JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Des médicaments moins remboursés merci M. Raffarin RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de FautVoir

A priori, quand un médicament générique existe, c'est que le médicament original breveté à une certaine ancienneté et a été largement amorti, non ? Je ne saurais pas dire le nombre d'années, mais il me semble que c'est le principe. En vertu de quoi il serait normal que l'état incite les médecins à prescrire le médicament générique.
Les médecins sont incités à prescrire le principe actif, et le pharmacien est censé indiquer au patient qu'il existe un générique.

De mémoire, il me semblait que le nouveau principe était que le remboursement se ferait sur la base du prix du générique, ce qui me semble excellent. Quelqu'un peut confirmer ?

Effectivement, qui dit générique dit tombé dans le domaine public. Donc ça n'est absolument pas du pillage. La durée maximale de protection d'un brevet est de 20 ans après la date de dépôt. Mais l'industrie pharmaceutique, en raison des délais pour l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché, a obtenu un "certificat complémentaire de protection" pour les brevet portant sur des médicaments pour les cas où ces délais seraient très long (c'est souvent le cas apparemment). Pillage, mon oeil

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sucrette
Sucrette
Reine
 
Avatar de Sucrette
 
Citation:
Provient du message de FautVoir
A priori, quand un médicament générique existe, c'est que le médicament original breveté à une certaine ancienneté et a été largement amorti, non ? Je ne saurais pas dire le nombre d'années, mais il me semble que c'est le principe. En vertu de quoi il serait normal que l'état incite les médecins à prescrire le médicament générique.
Marrant que les industries pharmaceutiques considèrent la sécu comme un dû.
L'état c'est quand meme nos sous, je n'ai pas envie de payer le remboursement d'un médicament plus cher quand il y a un générique.
Ce qui m'effraie, en revanche, c'est que l'on en vienne a rembourser les médicaments moins efficaces à long termes. Est ce une peur fondée ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Æye...Doll
Æye...Doll
Alpha & Oméga
 
Avatar de Æye...Doll
 
Citation:
Ah oui et c'est pour cela que tu préfères citer le Figaro sans en donner la source ?
Sûrement car, pour décrire la décision de Mattei, le Figaro sera certainement plus objectif que le Monde ?
2 choses : 1) que se soit sur le site du figaro qu'est paru un message de lAFP ne change en rien sa signification.
2)j'ai pas trouvé la depeche de l'AFP sur le site du figaro.

Quant a savoir si je prefere une depeche AFP qu'une analyse d'un journaliste du monde, ou de tout autre journal d'ailleurs, je te laisse le deviner.


Citation:
A défaut de troll, on a ton avis sur le fait que le gouvernement Jospin n'avait pas de couilles.
Et bien je suis la pour ça entre autred, donner mon avis, et je sais que je suis pas un cas isolé

j'ai du mal a comprendre comment tu compares une depeche AFP a un article d'un journaliste du monde
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de EtAprès
EtAprès
Alpha & Oméga
 
Avatar de EtAprès
 
Peux-tu me donner le lien vers ta dépêche AFP ?, je suis surpris que le Figaro se permette d'avoir la même note de la rédaction (Martine et Elisabeth, ex-ministres socialistes, qui avaient engagé dès 1999 un processus de réévaluation des SMR des médicaments, avec pour objectif de réaliser des économies, ndlr) que l'AFP.
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de Æye...Doll
2 choses : 1) que se soit sur le site du figaro qu'est paru un message de lAFP ne change en rien sa signification.
2)j'ai pas trouvé la depeche de l'AFP sur le site du figaro.

Quant a savoir si je prefere une depeche AFP qu'une analyse d'un journaliste du monde, ou de tout autre journal d'ailleurs, je te laisse le deviner.
Ca fait trois choses

Pour les deux premières on est d'accord. D'ailleurs on trouve la dépêche AFP ici par exemple. Ce qui est rigolo c'est que sur le site oueb du Figaro, on voit en haut: "France / Article" alors que c'est juste le repompage d'une dépêche, mais bon ....

Sur le troisième point, je dois dire que je donne ma langue au chat. Edit2 : dans un cas c'est préférer La Provence au Monde, dans l'autre c'est préférer Le Monde à La Provence. Pour moi, il n'y a pas photo

EDIT: a priori le "note de la rédaction" fait partie d'un extrait d'interview donné par Mattei à La Provence, et la rédaction en question serait donc celle de La Provence.

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de EtAprès
EtAprès
Alpha & Oméga
 
Avatar de EtAprès
 
Merci LoneCat Le Figaro se permet de ces choses ... j'en suis proprement stupéfait !

[Edit pour Aye Doll : Si, mais je me suis fait bêtement avoir par leur FRANCE/ARTICLE et l'ambiguïté du "ndlr". Je me méfierai plus à l'avenir. Voilà pourquoi c'est toujours utile de mettre un lien vers ses sources : cela évite les méprises ]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Citation:
Provient du message de Æye...Doll
Bon je vais tenter une reponse sans troll : tu peux m'expliquer comment quelqu'un serait assez con pour ne plus rembourser les medicaments utiles, et continuer de rembourser ceux inutiles.


Personnellement en matière de décisions politiques, j'ai vu assez de chose pour me dessiller sur l'intelligence qui inspirerait nécessairement et immanquablement toute décision en matière du taux de remboursement... J'en ai cité une plus haut et il y en a d'autre... comme celle qui concerne le recours "utile" ou non de porter des verres correcteurs...

Citation:
Provient du message de Æye...Doll
Je sais pas ce que les industriels ont a profité de dire ce genre de chose, mais etant donné que ça vient d'eux, je n'y crois pas..


En ce qui me concerne, je les crois parfaitement.
J'avais lu au moment de sa parution la liste Aubry des 835 médicaments (publié in extenso dans le Monde) et avait reconnu différents médicaments et notamment le "TOPLEXIL".

Il y a 10 jours mon dernier rejeton a été malade, du toplexil lui a été prescrit et je peux t'assurer qu'il est toujours remboursé...

Je réponds a LoneCat et à Fautvoir sur les génériques :

Attention je parlais de pillage s'agissant de deux médicaments contenant la même molécule dont l'un est un générique et l'autre non.

Si l'un (en l'occurrence le générique) est "utile", l'autre l'est nécessairement...

Or la décision de déclassement doit être fondée OBJECTIVEMENT par comparaison entre les bénéfices que procurent deux médications.

Dire du générique qu'il est bénéfique et dire de son concurrent qu'il ne présente aucun bénéfice serait du pillage... on interdirait à la Société qui a déposé son brevet (tombé dans le domaine public) de commercialiser son médicament dans les mêmes conditions et les mêmes avantages que celles du générique qui utilise sa propre découverte...

Je maintiens donc qu'une décision de baisse du taux de remboursement sous prétexte qu'un générique existe serait du pillage... et que le Conseil d'Etat ne manquerait pas d'ailleurs d'annuler une pareille décision...

édit: il manquait un bout de phrase
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Æye...Doll
Æye...Doll
Alpha & Oméga
 
Avatar de Æye...Doll
 
Euh ya pas ecrit AFP en dessous de l'article du figaro ?


Citation:
Je me méfierai plus à l'avenir. Voilà pourquoi c'est toujours utile de mettre un lien vers ses sources : cela évite les méprises
Bien bien, ceci dit il y'a une chose qui dirons nous me fait sourir, c'est que j'etais jamais allé sur le site du figaro, enfin merci pour l'url !

et puis je te permets pas d'ecorcher mon pseudo

Citation:
Ca fait trois choses
Bon ok j'ai mal compté ^^
Rha lala, on file vraiment le BAC a n'importe qui de nos jours
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de Tigonnea

Je réponds a LoneCat et à Fautvoir sur les génériques :

Attention je parlais de pillage s'agissant de deux médicaments contenant la même molécule dont l'un est un générique et l'autre non.

Si l'un (en l'occurrence le générique) est "utile", l'autre l'est nécessairement...

Or la décision de déclassement doit être fondée OBJECTIVEMENT par comparaison entre les bénéfices que procurent deux médications.

Dire du générique qu'il est bénéfique et dire de son concurrent qu'il ne présente aucun bénéfice serait du pillage... on interdirait à la Société qui a déposé son brevet (tombé dans le domaine public) de commercialiser son médicament dans les mêmes conditions et les mêmes avantages que celles du générique qui utilise sa propre découverte...

Je maintiens donc qu'une décision de baisse du taux de remboursement sous prétexte qu'un générique existe serait du pillage... et que le Conseil d'Etat ne manquerait pas d'ailleurs d'annuler une pareille décision...
Je n'ai strictement rien compris à ton discours, mais alors rien de rien

Le fait qu'un médicament soit générique ou pas n'a strictement rien à voir avec son utilité ou son efficacité ou sa rentabilité. Donc rien compris au premier paragraphe.

On interdit rien du tout, et en particulier pas à une entreprise pharmaceutique de commercialiser son produit comme elle l'entend. Simplement la sécu a des objectifs de rentabilité. Donc rembourser le même produit 5 fois plus cher parcequ'il y a une marque sur la boite en carton, ce n'est pas franchement très efficace.

Par conséquent si j'ai bien compris, le remboursement se fera sur la base du prix du générique (mais ça reste à confirmer). Ca ne t'empêche pas d'acheter le produit que tu veux. De plus ce sont les mêmes boites qui fabriquent les génériques et les produits sous marque.

Prenons un exemple: ta boite te rembourse les billets d'avion sur la classe business. Tu préfère la première classe, par ce que le niveau de conversation te semble plus relevé et qu'on y mange mieux, mais c'est le même avion (même horaire, même équipage, etc etc). Libre à toi de prendre la première classe, mais tu seras remboursée sur la base de la classe business.

tu le dis toi même: "Or la décision de déclassement doit être fondée OBJECTIVEMENT par comparaison entre les bénéfices que procurent deux médications." Objectivement, il n'y a aucune raison de rembourser un truc 5 fois plus cher que sa valeur réelle (celle du générique, qui n'est pas fabriqué à perte loin de là).

Je crois qu'il y a comme une légère incompréhension

Ciao,
LoneCat

NB: tiens, business est français
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Citation:
Provient du message de LoneCat
Je n'ai strictement rien compris à ton discours, mais alors rien de rien
Je crois qu'il y a comme une légère incompréhension
Arf, c'est que je me suis mal exprimée... c'est pas journée aujourd'hui... comme tu me l'as déjà démontré

L'hypothèse de départ porte sur taux de remboursement différent dans la nomenclature : 35% ou 65 % par exemple.

Or le taux de remboursement plus ou moins important d'une spécialité pharmaceutique doit dépendre du bénéfice thérapeutique qu'il procure

Je laisse de coté la base de remboursement (sur le prix du générique ou sur le prix de commercialisé du produit non générique) parce que cela ne change rien à l'affaire.

Pour un même principe actif, l'un serait remboursé à 65% parce que c'est un générique et l'autre à 35 % parce qu'il ne l'est pas.

Dans ces conditions, la Société qui a découvert la molécule serait absolument certaine de ne plus pouvoir commercialiser du tout son médicament dès lors que son brevet tombe dans le domaine public (parce qu'il ne serait plus jamais prescrit) mais une société concurrente (car les génériques sont exploitées par des sociétés pharmaceutiques, pas par l'Etat...) serait certaine d'obtenir tout le marché en raison d'une différence de nomenclature non fondée par les différences objectives d'effet thérapeutique entre les deux produits...

Or la nomenclature médicale est fondée -en principe- sur les bénéfices médicaux des spécialités pharmaceutiques.

Dans le cas du produit Y et de son générique, par définition, les deux produits procurent les mêmes bénéfices.

Cette différence de taux de remboursement ne pourrait donc pas être justifié médicalement si ce n'est afin de dépouiller une société qui a découvert un produit au profit d'une autre qui l'exploite une fois le brevet tombée dans le domaine public.

Une telle décision : une modification du taux de remboursement, serait parfaitement inique car détournée de sa raison d'être.

En revanche, si le médicament d'une société est remboursée sur la base du prix de son générique, il n'en demeure pas moins que les produits ont le même taux de remboursement.

Effectivement cela a une incidence puisque son médicament sera moins vendu mais cela n'aboutit pas de facto à l'évincer complètement du marché pour le prétexte fallacieux de "moindre efficacité thérapeutique"...

Le produit reste donc exploitable, même si les profits qu'il procure seront très diminués.

Heu? tu as pigé là? parce que je vais finir par avoir des sérieux doutes sur la fonctionnalité de mes neurones ...

Edité pour rajouter une phrase destinée à me faire comprendre davantage
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Je suis tout à fait d'accord sur le fait que la sécu doit faire des économies, je le suis beaucoup moins quand on décide de les faire sur le dos de médicaments utiles et efficaces.
Pour infos voici ce que la sécu rembourse toujours actuellement:
- les avortements à 100%
- certaines cures thermales qui pourtant ressemblent plus à des vacances en station balnéaire (attention j'ai bien dit certaines)
- les anti dépresseurs, qui constituent les médicaments les plus demandés en France
- les congés maladie abusifs de certains
- les visites chez le médecin de personne qui veulent juste un mot d'absence pour leur lycée/travail
Le problème n'est pas de rembourser ou pas ce que j'ai cité, mais de savoir différencier quand ces pratiques étaient nécessaires (enfant atteint d'une maladie génétique, cure dans un patelin pourri pour soigner son asthme, congé maladie suite à un grave accident, anti depresseur pour quelqu'un au bout du rouleau), et quand elles ne l'étaient pas (demoiselle qui a encore oublié sa pilule ou garçon qui a encore oublié son préservatif, cures qui font office de vacances, gens qui se droguent toute l'année aux anti dépresseurs, gens qui veulent un peu plus de vacances; etc)
Car ce n'est pas les 600 médicaments de la liste de Mattei qui coutent le plus cher à la sécu...
Autre truc débile: depuis quelques années avant de consulter un spécialiste il faut d'abord aller voir un généraliste, meme quand on sait que celui ci ne pourra rien faire, résultat deux visites à rembourser au lieu d'une...
Lien direct vers le message - Vieux
Alain/Damax
Alpha & Oméga
 
Re: Des médicaments moins remboursés merci M. Raffarin
Citation:
Provient du message de Trouveur
Et voila c'est voté, 600 médicaments vont être remboursés de -30% à - 65 %.
Ce ne sera pas 600 mais a peu près 650...

Et puis, comme disait le médecin généraliste invité sur Canal+ à
12 h 30.
Si le gouvernement veut réellement faire des économies pour renflouer la sécu (en ce qui concerne les médicaments).
Il faudrait que le gouvernement annonce purement et simplement
la suppression des médicaments dont leur inefficacité est avéré.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Tigonnea
Heu? tu as pigé là? parce que je vais finir par avoir des sérieux doutes sur la fonctionnalité de mes neurones ...
Je crois que j'ai compris, mais je crois aussi que tu n'as pas compris ce que voulait dire Lonecat.

Note bien que je ne suis pas un expert en la matière, mais d'après ce que je crois savoir, ou ce que le bon sens implique : l'industrie pharmaceutique est composée de seulement quelques multi-nationales. Elles ont des dizaines de milliers de médocs à leur catalogue. Chacune commercialise non seulement ses propres produits, mais aussi leurs équivalents génériques s'ils existent (et évidemment ceux de leurs concurrents).

Le générique est au médicament ce que l'édition en livre de poche du domaine public est au broché en exclusivité. Proust en Garnier-Flammarion, ça ne retire pas d'argent à Gallimard, puisqu'ils l'éditent aussi en Folio, et qu'ils éditent également les titres GF tombés dans le domaine public. L'argent va et vient, mais atterrit au final dans les mêmes poches qu'avant.

Et puis beaucoup de médocs de marque continuent de marcher grâce aux achats sans ordonnances. Le nombre de gens qui demandent du Doliprane ou du Primpéran, sans se poser de questions sur l'existence d'équivalents (la marque rassure, et dans le domaine médical c'est essentiel).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Citation:
Provient du message de FautVoir
Je crois que j'ai compris, mais je crois aussi que tu n'as pas compris ce que voulait dire Lonecat.
Arf, tu crois? pauvre de moi...

Cela dit je n'en suis pas si sûr car baisser ou non le taux de remboursement d'un médicament sous prétexte qu'un générique existe ne fait strictement rien gagner à la Sécurité Sociale...

Dès lors que la base de remboursement est la même (le prix du générique) peu importe pour la sécu qu'elle rembourse pour le produit X ou le produit Y... elle paiera le même prix.

L'impact économique d'une baisse de taux de remboursement pour un produit non générique (sous le prétexte qu'existe un générique) n'a de conséquence économique que pour les deux sociétés qui commercialisent X et Y...

C'est la raison pour laquelle je parlais de pillage plus haut...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Tigonnea
Arf, tu crois? pauvre de moi...

Cela dit je n'en suis pas si sûr car baisser ou non le taux de remboursement d'un médicament sous prétexte qu'un générique existe ne fait strictement rien gagner à la Sécurité Sociale...

Dès lors que la base de remboursement est la même (le prix du générique) peu importe pour la sécu qu'elle rembourse pour le produit X ou le produit Y... elle paiera le même prix.

L'impact économique d'une baisse de taux de remboursement pour un produit non générique (sous le prétexte qu'existe un générique) n'a de conséquence économique que pour les deux sociétés qui commercialisent X et Y...

C'est la raison pour laquelle je parlais de pillage plus haut...
Tu as peut-être raison... à vrai dire je commence à ne plus très bien comprendre ce que je dis moi-même.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Des médicaments moins remboursés merci M. Raffarin
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h30.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite