JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
Le Cercle Taberna
Les forums JOL > Forums divers > Le Cercle Taberna > [Littérature] Heroïc Fantasy. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
Arrow

[Littérature] Heroïc Fantasy.

Guide de la Littérature Fantasy à travers mes lectures



[En premier lieu je tiens à dire que je suis profondément dégoûté par Windaube qui m'a planté Internet Explorer alors que j'allais me reconnecter pour poster 3 postes très long. Mon texte est perdu.]

Bonjour les gens !
J'ai écrit ce guide à partir de mes lectures pour ceux qui ne savent pas quoi lire dans leur temps libre ou pendant leurs vacances. Tout ces livres à suite de livre traitent de médiéval-fantastique sauf quand c'est précisé.
Vous voulez lire une aventure légère et amusante ? Lisez Eddings !
Vous voulez lire quelque chose de désopilant ? Allez voir du côté de Pratchett.
Une fresque fantastiquement complète dans un univers sans merci ? Direction : GRR Martin
Une grande quête avec des héros qui veulent sauver le monde du Ténébreux ? Suivez Jordan
L'apprentissage et les exploits d'un assassin vous intéresse ? Robin Hobb est là pour ça.
Et ainsi de suite !
Amusez vous bien dans mon guide, et si vous trouvez quelque chose qui vous intéresse je vous souhaite bonne lecture !

----------------------------------
Rodo
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
David Eddings
  • Les Chants de la Belgariade (5 tomes)
    Premier livre : Le pion blanc des présages.

    Histoire de Garion, jeune garçon et instrument de la Nécessité (puissance extérieure qui guide les gentils) qui s'en va tuer un Dieu, instrument de la nécessité des méchants. Garion est aidé par Belgarath le sorcier, disciple d'un dieu et Polgara, fille de Belgarath.
  • Les Chants de la Malorrée (5 tomes, suite de la Belgariade)
    Premier livre : Les gardiens du ponant.

    Garion s'en va maintenant combattre une méchante sorcière qui à enlevé son fils. Une poursuite se met en place pour sauver le nourrisson. La grande équipe des amis de Garion revient au grand complet en mettre un grand coup.

    Avis sur le décalogue en entier :

    Eddings rassemble là une joyeuse bande de compagnons, tous un peu stéréotypés sur les bords, qui s'en vont accomplir dans l'humour et la bonne humeur une bonne grosse quête. Sachant qu'on lit un roman américain dans lequel gentils et méchants s'affrontent, l'issue du décalogue est sans surprises. On passe néanmoins un bon moment au côté de Garion et sa bande, et on de voit pas défiler les pages.

    Les plus : Humour, facilité de lecture, détente
    Les moins : Sans grand suspense, personnages prévisibles.
    ----------
[*]Belgarath le Sorcier (2 tomes)
Belgarath raconte l'histoire de son monde, sa création ses batailles et ses guerres. Alliances et traîtrises sont au programme. Indispensable aux fans de Garion et de son équipe. Belgarath arrête sa narration juste avant le début des "Chants de la Belgariade".

Avis sur les livres :

Il est agréable de lire ces deux livres pour se familiariser avec l'univers d'Eddings, il est rempli d'anecdotes du vieux sorcier qui intéresseront le lecteur, même sans connaître le bonhomme.
[*]Polgara la Sorcière (2 tomes)
Je l'ai pas lu. On m'a dit que Eddings reste ici fidèle à son style en racontant la vie de Polgara.
Si quelqu'un l'a lu, envoyez moi un private que je complète.

Même avantages et inconvénients que le décalogue.

----------
  • La pierre Sacrée perdue (2 fois deux tomes)

    La Trilogie des Joyaux. (3 tomes)
    Premier livre : Le trône de diamant (je crois)

    La trilogie des périls (3 tomes)
Premier livre : Les dômes de feu

Eddings bascule ici dans un autre univers que celui de Garion et Belgarath. Emouchet, un brave chevalier, part en quête pour sauver sa princesse (que d'émotions !). Une aventure chevaleresque qui séduira les amateurs du genre, et les autres aussi. On trouve aussi une déesse du nom d'Aphraël (Goa aime donc Eddings pour baptiser un serveur T4C ainsi J )
La seconde trilogie est la suite presque directe de la première, il est donc sage de taire le sujet de la nouvelle quête de notre ami.

Avis sur les six livres :

Toujours aussi distrayant, on assiste ici à moins de magie, mais plus d'interventions divine. Même presque trop. A certains passages les batailles se font de dieu à dieu. Vous aimez les chevaliers et les quêtes divines ? ce livre est pour vous. Ce livre est plein d'action, des scènes de combats. Il est parfois drôle et émouvant.

Les plus : Sympathique série, on apprécie les personnages.
Les moins : Trop de dieux à mon goût. Qui va gagner, les bons ou les méchants ?

----------
  • Les Laissés pour Compte
Retour dans le monde réel ! Nous sommes aux Etats-Unis. Dans une université, plus précisément. Un jeune homme dont j'ai le nom sur le bout de la langue à tout pour réussir. Il est beau, sportif et intelligent. Sa vie bascule du tout au tout le jour où il rencontre Damon, un camarade de classe. Une relation assez singulière les lies, l'un assez réservé et traditionnel, l'autre grande gueule et original. Quelques mois plus tard, l'ami de Damon perd une jambe dans un accident de la route. Il part vivre à Spokane, au nord ouest des Etats Unis. Damon ne tardera pas à le rejoindre, pour le meilleur et pour le pire…

Avis sur le livre :

Fantastique. En fermant le livre je suis resté sur le cul pendant deux heures à y réfléchir. Selon moi, David Eddings nous pond ici un chef d'œuvre, qui est bien loin des joyeuses bastons de ses chevaliers. Il nous montre ici le monde vu par un invalide sans moyens. Les allocations, les assistantes sociales, les voisins, Eddings dévoile un monde qui m'était inconnu. Les loosers vu et jugés par son personnage principal sont saisissants. C'est un de mes livres préférés. A LIRE !!!

Les plus : génial
Les moins : j'en trouve pas
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
Robert Jordan

La Roue du Temps
Premier tome : Euh… L'œil du monde ?

En France, une dizaine de livres sont sortis, je les ai tous lus. Aux Etats Unis, ils ont pas mal de tomes d'avance sur nous… Du plaisir en perspective !

Dans un petit village, le Champ d'Edmond, vivent trois jeunes garçons : Rand, Mat et Perrin. Un jour, le village est attaqué par des Trollocs (monstres humanoïdes). Une Aes Sedai (=sorcière), Moiraine, et son lige (=garde du corps) Lan, qui passent par là aident à s'enfuir les trois jeunes gens ainsi que deux jeunes filles, Egwene et Nynaeve.
A partir de là s'enchaîne une aventure qui vous balade aux quatre coins du pays, fuyant les ennemis, cherchant les amis. Des traîtres se trouvent là où l'on ne les attend pas. Se sont les Amis du Ténébreux (=méchants). Rand et ses amis entament une longue épopée fantastique.
Sorcières, chevaliers, paysans, rois, empereurs, marins, espions, assassins etc. tout se trouve au rendez vous pour une aventure plus que réussite !

Mon avis sur La Roue du Temps

Jordan nous livre une œuvre majeure, qui tient reprend certains traits du Seigneurs de Anneaux de part ses personnages, il nous évoque Dune (Et oui! On sent que Jordan à lu Dune, reposé le livre puis s'est mit à sa table de travail pour créer un peuple du désert à sa manière) avec le peuple Aiel …
Ecrire une suite importante de livres sans se répéter, sans ennuyer ni embrouiller le lecteur est un pari que Jordan relève avec succès ! l'aventure à plusieurs héros, ce qui nous fait suivre une aventure dans laquelle on se bat, on se croise et on se court après. Le suspens est omniprésent et il est impossible de connaître l'issue de le Roue du Temps, qui tisse "selon son bon vouloir", comme son auteur aime nous répéter.

Les plus : Très réussi, ont rentre tout de suite dans la peau des personnages, une fois commencé le premier livre, on accroche et on court lire le deuxième, et ainsi de suite.
Ce livre est plein de bonnes idées de la part de l'auteur.
Les moins : Bof. Je vais y réfléchir, j'éditerai si je trouve. [NB : Ca y est, j'ai trouvé !! Jordan à une obsession pour la parité qu'il pousse à l'extrême en faisant réciter à ses personnages féminins "Ah, ces hommes !" au moins vingt fois par livre (=600 pages) ]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
Robin Hobb
  • La Citadelle des ombres (2 tomes de 3 livres chacun)
    Premier livre: L'apprenti assassin.

    FitzChevalerie Loinvoyant est le bâtard (fils illégitime) de Chevalerie, le prince-servant au pouvoir. Il arrive tout jeune au château de Castelcerf, capitale du royaume des Six-Duchés. Il est d'abord éduqué par Burrich, maître des écuries du château. Il sera ensuite pris en charge par le mystérieux Umbre, l'assassin royal.
    Il va lui en arriver, des choses à notre jeune assassin…

    Mon avis sur la Citadelle des ombres :

    Très bon. Enfin une aventure fantastique qui n'est pas dégoulinante de magie et des puissants chevaliers ! Ce qui fait la force des romans de Hobb, c'est le caractère de ses personnages, auxquels on s'attachent, et donc leur actions nous touchent beaucoup plus. Moins de bastons, plus d'intrigue. De la finesse dans l'écriture, on prend plaisir à découvrir la vie de notre assassin. Bravo l'artiste !
    Ca fait parti des incontournables de la Fantasy.
    Note : Si comme moi, la Reine Solitaire (dernier tome) vous a laissé sur votre faim, ouvrez grand vos mirettes : Le Prophète blanc, Tome 7 est sorti, alors courrez ! (en plus il est pas mal, je l'ai lu j'ai bien aimé. J'en parle pas ici sinon ceux qui n'ont jamais lu la Citadelle vont bader de connaître la fin.)

    ----------

  • Les Marchands de Terillville (pour l'instant 3 tomes)
Restons dans l'univers d'Hobb, mais descendons un peu vers le Sud des six duchés. Encore plus au Sud. Voilà. Ici se trouve la citée marchande de Terrilville, où Althéa Vesterit (non vous ne rêvez pas, messieurs joueurs de T4C Goa !) est la fille d'un marchand influent. Son père est à l'agonie, et tout le monde se demande à qui va aller la vivenef (bateau à la proue vivante) qu'il laisse en héritage ! Pendant ce temps, le neveu d'Athéna continue son apprentissage dans un monastère sans soupçonner une seconde l'aventure qui l'attend. Kennit, un pirate, rêve de devenir maître de tout ses congénères. Il entame une longue quête qui vise à rassembler ses collègues sous sa houlette.


Avis sur Les Marchands :

Madame Hobb à encore frappée ! Le caractère des personnages est toujours mit en avant, et on ne s'en lasse pas. Des événement plutôt inattendus secoue la famille Vesterit, et cela préoccupera le lecteur autant que les personnages. Bien joué, on attend la suite !

Les plus de Hobb : Ses personnages, son style, ses histoires…
Les moins de Hobb : Dans les premiers tomes de la citadelle des ombres, l'action sort trop peu du château. Dans les Marchands, Hobb est un peu trop mystérieuse, mais j'aime ça quand même.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
G. R. R. Martin

Le trône de fer (9 tomes pour l'instant)
Premier tome : Le trône de fer.

Attention, ici on ne plaisante pas. On est pas là pour rigoler, et tant mieux. Martin nous a composé la fresque médiévale fantastiques la mieux construite et la plus complexe que je n'ai jamais vu. Je doute qu'il écrive seul, mais ça n change rien à la qualité de ses livres. Le résumé va pas être très court, il y a tellement à dire.

En gros, nous sommes dans le royaume de Westeros : Les sept couronnes. Il y a plusieurs grandes familles. Un jour, le Roi Robert décide de passer prendre un vieux copain, Ned Stark, pour en faire sa Main (= chancelier). Les Lannisters sont les ennemis de toujours des Stark, et ils sont assez jaloux pour es raisons entre autres historiques..

Désolé je ne peux pas plus détailler, si j'entre dans le détail il me sera impossible de faire court.



Avis sur le Trône de Fer :

Massacre, trahison, changement de camp, alliance, coups sous la ceinture, meurtre de familles…
Ici, c'est le moyen âge pur et dur. Une gigantesque fresque, ou vous rencontrez une cinquantaine de personnages principaux et des centaines des secondaires au travers ces livres. On trouve peu de magie, mais des combats et des batailles sans pitié. Tout est d'un réalisme saisissant, on se poignarde, on se trahit, enfin bref, c'est énorme.
C'est à mon avis l'auteur le plus fidèle au moyen âge européen dans son œuvre.
Personnellement j'adore.
Si il y a des amateurs, on retrouve ici des dragons.

Les plus : Enorme. Il y a tout ici. C'est une grande aventure à lire ! Du suspense à revendre, des rebondissements comme si il en pleuvait.
Les moins : Pendant le cinquième tome environ, l'auteur à tendance à partir un petit peu trop en quenouille ce qui entraîne quelques dérapages. Les fans passeront outre
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
Monsieur Terry Pratchett
  • Les annales du Disque Monde (environ vingt tomes)

    Dans le désordre le plus total : Au guet, Au guet des orfèvres, La huitième fille, La huitième couleur, le huitième sortilège, Sourcellerie, Les trois soeurcières, Mortimer, Eric, Les Zinzins d'Olive Oued, Mécomptes de fées, Les petits dieux, Accrocs du roc, Va-t-en guerre, le Père porcher, Pyramides, Pieds d'argiles, le Vade-Mecum du Disque Monde, Nobliaux et sorcières …

    Par où commencer ? Les Annales du Disque Monde sont des récits d'aventures de personnages assez particulier du Disque. Pour votre culture personnelle, il est bon que vous sachiez que le Disque Monde se déplace sur le dos de quatre éléphants, eux mêmes perchés sur une tortue géante.
    Des sorciers ratés (Rincevent), des sorcières folles (Mémé et Nounou), des barbares (Gengis Cohen), des agents du guet plutôt étranges (Capitaine Vimaire, Carotte le nain d'1m80, caporal Chicard, Sergent Colon, agent Détritus…), un dirigeant vénérable (Vétérini), tout vous attend dans le disque monde. Même des touristes égarés, des sortilèges surpuissants…
    C'est carrément une culture Pratchett qui s'impose ici, non seulement un univers. La Mort (qui est un homme) est aussi de la partie, avec sa fille…

    Avis sur les Annales :

    Fantastique. Je suis malheureux de ne pas encore avoir lu l'un de ces livres. Pour tout vous dire, que vous lisiez votre premier ou votre vingtième livre de Pratchett, si vous n'éclatez pas de rire en lisant au moins une fois, c'est que vous avez autant de sens de l'humour qu'une huître. Pas de prise de tête, on se vide la tête et on se fend la poire. Que demander de mieux ?

    Les plus : Hilarant. Personnages prodigieusement sympathiques. Tout simplement irrésistible. Pas de prise de tête que du bonheur. (mon auteur préféré !!)
    Les moins : Le livre Pyramides. Je pense que c'est une "erreur de jeunesse", parce qu'on y trouve des distorsions temporelles jusqu'à plus soif. Sinon, respect !

    NOTE : Je conseille à ceux qui voudraient commencer à lire Pratchett de lire d'abord "Au guet", puis "Au guet des orfèvres" pour une meilleurs immersion / compréhension.

    ----------
  • Le grand livre des Gnomes

    Masklinn, un jeune gnome, vit dans un terrier avec d'autres gnomes. Le Truc est un objet bien mystérieux gardé par le chef du terrier de Masklinn. Un beau jour, Masklinn quitte son terrier avec tous ses amis pour trouver un meilleur abri. Un camion des mène dans le Grand Magasin d'Arnold frères (fond. 1901 ** ) qui est peuplé de gnomes ! Quelques jours plus tard, le Truc annonce que le Grand Magasin va être démoli…

    Avis sur le Grand livre :

    Vous aimez Pratchett ? Vous aimerez ce livre ! De sympathiques Gnomes œuvrent ensemble pour protéger les leurs. Ca se lit bien, c'est distrayant et marrant. C'est pas mal du tout. Un livre agréable pour les vacances J.

    ----------
  • De bons présages … (Co-écrit par Neil Gaiman)

    Rampa et Aziraphale sont deux entités surnaturelles, le premier est un démon, le second un ange. L'apocalypse va bientôt avoir lieu, et les deux compères vont se rendre compte que le petit garçon qu'ils éduquaient depuis onze ans en croyant qu'il était l'Antéchrist n'est qu'un gamin ordinaire. Des berceau ont été interverties à la naissance… Une course contre la montre commence. A Londres et dans les environs, on retrouve des sorcières, des inquisiteurs, des démons et des anges qui se préparent à l'apocalypse.

    Avis sur De bons présages :

    Un bon livre, à lire sans modérations. Fous rires assurés. On se surprendra à apprécier autant le démon que l'ange. Am I Evil ?

David Gemmel
  • Druss la Légende

    Son nom est Druss. Garçon violent et maladroit, il vit dans un petit village de paysans situé au pied des montagnes du pays drenaï. Bûcheron hargneux le jour, époux tendre le soir, il mène une existence paisible au milieu des bois. Jusqu’au jour où une troupe de mercenaires envahit le village pour tuer tous les hommes et capturer toutes les femmes. Druss, alors dans la forêt, arrive trop tard sur les lieux du massacre. Le village est détruit, son père gît dans une mare de sang. Et Rowena, sa femme, a disparu… S’armant de Snaga, une hache ayant appartenu à son grand-père, il part à la poursuite des ravisseurs. Déterminé à retrouver son épouse, rien ne devra se mettre en travers de son chemin. Mais la route sera longue pour ce jeune homme inexpérimenté. Car sa quête le mènera jusqu’au bout du monde. Il deviendra lutteur et mercenaire, il fera tomber des royaumes, il en élèvera d’autres, il combattra bêtes, hommes et démons. Car il est Druss, et voici sa légende…

    Avis sur Druss la légende

    Ce livre à été écrit après Légende, qui a fait la renommée du personnage Druss.

    Histoire très appréciable pour ceux qui ont lu Légende, et encore meilleure pour ceux qui ne l'ont pas lu.
    L'enfance de Druss est géniale, le livre est la fresque de sa vie, j'adore.

    Je lui donne 4* !

    ----------
  • Légende

    Druss est une légende.

    Ses exploits sont connus de tous. Surnommé le Capitaine à la Hache lors de ses plus grandes batailles, il aurait pu devenir riche en tant que mercenaire... Au contraire, fuyant la célébrité, il a choisi de vivre retiré loin des hommes, perché au sommet d'une montagne glacée. Il a remisé son arme, vivant reclus, se contentant de la compagnie de quelques léopards des neiges. Il attend patiemment son ennemie de toujours: la Mort.

    Dros Delnoch est une forteresse imprenable. Passage indispensable à la frontière de deux mondes, c'est l'ultime limite qu'une armée doit impérativement franchir si elle veut envahir l'Empire drenaï. Protégée par six remparts, elle est la place forte mythique. C'est aussi le dernier foyer d'une résistance désespérée, car tous sont déjà tombés devant l'envahisseur nadir. Il lui faudrait un atout déterminant, un chef charismatique: Druss, le vieux guerrier.

    Quand Conan rejoint Fort Alamo, un demi-million d'envahisseurs barbares face à huit mille guerriers barricadés... Druss pourra-t-il faire la différence ? Deux mains ancrées à une hache pour empêcher une tragédie...

  • Avis sur Légende

    Légende est, je pense, le meilleur livre que j'ai lu, en tout cas celui que j'ai préféré.
    Le résumé annonce bien la couleur, ce livre d'aventure truffé de rebondissement vaut le détour, un très très grand classique du genre.

    6* pour lui !!!


Citation:
Provient du message de ClairObscur
"La Compagnie Noire" de Glen Cook



Voici une série assez peu connue.

La banalité des titres en Français y est peut être pour quelque chose ( le château noir, la rose blanche etc... )

Pourtant, si vous cherchez un petit chef d'oeuvre de fantasy, sortant de l'ordinaire, c'est exactement celui là qu'il vous faut.

Autant le dire tout de suite: le scénario est parfaitement banal, L'intrigue classique.
Et puis si vous êtes en quête d'un univers nouveau, riche, singulier et haut en couleur, alors passez votre chemin.

Comme le dit le titre, c'est l'histoire d'une compagnie de mercenaires qui est contée.
Ici, point de preux chevaliers ou nobles paladins, mais des mercenaires du genre assassins, pirates, brigands, anciens déserteurs... Une horde prête à tout pourvu qu'on la paye.

Tout le récit se passe à la première personne : C'est le scribe de la compagnie qui tient une sorte de journal.
Et tout le génie de cette série tient à cette seule idée.

Ce scribe est un vieux de la vieille qui en a vu des vertes et des pas mûres.
Du coup, il va expédier la description d'une bataille ennuyeuse pour lui en une ligne, mais va s'attarder pendant cinq pages à décrire une anecdote qui lui semble nettement plus intéressante, par exemple une dispute qui s'est passée "hier soir entre craque-doigts et qu'un oeil".

Mais le scribe n'est pas qu'un simple narrateur. Un narrateur est impartial, impersonnel.
Lui, il ne va pas hésiter à insulter sur le papier quelqu'un qui lui déplaît, critiquer la décision du chef ou rouspéter contre ce "temps de merde".

Mieux : Comme c'est l'histoire de la compagnie et pas celle du scribe, ce dernier peut très bien passer l'arme à gauche, un successeur prendra alors la relève.
L'ancien était bougon et grossier, le nouveau se révélera froid et cynique.
Le ton changera complètement... ainsi que l'histoire !
Eh oui, les deux lascars n'avaient pas du tout le même point de vue...

Je ne sais pas si c'est Hitchcock qui a dit un truc du genre : " pour qu'un méchant soit réussi, il faut lui donner une chance". Là on en a une illustration parfaite.
Les personnages sont aussi peu manichéens que possible. Pas de noir, pas de blanc, rien que du gris. Et c'est ce qui les rends si attachants.

On a aussi un aspect peu développé dans les autres livres de Fantasy : Le mauvais camp.
Au début du premier tome, la compagnie se fait enrôler par une genre de Sauron en plus méchant qui a étendu son empire sur la terre.
On a donc une vision intéressante de leur combat contre les rebelles.
(Si vous étiez intéressés par le point de vue de Gorbag et Shagrat sur la guerre de Sauron et l'action de la compagnie de l'anneau, ben voilà c'est fait )

Au final, ça donne une série incroyablement captivante.
Comme je l'ai dit au début, le scénario n'est pas très original en lui-même, quand on y repense.
Mais raconté de cette manière, découvert peu à peu par la compagnie, il en devient génial.

Une banale trahison atteint des sommets de vilennie indescriptibles quand on est autant immergé dans une histoire...

Ajoutez à ça des personnages mythiques, parmi les plus réussis ( pour moi ) de la fantasy, et vous obtenez ce qu'est "la compagnie noire" : un authentique chef d'oeuvre, une perle rare...

Mouais... je me relis et d'habitude je suis quand même plus critique.

Bon, la série a tout de même des défauts : les deux derniers tomes ( sept traduits ) sont un poil moins réussis que ceux du début et le traducteur change du premier au second, coupant légèrement le rythme. Vala
--------------

Citation:
Provient du message de The BlooD Wolf
  • Les Chroniques du Chevalier-Dragon, de Thorarinn Gnnarsson

    6 tomes, premier tome: "L'Ecuyer".

    4ème de couverture: Thelvyn vit parmi les flamens, sur les Hautes-Terres. Parce qu'il est étranger, on se méfie de lui. La magie, les livres, les armes lui sont interdits. Mais le jour de ses seize ans, tout va changer : il part avec Messire George et quelques compagnons pour affronter les terribles dragons, ceux-là même qui ont tué sa mère.


    Avis personnel
    Ca a été mes premiers bouquins de Fantasy, j'en ai gardé un très agréable souvenir, et mon jugement n'est sûrement pas très objectif. Thelvyn - le héros du livre - est quelque chose qu'il ne sait pas être, et il le découvre plus ou moins au fur et à mesure du livre. Le lecteur le sait d'ailleurs bien avant lui. Sympathique.


  • Dark Sun, de Troy Denning

    5 tomes, premier tome: "Le Passage verdoyant".

    4ème de couverture : Sur Athas brille un sombre soleil et les rois-sorciers sont maîtres. Le roi Kalak terrorise les habitants de la vallée de Tyr. Esclavage et corruption sont la règle, la révolte couve. Enfin, une poignée de rebelles se décident à agir. Parmi eux: Rikus, le gladiateur nain; Sadira, l'esclave demi-elfe, Agis d'Asticles, un sénateur qui se considère comme le protecteur des faibles et des opprimés... Mais n'est-il pas déjà trop tard? Ils ignorent en effet que les projets du tyran vont bien au-delà de tout ce qu'ils pourraient imaginer...



    Avis personnel
    Agréable à lire. C'est loin d'être un chef d'oeuvre, mais c'est une bonne lecture de distraction. Certaines scènes sont très intéressantes, surtout les sortes de duels mentaux.



  • La saga des lances, de R. A. Salvatore

    3 tomes, premier tome: "Le bois aux elfes"

    4ème de couverture: Vous pouvez rêver de mondes mystérieux et d'exploits héroïques, imaginer des combats, des actes de bravoure... Mais vous ne pouvez pas réaliser ces désirs. C'est du moins ce que croyait Gary Leger. Jusqu'à ce qu'il fasse cette expérience inouïe, inconcevable le voici dans l'autre monde ! Mais était-ce vraiment une bonne idée ? Traqué par une sorcière à la cruauté sans bornes, vampé par une nymphe un peu trop sexy, menacé par une horde de trolls affamés, il n'a plus qu'une envie: retourner chez lui. Oui, mais... où est la sortie ?


    Avis personnel
    L'histoire change des romans Fantasy basiques. L'adaptation monde réel / monde fantasy est sympathique est bien réalisée. J'ai pris pas mal de plaisir à lire ces trois bouquins, même si ce n'est pas non plus un chef d'oeuvre. A lire.


  • La saga du Roi Arthur, de Bernard Cornwell

    3 tomes, premier tome: "Le roi de l'hiver"

    4ème de couverture: Au Ve siècle de notre ère, els ténèbres se sont abattues sur les îles Britanniques, désertées par les Romains, assaillies par les féroces Saxons, et où le christianisme est en lutte perpétuelle avec les vieux dieux païens. Face à tous les périls nouveaux, les vieux royaumes bretons ne tiennent encore que grâce à l'unité fragile imposée par leur Roi des Rois, Uther Pendragon. Mais les forces de celui-ci déclinent, sa vie touche à sa fin, et son héritier n'est qu'un enfant, né par une sombre nuit d'hiver. Seul un homme peut tenir le rôle crucial naguère joué par Uther Pendragon: Arthur, son fils illégitime, qu'il avait rejeté et exilé. Génial chef de guerre et homme d'Etat né, entouré de partisans fidèles jusqu'à la mort, Arthur reviendra donc sauver son peuple menacé et s'efforcer, aux prix d'âpres combats et d'héroïques effets, d'apporter la paix au royaume de ses pères.
    C'set cette épopée sans pareille que nous conte le livre de Bernard Cornwell, où la combinaison de l'érudition historique et du souffle romanesque vient donner à la légende arthurienne un visage nouveaux et d'un troublant réalisme.


    Avis personnel
    Fantastique. Un vrai chef d'oeuvre, j'ai avalé les 3 tomes de 600-700 pages en 3 jours. On s'attache réellement aux personnages, et on voit la légende Arthurienne sous un angle vraiment différent. Il n'y a quasiment pas de magie, juste quelques coïncidences étranges et des tours de passe passe. Mais cela n'empêche, le livre est d'un frappant réalisme, loin des armures de plate et autres chateaux forts de 50 mètre de haut : vous êtes en plein dans l'Âge de Ténèbres qui a suivit la chute de l'empire Romain. Admirable sur tous les points. À lire absolument.



  • Légende, de David Gemmel

    1 tome.

    4ème de couverture: Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Surnommé le Capitaine à la hache lors de ses plus grandes batailles, il aurait pu devenir riche en tant que mercenaire... Au contraire, fuyant la célébrité, il a choisi de vivre retiré loin des gommes, perché au sommet d'une montagne glacée. Il a remisé son arme, vivant reclus, se contentant de la compagnie de quelques léopards des neiges. Il attend patiemment son ennemie de toujours: la Mort.

    Dros Delnoch est une forteresse imprenable.
    Passage indispensable à la frontière de deux mondes, c'est l'ultime limite qu'une armée doit impérativement franchir si elle veut envahir l'Empire drenaï. Protégée par six remparts, elle est la place forte mythique. C'est aussi le dernier foyer d'une résistance désespérée, car tous sont déjà tombés devant l'envahisseur nadir. Il lui faudrait un atout déterminant, un chef charismatique: Druss, le vieux guerrier.

    Quand Conan rejoint Fort Alamo, un demi-million d'envahisseurs barbares face à huit mille guerriers barricadés : Druss pourra-t-il faire la différence ? Deux mains ancrées à une hache pour empêcher une tragédie.


    Avis personnel
    De loin le meilleur livre de David Gemmel. Le rythme est effréné, ce n'est sûrement pas dans ce bouquin que vous vous endormirez sur ne serait-ce que deux pages. Très agréable à lire.



  • La Saga du Roi Dragon, de Stephen Lawhead

    3 tomes, premier tome: "Le château du roi dragon".

    4ème de couverture: Quentin est brutalement tiré du sommeil à l'aube. Un chevalier mortellement blessé s'est écroulé sur le seuil du temple dans lequel Quentin exerce la fonction d'acolyte du dieu Ariel. À présent, Quentin doit choisir entre une vie facile car toute tracée et un chemin inconnu et pavé d'embûches. Accompagné d'amis fidèles, il se lance dans une quête qui va bouleverser son existence et s'achèvera en combat sans merci contré Jaspin l'usurpateur et le diabolique magicien Nimrood.


    Avis personnel
    J'ai dévoré le premier bouquin, je me suis royalement embêté les deux derniers. Le style est très agréable, mais devient vite répétitif, et lassant. Ce n'est pas le meilleur de Stephen Lawhead.



  • le Cygle de Pendragon, de Stephen Lawhead

    5 tomes, premier tome: "Taliesin"

    4ème de couverture: "Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine. Leurs voix s'élèvent: "Conte notre histoire, disent-elles. Elle mérite de rester dans les mémoires." Je prends donc la plume..."
    Ainsi commence la tragédie de l'Atlantide engloutie, à jamais disparue dans de terribles convulsions. Fuyant le cataclysme, trois navires désemparés emportent le roi Avallach et sa fille vers Ynys Prydein, une île noyée dans les brumes.
    Dans ce nouveau monde, où les guerriers celtes luttent pour leur survie dans les derniers soubresauts d'un Empire romain agonisant, ils essaient tant bien que mal de refaire leur vie. De la rencontre de ces deux civilisations, et de l'union de la jeune princesse atlante avec le barde Taliesin, naîtra celui que chacun connaît désormais sous le nom de Merlin...


    Avis personnel
    Réélement très agréable à lire. J'ai lu les 5 tomes d'un trait sans jamais me lasser. Le roman met juste un tout petit peu de temps à démarrer. Après on ne décroche plus. Je le conseille vivement.

Citation:
Provient du message de Grenouillebleue

LES NEUF PRINCES D'AMBRE

Corwin se réveille dans un hôpital, amnésique. Pourquoi veulent-ils le retenir de force ? Et comment espéraient-ils retenir de force quelqu'un capable de soulever une voiture ?
Petit à petit, les souvenirs reviennent. Il est un prince. Prince d'un monde mythique et fabuleux, dont tous les mondes ne sont que de pâles reflets. Détenteur de pouvoirs étranges qui lui permettent de voyager parmi ces ombres. Et en directe succession pour le trône.
Comme ses huit autres frères.


Citation:

Dégainant Grayswandir, je courus vers lui. Je l'atteignis alors même qu'il s'était débarassé de mon manteau et luttait pour se redresser. Je le transperçai pendant qu'il était à genoux, et vis la surprise sur son visage alors que la blessure s'enflammait.
"Oh, que c'est vil !" gémit-il. "Je m'attendais à mieux venant de vous"
"Nous ne sommes tout de même pas aux Jeux Olympiques" fis-je en faisant tomber quelques étincelles de ma cape

-----------------------------------------------------------

Grenouillebleue a dit :

PRINCESS BRIDE

Westley et Bouton d'Or sont beaux, jeunes, et ils s'aiment. Mais c'est trop facile : Westley meurt, et Bouton d'Or va devoir épouser contre son gré un prince (pas tellement charmant). Alors que le mariage approche, la belle princesse est enlevée par trois redoutables brigands, eux-même aussitôt pris en chasse par un mystérieux homme en noir.

Un must-read. Pour une fois que je propose un livre en stand-alone, et non une série en entier, jetez-vous dessus. C'est absolument fantastique. Mille fois mieux que le film qui en a été tiré, et qui est pourtant pas mal

Citations:

"Ca parle de quoi ? De sport ?
- Duels. Combats. Tortures. Poison. Amour. Haine. Vengeance. Géants. Chasseurs. Hommes mauvais et bon. Belles dames. Serpents. Araignées. Fauves de toutes espèces et apparences. Soufrances. Mort. Héros. Lâches. Force. Faiblesse. Poursuites. Evasions. Mensonges. Vérité. Passions. Miracle.
- Ca a l'air pas mal" dis-je en fermant les yeux."

"Bonyour. Yé m'appelle Inigo Montoya. Tou a toué mon père. Prépare-toi à mourir"
Citation:
Provient du message de follet
*met le nez à la bibliothèque après des mois d’absence*
*aperçoit un tome parlant de littérature, le parcourt en opinant*
ce que je dis ci-dessous paraît quelque peu tranché. Il n’en est rien pourtant J J

D. Edding… Hum, Les Chants de la Belgariade, certes, certes. Après cela est redite à mon sens. Dommage, l’auteur nous entraîne dans de bien beaux rêves avec son premier cycle.
---O---
T. Pratchett… *grand sourire* sous la légèreté cherchez les vérités cachés. A Disque monde (à noter le jeu Discworld amusant et plein de clins d’œil) hormis les deux premiers tomes, je préférerais Le Livre des Gnomes par exemple qui peut difficilement se résumer *se tourne vers Sire Rodo en souriant*
---O---
M. Weiss et T. Hickman et leurs Portes de la mort, je me permettrai de vous le conseiller également, ainsi que les premiers tomes de LanceDragon. A savoir que ce sont deux scénaristes de Donjons & Dragons. Par contre leurs autres livres, bien moins. Par exemple, leur saga de l’Etoile des Gardiens ( ?) est une sorte de copie de Star War.
---O---
J’opterais également pour Tad Williams comme vous le conseille Sire Araktis, et, comme il le dit encore,
---O---
Tanith Lee : Des sagas héroïques comme La Déesse voilée, La Quête de la Sorcière Blanche.
Des livres inclassables, une sorte de nectar éthéré donnant l’impression d’un Mille et Une nuit mélangeant fantastique, rêve, mal, poésie : Le Dit de la Terre plate (Le Maître de la Mort, Le Maître des illusions, Le Maître des Ténèbres, La Maîtresse des délires).
---O---
Pour J. Vance, effectivement, son cycle de Lyonesse, un rien fleur bleue ; non médiéval quoique… assez incontournable Le Cycle de Tschaï assez récemment mis en Bandes dessinées (Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir, Le Pnume) :
En découvrant la planète Tschaï, le vaisseau terrien explorator IV est aussitôt détruit par un missile. Unique survivant de la catastrophe, Adam Reith va devoir affronter un monde baroque, violent et d'une beauté envoûtante. Un monde peuplé de quatre races extraterrestres : les belliqueux Chasch, les impénétrables Wankh, les farouches Dirdir et les mystérieux Pnume. Déjouer les traquenards, explorer les secrets des cités géantes, percer le mystère des hommes hybrides : autant d'étapes pour une extraordinaire Odyssée, qui permettra peut-être à Reith de rentrer chez lui… ;
ses deux tomes de Cugel l’Astucieux, un voleur quelque peu couard mais attention, un tome a été écrit récemment par un auteur auquel J. Vance a donné son Cugel : très décevant à mon avis : Cugel est un malfrat sans foi ni loi. Dépourvu de tout sens de la morale ou de l’honneur, menteur, lâche et tricheur, il ne cherche qu’à s’en mettre plein les poches et à courir les filles. Cela l’emmène à cambrioler le magicien Iuconnu le Rieur. Mais Cugel se fait prendre et son châtiment est d’aller chercher pour Iuconnu une lentille de verre violette. Pour cela, le magicien lui greffe Frix dans les entrailles : une créature chargée de le surveiller afin qu'il ne se dérobe pas à son but. Au cours de sa quête, Cugel ne ratera aucune occasion de se mettre en mauvaise posture, mais il s’en sort toujours à l’aide de son bagout, en laissant toutefois nombre de catastrophes derrière lui avant de s’enfuir en courant.
A savoir que J. Vance est assez irrégulier dans sa production. La Saga des Princes-Démons, par exemple, n'est pas à la hauteur de ses autres écrits.
---O---
Par Contre, T. Brooks, cité, est bien léger. Personnellement je n’ai pas aimé Royaume Magique à vendre, il manque, pour moi, de créativité.
---0---
McCaffrey bonne auteur aussi ; pour ses premiers tomes de Pern, voire ceux du Cycle de Pégase. Et son amie M. Lackley
---O---
Dans la série D. Adams, puisque cité, également à lire P.V. Herck et son trop peu connu Crésudi dernier. Très sommairement et au grand dam de ne pas rendre hommage à ce livre : un journaliste se trouve dans une soirée de la haute société. Il y fait connaissance d’une demoiselle. Chacun ne reste pas insensibles à l’autre. La demoiselle donne un rendrez-vous pour Crésudi prochain. L’homme, tout heureux, oublie qu’il ne connaît pas ce jour de la semaine. Aussi se rend-il tous les jours au lieu de rendez-vous sans succès. Il va donc commencer une enquête pour savoir ce qu’est Crésudi
Voilà le début de ce livre assez hilarant.
Je peux vous revoir? demanda Sam
- Si ça vous fait plaisir, dit doucement Julie.
- Et comment!
- Crésudi, alors? huit heures, devant le kiosque à journaux près de la statue de Claus.
Elle lui donna un baiser et disparut derrière le portail. Un peu étourdi, Sam remit la voiture en marche. Puis le coup frappa.
Crésudi!
Crésudi, huit heure, près de la statue.
D'accord pour la statue. Mais qui avait jamais entendu parler de Crésudi?
Il fallut à Sam cinq existences, une machine à explorer le Temps (d'occasion) et toute son ingéniosité d'auteur de science fiction pour résoudre l'énigme de Crésudi!

Sinon, toujours dans le non-médiéval fantastique amusant : Martien Go Home, par exemple.
---O---
Si l’on vous parle de I.Assimov, il faut citer Philip K. Dick. Là encore, ce ne sont pas des auteurs de médiéval bien sûr mais. Le second est plus diversifié que le premier. Je vous conseillerais pour commencer ses nouvelles des années 1952.
---O---
Entièrement d’accord avec Mademoiselle Mejai, qui vous conseille R. Zelazny et son Cycle d’Ambre(Mai, comme bien des sagas, je pense, arrêter la lecture au cinq-septième tome. Après ce n’est souvent que délayage) ou bien le Cycle de L’Enfant tombé de nulle part. Certains sont à éviter comme Le Sérum de la déesse bleue ou Deus irae.
---O---
Euh Pardon Messire Kelem : j’ai trouvé les Chroniques des Cheysulis de J. Roberson assez fade et peu cohérente.
---O---
Marion Zimmer Bradley, oui, avec ses Dames du lac et sa suite, une autre version arhturienne ; et son Cycle de Ténébreuses (mais encore une fois aller jusqu'au tome 7 ; à mon sens suffisant) A noter qu’elle a donné, comme M. Lackey, de mémoire, son monde à exploiter à de jeunes auteurs. Eviter son cycle Les Secrets d’Avallon.
---O---
Moyennement P. Anthony, en exemple son Cycle des Livres Magiques de Xanth manque, je trouve, d’imagination, de souffle.
---O---
Je partage votre goût pour Lieber, son Cycle des Epées par exemple dont a été tiré un scénario de Jeux de Rôle se passant à Layereth (pardon pour l’orthographe)
---O---
Euh M. Moorcock *grimace* hum… à mon sens il a tendance à prendre son lecteur pour une personne un peu attardée ; tous ses cycles se ressemblent ; il est très manichéen. A noter, peut-être tout le monde ne le sait-il pas, que de son Cycle Elric a été tiré le Jeu de Rôle Stormbringer.
---O---
Et, pour moi encore (bien évidemment) à lire, oui, le méconnu Thorarinn Gunnarson et sa Chroniques du chevaliers dragon.
---O---
Dan Simmons et Feist, peu innovant non ?.
---O---
A mon avis, euh oui bien sûr, K. Kurtz et ses Derynis sont comme J. Roberson et ses Chroniques des Cheysulis. Il manque cruellement quelque chose à ces cycles.
---O---
Ah oui : la Saga des lances. De la même lignée que le cycle cité de Thorarinn Gunnarson. Tous deux sont parus chez J’ai Lu qui a innové il y a quelque temps une collection regroupant de bons livres rarement décevants. Ils sont typiques du genre mais ont tous un peu plus. Une des particularités des Chroniques, si ma mémoire ne me fait pas défaut : dans le premier tome, le héros découvre progressivement la particularité de chaque race, vision assez près de AD&D, au fur à mesure de ses pérégrinations et des besoins qui se posent à l’équipée. C'est je trouve, une bonne idée.
Dans la même collection : Terry Goodkind et son cycle trois tomes : La Première Règle du Magicien *ne sait pas si la suite a paru*
---O---
Princess Bride *sourit* pour le film oui

*voit l’heure qui passe*

Aux excellentes listes que l’on vous a proposé plus haut, j’aimerais ajouter quelques auteurs

Pour commencer des auteurs français :

Pur fantasy : Jean-Louis Fetjaine. De mémoire c'est un médiéviste. Il a donné un Cycle des Elfes (Le Crépuscule des Elfes, La Nuit des Elfes, L’Heure des Elfes). Une vision très différentes du petit peuple mêlée à une vision innovante du Cycle arthurien. Un petit plus outre la lecture très savoureuse, quelques notes de bas de page donnant des renseignements intéressants sur le Moyen Age.
---O---
Inclassable : Parleur ou les chroniques d’un rêve enclavé de Ayerdhal. Je suis bien triste que peu de gens connaisse. *penche la tête, réfléchit* Comment en donner la teneur sans en perdre la saveur ?
*réfléchit encore* Pardon, j’y renonce. Le malheur est que je ne peux parler d’un livre que lorsque je viens de le finir. Je ne ferais que rendre une bien pâle image de l’histoire.
*copie colle tout en faisant la moue, ne trouvant pas excellente cette présentation qui ne donne pas bien envie de lire cet excellent livre*

Ael : Ayerdhal, tu viens de sortir un nouveau roman Parleur. Contrairement à ce que tu as déjà publié c'est un roman heroic-fantasy.
Ayerdhal : Je ne sais pas si c'est un roman d'heroic-fantasy, cela ce passe dans un Moyen-Age qui est proche du nôtre, sur une planète qui pourrait être la nôtre, mais ce n'est pas vraiment le cas. Et c'est l'histoire d'un révolutionnaire dans l'esprit de Gandhi, qui essaye de recréer une commune dans une structure sociale un peu dure.
Ael : Pourquoi avoir pris comme héros un personnage non-violent?
Ayerdhal : C'était un défi. J'ai voulu écrire de l'heroic-fantasy pour supprimer trois aspects. Le rôle que la fantasy accorde aux femmes, qui est simplement de mettre en valeur les personnages masculins. La magie et la sorcellerie, donc j'ai créé un prestidigitateur. Et puis je voulais avoir un moteur central qui vienne de quelqu'un qui revendique totalement la non-violence. Je trouve que la violence n'est pas la meilleure façon de faire que le monde évolue.


Les autres livres de Ayerdhal touche la science fiction à forte teneur politique comme Histrion et sa suite Sexomorphe (politique intergalactique). Il est dit grand admirateur de F. Herbert. Pour mon goût, il le vaut bien.
---O---
Matthieu Gaborit, dont je n’ai rien lu mais qui est dit-on un grand. Notamment Ses Chroniques des crépusculaires.
---O---
Certains Serge Brussolo et Pierre Pelot (attention, genres divers pour ces deux-là)

---O---
Sinon, dans les grands classiques, faites un tour du côté de Ursula le Guin et, pour se cantonner dans le médiéval, son cycle de Terremer.
*relève un résumé sur un site, toujours peu contente *
Dans un monde recouvert par une mer immense et quelques îles, le jeune Ged voyage vers l'Iile de Roke.
C'est la que se trouve la mystérieuse école des sorciers, celle où l'on apprend les mots qui parlent aux choses et aux éléments...

Dans ce monde les Dragons parlent sans faute de syntaxe, et Ged, au cours de son initiation affrontera le mal sous bien des formes...

Dans le premier tome, « Le Sorcier de Terremer », poussé par son arrogance, Ged libère son double malfaisant, qui n’aura de cesse d’essayer de le détruire.

Dans le tome 2, « The Tombs of Atuan », [notamment inspiré par un voyage dans le désert de l’Est-Oregon] plus sombre encore, Ged passe au second plan, le récit tourne autour de Tenuar, jeune prêtresse appelée à régner sur le Temple d’une entité « non-morte » enterrée dans une terrifiant labyrinthe. Ged, qui est un mage adulte, mur et aguerri désormais, s’introduit dans le labyrinthe et Tenar ne sait si elle doit le tuer ou l’utiliser pour échapper à son propre destin.

Dans « The Farthest Shore », Ged affronte son ombre et les Dragons.

Dix-huit ans plus tard, Ursula LeGUIN a repris le cycle en lui ajoutant une deuxième trilogie : « Tehanu ».

Des tomes où l’on voit bien le rayon de soleil se refléter sur un chaudron de cuivre pendant à une poutre noircie de suie.
---O---
Le trop oublié Abraham Merritt (Le Gouffre de la Lune, Les Habitants du mirage, Le Visage dans l’abîme, La Nef d’Ishtar, etc.). Un ancien, et comme presque tous les anciens, un excellent. Genre épique avec bien sûr de la magie traitée différemment de celle à laquelle ses successeurs nous ont habitués.
---O---
Mercedes Lackey : Le Cycle des Héraults de Valdemar Valdemar est un royaume particulier, différent, puisqu'il existe une classe particulière : Les hérauts, figure de justice et de droiture. Défenseurs de la veuve et de l'orphelin ! Plus généralement du Royaume
Les hérauts sont choisis par leurs montures, créatures magiques et intelligentes. Malheureusement Valdemar suscite des convoitises chez ses voisins, et cela se traduit souvent en une haine profonde des Hérauts de Valdemar.
;
voire le premier tome du Cycle des Griffons Dans le lointain passé des Hérauts de Valdemar, la magie était déjà là, bien plus puissante que des milliers d'années plus tard. En ce temps reculé les races autres que l'humaine tenaient une grande place, lézards bipèdes grands comme un homme, chiens télépathes géants et bavards, et surtout griffons magnifiques et de toutes couleurs. Le plus beau des griffons était Skandranon, aux plumes d'ébène, aux ailes d'une envergure majestueuse, aux talents de mage et à l'intelligence affûtée. Courageux, risque-tout, plein de ressources, il était le fer de lance des armées d'Urtho, le Mage du Silence. Car depuis que les rois étaient tombés, des magiciens les avaient remplacés, s'affrontant en une guerre sanglante. D'un côté Ma'ar, le Magicien du Feu Noir, usurpateur sanguinaire, prêt à tout pour étendre son territoire. De l'autre Urtho, aimé de tous. Pour le protéger, pour sauver toutes les races, pour venger les victimes de Ma'ar, le griffon noir devrait aller jusqu'au bout de son courage et de ses forces, sans crainte de la mort, sans peur de l'apocalypse.
---O---
Clive Barker Le Royaume des Devins
Les Devins sont des êtres utilisant une forme de magie particulière : les extases. Mais pourchassés par les humains et par LE FLÉAU, ils décident de se réfugier dans un objet ordinaire : un tapis. Un siècle plus tard, à notre époque, la gardienne du tapis va bientôt mourir et les ennemis des Devins vont essayer de s'approprier ce monde... D'une idée que j'ai trouvée géniale, Barker a écrit un pavé de 800 pages passionnantes, vous tenant en haleine grâce à une intrigue bien menée et avec assez de rebondissements... Barker a toujours ses visions cauchemardesques qu'il parvient à décrire avec un réalisme qui fait froid dans le dos. Les non-amateurs du genre pourront néanmoins trouver cela beaucoup trop long.
(le reste de sa production étant dite livres d’horreur – dubitative) et peut-être Imajica (deux tomes) puisqu’il y a une sorte de magie C'est vraiment un must de la littérature de Fantasy; l'imagination débordante de l'auteur nous entraîne dans un maelström d'émotions où l'amour est omniprésent et les créatures rencontrées au fil des pages vous obligent à faire fonctionner ce qui nous sert.
---O---
Tim Powers, telles Les Voies d’Anubis, un brin de Tardi, un soupçon de E.A. Poe.
Tout commence banalement : un voyage dans le temps d'un professeur d'université américaine. Pas très original, direz vous. Monumentale erreur ! Car arrivé dans le Londres de 1810, Brendan Doyle se retrouve en proie à des sorciers vénérant les dieux égyptiens, un loup-garou (et quel loup-garou. Loin des clichés) sans oublier les bas-fonds de Londres.
Même si parfois, l'histoire est un peu confuse, les personnages sont vivants, la trame de fond explose. On s'y croirait. Dans le même genre tous les livres de Powers sont dignes d'êtres lus. Mes préférés sont : Le poids de son regard, Poker d'âmes, les chevaliers de la brune, Sur des mers plus ignorées et les pêcheurs du ciel avec des personnages tels que Percy Shelley, William Ashbless, Rufus Pennick et Lord Byron.

*pas bien d’accord pour Sur des mers plus ignorées*
---O---
Osron Scott Card Les Chroniques d’Alvin le Faiseur (roman merveilleux et, de ci delà, antipathique J) :
1. Au bord de la rivière Hatrack, près des forêts profondes où règne encore l'homme rouge, un enfant au destin exceptionnel va naître en des circonstances tragiques. Septième fils d'un septième fils, il détendra les immenses pouvoirs d'un Faiseur, pour peu qu'il parvienne à échapper aux périls de l'existence, car il est un autre pouvoir, prêt à tout pour l'empêcher de vivre et de grandir. Nous sommes dans les années 1800, sur la terre des pionniers américains. Mais dans ce monde parallèle opèrent charmes et sortilèges, on y possède des talents à la dimension magique, et les ombres de présences bienveillantes ou maléfiques rodent dans la nature
2. Promis à un avenir mystérieux et grandiose d'un faiseur, Alvin a dix ans. le voici qui découvre le monde des hommes rouges, dont l'existence se confond avec les rythmes de la nature et de sa "musique verte". Nouvelles épreuves plus rudes; nouvelles révélations, plus extraordinaires. Et un embrasement de l'histoire, dans un récit magique et flamboyant.
3 "Je suis le faiseur, dont la torche parlait, se dit Alvin. Elle a vu que j'avais en moi de quoi devenir un faiseur. Il faut que je trouve cette fille et qu'elle me dise ce qu'elle a vu. Parce que je le sais : si je possède ces pouvoirs que je me suis découverts, ce n'est pas uniquement pour tailler de la pierre sans les mains, guérir les maladies, ni courir dans les bois comme les hommes rouges. J'ai une tâche à remplir dans la vie et je n'ai pas l'ombre d'une idée sur la façon de m'y préparer." Apprenti-forgeron, apprenti Faiseur, Alvin est de retour dans son village natal. Sur sa route se dresse encore, multiforme, son mystérieux ennemi. "Le Faiseur, c'est celui qui fait partie de ce qu'il crée", dit l'Oiseau Rouge.

---O---
Et puis :
Guy G. KayLe Cycle de La Tapisserie de Fionavar.
Cinq étudiants de Toronto se retrouvent projetés dans le monde de Fionavar pour assister au jubilé du Haut-Roi. Seulement Rakhot Maugrim, le dieu hors de la Tapisserie, se réveille. Mantel d'Argent le mage, sera-t-il capable de les protéger ? Entre les deux mondes, les cinq étudiants devront faire face à des choix difficiles et ... définitifs !
Là aussi ça commence banalement, des gars de notre monde se retrouve dans un monde médiéval fantastique. Puis, la richesse des personnages, de leurs sentiments, de liens qui se forment ou se dénouent (comme la Tapisserie) nous attache à cette série et on en redemande. Si l'histoire parait manichéenne, la fin révélera des surprises, bien loin du happy end typiquement hollywoodien. Les inspirations celtiques se font sentir à travers certains personnages. 3 volumes débutant par L'arbre de l'été. Les autres volumes sont : le feu vagabond et la voie obscure.

Parfois le scénario est pour le moins état-unisisé mais l’ensemble mène sur de solides chemins. Le cycle est assez riche pour intéresser des lecteurs dont les goûts sont différents : magie, épique, rêve, poésie, épopée, etc.
---O---
Stephen R. Donaldson Les Chroniques de Thomas d’Incrédule (Les chroniques de Thomas l'incrédule, L’Eternité rompue, Le Reveil du titan) : Thomas écrivain lépreux dans notre monde, se retrouve projeté dans un monde fantastique plein de magie auquel il a beaucoup de mal à croire, apportant à la fois le bien et le mal dans cette univers, il lui faudra se vaincre lui même. Un roman atypique par la personnalité même du héros, en proie à un profond dégoût de lui même et à un puissant désir d'auto-destruction.
---O---
S. King et Peter Straub Talisman
Un jeune garçon de douze ans, Jack Sawyer, a découvert une porte donnant sur un monde parallèle au nôtre, les Territoires. Sa mère étant très malade, il décide d'entreprendre un long voyage dans le but de trouver le talisman qui peut la sauver, qui se trouve à l'autre bout des États-Unis. Les Territoires permettent à Jack de voyager quatre fois plus vite que dans la réalité, par contre ils sont dangereux, étant rempli de monstres et de sorcellerie. Dans son périple, il se fera des amis mais aussi des ennemis qui le poursuivront jusqu'à la fin. C'est une histoire où s'entremêlent le fantastique, la science-fiction,
Et, de S. King seul, Salem, qui n'est pas tout à fait médiéval, certes, mais n’est-il pas question de sorcières ?
---O---
Et puisque sorcières :
Anne Rice La Grande saga des sorcières : Tome 1, Le Lien maléfique : Sous le porche d'une vieille demeure à l'abandon, une femme frêle et muette se balance dans un rocking-chair : Deirdre Mayfair est devenue folle depuis qu'on lui a retiré, à la naissance, sa fille Rowan pour l'envoyer vivre à San Francisco. Et derrière la grille du jardin, un homme, Aaron Lighter, surveille inlassablement Deirdre, comme d'autres avant lui, pendant des siècles, ont secrètement surveillé la famille Mayfair. Car ils savent que, de génération en génération, les femmes du clan se transmettent leurs maléfiques pouvoirs et que la terrifiante et fabuleuse histoire de cette lignée de sorcières ne fait que commencer...
Tome 2 : L’Heure des sorcières : Des siècles durant, les sorcières de la famille Mayfair ont dû lutter pour survivre et fuir les persécutions. Aujourd'hui, elles vivent en paix à la Nouvelle-Orléans. Mais Lasher, l'esprit qui les hante depuis des générations, rage de les voir peu à peu se détourner de la magie. Lorsque Rowan, la treizième sorcière, enceinte, est sur le point d'accoucher, Lasher sent que son heure est venue et rassemble tous ses pouvoirs pour s'incarner dans le nouveau-né. La nuit de Noël, Rowan donne naissance à un enfant prodigieux : en quelques heures, il acquiert sa taille adulte, parle et marche. La famille Mayfair pourra-t-elle faire face à cet esprit infantile, jaloux et diaboliquement intelligent qui rêve de devenir le plus grand sorcier de tous les temps?
Tome 3 : Taltos : Qui est donc l'étrange Mr. Ash, géant calme et d'une infinie douceur? Est-il vraiment le seul survivant de l'espèce légendaire des Taltos? Il a toutes les raisons de le croire. Mais bientôt, il apprend par un mystérieux informateur que l'on a signalé l'un des siens en Écosse, sur les lieux mêmes où, des siècles plus tôt, avant l'arrivée des Romains, il dirigeait son clan. Ses investigations le propulsent aussitôt dans l'univers de Rowan Mayfair et de sa famille de sorcières, tourmentée de toute éternité par fantômes et démons. Des femmes dotées de tempérament de feu et de pouvoirs exceptionnels, qui ne sont pas sans lien avec l'héritage des Taltos...
Et puisque A. Rice, Lire Lestat le vampire mais éviter les autres tomes du cycle je pense.
---O---
Je m’écarte encore mais comment ne pas citer Arthur C. Clarke et, par exemple, Les Enfants d’Icare ?


Voilà quelques-uns des livres que j'ai aimés.

Merci de m'avoir lu


Citation:
Provient du message de ClairObscur

"Abyme" de Mathieu Gabborit


La première chose qui saute aux yeux, c'est l'extrême aisance de l'auteur dans son écriture.
C'est fluide, ça va droit au but en peu de mots et ça captive le lecteur en un rien de temps.

L'univers d'Abyme est une petite mine d'or à idées. On en a une pratiquement à chaque page, les inventions de toutes sortes fourmillent littéralement et sont, pour la plupart, bien pensées.

Tout cela donne donc beaucoup de relief et de charme à la ville Abyme.
C'est l'une de ces grandes cités cosmopolites, située sur la frontière entre plusieurs mondes, où les humains côtoient les démons dans la rue, où les méduses vont faire leurs courses chez le centaure du coin et les farfadets se plaignent du bruit que fait le loup-garou du dessus.

Pour ceux qui connaissent l'univers de Planescape ( ), c'est une sorte de Sigil en un peu moins glauque.

L'histoire, une banale enquête qui tourne au dévoilage d'un complot gigantesque, réserve quelques surprises et se laisse agréablement lire.

Ceci dit, le livre a quelques gros défauts.
Plus d'une fois, un certain personnage fera une certaine découverte à un certain moment et le lecteur ne pourra pas s'empêcher de penser que le hasard fait quand même sacrément bien les choses puisque ladite découverte sert précisément à faire avancer l'histoire au moment précis où elle était bloquée...

La fin va particulièrement dans ce sens, avec une conclusion mitigée où on a vraiment l'impression que l'auteur avait un quota de pages à ne pas dépasser, qu'il se rend tout d'un coup compte qu'il ne lui en reste plus que trois avant la fin, et que le téléphone sonne à ce moment pour lui rappeler que demain c'est le dernier délai.
J'éxagère un peu mais bon...

Donc au final, on a un livre plaisant à lire, malgré des lourdeurs au niveau de l'histoire et des incohérences.
N'empéche que j'ai appris que l'auteur avait fait un cycle sur cet univers ( chroniques du crépusculaire ) et que du coup, j'ai bien envie d'y jeter un oeil.
Et puis, fait assez rare pour être mentionné, Mathieu Gabborit est français
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
Voilà, mon guide est fini. Je n'ai pas inclus Tolkien, car déjà tout le monde le connaît, et en plus mon résumé et avis n'est peut être pas partagé (ça veut pas dire que j'aime pas Tolkien J ) par tout le monde. Je donne un avis qui n'engage que moi sur les livres que j'ai lu pour essayer de donner une idée assez sommaire de l'auteur et ses histoires.

Tout ces résumés et avis ont été rédigés sans aucun livre sous les yeux, donc certains noms de livres ou personnages peuvent être écorchés involontairement. Si un résumé ne vous convient pas, laissez moi un private et on en discutera. Si vous avez lu une série et que vous n'êtes pas d'accord avec moi c'est tout à fait normal, ne prenez pas ce que j'écris comme parole d'évangile !

Il y a beaucoup d'auteurs de Fantasy que je ne connais pas, si vous avez des noms d'auteurs intéressants et qui ont de bonnes histoires, je suis preneur !

Pour ceux que ça intrigue, pour moi la lecture et la Fantasy est un loisir, je ne m'habille pas comme un chevalier, je ne lis pas que de la fantasy, je ne joue pas à DAoC ( ) et je n'habite pas dans une grotte.

J'espère que ça vous aidera a faire vos valises pour partir en vacances pour certain, et à passer le temps pour d'autres.
--------------------
Rodo
Lecteur à ses heures.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Serafel
Serafel [CdA]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Serafel
 
Jordan, le defaut c'est la lenteur des derniers bouquins
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de lyn steinherz
lyn steinherz [BZT]
Alpha & Oméga
 
Avatar de lyn steinherz
 
Citation:
Provient du message de Serafel
Jordan, le defaut c'est la lenteur des derniers bouquins
Effectivement, d'autant plus que le temps d'attente entre les livres est très important... un cycle à mon avis qu'il faudrait lire d'une traite, sans pause, afin de ne pas perdre le fil d'une histoire tout de même très intéressante
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nikkau
Nikkau
 
Avatar de Nikkau
 
Je conseille également Margaret Weis et Tracy Hickman pour les Portes de la Mort (7 tomes) et LanceDragon (tous pleins de séquences).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ambre
Ambre
 
Avatar de Ambre
 
J'attends une petite présentation du cycle des portes de la mort. Ce sera sans doute ma prochaine lecture. 7 tomes : est ce que ce cycle est complet ? ou toujours en construction comme tant d'autres ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rodo
Rodo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rodo
 
j'irai voir du côté du cycle de la mort, ok
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Arak^
Arak^
Alpha & Oméga
 
Avatar de Arak^
 
Pour ma part je te conseille les 8 tomes de l'écrivain Tad Williams dont l'épopée est vraiment magnifique ! .
Lien direct vers le message - Vieux
Butloch
Alpha & Oméga
 
Pour une fois que tu sers à quelque chose

Perso dans tout ca je lirai peut-être Pratchett (oui tu m'a tellement bourré le crane avec que je vais finir par en lire un jour)

Sinon allume msn quand t'es sur le net ²
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MrSeb
MrSeb
Alpha & Oméga
 
Avatar de MrSeb
 
Pratchett, commence par la 8e couleur, c'est quand même le premier de la série...au guet vient beaucoup plus tard
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > Le Cercle Taberna > [Littérature] Heroïc Fantasy.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h20.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite