JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 779 (sites) | 1515 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Général
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > histoire de Yrthrasur RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de ayanami konome
ayanami konome
Reine
 
Avatar de ayanami konome
 
Message roleplay

histoire de Yrthrasur

voici l'histoire de mon personnage (vous pouvez le rencontrer sur Albion serveur Orcanie).

I°] La naissance, évasion et les premiers pas vers la liberté

C'est un jour de d'hiver que je nacquît d'une mère kobold et d'un père lurikeen qui s'étaient un jour retrouvés ensemble et en cachette dans une salle de la porte d'odin.
L'accouchement fut très facile et rapide étant donne ma petite taille héritée de mon père et une peau bleue de ma mère mais qu'elle ne fut pas l'horreur de mes pauvres parents lorsqu'ils me virent, hé oui car la combinaison d'une kobold et d'un lurikeen donna une créature ressemblant a une sorte de poisson dépourvue d'oreilles et possédant de larges yeux noirs, ils apprirent par la suite que je ne possédée pas non plus de corde vocale d'un commun accord ils m'emmenèrent prés du territoire albionnais ou je fut recueillie par une tribu d'homme-poisson venue d'oùtre-monde elle habitait les sombres catacombes de l'église de camelot.

Cette tribu m'appris tout ce que je devait savoir afin de me débrouiller dans ce monde sans pitié pour communique avec moi elle utiliser une force que je ne maîtrisa jamais, la télépathie, grande a été leur déception lorsque je montra une plus grande attirance dans le maniement des sabre et autres armes d'estocs plutôt que de vouée ma vie a arwan je passa plusieurs année a défiée la tribu en duel bien que je perdais chaque fois car nous vivions dans des catacombes et je m ennuyée beaucoup a rester enfermée c'est pour cela qu'un jours je décida de m'enfuir laissant cette communauté derrière moi.

J'attendis le jours pour m'évadée je sorti de mon lit qui ressemblait a un trou dans un mur pareille a ceux ou l'on met les cadavre mais je ne le savait pas encore j'utilisai alors la capacité à laquelle je m'était longuement entrainée : la furtivité.
Mon cœur battait a une vitesse folle et je sentait mes jambes se dérobées sous mon corps et je savais que je risquée de gros ennuies si je me faisait voire, je fut prise de doute, peut-être la vie au dehors est elle dangereuse, souvent on mes maîtres me le répétait et j'entendais encore leurs voix résonnes dans ma tête.
La perspective de la liberté fut la plus forte prenant mon courage à deux mains je continua ma marche silencieuse vers la sortie, je l'avait presque atteinte lorsque je sentit marcher dans ma direction la sortie se trouvait entre moi et la personne qui serait bientôt à moi.
" Que faire ,pensais-je ? " j'étais effrayée et sur que la personne qui arrivée ne serait pas dupe a mon subterfuge, je décida alors de courir le plus vite possible vers la sortie je ne regarda même pas qui se dirigeais vers moi je ne pensée plus qu'a une chose m'enfuir.

je monta la pente de toute la vitesse que mon frêle corps pouvait me donnée, une étrange sensation m'envahît alors et je fut immobilisée, mon esprit ne tarda pas à se figer également

lorsque je reprit connaissance j'étais sur un lit dans ce que je prit au début pour un cachot d'un bond je me leva mais le sort qui m'avait affectée plus tôt semblait agir encore un peut et j'étais engourdis, je vît alors que je n'était pas seule une grande dame qui avait des cheveux couleur or si fin et son sourire était si angélique que son simple regard me mît en confiance, elle semblait me parlée mais aucun son ne me parvenais je la voyais simplement bougeais les lèvres c'est ainsi que je comprit que j'étais sourde.

Cette dame comprit tout de suite ce qui se passait et me fis signe de ne pas bougée, mon esprit commencé a redevenir clair et mon corps m'obéissais a nouveau
Je regardais autour de moi m'attendant à voir des chaînes et autre outils de torture, imaginait ma stupeur lorsque je vit tant de richesse autour de moi je me trouvais dans un chambre d'une exceptionnelle beauté couchée dans un lit de soie, il y avait de nombreux tableau et tapisserie sur les mur, sur le sol on avait disposée une tapisserie qui semblait de fourrure soyeuse.
Je commençait me baisser pour la touchée quand cette dame revint elle portait avec elle un gros livre de cuir et d'or ou il était écrit en langue des hommes-poissons " traduction complète et analyse de la langue albionnaise " elle me le tendit et écrivît ensuite sur une petite feuille " bonjour ! comment te sens tu ? " j'ouvris le livre et chercha a l'intérieur la traduction de ce qu'elle venait d'écrire puis une fois cela fait j'écrivis a mon tour " où suis-je ? "
La dame écrivit alors que j'avais était amenée par un homme a la peau bleue qui demanda a ce que les meilleurs soins me soit apportée et que cet homme refusa de donner son nom, elle ajouta tu est ici dans le repaires du clergé un endroit mystique que peu de gens connaissent.
Je resta ici quelques jours puis quand je fut totalement rétablie elle vint me voir l'air grave.

Voyant que son visage m'éfrayée elle me sourit puis me fit signe de me levée, elle me conduisit dans une grande armurerie et me tendit armes et armures puis m'écrivit " il est temps pour toi découvrir le monde par toi même cette épreuve sera difficile mais tu possède le potentiel pour y arriver " je comprit immédiatement qu'elle avait raison et je revêtis les objets qu'elle venait de me confier puis elle m'emmena dans un long corridor qui se terminait par un porte gigantesque je le suivit puis sorti.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > histoire de Yrthrasur
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 17h42.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite