JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 473 (sites) | 899 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Quelques poèmes divers RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Sacré Jérôme
Alpha & Oméga
 

Quelques poèmes divers

Bienvenue E.T.


Un éclair de feu déchire le ciel,
Une explosion digne de celle d'un gratte-ciel.
Dans le cratère fumant gît une drôle de soucoupe.
Ca y a pas à dire, ça leur la coupe.

Une porte s'ouvre, quelques loupiotes qui défaillent,
Un bras sort suivi d'une jambe mince comme un rail,
Une drôle de tête d'huître comme jamais vu sur terre,
Rencontre fortuite d'un 3e type, président d'un autre univers.

En proie à l'inconnu, ils l'observent, apeurés.
Le drôle de truc se débat et se dandine pour saluer,
On braque les armes, au dernier moment on se retient
De lui en foutre une dans le coquetier. Ce serait pas bien.

Rencontre de diplomates et de chef d'états,
Qui tous au lieu de glousser reste béats.
Des réceptions, de luxueux banquets,
Mais E.T. n'aime pas la bouffe trafiquée.

Bien vite il a le mal du pays et annonce son départ,
Il doit rentrer chez lui pour au souper ne pas être en retard.
Une découverte sans précédent, on ne peut se le permettre,
Et les écolos amis des aliens, qu'ils aillent se faire mettre.

On lui offre des cadeaux, on lui fait boire un dernier verre,
Dans lequel au préalable on a glissé un somnifère.
E.T. se force, par politesse, chez lui on est pas des rustres,
La tête qui tourne, il tombe en arrière pour "mieux fixer le lustre".

On l'a bien accueilli, on a fait de lui une star,
Mais par excès de bienséance on en devient avare.
Une pilule pour le garder et le chouchouter,
Sur la petite table où attaché on va le disséquer.



Canular boiteux


Je boîte,
J’traîne la patte.
J’ai du mal,
Beaucoup de mal.
A avancer sans crier,
A m’promener sans m’étouffer.
Je suis pas cul-de-jatte,
Mais j’ai l’âme qui s’rate.
Je suis pas handicapé,
Mais j’ai le cœur qu’a la nausée.
Aujourd’hui j’ai trouvé
Un joli bout d’bois pas frais.
D’ssus y avait écrit
« Peur » en traits gras.
Alors j’me suis dit :
« Oh la jolie béquille que voilà ! »



Fourmi


Une fourmi poursuit sa route,
Et de trou en trou porte sa croûte.
Une fourmi, somme toute ordinaire,
Qui cherche son chemin loin de l’enfer.

Aux temps anciens, et bien avant,
D’aussi semblables fourmis,
Marchaient de même, d’arrière en devant,
Ces communes fourmis.

Sans aucun signe distinctif,
Comment savoir qui est qui ?
Sans aucun trait significatif
Comment ne pas sombrer dans l’oubli ?

Toutes ces fourmis, somme tout ordinaires,
Ont l’air pourtant si différentes,
Uniques, au mieux intelligentes.
Mais qui peut le voir, même en ces terres ?

Que ressentent-elles ? Qu’éprouvent-elles ?
Peut être elles aussi aspirent elles au ciel ?
Alors que nous-mêmes sommes fourmis
Sommes toute ordinaire, que vaut la vie
Si l’on ne sait pas se remarquer,
Si l’on ne sait pas mieux se rêver ?



Les feuilles mortes

En mon être, l’automne est venu.
Et tout s’est mis à changer,
Couleurs fauves, vent frais et pardessus.
L’hiver est annoncé.

Dans le craquement de la vie qui se retire,
J’ai pris le même chemin, pour m’assoupir.
Et j’ai fermé les yeux, après avoir fixé la porte.
Mes paupières sont tombées comme deux feuilles mortes.




L’histoire sans fin



Bible atomique,
Coran apocalyptique,
Profits tueurs,
Fric destructeur,

Les directives,
De cette ogive,
Pourtant bien saines,
Pourtant bien vaines.

Regarde donc
Ce « Petit Garçon »
Qui fend les cieux
Et irradie les yeux.

Une dernière fois,
Prie de ta foi.
Perd ta voix,
Dans le fracas.

Tyrannie vaincue,
Axe du mal rompu,
Paix rétabli,
Mais à quel prix ?




Misère et Corde


Journée comme les autres,
Chacune vaque à ses occupations.
Journée trop comme les autres,
Aucun présage d’une suppression.

Comme tous les jours elle monte le réveiller,
Faire un peu de ménage, épousseter.
Elle ne comprend pas pourquoi depuis tant d’années
Jamais avant il ne s’était révolté, puis enfermé.

Comme tous les jours elle attend de le revoir,
Elle passe ses journées à attendre le soir.
Elle ne comprend pas pourquoi il est si terrorisé,
Jamais avant il n’avait été avec elle si déprimé.

Un coup de sang,
Rien que le vent.
Les cris montent telle une horde,
Devant elle, son fils au bout d’une corde.

Un coup de fil,
Rien de plus facile.
Les larmes montent telle une horde,
Loin d’elle, son fiancé au bout d’une corde.




Renaissance noire

Je peins la nuit en sombre,
J’écris le jour en ombre.
Dans l’angoissant silence de mon antre,
Je sens la solitude me prendre au ventre
.
J’entends les coquins ages des coquillages,
L’écho qui nage dans ma coquille d’âge.
Mon regard se perd dans la noirceur,
Aucune présence, pas même une vapeur.

Mes nocturnes craintes
Font mes diurnes ennuis, leur étreinte.
J’ai momentanément replié mes ailes,
Un ciel si haut, c’est trop d’un coup pour elles.

L’apprentissage sera ma gloire
Pour sortir de cette renaissance noire.
Je me suis perdu dans ma déraison de verre,
Pourtant le bien-être n’est pas loin au travers.

Peu à peu je m’enveloppe de ma confiance,
Je m’extirpe de ma droite déviance.
Je suis un parvenu de la peur d’être seul,
Je ne suis pas revenu de ma peur d’être seul.



Jeux d’enfants


Qu’il est bien loin le temps
Où nous pouvions sans détours,
Courir et jouer à travers champs
Sans se soucier du croulement des tours.

Un jour comme un autre
On jouait comme les enfants
Qu’on était, petits apôtres
De l’avenir des plus grands.

Et là je l’ai aperçu plein d’espérance,
Semblable au havre d’une taupe.
Avec ma violente innocence
J’ai sauté à pieds joints d’ssus, criant « et hop ».

Alors a retenti la détonation,
Elle a fait exploser l’horizon.
C’était une mine antipersonnel,
Et de ma mère elle a fait couler le rimmel.

Dispersé aux quat’coins d’la terre,
Eparpillé par les vents amères,
J’ai même pas d’ place au cimetière
Pour y enterrer mes ossements de poussière.

Et quelque part là haut
Quelque part loin des maux.
J’ai toute l’éternité
Pour me demander :

Pourquoi les jeux d’enfants
Sont ils devenus aussi dangereux à jouer ?
Pourquoi les jeux d’enfants
M’ont-ils privé d’un monde que j’aimais ?




Assassinat sonore


Tic tac, tic tac.
J’aimerais la faire taire,
Lui mettre une claque.
Quel enfer,
J’n’entends qu’elle,
Mais j’ai b’soin d’elle.
Alors je l’endure,
Elle me murmure :
« Tic tac, tic tac ».
Alors c’est moi qu’je claque.
Douce pendule,
Je t’adule,
Tu rythmes ma solitude,
Tu ruines ma quiétude.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de ßlonÐin°
ßlonÐin°
Bagnard
 
Avatar de ßlonÐin°
 
Wow


Magnifique, j'ai prit plaisir à lire ça mh.

¤est de plus en plus étonné par les membres du bar¤
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Pisan Gambon
Pisan Gambon
Roi
 
Avatar de Pisan Gambon
 
Citation:
Provient du message de ßlonÐin°


¤est de plus en plus étonné par les membres du bar¤


N'aurais pas dit mieux.






Lien direct vers le message - Vieux
Sacré Jérôme
Alpha & Oméga
 
Merci beaucoup
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le String Rouge
Le String Rouge
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le String Rouge
 
Citation:
Provient du message de ßlonÐin°


¤est de plus en plus étonné par les membres du bar¤
normal il a pas encore bu

[size=0.2]c bien[/size]
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
je justifie mon sourire Noisy ou pas ?
Lien direct vers le message - Vieux
Sacré Jérôme
Alpha & Oméga
 
Han tu te souviens que je m'appelais Noisy avant
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Amélyse
Amélyse
Roi / Reine
 
Avatar de Amélyse
 
Citation:
Han tu te souviens que je m'appelais Noisy avant
La fonction recherche est votre amie

Sinon, trés joli en effet.
Lien direct vers le message - Vieux
Sacré Jérôme
Alpha & Oméga
 
Non je suis sure qu'elle se souvenait!

dis moi que tu te souvenais
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de blondi-fluffy
blondi-fluffy
Reine
 
Avatar de blondi-fluffy
 
en effet
cest tres beau, mais puis-je poser une question..ou les prend tu ou bien peut etre est-ce toi qui les fait.. lol en tk..
cest tres bien
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
Citation:
Provient du message de S@do
Non je suis sure qu'elle se souvenait!

dis moi que tu te souvenais
Ben je m'en souvenais ! Voyons !
Noisy Média
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
Citation:
Provient du message de Xeen
Ben je m'en souvenais ! Voyons !
Noisy Média
Moi aussi je me rappele meme avoir sauvagement locké un thread de toi noisy hein ...
Lien direct vers le message - Vieux
Sacré Jérôme
Alpha & Oméga
 
Tiens?
Quel thread?



et c moi qui les écrit les poèmes
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Scila
Scila [Miles]
Reine
 
Avatar de Scila
 
Très joli tout ça
Avec une préférence pour assassinat sonore
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
Citation:
Provient du message de S@do
Tiens?
Quel thread?



et c moi qui les écrit les poèmes
flemme de chercher. Un joli thread avec Xeen pour sujet ..
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Quelques poèmes divers
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 09h32.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite