JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 237 (sites) | 402 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Malek Bouti: un homme réaliste. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Irfaela Leane
Reine
 
L'idéal pour moi serait carrément pas de religions du tout, mais comme personne ne peut vivre ou survivre sans foi cela me semble impossible et utopiste. A vrai dire puisque je sais que cette réalité est impossible, autant que l'on prenne des jours fériés de chacune de ses religions ca serait vraiment égalitaire et en plus ca m'arrangerait !
Maintenant qu'il se créé des écoles islamiques, bouddhistes, etc, je m'en fiche, ce que je dis c'est que ca ne résoudra pas le problème.
Chacun est libre d'avoir son opinion, seulement à l'école que l'on porte le voile, une croix ou encore que sais-je ... on se doit de les retirer quand on le demande, et pas nous en faire toute une histoire au nom des libertés ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Irfaela Leane
Oui sauf que les codes vestimentaires, ne sont pas, en tout cas pour moi, le problème. Par contre arborer un code quelconque faisant référence à la religion, déjà je trouve cela déplacé en dehors de chez soi ou le lieu de culte, mais en plus je n'en vois pas l'intérêt, si au moins le foulard dans ce cas précis ne faisait pas rapport à l'islamisme je m'en ficherais totalement.
On en revient donc au post de Cæpolla : selon toi il faudrait cacher ses convictions religieuses (imposées ou non, peu importe) ? Bigre ! Quid du contraire, aussi ? Si j'étais encore en âge d'aller à l'école, te choquerais-je en arborant mon T-Shirt "Father Ted" qui tourne en dérision le catholicisme ? Quid des opinions politiques ? De la publicité ? Est-il normal d'en faire à l'école avec des vêtements outrageusement griffés ou des sacs publicitaires ? Est-ce qu'un T-Shirt "The Wall" avec le célèbre refrain crétinissime devrait être interdit en cours en tant qu'atteinte aux institutions pédagogiques françaises ?

En ce qui me concerne, je suis contre le financement (partiel, certes, mais non négligeable) des écoles privées religieuses par l'état. Pour le reste, comme on dit : vivre et laisser vivre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de The Grouch
The Grouch
Roi
 
Avatar de The Grouch
 
Désolé mais empecher de creer des écoles religieuses sous contrôle de l'état (et non pas au financement qui doit être sous la responsabilté des diverses organisations et associations reconnues), c'est refuser les différences culturelles.

Et il ne faut pas croire que ces écoles sont obligatoirement chéres car on se base sur les catholiques qui sont pour certaines hors de prix, en effet.

Les écoles théologiques juives sont trés abordable par exemple (sur paris du moins).

C'est cette peur de la différence qui nourrie l'identité communautariste.
Lien direct vers le message - Vieux
Irfaela Leane
Reine
 
Citation:
Provient du message de FautVoir
On en revient donc au post de Cæpolla : selon toi il faudrait cacher ses convictions religieuses (imposées ou non, peu importe) ? Bigre ! Quid du contraire, aussi ? Si j'étais encore en âge d'aller à l'école, te choquerais-je en arborant mon T-Shirt "Father Ted" qui tourne en dérision le catholicisme ? Quid des opinions politiques ? De la publicité ? Est-il normal d'en faire à l'école avec des vêtements outrageusement griffés ou des sacs publicitaires ? Est-ce qu'un T-Shirt "The Wall" avec le célèbre refrain crétinissime devrait être interdit en cours en tant qu'atteinte aux institutions pédagogiques françaises ?
Le véritable problème pour moi c'est que les codes vestimentaires de la position sociale ou encore des grandes marques n'ont pas l'historique des religions.
C'est ironique mais je me dis que porter le survêtement de la marque Juste fais-le, m'hérisse moins le poil qu'une religion qui a entraîné des guerres. Même si au demeurant ces grandes firmes se sont permis d'exploiter des enfants.
Le code vestimentaire est interprétable dans bien des mesures, seulement de telles protestations lorsqu'on demande de le retirer ou de le cacher je n'en vois pas l'intérêt, sauf si c'est pour nous démontrer que la religion est mois acceptée que les autres, là oui.

Maintenant pour ma part, je n'ai pas besoin d'un code vestimentaire pour exprimer mes convictions, je n'ai pas besoin de montrer dans ma manière de m'habiller que j'aime le christianisme, judaïsme, islamisme, satanisme ...

Le code vestimentaire est le seul support pouvant véhiculer tes idées ? J'espère que non, et j'espère surtout pour tous les autres qu'ils n'en n'ont pas la nécessité. L'école n'est pas le lieu pour les religions, idéaux, etc ... Tout le monde en blouse !

La rue restera le dernier bastion de l'expression de la liberté !
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Citation:
Provient du message de Cæpolla

Je me permets de juste rectifier un tantinet la fin en gras : dans les trois cas tu fais preuve d'intolérance. J'aurais pu ajouter les remarques de Felomes aussi, mais ça aurait rendu la citation particulièrement longue
Je ne vois pas en quoi réclamer une école égalitaire soit la marque d'une intolérance condamnable. Tu pars sur le principe que c'est à la famille et uniquement à la famille d'élever ses gamins : ça peut se comprendre. Mais l'éducation citoyenne du morveux, elle est composée des deux choses : l'école (qui, selon moi, est l'Etat, c-à-d le "garant de..."), et la famille.
Dit autrement : l'Etat doit, dans une certaine mesure, protéger l'enfant de sa famille. Ou, en d'autres termes encore : j'estime qu'un gamin n'appartient pas à ses parents. Si on laisse tout à la famille, on s'expose à des dangers : embrigadement inconditionnel-et-sans-issue, abrutissement, manipulation, etc.
En vérité, si tu préfères, je remets en cause l'éducation privée dans son principe (religieuse ou pas : les gosses élevés par des commerciaux de chez Coca-Cola ça ne me fait pas bander davantage). On a des garde-fous, bien sûr, mais si l'école privée est un mal nécessaire, elle reste un mal.

Fait amusant, je suis certain que si l'église de Raël construisait au su de tous (si les médias en parlaient) une école pour tous les enfants raéliens, ça ferait hurler les gentils défenseurs de l'école privée. Ca pose des questions.


_______________
Canivo fatigué et qui se relit pas
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nijel
Nijel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nijel
 
Justement, le symbolisme connoté comme vous dites montre bien que la religion musulmane n'est pas intégrée en France.

La croix passe librement, alors que le foulard appelle la peur de l'islamisme...
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Concernant le voile :
le débat soulève deux problématiques pour moi :
- faut-il interdire le port du "voile" parceque c'est un objet qui "revendique" ? Dans ce cas il faudrait alors mettre tous les gamins Français à l'uniforme.
- le "voile" a-t-il un caractère humiliant ? (condition féminine) Si oui, c'est pas tolérable. Mais je sais que la réponse n'est pas évidente.

Le reste, ma foi, c'est du blabla

[je mets voile entre guillemets parceque je ne connais que trop mal les différences (et les appellations) entre les différents type de couvre-chef-pour-musulmanes]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lorim
Lorim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lorim
 
Citation:
Provient du message de Nijel
Justement, le symbolisme connoté comme vous dites montre bien que la religion musulmane n'est pas intégrée en France.

La croix passe librement, alors que le foulard appelle la peur de l'islamisme...
ca dépend des écoles ... a l'époque du college j'avait un Proviseur Adjoint qui dès qu'il voyait un symbole religieux (n'importe lequel) demandait a ce qu'il soit dissimulé...

il avertissait une fois a la seconde remarque il collait ... a la troisième il renvoyait avec motif : non respect de la laicité

Un amis c'était fait renvoyer car il refusait de dissimuler sa croix ... et ca c'était il y a un peu plus d'une dizaine d'année
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de The Grouch
The Grouch
Roi
 
Avatar de The Grouch
 
Il faudrait plus de proviseurs comme le tien en France.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Irfaela Leane
Maintenant pour ma part, je n'ai pas besoin d'un code vestimentaire pour exprimer mes convictions, je n'ai pas besoin de montrer dans ma manière de m'habiller que j'aime le christianisme, judaïsme, islamisme, satanisme ...

Le code vestimentaire est le seul support pouvant véhiculer tes idées ? J'espère que non, et j'espère surtout pour tous les autres qu'ils n'en n'ont pas la nécessité. L'école n'est pas le lieu pour les religions, idéaux, etc ...
La question n'est pas la manière dont toi et moi exprimons nos opinions, ni même si nous nous habillons d'une façon connotée. La question est de tolérer ou non tel ou tel comportement au niveau de la société. Dans ton cas, visiblement, le mot à accoler à "tolérance" est zéro.

Incidemment, je retrouve le même genre de puritanisme presque fanatique dans ce qui te tient lieu d'arguments. "On" n'a pas besoin de fumer pour être bien, "on" a d'autres moyens d'exprimer ses convictions que l'habillement. Donc puisque ce n'est pas nécessaire, il faudrait l'interdire et pourchasser les contrevenants.
Citation:
Provient du message de The Grouch
Il faudrait plus de proviseurs comme le tien en France.
Oui, il faudrait plus de tarés psycho-rigides qui n'ont rien d'autre à foutre que surveiller les pendentifs, boucles d'oreilles et autres badges de leurs élèves.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de The Grouch
The Grouch
Roi
 
Avatar de The Grouch
 
Le problème dans vos 2 reactions c'est que vous réagissez comme beaucoup de gens qui mélangent liberté d'expression et Laïcité.

Comparer un T-shirt et un Foulard, c'est confondre politique et religion.

Citation:
Oui, il faudrait plus de tarés psycho-rigides qui n'ont rien d'autre à foutre que surveiller les pendentifs, boucles d'oreilles et autres badges de leurs élèves.
Non, si les proviseurs étaient plus soutenus par les politiques et pour les autres, plus inquiets de la laïcité, nous n'aurions pas ce genre de problèmes identitaire communautariste aujourd'hui.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de The Grouch
Le problème dans vos 2 reactions c'est que vous réagissez comme beaucoup de gens qui mélangent liberté d'expression et Laïcité.

Comparer un T-shirt et un Foulard, c'est confondre politique et religion.
Le problème, c'est que tu mélanges actes et opinions. C'est l'école, qui est laïque, pas les élèves. Eux ont le droit d'être ce qu'ils veulent, et de l'exprimer, au moins d'une manière passive, comme de porter une pièce de vêtement ou un bijou. L'école n'est pas un espace de non-droit, où la liberté d'expression cesse d'exister. Le proviseur qui interdirait à un groupe d'élèves de faire pression au sein de l'école pour que des cours religieux soient donnés aurait tout mon soutien. En l'occurrence, ce qu'il fait est un abus de pouvoir. Prochaine étape : les croix celtes qui mettent en péril l'unicité de la République ?
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Wink
Citation:
Provient du message de Felomes

[je mets voile entre guillemets parceque je ne connais que trop mal les différences (et les appellations) entre les différents type de couvre-chef-pour-musulmanes]
Les arabes parlent du hidjab, ce qu'on traduit par voile. Tchador est un mot persan qui désigne surtout une grande pièce d'étoffe noire qui couvre les cheveux mais laisse apparaître le visage. Burka c'est un grand vêtement qui couvre le corps et ne laisse apparaître qu'une ouverture au niveau des yeux.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Saif/Tork
Saif/Tork
Alpha & Oméga
 
Avatar de Saif/Tork
 
Je suis tout à fait en accord avec Malek Bouti qui a un très joli prénom

Et je vais encore plus loin de le propos:

-Beaucoup de femme/fille pour ne pas dire 90% porte le hidjab voir la bourka (vous savez la tenu de spice di conasse) en France par la faute ben des homme..En effet et là soyons clair et pas besoin de se la faire entrès nous, en France il y a une montée de l'intégrisme islamo-musulman.
Et cela se fait d'une manière très très tre insidieuse...En passant notamment par des association loi 1902 (il me semble) qui se transforme en agence de voyage avec au programme:
-formatage du cerveau au Pakistan
-installation de l'os en Inde ou en Afganistant
-puis travaux pratique en tchétchène ou en Algérie (ca c'est pas pour tout le monde mais juste pour les major de promo)

Les mec quand ils reviennent je peux vous dire ben que pour leur fille/femme ben c'est pas gagné...pis la mode se répand et vous vous trouvez dans une citée complètement gangrénée..
Lien direct vers le message - Vieux
Pico Thy
Roi / Reine
 
Citation:
Provient du message de FautVoir
C'est l'école, qui est laïque, pas les élèves. Eux ont le droit d'être ce qu'ils veulent, et de l'exprimer, au moins d'une manière passive, comme de porter une pièce de vêtement ou un bijou. L'école n'est pas un espace de non-droit, où la liberté d'expression cesse d'exister. [...] En l'occurrence, ce qu'il fait est un abus de pouvoir. Prochaine étape : les croix celtes qui mettent en péril l'unicité de la République ?
Oui, en somme, tu es pour la totale liberté d'expression au sein des écoles françaises (si je t'ai bien lu).

La laïcité, c'est (pour môa) l'absence totale de signes, marques, symboles, ... à connotation religieuse, politique, provocatrice ou autre, porteuse d'un message quelconque, tout ça dans les établissements publics et sur les personnes représentant l'Etat français : pourquoi ? Pour garder à l'Etat une image de parfaite neutralité, et que ses représentants ne profitent pas de leur statut "public" pour délivrer des messages.

Le problème, c'est le passage des citoyens "dans" les établissements publics : demande-t-on à une musulmane d'enlever son voile lorsqu'elle rentre dans une mairie ? Non. A l'université ? Non plus. Mais lorsqu'elle passe le bac ? Alors là oui, ça s'est vu. Et dans un collège. Oui, encore d'avantage.

Tout le problème de la liberté des signes (à connotation religieuse ou politique, porteurs de messages sociaux ou autres, voire à tendance un peu trop voyante ou choquante, comme des cheveux teints en vert pomme ou un grand anneau tricolore traversant les narines ... ), c'est qu'elle est (ou devrait être considérée comme ...) dangereuse dans les établissements publics éducatifs dans lesquels passent nos chères têtes blondes, si influençables et si fragiles.
Les élèves non bacheliers ont-ils le droit de s'exprimer librement, par leur tenue, par leurs paroles, dans l'enceinte de leur établissement scolaire ? Non, car ils côtoient des camarades influençables, eux-même l'étant, et la République réclame que l'Ecole soit protégée, soit close à toute intrusion du monde extérieur menaçant la liberté d'esprit en pleine formation.

Cette "protection" de l'éducation est-elle rigoureusement appliquée ? Non, loin de là ; quitte à être considéré comme un "psycho-rigide laïc taré", je trouve vraiment dommage qu'elle ne soit pas appliquée "à la lettre" : ne tolérer ni signe religieux, ni signe politique, ni signe publicitaire, ni signe ostentatoire provocant. Aucun (pas de distributeur de boissons de marque, par exemple). Car si on en tolère un, on les tolère tous. Et si on les tolère tous, alors les enfants les plus "formés" par leurs parents pourront côtoyer en toute légalité leurs camarades durant toute une année scolaire, et leur distiller par leur tenue, par leurs propos (après tout, on est libre de dire ce qu'on pense, non ? un enfant peut être un véritable prédicateur, s'il est bien formé ...), par leur comportement (prière, ...), ... toute la formation dont ils auront été la cible par leurs propres parents. Les enfants peuvent devenir des armes de propagande, quelle qu'elle soit, et cette propagande passera d'autant mieux qu'elle se fera au contact régulier d'autres enfants influençables, en pleine formation.

D'aucuns me diront que le véritable drame est moins que ces enfants puissent en influencer d'autres à l'école, que le fait que des parents les forment. Peut-être ... peut-être pas : après tout, les parents forment leurs enfants comme ils l'entendent, mais l'école doit justement rester, comme l'a très bien écrit Felomes (je crois), un endroit neutre, protégé, aseptisé diront certains, un monde clos à toute influence extérieure, et où seul le message de l'Ecole républicaine doit passer : c'est cette protection qui assurera aux enfants une formation qui leur permettra à leur majorité d'avoir les moyens de juger la formation parentale, et de la considérer de manière autonome ; certes, cela se fait au détriment de la liberté d'expression des enfants, mais n'est-ce pas plutôt la liberté d'expression des parents qui s'exprimerait, si elle était permise, tant qu'ils n'ont pas atteint la majorité, par leur intermédiaire ?

Les écoles privées ont le droit d'exister tant qu'elles respectent un contrat avec l'Etat les liant à certaines obligations (notamment les programmes, par exemple ne pas enseigner le créationisme, mais l'évolution selon Darwin ...), mais l'Etat n'a pas à les financer pour cela (ce qui est pourtant le cas de certaines écoles catholiques, les autres religions ont beau jeu de réclamer le même traitement financier).

Je suis pour la création d'écoles privées musulmanes dans l'état actuel des choses : si les autres religions en bénéficient, c'est bien normal. Par contre, je serais contre toute école privée religieuse, si les choses étaient à refaire. La laïcité serait véritablement en danger, si une communauté religieuse venait à se développer suffisamment par l'intermédiaire de ces écoles.

Quant à l'isolement des enfants retirés de l'école républicaine à cause de leur "choix" ou "obligation" de porter un signe religieux, c'est effectivement un problème. Mais c'est LE problème que je viens d'évoquer : les écoles privées religieuses existent et sont de toute façon le lieu d'un enseignement religieux exclusif de tout autre, donc tendancieux (non péjoratif). Dès lors qu'on admet l'existence d'écoles religieuses, on admet que des enfants français puissent être "formés" ainsi, isolés de toute influence contraire. Donc la question de l'exclusion de l'école laïque républicaine ne se pose plus. Si les parents décident, de par l'éducation qu'ils ont donnée, d'exclure leur enfant de la laïcité, et de le soumettre à un enseignement privé, c'est leur choix. L'Etat n'y peut plus rien, et il prendrait un bien grand risque à tolérer dans ses établissements éducatifs des comportements tendancieux.

Rigidement vôtre.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Malek Bouti: un homme réaliste.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h03.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite