JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 501 (sites) | 946 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > [nouvelles] Je vous présente... RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de MAGNA JAN
MAGNA JAN
Bagnard
 
Avatar de MAGNA JAN
 
Disolé
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alamankarazieff
Alamankarazieff
Dauphin
 
Avatar de Alamankarazieff
 
Tant qu'à repasser dans le coin, je vous poste un autre texte, sans aucun rapport avec les autres.

Citation:
Face aux affres du monde moderne, quand les pressions deviennent difficilement supportables, quand les guerres éclatent un peu partout, quand les enfants braillent et que la voiture ne démarre pas, les hommes prennent les armes et se transforment en redoutables city-guerrilleros. Les factures impayées cousues en un drapeau vengeur et la clé à molette entre les dents, ils se regroupent en war-bandes de pillards assoiffés de vengeance et s'en vont se faire massivement massacrer par les forces administratives supérieurement armées. Face à des situations de crise similaires, les femmes elles, réagissent de façon radicalement différente : elles s'isolent dans un cocon méticuleusement hermétique et douillet qui les abrite de leur entourage. Les familles accueillent généralement cette fuite avec rancoeur et agressivité et seul le manque de connaissances précises sur le phénomène les retient de déchirer le cocon pour la ramener à eux.
Petit à petit, la vie sociale de la famille se réorganise, chacun essayant de combler le vide laissé par l'absente ; le cocon blanc et légèrement poisseux est considéré avec un mélange d'envie et de regret, le cercle familial se resserre et les dissensions s'apaisent même si toute tentative culinaire est immédiatement sanctionnée par un impitoyable et intransigeant "c'était meilleur quand c'était Maman ". Le père demande un congé maternité à son patron, répudie ses maîtresses, cesse de regarder les matchs de foot et se plonge à corps perdu dans les livres de cuisine. " Maisons et Jardins " devient son magazine de chevet et pour lui, obtenir l'approbation de ses enfants devient son nouveau challenge. La présence vaguement hostile et perçue comme réprobatrice du cocon le pousse à la perfection et il n'a de cesse de plancher sur un gâteau qui ne s'attirera pas les foudres de la comparaison.
L'adolescent, face à un père débordé par les courses et le ménage et à une maisonnée en déroute ne trouve plus de mur contre lequel donner de la tête ; il n'ose plus mettre de la musique craignant de déranger sa mère et s'il a profité de son absence pour rentrer à des heures tardives, la présence grave et accusatrice du cocon, monolithe blanc et silencieux l'a dissuadé de recommencer ; il commence à mettre la main à la pâte et un semblant d'ordre émerge du chaos de sa chambre.
Ce sont les plus petits qui souffrent le plus, et s'ils aident du mieux qu'ils peuvent, ils vont souvent rejoindre leur père dans son lit, mouillant son pyjama de leurs larmes sincères et pleines de repentir.
C'est pour eux que la mère achève prestement sa métamorphose et plus tard, c'est une femme papillon qui émerge. Ne voulant pas affronter son image dans le regard des autres, elle sort de nuit de son nid de fils de la vierge, marche doucement jusqu'au jardin, s'allonge à plat ventre et fait sécher ses ailes au clair de lune. Peu après, elle prend son essor. Son premier vol dure toute la nuit, elle se gorge de cette obscurité baignée par la lune, survolant d'en haut ce monde, qui loin des trémulations humaines est magnifique. Le matin venu, elle se laisse éblouir par la splendeur de l'aube et se pose sur une branche.
C'est dans sa position assoupie que son prétendant d'un jour l'apercevra et se posera à ses côtés. Lui glissant le bras sous l'aile, il la chatouillera délicatement. Elle s'éveillera avec un rire mutin et découvrant son amant-papillon, elle le prendra dans ses bras et ils s'envoleront pour une journée de bonheur et d'amour passionné, à butiner les fleurs des champs et lutiner dans les prés.
Puis, passé l'émerveillement du premier jour, la femme-papillon volera à la nuit tombée pour rejoindre sa maison. Elle repliera ses ailes à regrets, rentrera ses antennes, enfilera sa salopette en jean abandonnée dans un coin, fera glisser la porte vitrée du salon avec un petit chuintement et rentrera à pas de loup dans la maison, constatant avec un demi sourire qu'aucun paquet de chips ne traine sur le canapé. Elle rentre dans la chambre, pose un baiser sur le front des tout-petits, presse tendrement ses lèvres sur celles de son mari, puis sort.
Elle retourne dans le salon et regarde l'aube imminente. Elle ramasse le tas de fils de la vierge, commence à en faire une pelote et sort ses aiguilles à tricoter.
Lien direct vers le message - Vieux
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
hum *souvenirs*... Quelque chose de vrai dans ce texte. Mais des fois, ça ne se passe pas aussi bien.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > [nouvelles] Je vous présente...
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h04.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite