JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Matrix Reloaded RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Citation:
Provient du message de Zatepok
Déçu déçu et redéçu....
Grosse déception vraiment, du réchauffé, des incohérences à la pelle, un montage erratique, des combats interminables d'une répétition lassante mais surtout des combats inutiles, qui sont presque tous hors de la trame, bref qui ne font pas avancer le film, un Neo qui a visiblement oublié qu'il pouvait contrôler la matrice à la fin du premier opus, qui doit encore se battre, même contre des dizaines d'agents, c'est un comble alors qu'il pourrait les "déprogrammer" d'une seule pensée, un Neo qui retrouve de plus un rang de subalterne, et pire que tout un Neo qui doute... où est passé la belle confiance de la fin du premier?
Ah çà oui les FX sont excellents, mais çà ne sauve pas un film.

PS: ah oui j'oubliais le second de Morpheus (jai oublié son nom) qui tout à coup passe d'un second rôle inutile mais honorable, au comique noir de service. Pathétique.
Réchauffé?
Incohérence?
Montage erratique?

Tu peux expliquer? ^^
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Wolfeyes
Wolfeyes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Wolfeyes
 
Le texte pour vous eclairer.




COMPRENDRE
Matrix Reloaded est un film de fou, un film génial qui ne sera pas compris et apprécié par tous... et surtout pas par ceux qui ne seront pas attentifs et qui du coup ne percevront pas clairement les principaux enjeux du scénario. Certains diront "un scénario ? où ça ?". Ce à quoi nous pourrions répondre "dans ton cul...", mais cela ne fera pas forcément avancer le débat. Le scénario commence dès le titre du film, ce "Reloaded" que beaucoup prendront au pied de la lettre, comme un titre signifiant que les Wachowski réalise un "upgrade" du premier Matrix avec plus de moyens. Ils argueront ensuite que le film n'apporte rien au premier, ce qui est bien entendu totalement faux. Ce titre de "Reloaded" prend véritablement son sens à la fin du film quand on comprend que le destin de l'humanité ne fait que se répéter depuis 600 ans et que le rôle de Néo n'est finalement ni plus ni moins que de réinitialiser la matrice, la "reloader" dans une version améliorée, débuggée…
Un titre dont le double sens échappera donc à bon nombre de spectateurs déçus, comme d'ailleurs leur échappera aussi la profondeur du scénario.

CROIRE
Le fait est que tout Matrix Reloaded s'amuse à rendre le premier opus caduc. Dans le premier film, Néo devient l'Elu grâce à diverses forces extérieures faisant pression sur lui (Morpheus, l'Oracle, Trinity...) Il est guidé par ces forces de persuasion et finit par devenir ce que les autres (et la matrice) veulent qu'il devienne. Mais il n'est qu'un instrument, une partie du programme de la matrice bien malgré lui. Il se croit libre, mais il est dans une illusion de liberté. Il n'est pas maître de son destin vu que ce dernier lui est dicté par cette prophétie, prophétie que n'arrête pas de rabâcher Morpheus. Le premier Matrix ne cessait de donner raison à Morpheus et semblait ériger la croyance en modèle de pensée indispensable à la libération de l'esprit.

Dans Matrix Reloaded, Néo doute de tout ce prêchi-prêcha. Même s'il est devenu l'équivalent d'un dieu dans la Matrice, il reste sceptique sur son statut d'Elu. A ce titre la conversation qu'il a avec le Kid est révélatrice de son désengagement par rapport à Morpheus : Le Kid le remercie de l'avoir sauver, Néo lui répond qu'il n'y est pour rien, que le gamin s'est sauvé lui-même.
La rupture entre Morpheus, le guide spirituel de Zion et Néo, l'élu est alors symptomatique des enjeux du scénario de Matrix Reloaded :
Rupture entre le père et le fils, entre Morpheus, croyant et guide spirituel du peuple humain qui participe bien malgré lui au système qu'il combat et Néo qui sort de ce système, qui sort du chemin tracé d'avance, emprunté par les 6 autres élus avant lui !!! Cette rupture est illustrée par un des derniers propos de Néo qui après avoir rencontré l'architecte avoue à Morpheus que la prophétie de l'Elue n'est qu'un autre système de contrôle (vous avez dit religion ???) A ce moment le rapport Néo / Morpheus s'inverse... Morpheus devient Thomas A. Anderson qui dans le premier Matrix refusait la vérité proclamée par Morpheus sur sa condition de pile alcaline...

Après avoir rencontré l'architecte, Néo décide alors de s'affranchir de l'emprise de Morpheus, de la prophétie et décide en fait de ne s'en tenir qu'à ses propres sentiments, son intuition, sa croyance en lui plutôt qu'en autrui, ce qui signifie : son amour sincère et droit qu'il éprouve envers Trinity et la peur de la perdre (ce n'est donc pas innocent si le film s'ouvre sur son rêve prémonitoire… visionnaire comme le souligne l'Oracle).
Tout Matrix Reloaded est ainsi construit autour de Néo et Trinity et fonctionne en opposition complémentaire avec le premier épisode dans lequel Néo, mort, revenait à la vie après avoir été embrassé par Trinity, dans Reloaded, c'est l'inverse qui se produit. L'amour fusionnel et sacrificiel comme réponse à l'avenir de l'humanité.

Matrix Reloaded travaille donc la mythologie qu'il a lui-même engendré, les croyances, leur représentation, leur sens, et surtout ce qu'elles peuvent cacher. (Ce qui ressort également de tout ça c'est que ce second film présente donc clairement la religion comme un système de contrôle).




DECRYPTER
La connexion cinéma - jeu vidéo n'a jamais été aussi évidente que dans un film comme Matrix. Matrix Reloaded pousse son rapport fusionnel avec le jeu vidéo encore plus loin. L'univers décrit dans Matrix Reloaded est ainsi scripté comme dans un jeu vidéo. Les programmes qui peuplent l'univers de la Matrice sont des pions, des personnages qui doivent se trouver à un certain endroit à un certain moment pour guider Néo jusqu'à l'architecte (Perséphone et Seraph). Comme le souligne Le Mérovingien (personnage qui remporte la palme des répliques les plus révélatrices du projet global de la trilogie et de ses principales thématiques), tout est une histoire de cause et d'effet, tous les choix faits dans l'univers de la Matrice sont binaires : "red pill" contre "blue pill", porte de droite contre porte de gauche dans la salle de l'architecte. A cela s'oppose le "choix" humain, source du bug de la Matrice qui a obligé l'architecte à créer un autre système de contrôle : le mythe de l'Elu et Zion pour contrôler ces anomalies, ces humains qui n'acceptent pas le programme, ces humains qui ne rentrent pas dans le script d'une décision 0 ou 1.
Ce "choix" est d'ailleurs provoqué non pas par la raison, mais par les sentiments passionnels, par la pulsion de vie ou de mort... élément perturbateur dans un univers scripté, incontrôlable pour une machine, même pensante... Comment prévoir l'imprévu, le choix mené par les sentiments humains et la passion, en opposition à la pensée rationnelle développée par les machines reposant sur des décisions de cause à effet.

Dans cet univers "crypté en binaire", on pourra se délecter, tout comme dans le premier opus des signes qui apparaissent dans le film lié à l'Elu. Dans le premier Matrix, il y avait déjà le nom de "Néo", anagramme de "One"... Il y avait la chambre "101" à la fin du métrage, lieu de la mort de Thomas A. Anderson et de la naissance de "The One"...
Ces occurrences apparaissaient alors comme des "signes" concordants avec les dires quasi religieux de Morpheus... c'est la création de la prophétie et du mythe de L'Elu. Avec Matrix Reloaded, tout cet aspect prend une tournure différente et semble plutôt montrer que l'architecte de la Matrice s'amuse avec le mythe qu'il a crée volontairement... En effet, l'univers, le chemin parcouru, la quête initiatique de Néo étant déjà scriptés d'avance par l'architecte, on retrouve le chiffre "101" à tous les points de rencontre avec les personnages qui font avancer le script... "101" apparaît dans le hall d'entrée du restaurant où se trouve Le Mérovingien, l'autoroute de la poursuite est l'autoroute 101... comme si le chemin de Néo et de ses compagnons était tracé d'avance...

On pourra d'autant plus se délecter de la rencontre entre Néo et l'Oracle, dans laquelle celle-ci donne le plus simplement du monde un bonbon rouge (red pill) à Néo lorsqu'elle lui demande de lui faire confiance aveuglement, comme l'avait demandé Morpheus au début de Matrix... Les machines aiment l'ironie, c'est à n'en point douter... et même plus lorsque l'on met l'un à côté de l'autre les termes : "The One" et "Zion" pour aboutir à une étrange filiation sonore… Puisque toute la mythologie de l'Elu, la rébellion de Zion ont été créées de toute pièce par l'architecte, on pourrait tout aussi bien penser que les noms associés à ces créations ne sont pas innocents et sont révélateurs d'une ironie ultime, du pouvoir total d'un maître sur les hommes, sur ces esclaves...

PROGRESSER
Grâce au choix que fait Néo à la fin de Reloaded, finalement son premier vrai choix (et non issu d'une relation de cause à effet), il accède ainsi à un niveau supérieur (comme dans un jeu vidéo, n'oublions pas que tout Matrix fonctionne avec une logique de jeux vidéo, niveau à passer, choix binaires, boss..), niveau supérieur qui lui permet désormais d'exercer un contrôle sur les machines dans le monde réel.

A moins qu'en fusionnant dans l'agent Smith à la fin du premier Matrix, il n'ait récupéré une partie du programme de l'agent qui lui permettrait de posséder ce pouvoir sur les machines (comme Smith a reçu une part de Néo, on peut imaginer que ça a été donnant-donnant).

La matrice a ainsi engendré malgré elle deux anomalies fatales: Néo et Smith, deux anomalies sur lesquelles elle n'a plus aucun contrôle. C'est pourquoi tout va désormais se jouer entre ces deux nouveaux dieux, une lutte homérique avec à la clef le contrôle sur l'humanité. Parce qu'après tout, tout dans Matrix n'est question que de contrôle... Qui contrôle qui ? Pourquoi ? Comment ?




PHILOSOPHER
On pourra même pousser le vice jusqu'à rapprocher l'évolution du personnage de Néo dans Matrix Reloaded des trois métamorphoses développées au début du livre premier "d'Ainsi parlait Zarathoustra" de Friedrich Nietzsche :

"Comment l'esprit devient chameau, comment le chameau devient lion, et comment enfin le lion devient enfant".

- le chameau est l'animal qui porte le poids des valeurs établies, celles de l'éducation, de la morale et de la culture : Néo au début de Matrix, guidé par un père spirituel, Morpheus qui lui délimite son champ de perception.
- arrivé dans le désert, il se change en un lion qui critique toutes les valeurs établies, casse les statues, piétine les fardeaux : Néo qui se désengage des enseignements de Morpheus, qui bouleverse l'ordre des choses, mais sans forcément comprendre le pourquoi de ses actes.
- ayant ainsi fait le lion se change en un enfant qui, incarnant de nouvelles valeurs et de nouveaux principes d'évaluation, est une vivante allégorie du Jeu et de l'éternel commencement du monde : Néo qui découvre la vérité de la matrice et qui acquiert une nouvelle stature, un nouveau pouvoir, celui de choisir et non d'être manipulé, le début d'une nouvelle humanité, d'un nouveau commencement...

RESSENTIR
Une autre thématique importante qui n'était que sous-jacente dans le premier opus (scène du steak), est celle de la notion de douleur/plaisir et de l'emprise (le contrôle, donc) que ces sentiments peuvent exercer sur les êtres vivants (combat de la raison contre les sentiments). Plusieurs scènes expriment pleinement ces notions, des scènes que certains jugeront gratuites alors qu'elles ne font qu'amplifier ce qui fait la singularité de l'homme, comme la scène de la rave party dégénérant en rave-partouze. Les habitants de Zion ne font qu'exprimer leur humanité et leur désir (de survie). Plusieurs autres scènes se répondent ainsi sur le même mode de plaisir / douleur (le baiser dans l'ascenseur / le baiser de Perséphone, Bane / Smith qui se lacère la main...) pour finalement se conclure en apothéose dans le final quand Néo pour sauver Trinity est obligé de lui faire mal.

EXPLOITER
Cette notion de plaisir est exercée par extension grâce au film et au plaisir qu'il est censé procurer aux spectateurs. Les Wachowski se sont surpassés pour nous offrir les scènes d'actions les plus démentes qu'on ai vu depuis longtemps. Certains diront "C'est trop !!"... Comment ça "C'est trop" ? Avec la Matrice, les deux frangins ont imaginé un concept qui permet mille et un délires, ça aurait été con et frustrant de ne pas y aller franco. Ne vous êtes vous pas dit à la fin du premier Matrix, "Mon dieu, ils vont pouvoir tout exploser dans la suite ?" Et c'est exactement ce qu'ils font. Le principal handicap est de générer de l'enjeu dans ces scènes d'action, car après tout à la fin du premier Matrix, Néo est clairement devenu indestructible, donc toute la problématique à laquelle les Wachowski vont devoir répondre, c'est comment mettre de l'émotion dans ces scènes d'action ? Et ils redoublent d'ingéniosité, que ce soit en upgradant les agents, en multipliants Smith ou encore en isolant Néo des combats, tout ceci crée une tension qui fait que l'issue des combats n'est pas forcément connue. Et avouez que si les Wachowski n'avait pas exploité leur terrain de jeu à sa juste (dé)mesure, on aurait été déçu. Mieux vaut trop que pas assez. Surtout qu'à la seconde vision, on se rend compte que tout est très bien dosé.
Certains nous rétorqueront "Mais est-ce qu'un film doit s'apprécier davantage à la première vision qu'à la seconde ?". A chacun sa réponse… d'après nous, il est clair qu'un film réussi est un film dont les multiples visions révèlent toujours quelque chose de nouveau. Pour nous, c'est le cas des films des Wachowski.




PATIENTER
Puis il ne faut pas oublier non plus qu'il faudra juger Matrix comme une trilogie. Ainsi après avoir vu Reloaded, le premier film voit son sens modifié, éclairé différemment (tout n'est que manipulation). Il y a fort à parier qu'après avoir vu Revolutions, Reloaded et Matrix prendront une nouvelle dimension. *
Il est à noter aussi que la trilogie Matrix est construite comme celle de la première "guerre des étoiles" : Un premier épisode pouvant se suffire à lui-même en cas d'échec commercial. Puis une fois le carton au box-office du premier épisode, mise en chantier d'un second volet plus important qui sera divisé en deux films. Dans "L'empire contre attaque", alors que Luke est de plus en plus puissant, on apprend sa filiation avec le mal (c'est quand même le seul rebondissement du film, tout comme dans Matrix Reloaded, lorsque l'on apprend que Néo n'est qu'un pion).

EXTRAPOLER
Le truc c'est que la conclusion de l'œuvre Matrix aurait pu être cette rencontre avec l'architecte, Néo doit faire un choix entre les deux portes, fondu au noir, on entend une porte s'ouvrir et se refermer, générique de fin.
La frustration aurait été à son paroxysme, mais quelle fin jouissive cela aurait été. Renvoyant ainsi le choix de Néo au spectateur, à lui de choisir sa fin suivant ses goûts et sa façon de voir les films et plus généralement la vie.
Les Wachowski auront probablement pensé à cette fin comme une fin possible, puis ils auront trouvé mieux, beaucoup plus inattendu pour le troisième et dernier volet.

On espère bien qu'ils n'opteront pas pour une fin du style : les machines sont vaincues, une poignée de survivants demeure à la surface de la terre, le soleil se lève à nouveau.
Il faut que la fin parte en live et qu'elle suscite autant d'interrogations sinon plus que la fin de Reloaded.

CONSTRUIRE
Voilà, telle est en fait notre opinion argumentée. Evidemment nous ne prétendons pas avoir opinion sur rue et détenir la vérité, mais en tout cas cette vérité est notre vérité. Finalement, la véritable question qu'il faut se poser sur un film comme Matrix Reloaded ce n'est pas savoir pourquoi le film est mauvais ou bon, mais plutôt pourquoi on trouve ce film mauvais ou bon.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
J'ai pas lu le post mais j'ai enfin vu le film hier ... hébé ...
Deja que le un je le trouvais pas si gégé que ca hormis les effets spéciaux ..

Enfin je vais me faire flammer, tant pis.
A part les combats absolument géniallissimes, je trouve le reste nul. Le Néo qui vole c'est d'un ridicule

Superman staïle :baille:

Enfin bon ... top combats..

Mon moment préféré ?

Perséphone qui dit : le Mérovingien n'est qu'un bouffon et un mégalo.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de St SebDead
St SebDead [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de St SebDead
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
Perséphone qui dit : le Mérovingien n'est qu'un bouffon et un mégalo.
Un pote qui a vu le film et qui a adoré le merovingien me confirme que ca serait :
Bouffon mégalo.
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #3072
Invité
 
Citation:
Provient du message de Wolfeyes
Le texte pour vous eclairer.

Edité par Corwin : merci de ne pas citer un texte de cent lignes pour répondre par une seule.
Cela viens de toi ou tu as des sources?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Skoum
Skoum
Alpha & Oméga
 
Avatar de Skoum
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
J'ai pas lu le post mais j'ai enfin vu le film hier ... hébé ...
Deja que le un je le trouvais pas si gégé que ça hormis les effets spéciaux ..

Enfin je vais me faire flammer, tant pis.
A part les combats absolument géniallissimes, je trouve le reste nul. Le Néo qui vole c'est d'un ridicule

Superman staïle :baille:

Je vois pas en quoi, ca colle tout a fait au scénario...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Pr Jozhef Kelso
Pr Jozhef Kelso
Alpha & Oméga
 
Avatar de Pr Jozhef Kelso
 
Citation:
Provient du message de Wolfeyes
Le texte pour vous eclairer.




COMPRENDRE
Matrix Reloaded est un film de fou, un film génial qui ne sera pas compris et apprécié par tous... et surtout pas par ceux qui ne seront pas attentifs et qui du coup ne percevront pas clairement les principaux enjeux du scénario.
Attention, messieurs dames, si vous n'avez pas aimé Matrix 2, ce n'est que votre faute! Retournez le voir et faites un peu attention!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Brume
Brume
Alpha & Oméga
 
Avatar de Brume
 
Cool
Ce n'est pas ce qu'on appelle de la masturbation intellectuelle?


Citation:
Certains diront "un scénario ? où ça ?". Ce à quoi nous pourrions répondre "dans ton cul...", mais cela ne fera pas forcément avancer le débat.
Je suppose que les sentiments susceptibles de vibrer les cordes sensibles du spectateur sont eux aussi entre les fesses. Ce qui expliquerait pourquoi ce film sent mauvais?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Yabon Gorky
Yabon Gorky
Alpha & Oméga
 
Avatar de Yabon Gorky
 
[édité pour flamming]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Bass_tone
Bass_tone
Alpha & Oméga
 
Avatar de Bass_tone
 
Citation:
Le scénario commence dès le titre du film, ce "Reloaded" que beaucoup prendront au pied de la lettre, comme un titre signifiant que les Wachowski réalise un "upgrade" du premier Matrix avec plus de moyens.
Ca veux surtout dire que comme pour tout le reste, ils se sont pas beaucoup cassé le cul même pour le titre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cthulhu
Cthulhu
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cthulhu
 
Matrix 3 revomoutons
(Cliquez le bouton ou survolez le contenu pour afficher ce spoiler.)

Dans l'épisode final nous découvrons qu'en fait le deuxième épisode se déroule dans une deuxième couche de la matrice, et qu'en fais ce sont des moutons
qui dirigent le monde, les humains ne sont qu'une invention destinés à distraire nos amis les bêtes, qui elles aussi peuvent, comme néo, voler et faire un tour dans la matrice pour faire les cons. Dailleurs néo est en fait un super mouton :

Et vous allez me dire, et les machines dans tout ça ? et bien les machines sont aussi une création des moutons, un peu comme les cowboy et les indiens que nous avions quand nous étions gosses ...
Car en fait, la fin de la trilogie nous montre que le mouton, être supérieur s'il en est, doit sa position à ses nombreuses connaissances philosophiques et sa principal création, le nouvel ordre de pensée réminiscent.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Wolfeyes
Wolfeyes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Wolfeyes
 
[édité pour retour de flammes]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Lorsque tu reprends un texte d'un site, n'hésite pas à le mettre lors de son utilisation, ainsi qu'un lien.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de panda
panda
Bagnard
 
Avatar de panda
 
Citation:
Provient du message de Wolfeyes
retour de flammes
T'inquiete pas wolfeyes, l'aggressivite est le dernier recours des gens sans argument.

J'ai bien aime ta presentation du film, c'est reflechi et je partage pas mal de tes idees.

Enjoy
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
J'ai pas lu le post mais j'ai enfin vu le film hier ... hébé ...
Deja que le un je le trouvais pas si gégé que ca hormis les effets spéciaux ..

Enfin je vais me faire flammer, tant pis.
A part les combats absolument géniallissimes, je trouve le reste nul. Le Néo qui vole c'est d'un ridicule

Superman staïle :baille:

Enfin bon ... top combats..

Mon moment préféré ?

Perséphone qui dit : le Mérovingien n'est qu'un bouffon et un mégalo.
Bah, je te comprends tu n'as pas aimé/accroché le "reste" du film

Par contre ce que je ne comprends pas c'est les gens qui disent que les scènes d'actions sont nases.

PS: j'aime pas trop quand il vole non plus J'aurai préféré autre chose bien que je ne peux dire quoi.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Matrix Reloaded
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h10.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite