JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > la greve générale RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Et ne me répondez pas que les choix du ministre sont ceux d'une minorité d'entre nous, il fait partie, celui ci, comme tous ceux avant lui, d'un gouvernement élu par la majorité d'entre nous, et censé nous représenter ! ( et merci de ne pas rebondir la dessus pour s'enflammer sur ce gouvernement, et son élection, ce n'est pas le sujet, les grèves de la fonction publique étant un évènement annuel, on ne peut pas non plus prétendre que la couleur du gouvernement soit déterminant pour ces mouvements )

Si tu voulais que l'on ne te réponde pas la dessus, tu aurais du t'abstenir de sortir un argument aussi bidon. Chirac a été élu avec 19% des voix, le second tour ne comptant puisque c'était un vote contre Lepen et non pour chirac. 19% de la population c'est loin d'être la majorité... Et parmi les 19 % il y a ceux qui croyaient encore au gaullisme défenseur de la fonction publique, alors que Raffarin a plus une politique ultra liberale à la Madelin donc je dirais qu'effectivement le gouvernement ne représente que les intérêts d'une minorité, et j'irais même plus loin en disant que les seules personnes dont le gouvernement écoute l'avis sur la réforme de l'éducation nationale c'est les patrons du MEDEF.
Sur le reste de ta bile je ne répondrai même pas, a ce niveau la ça serait parler à un mur et le débat tournerai en rond (enfin si on peut parler de débat...). Je préfère donc en rester la, mais ne viens pas te plaindre quand tu devras payer le triple des frais d'inscription actuels de la fac pour tes enfants, tout ça pour un enseignement de moindre qualité a cause des restrictions budgétaires, et que selon la région ou tu seras le diplôme de la fac sera plus ou moins bien côté grâce à la régionalisation.
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de Larmes

Non, on ne fait pas grèves pour nos avantages à nous. Oui, nous sommes un vrai service public, et c'est cela que nous défendons. Non, tu ne sais pas de quoi tu parles, tu n'en fais pas partie...

Euh, il n'y aurait pas là une énorme bouffonnerie et une non moins énorme contradiction ?

Quand on va chez le garagiste acheter une voiture, qui décide du modèle ? Toi parce que tu connais tes besoins et tes envies, ou lui parce que c'est son métier ?!? Que tu prennes en compte son avis, oui ! Mais, qui décide ?!?

Si l'on respecte la définition du service public, alors, c'est à lui ( le public ) et non à vous de décider ce qui est à faire, que vous soyez d'accord, ou non ! Que vous donniez votre avis, oui ! Que vous l'imposiez en prenant en otage les principaux intéressés, non !

Quand je lis cela "...parce que tu crois que si les parents constatent qu'on fait grève mais que ça ne change rien pour eux, ils vont s'intéresser à la question ?", je me demande vraiment pour qui tu prend les parents d'élèves (dont je fais partie... )

Est ce que tu crois vraiment que l'on ne s'intéresse à l'éducation de nos enfant seulement quand l'Education nationale est en grève ?!? Est ce qu'être prof te permet de juger ce qui est bien ou mal pour l'éducation de nos enfants à notre place ?!?

Bien sur que votre avis est important, il doit enrichir la réflexion sur le système d'éducation de notre pays, mais en aucun cas il doit s'imposer à nos choix comme aujourd'hui !
Disons, que pour la bagnole le garagiste il s'en cogne: il t'a vendu sa daube. En revanche, je ne suis pas sur que les parents d'élèves soient forcément les plus aptes pour juger du bon fonctionnement du système scolaire. Parceque c'est bien de parler d'éducation comme tu le fais, mais il s'agit plutôt d'enseignement. Alors tu éduques tes niards comme tu le veux (comme moi avec le mien), mais pour ce qui est de leur enseigner les math, et un minimum de culture selon un programme, je ne suis pas persuadé que tu soies forcément très qualifiée.

Mais c'est vrai que de plus en plus de parents considèrent que c'est au système scolaire d'éduquer leurs enfants: c'est beaucoup moins fatiguant

Citation:
Et ne me répondez pas que les choix du ministre sont ceux d'une minorité d'entre nous, il fait partie, celui ci, comme tous ceux avant lui, d'un gouvernement élu par la majorité d'entre nous, et censé nous représenter ! ( et merci de ne pas rebondir la dessus pour s'enflammer sur ce gouvernement, et son élection, ce n'est pas le sujet, les grèves de la fonction publique étant un évènement annuel, on ne peut pas non plus prétendre que la couleur du gouvernement soit déterminant pour ces mouvements )
Parfaitement d'accord avec toi pour le début, parfaitement en désaccord sur la fin : les mouvements sont selon moi la conséquence directe de la politique du gouvernement qui était parfaitement prévisible au moment de l'élection de 2002. La prochaine fois certains réfléchiront peut-être avant de voter n'importe nawak ou d'aller à la pêche

Ciao,
LoneCat

PS: j'ai raté pas mal de trucs durant ces 3 jours, il devient dur à suivre ce fil
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de ulysse31
ulysse31
Alpha & Oméga
 
Avatar de ulysse31
 
Citation:
Provient du message de LoneCat


PS: j'ai raté pas mal de trucs durant ces 3 jours, il devient dur à suivre ce fil
c'est vrai ça devient dure de suivre ce fil

est-ce que les transports en commun marchent bien en ce moment (lundi 19) à paris( metro, bus, rer), et dans les autres villes de france et de navarre
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de groiink
c'est vrai ça devient dure de suivre ce fil

est-ce que les transports en commun marchent bien en ce moment (lundi 19) à paris( metro, bus, rer), et dans les autres villes de france et de navarre
Apparemment ça marche partout sauf à Marseille (pas de Métro ni de Tram mais bus OK).

Dès Vendredi j'ai pu prendre le TGV sans pb et me déplacer dans Paris en métro et RER.

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Juste sur ça, le reste n'en vaut pas la peine puisque ça en découle:

Citation:
Non, on ne fait pas grèves pour nos avantages à nous. Oui, nous sommes un vrai service public, et c'est cela que nous défendons. Non, tu ne sais pas de quoi tu parles, tu n'en fais pas partie...

Euh, il n'y aurait pas là une énorme bouffonnerie et une non moins énorme contradiction ?
Mais attend, si tu ne me crois pas que veux-tu que je te dise ?
Que veux-tu que j'amène comme arguments ?
Tu veux que je te dise "ah mais oui Larmes tu as tout compris, tu sais tout, tu as raison ?"

Ne compte pas sur moi pour ça, mais si tu ne me crois pas que veux-tu que je fasse de plus ?

Ton message
Citation:
@Mia et la marmotte..
est d'une part vexant, d'autre part montre bien à lui seul ta façon obtue de voir les choses. Quoi que je dise, tu ne me croiras pas.
Alors ce n'est pas la peine d'aller plus loin !

Reste ancré dans tes préjugés, suis la ligne du gouvernement qui fait, comme toi, toujours l'opposition public / privé pour essayer de passer en force (c'est pas faute d'avoir essayé d'expliquer qu'on ne pouvait pas les dissocier si facilement, mais bon..), et voilà !
Je pourrais t'expliquer concrètement pourquoi je fais grève, je les connais mes raisons !
Si te dire "ce n'est pas pour préserver nos avantages" ne te suffit pas, lis les informations transmises par tes institutrices et tu comprendras (et si tu n'en as pas c'est regrettable je te le concède).

Tu ressors sans cesse l'argument "ah c'est marrant, ils disent tous ça, mais c'est pas vrai, je le sais moi !!".

Bah dans ce cas c'est fini, c'est tout.
Une conversation ça doit quand même partir d'un postulat : ce qu'avance l'autre doit être pris en considération.
Tu veux imposer tes vues sans essayer de prendre en considération les miennes...

Quand à l'exemple d'un fonctionnaire "moyen", c'est tellement vaste que je serais bien en peine de dire ce que c'est. Je te fais le calcul vite fait pour moi, mais je dois être au dessus de la moyenne je pense.
Dans ce cas, niveau salaire horaire, on doit tourner à disons 16 euros / heures sur l'année (calcul à l'arrache, travail 35 heures par semaine en moyenne x 4 pour un mois X 8 mois dans l'année en gros, avec un salaire mensuel net de 1500 euros). Mais on a des avantages à côtés de ça (par exemple les vacances). Et des désavantages aussi.

Citation:
Quand je lis cela "...parce que tu crois que si les parents constatent qu'on fait grève mais que ça ne change rien pour eux, ils vont s'intéresser à la question ?", je me demande vraiment pour qui tu prend les parents d'élèves (dont je fais partie... )
Comme je te le disais, des réformes il en passe tout le temps. On est d'accord ou pas, les associations de parent d'élèves le sont aussi, ou pas.
Quand on fait grève, c'est qu'on estime que les dialogues qu'il y a eu avant (car il y en a eu évidemment mais tu vas dire le contraire) ont échoué.
Or, c'est généralement dans ce cas qu'on entend le plus les parents d'élèves, et pas tellement sur les réformes elles mêmes...

De plus Lone Cat t'a parfaitement répondu : non tu n'es pas forcément qualifié pour juger de la façon d'enseigner, même si l'avis des parents sont évidemment écoutés (il y a de nombreuses associations de parents d'élèves, et très actives).

Pour reprendre ton exemple de la voiture, il est imbécile parce que ce qui détermine au final la voiture que je vais avoir, c'est l'argent que je peux mettre dedans. Ce n'est, heureusement, pas le cas dans l'enseignement (pour le moment..).
Par contre une fois que je l'ai achetée, je ne vais pas ensuite râler auprès des ingénieurs pour leur dire qu'il ne fallait pas la faire de cette façon, mais plutôt d'une autre. Car je fais confiance aux constructeurs pour qu'ils me fournissent une voiture correctement conçue ; je ne vais pas ramener ma fraise dans un domaine dont j'ignore tout.

Tu serais assez inspiré d'avoir la même modestie concernant l'enseignement.
Mais visiblement, tu sais tout.

Ah j'aimerai quand même revenir sur cette abbération monumentale:

Citation:
Si l'on respecte la définition du service public, alors, c'est à lui ( le public ) et non à vous de décider ce qui est à faire, que vous soyez d'accord, ou non !
Alors si on t'écoutait, il faudrait par exemple qu'on n'enseigne plus la théorie de Darwin parce que certains parents n'y croient pas ? D'autres ne voudraient plus étudier Rabelais parce qu'ils trouvent les écrits trop crus ? D'autres encore souhaiteraient en maths n'apprendre que les additions et les divisions, parce que tout le reste ne sert à rien ? En histoire geo il faudrait apprendre que les gens évolués sont en haut, les gens sous développés sont en bas, toujours en fonction du voeux des parents ?
Des exemples comme ça, on peut les multiplier à l'infini.

Non mais tu imagines où on irait ?
Ce n'est pas à toi de savoir ce qu'il faut apprendre ou pas, ne t'en déplaise.
Tu éduques tes enfants comme tu le veux.
L'enseignement, c'est notre domaine, pas le tien.

Citation:
Que vous donniez votre avis, oui ! Que vous l'imposiez en prenant en otage les principaux intéressés, non !
Encore une fois sur les moyens d'actions eux mêmes, on n'a pas trop le choix.
Mais sur le long terme, essaie d'y réfléchir un peu avant de brandir ta haine des fonctionnaires s'il te plait.

Tu râles par exemple parce que là, pendant quelques jours, tu es emmerdé avec ta fille, tu ne sais pas où la mettre.
Rassures-toi, quand elle arrivera au collège dans 5 ans, si la réforme se maintient telle quelle, tu raleras tous les jours parce que dès qu'elle n'aura plus cours, elle sera dans la rue. Bah oui, plus de 2/3 des surveillants vont être supprimés (16 000 postes en tout, si tu veux les chiffres).
Alors toi, tu auras peut-etre les moyens de te payer une nounou (mais ça te fera de toute façon des dépenses en plus), mais peut-etre pas tout le monde...

Je pourrais aussi te parler de la décentralisation et de ses conséquences, mais pour ça regarde aux Etat Unis, où dans certaines écoles les seuls qui donnent encore du fric sont des entreprises, comme du vulgaire sponsoring, et où les enfants apprennent à compter avec des frites Mac Do. Tu auras alors une vague idée de ce qui nous attend dans le futur.
Si toi ça te plait, tant mieux, ce n'est certainement pas le cas de tout le monde (y comprit de certains parents, hein).

Bref tu atteints vraiment les sommets de la courte vue là.

Enfin, dernier point, quand tu dis que ce qui se passe dans le privé ne me concerne pas... Si par exemple je vois les entreprises fermer leur porte pour des raisons x ou y, c'est aussi avec mon argent qu'on va payer les chomeurs. Donc, ça me concerne aussi, ce qui se passe dans TA boite.

Aller sur ce... Ne me crois pas va, ce sera bien plus simple pour toi, ça t'évitera de te remettre en question.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Larmes
Larmes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Larmes
 
Ben justement, ce que j'aimerai, ce sont des arguments et des propositions, pas des discours " tu comprend rien, tu ne connais pas ".

Or, les seuls arguments que j'ai, c'est " nous on sait pquoi on fait grève, on sait que l'on défend notre vision de l'éducation..." Ah ? Et ?

Moi je suis baluche : faut m'expliquer et me donner des exemples, pas m'inventer des grandes théories égalitaires, ou me dire "cela ira mal, regarde aux usa, en finlande, en papouasie..." On est en France oui ou crotte ?!?

Eh non, pas de news des institutrices ( je ne sais même pas ce soir si demain elles sont en grève ou non, c'est dire si on est informé hein ! )

Alors, oui je prend en note tes messages, oui je sais que certaines choses sont plus délicates à faire qu'à énoncer, mais ne rien faire est toujours la solution de facilité !

Il m'a fallu... qq pages , pour enfin avoir un chiffre ! Alors, même calcul à l'arrache avec 50h par semaine en moyenne, x 4 x 10 si on prend large, pour 1800 € net... Aucun avantage en nature particulier non plus. ( bon, je n'ai pas à me plaindre, je ne part pas 4 jours en voyages scolaire, mais je suis en déplacement 2 à 3 jours par semaine en moyenne )

Citation:
Quand on fait grève, c'est qu'on estime que les dialogues qu'il y a eu avant (car il y en a eu évidemment mais tu vas dire le contraire) ont échoué.
Je n'ai jamais entendu parler de quoi que se soit avant jeudi dernier, où, la journée de manifestation sur les retraites, c'est soudain transformée ?!? Et ce n'est pas la première fois. Alors, qu'il y ait eu des dialogues, je ne sais pas, mais que l'on en parle avant, ca, je peux t'assurer que non !

Citation:
L'enseignement, c'est notre domaine, pas le tien.
J'ai des enfants, et que cela soit ton domaine, peut être, mais il est hors de question que je ne me sente pas concerné par qui et comment seront décidés et gérés ses études.

Citation:
Pour reprendre ton exemple de la voiture, il est imbécile parce que ce qui détermine au final la voiture que je vais avoir, c'est l'argent que je peux mettre dedans. Ce n'est, heureusement, pas le cas dans l'enseignement (pour le moment..).
Comment cela ce n'est pas le cas de l'enseignement ?!? Mais dans l'enseignement comme ailleurs, tu ne peux dépenser que ce qui est a ta disposition ! ( et non, pas individuellement, mais collectivement ! )

Citation:
Par contre une fois que je l'ai achetée, je ne vais pas ensuite râler auprès des ingénieurs pour leur dire qu'il ne fallait pas la faire de cette façon, mais plutôt d'une autre. Car je fais confiance aux constructeurs pour qu'ils me fournissent une voiture correctement conçue ; je ne vais pas ramener ma fraise dans un domaine dont j'ignore tout.
Non, mais celui qui t'a vendu la voiture n'a pas eu son mot à dire non plus ! Et l'ingénieur n'a pas seulement conçu sa voiture en fonction de ses idées perso, mais également en tenant compte d'un budget précis et de contraintes, dont la majorité est basé sur le futur client, qu'il ne pourra pas négliger !

Si la majorité des clients achètent une voiture rouge, et bien, le vendeur, comme l'ingénieur sortiront des voitures rouges, et pas du vert parce que cela leur parait plus champêtre ! Si le vendeur trouve l'embrayage pourri, il peut en parler a l'ingénieur, mais si aucun client ne se manifeste, il n'est pas forcé d'y avoir de modification. Et surtout, en aucun cas, un vendeur refusera...

1. de vendre un modèle à un client, même s'il n'aurait pas fait le même choix
2. de dénigrer un autre modèle qu'il trouve raté par son ingénieur...

Citation:
Rassures-toi, quand elle arrivera au collège dans 5 ans, si la réforme se maintient telle quelle, tu raleras tous les jours parce que dès qu'elle n'aura plus cours, elle sera dans la rue. Bah oui, plus de 2/3 des surveillants vont être supprimés (16 000 postes en tout, si tu veux les chiffres).
Alors toi, tu auras peut-etre les moyens de te payer une nounou (mais ça te fera de toute façon des dépenses en plus), mais peut-etre pas tout le monde...
Euh, y a une nouveauté la dedans ? Même à mon époque, il n'y avait pas de surveillants régulièrement... Et cela n'a jamais posé trop de pb à qui que se soit.

Citation:
Je pourrais aussi te parler de la décentralisation et de ses conséquences, mais pour ça regarde aux Etat Unis, où dans certaines écoles les seuls qui donnent encore du fric sont des entreprises, comme du vulgaire sponsoring, et où les enfants apprennent à compter avec des frites Mac Do. Tu auras alors une vague idée de ce qui nous attend dans le futur.
Si toi ça te plait, tant mieux, ce n'est certainement pas le cas de tout le monde (y comprit de certains parents, hein).
Euh, quel est le rapport entre "décentraliser" et "privatiser" ? Parce que les régions, sauf erreur de ma part, cela reste du publique non ?!?

J'entend parler ( hurler ? ) du scandale de la régionalisation qui va créer d'énorme inégalité... Bon, alors, puisque que je n'y connais rien, et que je n'ai aucune autre information claire, de quoi on parle exactement ? De confier aux régions la gestion de certaines activités en rapport avec l'éducation. Aujourd'hui, lesquelles exactement ?

De plus, d'habitude, on pense qu'en rapprochant les décideurs des acteurs, on gagne en réactivité, et en prise en comptes des besoins. Pquoi ce ne serait pas le cas ici ?!? Cela a été le cas pour la SNCF sur certaines prestations, et, pour la première fois, j'ai entendu des éloges sur leur services...

On parle surtout d'inégalité entre région mais, ce n'est pas parce que ce sont les régions qui géreront qu'elles financeront ces activités ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Citation:
Provient du message de Larmes
[
Euh, quel est le rapport entre "décentraliser" et "privatiser" ? Parce que les régions, sauf erreur de ma part, cela reste du publique non ?!?

J'entend parler ( hurler ? ) du scandale de la régionalisation qui va créer d'énorme inégalité... Bon, alors, puisque que je n'y connais rien, et que je n'ai aucune autre information claire, de quoi on parle exactement ? De confier aux régions la gestion de certaines activités en rapport avec l'éducation. Aujourd'hui, lesquelles exactement ?

De plus, d'habitude, on pense qu'en rapprochant les décideurs des acteurs, on gagne en réactivité, et en prise en comptes des besoins. Pquoi ce ne serait pas le cas ici ?!? Cela a été le cas pour la SNCF sur certaines prestations, et, pour la première fois, j'ai entendu des éloges sur leur services...

On parle surtout d'inégalité entre région mais, ce n'est pas parce que ce sont les régions qui géreront qu'elles financeront ces activités ? [/i]
Tu dis tout toi-même: l'Etat décentralise avant tout pour ne plus avoir à financer les universités, qui seront à la charge intégrale des régions. comment celles-ci vont financer? Les plus riches pourront financer grâce à leur budget, les autres pourront:
- soit augmenter les impôts régionaux (ce qui ne fera pas baisser les impôts nationaux pour autant) donc conséquence = tu paieras plus
soit, ce que souhaite le gouvernement, et dont tu aurais entendu parler si tu t'étais renseigné un temps soit peu avant de la ramener pour dire des aneries et quasiment insulter ceux qui sur ce fuseau connaissent mieux le sujet, à savoir un développement des partenariats entre fac et entreprises privées, ce qui soulève la question du financement de certaines filières peu attrayantes pour les patrons (au hasard: histoire, philo, sciences humaines...)
Il s'agit donc bel et bien d'une privatisation dont il est question.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de lyn steinherz
lyn steinherz [BZT]
Alpha & Oméga
 
Avatar de lyn steinherz
 
Citation:
Provient du message de Larmes
Est ce que tu crois vraiment que l'on ne s'intéresse à l'éducation de nos enfant seulement quand l'Education nationale est en grève ?!? Est ce qu'être prof te permet de juger ce qui est bien ou mal pour l'éducation de nos enfants à notre place ?!?

Bien sur que votre avis est important, il doit enrichir la réflexion sur le système d'éducation de notre pays, mais en aucun cas il doit s'imposer à nos choix comme aujourd'hui !
Quand on voit le nombre de parents démissionnaires ou tout simplement dépassés par l'éducation de leurs enfants, oui, il est de leur devoir pour les enseignants, de juger de ce qui est bien ou mal pour l'éducation de nos enfants !

Je travaille dans le privé, et exerçant un métier dans lequel j'ai à diriger une ou des équipes d'hommes et de femmes, je l'affirme haut et fort, le privé c'est la planque, on y branle rien, on se félicite d'activités minables, avec des semaines de 35 heures, et des primes d'interressement, de participation, de fin d'année, de lancement de projet, ... et ceci pour tous les employés !

J'ai honte de vivre dans un pays où des gens comme toi osent critiquer si froidement les fonctionnaires, qui sont avant tout des hommes et des femmes avec les mêmes droits que toi, qui travaillent comme toi, qui ont beaucoup plus de responsabilités que toi (l'éducation de tes enfants 8 heures par jour !) et qui sont moins bien payés (juste pour reparler des primes des fonctionnaires, elles ne sont pas prises en compte pour la retraite ! Quand on voit que pour certains fonctionnaires, ces primes s'élèvent au tiers de leur salaire, tu peux imaginer le niveau de leurs retraites)...
Lien direct vers le message - Vieux
Alain/Damax
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de lyn steinherz
Je travaille dans le privé, et exerçant un métier dans lequel j'ai à diriger une ou des équipes d'hommes et de femmes, je l'affirme haut et fort, le privé c'est la planque, on y branle rien, on se félicite d'activités minables, avec des semaines de 35 heures, et des primes d'interressement, de participation, de fin d'année, de lancement de projet, ... et ceci pour tous les employés !
Comment oses tu affirmer que le secteur privé, comme tu dis,
c ' est la planque sachant que l ' on peut être viré du jour au lendemain ?
Si on y branlait rien, il y aurait longtemps que beaucoup d ' entreprises auraient "mis la clé sous la porte".
Et puis les primes d ' intéressements et de participations sont liés
aux résultats de l ' entreprise.
Si la dite entreprise ne fait pas de bénéfices durant l ' année écoulée, tu ne toucheras aucune prime.
Et les lancements de projets, c ' est ce qui prouve qu ' une entreprise est dynamique et non statique.
Je n ' imagine pas Citroen (par exemple) nous sortir toujours la
même voiture pendant 50 ans.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mothra
Mothra
 
Avatar de Mothra
 
Citation:
Provient du message de Alain/Brocéliande
Je n ' imagine pas Citroen (par exemple) nous sortir toujours la
même voiture pendant 50 ans.
La 2Cv n'a tenu que 46 ans
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de lyn steinherz
lyn steinherz [BZT]
Alpha & Oméga
 
Avatar de lyn steinherz
 
Citation:
Provient du message de Alain/Brocéliande
Comment oses tu affirmer que le secteur privé, comme tu dis,
c ' est la planque sachant que l ' on peut être viré du jour au lendemain ?
Si on y branlait rien, il y aurait longtemps que beaucoup d ' entreprises auraient "mis la clé sous la porte".
Et puis les primes d ' intéressements et de participations sont liés
aux résultats de l ' entreprise.
Si la dite entreprise ne fait pas de bénéfices durant l ' année écoulée, tu ne toucheras aucune prime.
Et les lancements de projets, c ' est ce qui prouve qu ' une entreprise est dynamique et non statique.
Je n ' imagine pas Citroen (par exemple) nous sortir toujours la
même voiture pendant 50 ans.
Ironie inside... (basée sur mon expérience actuelle tout de même)
Enfin pas complètement, car à l'instar du service publique, il y a des travailleurs et des planqués, et je doute que les proportions soient différentes, et je penche en faveur du privé actuellement, pour le record de paresse...

[EDIT] L'exemple de PSA est intéressant, mais selon ma propre expérience corrobore mes dires, puisque sur l'ensemble d'une chaîne de production pour un modèle donné, et les activités connexes (informatique, qualité, ...), on est très loin d'avoir besoin de toutes les personnes employées.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
A propos de la réforme de l'éducation:

les recommandations de l'OCDE : Cahier 13 (extrait)

" La faisabilité politique de l'ajustement par Christian MORISSON. (page 30)

Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement,il faut veiller A NE PAS DIMINUER LA QUANTITE DE SERVICE, QUITTE A CE QUE LA QUALITE BAISSE. ON PEUT RÉDUIRE, PAR EXEMPLE, LES CRÉDITS DE FONCTIONNEMENT AUX ÉCOLES OU AUX UNIVERSITÉS, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants.
LES FAMILLES RÉAGIRONT VIOLEMMENT À UN REFUS D'INSCRIPTION DE LEURS ENFANTS, MAIS NON À UNE BAISSE GRADUELLE DE LA QUALITÉ DE L'ENSEIGNEMENT et l'école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité.
Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l'établissement voisin, DE TELLE SORTE QUE L'ON ÉVITE UN MÉCONTENTEMENT GÉNÉRAL DE LA POPULATION... ."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mécréant
Mécréant
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mécréant
 
Ca fait trois semaines au minimum que les enseignants font grève, et ont donc commencés cette action avant les examens. S'il y a quelqu'un a engueuler c'est M. Ferry pour sa non réactivité (il me fait un peu penser à un Flamby), il faut que les professeurs bloquent les examens pour que monsieur daigne jeter un regard au problème.

Il faut regarder à long terme un peu, et quand j'entends des parents dire qu'ils s'inquiètent pour leurs enfants qui ne sont pas à l'école, ALORS que c'est l'école qui est menacée, je suis en mesure de me demander si le problème n'est pas plutôt la garde des enfants.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Bon je suis de retour, voyage scolaire terminé et au demeurant super sympa.

Je réponds personnellement à Larmes. Ce message était auparavant destiné à lui être envoyé en PM, puisque ça ne concernait pas le sujet du thread. Et les derniers posts allant dans mon sens, je trouvais qu'il était inutile de déterrer ce thread.

Mais finalement, je trouve que les gens doivent le lire. Au moins j'aurais essayer d'expliquer.

--------------------------
Larmes, ton dernier message posait des questions, ce qui est déjà plus agréable à lire que des textes du genre "et la marmotte..":

Je te mets les réponses ici, mais si je ne les ai pas données avant, c'était tout simplement que ce n'était pas le sujet du thread, et non pas parce que j'étais incapable de le faire (donc merci d'avoir un minimum confiance en ton interlocuteur plutôt que de dire "je te crois pas").

Voilà donc pour quoi je fais grève ces temps-ci, pour l'enseignement :

- DECENTRALISATION

Comme te répond Trouveur dans le thread, cette décentralisation place donc les collèges / lycées sous tutelle régionale. Elle a déjà été faite pour les écoles primaires d'ailleurs.
Pour le moment elle ne concerne que les emplois des personnels ATOS (ce sont les gens qui s'occupent de l'entretien des établissements, d'une manière générale) et les universités et est prévu pour les professeur d'ici quelque temps et in-fine pour toute la gestion de l'Education.

Or les régions n'ont pas forcément les moyens de financer une telle chose (lire le texte de Pierre Mondy (plus trop sur du nom) qui décrit tout cela très très bien. Ah, il est conseiller régional, justement..)

Ce qui induit, comme le dit Trouveur, que soit ils augmenteront les impots locaux pour financer ça, soit on fera appel à des entreprises privées (comme aux Etat Unis), avec les dérives qu'on peut imaginer (telle entreprise pourra dire par exemple "euh non, ne faites pas cette partie du programme qui ne correspond pas à ce qu'on souhaite, sinon on enlève les sous").
Cela peut aussi enlever des pans entiers de l'enseignement si l'entreprise n'y voit pas un quelconque profit (parce que comme tu le rappelles si bien, une entreprise, c'est quand même fait pour ça).
Quelle entreprise ira financer une recherche sur la vie de Platon par exemple ? Ou une réflexion sur un texte philosophique ? Ou sur une recherche purement mathématiques ?
Tu peux me dire "bah faudra chercher, on trouvera surement". Peut-etre, encore que ce n'est pas sur. Mais surtout, il "faudra chercher " ! Actuellement, toutes les recherches fondamentales peuvent être faites sans soucis de "rentabilité" (je te rassure avant que tu bondisses et me rerécites tous tes arguments, il y a quand même des soucis de rentabilité, mais bien moindre que dans le privé. Je détaillerais ce point si tu le souhaites ; ou d'autres le feront mieux que moi d'ailleurs).

Comme tu le rappelles également dans le même thread, les chercheurs du privés ne PEUVENT pas faire de recherche fondamentale. Et si tout devient privé, la recherche fondamentale n'existera donc plus (et sans elle, il n'y aura pas beaucoup de progrès. Les applications ne pouvant pas être faite sans recherches fondamentales. Et inversement !)

Bref, c'est mettre l'école et l'enseignement sous la tutelle du privé, et je suis totalement contre.

Autre conséquence, celles des programmes des enseignements, qui seront décidés par les régions là encore. Ce qui veut dire des programmes différents selon l'endroit de la France où tu es. Et par conséquent des diplomes de différentes qualités. Si tu as la chance d'être dans une région riche alors tes enfants auront surement un super diplome. Si tu as la malchance d'être dans une région moins riche, bah ce sera tant pis pour ta pomme. Tu n'avais qu'à naitre ailleurs, après tout...

Sans compter que ces programmes peuvent très bien être influencés beaucoup plus facilement par la couleur du gouvernement en place quand c'est une région qui les gère, plutôt que l'Etat. Imagines un programme scolaire vu par des partis extrèmes...

- SUPRRESSION DES POSTES

1/3 des postes de surveillants sont prévus pour être supprimés. Parmis ces 1/3, le gouvernement prévoit quand même d'ouvrir des postes (pas tous) à "ceux qui veulent", et notamment les RETRAITES et les Femmes au foyer le désirant (autrement dit des bénévoles, ou en tout cas payés très peu..).
Bon inutile de dire que ce sont des économies faites sur le dos des étudiants puisque ce sont eux qui occupent ces postes actuellement. Du coup, il sera presque impossible de faire des études, sauf si c'est payé par papa maman ou si l'étudiant travaille dans le privé. Mais là, vu que les horaires du privé sont quand même moins flexibles, je souhaite bonne chance à l'étudiant choisissant cette voie.

A la rigueur tu peux me dire, comme tu l'as fait si brillament dans le thread, que "ça a toujours été le cas".
Ben oui, comme tu le rappelles, déjà on manque de surveillants ! Et en plus, le gouvernement veut ENCORE en supprimer !
Ce qu'on fait donc actuellement en tirant sur la corde (en tant que lycéen, forcément, tu ne le voyais pas), on ne pourra plus le faire désormais.

Aller je te donne l'exemple de mon collège : dès l'année prochaine, ces mesures font disparaitre 3 postes. TROIS ! Sur un tout petit collège (200 élèves) !
On aura donc, 1 surveillant en moins, 1 emploi jeune informaticien en moins, et un emploi jeune musicien en moins.
Pour le dernier cas, je ne te le détaille pas, notre collège est particulier.
Pour le 1er, tu imagines très bien ce que ça peut donner : plus d'études pour les gamins (ou alors surchargées mais on n'a pas les salles pour), moins de réactivité en cas de problème (absence d'un prof ou autre), donc les gamins on les envoit dans la rue, parce qu'on ne pourra pas les gérer de toute manière.

Pour le 2eme, là encore tu imagines sans peine ce que ça peut donner : notre salle informatique qui était ouverte pour les enfants constamment depuis 5 ans (depuis que le poste s'est crée) sera l'année prochaine tout le temps fermée.
Notre emploi jeune s'occupait en effet de l'entretien des machines, de l'installation des logiciels, des réparations du serveur, aussi bien dans la salle info que dans l'administration d'ailleurs. Il était tout le temps présent, donc capable également de recevoir des élèves dans la salle et de les surveiller pendant qu'ils utilisaient les ordinateurs comme ils le voulaient (Internet, recherche documentaire, exposé à faire..)

L'année prochaine, devine qui va faire tout ça ?
Moi et la documentaliste !
Sous prétexte que j'ai un ordi chez moi, on m'a parachuté responsable de la salle. Je ne connais presque rien au réseau, je suis incapable de réparer une machine (j'ai essayé d'apprendre tout ça cette année, mais je n'ai toujours pas eu de formation pour cela. Bah oui, les formations, ça coute cher, d'après le gouvernement).
Bref, ça va être le bordel, et pour éviter les problèmes, on va fermer la salle. Elle ne sera ouverte que lorsqu'un prof voudra y travailler avec ses élèves.

Tu trouves ça bien pour les enfants ?
Moi pas.

Derniere chose concernant ce point, je trouve totalement imbécile de faire appel à des retraités et des mères au foyer pour garder les enfants. Ceux-ci sont constamment sous la pression des adultes (nous). Les surveillants jeunes sont une soupapes très importantes pour eux (surtout à l'internat par exemple). Tu imagines un papy de 65 ans (bah oui retraité maintenant ça veut dire 65 ans) surveiller un internat avec des gamins de 11 ans ? Toute la nuit ?
Moi pas...

Nos protestations (tu ne les as pas vues, ce n'étaient pas des grèves) sont pour le moment parvenues à changer un point : les postes seront prioritairement accordés aux étudiants (ce mot n'était pas dans le texte originel, maintenant faut voir ce qu'ils vont en faire).

- SUPPRESSION DES POSTES D'ENSEIGNANTS

La même réforme (ah oui ils y sont allés forts là) prévoit également la suppression de pas mal de postes d'enseignants.

La réponse typique dite du "bah y a moins d'enfants c'est normal" est stupide : nos classes sont à 30 élèves en moyenne sur la France, il aurait été intelligent de garder le même nombre de poste afin de diminuer les effectifs des classes et donc d'avoir de meilleurs conditions de travail (surtout que ça a l'air de te précoccuper Larmes, puisque tu dis qu'un bon prof' doit absolument faire du cas par cas. Je suis désolé de te décevoir, avec 30 élèves, c'est IMPOSSIBLE. Mais je m'égare).

Néanmoins ce ne sont pas les suppressions de ces postes qui nous irritent tellement, c'est surtout le changement de statut.
Par exemple, les TZR n'existeront plus. Les TZR ce sont les Titulaire sur Zone de Remplacement. Ce sont eux qui vont remplacer les profs' absents quand ça se produit. Ils sont Titulaires autrement dit ils ont le Capes, ont suivi une formation. Ce sont des "vrais" profs.

Ils disparaissent. Y a plus. Fini.
Les remplacements seront donc moins assurés, ou alors par des gens recrutés sur le tas, comme les vacataires, qui seront corvéable à merci, qui n'auront donc que des petits contrats (bah oui ce seront des remplaçants, donc c'est très aléatoire) et qui auront un statut très précaire et qui seront payés au lance pierre (ça ils sont habitués, c'est déjà le cas, généralement la paye arrive avec 3 mois de retard).
Ah tiens tu disais quoi à propos de la sécurité de l'emploi d'un fonctionnaire ?

Bref.

Voilà un petit résumé de ce pourquoi je me bats moi.
J'estime que ce sont des mesures stupides, qui vont rabaisser considérablement le niveau de l'éducation dans notre pays. J'estime que le gouvernement actuel ne prend absolument pas en compte le bien être des enfants.

J'espère, de tout mon coeur, que ta fille ne connaitra pas ça Larmes.

Ah dernier point: je suis un prof Titulaire. Aucune de ces mesures ne changera quoi que ce soit dans ma manière de vivre l'année prochaine. Je dis bien aucune ! J'aurais le même nombre d'heure (plus 1 heure sup pour la salle info), j'aurais le même salaire, les mêmes avantages, les mêmes désavantages.. Je pourrais m'en foutre totalement et ne pas perdre des journées de salaires à faire grève.
Mais voilà, je pense que, pour l'avenir, c'est mieux de se battre maintenant, plutôt que de me résigner plus tard.

Dernière chose : tu sais, on a commencé à réagir fin décembre (oui oui fin décembre. Dans notre collège on était même au courant en octobre, vu que notre principal à des amis politiques très très haut placés, et qu'il nous avait mis en garde).
Depuis cette date, on a fait des lettres, on a lu attentivement les réformes. Personne n'en a parlé, et le Grand Public n'était pas au courant.
C'est normal après tout, c'était des discussions internes. Je ne suis pas au courant de ce qui se passe dans ton entreprise moi non plus.

Personne ne nous a écouté.
On s'est donc mis en grève.
Quand ça Larmes à ton avis ?
Contrairement à l'amalgame fait par les médias, nos grèves, pour l'enseignement (et seulement pour ça) ont commencé fin mars et n'avaient rien à voir avec les retraites (fin mars, les retraites, personnes n'en parlait). Il s'agissait juste de quelques journées, pour dire qu'on n'était pas d'accord (vu que tout ce qu'on avait fait avant n'avait servi à rien).
Quelques irréductibles faisaient déjà à l'époque des grèves dures. J'ai des amis parisiens qui ont déjà perdu 1 mois de salaire entier (1 mois.. Ils sont en grève depuis avril).
Personne n'en a parlé !!!
Tu sais pourquoi ?

C'était la guerre en Irak à l'époque...
Et, tu connais les médias, ils ne parlent que de ce qui choque leur public.

Toi qui n'était pas au courant, et qui m'assure dans un post que tu te fiches du journal de TF1, tu t'informais où exactement pour ne pas t'en souvenir, de ça ?

Alors là on continue nos grèves, on durcit le ton (le gouvernement aussi d'ailleurs, puisqu'on se fait taper dessus).
Personne ne nous écoute, et surtout pas Ferry.

Alors on continue même si, les amalgames aidant, et la communication du gouvernement étant perverse, on se met le public à dos.

Tu sais quoi ?

Tant pis.
Je suis prêt à expliquer autant de fois qu'il le faudra pourquoi je me bats, et pourquoi je crois en ce combat.

Si ça rate, alors je crois, sincèrement, que je donnerais ma démission..

FMP thE mAd
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Youpi
Youpi
Alpha & Oméga
 
Avatar de Youpi
 
Voilà, je viens de finir de lire ce très long thread mais qui apporte beaucoup au pauvre étudiant/salarié que je suis

Si comme moi vous vous posez des questions la dessus, ben lisez moi donc ca, c'est un concentré d'un peu près toutes les idées possibles et inimaginables.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > la greve générale
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h40.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite