JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 344 (sites) | 633 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Les vertus du piratage RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Aragorn
Aragorn
Roi
 
Avatar de Aragorn
 
Thumbs up

Les vertus du piratage

Suite a l'épidémie récente entraînant la mort d'une grande partie des site sur le P2P je re sors cette article tres tres intéressant pour qui a l'esprit assez ouvert.

Le Monde : Article publié le 28 Janvier 2003
CD, DVD : les vertus du piratage privé
par Michel Alberganti

La copie illégale de CD audio et de DVD vidéo, après celle des logiciels, déchaîne les passions. Celle des pirates comme celle des industriels de la musique et du cinéma. Entre les deux, abasourdi par le vacarme et les imprécations, le consommateur peut se sentir étonnamment absent du débat. Lui qui paye sur ces supports culturels la TVA des produits de luxe, qui s'est souvent acquitté deux fois des droits d'auteur lorsqu'il a converti sa discothèque vinyle en CD, qui a investi dans des chaînes hi-fi coûteuses avant de s'équiper en ordinateur et en connexion Internet, lui qui règle une redevance sur les supports vierges représentant jusqu'à 50 % de leur prix de vente, voit aujourd'hui contestée sa liberté de copier, pour son propre usage, ce qu'il a dûment acheté. Il en serait ainsi fini de la prudente sauvegarde d'un CD ou d'un DVD, payé entre 15 et 30 euros pièce. Finie la compilation des titres préférés. Cela au motif que la liberté du consommateur honnête ouvre la porte aux menées des pirates. Et que les activités coupables de ces derniers nuisent aux artistes en les dépouillant de leurs justes droits d'auteur. Ce raisonnement, largement propagé par les maisons de disques, appelle plusieurs commentaires.

Commençons par les faits. L'industrie du disque fonde sa stratégie, visant à supprimer le droit à la copie privée, sur les résultats des ventes mondiales de musique. Au premier semestre 2002, selon les estimations de la Recording Industry Association of America, ces dernières accusent une perte de 9,2 % en valeur et de 11,2 % en volume. Un bilan dans lequel les CD ne reculent que de 7 %, tandis que les singles chutent de 17 % et les cassettes pré-enregistrées de 31 %. Les Etats-Unis reculent de 6,8 % en valeur, et le Japon de 14,2 % ; l'Europe de l'Ouest perd 7,5 %. En revanche, la France, quatrième marché mondial, affiche une hausse de 5,2 % en valeur. Si l'Asie (– 15,6 % en valeur, – 20,4 % en volume) cumule les effets de la crise économique et du piratage, l'Amérique latine voit le Brésil, après une baisse en 2001, remonter au premier semestre 2002 (+ 7,1 % en valeur, + 18,7 % en volume). Le phénomène est encore plus sensible au Chili (+ 29 % en valeur). Ainsi, derrière le résultat global fortement affecté par les ventes aux Etats-Unis et au Japon (plus de 50 % du marché mondial), l'impact du piratage sur l'économie du disque se révèle très variable, suivant les pays et les années. Preuve que le développement généralisé de la gravure de CD-R (CD enregistrables) ne peut être accusé d'avoir un impact systématiquement négatif, contrairement à ce que l'industrie du disque voudrait faire accroire.

INSTRUMENT DE PROPAGANDE

Qu'en est-il, d'autre part, sur le plan culturel ? Les copies privées de CD audio participent, à l'évidence, à amplifier la diffusion de la musique, en particulier parmi les jeunes – qui n'ont que rarement les moyens financiers d'acheter tous les CD qu'ils voudraient écouter –, ainsi que dans les catégories de la société dont les revenus sont les plus modestes. Faut-il étrangler à tout prix cet accès, certes sauvage et incontrôlable, à une source de culture ? Quels seront les effets à long terme de cette fluidification de la diffusion de la musique ? Les jeunes qui s'échangent aujourd'hui des CD-R pirates ou qui téléchargent des fichiers MP3 sur Internet ne seront-ils pas, lorsqu'ils auront des revenus suffisants, des acheteurs de CD ?

Pour les artistes, le manque à gagner sur les supports de leurs œuvres ne contribue-t-il pas à remplir leurs salles de concert ? Doit-on confondre les pertes de revenus, locales et peut- être temporaires, des majors du disque avec une perte pour la société ? La pression de l'industrie de la musique, saisie d'une frayeur panique face aux nouveaux moyens que le numérique apporte à ses clients, ne peut masquer l'ensemble des dimensions d'un phénomène mondial qui favorise indéniablement l'accès à la culture de ceux qui en sont le plus privés pour des raisons économiques. Le piratage, s'il réduit les gains immédiats des industriels dans les pays d'Europe centrale, d'Asie ou d'Afrique, apporte, aux Etats-Unis en particulier, un formidable instrument de propagande culturelle. Peut-on gagner tout de suite sur tous les tableaux ? Quant à l'avenir, enfin, la révolution du numérique n'en est encore qu'à ses prémisses. Le nombre de foyers équipés d'un ordinateur et d'un accès à Internet continue à croître rapidement. Les équations économiques d'aujourd'hui n'ont donc pas grand-chose à voir avec ce qu'elles seront demain, lorsque plusieurs milliards d'individus seront reliés, presque en permanence, à la Toile. Par rapport à la démarche du client traditionnel qui se rend dans un magasin pour acheter un CD ou un DVD, le consommateur de musique ou de cinéma à la maison des prochaines années sera entièrement différent. Aux supports physiques des œuvres, disques ou livres, s'ajouteront les flux de données délivrés par les réseaux à haut débit (câble, ADSL, satellites), qui engendreront de nouveaux modes de consommation.

Ce bouleversement technologique perturbe les pratiques commerciales bien établies et contraint tous les éditeurs, de musique, de films, mais aussi de livres ou de journaux, à inventer de nouveaux modes de diffusion. Qu'ils rechignent à le faire et préfèrent tenter de préserver le plus longtemps possible une situation établie et rentable est compréhensible, mais aussi révélateur d'un conservatisme frileux. Cela ne justifie en rien que l'ensemble de la société se mobilise pour défendre des intérêts financiers corporatistes. La cause serait d'ailleurs vaine, car irréaliste, tout comme les sommes astronomiques investies par l'industrie du disque dans les systèmes de protection contre la copie des œuvres enregistrées. Si elles étaient affectées aux recherches sur des innovations intégrant les énormes possibilités offertes par le numérique, ces sommes se révéleraient certainement plus profitables, à moyen et à long terme.
Avant de penser à pénaliser leurs clients, les éditeurs pourraient faire preuve d'imagination ou d'un minimum de sens commun. Comment justifier, par exemple, que le prix du dernier double CD audio de Johnny Halliday, A la vie, à la mort, soit de 23,43 euros pour 97 minutes de musique, lorsque les 107 minutes du DVD Astérix et Obélix sont proposées à 20 euros ? Sans parler des CD audio single, premières victimes du piratage, proposant deux chansons pour 5 euros ! Si les maisons de disques commencent à admettre que ces prix sont excessifs, en éditant des séries plus économiques de CD audio récents à 9 euros, comme Proxima estacion Esperanza, de Manu Chao, c'est sans doute à cause de la pression du piratage. Dans ce secteur, en effet, pas de concurrence de produits asiatiques pour pousser les prix à la baisse : cinq entreprises détiennent plus de 70 % du marché mondial.

Ainsi, la condamnation du piratage doit certainement tenir compte de multiples facteurs et ne pas franchir certaines limites. En particulier celle de la pénalisation du consommateur, qui paye son produit et désire en effectuer une copie à usage privé sur un support dont le prix intègre une redevance pour droits d'auteur. Parallèlement, la sanction du piratage commercial, qui tire un profit financier de la copie illégale, doit être sans merci. Entre les deux, la répression des pratiques d'échange gratuit entre individus semble à la fois techniquement improbable et contre-productive. Une redevance modérée sur les abonnements aux connexions Internet pourrait constituer une extension de celle qui s'applique aux supports vierges. L'explosion du nombre des internautes compenserait alors en partie les baisses de ventes. Et la tolérance d'une dose de "piratage privé" favoriserait la diffusion de la culture musicale dont la société, mais également l'industrie du disque, ne pourrait, à terme, que tirer profit.

Michel Alberganti
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Méli-mélo des divers amalgames, vérités, contre-vérités et arguments à la mord-moi-le-noeud qu'on lit ici même à chaque thread sur le sujet. Evidemment, aucune étude, aucun chiffre corrélé, aucune source. De la pâtée pour les chats, quoi. :baille:

Le truc qui m'étonne toujours quand ça vient d'un journaliste, c'est que jamais les personnes concernées ne sont interrogées. Si un secteur industriel va mal, on va interviewer les protagonistes. Pour la musique, par contre, tout le monde déblatère sans hésiter sur ce qu'il y a de mieux pour les artistes, les labels, les centaines de milliers de salariés de l'entertainment dans le monde. Combien ils doivent gagner, comment ils doivent vendre, s'ils doivent axer leur vie sur les concerts ou les disques etc. Moi, à leur place, voir tous ces blaireaux pontifier sur la manière dont je serais censé gérer ma carrière, mon art et ma vie, j'aurais salement les boules.

A part ça, je suis d'accord sur le fait que la copie privée doit rester possible. Dommage que l'argument serve comme d'habitude à un discours démago ("les pauvres doivent pouvoir accéder à la culture", au secours !) et trollesque.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Je pense que le seul message a caractère trollesque était le tien FautVoir, comme d'hab tu ne cherches même pas a argumenter contre les interrogations pertinentes soulevées par l'article, tu défends juste aveuglement les majors du disque qui malgré leurs milliards de bénéfs sont toujours considérés comme des malheureux....
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Actarus78
Actarus78
Alpha & Oméga
 
Avatar de Actarus78
 
bah,d'un point de vue légal,voler un riche "malheureux",ça reste un vol (un truc illégal,pas bien koa,avec parfois sanction à la clé).

On est libre de ne pas acheter SANS pirater si on juge les prix abusifs:si la demande s'écroule... (pure spéculation,ça n'arrivera jamais)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Citation:
Provient du message de Actarus78
bah,d'un point de vue légal,voler un riche "malheureux",ça reste un vol (un truc illégal,pas bien koa,avec parfois sanction à la clé).

On est libre de ne pas acheter SANS pirater si on juge les prix abusifs:si la demande s'écroule... (pure spéculation,ça n'arrivera jamais)
Oui mais quand on a les moyens de financer les campagnes électorales des hommes politiques, c'est bcp plus facile d'obtenir des lois à son avantage...
Il y aura toujours des nantis comme certains sur ce forum qui acheteront quelque soit le prix parce que eux ont les moyens et qu'ils ne se soucient pas des autres. Donc on ne peut pas obtenir une réduction de prix par le biais de l'offre et de la demande.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de Trouveur
Je pense que le seul message a caractère trollesque était le tien FautVoir, comme d'hab tu ne cherches même pas a argumenter contre les interrogations pertinentes soulevées par l'article, tu défends juste aveuglement les majors du disque qui malgré leurs milliards de bénéfs sont toujours considérés comme des malheureux....
Pourquoi ? Tu as vu quelque chose de neuf dans cet article ? Quelque chose sur lequel je n'aie pas déjà (moi et bien d'autres, d'ailleurs) argumenté 10 fois sur ce forum ? Indique-moi le passage, s'il te plaît, on gagnera du temps. Et donne-moi ta définition d'un troll, parce qu'on ne doit pas avoir la même.

P.S. : Tu l'as sorti d'où, ce coup-ci, ton chiffre de "milliards de bénéf" ?

P.P.S. : "Tu défends juste aveuglement les majors du disque", que tu m'as déjà sorti au moins une fois : ça c'est un beau troll, où je ne m'y connais pas. Si tu n'avais pas participé aux threads précédents sur ce sujet, je pourrais mettre ça sur le compte de l'ignorance. En l'espèce, c'est à la limite de l'attaque perso, donc je te prierai une fois de plus de te calmer. Les seules personnes qui auraient le droit de s'énerver sur un tel sujet, ce sont ceux qui sont volés. Pas les voleurs.

P.P.S. : Ironiquement, je venais de lire ton post révolté sur le thread consacré à la droite, et de me dire que j'étais vraiment d'accord avec toi, pour le coup. Et que je me mettais à ta place : voir un type sur un forum déclarer froidement que tu touches trop d'argent et remettre en question tes moyens d'existence, il y a de quoi être révolté. Essaye de te mettre à la place de ceux dont les moyens d'existence sont la musique, ou plutôt de réaliser que tu n'y es justement pas, et qu'ils sont seuls à pouvoir décider ce qui est bien ou répréhensible pour eux.

Edit :
Citation:
Provient du message de Trouveur
Il y aura toujours des nantis comme certains sur ce forum qui acheteront quelque soit le prix parce que eux ont les moyens et qu'ils ne se soucient pas des autres.
Waouh ! Tu connais le salaire de gens sur ce forum ? T'es trop fort, toi !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Rappelons à toutes fins utiles que seule l'équipe de modération est habilitée à décider du caractère trollesque de tel ou tel message. Cela ne fait que jeter de l'huile sur le feu lorsque ce sont les utilisateurs qui s'en chargent.

Citation:
Provient du message de Trouveur
Oui mais quand on a les moyens de financer les campagnes électorales des hommes politiques, c'est bcp plus facile d'obtenir des lois à son avantage...
Il y aura toujours des nantis comme certains sur ce forum qui acheteront quelque soit le prix parce que eux ont les moyens et qu'ils ne se soucient pas des autres.
Quoi qu'il en soit, ça ne sera jamais une excuse pour justifier que certaines volent (appelons un chat un chat, voulez-vous ?).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Actarus78
Actarus78
Alpha & Oméga
 
Avatar de Actarus78
 
tout ce qui se trouve sur le p2p n'est nullement indispensable à la santé,bien au contraire :
ouf,les non nantis sont sauvés et les nantis peuvent continuer à la jouer perso .

Je serai prêt à me battre contre les vraies injustices sociales,contre les catastrophes écologiques,pour la paix dans le monde,pas contre un truc aussi futile que le p2p et je ne pleurerai pas sa disparition (pure spéculation encore une fois).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Smokeur
Smokeur
Alpha & Oméga
 
Avatar de Smokeur
 
ce ne sera jamais la mort du p2p... tout ce qui se passe actuellement c est la fermeture de site francophone revelant des liens directs pour telecharger tout un tas de fichier...

tout ce qu il leur reste a faire c est de s attaquer directement aux utilisateurs mais la je doute...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Actarus78
Actarus78
Alpha & Oméga
 
Avatar de Actarus78
 
Citation:
Provient du message de Smokeur
tout ce qu il leur reste a faire c est de s attaquer directement aux utilisateurs mais la je doute...
Je vois un monde où pour tout produit acheté (JV,CD,DVD,boite de lait),l'appareil qui gére ce produit (PC,Chaine Hi hi,lecteur DVD,Frigo) ira se connecter sur Internet pour downloader un certificat d'authentification à partir d'une clé numérique unique 1024bits sur le dit produit (donc si le produit est piraté...)

Ca va être dur de patcher un frigo avec un crack là (quoique) .
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Guybrush_SF
Guybrush_SF
Alpha & Oméga
 
Avatar de Guybrush_SF
 
Je pense que l'industrie du disque exagère car 60% (ce n'est qu'une estimation) des medias piratés ne seraient pas forcement achetés si la copie était impossible...
De la a dire que des emplois des industries du disque sont menacés, j'ai des doutes...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de NeoGrifteR
NeoGrifteR
 
Avatar de NeoGrifteR
 
Citation:
Provient du message de Smokeur
tout ce qu il leur reste a faire c est de s attaquer directement aux utilisateurs mais la je doute...
C'est pas AOL qui a envoyé un mail à certains de ses utilisateurs avec la liste des films et jeux qu'ils avaient telechargés en P2P ?

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Citation:
Provient du message de Corwin Elentári
Rappelons à toutes fins utiles que seule l'équipe de modération est habilitée à décider du caractère trollesque de tel ou tel message. Cela ne fait que jeter de l'huile sur le feu lorsque ce sont les utilisateurs qui s'en chargent.



Quoi qu'il en soit, ça ne sera jamais une excuse pour justifier que certaines volent (appelons un chat un chat, voulez-vous ?).
Sauf que dans le cas du téléchargement on ne spolie pas puisque contrairement à un vol à l'étalage l'objet reste entre les mains de son propriétaires, puisqu'on le duplique...
Et pratiquer des prix exhorbitants parce qu'on s'est arrangé avec les autres majors ça s'appelle du vol légal...

PS FautVoir: pour les nantis je me basais sur les reflexions de certains sur le fuseau sur la droite...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Smokeur
Smokeur
Alpha & Oméga
 
Avatar de Smokeur
 
Citation:
Provient du message de NeoGrifteR
C'est pas AOL qui a envoyé un mail à certains de ses utilisateurs avec la liste des films et jeux qu'ils avaient telechargés en P2P ?

faire un exemple , semer le doute = peur du gendarme

mais rien de vraiment bien méchant...

neanmoins je leur souhaite bon courage pour foutre en cabane quelques milliers d adepte du p2p...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de NeoGrifteR
NeoGrifteR
 
Avatar de NeoGrifteR
 
Citation:
Provient du message de Trouveur
Sauf que dans le cas du téléchargement on ne spolie pas puisque contrairement à un vol à l'étalage l'objet reste entre les mains de son propriétaires, puisqu'on le duplique...
duplication = copie = piratage = vol

ou alors j'ai un problème avec mon dictionnaire des synonymes (imprimé par un major du livre, à coup sur )
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Les vertus du piratage
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h08.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite