JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 667 (sites) | 1228 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Général
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Chroniques d'une Prêtresse de Bogdar RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Atrios-Antenomon [La DR]
Dauphin / Dauphine
 
<attend la suite avec impatience>
Lien direct vers le message - Vieux
barban [tmpst]
Alpha & Oméga
 
tres joli !
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lyséa
Lyséa [CO]
Reine
 
Avatar de Lyséa
 
Message hors-roleplay
<Ne peux que se taire devant la beauté des mots>
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Elwea
Elwea [Tmpst]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Elwea
 
woot! extra Nosroth
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nosroth Delving
Nosroth Delving [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nosroth Delving
 
diantre, je me rend compte que j'en suis juste au début de l'histoire... bon ben au boulot des que je rentre chez moi hein

ceci dit, je me rend compte que les événements ainsi que les personnages de ces textes sont peut-être inconnus de certains joueurs, et tout particulièrement des joueurs alb et hib, je pense donc faire un petit récapitulatif historique, étant donné que cette histoire a pour support des événements qui se sont réellement déroulés dans le jeu, ainsi que les personnages cités dans le texte, qui sont quasi tous des personnages que certains auront pu croiser IG.
Lien direct vers le message - Vieux
Kavanec
Alpha & Oméga
 
Tant qu'on a une suite Nos c'est bon hein

Pis Lews la peau bleu pas besoin d'en parler c'est qu'un pauvre koby comme tout les autres
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de proctor
proctor
Alpha & Oméga
 
Avatar de proctor
 
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nosroth Delving
Nosroth Delving [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nosroth Delving
 
Lews et Aleiwena faisaient route pour Haggerfell en silence, chacun perdu dans ses pensées. Autour d’eux, les paysages de Midgard défilaient alors que leurs chevaux allaient à vive allure. Le temps manquait toujours, d’autant plus pour des membres de la Garde Noire dont la vocation était d’assurer une présence permanente sur le territoire. La sécurité des terres en dépendait.
Aleiwena regardait distraitement le Val de Mularn défiler sous ses yeux tout en repensant à ce que Nosroth lui avait dit avant de leur ordonner de partir au plus vite de Jordheim :
« Vous n’êtes pas en sécurité avec moi, et encore moins dans la capitale »
Mais ce qui choquait et intriguait le plus la valkyn était cette dernière recommandation qu’il lui avait faite :
« Surtout ne faites confiance à personne, pas même aux officiers de la Garde, gardez ce que vous avez vous aujourd’hui pour vous-même et attendez mes instructions »
Aleiwena repensa alors encore une fois à sa rencontre avec Nosroth, un an auparavant, dans les montagnes d’Aegir :
Naître en tant que Prêtresse de Bogdar était un fait suffisamment rare en ce monde pour avoir fait d’Aleiwena un être à part. De même que rares étaient les Prêtres ayant la faculté de communiquer avec les morts. Le fossé de la mort ne devait pas pouvoir être franchi, avaient dit les Chamans ainsi que les Anciens. Aleiwena leur avait prouvé qu’ils se trompaient, ce qui n’avait pas facilité son intégration à la tribu. Depuis ce temps, la jeune valkyn vivait dans une solitude forcée, avec pour seule compagnie les morts qui auraient fait n’importe quoi pour ressentir encore une étincelle de vie.
Car Aleiwena ne s’y trompait pas, les morts se servaient d’elle pour retrouver les sensations qu’ils avaient perdues. Elle passa des années bien difficiles à tenter de repousser les murmures s’immisciant inlassablement dans son esprit, fermant son esprit avec toute sa volonté. Mais elle comprenait aussi que les morts l’aidaient quand ils le pouvaient, car cela était à leur avantage, et, quelque part au milieu de sa déprime, elle savait devoir en tirer profit. Elle savait déjà ce que les morts étaient prêts à faire pour elle, jusqu’où ils pouvaient aller pour la protéger.
Djyrfell avait été la cible d’attaque nocturne de la part des Coifferouges depuis plusieurs semaines. Ces habitants de la sinistre IR, cité encastrée dans le grand glacier, n’avaient jamais accepté de voir leur territoire foulé par les explorateurs du Glacier de Tuscaran et ils le faisaient savoir avec plus ou moins d’agressivité.
Mais cette fois, les Coifferouges avaient dépassé les bornes, et Aleiwena avait été envoyée pour leur faire comprendre que continuer leurs actions risquait de faire d’eux ses amis dans un futur malheureux… Car tout le monde savait qui étaient les amis d’Aleiwena, Prêtresse de Bogdar…
Et ceci, les Coifferouges le savaient pertinemment, si bien que les « persuader » de cesser leurs exactions n’avait pas été bien difficile, à tel point que seulement une dizaine d’entre eux rejoignit la Grande Majorité des morts tout au long de la visite de la Prêtresse de Bogdar sur leur territoire.
Ce fut donc pendant son trajet de retour vers Djyrfell qu’Aleiwena rencontra l’Assassin qui allait changer le cours de son existence.
La valkyn suivait le chemin qu’elle connaissait depuis son enfance, tracé par les Anciens dans les neiges éternelles quand, sur sa gauche, l’écho rapporta des cri d’hommes. Intriguée, la Prêtresse plissa les yeux et vit plusieurs silhouettes monter le long d’une colline enneigée. Après s’être rapproché un peu, elle put voir ses mêmes silhouettes adopter une façon de se déplacer qu’elle connaissait bien. Son peuple vivait de la chasse, ses hommes (car c’était des vikings, pareils aux premiers explorateurs ayant foulés ces terres peu de temps auparavant) étaient en train de faire une battu.
De plus en plus intriguée, Aleiwena allait s’approcher encore quand un homme qu’elle n’avait pas entendu ni senti arriver lui prit l’épaule :
_Qui es tu ? Pourquoi nous espionnes tu ?
Complètement interloquée, elle ne sut quoi répondre. Le viking qu’elle avait en face d’elle était un guerrier, et sa lourde hache à deux mains reposait sur son épaule. N’obtenant pas de réponse de la valkyn, le guerrier se recula et brandit son arme :
_Très bien, Ils ont dit : pas de témoin, il n’y aura pas de témoin, pas même toi !
Alors qu’il allait abattre son arme sur elle, une dague de lancer alla se ficher dans son bras droit, lui arrachant un cri de douleur tout en lui faisant lâcher prise. Avant qu’il ait eu le temps de comprendre ce qui lui était arrivé, une deuxième dague se planta dans sa gorge avec une précision diabolique, et le guerrier s’écroula à terre en tenant faiblement sa gorge sanglante d’où s’écoulait sa vie.
Choquée, Aleiwena se retourna et vit celui qui se nommait Nosroth, celui qui lui avait sauvé la vie. Il lui raconta que ces hommes étaient à sa recherche, qu’il en avait tué plus de la moitié, bien que ne sachant pas qui ils étaient. Ils voulaient sa peau, cela paraissait évident, si bien qu’il avait laissé l’un des leurs, brûlé au dernier degré, non identifiable, dans une mise en scène laissant penser que ce mort n’était autre que lui, et donc qu’ils avaient achevé leur mission.
S’en était suivi une longue discussion entre la valkyn et l’Assassin dans les profondeurs secrètes de Trollheim, discussion durant laquelle Nosroth lui proposa de rejoindre la Garde Noire pour donner un nouveau sens à sa vie, ainsi que pour chercher certains de ses amis, ceux en qui il pouvait encore avoir confiance.
_Mais pourquoi crains-tu tant le passé ? lui avait-elle alors demandé ?
_Parce que, quoi que nous fassions pour changer le cours de notre vie, notre passé nous rattrape toujours…J’ai fait des choses en mon temps, des choses qui ont changé le cours des choses, et je me suis fait beaucoup plus d’ennemis que j’aurais pu le penser…
« Le passé nous rattrape toujours… »
« Le passé… »
« Ne faites confiance à personne ! »

_NousCaArrivésAleiwena.
Le kobold l’arracha à ses souvenirs alors qu’ils arrivaient à Haggerfel, première escale de leur voyage de retour vers les Portes d’Odin et c’est en posant pied à terre que les deux amis remarquèrent la présence de gardes nains ainsi que de Jarls venant à eux l’air mauvais. Lews chuchota alors :
_CaMauvaisesChosesTomberSurNousCa, NousCaPeutEtreFairePifPafEncore… ToiCaPreparerAFaireMagieDeToiCa…
Les gardes arrivèrent à leur hauteur, les armes à la main :
_Vous êtes Lews et Aleiwena ? De la Garde Noire de Midgard ?
Ils se regardèrent et répondirent en même temps :
_C’est bien nous.
_Alors je suis chargé de vous arrêter pour meurtre, par autorité du Gothi Alen. Veuillez me suivre sans résistance.
Lien direct vers le message - Vieux
Bimdeintegueul
Roi
 


Je ne dis que "ERF" que va-t-il leur arriver

C'est vraiment trop bon encore encore
Lien direct vers le message - Vieux
Kavanec
Alpha & Oméga
 
je rejoint Bim c'est trop bon


Euh Nos tu veux pas faire un film aussi ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nosroth Delving
Nosroth Delving [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nosroth Delving
 
j'essaie d'adopter un style narratif le plus "visuel" possible, c'est pas pour rien

hop la, la suite arrive doucement,
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Graveen*Savage
Graveen*Savage [LGDS]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Graveen*Savage
 
bravo, vraiment bravo.
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ori Sacabaf
Ori Sacabaf [CA]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ori Sacabaf
 
Ok Nos, t'as gagne : je te vire d'IRC tant que t'as pas fini d'ecrire la suite
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nosroth Delving
Nosroth Delving [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nosroth Delving
 
Le corps meurtri d’Agorne s’effondra finalement, après plus de cinq heures d’enfer. Epuisé, Nosroth fixa le cadavre du Gothi pendant de longues minutes, récapitulant ce qu’il avait appris, et ce que tout cela impliquait. Plusieurs fois il tenta de se persuader qu’Agorne lui avait menti, mais il fallait se rendre à l’évidence, personne ne pouvait mentir en subissant une telle souffrance.
Maintenant il comprenait pourquoi l’Ordre de Loki devait disparaître, maintenant il comprenait pourquoi ils avaient voulu sa mort. Mais il n’avait pas été seul en cette nuit fatidique alors qu’il s’introduisait dans le donjon de Dun Dagda sous le nez de l’armée Albionaise, contre toute attente… Une folie qui avait payé, ils avaient fait la différence cette nuit la… Mais il n’avait pas été seul, elle l’avait accompagné, et depuis, elle aussi avait été une cible. Nosroth tenta de se calmer, il allait la retrouver, il lui devait bien cela, pour tout ce qu’elle avait fait pour lui, pour tout ce qu’ils avaient vécu ensemble sur les champs de bataille…
Invisible, il sortit de la maison alors que la nuit tombait sur Jordheim, mais alors qu’il franchissait les portes de la capitale, il murmura en direction des étoiles :
_Tiens bon, où que tu sois, je te retrouverai, attends moi, Zytha.
Avec appréhension, Nosroth se dirigea vers Fort Atla, conscient d’avoir déclaré la guerre à son propre royaume…

Quelques minutes à peine après le départ de l’Assassin, la porte de la maison dans laquelle il s’était caché avec le Gothi fut enfoncée par un grand coup de hache et un troll guerrier entra en se baissant, redoutable massif. Il fut aussitôt suivi par plusieurs vikings de la garde ainsi que par un Gothi. Si quelqu’un s’était trouvé dans le temple la veille, il aurait pu reconnaître ce Gothi comme étant celui qui présidait la réunion…
_Cherchez partout, c’est la dernière maison.
Du premier étage, un cri se fit entendre, suivi par le bruit de pas dans l’escalier et l’un des vikings gardes apparut, livide :
_Gothi ! Je l’ai trouvé ! Par Modi, c’est un carnage en haut !
Le Gothi monta les marches fébrilement mais s’arrêta net quand, une fois au premier étage, il reconnut le cadavre du Gothi Agorne, torturé, démembré, mutilé… Mais ce qui lui apporta le dernier coup fut le message sur le mur, écrit avec le sang de la victime, un message qui pesait lourd de conséquences :
« MAINTENANT, JE SAIS. »
Agorne avait parlé…
Derrière lui, les gardes et guerriers vikings, indécis, ne savaient que faire et attendaient les ordres. Le Gothi se releva et les regarda, le visage tiré :
_Fouillez toute la ville, vous recherchez un Assassin, ramenez-le moi vivant ! Si vous ne le trouvez pas en ville, étendez vos recherches à la région mais trouvez-le-moi !
Les gardes s’inclinèrent tous :
_Oui, Gothi Alen.
Une fois les gardes partis, le Gothi Alen invoqua un esprit champion et lui donna ses instructions :
_Va quémander Arloch, il faut réunir le Conseil au plus vite.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Selicia
Selicia [Rôd]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Selicia
 
J'aime
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Chroniques d'une Prêtresse de Bogdar
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 23h34.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite