copulent, puis repartent sous le tir ennemi.... (là, j'ai en mémoire un film avec un Baldwin et Crawford, je crois...)

A mon avis, dans ces cas là, c'est surtout pour attirer des spectateurs supplémentaires, pour voir son actrice favorite en petite tenue....
Dans les James Bond yen a tout le temps de sa sa reste un film d'action mais faut dire que un JB sans fille c'est pas un JB
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Terminé
Terminé [?]
Roi / Reine
 
Avatar de Terminé
 
Ca été dit, c'est purement commerciale en généralement.
d'ailleurs ça marche plutôt bien..
j'en connais qui vont voir un film juste pour voir tel et tel actrices/acteurs nue.

Enfin bon, dès que c'est une question d'argent, beaucoup sont prêt à tout ,même au pire.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de pifou2004
pifou2004
Alpha & Oméga
 
Avatar de pifou2004
 
Une scène de nue est là pour faire partie de la bande annonce. Tout comme la scène de l'explosion dans le film avec antonio banderas et salma hayek. On voit les deux héros avancer vers la caméra et l'explosion derrière eux. On voit tout de suite que c'est typique "bande annonce". Ben le nu, c'est pareil.
__________________
Ganareth, je suis venu, j'ai vu, je suis reparti.

DnL 2006
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Doudou
JOL Doudou
 
Avatar de Doudou
 
Citation:
Provient du message de Æye...Doll
D'apres la theorie que j'ai elaboré avec un ami, a savoir que le monde dit reel ne serait qu'une seconde matrice destinée a controler ceux qui n'ont pas pu l'etre par la premiere, j'en suis pas sur du tout !
Oui mais c'est qu'une théorie, d'ailleurs si tu vas sur un forum matrix tu verras que t'es pas le premier à y penser (et quand je vois qu'il y a plein de monde à y penser, je me dis que ça doit pas etre ça ), et concernant la scene de danse, bein elle aurait plutot tendance à infirmer cette théorie, d'ailleurs je partage le meme avis que Soroya sur cette scene, ce n'est pas une scene de cul gratis, et puis c'est plutot bien fait je trouve...

Sinon, je vois pas des masses de cul dans les films d'aujourd'hui
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de cesarac
cesarac
Bagnard
 
Avatar de cesarac
 
J'éspere que je vais pas devoir me mettre apwal
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Samsagace
Samsagace
Alpha & Oméga
 
Avatar de Samsagace
 
Citation:
Provient du message de Dahna Lyhrel
La scène dans Matrix était vraiment magnifique, sans doute la plus belle. Belles images, musiques, bien tournée, tout a été suggéré, plein de sensualité. Un régal.

Elle n'avait rien à faire là? On verra bien.

Par contre, je me demande ce que faisaient là ces courses poursuite sur une autoroute, ces véhicules qui explosent, à la Taxi. A se demander si c'est un passage obligé pour qu'un film soit apprécié par une génération de plus en plus puritaine.
Tout à fait d'accord... On parle de nudité mais on ne parle pas de violences qui elles sont là uniquement pour vendre et n'apportent rien au scénario... A quoi ça sert que Neo se batte contre 60 M. Smith pendant 15 min alors que tout le monde sait dès le début qu'il devra s'enfuir? A quoi ça sert de se battre contre le chinois? Pour savoir si c'est l'élu? La bonne blague!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Æye...Doll
Æye...Doll
Alpha & Oméga
 
Avatar de Æye...Doll
 
Citation:
et concernant la scene de danse, bein elle aurait plutot tendance à infirmer cette théorie
Ah bon ? pour moi elle la confirme, c'est un peu de bonheur, de chaleur... dans le monde dit "reel". ça le rend plus vivable.

Ok pour les forums, quand j'aurai le temps j'y jetterai un oeil, mais c'est sur que si beaucoup de gens y ont pensé on a p-e faux...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de NeoGrifteR
NeoGrifteR
 
Avatar de NeoGrifteR
 
oula, ca dévie sur un Xième débat Matrix2, là

Pour ma part, je suis allé voir le film pour voir un film d'action avec de chouettes effets spéciaux... Alors oui, j'ai trouvé la danse soporifique et anormalement longue
Si jamais il n'y avait pas eut la scène des agents Smith ou de l'autoroute, alors j'aurais trouvé le film nul à chier... Comme quoi il en faut pour tout le monde....

fin de mon HS
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Troll qui pue
Troll qui pue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Troll qui pue
 
L'auteur de ce thread reviens de swimming pool c'est obligé
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Dahna Lyhrel
Dahna Lyhrel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Dahna Lyhrel
 
ça ne dévie pas sur Matrix. Il s'agit simplement d'un parallèle. On entends ici qu'apparemment il faudrait du nu pour attirer les foules, alors que depuis bien longtemps, ce n'est vraiment plus en premier plan dans les films.

Je faisais simplement remarquer que peut être, aujourd'hui, ce qui attire les foules ce serait aussi les effets spéciaux, les bagarres et autres violences, qui n'ont pas forcément plus à faire dans les films que des scènes incriminées dans le post.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Seiyar
Seiyar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Seiyar
 
Quand je regarde les films de Depardieu et Dewaere, je trouve qu'il y a beaucoup moins de nudité aujourd'hui. Ou bien plus discrete.

Ne serais ce que Les valseuses ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de DeuxAmes
DeuxAmes
Roi
 
Avatar de DeuxAmes
 
Notre idée de la nudité a évolué ces trente dernières années. En fait, c'est notre idée du corps qui a été modifiée. Son extension sexuelle aussi bien que sa stricte esthétique, c'est-à-dire sa puissance et son pouvoir. Domination sociale de la séduction et amoralité de la vie toute jouissance. Les beaux enfantant des beaux, au sommet du réseau trophique.

Corpus jadis végétal, aujourd'hui véhicule de l'esprit dont le relief de la volonté n'est que l'envers de ses formes qui fixent la loi moderne : Peu importe l'essence du fond, sa qualité n'est considérée que lorsqu'elle devient quantité, la quantité étant la surface octroyée par l'étendue des formes. La prise et le contrôle total de la superficie est devenu anti-superflu. La maîtrise de l'image détermine le niveau de communication. Notre corps parle avant nous, et ce qu'il dit de nous sera l'essentiel de notre place sociale.

Cela vient de ce que l'on a découvert sur lui, cela vient des nouvelles douleurs dont on se délecte et des nouveaux plaisirs qui nous torturent, rythmes spartiates et pavloviens et drogues mystiques et synthétiques, mais surtout de ce que l'on cache derrière lui. Le spectre de l'âme de nature éternelle et immortelle, on le convoite, il nous obsède, on vendrait tout pour l'avoir. Mais l'ontologie ne se courtise pas avec le capitalisme. L'âme fuit, alors on se rattache à nos visions. Le sourire d'un ange mort dans la béatitude. On construit un visage autour, un visage que l'on peut s'offrir. Qu'importe ce qui existe ou n'existe pas, qu'importe ce qui est ou n'est pas, qu'importe l'éternité, l'esprit et Dieu, puisque l'on peut l'avoir.

On le fait participer à des guerres où il n'est plus la matière première. On lui fait connaître des amours dont il n'est plus l'objet, au sens sensuel. Son épiderme qui l'enveloppe d'un film plus ou moins clair ou sombre tend de plus en plus à se figer dans une métamorphose que l'on voudrait subtile, où l'on pense encore pouvoir écrire sur son marbre quelques onomatopées du prêt-à-penser tribal ou du prêt-à-porter cloné.

Au risque fatal d'être réducteur, je dirai qu'auparavant nous étions habités par l'espoir de redécouvrir en déliant les bouquets de nos nerfs la sève de notre origine. Et nous étions prêts déjà à célébrer notre union avec l'univers, nous, simples poussières, des poussières dans les yeux, le regard vers les étoiles. Même si ce n'était pas la paix, on faisait quand même l'amour, parce que c'est quand même plus facile et plus agréable. On a vite fait de s'emmerder, quand on nous fout la paix. Et puis on peut toujours baiser ceux qu'on déteste, chérie.

On sortait de l'ère du slogan. Envahisseur des espaces publics, du métro-boulot-dodo. On hissait le sexe aux nues des bienfaits terrestres en tant que source naturelle de plaisir. On ne le dissociait pas du corps, ou si peu. Mais les mots posséder et satisfaire n'allaient pas tarder à émerger de la soupe pensante, qui se panse la tête comme on tète une plaie.

Le départ des dieux des monothéistes laissait place aux dieux du stade cycliste. La masse populaire réclamait encore du surhomme pour nourrir sa frustration et alimenter ses fantasmes. On lui offrit la trinité de la salive, du sang et du sperme. Divin breuvage dont la recette parfaite assure aux énarques les délires de la Pythie pour télécommander quelques milliards d'Oedipes et le droit à la névrose obsessionnelle comme ligne morale.

Nos héros sont plus héroïques que ceux des temps passés. Et les corps qu'ils présentent sont ceux d'Apollon après avoir été ceux de Dyonisos. Mais la tragédie restera entière de son premier chant à son oraison. Les sexes se détachent en organes fondateurs des individus, les rouleaux de peaux déjà mortes scintillent des perles diaphanes de l'artificiel. On a tissé les nouvelles textures qui draperont l'inhumanité humaine. Lissage perpétuel, dont les imperfections sont devenues volontaires.

Alors, ivres d'avoir humés les nectars et les liqueurs interdites, on cède au rêve aryen et inconscients de l'esprit qui meurt, on danse dans l'eugénisme le plus cynique. Persuadés que le corps a accès à la perfection esthétique, on sombre irrémédiablement dans la médiocrité du mensonge. Notre art en est contaminé, fidèle miroir du génie humain, il reflète ce reflet du vide... que l'on contemple, bouche bée, parce que là où il y avait quelque chose aujourd'hui nous l'avons remplacé par le rien.

Ironie, on sursaute devant la profusion des corps enlacés, et sommeille devant les flots de cadavres.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La nudité au cinéma
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 23h02.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite