JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Dark Age of Camelot
Jonction Kattraeth
Répondre
Partager Outils Rechercher
Iathiel
Roi
 
Message roleplay

Réflexions sur les Nécrites

C’est après avoir consulté les écrits du bibliothécaire royal d’Albion, Maître Hébus, prétendument érudit, qu’il nous est apparu nécessaire de donner un éclairage quelque peu différent sur ces êtres, les Nécrites. Afin que tous sachent qu’Avalon ne partage en rien ces opinions arrogantes, et ces avis tranchés, nous vous livrons ici nos réflexions sur nos premiers alliés dans cette guerre contre Xanxicar et Morgane.

Des hordes de Drakorans venues des plaines de Gwyddneau marchaient sur Caer Sidi soulevant de lourds nuages de poussières annonciateurs de sombres évènements. Mais alors qu’elles allaient tenter de conquérir le pont menant à la forteresse, des bruits de combats se firent entendre sur leurs arrières. Des êtres étranges, grands, portant armure vermillon, déchaînaient leurs pouvoirs magiques alors même que leurs épées flamboyantes pourfendaient les hommes-dragons. A leurs côtés d’autres êtres, plus petit, manipulaient avec dextérité des fléaux de guerre, fracassant membres et têtes. Nos puissants Mages, nos valeureux Guerriers, portés par leur foi, attaquèrent alors les premiers monstres. Rapidement l’armée de Xanxicar, prise entre deux tourbillons de fer et d’énergie magique, fut défaite. C’est ainsi que sur les cadavres des Drakorans, nous vîmes pour la première fois les Nécrites et comprîmes que les combattants en armure rouge n’étaient autre que des êtres invoqués des tréfonds de l’Outremonde. Cette révélation pour opposée à nos préceptes qu’elle soit, ne devait nous faire oublier la précieuse aide qui nous fut apportée ce jour là, lors de ce premier assaut sur Caer Sidi. Le deuxième hélas fut fatal…

C’est ainsi qu’Avalon connu les Nécrites, car en tous lieux où le combat faisait rage, ils étaient là. Malgré la guerre, quelques uns de nos sages se virent confié la tâche d’étudier ces êtres, ces alliés.

Hormis leur physique que nous ne décrirons pas ici, nombre d’entre nous en ayant souvent croisés, ce qui surpris le plus, de prime abord, fut l’apparente désorganisation de ce peuple. En effet, aucun chef, aucune égérie ne semble détenir un quelconque pouvoir sur eux, mis à part leur dieu, Arawn. De fait, chacun semble combattre, agir, en solitaire, et si par hasard quelques uns se rassemblent, ce n’est que pour mieux se disperser par la suite.

Assurément ces êtres ne sont pas humains… Cependant nos savants, après de longues conversations avec quelques uns de leurs érudits, ont pu déterminer avec certitude, qu’ils n’en sont pas moins doués de raison, possédant même parfois un certain raffinement, tant dans le développement de leurs idées que dans leurs coutumes. Il n’est ainsi pas rare d’en voir quelques uns porter des habits luxueux ou des armes de fines factures, égalant parfois le travail des meilleurs artisans d’Albion et même, plus rarement, d’Avalon.

Pour toutes ces raisons, il fut rapidement décidé que tous lieux, toutes cités de l’Île Sacrée leur seraient librement ouverts.

Au regard de leur religion maintes études ont été menées, néanmoins ils restent très discret sur ce domaine. Tout au plus a t’on pu apprendre qu’ils considèrent les Arawnites comme des êtres dépravés, vouant un culte blasphématoire à leur divinité. Le peu que nous avons pu apprendre est que leur dieu règne sur l’Outremonde et qu’ils se considèrent comme des serviteurs dociles. Notons ici que depuis leur venue, nombre d’entre eux semblent s’être détaché de cette religion, certains même n’hésitant pas à demander le baptême de la Mère, signe s’il en est, de leur capacité à raisonner. Nos sages n’ont pu trouver nulle trace d’une quelconque structure religieuse, à l’image du manque d’organisation politique. Le Culte de Ceridwen quant à lui, voit en Arawn, comme en toute autre divinité païenne, l’un des multiples visages de la Déesse, et accepte en son sein un Nécrite, pour peu qu’il ai la foi, tout comme il accepte les fidèles de la Lumière ou celui des Esprits.

Comme nous l’avons vu, et démontré, Avalon voit dans le peuple Nécrite non seulement un allié fidèle, mais également une lignée apte à s’enrichir au contact des hommes, et susceptible elle-même de nous apporter son expérience. La bienveillance de l’Île Sacrée est sur eux, et chaque Avalonien ou fidèle aura à cœur non seulement de la leur offrir, mais également de lutter contre l’obscurantisme dont ils sont victime.
__________________
[imgg]http://www.nicae.com/iathiel/images/Cachet.gif[/imgg]
Iathiel ar Golthwaite
Initié de Ceridwen
Ambassadeur du Culte en Albion
~Source et fin de tout Elle nous guide et nous enseigne nos vérités~
Temple de Ceridwen
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Reis Tahlen
Reis Tahlen
Alpha & Oméga
 
Avatar de Reis Tahlen
 
Message roleplay
Etude intéressante, même si le raisonnement de Iathiel concernant le rapport entre Arawn et Ceridwen est totalement faussé. Mais on ne peut pas lui en vouloir, il cherche à défendre sa cause, aussi désespérée et aussi folle soit-elle.
__________________
[img]http://******************/sdoldaoc/Signatures/signareis.jpg[/img]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lyséa
Lyséa [CO]
Reine
 
Avatar de Lyséa
 
Ils y en a qui subissent beaucoup plus la folie pour en parler ainsi.

<Parcoure le texte, grimace légèrement lorsque l'ambassadeur parle du culte d'Arwan, le repose silencieuse, ne préfère pas polémiquer sur la religion>
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sydoine
Sydoine [LBH]
Reine
 
Avatar de Sydoine
 
Message roleplay
N'y voyez vous pas un parallele ?
Apres lecture d'une telle étude.
Apres étude des textes d'Hybernia parvenue jusqu'à moi.
Et des autres édits de Sir Iahtiel.
Je me pose deux simples questions.

Les Avaloniens seraient ils nos Elfes a nous ?
Est ce qu une déesse de la nature a besoin pour la servir de tant d arrogance ?

Il semble que des choses se dévoiles , après tout , peut être que sur Albion aussi , se lève le voile ...

Sydoine de Ponthus , dubitative
Lien direct vers le message - Vieux
Miss
Reine
 
<Narela sourit en lisant le manuscrit>

Ces humains veulent toujours tout comprendre...

Mais au moins Iathiel incarne la tolérance et prône notre intégration, ce n'est pas comme ce goujat de Lieutenant Adenas!!!


<En repensant à la conversation animée de la veille, elle s'énerve, sa peau bleuâtre rougissant étonnamment>

Encourager des enfants à m'insulter, me conseiller de partir de Camelot, sous-entendant que je n'avais pas ma place parmi les albionnais... comment a-t-il osé?

<Elle s'aperçoit, que, dans son énervement, elle a froissé le manuscrit de Iathiel... elle sourit, reprend le manuscrit, le lisse et le relis, vraiment amusée par sa lecture>
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Kattraeth > DAoC - Jonction Kattraeth > [Broc] Réflexions sur les Nécrites
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 16h50.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite