JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 267 (sites) | 436 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > la greve générale RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Pour revenir dans le sujet, personnellement je suis à fond pour la grève.

Je ne suis pas foncièrement contre l'allongement de la durée de travail à 40 années dans les deux grands secteurs. Je suis même plutôt pour, même si je me vois mal continuer mon métier à 65 ans.. Mais bon, admettons.

Par contre ce qui me gêne dans cette réforme, c'est que, à côté de cela, il y a aussi la volonté manifeste de tendre vers les fonds de pension et d'abandonner le système de répartition.

Qu'on allonge la durée de cotisation pour préserver à tout prix le système de répartition, alors là oui.
Mais que ça cache, en plus, le glissement vers les fonds de pension, alors là non...

Je trouve de plus complètement démagogique le discours du gouvernement qui essaie de monter le service publique contre le service privé. Quand ils prétendent que tout ceci est fait pour que l'égalité revienne, ils seraient bien inspiré de rappeller qu'avant 1955 et Balladur, tout le monde était à 37,5 annuités...

Voilà mon sentiment à l'heure actuel sur ce sujet.

Je ne parle évidemment pas de l'effondrement total qui se prépare dans l'éducation notamment (puisque c'est ma branche) avec ce qu'ils essaient de faire passer en ce moment...
Lien direct vers le message - Vieux
ifq
Bagnard
 
on assiste plus à un conflit jeunes / vieux que public / privé

les vieux ( et surtout les fonctionnaires bien sûr qui sont ceux qui ont le plus interet au statu quo) voudraient que l'on augmente les côtisations : à savoir faire financer les retraites par les jeunes qui cotiseraient de plus en plus...

le pire c'est que ces gens la nous demandent en plus d'etre solidaires !!!

lol


bafenculu!!

EGALITES DE TRAITEMENT POUR TOUS !!

public / privé / regimes speciaux : abolition des privileges du public
Lien direct vers le message - Vieux
ifq
Bagnard
 
mia jonq : quand tu te dis contre les fonds de pensions, tu veux dire pour les gens du privé ?

etant donne qu'a ce jour seul les fonctionnaires ont droit aux fonds de pensions...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thanak
Thanak
Alpha & Oméga
 
Avatar de Thanak
 
Moi je pense que les employé du secteur publique ne devrais pas avoir le droits de grève. Avant de me faire incendier je vais m'expliquer.

Dans le privé, il y a un certain élément qui balance le rapport de force entre l'employeur et les employé.

Pour ce qui est de l'employeur, celui-ci n'a pas obligation de fournir un service (un restaurant peut choisir de mettre la clef sous la porte s'il ne fait pas de profit par exemple).

Du coté des employé ils savent très bien que s'ils exagèrent dans leurs demande, ils risquent de conduire leur employeur à la faillite et du coup perdre leur emploi. Les employés s'auto-modèrent dans leurs demandes.

Or lorsqu'on passe dans le publique, ces éléments sont pervertis.

D'un coté le gouvernement à l'obligation de fournir certains services à la population. D'un autre coté le gouvernement ne peut pas mettre la clef sous la porte.

Les employés se retrouve face à un patron qui à des ressources gigantesque et qui doit absolument fournir les services. Cette situation ouvre la porte à tous les abus.


Je serais donc pour le retrait du droits de grève pour les employés gouvernementaux. Dans la mesure ou le gouvernement à une obligation de résultat, celui-ci sera toujours en compétitions avec le privé pour les salaires et le condition de travail s'il veux garder ses employés. Cette compétition assurera les intérets des foncitonaires plutôt que les grèves
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Ifq: je suis contre les fonds de pension obligatoires, pour tous. C'est à dire les cotisations obligatoires sur des fonds privés.

J'insiste sur le "obligatoire" puisque chacun peut tout à fait se faire un complément retraite s'il le souhaite.
Mais la répartition doit, à mon avis, suffire pour permettre à chacun d'avoir une retraite décente.

Or, ce n'est pas la direction que prend le gouvernement, qui augmente les pourcentages de baisse des retraites si les annuités ne sont pas complètes, privilégiant ainsi de plus en plus les fonds privés. Et à terme comptant sur eux pour financer la plus grande partie des retraites.

On voit ce que ça donne dans les pays qui développent massivement ce système, et surtout en grande Bretagne par exemple, où les fonds de pension sont en déroute complète et demandent à l'Etat de les renflouer. C'est d'un cynisme hallucinant..

Thanak disait:
Citation:
D'un coté le gouvernement à l'obligation de fournir certains services à la population
Non justement.
Ces services sont là parce qu'on s'est battu pour les avoir.
Certains gouvernements les remettent complètement en cause, constamment. Et c'est bien pour cela qu'en ce moment, ça grogne ! Parce qu'on estime, de plusieurs points de vue, que les services que tu penses être obligatoires et immuables, sont en train d'être remis en question.
Sans la volonté des fonctionnaires de préserver ces services, justement, l'Etat n'accepterait pas de les assurer !

Il suffit pour t'en convaincre de regarder chez nos voisins. Regarde le nombre de service offert par l'état chez eux. Et le nombre de service offert par l'état chez nous.
Maintenant, dresse une liste de ceux que tu estimes absolument obligatoires. Tu trouveras fatalement des pays qui ne les assurent pas.
Il n'y a rien d'obligatoire la dedans...

Du côté du privé, le problème est justement la peur systématique de perte de l'emploi que doit subir l'employé si il vient à "exagérer" comme tu le dis. Encore qu'il faudrait définir cette "exagération", parce que certains salariés ne serait pas fachés d'avoir plus de droits, j'imagine.

Mais ce droit de grève, les employés du privé l'ont, et ils devraient en profiter si ils estiment être vraiment floués.

Malheureusement la société capitaliste dans laquelle on vit devient, de plus en plus, élitiste. Et les employés sont de plus en plus mal protégés.
Ce que tu dénonces est dans une large mesure le résultat de politiques ayant trop lâchés aux dirigeants. Et je ne comprends pas que tu puisses te résoudre à cet état de fait.

Prenons un exemple très simple, les libertés de licenciements accordées aux dirigeants par la droite ces temps derniers.
Un employé désirant plus sait très bien que le patron n'a presque aucun désavantage à le remplacer. Donc l'employé ne fait pas grève et se tait pour garder son job'.
Si ces facilités n'étaient pas accordées, le patron essayerait d'abord de contenter cet employé avant de songer à le licencier.

Bref, pour résumer, je pense que tu prends le problème à l'envers : il ne faut certainement pas enlever le droit de grève aux fonctionaires, mais bel et bien augmenter les droits des employés du privé !
Ce n'est pas la tendance actuelle, hélas...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thanak
Thanak
Alpha & Oméga
 
Avatar de Thanak
 
Citation:
Provient du message de MiaJong
Non justement.
Ces services sont là parce qu'on s'est battu pour les avoir.
Certains gouvernements les remettent complètement en cause, constamment. Et c'est bien pour cela qu'en ce moment, ça grogne ! Parce qu'on estime, de plusieurs points de vue, que les services que tu penses être obligatoires et immuables, sont en train d'être remis en question.
Sans la volonté des fonctionnaires de préserver ces services, justement, l'Etat n'accepterait pas de les assurer !
Les fonctionnaire ne se battent pas pour préservé les services, ils se battent pour préserver leurs conditions de travail privilégié

Citation:
Provient du message de MiaJong
Prenons un exemple très simple, les libertés de licenciements accordées aux dirigeants par la droite ces temps derniers.
Un employé désirant plus sait très bien que le patron n'a presque aucun désavantage à le remplacer. Donc l'employé ne fait pas grève et se tait pour garder son job'.
Si ces facilités n'étaient pas accordées, le patron essayerait d'abord de contenter cet employé avant de songer à le licencier.
Alors ici on n'est pas du tout mais alors pas du tout d'accord. Un employé compétant qui désire plus va avoir plus. Les patron cherche avant tout a faire de l'argent, mais cette notion n'implique pas un refus systématique de rémunérer les employé compétant bien au contraire. Un patron aura tout intéret a conserver un employé productif et a satisfaire ses demandes dans la mesure ou celles-ci sont résonables. Par expérience je peux te dire que les bon employé sont rare et qu'on fait un effort particulier pour les conserver.

Un employé-sous qualifié qui demande plus pour un poste qui ne nécessite pas de qualification se verra refuser évidement, mais si la personne est si facilement remplaçable pourquoi elle mériterai une augmentation ?

Ce qui est le plus nuisible pour la société, c'est justement les assurance de sécurité d'emploi malgré de mauvaise performance et surtout les grilles salariale qui attribue un salaire donné à un poste donné. Ce type de réglementation détruit toute motivation à exceller et fait stagner la société. On encourage le comportement de "rentier" pour qui la seul chose d'important deviens de ne pas commettre une faute grave pour être renvoyé.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mothra
Mothra
 
Avatar de Mothra
 
Citation:
Provient du message de Thanak
Les fonctionnaire ne se battent pas pour préservé les services, ils se battent pour préserver leurs conditions de travail privilégié
Ah bon ? Tu es sur ? Parce que j'avais cru que je pensais autre chose. Mais tu dois surement avoir raison, je ne sais plus ce que je pense, heureusement que tu etais la pour me le dire !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le Prêcheur &Harko&
Le Prêcheur &Harko&
Roi
 
Avatar de Le Prêcheur &Harko&
 
Citation:
Provient du message de Lumina
Contre aussi.

Et soixante ans c'est assez jeune quand on peut espérer vivre cent ou cent-vingt ans.
Sa dépend du métier que tu fais. je me voi pas faire se que je fait jusqu'à 60 ans
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Larmes
Larmes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Larmes
 
Contrairement à ce que je lis, il n'y a pas besoin du gouvernement pour monter le privé contre le public...

Il suffit de comparer les conditions de travail pour comprendre qu'il y a un gouffre entre les deux.

Déjà, n'oublions pas que le public n'existe finalement que grâce au privé. Sans nos charmants impôts directs ou non, ou ceux des entreprises, ben, pas de fonctionnaires.

La fonction publique est quand même la seule "entreprise" capable d'imposer un paiement pour un service pas toujours utilisé, qui ne justifie pas ou peu ses recettes et surtout ses dépenses, continue de faire payer ce service même quand il est interrompu ( cantine scolaire en grève ? pas de pb, le prix du repas est compté... courrier pas distribué ? pas de pb, le timbre est payé... )... Essayer de proposer ce genre de service dans le privé pour rire...

Augmenter le droit de grève dans le privé ?!? Quel sens cela aurait ?!? Qu'est ce qui se passe si ma boite se met en grève ? Bon, je passe sur France 3 Régional, et, accessoirement, mes clients ne reçoivent plus rien. Bon, un jour, passe... Le 2nd, ben mes zentils clients se renseignent sur un fournisseur concurrent, pdt que je négocie vaillamment avec mon sal@# de patron esclavagiste. Le 3eme jour, mes clients commandent à mes concurrents directs, pdt que je reprend le boulot. Qq semaines plus tard, mon client me paye plus, mieux, me fait payer en plus des pénalités de retard... Avec un peu de chance, mon voisin ou moi, n'ayant pas de travail à vie, on finira à l'ANPE ( licenciement économique ou liquidation judiciaire, dans le meilleur des cas... )
( ce ne sont hélas que des exemples vécu et tellement ordinaires.... )

L'ennemi du droit de grève dans le privé, ce n'est pas le "droit", mais la concurrence...

Alors, pour les retraites ( le pb du moment)... Il me parait assez gonflé que les fonctionnaires invoquent un intérêt commun privé-public, quand on connait leur conditions de départ en retraite, le montant de ceux ci, et quand on découvre au bout du compte que, la caisse des retraites du privé dégage depuis des années des bénéfices, qui, s'ils étaient conservés, couvriraient les recettes en baisses dans les années à venir, si, parce qu'il y a un si, celles ci ne servaient pas actuellement à couvrir le déficit chronique de la caisse coté public...

Dernier point, les jours de grèves non payés, c'est très souvent de la science fiction. En effet, la première revendication des syndicats pour la reprise du travail dans la quasi majorité des conflits, c'est... de se faire payer les jours de grève...

Qq chiffres, pour rire...

EDF emploie la bagatelle de 4200 personnes pour gérer le pactole d'1,94 milliards que le comité d'entreprise ponctionne chaque année sur les recettes (1%), quand les bénéfices de l'entreprise ne sont que de 2,5 milliards (pour donner un ordre d'idée, le ministère de l'aménagement du territoire dispose d'un budget d'1,85 milliards de F).

Savez vous quelle est la plus grande des administrations au monde après l'armée chinoise ?
L'éducation nationale française : 1 418 744 personnes (plus que l'Armée Russe, ex Armée Rouge). Et sur ce chiffre, il y a moins d'1 million d'enseignants ! c'est à dire qu'il y a 512 087 "administratifs" (hors restauration et services annexes bien sur). Savez vous que sur ces 512 000 personnes, une commission d'enquête de l'assemblée à trouvé 37 664 salariés qui n'apparaissent que dans la colonne "dépense de personnel" et dont personne ne sait ce qu'ils font.


Lien direct vers le message - Vieux
Compte #3072
Invité
 
Moi je viens de recevoir un mail concernant la grève et cela donne cela :

Citation:
Le contre-pouvoir !!!

Ils bloquent la France, nous bloquons leur boite mail !

La manifestation électronique à laquelle nous vous avons invité à
participer
depuis hier pour soutenir la réforme des retraites et interpeller les
syndicats est une réussite.

Marc Blondel n'est pas content de votre action. Il a déclaré à l' AFP
hier
: "Depuis ce matin, Force ouvrière a un blocage de mails parce que des
gens
de l'UMP nous écrivent, en disant que nous n'y comprenons rien", a -t-il
expliqué devant quelques journalistes. Vous savez que lorsqu'on reçoit
beaucoup, beaucoup de mails, cela bloque un système. Je considère, moi,
que
ce n'est pas normal. C'est leur droit le plus absolu, mais ce n'est pas
une
façon d'ouvrir les discussions", a-t-il fait remarquer.

Aujourd'hui des millions de Français sont restés bloqués des heures dans
les
embouteillages ou dans les transports en commun, parce que des
fonctionnaires de la RATP et de la SNCF qui, rappelons le, ne sont pas
concernés par la réforme des retraites proposée par le Gouvernement, ont
décidé de poursuivre leur grève sans préavis. Ils ont pris les Français
qui
travaillent par surprise. C'est totalement scandaleux. N'oublions pas
que
c'est vous et nous qui comblons chaque année les milliards d'euros de
déficit de la SNCF.

Nous renvendiquons plus que jamais cette action légitime et salutaire.
Pour
une fois, ce sont eux qui sont bloqués et doivent supporter ces
tracasseries
insupportables qui nous empêchent de travailler normalement pour
améliorer
notre avenir personnel et collectif.

Tant que ces grèves sans préavis dureront, nous vous appelons à
poursuivre
et à relayer cette manifestation électronique en envoyant le texte
ci-dessous aux responsables syndicaux dont vous trouverez les e-mails
également ci-dessous.

Afin de démultiplier l'efficacité de cette manifestation électronique,
nous
vous demandons également d'inviter vos relations à participer à cette
manifestation en leur envoyant un copier/coller de cet e-mail ou en
utilisant le sytème de recommandation automatique qui se situe tout en
bas
de cet e-mail.

Ils ont peut-être le monopole des transports, mais ils n'ont pas le
monopole
de l'action militante et du blocage.

------------------------------------------------------------------------
----




A VOUS D'AGIR :


TEXTE A COLLER DANS LE CHAMP TEXTE DE VOTRE EMAIL :

Madame, Monsieur,

Alors que la réforme des retraites proposée par le gouvernement Raffarin
propose des solutions raisonnables et incontournables, vous avez choisi
l'épreuve de force.

Vous avez préféré jouer la politique du pire en bloquant, une fois de
plus,
le fonctionnement du pays en appelant à la grève dans les secteurs
publics.

Vous préférez maintenir un système promis à la faillite et inéquitable.

Face à la faillite des régimes de retraites, et plus particulièrement
ceux
du secteur public, quelles solutions alternatives crédibles proposez
vous ?

Vos positions sont démagogiques et corporatistes car elles ne visent
qu'à
conserver les avantages non financés de vos adhérents essentiellement
issus
du secteur public.

Avec ces grèves à répétition, vous faites payer une fois de plus les
salariés du secteur privé. Car les salariés du privé paient déjà, avec
leurs
impôts, et depuis de nombreuses années, pour combler les déficits des
régimes de retraites lourdement déficitaires du secteur public (SNCF...
et
très bientôt tous les autres).

Votre attitude est irresponsable. Dans une démocratie, ce n'est pas la
rue
qui doit gouverner. Par un usage abusif du droit de grève, vous en
pervertissez l'exercice. Vous compromettez la cohésion sociale en
défendant
le maintien d'une situation inéquitable qui a créé une véritable rupture
de
situation dans tous les domaines (temps de travail, protection,
salaires,
retraites...) entre le secteur public et le secteur privé.

C'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui de vous écrire pour vous faire
part
de mon soutien à la réforme proposée par le Gouvernement Raffarin et
vous
demander d'adopter une position plus responsable pour préparer l'avenir
de
notre pays et de nos enfants.

Bien cordialement,

------------------------------------------------------------------------
----


-----------

LISTE DES DESTINATAIRES A COLLER DANS LE CHAMP DESTINATAIRES DE VOTRE
E-MAIL
:

secgene@snes.edu; SUD-Rail@wanadoo.fr; sudrailpaca@free.fr;
g10nat@ras.eu.org; sud.education@laposte.net;
mblondel@force-ouvriere.fr;
rhoup@force-ouvriere.fr; mbiaggi@force-ouvriere.fr;
jmbilquez@force-ouvriere.fr; bdevy@force-ouvriere.fr;
jjayer@force-ouvriere.fr; jcmailly@force-ouvriere.fr;
jcmallet@force-ouvriere.fr; mmonrique@force-ouvriere.fr;
mspungier@force-ouvriere.fr; rsantune@force-ouvriere.fr;
rvalladon@force-ouvriere.fr; info@cgt.fr; cgt-com@cgt.fr; presse@cgt.fr;
scbc@cgt.fr; synd-societe@cgt.fr; environnement@cgt.fr;
territoires@cgt.fr;
act-eco@cgt.fr; eco-sociale@cgt.fr; doc@cgt.fr; jeunes@cgt.fr;
orga@cgt.fr;
form-synd@cgt.fr; polfi@cgt.fr; revendicatif@cgt.fr; formation@cgt.fr;
emploi-garanties-coll.@cgt.fr; culture@cgt.fr; travail-sante@cgt.fr;
protection-sociale@cgt.fr; compta.conf@cgt.fr; ugict@cgt.fr; ucr@cgt.fr;
ihs@cgt.fr; indecosa@cgt.fr; lepeuple@cgt.fr; webmaster@fsu.fr;
unsa@unsa.org; cnt@cnt-f.org


Allez un bon geste!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de zarkhain
zarkhain [CVols]
Alpha & Oméga
 
Avatar de zarkhain
 
Alors la je dis bravo!
super initiative contre cette sale graine de gréviste !
on ne laissera pas la population se faire prendre en otage par une bande d'extrémiste en manque de pouvoir !
Et vive la démocratie !
Lien direct vers le message - Vieux
Kaldir Chaponoir
Invité
 
Fort ca...Je me presente, Kaldir, fille de documentaliste dans un lycee de Sens. Ma mere -ainsi que les profs inscrits au SNES- ont recu cela :

Citation:

Le silence des pantoufles

est parfois plus inquiétant que les bruits de bottes !

A toi collègue non gréviste,

o Tu crois que tu passeras à travers, les réformes passent et ton quotidien ne change guère

Si tu ne veux pas voir que ton enseignement est progressivement vidé de l'intérieur, que tu seras de plus en plus amené à faire un travail d'animateur, si tu ne veux pas voir qu'il y a de moins en moins d'adultes dans ton établissement, que tu seras de plus en plus amené à faire appel au SAMU ou à la police en cas de problème, effectivement peu de choses changent

o Tu crois que tes routines quotidiennes te protègent,
Est-ce uniquement la bonne marche de la photocopieuse et du distributeur de boissons qui te préoccupent ? Crois-tu que la construction d'une nouvelle salle des profs te protégera des tendances à l'œuvre dans tous les pays industrialisés, que tu seras épargné par la privatisation alors qu'autour de toi, les services publics tombent un par un, alors qu'en Grande-Bretagne, en Suisse, en Italie et bien sûr aux Etats-Unis, la marchandisation de l'enseignement progresse à grand pas ?

o Tu es prêt à t'adapter à tout, à la flexibilité, à la privatisation, tu te dis que rien de vraiment grave ne peut t'arriver,
Pas de problème, si tu es prêt à accepter de travailler 35 heures au lycée, sur des contrats au mieux annuels, à accepter que les programmes soient concoctés au niveau " régional ", en accord avec les parents d'élèves, les politiques et le patronat local.

o Tu penses que tu es un bon prof, que tu seras toujours reconnu et que donc il ne peut rien t'arriver,
Il ne peut effectivement rien t'arriver à part que tu feras aussi le surveillant, " l'orientateur ", l'infirmier, l'assistant social, l'éducateur spécialisé pour le même salaire, voire un salaire renégocié à la baisse, si les salaires sont régionalisés et individualisés.
Il ne peut rien t'arriver jusqu'au jour où les critères changeront et que tu ne seras plus reconnu comme un " bon prof ". Alors, si les directeurs d'établissement ont le droit d'embaucher et de licencier …

o Tu penses que tout cela n'est que vaine agitation, on ne peut pas aller contre l'air du temps,
C'est au contraire maintenant ou jamais qu'il faut se battre, ce n'est pas une énième réforme dont il s'agit mais de la liquidation DEFINITIVE du service public et de la protection sociale.

o Tu crois qu'on a que ce qu'on mérite, qu'il fallait voter autrement,

Ce n'est pas seulement pour sa grossièreté envers les profs qu'Allegre a suscité un mouvement de mécontentement. La régionalisation était déjà dans les cartons de la gauche ainsi que l'ouverture du marché de l'Education au secteur privé. Et la réforme Lang des universités qui supprime le DEUG a-t-elle été démentie par la droite ?

o Tu crois qu'il y en aura toujours d'autres qui feront grève à ta place, que ton syndicat s'occupe de tout et qu'il n'y a qu'à cotiser pour avoir la paix

Ça eu marché. En 95, il avait quand même fallu deux mois de grève du secteur public pour éloigner le danger. Aujourd'hui, il faut à nouveau s'opposer à cette volonté destructrice. Il est possible de gagner si nous sommes unis et déterminés. Il est possible aussi de subir une défaite historique. Seule une forte mobilisation peut être à la hauteur de l'enjeu.

o De toute façon, on en a vu d'autres et on en verra d'autres
On n'en a pas vu " d'autres " de cette taille : à travers la régionalisation, c'est l'unité du service public qui est en danger ; à travers la réforme des retraites, c'est la notion même de solidarité qui est visée. Le but avoué est de remplacer progressivement la protection sociale par des mécanismes d'assurance privée et le service public par un service privé.

o Tu penses qu'il est plus important de faire cours, il y a le programme de terminale à finir.

On ne fera donc rien tant qu'il y aura des terminales ? Les élèves des générations à venir ne sont-ils pas en danger si le service public est ainsi affaibli ? A moins que tu ne sois d'accord avec l'OCDE, qui indiquait en 1996 que " les pouvoirs publics " n'auront plus qu'à " assurer l'accès à l'apprentissage de ceux qui ne constitueront jamais un marché rentable et dont l'exclusion de la société en général s'accentuera à mesure que d'autres vont continuer de progresser. "
L'OCDE, est un organisme de réflexion et de prospective émanent des 25 pays les plus riches

o Tu as eu tellement de mal à entrer dans l'Education Nationale, tu veux en profiter, tu ne veux pas croire que ce soit déjà fini
Pendant que tu bosses, d'autres réfléchissent à l'avenir de l'éducation. Déjà l'OCDE écrivait en 96 : " Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement. " (Centre de développement de l'OCDE, cahier de politique économique n°13-1996)

o Tu n'y comprends rien et tu n'as pas envie de comprendre
S'informer fatigue. Mais toi aussi, tu est un citoyen comme les autres qui pèse sur les choix de société.

o Tu as ta piscine à finir

o Tu n'as jamais fait grève et tu penses être récupéré par les rouges

Si tu penses que défendre le service public et la notion de solidarité sont des lubies de révolutionnaires et des prémisses du grand soir, alors oui, préserve-toi !


IL FAUDRA BIEN SORTIR LA TETE DU CASIER UN JOUR



L. DELCHET
Joli, non?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de zarkhain
zarkhain [CVols]
Alpha & Oméga
 
Avatar de zarkhain
 
non
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Citation:
Les fonctionnaire ne se battent pas pour préservé les services, ils se battent pour préserver leurs conditions de travail privilégié
Si tu es encore capable de croire ça... Hélas...
Je ne sais pas pour les autres et j'éviterai d'être aussi péremptoire que toi, mais en ce qui me concerne je ne me bats certainement pas pour cela, comme tous mes collègues d'ailleurs.

Citation:
Alors ici on n'est pas du tout mais alors pas du tout d'accord. Un employé compétant qui désire plus va avoir plus. Les patron cherche avant tout a faire de l'argent, mais cette notion n'implique pas un refus systématique de rémunérer les employé compétant bien au contraire. Un patron aura tout intéret a conserver un employé productif et a satisfaire ses demandes dans la mesure ou celles-ci sont résonables. Par expérience je peux te dire que les bon employé sont rare et qu'on fait un effort particulier pour les conserver.
Pour des emplois très qualifiés, probablement. Encore que je doute. Mais bon là ça reste subjectif (je ne peux me fier que sur mon entourage qui travaille dans le privé de ce point de vue là, ce qui est très subjectif. Néanmoins si tu as des chiffres ou des statistiques, je reste preneur).

Hélas ce n'est pas la majorité contrairement à ce qu'on pourrait croire, et pour les autres, c'est faux.
Or c'est justement ces autres là qui ont besoin d'avoir plus de droits, car ils sont en situation précaires dans tous les domaines (je pense notamment aux jeunes entrant sur le marché de l'emploi via l'intérim).

Citation:
Ce qui est le plus nuisible pour la société, c'est justement les assurance de sécurité d'emploi malgré de mauvaise performance et surtout les grilles salariale qui attribue un salaire donné à un poste donné. Ce type de réglementation détruit toute motivation à exceller et fait stagner la société. On encourage le comportement de "rentier" pour qui la seul chose d'important deviens de ne pas commettre une faute grave pour être renvoyé.
Je suis juste d'accord avec toi sur ce que ça sous tend, à savoir que la sécurité de l'emploi est trop garantie pour les fonctionnaires, même si ils sont incompétents.
Ca c'est stupide, je suis d'accord.
Mais ça ne veut pas dire que c'est mauvais dans tous les cas. Et encore une fois tu bases ton argumentations sur une idée fausse du gouvernement, à savoir "l'Etat doit offrir des services obligatoirement". Les fonctionnaires savent que si ces services ne sont pas remplis, l'Etat essayera de les supprimer, donc ils doivent être compétents.

De plus certains services deviennent encore plus catastrophiques quand ils sont donnés au privé. Regarde le système de soin de la Grande Bretagne par exemple, réservé au riche. Ou l'état de leur rails.

Il est donc totalement faux de dire que la concurrence amène forcément du bien.

Larmes : tu parles hélas d'un monde que je rejette personnellement, à savoir celui basé sur la concurence et l'argent. Ce que tu décris n'est que le résultat de plusieurs décenies de glissement vers le capitalisme sauvage.

Pour moi, il faut tenter par tout les moyens de contrôler ça.
Alors ce que tu écris deviendra caduque, et on pourra peut-etre enfin penser aux personnes.

Mais là y a du boulot. Et si on n'essaie pas aujourd'hui de faire comprendre cela, on vivra demain comme en Grande Bretagne. Je refuse absolument d'envisager cette hypothèse...

Citation:
parce qu'il y a un si, celles ci ne servaient pas actuellement à couvrir le déficit chronique de la caisse coté public...
Tu mélanges tout je crois. Dans ce déficit il y a aussi celui de la Sécu par exemple, dont tu bénéficies également.

Citation:
Dernier point, les jours de grèves non payés, c'est très souvent de la science fiction. En effet, la première revendication des syndicats pour la reprise du travail dans la quasi majorité des conflits, c'est... de se faire payer les jours de grève
Tu généralises à tort.

Va donc dire ça aux surveillants de mon collège qui ont perdu presque un mois de paye parce qu'ils ont fait grève pour leurs emplois pendant plusieurs jours.
Plusieurs jours = 1 mois de salaire en moins ?
Bah oui, si tu fais grève le vendredi, on t'enlève aussi la paye du samedi et du dimanche...

Et si tu n'es pas convaincue, je te ferais une photocopie de mon prochain bulletin.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de bowakawa
bowakawa
Alpha & Oméga
 
Avatar de bowakawa
 
Citation:
Provient du message de Thanak
Les fonctionnaire ne se battent pas pour préservé les services, ils se battent pour préserver leurs conditions de travail privilégié
Mais bien sûr... si c'est vraiment ce que tu penses pourquoi tu ne passes pas les concours pour devenir fonctionnaire ?

Et arrêter avec vos retraites, il n'y a pas que les retraites qui sont en jeu, il y a aussi tout le sytème de l'éducation nationale et notamment le statut des universités! D'ailleurs plusieurs universités en France sont en grève et les locaux sont occupés par les personnels iatos, les enseignants et les étudiants.


C'est maintenant qu'il faut se mobiliser, et montrer au gouvernement et au MEDEF (car c'est le MEDEF qui est derrière la réforme des retraites) que l'on tient aux acquis sociaux pour lesquels les générations précédentes ont obtenu très difficilement. Parce que pour le moment ils s'en prennent au public mais si la réforme passe dans sa forme actuelle, la réforme des retraites dans le secteur privé sera bien plus dure et il sera trop tard pour vous réveiller.

Et après les retraites ça sera quoi à votre avis? le déficit de la sécurité sociale ça ne vous dit rien?
Si l'on suit le raisonnement actuel du gouvernement on obtient que :
plus on vieillit plus on est susceptible de tomber malade et avec la population vieillissante le déficit de la sécu n'est pas près d'être comblé. Le système est en train de se casser la figure et si l'on ne réagit pas l'économie du pays va se retrouver entrainé dans cette chute. Il faut donc qu'en 2025 il n'y ait plus de Sécurité Sociale, les salariés devront souscrire à des assurances privés.

Il faut comprendre que c'est tout le système social français qui est remis en cause par le gouvernement français.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > la greve générale
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h41.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite