JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 153 (sites) | 251 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [article de presse] "Théocapitalisme" ... RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
rien
 
Post

[article de presse] "Théocapitalisme" ...

Un petit article d'un certain Raphaël Liogier, sociologue, paru dans le Nouvel Observateur daté du 17 avril. [source ]

Il porte à notre attention, ou, mettons plutôt : fait le point sur la nouvelle tendance, religieuse, qui se dégage du néocapitalisme mondial actuel, un capitalisme lucide, puissant, et à même, grâce à des méthodes de communication, de marketing, de publicité éprouvées, de remplacer le vieux dieu chrétien par le dieu Dollar, icônifié sur les billets, adoré de tous. Une religiosité indissociable de la marche (capitaliste) du monde. Bref, prometteuse.
(Merde, rétorquera-t-on, ce con d'André avait raison !).

Extrait pour annoncer la couleur :

Citation:
(...) le pentecôtisme est devenu la première dénomination protestante au monde, mais surtout a enregistré la plus rapide progression religieuse de l'histoire, passant en moins d'un siècle de 0 à 500 millions d'adeptes. Rien qu'à Rio cinq nouvelles filiales-Eglises se créent chaque semaine.

L'article complet :

Citation:
Les missionnaires de l'Amérique

Le fondamentalisme protestant joue un rôle crucial dans la politique étrangère de Bush. Comment les évangélistes se sont-ils mis au service de l'impérialisme? l par Raphaël Liogier.


Les missionnaires de l'Amérique

«Il n'y aura jamais de paix mondiale avant que la maison de Dieu et le peuple de Dieu n'assument leur rôle de leadership à la tête du monde. » Cette déclaration officielle de Pat Robertson - qui se poursuit par une invective contre les ivrognes, les homosexuels, les humanistes sécularisés, les dictateurs oppressifs, les peuples dévoués à Satan - donne bien le ton des nouvelles priorités planétaires du fondamentalisme protestant américain. Il ne s'agit pas d'une prise de position isolée émanant de quelque extrémiste, mais du fondateur de la très puissante Christian Coalition, qui fut à deux doigts de remporter les primaires face à Bush père, ce qui lui aurait permis, sans quelques imbroglios médiatiques, de représenter le Parti républicain dans la course à la Maison-Blanche. Ce renouveau religieux se traduit directement dans les politiques publiques : création, en 1990, au Département d'Etat du Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, qui évalue le « niveau de démocratie » dans le monde relativement à l'état des libertés, particulièrement religieuses. Le Bureau produit des évaluations pour le gouvernement et le Congrès, et se dotera en 1998 d'un Office of International Religious Freedom, dont le premier patron sera Robert Seigle, ancien leader de la World Vision, ONG évangélique radicale très active en Asie et en Amérique latine.

Chaque année un rapport mondial est présenté au Congrès avec un bilan des actions de « libération religieuse » mises en oeuvre diplomatiquement dans certains pays. Premier constat : la définition de la démocratie est liée à des valeurs religieuses. Deuxième constat : le gouvernement américain s'octroie la légitimité de juger du caractère démocratique de chaque pays en fonction de sa propre image de la « liberté de croyance ». Troisième constat : il se confère une mission d'intervention pour libérer les consciences, les réveiller ou les faire renaître, dans la ligne du revival ou born again évangélique éprouvé par Bush lui-même, mais étendue à l'échelle des peuples. On trouve au sein de l'Etat des proches des mouvements revivalistes tels que John Ashcroft, procureur général de l'administration Bush issu des Assemblées de Dieu, et des groupes de pression religieux tels que l'Institute on Religion and Public Policy et l'Institute for Religion and Democracy, qui visent ouvertement à influencer les politiques publiques vers la fusion « reconnue » entre Evangile et démocratie.

Nombre de débats tournent autour de la question de savoir si la politique étrangère américaine vise la domination économique ou l'hégémonie idéologique. Max Weber a démontré qu'on ne peut pas isoler les comportements économiques des systèmes de représentation et que, singulièrement, l'essor du capitalisme américain s'est appuyé sur un imaginaire protestant, en particulier calviniste, qui valorise à l'extrême le travail et l'épargne. La richesse matérielle capitalisée en toute « liberté » est la preuve manifeste de la grâce de Dieu. L'entrepreneur américain typique repéré par Weber n'est ni essentiellement cynique ou idéologue, mais perçoit son intérêt terrestre à travers un système de croyance religieux qui induit la capitalisation. Cet entrepreneur perçoit la démocratie au croisement du capitalisme et de sa foi protestante.

Avec la mondialisation du capitalisme, un certain protestantisme lui aussi s'est globalisé par la croissance fulgurante des groupes évangéliques, charismatiques et surtout pentecôtistes. Les valeurs induites ne sont plus l'épargne et le travail, disons l'ascétisme productif. La priorité devient l'adaptation aux contextes culturels locaux : mondialisation oblige ! On parlera en Afrique de « pentecôtisme animiste », incluant des pratiques magiques. La fortune individuelle et l'avènement d'une nouvelle terre sont promises (les missionnaires vont jusqu'à rémunérer des conversions !). Des solutions pragmatiques à la frustration matérielle et aux tracas quotidiens sont proposées, permettant aux populations les plus pauvres de communier dans le culte d'une société de prospérité dont les missionnaires américains sont les envoyés providentiels. Bref, cette évangélisation fabrique ce dont le capitalisme dans sa phase globale a le plus besoin, non plus des épargnants puritains mais des consommateurs extatiques. On pourrait croire, comme certains le prétendent, que ces Eglises s'émiettent sans cohérence. Cette dissémination apparente résulte en réalité de leur fonctionnement managérial : envoi par la maison mère de missionnaires, constitution d'une filiale que l'on nomme Eglise, adaptée à la demande locale spécifique de salut, puis fusion-concentration avec d'autres Eglises afin d'occuper l'ensemble du marché. Rien n'est laissé au hasard : statistiques régulières sur les conversions, bilans et réorientations de l'action, études des besoins par catégorie (étudiants, femmes, personnes âgées, professions, etc.), tee-shirts avec slogan à l'appui (« 100% Jésus-Christ »), suivi de la rentabilité spirituelle par secteur, etc.

Résultat : le pentecôtisme est devenu la première dénomination protestante au monde, mais surtout a enregistré la plus rapide progression religieuse de l'histoire, passant en moins d'un siècle de 0 à 500 millions d'adeptes. Rien qu'à Rio cinq nouvelles filiales-Eglises se créent chaque semaine. Cela marche en Amérique latine, en Afrique au coude à coude avec l'islam, en Extrême-Orient où croît de façon foudroyante un « pentecôtisme asiatique ». Mais cela marche assez mal en Europe atlantique, en France en particulier, où les autorités regardent avec suspicion ces nouvelles « sectes ». Ce qui explique en retour la suspicion à l'égard du modèle français de République laïque, dans lequel foi et raison sont distinctes, incompatible avec la démocratie libérale à l'américaine, dans laquelle la raison s'appuie sur la foi. En juin 1999 des représentants américains critiquèrent violemment, lors d'une réunion de l'OSCE, la politique non libérale, donc non démocratique, de la France en matière religieuse ; et on sait aujourd'hui que dans les années 1960 les missionnaires protestants américains s'appliquaient à former des élites anticoloniales en Afrique noire francophone. Libération rimait déjà avec libéralisation.

Enfin et surtout, malgré des efforts obstinés, l'échec missionnaire est total au Moyen-Orient. Dans un ultime geste, une délégation de la Commission des Etats-Unis pour la Liberté religieuse internationale se rendra au Caire en mars 2001 afin d'enquêter sur le terrorisme et la ségrégation religieux. Les chrétiens d'Egypte eux-mêmes, arabes avant tout, n'ont pas apprécié cette initiative diplomatique de libération téléguidée par la Maison-Blanche. Le nom de l'opération militaire Liberté pour l'Irak, censée apporter la « démocratie », prend ainsi une signification qui dépasse le simple intérêt pétrolier, la recherche d'hypothétiques armes de destruction massive ou l'élimination d'un tyran sanguinaire. L'élimination des tyrans, par exemple en Amérique latine, n'a d'ailleurs jamais été une priorité des Etats-Unis. Pourquoi la Corée du Nord, la plus virulente tyrannie planétaire, possédant selon de fortes probabilités des armes de destruction massive, n'a-t-elle pas été envahie ? Sans doute est-il plus « évangélique » d'aider la Corée du Sud - gouvernée par des chrétiens et hébergeant la plus grande communauté pentecôtiste du monde - à absorber progressivement son voisin du nord. Pourquoi encore cette même Corée du Sud, qui pratique des discriminations à l'égard des bouddhistes, n'est-elle pas épinglée par les Commissions du Congrès ? Sans doute parce qu'elle n'est plus à évangéliser. Lorsque tout a échoué, les missions d'évangélisation de masse comme la diplomatie libératrice, il ne reste plus, comme en Irak au coeur de l'« axe du Mal » arabo-musulman, que les GI pour insuffler la « démocratie » et la « prospérité » nécessaires à la diffusion du capitalisme. L'Irak post-Saddam sera à n'en pas douter un terrain privilégié d'affrontements entre deux conceptions radicalement différentes de l'ordre mondial, pourtant toutes deux qualifiées de démocratiques. D'un côté, l'idéal onusien, adopté pour l'occasion par la diplomatie française, d'une humanité sécularisée visant une stabilité sociale assurée par une force d'interposition. De l'autre, la perspective américaine d'une humanité de consommateurs permettant l'expansion d'un capitalisme libéral, sécurisé par une police mondiale.
R. L.
__________
Lisez 100% Canivo 2 en 1
Bête et méchant (avec des vrais morceaux de fruit dedans (et des femmes dénudées dessus)).
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Pour en savoir plus sur Pat Machinchose :
  • Son site officiel (sur lequel j'ai trouvé la magnifique photo mise en haut de page).
  • Un site lui étant un peu hostile (émaillé de citations savoureuses).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Orion
Orion [Mrd]
 
Avatar de Orion
 
Je n'avais jamais entendu parler de cette déclinaison du Protestantisme, à croire que cette religion dérivée de l'orgueil américain n'est fait que pour être applicable chez eux et partout là où ils passeront.

Quant à Pat trucmuche, la citation «Il n'y aura jamais de paix mondiale avant que la maison de Dieu et le peuple de Dieu n'assument leur rôle de leadership à la tête du monde. » me fait sourire quand on sait que c'est en mettant la religion au même stade que la politique que nous en arrivons aux extrêmes que nous connaissances à l'heure actuelle...
Lien direct vers le message - Vieux
12001818
Roi
 
Unhappy
T'as parfaitement raison, mais ça ne me fait pas sourire du tout.

Je ne suis pas croyante, mais ce que je connais du catholicisme.
(J'ai été élevée chez les "bonnes" soeurs et les curés jusqu'à la terminale) n'a strictement rien à voir avec les âneries de ce con d'américain.

Plus ça va plus cet état m'inquiète.

Il faut quand même savoir que la bas, dans la loi américaine, ou la jurisprudence, il faut mettre au même niveau les évolutionnistes (Darwin et autres scientifiques) et ceux qui affirment que l'homme a été crée par dieu et n'est pas le fruit de l'évolution.

Le prof n'a pas le droit d'affirmer que l'évolution est la vérité!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de Barbarella

Le prof n'a pas le droit d'affirmer que l'évolution est la vérité!
Le jour où quelqu'un me dira qu'il détient la vérité, scientifique ou théologue, je me tire une balle directement. La Vérité dans son absolue n'existe pas. Seul le doute, étayé par la recherche, nous laisse entrevoir une partie du champ des possibles. Bref, c'est un autre débat, tout cela pour dire que même si Darwin peut avoir raison, je ne prétendrai jamais qu'il s'agit de la Vérité. Tout au plus d'une vérité. A moins que Darwin soit envoyé de Dieu. Bref ...

Pour en revenir à l'article, je le trouve intéressant mais peu novateur.
Il est connu que le protestantisme américain est particulièrement virulent. QUe ce soit du haut en bas de leur Etat, les USA sont empreints de religiosité.
Comme il a déjà été dit de multiples fois sur ce forum, les USA sont un pays profondément religieux, pour de multiples raisons. Celle que je mets souvent en avant est la jeunesse de leur Etat et le contexte géopolitique actuel.
Je m'explique. Les USA sont devenus une super-puissance à proprement parler depuis la fin de la 2nde guerre mondiale. Les ex-soviétiques leur ont barré la route un temps, mais finalement l'économie de marché, de façon fort logique, à fini par écraser l'URSS de manière beaucoup plus efficace que n'importe quelle arme nucléaire.

A l'heure actuelle, aucun pays pris individuellement ne peut rivaliser sur les plans économiques et militaires avec les USA.
Les USA se retrouvent donc seuls, seuls premiers mondiaux, les plus forts, les presque plus riches. Pratiquement aucun pays, voire aucun à ma connaissance, depuis la création des Etats - Nations vers la Renaissance ( XV et surtout XVIème siècle ), ne s'était retrouvé dans pareille situation.
Comment, dans ces conditions, les USA doivent-ils se comporter ?
Ils ont créé, à cet effet, de nombreuses théories géopolitiques qui ont fait date, notamment la fameuse théorie de la "Real Politik".
Actuellement, il semblerait que la fameuse thèse de "guerre des civilisations" prennent le dessus dans l'intelligentsia américaine, et donc chez les dirigeants. Si beaucoup d'intellectuels critiquent vertement cette position, il me semble que les USA se l'approprie et s'en serve comme fil conducteur au niveau de leur politique étrangère.
A ce propos, je me demande d'ailleurs comment les USA vont faire pour gérer la montée du chiisme en Irak, courant hautement fondamentaliste en ce pays, visant la création d'une République Islamiste.

Ainsi, à défaut d'avoir une réelle conduite économique ( à part boucher les trous de leur déficit de plus en plus béant - la guerre c'est bien, mais ça coûte cher Mr Bush ), et politique, les USA s'en remettent à la religion.
Il ne faut pas oublier que les USA sont un très grand pays, où de nombreuses communautés coexistent : Portoricains, Chinois ( côte Est ), Noirs, et de très nombreuses diasporas ( diaspora israëlienne notamment ).
Comment cimenter un peuple aussi disparate, que ce soit dans ses origines ( irlandais, anglais, français, écossais, mexicains, etc ... ) que dans ses communautés actuelles ?
Je vous le donne en mille : l'armée et la religion.

A partir de là, je vous laisse réfléchir à votre tour.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de funambul
funambul
Roi
 
Avatar de funambul
 
heu en parlant de verites aux plurielles tu parle en philosophie
en science desoler mais appliquer verifier une verite faut pas confondre les deux
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de funambul
heu en parlant de verites aux plurielles tu parle en philosophie
en science desoler mais appliquer verifier une verite faut pas confondre les deux
Rien n'est Vrai pourtant, tu devrais le savoir. Comme l'a si bien dit Einstein, TOUT est relatif. Change de référentiel, change de culture, change de famille, change d'études, bref change, et tu verras que ce qui était vrai hier devient faux aujourd'hui. Et c'est pas prêt de s'arrêter.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de funambul
funambul
Roi
 
Avatar de funambul
 
tu parle de culture et non de science la science est quantifiable et verifiable
l eau gele a 0° c est une verité un ennoncé avec une conclusion une verite
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de funambul
tu parle de culture et non de science la science est quantifiable et verifiable
l eau gele a 0° c est une verité un ennoncé avec une conclusion une verite
L'eau gèle à 0° chez nous. C'est pareil ailleurs ? Cela reste-t-il toujours vrai quand tu changes certaines données du problème ?
Réfléchis bien, ce qui est Vrai dans un endroit X, peut très vite devenir faux dans un endroit Y. Bref, nous sommes HS, ouvre un poste sur la notion de Vrai si tu veux .... Je serai ravi de te contredire
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Han
Han
Alpha & Oméga
 
Avatar de Han
 
Citation:
Provient du message de Ulgrim
L'eau gèle à 0° chez nous. C'est pareil ailleurs ? Cela reste-t-il toujours vrai quand tu changes certaines données du problème ?
Réfléchis bien, ce qui est Vrai dans un endroit X, peut très vite devenir faux dans un endroit Y. Bref, nous sommes HS, ouvre un poste sur la notion de Vrai si tu veux .... Je serai ravi de te contredire
Bah ça dépend de la pression extérieure.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de funambul
funambul
Roi
 
Avatar de funambul
 
dans un enonce scientifique on site les variables je ne l ai pas fait par paresse
je veux juste distinguer la science de la philosophie
mais bon si tu veux amalgamer a ta convenance
je dois juste encore ajouter que cela n est pas vrai pour toutes les sciences comme la sociologie qui est une science sociale
Lien direct vers le message - Vieux
12001818
Roi
 
En France, et en Europe je crois, on ne met pas sur le même pied d'égalité une théorie scientifique et religieuse. D'ailleur chez nous pas grand monde remet en cause la théorie de l'évolution par exemple, trop de preuves sont la.
Et aujourd'hui désolé Ulgrim mais il y a suffisamment de preuves pour l'affirmer, nous sommes issues d'un monde qui a évolué et non d'un monde tel que nous le connaissons créé de toute pièce par un dieu.

Dans le cas que j'ai cité, aux USA ce n'est plus le cas. Certains lobbies religieux se rapprochent de leurs objectifs.
Et les USA (enfin une partie) se rapproche d'un obscurantisme que nos terres ont connu au moyen age.

La science évolue et en science il n'y a pas de dogme, tout doit être prouvé et tout peut être remis en cause.

Dans le monde religieux, la vérité est et est non discutable. Mettre sur un pied d'égalité une théorie religieuse et scientifique c'est se rapprocher de l'obscurantisme.
Lien direct vers le message - Vieux
Diacre
Bagnard
 
"Les USA sont les monstres de la planète... c'est un pays abominable régit par une dictature religieuse"

Mouais... On en dira ce qu'on voudra, je pense au contraire que la démocratie américaine est la moins pire de toutes les autres démocraties sur Terre.
Certes elle est loin d'etre parfaite, mais si vous avez à pointer du doigt, je pense que vous devriez viser ailleurs.

Citation:
l'économie de marché, de façon fort logique, à fini par écraser l'URSS
Je ne vais pas rentrer dans un débat qui n'est pas le sujet du thread, mais je ne vois pas en quoi le "capitalisme" serait logiquement supérieur au "communisme". ( par pitié que l'on ne me ressorte pas la liste des crimes staliniens qui n'a rien à voir, ou alors je prétend que les crimes d'hitler ou de Nixon au vietnam sont le fruit du capitalisme, ce qui est idiot ). Ce sont 2 logiques de productivité-économie totalement différentes qui ont fait leur preuve. Jusqu'à preuve du contraire l'URSS est passé d'un systeme féodal au status de "superpuissance" en 30 ans. Et mon avis est que l'URSS s'est écroulé non pas parce que la base économique du communisme etait mauvaise, mais parce que le systeme politique était BCP trop rigide. C'est d'ailleurs quand L'allemagne de l'Est (le domino qui fit tout écroulé) a lancé une réforme électorale radicale de facon peut-etre trop précipitée, que celle-ci a explosé entrainant tout avec elle du coté soviétique.

Citation:
Actuellement, il semblerait que la fameuse thèse de "guerre des civilisations" prennent le dessus dans l'intelligentsia américaine, et donc chez les dirigeants. Si beaucoup d'intellectuels critiquent vertement cette position, il me semble que les USA se l'approprie et s'en serve comme fil conducteur au niveau de leur politique étrangère
Si bcp d'intellectuels critiquent ouvertement cette position (surtout dans les médias en Europe), il y a également bcp d'intellectuels qui la soutienne. Cette thèse du choc des civilisations n'est pas sorti "du cul de jupiter" par l'opération du Saint-esprit. Bien au contraire, elle est le fruit de nombreuses reflexions et constations de la part de nombreux écrivains-journalistes.
Il me parait d'ailleurs flagrant vu les évènements qui se passent dans le monde depuis 10 ans, que l'on se dirige dans cette direction. (attentat contre des cibles occidentales par des groupuscules islamistes, dégout mais aussi jalousie du monde arabe envers le monde occidental, guerre civile dans les pays multi-ethniques ...etc)

De plus cette théorie ne date pas de l'élection de Bush.
ET ce n'est pas non plus les "faucons" du Pentagone l'entourant qui depuis 2001 ont créé cette espèce d'opposition entre les peuples du Nord et ceux du Sud. Ils sont arrivés bien après.
ALors il est vrai que depuis l'intronisation de Bush Jr, l'administration américaine semble considérer ce choc comme un avenir fort possible; et n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat, risquant peut-etre d'aggraver le probleme.
Mais n'oublions pas que l'administration molle et concilliante de Clinton n'a pas su andiguer la frixion entre le Nord et le sud, bien au contraire la situation n'a fait qu'empirer.
Alors la fermeté actuelle des USA, son coté "je vais gendarmer le monde", est peut-etre un moyen de stabiliser une planete qui part complètement en vrille. Et en tant que unique "super-puissance" de la planète, ce n'est peut-etre pas plus mal, vu l'incompétence de l'ONU à règler les problemes.
[Personnelement je pense que la meilleure solution, c'est que le Nord cesse d'intervenir de quelque manière que ce soit dans l'hémisphère Sud, bref que le Nord reste au Nord, et que le Sud reste au Sud, qu'on foute le pétrole arabe à la poubelle et qu'on utilise de nouveaux moyens énergétiques (électricité, pile à combustible...) ...]

Pour finir, depuis peu de temps, les médias (européens) nous balancent des citations religieuses des dirigeants américains actuels prétendant suivre "la volonté divine", cela d'une facon alarmiste... "Bush est un extrémiste! écoutez ses paroles".
Mais en réalité cela a tjr été le cas, sauf qu'on n'y prétait pas attention.
La nation américaine et ses dirigeants ont tjr prétendu ouvertement suivre la parole de Dieu. Que cela soit du temps de la révolution indépendantiste, du temps de la guerre de sécession, du temps de la guerre froide, ou du temps actuel.
Il suffit d'écouter les propos de G.Washington, de Nixon, d'AL Gore (...) pour se rendre compte que les discours de Bush n'ont rien d'extraordinaire et ne font que planter le décors d'une amérique très pieuse et religieuse depuis plus de 2 siècles.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de Barbarella

La science évolue et en science il n'y a pas de dogme, tout doit être prouvé et tout peut être remis en cause.
Tu vois bien que nous sommes d'accord ................
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [article de presse] "Théocapitalisme" ...
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h09.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite