JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 682 (sites) | 1124 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > La sagesse des fous RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Yohdalf
Yohdalf [FM]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Yohdalf
 
Un grand bravo et un gros merci à vous tous de mavoir fait découvrir tout ça...



Je crois me souvenir quil ya des passages de Voltaire (Zadig, Candide et autres contes) qui valent aussi le coût dans le même style, mais je nai malheureusement pas les bouquins à disposition pour vous en faire profiter... Donc si quelquun est motivé...
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
Questions sans réponses
La bougie :

"La nuit parfois ravive une plante singulière dont la lueur décompose les chambres meublées en massifs d'ombre.
Sa feuille d'or tient impassible au creux d'une colonnette d'albâtre par un pédoncule très noir.
Les papillons miteux l'assaillent de préférence à la lune trop haute, qui vaporise les bois. Mais brûlés aussitôt ou vannés dans la bagarre, tous frémissent aux bords d'une frénésie voisine de la stupeur.
Cependant la bougie, par le vacillement des clartés sur le livre au brusque dégagement des fumées originales encourage le lecteur, - puis s'incline sur son assiette et se noie dans son aliment. "

(Francis Ponge - Le parti pris des choses)



"Un promeneur curieux demanda un jour à un ver luisant :
- Pour quelle raison ne brilles-tu que pendant la nuit ?
Le ver répondit dans son langage particulier de ver luisant et lui fit cette lumineuse réponse :
- Je reste dehors le jour comme la nuit, mais quand le soleil est dans le ciel, je ne suis rien."


Le promeneur aurait-il adressé la parole au ver luisant s'il l'avait vu briller à un autre moment que lorsque le soleil disparaît ?
De la même manière, remarquez-vous les individus avant même que tout le reste les efface, lorsqu'eux-même s'effacent ? ?
Le jour se lève et déjà il est trop tard. Les regards se tournent et le ver luisant s'épuise à briller.


"Un sculpteur se fait livrer un bloc de pierre et se met au travail. Quelques mois plus tard, il achève de sculpter un cheval.
Un enfant qui avait passé son temps à le regarder travailler lui demande alors :
- Comment savais-tu qu'il y avait un cheval dans la pierre ?"


Etes-vous le bloc de pierre qui cherche sa forme ? Etes-vous le sculpteur qui donne la forme ? Les deux peut-être ?


"Quand on demandait à Ch'hâ : Où est ton oreille ? il passait son bras droit par-dessus sa tête et touchait son oreille gauche en disant :
- Elle est là.
- Mais pourquoi te sers-tu de ton bras droit ? Lui demandait-on. Pourquoi ne te serts-tu pas de ta main gauche qui se trouve du même côté que ton oreille gauche ?
- Parce que, répondit alors Ch'hâ, si je faisais comme tout le monde, alors je ne serais plus Ch'hâ."


De l'importance de rester soi-même...


"Un jour, sur un quai, un homme de taille moyenne tenait à la main un sac très lourd. Cet homme, c’était moi, mais ce n’était pas mon sac. C’était celui d’une femme. Et ce sac était lourd parce qu’il contenait des livres. C’est elle qui me l’avait dit. Ç’avait été notre premier contact. Elle peinait, sur le quai de la
gare, haussant l’épaule du côté où elle portait.
Un peu de la même façon, elle portait des lunettes, avec une sorte de gêne. Comme si ses lunettes l’eussent empêchée de voir, ou qu’elle eût cherché, à travers, à saisir quelque chose d’abstrait, ou d’idéal, qui eût été en rapport avec le monde et qui n’eût pas été le monde. Quelque chose comme le monde, donc, mais en mieux. Elle devait être myope ou idéaliste, cette femme, ou peut-être les deux, je n’ai pas essayé de trancher.
[...]
Je lui ai proposé de lui prendre son sac, arguant qu’il me semblait lourd. Elle m’a remercié, d’un air inquiet, et m’a dit que si elle le souhaitait elle pouvait le poser à ses pieds, tout simplement. Je n’ai pas eu le temps de lui demander pourquoi, dans ces conditions, puisqu’elle peinait, selon toute apparence, à le tenir à bout de bras, elle ne s’en était pas délivrée. Là, elle a pris les devants et a posé son sac sur le quai, à ses pieds, et pour la première fois j’ai compris que je lui faisais violence."

(Christiain Oster - Dans le train)

L'intention n'était pas là. Comprenne qui lira. Le sac est un artifice.


Et pour finir comme ça a commencé, petite pensée soufie :

Il n'y a qu'un moyen de découvrir si vous avez besoin d'un clou ou d'une vis pour votre planche. enfoncez le clou. Si le bois se fend, c'est une vis qu'il vous fallait.

Trop tard ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aloïsius
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aloïsius
 
Re: Questions sans réponses
Citation:
Provient du message de Myvain

De la même manière, remarquez-vous les individus avant même que tout le reste les efface, lorsqu'eux-même s'effacent ? ?
J'ai du mal à comprendre cette question. On ne peut que difficilement remarquer un individu déjà effacé, donc on les remarque avant, forcément.
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
La réponse est peut-être dans la question monsieur Aloïsius. Relisez l'histoire du ver luisant. Ca aurait pu tout aussi bien être des lucioles.
Ne vous êtes-vous jamais laissé emporter par votre part d'ombre, la même qui fait qu'on ne vous remarque plus que pour ça alors que vous savez pouvoir briller comme une étoile ?
Le jour vous efface et on ne remarque de vous que l'ombre.
Peut-être que l'expression vient de là, l'ombre de soi-même ?

Pourquoi cette histoire-ci et pas une autre, pourquoi toutes celles-ci ? Amer constat d'un regard sur soi. Le regard est la fenêtre à travers laquelle l'âme regarde dit monsieur Hazrat Inayat Khan. (merci aux soeurs jumelles habillées de corail, un équilibre - des équilibres, pour la découverte de ces mots)
Tout ceci est un aveu de défaite, tout ceci est une confession, tout ceci guide la volonté de revoir un jour les étoiles et de briller à leurs côtés, ensemble, d'égal à égal avec le soleil, pour que l'ombre redevienne à nouveau un reflet flou et non pas une part débordante, rongeante de soi-même. Apprendre à briller de nouveau et ne plus s'effacer.
Un aveu donc. Alors le regard se tourne et cherche les étoiles.
Regardez les étoiles vous-aussi. Elles brillent pour vous, prenez le temps de les observer. Essayez de sourire si vous le pouvez, pour ceux que vous aimez, pour elles, pour vous. La part d'ombre ne mérite pas qu'on lui sacrifie ça. Pour eux, pour elles, pour vous.
Peut-être même que vous verrez des étoiles dans ces sourires, dans ces regards proches. Ce sont des morceaux de soi qu'on offre à une autre personne.

Dites-lui monsieur Aloïsius, si vous la croisez. Ces contes lui sont adressés. Soeurs de corail.

Bientôt minuit, l'heure où tous les chats sont bleus.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aloïsius
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aloïsius
 
Le soleil est la plus proche des étoiles. C'est une question de point de vue.

Il est rare, pour l'instant, qu'on m'appelle Monsieur. Je me sens donc contraint de vous rendre cette politesse, Monsieur Myvain. Regardez les étoiles : elles sont si tremblantes et semblent si fragiles dans la nuit. Ce sont des éclats de soleils pourtant, plus brûlants et lumineux que milles bougies en leur coeur.

Regardez-les, elles vous regardent pareillement, et voient sans doute la même chose que vous. Même une ombre peut briller.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de ßarbarossa
ßarbarossa
Alpha & Oméga
 
Avatar de ßarbarossa
 
dans la même branche, je vous conseilles "Nouveaux contes Zen" mais j'ai oublié le nom de l'auteur du recueil
et la maison d'édition..probablement Calmann-Levy, plusieurs de ses livres y sont publiés
*gratte sa langue pour y attraper le nom fugitif*

eh non rien n'y fait desolé
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
Monsieur Aloïsius, il s'agit ici de commencer à vous habituer à ce qu'on vous appelle monsieur. Le télégramme de la nuit aura une réponse lorsque la poule que j'ai sur la tête se sera réveillé et voudra bien faire office de messagère. En attendant merci pour cette réponse, vivement que vous retrouviez le temps de laissez glisser votre plume électronique.


Nouveaux contes zen d'Henri Brunel peut-être ?
"Sur l'étoffe de l'Atma, où nous brodons jour après jour la tapisserie de nos vies, la moindre tâche se voit"
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aloïsius
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aloïsius
 
Citation:
Provient du message de Myvain
En attendant merci pour cette réponse, vivement que vous retrouviez le temps de laissez glisser votre plume électronique.

Oui, mais non, en fait... *freine des quatre fers pour retenir l'horloge*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de ßarbarossa
ßarbarossa
Alpha & Oméga
 
Avatar de ßarbarossa
 
Henri Brunel, tout a fait!
merci
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
La vraie fleur
Une petite histoire que j'ai découpé en deux parties, la première est une énigme, la deuxième sera la réponse à cette énigme. Pourquoi ce découpage ? Laisser le temps à ceux que ça pourrait intéresser de tenter de trouver la réponse.

La reine de Saba reçut la visite de Salomon avec qui elle rivalisait de sagesse et lui proposa une sorte d'énigme.
Elle le conduisit dans une pièce de son palais où des artisans avaient rempli l'espace de fleurs artificielles. On eût dit une prairie miraculeuse, où des fleurs multiples et odorantes se balançaient doucement sous l'effet d'une brise inconnue.
- Voici mon énigme, dit la reine. Une de ces fleurs, une seule, est une vraie fleur. Peux-tu me l'indiquer ?


Comment Salomon pourrait découvrir quelle est la vraie fleur dans ce champs de fleurs artificielles ?

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de YaPaDeSouci
YaPaDeSouci
Alpha & Oméga
 
Avatar de YaPaDeSouci
 
Il met un pesticide dans tous les pots de fleurs. La seule qui tire la tête après quelques jours était la vraie fleur.
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
Ca serait dommage de la faire mourir vous ne croyez pas ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sherazade
Sherazade
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sherazade
 
Un murmure du Roi d'Israël dans le vent, une abeille, une danse virevoltante.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de pooka
pooka
Dauphine
 
Avatar de pooka
 
Peut-être que la vraie fleur, émue de la beauté qui l'entoure, de tous les parfums violents de ces fleurs artificielles si parfaites, baisse la tête d'un air modeste ?
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
Mademoiselle pooka, cette fleur là n'a aucun besoin de baisser la tête, elle a le privilège du naturel, qu'elle en soit fière même si les pétales lui tourne en raison des parfums trop violents de ses congénères. Vous touchez du doigt l'interprétation de cette histoire, ceci dit Sherazade de ces beaux mots auraient pu être l'invitée de la reine de Saba, voici la fin de l'histoire :

Salomon regarda attentivement autour de lui. Il fît appel aux trésors de sa sensibilité, à toutes les forces de sa concentration mais ne put désigner la vraie fleur. Puis il dit à la reine de Saba :
- Il règne ici une chaleur inhabituelle. Peux-tu demander à un de tes serviteurs d'ouvrir une fenêtre ?
La reine ordonna et ce fut fait.
- Voici la vrai fleur, dit le roi Salomon quelques instants plus tard.
Il ne pouvait pas se tromper. Une abeille, entrée par la fenêtre, venait de se poser sur la seule vraie fleur.


En guise de conclusion à ce récit et ce qui rejoint ce qui est dit plus haut, on peut trouver ces quelques lignes :
S'il est toujours difficile d'être Salomon, il est encore plus difficile d'être l'abeille. Mais le plus difficile, à chaque époque, est d'être la fleur.

Pourquoi la fleur ? C'est sans doute ce qui arrive dans un monde livré à l'artifice.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > La sagesse des fous
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 17h01.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite