JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 760 (sites) | 1664 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Débat retro: le quota de chansons françaises RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Koto
Koto
Bagnard
 
Avatar de Koto
 
Citation:
Provient du message de Rodo
Ecoutez du Jacques Brel les gars, ces textes sont fabuleux
Brel, Brassens... Les deux meilleurs à mes yeux.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Deux options : on considère que la culture est une marchandise comme les autres. Auquel cas, pourquoi pas du protectionniste. De toute façon, je m'en fiche un peu. Ou on considère que la culture n'est pas qu'une marchandise, auquel cas totalement contre les quotas.

Mais il va de soi que la seule raison d'exister des quotas est que la musique et l'audio-visuel sont une industrie, au même titre que le pétrole, l'informatique ou le prêt-à-porter.

Tant qu'ils n'obligent pas les libraires à avoir en stock un quota d'auteurs français, je m'en fiche.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
Citation:
Provient du message de Xam
Ca dépend comment l'on conçoit la qualité. Ce serait logiquement les chansons qui sont considérés par la majorité des auditeurs comme de qualité. Donc en fait, seul les chansons qui vendent beaucoup de CD devraient être passé a la radio selon ta phrase.
Si seule la qualité était facteur de vente, cela se saurait: les démarches publicitaires joueraient sur les arguments du produit, et non sur des méthodes de vente allant jusqu'à harcèlement, voir la lobotomie. A mon sens, si l'on devait décider de la qualité, ce serait à des artistes et philosophes que l'on devrait s'adresser, et non à des comptables.

Fautvoir, je ne suis pas d'accord non plus: le protectionnisme est aussi valable dans le cas de la culture, notamment lorsque cette dernière est menacée. Opposer une musique de qualité, mais sans artifices commerciaux, avec une soupe dont les seuls artistes sont les commerciaux, est déloyal étant donné le niveau de conscience du grand public, et celui qui étouffera l'autre, car il a un intérêt à l'étouffer, est bien entendu le second. Il est du devoir de l'état de protéger sa culture contre l'industrie, qu'elle soit étrangère, ou locale. C'est le problème du quota actuel: s'il protège contre les premiers, il laisse nos radios à la merci de la moindre bouse à but lucratif concoctée dans l'hexagone. Je vois mal l'intérêt de protéger l'académie des étoiles de Britney Spear.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Eowin Da Evil
Eowin Da Evil
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eowin Da Evil
 
j'etais contre au debut, je suis toujours contre...

/* troll mode on */
cette loi n'a pour moi que servi à imposer le rap comme musique standard aux jeunes français... mais maintenant ca sera ptet star ac 12 ou popstar 2.5b :-)

et je ne vois pas pourquoi l'etat devrais nous imposer un quota de musique francaise...

pourquoi pas obliger les FAI ou les navigateurs limiter le taux de consultation de pages hors domaine .fr à 60% ? débile non ?

il y a des moyens plus intelligents d'encourager la créativite et les nouveaux talents, et ce n'est pas avec un protectionnisme aussi basique que l'on va y arriver !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Xam
Xam
Alpha & Oméga
 
Avatar de Xam
 
Citation:
Si seule la qualité était facteur de vente, cela se saurait: les démarches publicitaires joueraient sur les arguments du produit, et non sur des méthodes de vente allant jusqu'à harcèlement, voir la lobotomie. A mon sens, si l'on devait décider de la qualité, ce serait à des artistes et philosophes que l'on devrait s'adresser, et non à des comptables.
Dans ton raisonnement j'ai l'impression que la majorité des français n'a pas de goût, ou ne sait pas apprécier la vrai bonne musique. Mais pourquoi les gens achètent ils autant de CD de chanteur qui sont si nuls alors ? Sommes nous vraiment tellement naïf que l'on se laisse avoir par des stratégies marketing ?
Dans ce cas la, je propose un quota de chanson qui n'ont pas de publicité.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
Citation:
Provient du message de Xam
Dans ton raisonnement j'ai l'impression que la majorité des français n'a pas de goût, ou ne sait pas apprécier la vrai bonne musique
Ce n'est ni ce que je dis, ni ce que je pense. Je m'excuse si c'est ce que tu as compris.
Citation:
Mais pourquoi les gens achètent ils autant de CD de chanteur qui sont si nuls alors ? Sommes nous vraiment tellement naïf que l'on se laisse avoir par des stratégies marketing ?
Là, par contre, tu rejoins totalement mon avis. Je ne vois, sincèrement, pas d'autres explications à de nombreux succès musicaux: certaines productions se permettent de n'avoir ni voix, ni musique, ni paroles, ni originalité... et de se vendre tout de même. Point commun: un matraquage médiatique industriel. Le fait que les vecteurs de publicités se soient mis à créer leurs propres produits musicaux, et à profiter de leurs médias pour en faire la publicité à moindres frais et à la plus grande échelle possible accroît encore le phénomène. Si tu as une autre explication quand au succès de ces produits, je suis cependant impatient de la lire.
Citation:
Dans ce cas la, je propose un quota de chanson qui n'ont pas de publicité.
Un quota de production françaises qui ne peuvent bénéficier de publicité payante serait en effet déjà plus juste. La suggestion me plait, je pense que mon député va la recevoir sous peu.

PS: En me relisant, je me rends compte que mes messages sont ambigues: lorsque je parle de musique de qualité, ou de musique qui en est dépourvu, je fais bien entendu abstraction de mes goûts personnels. L'on peut reconnaître les qualités d'une oeuvre sans pour autant apprécier celle ci, simplement car elle ne nous "parle" pas.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Xam
Xam
Alpha & Oméga
 
Avatar de Xam
 
Citation:
Si tu as une autre explication quand au succès de ces produits, je suis cependant impatient de la lire.
Peut être le fait que l'on retrouve la plus part du temps des rythmes assez entrainant, et que a force de voir 10 fois la pub par jour et de l'entendre 10 fois par jour a la radio, on l'a dans la tête, et puis un jour on passe dans un magasin, et on se dit : "ha ouais, ca c'est super bien, je vais l'acheter". On l'écoute une semaine non-stop, et on est lassé, et puis une nouvelle chanson avec la même stratégie vient prendre la place de la précédente, et ainsi de suite ... :/
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
La répétition massive de ces chansons elles mêmes composées quasi uniquement de répétitions (leur pauvreté est telle qu'une chanson industrielle, une fois supprimée les répétitions, fait parfois moins d'un quart de sa taille originale... ces produits sont réduits à un unique refrain répétitif, la création est réduite au strict minimum, mais l'effet de mémorisation, est lui, comme tu le dis toi même, pleinement fonctionnel: cela tombe bien, c'est l'effet recherché, l'on frise la lobotomie) par les mêmes sociétés que celles qui produisent cette musique, par leurs filiales ou par ceux qu'elles tiennent par les bourses est justement la publicité que je décris, celle où le média tout entier se transforme comme vecteur publicitaire, pervertissant son but originel, informatif ou divertissant, pour se transformer en rouleau compresseur lucratif.

Bref, nous disons exactement la même chose, mais sous des formes différentes. Et c'est contre ce genre d'agression, qu'elle soit locale ou étrangère, qu'un Etat doit protéger sa culture. D'où le manque de pertinence de la loi, qui mériterait d'être approfondie. Refuser de le faire, c'est laisser les mains libres aux industriels, les laisser étouffer toute création artistique, et accepter que la seule musique publique ait un seul et unique but: engranger les profits.

Quand à la forme, si une part d'arbitraire, tel le pourcentage utilisé, est indispensable pour lutter contre ces sociétés aux poches pleines, j'avoue que ma préférence va à une taxation accrue de ces produits, et de la manne soutirée de manière malhonnête, voir criminelle, en abusant de la mémo et du manque de vigilance dont nous faisont preuve, insufflant ainsi ces fonds vers un usage meilleurs et plus profitable à tous, notamment vers les secteurs en réel besoin (non, pas l'armée ni l'Intérieur), mais la subvention aux artistes, aux vrais, et à l'éducation nationale, afin de réellement former les citoyens à un sens de l'art critique.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Nof Samedisthjofr
Fautvoir, je ne suis pas d'accord non plus: le protectionnisme est aussi valable dans le cas de la culture, notamment lorsque cette dernière est menacée. Opposer une musique de qualité, mais sans artifices commerciaux, avec une soupe dont les seuls artistes sont les commerciaux, est déloyal étant donné le niveau de conscience du grand public, et celui qui étouffera l'autre, car il a un intérêt à l'étouffer, est bien entendu le second. Il est du devoir de l'état de protéger sa culture contre l'industrie, qu'elle soit étrangère, ou locale. C'est le problème du quota actuel: s'il protège contre les premiers, il laisse nos radios à la merci de la moindre bouse à but lucratif concoctée dans l'hexagone. Je vois mal l'intérêt de protéger l'académie des étoiles de Britney Spear.
Tout-à-fait, je suis d'accord avec toi. Je ne remettais pas en question le fait que l'état subventionne des oeuvres, mais uniquement l'aspect "protectionnisme", avec sa connotation nationaliste qui me hérisse le poil.

Cela dit, étant un zélote de la musique populaire, je me garderais bien de tracer une ligne entre "industrie" et "art". J'évoquais cette distinction dans le cadre du sujet parce qu'elle est nécessaire à l'Etat quand il décide de légiférer. En tant que personne, je fais la distinction au coup par coup, sans généraliser. Une large moitié de ma discothèque est composées d'artistes "commerciaux" abonnés aux hits, ayant bénéficié d'une couverture médiatique monstrueuse en leur temps et qui ont vendu des millions de disques.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
Certains artistes, des vrais, ont bénéficié, ou bénéficie encore, d'une large médiatisation, ne serait ce que parce que tous les médias n'étaient, et ne sont pas, entièrement dévoués à la promotion de leurs propres produits au détriment de tout le reste. Cela ne rend pas leurs oeuvres mauvaises pour autant: la qualité n'a que peu à voir avec l'argent, les tableaux de Van Gogh n'étaient ni meilleurs, ni pires, lorsqu'ils s'échangeaient contre un demi saucisson.

Ce ne sont pas eux que je conspue, et dont leurs confrères doivent, à mon sens, être protégés. D'où mon idée première, à savoir fixer pour limite les qualités intrinsèques de l'oeuvre en elle même.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Citation:
Provient du message de Nof Samedisthjofr
Si seule la qualité était facteur de vente, cela se saurait: les démarches publicitaires joueraient sur les arguments du produit, et non sur des méthodes de vente allant jusqu'à harcèlement, voir la lobotomie. A mon sens, si l'on devait décider de la qualité, ce serait à des artistes et philosophes que l'on devrait s'adresser, et non à des comptables..
Merci mais pour avoir sur toute les radio la gueuse de BHL qui chante à capella...

Bref un quota sur la qualité c'est bien, mais c'est tout de même apposé son point de vue sur celle-ci, point de vue qui est loin d'être objectif quand bien même il viendrait d'un comité lui aussi choisi avec une subjectivité totale.

Laisser un quota français fixe permet de protéger d'un certain point de vue l'idendité culturelle et ce qu'elle véhicule (ainsi qu'une forme de promotion protectionniste) tout en laissant les radios totalement libre de leur choix quant à leur courant musicale (même si la plupart des radios libre sont malheureusement dans des gros groupes :sic: ).

Bref pourquoi vouloir encouragé les britney spear quand on peut avoir Alizée?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Citation:
Provient du message de Eowin
j'etais contre au debut, je suis toujours contre...

/* troll mode on */
cette loi n'a pour moi que servi à imposer le rap comme musique standard aux jeunes français... mais maintenant ca sera ptet star ac 12 ou popstar 2.5b :-)

et je ne vois pas pourquoi l'etat devrais nous imposer un quota de musique francaise...

pourquoi pas obliger les FAI ou les navigateurs limiter le taux de consultation de pages hors domaine .fr à 60% ? débile non ?

il y a des moyens plus intelligents d'encourager la créativite et les nouveaux talents, et ce n'est pas avec un protectionnisme aussi basique que l'on va y arriver !
Pourtant ca marche. C'est comme le quota de femme dans les listes électorales. Moralement c'est navrant mais en pratique ca amène bien plus rapidement à un résultat positif.
Il faut parfois des tuteurs légaux et non morale pour faire avancer les moeurs et les goûts des sociétés.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Momo le morbac
Momo le morbac
Bagnard
 
Avatar de Momo le morbac
 
Citation:
Provient du message de Xam
Dans ton raisonnement j'ai l'impression que la majorité des français n'a pas de goût, ou ne sait pas apprécier la vrai bonne musique. Mais pourquoi les gens achètent ils autant de CD de chanteur qui sont si nuls alors ? Sommes nous vraiment tellement naïf que l'on se laisse avoir par des stratégies marketing ?
Dans ce cas la, je propose un quota de chanson qui n'ont pas de publicité.
Parfaitement d'accord avec ca, même si toi tu n'es pas d'accord j'imagine
Une majorité accepte la musique qu'on met a sa portée (cad qu'elle peut attendre a la radio ou voir a la télé) et je suis désolé, mais un bon 70% est a chier en comparaison a d'autre groupes dans le même style... Je ne comprendrais jamais...

Citation:
Pas de jugement de valeur sur le rap ici, mais comme ca coute moins cher que de faire un album de rock, ca a fait exploser la production de disques de rap, soutenus par les radios qui en ont besoin pour pouvoir continuer a passer de la musique anglo saxonne.
Y dit qu'y comprend pas.
En quoi produire un disque de rap coute moins cher qu'un disque de rock? C'est totalement faux... Un groupe de rap moyen est composé de 1 ou 2 dj (soit environ 3 platines, 2 tables et quelque centaines de vinyls) entre 1 et 5 mc, soit tres cher en fring tacchini (je deconne )
Enfin bon, 3 platines et 2 table de qualité, ca monte facilement a 30-35kf, plus pas mal de thunes en droit d'auteur pour les samples...

Et puis, si seul le fric etait en jeu, on aurait plutot 50 carla bruni qui ont besoin d'une voix pourri etd 'une gratte seche...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tenaka
Tenaka
Alpha & Oméga
 
Avatar de Tenaka
 
Citation:
Provient du message de Nof Samedisthjofr

Un quota de production françaises qui ne peuvent bénéficier de publicité payante serait en effet déjà plus juste. La suggestion me plait, je pense que mon député va la recevoir sous peu.
Le Mouv'>>>> Les Indés >>> http://www.radiofrance.fr/chaines/lemouv/indes/
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Messire Moustache
Messire Moustache
Alpha & Oméga
 
Avatar de Messire Moustache
 
Citation:
Provient du message de Aron
Il me semble que le quota c'est 40% de chanson française. Quant aux critères précis, je n'en sais rien.
Pour les critères, d'après mes souvenirs, il faut que la chanson ai au moins 50% de ses paroles en français. J'avais retenu ça car une chanson de Jean Michel Jarre avait été refusée pour les quotas, à cause d'une majorité de paroles en langue étrangère. Je me souviens aussi d'un groupe, américain je crois, qui avait pu passer dans les quota avec un refrain en français (j'ai plus le nom ni du groupe ni de la chanson en tête... le refrain, c'était un truc du genre "à tous les hommes, à tous mes amis, je vous aime" etc...).

Je n'aime pas trop ce quota. Si les artistes français valent vraiment le coup, ils devraient s'en sortir sans ça. Si ils sont effacés par des groupes étrangers, c'est qu'ils sont moins bons. Et c'est un peu à cause de ça qu'on se retrouve maintenant bombardé par Pop Stars, et compagnie.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Débat retro: le quota de chansons françaises
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h41.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite