JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 553 (sites) | 1038 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Malek Bouti: un homme réaliste. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de panda
panda
Bagnard
 
Avatar de panda
 
Cet homme m'a toujours apparu comme qqn de vraiment intelligent ce qui tranche avec son predecesseur qui etait vaiment un abrutit pour rester poli.

Il a denonce la defense du foulard comme une revendication identitaire destinee a tester le systeme republicain ( tout est discutable, et petit a petit on cherche a tout remettre en cause en voyant a chaque fois jusqu'ou on peu aller, pour justement aller petit a petit de plus en plus loin)

Il reafirme le principe de laicite de l'ecole et du service publique republicain, que certains semblent un peu avoir oublie, selon le principe que vivre en communaute ca implique que chacun fasse des effort pas que chacun ne cherche qu'a imposer a tous ses idees perso.
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Citation:
Provient du message de Laya de Malkesh
En quoi serait-ce une connerie que des écoles privées d'appartenance musulmane ouvrent alors que des écoles privées catholiques, protestantes ou judaïques existent?

J'ai du mal à suivre ton point de vue Canivo... Moi j'appelle ça l'équité des droits de religions face à l'Etat et à la population.
Oh, ben les écoles privées chrétiennes me choquent déjà, rassure-toi.

Les différentes religions (mettons : les principales religions) doivent être tolérées par l'Etat c'est entendu. Et les religions les plus significatives doivent être traitées sur un pied d'égalité, soit (c'est pas à l'Etat de dire : telle religion vaut mieux que celle-ci du fait que la première a plus d'adeptes, en somme). Mais dans le cas présent, avec la montée de l'islamisme, il s'agirait d'un nivellement par le bas. C'est dommage et choquant, parceque l'enfant est fragile et qu'il doit être élevé de telle sorte qu'il sera un électeur libre et éclairé (ma définition de la démocratie impliquant les deux termes).
Au jour d'aujoud'hui, il faudrait séparer l'Eglise et l'Etat en Alsace, et supprimer le principe d'écoles privées religieuses, plutôt que d'élargir ces anomalies à de nouvelles religions. Créer des écoles musulmanes, ça serait un peu comme élargir le concordat à la France entière. Beau retour en arrière : c'est un principe que je trouve, ne t'en déplaise, choquant.
(L'Etat pense peut-être ainsi mieux contrôler l'embrigadement des chiards par les religieux musulmans ? Un leurre, dangereux qui plus est)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soroya
Soroya [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Soroya
 
ouais, Malek Bouti est quelqu'un de tres bien, a la tete d'une assoc qui l'est un peu moins ( mais ils redressent la barre justement grace a Bouti )


Et son point de vue est vraiment appreciable, et loin de l'amalgame que font les journalistes entre libertés individuelles et port du foulard.

Pour prendre un petit exemple, je bosse au cabinet de Me Grumbach qui est l'avocat de Mlle XX qui est actuellement en procès contre son employeur qui l'a licenciée a cause du port du foulard, foulard qu'elle portait lors de son embauche.
Me Grumbach defend donc la discrimination dont elle a été victime, bien qu'il soit contre le port du foulard.

Et ces ***** de journaleux ont osé l'opposer a Sarkozy quand celui ci rappelle qu'il faut etre tete nue sur les photos d'identité..

Enfin bref, je m'apercois que c'est bien hors sujet ce que j'ai ecrit mais bon, tant pis.


Pour ce qui est des ecoles musulmanes, ca ne me choque pas moins que les ecoles chretienne ou judaiques, je pense que ca n'a rien a faire en France, mais si y a deja des chretiennes et des judaiques, il est normal qu'il puisse y avoir des ecoles musulmanes.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Momo le morbac
Momo le morbac
Bagnard
 
Avatar de Momo le morbac
 
Citation:
Provient du message de Soroya No'MaaM

Pour ce qui est des ecoles musulmanes, ca ne me choque pas moins que les ecoles chretienne ou judaiques, je pense que ca n'a rien a faire en France, mais si y a deja des chretiennes et des judaiques, il est normal qu'il puisse y avoir des ecoles musulmanes.
Bien d'accord avec toi, ca n'a rien a foutre en France!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
édité car devenu sans objet
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soroya
Soroya [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Soroya
 
Citation:
Provient du message de Tigonnea
Je demande à un modo d'éditer ton message qui est une violation patente du secret professionnel et par la même occasion des libertés individuelles de sa cliente qui n'a pas à voir son différend exposé sur un forum... [sans son accord]

édité pour rajouter les mots entre crochets
Va dire ca a tous les journalistes télévisions/radio...
Et ca n'a rien a voir avec le secret professionnel.
Ce qui est une violation du secret professionnel, c'est de livrer les pieces du dossier au public.
Tous les procès, mis a part peut etre les procés d'assises pénales se font au nom de la personne ou de la société.
Lien direct vers le message - Vieux
SaSa_Prenium
Bagnard
 
j'ai jamais entendu un discours de ce type et sa me branche pas trop
sinon c'est vrai que les écoles dites religieuses devraient etre interdites....
on a un systeme scolaire laique gratuit et obligatoire...faut qu'il serve a quelque chose
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Edité car devenu sans objet
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Cool
Citation:
Provient du message de SaSa_Prenium

on a un systeme scolaire laique gratuit et obligatoire...faut qu'il serve a quelque chose
Ouch, les confusions.
L'école n'est pas obligatoire, c'est l'instruction qui l'est. Les parents peuvent ne jamais envoyer leur enfant à l'école, le contrôle de connaissances de l'enfant s'effectue alors d'une autre manière.
Ensuite c'est l'école publique qui est laïque. C'est la moindre des choses : l'Etat n'a pas à s'immiscer dans les affaires religieuses.

Par contre, l'éducation des enfants ressort au premier chef des parents. Il me semble normal que les parents puissent transmettre à leurs enfants toutes les valeurs qu'il estiment bonnes et qui ne violent pas les lois de la République, et notamment les valeurs religieuses. L'école n'étend que le prolongement de l'éducation parentale, il est normal qu'on puisse inscrire son enfant dans une école qui ne soit pas que de pures connaissances utilitaires, mais qui y associe également des valeurs.

Avoir des écoles privées confessionnelles me semble la marque du respect de la liberté de penser. On aura fait un beau pas en arrière si elles devaient être un jour supprimées.
Pour ma part, ni le voile ni les écoles privées musulmanes (respecteuses des lois et du programme de l'Education nationale) ne me choquent. Faudrait voir à éviter le stéréotype systématique : foulard, bla bla pas intégrée, bla bla pression des parents...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nijel
Nijel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nijel
 
C'est bizarre mais personne ne dit jamais rien de quelqu'un qui porte un crucifix bien en évidence en médaillon .
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de powleT
powleT
Bagnard
 
Avatar de powleT
 
mais l'invitée avec le foulard (très brillante pourtant), était un peu à bout d'arguments.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cyphen
Cyphen
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cyphen
 
Citation:
La violation du secret constitue une infraction pénale définie à l'art. 226-13 du Code Pénal :

" La révélation d'une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état, soit par profession, soit en raison d'une fonction ou d'une mission temporaire, est punie de un an d'emprisonnement et de 100 000 F d'amende. "

Il appartiendra à la jurisprudence d'interpréter ce texte, vraisemblablement en continuité avec la jurisprudence découlant de l'ancien art. 378. Sans bouleverser l'état antérieur du droit, cet article de loi apporte cependant des précisions utiles. L'auteur de la révélation ne peut être poursuivi que si l'ensemble des conditions suivantes sont réunies :

Le secret : l'information divulguée de façon répréhensible doit être : " un secret confié " (ancien art. 378), une " information à caractère secret " selon l'art. 226-13 nouveau. Un secret, c'est un savoir protégé, c'est la fonction du secret de protéger un sentiment ou un bien aux yeux de celui qui le détient, à tort ou à raison . On sait qu'il est des secrets qui ont pour effet de maintenir une pathologie dans un groupe humain (secret autour des origines, d'un événement). Certains secrets ont pour fonction de maintenir l'emprise du dominant sur le dominé, particulièrement en matière de violences sexuelles.
D'autres secrets ont pour objet d'éviter un jugement, de protéger une réputation. C'est pourquoi sa transgression est toujours vécue comme une violence : on dit violer un secret.
Selon la jurisprudence, la divulgation d'une information déjà connue de son destinataire ne caractérise pas l'infraction. Mais la confirmation d'une information simplement soupçonnée ou la divulgation d'une précision suffisent.

Les tribunaux précisent que l'information devinée ou déduite d'autres informations est un secret que l'on doit garder (le Code de Déontologie impose au médecin de garder secret ce qu'il a compris ).

L'information doit avoir été communiquée au détenteur du secret en raison et à l'occasion de l'exercice de sa profession ou mission. Si l'information est tombée entre les mains du professionnel à un autre titre, sa violation n'est pas constitutive de l'infraction. Il semble que celui qui est dépositaire de secrets par son état , s'agissant d'un ministre du culte, n'a pas d'espaces de vie privée où il peut être délié de l'obligation de garder le secret.

La révélation : elle doit être intentionnelle. La simple imprudence qui aura conduit à l'information d'un tiers n'est pas condamnable au plan pénal. Cependant, il n'est pas exigé que la divulgation ait été faite dans l'intention de nuire à autrui. Pour être punissable, elle doit être volontaire, peu importe la motivation de son auteur et le préjudice ressenti par la victime.

La révélation doit être faite à un tiers, et à cet égard les membres de la famille du malade sont des tiers. Le malade lui-même n'est pas tenu au secret qui est censé le protéger. En d'autres termes, le patient et lui seul peut publier son bulletin de santé.

Au cas où l'ensemble de ces conditions d'application de la loi pénale ne sont pas réunies, la violation de l'intimité de la vie privée ne pourra être sanctionnée que par d'autres moyens :
par des sanctions professionnelles à l'initiative de l'employeur ou de la hiérarchie dans l'administration ou bien encore des ordres professionnels.
à la demande de la partie lésée, par une action au civil, devant le Tribunal d'Instance ou de Grande Instance selon le montant de la demande.
J'espère que ca eclaire le debat (même hors sujet de Tigonnea et Soroya)

C'est un texte qui s'applique au code de deonthologie médical mais l'analogie avec le droit doit être assez directe...
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Citation:
Provient du message de Nijel
C'est bizarre mais personne ne dit jamais rien de quelqu'un qui porte un crucifix bien en évidence en médaillon .
Il faut dire aussi que ça a beaucoup perdu de sa signification religieuse. J'ai vu plein de personne porter une chaîne avec croix en or dépassant de la chemise juste parce que ça donne un look cool.
Le foulard (enfin ça dépend lesquels et comment il est porté) c'est plus voyant. Et la dimension religieuse est plus fortement connotée. C'est une pièce de vêtements de taille importante, je pense qu'il est plus juste de rapprocher ça de vêtements type soutane pour les catholiques que le petit crucifix autour du cou. Et un jeune en soutane, je pense que ça étonne aussi un peu les regards de nos jours et par chez nous où le phénomène religieux est désormais très peu important.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Citation:
Provient du message de Cyphen
C'est un texte qui s'applique au code de deonthologie médical mais l'analogie avec le droit doit être assez directe...
Puisque tu cites ces textes, et pour "éclairer le débat" voilà le texte qui s'applique en l'occurrence :

Règlement intérieur du Barreau de Paris (dont dépend le Conseil cité plus haut):

Citation:
ARTICLE 2
Le secret professionnel
2.1 Principes
Le secret professionnel de l’avocat est d’ordre public. Il est général, absolu et illimité dans le temps.

L’avocat étant le confident nécessaire du client, ce secret est établi dans l’intérêt du public.

L’avocat ne peut en être relevé par son client, par quelque autorité que ce soit ou plus généralement par qui que ce soit.



2.2 Étendue du secret professionnel
Le secret professionnel couvre en toutes matières, que ce soit dans le domaine du conseil ou dans celui de la défense:

- les consultations adressées par un avocat à son client ou destinées à celui-ci;

- les correspondances échangées entre le client et son avocat, entre l’avocat et ses confrères;

- les notes d’entretien et plus généralement toutes les pièces du dossier;

- toutes les informations et confidences reçues par l’avocat dans l’exercice de la profession;

- le nom des clients et l’agenda de l’avocat;

- les règlements pécuniaires et tous maniements de fonds effectués en application de l’article 27 alinéa 2 de la loi du 31 décembre 1971;

- les informations demandées par les commissaires aux comptes ou tous tiers, (informations qui ne peuvent être communiquées par l’avocat qu’à son client).



2.3 Structure professionnelle, mode d’exercice et secret professionnel
L’avocat doit faire respecter le secret par les membres du personnel de son cabinet et par toute personne qui coopère avec lui dans son activité professionnelle. Il répond des violations du secret qui seraient ainsi commises.

Lorsque l’avocat exerce en groupe ou participe à une structure de mise en commun de moyens, le secret s’étend à tous les avocats qui exercent avec lui et à ceux avec lesquels il met en commun des moyens d’exercice de la profession.



2.4 Secret de l’instruction
L’avocat, sans préjudice des droits de la défense, doit respecter le secret de l’instruction en matière pénale en s’abstenant de communiquer, sauf à son client pour les besoins de la défense, des renseignements extraits du dossier ou de publier des documents, pièces ou lettres intéressant une information en cours.

S’il entend cependant remettre à son client une reproduction de pièces d’un dossier d’instruction qui lui a été délivré en application de l’article 114 alinéa 4 du Code de procédure pénale, l’avocat, conformément aux dispositions de l’article 114 alinéa 7 du même Code, modifié par la loi du 30 décembre 1996, doit donner connaissance au juge d’instruction de la liste des pièces ou actes dont il souhaite remettre une reproduction à son client.

Il doit donner connaissance à son client des dispositions de l’article 114-1 du même Code et, après observation de la procédure prévue par ledit article 114, ne se dessaisir des pièces entre les mains de son client que lorsque celui-ci lui a remis l’attestation écrite exigée par l’article 114 alinéa 5 du même Code.



2.5 Discipline
La violation du secret professionnel constitue un délit et un manquement à la règle déontologique.

L art 166-5 D art 160 CP 226-13 ancien CP 378 CPP art 11
(Fin du HS en ce qui me concerne)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Indis Aredhel
Indis Aredhel
Reine
 
Avatar de Indis Aredhel
 
.......
Citation:
C'est bizarre mais personne ne dit jamais rien de quelqu'un qui porte un crucifix bien en évidence en médaillon
Pas mieux
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Malek Bouti: un homme réaliste.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 15h43.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite