JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 766 (sites) | 1376 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Education] quelque chose me gêne RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de TyMor
TyMor [EC]
Alpha & Oméga
 
Avatar de TyMor
 
Mon point de vu sur la question de la décentralisation des personnels non enseignants.

Qu'est ce qui va changer ?
Rien...
Sauf une chose, il y aura des supérieurs hiérarchiques beaucoup plus proches, en l'occurrence les régions et les départements, qui vérifieront comment leur argent est dépensé. Et ma foi, ça ne me parait qu'être justice.
C'est, je pense, tout l'enjeu de cette opposition.

Maintenant, il faut bien également se mettre dans la tête que les personnels non enseignants, malgré ce que l'on veut nous faire croire, n'ont strictement aucun rôle pédagogique pour les élèves. Et quand bien même ils en auraient un, je ne vois pas en quoi le fait d'être rattaché à l'échelon local au lieu de l'échelon national leur empêcherait de jouer ce rôle.

Pour conclure, je remarquerais juste qu'il est aberrant dans l'état actuel des choses de voir une situation où les bâtiments éducatifs dépendent des collectivités locales alors que les personnels dépendent d'une entité nationale. Le gouvernement veut simplifier la chose, sans toucher aux enseignants c'est important de la redire, tant mieux cela sera plus simple.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mab
Mab
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mab
 
Le seul exemple de triplement que j'ai c'est un ami qui avait raté deux fois son bac. Mais il n'a pas eu le droit de refaire une troisième terminale dans le même établissement, (il aurait fait baisser la moyenne de pourcentage de réussite de l'établissement) il est donc allé dans un autre Lycée.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Inoceram
Inoceram
Roi
 
Avatar de Inoceram
 
Citation:
désolé mon grand,...
Je ne suis pas "ton grand" et si tu ne veux pas que ton post se transforme en troll, faudrait "causer meilleur".

Citation:
Mais que la politique soit complexe, ça je le sais. Mais justement, s'il y a un sujet dans lequel la politique doit être exclue, c'est bien l'éducation. Il s'agit du futur de notre société que nous préparons. Il est inquiétant de constater à ce sujet que le PS souhaite récupérer ce mouvement de protestation à son propre compte.
Mon pauvre petit (cf: "mon grand"), tout est politique: les socialiste sont dans l'opposition, il recupèrent le mouvement et le gouvernement choisi precisement la date (examen) et le type
(opposion privé/public) des réformes pour exploiter la grogne et monter les gens les uns contre les autres.
La pluspart des politiciens oublient le but en faveur des moyens... c'est comme ça qu'on monte en politique.
(c'est croire que les polititien font tjs pour le mieux dans le meilleur des monde qui est naif: sinon il n'y aurait pas 36 parties).

Citation:
Et pour finir, ce que propose le gouvernement, hé bien je suis loin d'être convaincu que ce que tu prétends (annihilation de l'égalité entre élèves) se produise. Alors si ça ne te dérange pas, tu vas te donner du mal et me dire ce qui te permet de l'affirmer, où sont tes chiffres ? où sont les projections budgétaires ? Pour l'instant ça reste une théorie.Par contre, je sais que le fameux argument du "comment on finance cette réforme? par des impôts ?" est idiot.
pour le dernier point: je n'ai pas dit le contraire: l'etat se désengage progressivement du secteur publique et de l'education, diminue ces charges et baisse les impots (en commençent par l'impot sur le revenu bien evidement...)

Citation:
Mais je ne vois pas en quoi ça peut mener à une privatisation du système éducatif. Ni en quoi la régionalisation est une mauvaise chose. Vous croyez sincèrement qu'un conseil régional va s'amuser à rogner sur l'éducation ?
On diminue le budget du systeme educatif français depuis 10ans déjà, mais par contre les profs des ecoles privée sous contrat sont payés par l'etat.
En torpillant le systeme educatif publique, on favorise le privée, c'est aussi simple. privatisation est un maitre mot: l'éducation peut se vendre et s'acheter au plus offrant comme n'importe quel marchandise.
En favorisant la concurence, on reduit les coups, on augmente l'efficassité, et le marché se régule de lui meme: l'etat se limitant à l'armée et la police. c'est la théorie capitaliste.
On y adhére ou pas, mais quand on commence à l'appliquer à la concurrence entre régions, à l'education, et aux services publiques, cela accroit les inégalités immencablement.
Alors, oui: je vois parfaitement une région rogner son budget sur l'education au profit d'un autre secteur,
comme le ferrais une entreprise en mauvaise posture face à la concurrence (ce qui n'empechera pas des region prospères d'avoir de très bonnes universités).

Pour ce qui est des chiffres: trouves les toi meme, je n'ai pas le temps de m'amuser à te les rassembler d'entre les différents articles que j'ai pu lire,
Je ne sais pas ou toi tu choppe tes infos, mais si c'est dans la propange du gouvernement c'est un peu limité. (X pages dans metro, grandes affiches de pub un peu partout... combien d'argent foutu en l'air pour faire avaler la pilule des réformes à "la france d'en bas"?)
Et si tu veux des projections d'ecole à deux vitesses (pas que les ecoles d'ailleurs) , regarde les cas de l'Angleterre, des Etats Unis, et du Japon.
J'explique mon point de vue, mais j'ai compris depuis longtemps qu'on ne peut convaincre quelqu'un de déjà convaincu.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de TyMor
TyMor [EC]
Alpha & Oméga
 
Avatar de TyMor
 
Citation:
Provient du message de Meborack / Ino
On diminue le budget du systeme educatif français depuis 10ans déjà, mais par contre les profs des ecoles privée sous contrat sont payés par l'etat.
En torpillant le systeme educatif publique, on favorise le privée, c'est aussi simple. privatisation est un maitre mot: l'éducation peut se vendre et s'acheter au plus offrant comme n'importe quel marchandise.
Sans entrer dans ton débat... je tiens juste à te préciser qu'en francs constants (en tenant compte de l'inflation), le budget de l'éducation nationale a augmenté d'environ 25% entre 1989 et 2003. Alors que dans le même temps le nombre d'élèves a diminué de 553000.
Quel autre ministère peut se targuer d'une telle augmentation de moyens ? Aucun.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Juste pour redire ce que j'ai déjà dit.

Il est vrai d'affirmer qu'actuellement, la décentralisation ne concerne pas les profs. Mais c'est prévu (c'est dans le bouquin de Ferry, qui d'ailleurs reprend ses réformes).

On commence doucement par des personnels qui n'ont pas les moyens de se défendre vraiment pour glisser ensuite vers le tout.

Comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas tant du point de vue des personnels que c'est gênant, mais surtout pour les inégalités que cela peut entrainer.
Les régions décideront, chacune dans leur coin, quelles seront leur priorité, et c'est peut-être naif que de dire que ce sera à chaque fois l'éducation.

De plus, ce rapprochement induit qu'il n'y aura plus de concours national (la fin du Capes est déjà évoquée) mais régional. Là encore, ça peut laisser la porte ouverte à pas mal de chose, notamment des recrutements basés sur du rien (comme on le fait déjà pour les vacataires d'ailleurs).

Cela engendrera donc fatalement des inégalités entre régions. C'est contre ça, fondamentalement, qu'on se bat.

Pour revenir enfin aux "morceaux" que tu ramasses, tu es loin de connaitre les contraintes du métier, visiblement. Comme je le disais dans mon post, faire du cas par cas dans des classes de 30 élèves, c'est impossible, malheureusement.
On n'a jamais dit que notre système était parfait, mais je pense, très sincèrement, que si cela continue dans ce sens, alors tu vas avoir de plus en plus de cours particuliers à donner...

Citation:
La suppression des emplois jeunes... c'était quasi obligatoire.
Ah bon ?
Pour quelqu'un qui dit ne se préoccuper que des élèves, je trouve hallucinant que tu en viennes à cette constatation.
Là encore tu es très loin de la réalité du terrain, et tu ne sais pas quels services inestimables rendaient ces personnes.
Relis mon texte et l'exemple que je donne pour mon collège par exemple (2 emplois jeunes en moins et 1 surveillant en moins, tu crois que ça va aider à s'occuper des cas que tu cites ?).

Citation:
Ca rentre dans un logique
Laquelle ?

Citation:
je tiens juste à te préciser qu'en francs constants (en tenant compte de l'inflation), le budget de l'éducation nationale a augmenté d'environ 25% entre 1989 et 2003.
J'aimerais vraiment que tu me sortes les chiffres, parce que si c'est vrai alors il faudra que je demande où est passé l'argent..

Citation:
Quel autre ministère peut se targuer d'une telle augmentation de moyens ? Aucun.
Là aussi donne les chiffres et ta manière de calculer.

Les projections budgetaires et les analyses que tu demandes sont très simples à avoir : regarde ce qui se fait en Angleterre par exemple.
A partir du moment où tu laisses la "concurence" entre région s'installer, tu entres dans une logique de "compétition" qui va surement tirer vers le haut quelques établissements qu'on mettra en avant, mais laisser sur le carreau la majorité des autres.
Ton exemple du lycée est flagrant et entre dans ce cadre.

Dernière chose qui m'énerve pas mal aussi, c'est quand vous dites qu'on fait grève pour que rien ne bouge.
C'est totalement faux.
Des réformes, il y en a toutes les semaines, des plus ou moins importantes (ça sort tous les jeudi, ce sont les BO, visibles sur le site internet de l'éducation).
La plupart sont largement acceptées (sinon on enseignerait encore comme il y a 30 ans et je ne pense pas que les gens veuillent revenir à cela).
Alors merci de ne pas tomber dans les poncifs véhiculés un peu partout.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aron
Aron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aron
 
Je ne pige pas un point. D'un côté on dit que les profs étaient au courant de ces réformes en décembre. De l'autre on dit que le gouvernement choisit de lancer sa réforme pile juste avant les exams pour mettre la pression et forcer le passage. Gbjkjhnreuh ? Y a pas contradiction là ?

En tout cas merci pour cette discussion. Au moins je suis un peu plus au courant du pourquoi des enseignants dans la rue. Parce que j'ai essayé de regarder un débat sur la 5 récemment -- un débat censé éclairer les spectateurs sur le pourquoi du comment du ras le bol -- et c'était un méli-mélo incompréhensible, où les invités se jetaient des piques et où personne n'exprimait clairement le pourquoi de la grève. Surtout pas le syndicaliste d'ailleurs, qui se contentait de dire : on veut négocier, mais après que le gouvernement ait annulé sa réforme (ouah ça c'est de la négociation).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fenrhyl Wulfson
Fenrhyl Wulfson
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fenrhyl Wulfson
 
Si, on peut, je l'ai fait récemment sur ces pages.

Mais une précision s'impose. Je ne défends pas le gouvernement, je défends non seulement mes élèves, mais aussi et surtout ceux qui n'ont pas les moyens de se payer mes services. Je veux qu'on m'explique POURQUOI diable cette réforme est si mauvaise. Chiffres à l'appui.

A défaut de ça, je resterai sur ma position : le mouvement actuel s'effectue au détriment des élèves. Ce qui lui enlève toute légitimité. Et surtout, il va créer une situation, tout de suite, là, maintenant, de déséquilibre et d'école à deux vitesses.

Pourquoi ? parce que si le bac a lieu quoiqu'il arrive, les derniers cours qui n'ont pas été suivis, qui sont principalement des cours de révision, vont manquer aux élèves. Et là dedans il y aura deux Catégories : ceux qui sont assez riches pour payer un professeur particulier, et ceux qui ne le sont pas. Et c'est pareil pour les fins de programmes, il y aura ceux qui sont assez riches pour faire rattraper le retard à leurs gosses, et ceux qui ne le sont pas. C'est ça que veulent les professeurs de l'éducation nationale ? je ne pense pas. Pourtant c'est ce à quoi leur mouvement va aboutir.

Et pour finir : mes renseignements je les prends où je peux mes trouver. J'ai acheté différents journaux dans l'espoir de trouver des chiffres, j'ai consulté un haut fonctionnaire qui n'a pas pu m'aider... mais de toutes façons, même si je venais avec des chiffres prévisionnels, ils seraient issus du ministère et tu les considérerais comme de la propagande. Donc invalide.

Mais, comme tu me le demandes, voici mes sources
Bugdet 2003

ca, c'est pas de la propagande, c'est voté par le parlement.

54 milliards d'euros à l'éducation nationale seule. C'est trois fois plus que le second budget de l'exercice 2003. C'est clair, ya abandon de l'état dans le domaine. Ca abandonne dur d'ailleurs.

Plus drôle, le budget 2000, quant à lui (et après un conversion à 1 euro = 6.55) ne prévoit que 47 milliards d'euros pour l'éducation nationale.

La part de l'éducation nationale dans le budget 2001 est de 28,2% alors que celle de 2000 est de 27,5%

Donc il y a eu augmentation entre-temps. Et boum, un argument qui part en vrille. (désolé pour les infos fragmentaires, mais le site des finances ne présente pas les rapports annuels de la même façon... ç'aurait été trop simple.

la source, section enseignement scolaire du budget de l'éducation nationale

La suite :

Constitution Française

Citation:
Article 72-1 : La loi fixe les conditions dans lesquelles les électeurs de chaque collectivité territoriale peuvent, par l'exercice du droit de pétition, demander l'inscription à l'ordre du jour de l'assemblée délibérante de cette collectivité d'une question relevant de sa compétence.
Dans les conditions prévues par la loi organique, les projets de délibération ou d'acte relevant de la compétence d'une collectivité territoriale peuvent, à son initiative, être soumis, par la voie du référendum, à la décision des électeurs de cette collectivité.
Lorsqu'il est envisagé de créer une collectivité territoriale dotée d'un statut particulier ou de modifier son organisation, il peut être décidé par la loi de consulter les électeurs inscrits dans les collectivités intéressées. La modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs dans les conditions prévues par la loi.
Donc, une fois la compétence donnée aux régions en matière de personnels auxiliaires de l'éducation nationale, le citoyen pourra exercer un droit de regard direct sur leur activité, par le le biais des associations de parents d'élèves par exemple.

Mais il y a mieux !

Citation:
Article 72-2 : Les collectivités territoriales bénéficient de ressources dont elles peuvent disposer librement dans les conditions fixées par la loi.
Elles peuvent recevoir tout ou partie du produit des impositions de toutes natures. La loi peut les autoriser à en fixer l'assiette et le taux dans les limites qu'elle détermine.
Les recettes fiscales et les autres ressources propres des collectivités territoriales représentent, pour chaque catégorie de collectivités, une part déterminante de l'ensemble de leurs ressources. La loi organique fixe les conditions dans lesquelles cette règle est mise en oeuvre.
Tout transfert de compétences entre l'Etat et les collectivités territoriales s'accompagne de l'attribution de ressources équivalentes à celles qui étaient consacrées à leur exercice. Toute création ou extension de compétences ayant pour conséquence d'augmenter les dépenses des collectivités territoriales est accompagnée de ressources déterminées par la loi.
La loi prévoit des dispositifs de péréquation destinés à favoriser l'égalité entre les collectivités territoriales.
Donc la constitution oblige l'état à accorder les ressources nécessaires aux régions pour que le transfert de compétence soit effectué. C'est pas une promesse électorale, c'est pas de la poudre aux yeux c'est la constitution française. Tout ceci se fait par le biais d'une loi, les lois sont votées aux parlement par nos élus, et nous sommes en mesure de leur faire savoir ce que nous voulons : une éducation publique de qualité. Et comme ils ont envie d'être réélus ces braves gens, ils feront tout ce qu'il faut pour éviter de s'attirer l'opprobre de la majorité des français.

Bon, et si on allait voir du côté de L'éducation nationale, la réforme expliquée

c'est assez parlant. Le fait que le ministère ne fait que prolonger le travail débuté par le gouvernement précédent est amusant, si on considère l'indignation de nos socialistes en ce moment (décidément, plus ça va plus je déteste la politique.) Bref, on est dans la grande lignée du dégraissage de mammouth. Comme quoi, une démission pour calmer les humeurs et ça repart.

Alors maintenant, on va mettre le points sur les i.

Propagande, définition : action réalisée en vue de répandre une opinion.

opinion : avis, manière de voir, de penser. Plus précisément, si je me reporte à mes cours de français et de philosophie. Une opinion n'est pas un avis (ce dictionnaire est merdique) mais une idée toute faite, qu'on adopte ou non. Un avis est la construction propre d'une personne, en réaction à l'intégration d'une masse de données. C'est ce que je suis en train de faire. Me construire un avis. J'ai donc achevé une partie de ce travail.

Je remarque au passage, que la façon dont est construite le document de l'éducation nationale, sous forme de question-réponse, est très pertinente, car elle donne l'impression que c'est éducatif, c'est expliqué de façon, claire, complète et digestible assez vite. Et surtout, pour qualifier ça de propagande, faut être d'une mauvaise foi sans limite. Ce n'est qu'une explication de ce qui va être fait et de l'objectif qu'on cherche à atteindre. Elle est par ailleurs assez honnête, puisque ce document indique que les dispositions de transfert n'ont pas été encore décidée... ce que je trouve assez grave, personnellement. Ca ne remonte pas M Ferry dans mon estime. Quand on amène en projet pareil, on s'arrange pour l'étayer avec du solide.

La propagande, c'est autre chose. Si vous voulez un exemple, regardez ce qui a été fait aux USA à notre encontre récemment. ca n'a pas grand chose à voir.

J'ai constaté que tout le matériel législatif est présent pour permettre à cette réforme d'améliorer réellement la qualité du service. A nous de faire pression sur nos élus pour orienter la chose vers un mieux pour l'éducation nationale. J'ai constaté que, contrairement à l'opinion commune, l'état dépense de plus en plus pour l'éducation nationale depuis l'an 2000 (coïncidence, le rendu du rapport Mauroy a lieu en 2000... serait-ce à l'origine de ce phénomène ?) Je sais aussi que les collectivités territoriales permettent une meilleure gestion des personne et des locaux et surtout, un contrôle accru du citoyen sur le travail de ses élus (le premier point, je le savais déjà, le second je l'ignorais, j'aurais du lire cette constitution plus tôt.)

Par contre, je constate qu'aucune projection budgétaire n'est disponible actuellement. C'est une lacune.

Alors, sans vouloir être vexant. Autant j'ai apprécié les interventions de Miajong, Mothra et quelques autres, qui m'ont permis de voir les choses sous un autre angle, autant tes intervention sont, pour l'instant, dénuées d'intérêt. Tu n'as fait que me dire que j'avais tord sans apporter de preuve. Bravo, t'es prêt pour la politique. E le pire, c'est que tu n'as toujours pas compris que ma démarche, au départ, n'était qu'un constant angoissé d'une situation intolérable pour mes élèves. Mais je devrais te remercier, parce qu'en cherchant à te contredire j'ai appris une masse de choses étonnantes sur mes droits, et mes devoirs. Entre autres que j'ai le droit d'exercer un contrôle, il est de mon devoir d'en user. C'est idiot, mais je me sens plus libre.

Bref, si une personne sérieuse pouvait amener ici des contre-arguments basés sur des chiffes et des prévisions, je lui en serais très reconnaissant. Grâce aux enseignants (et à ceux qui ont failli l'être) qui m'ont répondu j'ai maintenant une vision plus globale du problème sur le terrain. Ce serait pas mal qu'on en fasse autant au niveau économique et législatif.

Bon sang, 1 heure 45 pour rédiger ça, je rouille.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Citation:
Je ne pige pas un point. D'un côté on dit que les profs étaient au courant de ces réformes en décembre. De l'autre on dit que le gouvernement choisit de lancer sa réforme pile juste avant les exams pour mettre la pression et forcer le passage. Gbjkjhnreuh ? Y a pas contradiction là ?
Non, relis bien les précédents messages.

L'actualité aidant, les gouvernement n'a jamais négocié avant ces derniers jours, puisque de toute façon il y avait plus "important".
La réforme a été initiée en décembre, les premières grèves (après les échecs des négociations ; sauf sur quelques points comme je le précise) ont commencée vers mars, mais elles ont été noyées par l'actualité.
Du coup le gouvernement en a profité pour ne rien faire, attendre que ça se tasse, pensant que le mouvement allait vite s'épuiser.
Ca ne s'est pas calmé, et les réformes sur les retraites sont arrivées en plus.
D'où méli-mélo général sur qui faisait grève et pourquoi, confusion.. Et toujours pas trop d'ouvertures nous concernant.

La, enfin, des négociations ont lieu.
Reste à voir ce que ça va donner.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Tes chiffres sont intéressants, il faut que je les étudie d'un peu plus près, mais comme ça à chaud, quelques réactions:

- Le budget actuel du ministère de l'EN contient aussi celui de la Culture.
Ces deux ministères étaient séparés auparavant, et avait des budgets différents.
Voilà, je pense, le pourquoi de la hausse que vous constatez. Il faudrait additionner les budgets des deux ministères précédemment pour voir si cette hausse a toujours lieu.

- le fait que l'Etat donne de l'argent aux régions en contrepartie de la délocalisation est vrai. Le hic c'est que cet argent ne sera pas employé forcément pour l'Education. Les régions en disposeront comme elles l'entendent. Et cela peut largement influer selon la couleur politique de la région en question. D'où le clivage que cela peut entrainer.
Ton droit de regard est réel mais en pratique, que peux-tu faire ?

Il suffit de voir sur le terrain les budgets alloués pour se rendre compte que l'argent est parfois dilapidé dans des projets qui ne mènent à rien (qui a dit que je pensais à l'envoi du bouquin de Ferry ? ).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fenrhyl Wulfson
Fenrhyl Wulfson
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fenrhyl Wulfson
 
Pour Miajong :

les emplois jeunes, disparition obligatoire ?

(Hélas) oui !

Il s'agissait au départ d'un plan quinquennal. 5 ans, le temps de se faire élire donc. (raté, j'adore quand une manoeuvre électorale démago se plante.) Reconductible bien sûr. Mais le HIC ! C'est qu'il a été reconduit, mais modifié... là je dois admettre que je n'ai pas suivi l'affaire de près. étant un indésirable du marché du travail j'ai perdu tout espoir dans ce domaine. Donc je n'y ai pas pris garde. Au terme de ces 5 ans, on assiste à une remontée irrépressible du chômage tandis que les emplois jeunes se terminent et ne sont pas reconduits... conjecture économique, ou simplement trop vieux pour pouvoir en bénéficier à nouveau ? Mystère.

Est-ce un bien ou un mal ? A vrai dire c'est trop le bazar pour le dire. Disons que c'était un moyen pour l'état de sous-payer du personnel (il était vraiment socialiste Jospin ? je demande parce que j'ai eu comme un doute ces 6 dernières années...), et le privé ne s'est pas gêné non plus. Ca a été utile pour pas mal de monde, réduit le chômage, tout ça... mais après ? Que deviennent ceux dont l'emploi arrive à terme. Direction la case ANPE mon grand. C'est sympa d'être passé nous voir mais maintenant faut dégager.

Quand à la logique : délocalisation des personnels. Je ne pense pas que l'état embauche beaucoup de personnel cette année pour les auxiliaires. Sinon il augmenterait les frais occasionnés par le transfert de compétence vers les régions. ensuite ce sera aux régions d'embaucher. Et là, comme expliqué juste avant, le citoyen pourra faire pression de façon plus efficace. Si, il le veut.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aron
Aron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aron
 
Ok, n'empêche que le truc de laisser couler sans négocier, ce n'est pas spécifique à ce gouvernement. De l'autre côté les organisations syndicales ne posent pas leurs grèves au hasard non plus. Des rentrées de septembre pourries par des grèves ont en a quasiment tous les ans.

Quant à l'amalgame éducation-retraite, si les manifestations arrêtaient de se mélanger ça irait déjà mieux. Une marche pour l'éducation ? Ah ben des personnels contre la réforme des retraites viennent "soutenir" leurs collègues fonctionnaires. Et vice-versa.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fenrhyl Wulfson
Fenrhyl Wulfson
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fenrhyl Wulfson
 
encore pour Maijong : les chiffres donnés sont ceux destinés à l'éducation nationale seule, primaire et secondaire.

Les pourcentages sont ceux du ministère en 2000 et 2001, j'ignore si à cette époque le ministère de la culture était intégré dedans.

Ha, j'oubliais. Ferry pense ce qu'il veut... mais il ne fera pas ce qu'il veut. Il y a un parlement, il y a une constitution et des gens pour la faire respecter. Et il me semble que les français sont très attachés à l'éducation nationale (moi le premier) et que JAMAIS ils n'accepteraient de voir les enseignants et les programmes régionalisés. Et ça c'est très présent dans l'esprit des parlementaires. Et ils aiment leurs fauteuils ces gens-là.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Je regarderai les chiffres du budget plus en détails. Ils m'étonnent vraiment ceci dit.

Pour les emplois jeunes, j'ose croire et penser que la gauche voulait les perréniser et les laisser en place (même si ce que tu dis est vrai, ils étaient prévus pour 5 ans théoriquement).

Citation:
Je ne pense pas que l'état embauche beaucoup de personnel cette année pour les auxiliaires. Sinon il augmenterait les frais occasionnés par le transfert de compétence vers les régions.
Tu parles des emploi jeunes (enfin ce qui le remplace) ?
Certes et c'est regrettable à mon gout. Encore une fois, ne serait-ce que dans mon collège, ça va poser d'énormes problèmes l'année prochaine, avec la fermeture de la salle informatique par exemple (donc là encore, inégalité entre un gosse qui dispose d'un PC chez lui, et son pote qui n'en a pas).

Si tu parlais des enseignants auxiliaires, je ne serai pas aussi catégorique que toi. Les postes d'enseignants au Capes ont encore diminué (c'est le cas chaque année) et les "trous" sont complétés par ce genre d'embauches, qui deviennent de plus en plus fréquentes (dans mon collège, 1 prof sur 2 n'est pas titulaire). Les vacataires sont régionaux déjà et leur statut et leur contrat sont extrèmement précaires ; ils sont employé seulement quand on en a besoin, et jeté après. C'est l'un des risques de la régionalisation également, qu'on recrute seulement en fonction des besoins les plus pressés, sans penser au long terme (un prof qui s'investit parce qu'il sait qu'il va rester longtemps est cent fois plus intéressant qu'un prof qui va et vient entre les établissements).

Citation:
Il y a un parlement, il y a une constitution et des gens pour la faire respecter. Et il me semble que les français sont très attachés à l'éducation nationale (moi le premier) et que JAMAIS ils n'accepteraient de voir les enseignants et les programmes régionalisés. Et ça c'est très présent dans l'esprit des parlementaires.
Puisses-tu dire vrai.
C'est dans sa réforme en tout cas, et je ne suis pas aussi convaincu que toi qu'un parlement majoritaire de droite soit contre cela.
D'ailleurs, puisque tu parles de Constitution, sache que déjà elle a été modifiée, ce n'est plus "Education Nationale" mais "Education" et c'est marqué dans la constitution qu'elle "pourra être régionale".
Je n'ai pas réussi à trouver le vote malgré mes recherches, mais ils en parlaient hier à France Inter.
C'est un premier pas, très important, vers le tout régional. Et si c'est passé dans la constitution, alors...

Enfin on verra ce que ça donne, je suis encore optimiste avec les négociations en cours actuellement.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Anno:
Citation:
Ok, n'empêche que le truc de laisser couler sans négocier, ce n'est pas spécifique à ce gouvernement.
Certes non ! Mais l'actualité internationale a beaucoup contribué à étouffer le mouvement.

Citation:
De l'autre côté les organisations syndicales ne posent pas leurs grèves au hasard non plus. Des rentrées de septembre pourries par des grèves ont en a quasiment tous les ans.
Ouais ça me parait une vision erronée quand même. Ca faisait un moment que les enseignants n'avaient pas fait grève à ce point là (4 ans il me semble, la dernière remontant, si mes souvenirs sont bons, aux réformes d'Allègre). C'est une idée reçue que de dire "aller, c'est la rentrée, encore une grève".

Citation:
Quant à l'amalgame éducation-retraite, si les manifestations arrêtaient de se mélanger ça irait déjà mieux. Une marche pour l'éducation ? Ah ben des personnels contre la réforme des retraites viennent "soutenir" leurs collègues fonctionnaires. Et vice-versa.
Oui je te le concède, on n'y voit plus très clair c'est certain. Des collègues qui font des grèves depuis mars et qui perdent un fric fou (l'un de mes amis a perdu sa paye d'avril) râlent vraiment contre ça.
Les grèves strictement éducation nationale (comme mardi 6 mai) n'ont pas eu énormément d'éco dans la presse concrnant nos revendications (qui n'avaient rien à voir avec les retraites).
L'avantage quand on est beaucoup, ben c'est qu'on en parle...

Bon je vais à une AG, j'essayerai de vous dire ce qu'il en ressort si ça vous intéresse.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Inoceram
Inoceram
Roi
 
Avatar de Inoceram
 
Juste deux points, pas le temps pour plus:

Citation:
Donc la constitution oblige l'état à accorder les ressources nécessaires aux régions pour que le transfert de compétence soit effectué. C'est pas une promesse électorale, c'est pas de la poudre aux yeux c'est la constitution française.
Désolé, mais Vu que l'essentiel des revenus devront etre généré par les régions avec la décentralisation progressive, cette article de la constitution me fait sourire. On ne décentralise pas seulement les pouvoir, mais le principal moyen d'action: l'argent.

Citation:
Je remarque au passage, que la façon dont est construite le document de l'éducation nationale, sous forme de question-réponse, est très pertinente, car elle donne l'impression que c'est éducatif, c'est expliqué de façon, claire, complète et digestible assez vite. Et surtout, pour qualifier ça de propagande, faut être d'une mauvaise foi sans limite.
Aucunement, on fait dire ce que l'on veut à des chiffres, et à une présentation simpliste. Simplement par omission ou en ne prenant pas en compte les conséquences indirectes.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Education] quelque chose me gêne
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 15h34.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite