JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 237 (sites) | 399 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Une réforme de l'éducation qui ne ferait pas de mal RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Ariendell
Ariendell
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ariendell
 
Tu n'as pas de chance nefer-mâat, la maîtresse de ma fille est rarement en grève (une fois cette année il me semble, plus deux absences pour cause de maladie). Et demain, une seule maîtresse est absente de l'école (soit, c'est une maternelle ...). Par contre, pas de cantine pour cause de grève ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de nefer-mâat
nefer-mâat
Reine
 
Avatar de nefer-mâat
 
moi, j'ai arréter de compter les jours de greves a partir de 5e, au mois de fevrier.
__________________
ben oui...... c'est comme ça.....
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
Citation:
Provient du message de Foerdom-ex Demiosien

Juste pour info, tu as fait quoi comme fac pour parler de dahut et de bartavelle ? *intrigué*

Edit : j'avais oublié le /agree Momo le Morbac
Anglais. Dans la même année, le même prof nous a collé un -1 (version) car on avait traduit par "Ils s'en allaient vers l'horizon" au lieu de SA traduction "Ils partaient vers l'horizon". Sisi.
Un autre prof (vieil anglais et informatique) a passé le premier cours à nous expliquer comment tenir une souris et insérer une disquette Et le deuxième, il nous a sorti que, par exemple dans les propriétés de l'affichage, si on change quoi que ce soit et qu'on clique sur "annuler" ca le prend quand même en compte. Véridique.

Encore anecdote, c'est le même prof de version qui m'a collé un 7 en version à un partiel, alors que j'étais la meilleure du groupe. J'ai fait appel et j'ai eu 16. Co***** de prof. saleté de Grande Gueule de Lil'.

Citation:
Corwin
Il ne faut pas fermer les tirets avant un point.
En Français oui ... je suis trop habituée à l'anglais

Pour en revenir plus au sujet, je sais que personnellement, mon orthographe je la dois aux nombreux bouquins que j'ai lus depuis que je sais lire. Et la génération actuelle (généralisation inside) ne lit plus assez

*edit* à mon humble avis, la culture générale ne s'acquiert qu'en infime partie pendant les études, et en très grande partie par les lectures / loisirs / autres qu'on a à côté. Ne pas rejeter la faute sur le système scolaire si on a une mauvaise culture générale, svp. C'est notre faute personnelle si elle est mauvaise (oui ptet bien aussi aux parents qui ne nous intéressent pas à ce qu'il faudrait ou sont trop laxistes ? )

Enfin, j'estime que la culture générale, on l'acquiert tout seul... par exemple, je suis mais alors nullissime en histoire (6 de moyenne à peu près tout le temps sauf en 4ème merci la prof merveilleuse qui nous y a intéressés), parce que je n'aime pas ça et que je ne lis rien la dessus, ca me gonfle. Par contre l'histoire anglaise ...
Alors que je m'intéresse fortement aux mythologies et qu'à force de lire la dessus j'en connais un rayon. Ben oui ca fait partie de la CG..
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le Saint
Le Saint
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le Saint
 
Re: Re: Interdire la télé
Citation:
Provient du message de Dreadskulo
Interdisons egalement les livres autres que les manuels scolaires ....... ils pervertissent l esprit et detournent les gens de ce qui est vraiment essentiel : etre productif

Les pires pour moi etant ces recueils de cretinerie que sont les bandes dessinees .......... ne les voyez vous pas ces jeunes assis tels des mendiants dans les rayons des grandes boutiques parisiennes et devorant litterralement des yeux la source de l inculture ??

Un bon bucher sera du plus bel effet et liberera notre esprit
Ton ironie est un peu décevante, tu nous a habitué à mieux.

Mais le plus saisissant c'est que derrière ton ironie, te voila défenseur des merveilleuse émissions télévisuelles tellement enrichissante et originale que sont Le Loft, Star Academie, le Maillon Faible, etc ...
Car c'est bien sûr de cela que parlait Barbarella en soulignant l'aspect abrutissant de la télé, n'est ce pas ?
Mais le fait que tu défendes ces émissions abrutissantes et donc que tu te doives certainement de les regarder, explique bien des choses quant à la pertinence de bon nombre de tes interventions.
Lien direct vers le message - Vieux
12001818
Roi
 
Re: Re: Re: Interdire la télé
Citation:
Provient du message de Le Saint
Ton ironie est un peu décevante, tu nous a habitué à mieux.

Car c'est bien sûr de cela que parlait Barbarella en soulignant l'aspect abrutissant de la télé, n'est ce pas ?
.
Oui.

Bon aller on se contentera de faire sauter TF1 ET M6
Y a pas un Corse pour nous aider la?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
Et la génération actuelle (généralisation inside) ne lit plus assez
Tsk tsk... publicité mensongère. Il n'y a aucune généralisation inside. On dispose d'assez de chiffres pour le prouver.

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Foehn
Foehn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Foehn
 
Ré-apprenons à la jeune génération les seules vraies valeurs : les 3 B...

Oué oué, je sors, j'ai compris

Quand je repense à mes jeunes années, avoir la télé à la maison ne m'a jamais empêché de lire pas mal... et de jouer aux légos Après, une fois au lycée, plus le choix, internat dans un lycée un peu particulier, l'accès à la télé était très rare Et maintenant je m'en passe très bien d'ailleurs (faut juste que je trouve à squatter régulièrement pour zyeuter les matchs de rugby, mais ça, c'est un autre débat ).

Mais je pense que la télé, utilisée à bon escient, reste un bon moyen de détente (à dose limitée) et de culture générale (certaines émissions de vulgarisation scientifique à destination du jeune public, des documentaires...)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Keldhra
Keldhra
Alpha & Oméga
 
Avatar de Keldhra
 
Je viens de tomber sur le sujet et j'aurais une ou deux remarques à faire en passant.
On parle beaucoup de l'école "d'avant" et de l'école de "maintenant" comme si elles étaient des opposés complets et irréductibles, les choses et les temps ont changé mais un principe au moins reste le même "transmettre". Mais transmettre quoi?
A cette question on peut répondre tout et rien et c'est peut-être là le principal problème. Les professeurs doivent apprendre aux élèves le respect de soi, de l'autre, du savoir, la tolérance, l'esprit d'équipe, d'entraide, l'assiduité, la ponctualité, ils doivent apprendre aux élèves comment apprendre, pourquoi apprendre et le plaisir d'apprendre. Comment faire tout cela ?
En étant de bons profs...
Les professeurs doivent aussi être à l'école de l'école en même temps que leurs élèves, se remettre en cause, chercher à écouter chaque élève, montrer un exemple de savoir (mais qui peut se prétendre omniscient même dans son domaine de prédilection), être ouverts aux propositions des élèves tout en maintenant un programme et un "niveau" scolaire adéquat dont ils sont les seuls garants...
L'école de "maintenant" cherche toujours à transmettre mais ne sais plus quoi transmettre et assez fréquemment à qui transmettre. Car peu d'élèves sont au rendez-vous.
J'ai remarqué que la plupart de nos chères têtes blondes justifiaient leur glandouille par une simple phrase "Je vais déjà en cours..." comme si c'était un effort sur-humain.
Pour eux un bon prof c'est quelqu'un qui fait comprendre, qui "transmet" (correctement?) du premier coup, sans avoir besoin de réviser le soir, ni de faire des exercices, car en sortant de la classe on a déjà "tout compris" et en plus on ne s'est pas ennuyé car ce prof là il est "super cool".
Et dans une certaine mesure les attentes de ces élèves sont les mêmes que les directives et les attentes de l'éducation nationale et de ses réformes.


BISOUS
PS: je sais qu'il existe certains profs "magiques" dont on se souvient longtemps qui sont capables de cet exploit mais doit-on dire de ceux qui n'y arrivent pas qu'ils sont de mauvais profs pour autant ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lancy :/
Lancy :/
Bagnard
 
Avatar de Lancy :/
 
Ca a peut etre été dit, je sais pas j'ai pas tout lu :

"Si les parents arrêtaient de toujours se décharger de leurs responsabilités, et arrêtaient de tout foutre sur le dos de l'école ça irait vachement mieux"

Je me souviens, étant petit, quand je rentrait, c'tait les devoirs avant tout, mon beau-père (dieu sait si je peux le détester, mais ça, toujours je l'en remercierai) me faisait réciter mes leçons, corrigeait mes devoirs sans VRAIMENT corriger, juste en me disant le nombre de fautes ... et c'tait à moi de trouver les fautes, ce qui faisait fonctionner les méninges ! ... Et interdiction de regarder la télé ou d'aller jouer dans la rue si j'avais pas finis, autant dire que je mettais parfois le turbo !!!

Et non, maintenant, les parents pleignent ces pauvres enfants qui ont trop de travail (n'importe quoi, on fout plus rien en rentrant chez soi de nos jours), quand un prof punis un élève, c'est limite si les parents vont pas frapper le prof, etc ...

Alors, je tiens pas à défendre les profs à tout prix, mais tout leur mettre sur le dos, ce serait trop facile !

Dire que quand j'étais punis par un prof, j'avais le double à faire en rentrant (alors les "tu m'écriras 100 fois je ne dois pas lancer des crayes (pas sur de l'ortho lol) sur la tête de tes camarades, à copier 200 fois, croyez moi, ça vous forge un homme ! Enfin, faut dire ce qui est, j'ai été un emmerdeur finit avec les profs et ce jusqu'à la fin, mais au moins chuis pas devenu un sale con, enfin je crois)

Y a plus de jeunesse ? Non, y a plus de parents ! Oui !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le Saint
Le Saint
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le Saint
 
Citation:
Provient du message de KINDER
... croyez moi, ça vous forge un homme ! ...
Mais LOL !

Ca t'a forgé quoi ?

*cherche ...*

T'as pas copié assez de ligne, c'est clair
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de mobidique
mobidique
Alpha & Oméga
 
Avatar de mobidique
 
Citation:
Provient du message de vabroi
Hulla Mobidique, loin de moi était l'envie de mettre quelqu'un autant en colère (car pour que tu uses de ce langage, j'ai du sacrément te démonter les nerfs). Dès lors pardon.
Pas de mal, j'étais pas agacé
Citation:
Provient du message de vabroi
Sincèrement, si tu désire le programme que j'enseigne en licence, maitrise et IUP pour comparé avec celui qu'avaient reçus mes propres profs, tu risques pas mal de déconvenues. Les sciences ont évoluées, et cette évolution se traduit inéluctablement graduellement dans l'enseignement.
J'avais plutôt en tête les programmes menant jusqu'au bac, mais bon ceci dit une baisse de niveau au bac devrait impliquer mécaniquement une baisse de niveau au delà du bac. Par ailleurs, ce qui avait été pointé avant moi dans le fil c'était cette volonté de 80% d'une classe d'age au bac obtenue par une diminution des programmes.
La science a évoluée ? Gaspation j'aurais donc loupé un épisode ? Voyons voir ... Lire et écrire remonte aux sumériens je crois, les mathématiques de bases sont grecques et arabes pour l'essentiel, les mathématiques plus modernes celles que l'ont fait au bac remontent elles au 17-18è siècle, les sciences naturelles et physiques que l'on apprend jusqu'au bac reposent en grande partie sur des connaissances accumulées entre les grecs et ces mêmes 17-18è, la philosophie même combat, et coté littérature on étudie essentiellement les vielles badernes, proust, zola and co alors qu'on pourrait faire lire avec délectation du Pennac par exemple. Au delà du bac on remonte le temps effectivement et à Bac+5 et durant un doctorat on est confronté a des publications datées d'hier à quelques dizaine d'années. Mais ... mais ... personnellement durant ma thèse j'ai été amené à demander un article du 18è siècle, l'article original du révérend Bayes, auteur du théorème (?) de Bayes concernant les probabilités conditionnelle. Mais ... a ma connaissance, calculer un lagrangien, inverser une matrice, réaliser une système d'équations différentielles, équations aux dérivées partielles, toute les opérations mathématiques qui sont le lot quotidien de l'ingénieur et de nombreux chercheurs dans divers domaines tant il est vrai que les mathématiques sont utilisées PARTOUT, toutes ces opérations ne s'appuient pas sur des découvertes d'hier mais sur des évolutions des siècles passés et je compte pas le 20ième, la relativité mise à part. En sciences naturelle quelle évolution à eu lieu durant le 20ième siècle La génétique ? Mendel c'est quelle époque ? Quand a t-on découvert le gène ? Naaaaaaaaaaan ... soyons sérieux, même la pile a combustible dont on nous rabat les oreilles au titre de système de production d'énergie du futur, existe dans son principe depuis plus d'un siècle. Nous vivons une époque d'évolution technologique mais en aucun cas une époque d'évolution scientifique, c'est du positivisme pur beurre que de croire que la science a évolué. Alors demain si tu vas emmerder un papy en lui demandant de te pondre un programme en C, heu oui sûrement il va avoir un pb. Ce qui, pour revenir à ta remarque, souligne de manière légitime qu'il convient 1°) de savoir de quoi on parle, de quel niveau d'étude, 2°) de comparer ce qui est comparable. Or donc le bac étant une institution depuis un siècle il me semble raisonnable de le prendre comme étalon. Pour ce qui est d'au delà du bac, je me demande bien quel serait le résultat de l'expérience que je suggérai sur un sujet de biologie pur beurre par exemple, où même de math d'ailleurs ...
Citation:
Provient du message de vabroi
tu parles bien d'aujourd'hui ? juste pour être bien sûr que ma suite puisse être valable

D'où sans aucun doute ma propre situation = de père ouvrier, de mère femme de ménage, enseignant chercheur. Mais pas un génie..
Oui, oui aujourd'hui ... Alors OK. Premier point, tu n'es pas un génie. Je te laisse la responsabilité de cette assertion . Mais on notera quand même que le QI moyen d'un individu ayant fait des études supérieur est de l'ordre de 130, où plutôt, puisque j'ai l'info dans ce sens, un QI de 130 correspond en général à celui d'un individu ayant fait des études supérieures, ayant la capacité de faire études supérieurs. Environ 3% de la population a un QI supérieur à 130 et pour rentrer dans le cercle très fermé de l'association MENSA il faut avoir plus de 132 de QI. Bon, parenthèse sur le QI, alors oui certes on ne cesse de se demander ce qu'il mesure mais le fait est qu'il mesure bien kkchose, un truc, et que dans le même temps on observe tout de même une corrélation entre d'une part les résultats de ces tests de QI et ce que le commun des mortels accepte de considérer comme des gens intelligents. Pour finir le sujet, a 130 de QI on est pas un surdoué, à 18 mois on pose pas des questions sur la mort ou sur "qu'est-ce qu'y a après les étoiles?" non plus que "c'est grand comment la galaxie ?". C'est un individu normalement intégré dans la société. Je le laisse donc la responsabilité de ton assertion mais d'un autre coté, bien que n'étant pas un génie, faudra bien admettre à un moment ou à un autre que dans une certaine mesure tu fais partie d'une certaine élite de la société, y a tout de même que 3000 à 4000 thésard diplômés par an, y a pas de quoi s'en glorifier et c'est pas parce qu'on ne fait pas un thèse qu'on est un abruti, mais quelque part il faut le savoir, le reconnaitre et l'assumer. (Suite en MP pour une anecdote personnelle afin de ne pas trop m'écarter du sujet ... ). Or donc, pas en génie peut être mais incontestablement quelqu'un qui avait les capacité de faire une thèse, c'est toit qui l'a faite et personne d'autre.
Citation:
Provient du message de vabroi
Bah non .. Juste des parents qui ont sut me faire répéter mes lecons.
Tu vois, c'est un peu le sens global de mon premier post.
Je ne parlais pas de soutien parental jusqu'au doctorat. Mais par contre, je penses sincèrement que tout à chacun est apte à faire lire son môme, le faire écrire, et suivre ses premières années (puisqu'une partie du thread parlait de cet intervalle).
Il ne me semble pas nécessaire, pour faire cet effort là, de posséder bac+45, gagner 15k € mois, ou s'appeler de la truc muche.
Je penses juste que c'est une question de choix, de volonté, de priorités qui résultent en sacrifices divers et ponctuels.
Lire écrire et suivre les première années ... Orphelin de père (cadre), ma mère, certificat d'étude en poche, employée de banque à mi-temps de son état, m'a effectivement suivi aussi longtemps qu'elle a pu, mais pour certaines matières, les maths en particulier, ben elle a lâché vers la 3ième, 4ième. Un prof de collège ou de lycée à un niveau licence ou maitrise je crois ... Mon petit doigt me dis que celui là sera plus a même de suivre son enfant au delà de la 3ième-4ième. Un père ingénieur pourra l'accompagner jusqu'au delà du bac. Sans compter que financièrement celui là pourra tout à la fois lui payer des heures de cours privées si nécessaite, voir de le placer dans un établissement privé si les établissements publics auquel il serait affecté sont mauvais (et ça existe) ... Un père médecin serat-il incapable d'aider sa progéniture à exercer le même beau métier que lui même. "Ta fille a tenté le concourssss de l'IUFM ? 'tin pourquoi tu me l'as pas dit, elle l'aurait eut!" disait une femme à ma belle mère. Le cadre haut niveau n'a pas le temps de suivre la scolarité de son enfant, qu'à cela ne tienne. Il peut lui payer les meilleurs profs dans les meilleurs établissements, l'envoyer dans les meilleurs écoles (de commerce bien sûr) en France, dans un pays anglo-saxon ou dans n'importe quel pays étranger mais en plus ... "Dans mon école y a un gars qui vient un porshe, il en fout pas une c'est un branleur, il a des notes de merde ... A la fin de l'année son père va voir le directeur de l'école, il fait un petit chèque et le branleur passe en année supérieure" me témoignait un copain il y a quelques années... Non seulement ça mais en plus, ce même cadre haut niveau voir directeur/gérant d'entreprise va pouvoir obtenir facilement un stage pour son fiston/sa fifille et pis tant qu'à faire un job à responsabilité derrière ... Loin de moi l'idée de dire que les individus ainsi promus ne possèdent aucune qualité et ne travaillent pas. Mais l'ensemble du procédé me laisse dubitatif quand à l'idéal méritocratique des sociétés démocratiques modernes ... HA mais j'ai parlé des nantis, têtes de turc habituelles des gauchiste anarcho-syndicalistes ... Incontestablement l'enseignant le chercheur le fonctionnaire a une connaissance de son milieu qui lui permet de savoir comment devenir enseignant/chercheur/fonctionnaire en mettant le maximum de chance de son coté, il sait décrypter les informations est rompu au langage et au dédales administratifs des grades des formation des concours, et s'il ne sait pas, il sait comment savoir ou bien il sait à qui demander.

Ha tiens pendant que j'y pense un de mes sujet préférés pendant qu'on y est ... Le recrutement dans les instituts de recherche et dans l'éducation nationale au niveau enseignant chercheur, Maitre de conférence Universitaire. Jamais entendu parler des postes fléchés ? Alors, pour ceux-ce qui savent pas ... Ce sont des postes ouverts à un concour pour lesquels les candidats qui seront retenus sont déjà connus, quand ce n'est pas ce candidat pré-désigné qui est lui même l'auteur du descriptif de poste (c'est du vécu). C'est à dire que le concours a bien lieu que les examens des dossiers sont effectifs que les entretiens avec les candidats sont réels mais que parmi les candidats il y a un pélos qui est le candidats local, en général un thésard qui vient de finir sa thèse dans le labo, dont les probabilité d'être recruté indépendemment de tout autre critère sont supérieur à 95%, je laisse 5% de doute pour les cas où les examinateurs "Ne font pas de sentiments" ... ... Encore une anecdote ? Une copine enceinte de 8 mois à Paris, appelle un chercheur pour un poste à Bordeaux ... Blablablabla, c'est quoi le post quels sont les moyens blablablabla ... La copine finit par demander : "Le poste est fléché ?
- HA mais mademoiselle, ça ne se passe pas comme ça ici, c'est l'éducation nationale tout de même BLABLABLA, c'est le CNRS BLABLALBALBLABLA
- Je suis enceinte de 8 mois et il est hors de question que je prenne un risque pour mon enfant pour un poste fléché.
- ... *blanc assez long* ... On a un candidat local."

Or donc on voit bien là que non seulement le concept de méritocratie est largement une rigolade mais en plus que celui d'égalité est largement bafoué. (Ha mais oui mais merdre chuis con moi aussi ... C'est "les individus naissent libre et égaux en droit", c'est à dire qu regard de la loi
- Parce qu'on est égaux au regard de la loi ?
- ... OK ça va hein ... )
Citation:
Provient du message de vabroi
Ici j'avoue avoir bien du mal à comprendre la place de cet exemple. Dès lors je risque le contre-sens, mais ma réaction fut de me demander si il fallait dès lors à tous les parents 'brider' le passage de leurs connaissances vers leur progéniture, histoire de laisser à ces cas plutôt particuliers, une chance...

Personnellement, ma réponse serait : même pas en rêves !.
Plus globalement cela pose la question de la légitimité de faire tout son possible en tant que parent pour aider ses enfants, et évidemment, c'est complétement, définitivement, incontestablement légitime d'aider ses enfants. En revanche il me semble beaucoup moins raisonable d'une part de qualifier d'aubaine une baisse monumentale du niveau scolaire au titre que dés lors tes enfants "borgnes" seraient rois parmi les aveugles et d'autre part de souhaiter un système dans lequel "Un gamin est ce que ses parents en font. A vous de faire les sacrifices nécessaires". Un système dans lequel donc, C'est la naissance de l'enfant dans un famille donnée à un endroit donné qui determinerais largement sons avenir. Né dans une famille pauvre dans une contrée pourrie (délocalisation) : PAS DE BOL! Né dans une famille riche dans une contrée riche : BINGO ! Autrement il serait insuportable qu'à l'inégalité liée à la naissance comme cela existe actuellement (cf. plus haut) s'ajoute une inégalité du système éducatif.
Citation:
Provient du message de vabroi
Autant sur le côté égalitaire, je vois bien ce que tu veux dire, et comment ne pas être d'accord avec une telle vérité... Autant sur le côté liberté, alors là pas du tout !!
Liberté et égalité sont deux concepts en opposition. Augmenter l'une revient à diminuer l'autre. Souhaiter une égalité absolue entre les individus reviendrait surement à enlever les enfant aux familles à la naissance et à les élever et les éduquer dans une stricte égalité des moyens. Souhaiter une liberté absolue reviens à démanteler toute intervention de l'état dans le domaine de l'éducation et de laisser la libre entreprise prendre la place. Chacun alors peut librement faire le choix de la nature de l'éducation qu'il souhaite voir donner à son enfant (Oh merveille !) compte tenu des contraintes qui lui sont propres, en particulier financière (gasp ). Beaucoup de débat se résume finalement à cette opposition, qui est également la même que la bataille de l'inné et de l'acquis.
Citation:
Provient du message de vabroi
Tu peux m'expliquer tout ce que ton baratin vient faire en réponse à mon post dis ? (notamment, ce qui m'évitera d'y revenir à la fin, tout ton laïus sur l'hérédité, les pays anglo-saxons etc [dernier paragraphe]. Comment as tu pu interpréter mon "ce qu'ils en font" par une idée de procréation, de génétique ??? J'hallucine ou le débat se situe sur l'éducation ??? Sur l'acquis ! Où vois tu une référence à l'inné toi dans mes phrases ?? Et à la liberté ??? )
Pour la liberté cf. ci dessus. Pour ce qui est de l'hérédité, et bien dans une certaine mesure cf. ci dessus également. En effet les tenants de la liberté sont également les tenants de l'inné, autrement dit "Si je suis là où je suis, c'est parce que je le mérite". Si je suis né dans une famille d'entrepreneurs, que j'ai fait des études que j'ai une bonne éducation, que j'ai un bon job, que j'ai un bon salaire, c'est normal. A coté le bouseux, il est né dans une famille pauvre il a un boulot à la con, un salaire de merde, c'est normal aussi. Au final il n'a que ce qu'il mérite. Il y a derrière cela la croyance dans le caractère inné de la réussite, et passer d'un caractère inné à la coyance en une hérédité il n'y a qu'un pas. Comment crois tu que le fils de Bernard Arnault te considérerais si tu rentrais dans l'une de ses entreprises. En surface nikel, en profondeur, t'es qu'un pauvre con d'ouvrier. Plus fort ! Servier, laboratoire pharmaceutique, fait une enquète sur toi avant de t'embaucher. Famille ami relation activité politique. T'as pas la bonne origine sociale, pas la bonne façon de penser, pas le bon passé ? bye bye ... Je ne parlais donc pas d'hérédité à proprement parler, au sens génétique du mot, mais en terme de croyance.
Citation:
Provient du message de vabroi
Et bien il faut bien se l'avouer, les guignols font de plus en plus dans le lieu commun ...
Bah oui les 'pauvres' ont toujours beaucoup travaillé, pour pas grand chose et longtemps. Truisme
Oui les guignols ... et non, truisme ou pas, je ne m'y résoud pas.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
Jolie tartinamob !!

Question : c'est quoi un boulot fleché ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shay Le Saligo [ZT]
Shay Le Saligo [ZT]
Bagnard
 
Avatar de Shay Le Saligo [ZT]
 
Re: Une réforme de l'éducation qui ne ferait pas de mal
Citation:
Provient du message de Grenouillebleue
Je vous livre ici les conclusions d'une discussion passionnante avec mon père, professeur de français et directeur d'établissement depuis peu, concernant le niveau des élèves entrant en 6e et les problèmes qui en découlent.

Selon les statistiques de son collège (le plus grand de Grenoble, donc des statistiques que j'espère fiable et probablement extensible à un plus grand nombre), un peu plus de 50% des élèves entrant en 6e ont des problèmes de compréhension en lecture, quand ils ne sont pas tout simplement analphabètes. Près de 50% des élèves a des problèmes de compréhension en arithmétique simple (que signifie "multiplier" ? certains apprennent par coeur les tables de multiplication sous la pression parentale... mais sans comprendre les mécanismes qui les sous-tendent).

Ces élèves, arrivés en 6e, comment peuvent-ils suivre le rythme ? On peut apprécier la physique mais, si on n'arrive pas à étudier un énoncé ou résoudre des calculs simples, la frustration s'installera. On peut adorer l'histoire ou la géographie, mais passer deux heures sur chaque phrase de notre livre n'incite pas à approfondir les choses. Il y a même le cas de gens très matheux qui ont des problèmes en maths car ils ne comprennent pas les énoncés.

Bref, beaucoup de personnes se retrouvent en échec scolaire, non parce qu'ils ne sont pas doués ou intéressés par les matières enseignées au collège, mais simplement parce que les fondations de leur enseignement n'ont pas été acquises.

La discussion que nous avions portait sur la nécessité de réformer totalement, non le collège (du moins pas tout de suite), mais le primaire. Les cours de géographie, histoire, etc... qu'on a en CE2,CM1... sont certainement intéressants, mais ils ne répondent pas à la vocation de cet enseignement, qui devrait être de préparer le futur élève à la suite.

L'accent des cours au primaire devrait donc s'axer principalement sur tout ce qui servira *obligatoirement* à l'élève dans sa vie, quel que soit son métier: lire, écrire, compter. Le primaire devrait ensuite être sanctionné par un examen (le certificat d'études, supprimé voici des années) qui se contente de vérifier si la personne a acquis le bagage nécessaire pour rentrer en 6e.

L'avantage est d'ailleurs double, car celui qui échoue à cet examen peut redoubler une classe dans laquelle on répond à son problème, à savoir où l'on continue à lui enseigner la lecture, l'écriture, le calcul. Alors que redoubler une classe au collège actuellement n'est que de peu d'utilité pour ce genre d'élèves (50% en 6e, donc, si vous avez suivi) qui ont des difficultés en lecture/calcul.

Bref... qu'en pensez-vous ?

Simple, les 3 ministeres les plus durs a tenir sont : Interieur, Santé, Education

Une reforme de l'education dis tu ? lol , oui sans doute on en a besoin depuis 10 ans
Malheureuseument des qu'on touche a quelque chose chez les fonctionnaires ils se mettent en greve

Quel est belle la France, on reagit avec des greve general ( J'en veux pour preuve celle de ya 1 ou 2 jour a Paris ... )


Evidement qu'il faut reformer l'education, c'est Ultra prioritaire, malheureuseument, les ministres ne veulent pas se voir prendre dans la tete une greve massive ....

Alors mesdames et messieux les professeurs ... avant de demander des efforts supplementaires dans votre domaines, il faudrait aussi qu'il y ai un peu de bon vouloir de votre coté ....
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
Kelem Khâl La'Ri
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
 
Citation:
toutes ces opérations ne s'appuient pas sur des découvertes d'hier mais sur des évolutions des siècles passés et je compte pas le 20ième, la relativité mise à part. En sciences naturelle quelle évolution à eu lieu durant le 20ième siècle La génétique ? Mendel c'est quelle époque ? Quand a t-on découvert le gène ? Naaaaaaaaaaan ... soyons sérieux, même la pile a combustible dont on nous rabat les oreilles au titre de système de production d'énergie du futur, existe dans son principe depuis plus d'un siècle. Nous vivons une époque d'évolution technologique mais en aucun cas une époque d'évolution scientifique, c'est du positivisme pur beurre que de croire que la science a évolué.
Hmmm... je viens juste de débouler sur ce fil, et je ne suis pas d'accord sur ce point ... en probabilité, le premier nom qui me passe par la tête est Markov, avec ses chaînes et ses HMM, quelle date ? 1914 si je ne me plante pas pour les premières descriptions... Et il me semble qu'actuellement c'est un domaine d'étude TRES important en proba...

En bio ? L'ADN, je dirais 1953 par Watson et Crick (Nobel en 1962, IIRC), je passe sur d'autres théories tout aussi importantes, dynamiques de populations (1959, Dobzansky), neutralisme (1970, Kimura), etc etc...

Non, le 20ème siècle a eu son lot de découvertes, aucun problème la dessus... tiens en passant, Von Neumann et Turing aussi...


Citation:
Ha tiens pendant que j'y pense un de mes sujet préférés pendant qu'on y est ... Le recrutement dans les instituts de recherche et dans l'éducation nationale au niveau enseignant chercheur, Maitre de conférence Universitaire. Jamais entendu parler des postes fléchés ? Alors, pour ceux-ce qui savent pas ... Ce sont des postes ouverts à un concour pour lesquels les candidats qui seront retenus sont déjà connus, quand ce n'est pas ce candidat pré-désigné qui est lui même l'auteur du descriptif de poste (c'est du vécu). C'est à dire que le concours a bien lieu que les examens des dossiers sont effectifs que les entretiens avec les candidats sont réels mais que parmi les candidats il y a un pélos qui est le candidats local, en général un thésard qui vient de finir sa thèse dans le labo, dont les probabilité d'être recruté indépendemment de tout autre critère sont supérieur à 95%, je laisse 5% de doute pour les cas où les examinateurs "Ne font pas de sentiments" ... ... Encore une anecdote ?
Grmblll... nous avons déjà eu cette discussion il y a quelques mois .

Les postes fléchés, avec des thèmes imposés tant au niveau recherche qu'enseignement, sont minoritaires. De plus, en commission de spécialistes pour des postes de MdC ou de Pr, la politique des labos est capitale et généralement il s'ensuit des votes acharnés lors des délibérations ... tel labo ayant son poulain, local ou non, et tel autre labo un autre... bref, ce sont souvent de rudes batailles diplomatiques qui se jouent sur des années et non pas une seule session ("Je vote pour ton candidat cette année, et tu votes pour le mien l'an prochain" ou encore "Je vote pour ton candidat, mais il nous faut tel matériel cette année" etc etc...)...

Bref, tes remarques sont tout a fait censées, mais en faire une généralité ne me parait pas juste non plus... Bon... ceci dit, je suis d'accord avec toi que le mérite n'est plus reconnu à sa juste valeur dans le système francais ... et ne parlons pas des titulaires qui une fois nommés n'en glandent plus une... Ahhhh... si seulement ce fichu statut de fonctionnaire pouvait être supprimé...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent


Question : c'est quoi un boulot fleché ?
Une offre d'emploi plus ou moins fictive, pour laquelle on sait déjà qui va être retenu à l'avance.

On publie l'annonce d'emploi tout de même, pour des soucis légaux et/ou hiérarchiques, mais les gens qui s'y présentent n'ont aucune chance.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Une réforme de l'éducation qui ne ferait pas de mal
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 02h58.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite