JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 337 (sites) | 692 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Jonction Kernyw
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] histoire d'un jeune Firbolg (ep XXV) RSS
   
 
Partager Outils Rechercher
Avatar de piquepoc
piquepoc
Alpha & Oméga
 
Avatar de piquepoc
 
Message roleplay

histoire d'un jeune Firbolg (ep XXV)

Vous trouverez les épisodes précédent là :
épisode XXIV


Mais que deviens Hibernia

Beaucoup de temps s’est passé depuis mes dernières aventures. Ma plume s’est rouillé, mais pas mon épée. Et beaucoup de choses se sont passées. Je me permets donc de nettoyer ma plume et de vous conter quelques-unes unes de mes aventures.

Je sortais donc de ma forêt après un séjour particulièrement long. Mon objectif était de retrouver mes compagnons.

Moi je connais pas très bien, mais j’essaye de discuter avec certains à distance.

« Salut mon ami. » Eh ! Moi je n’ai que des amis, mais certains le sont plus que d’autres.
« Arf Pique, tu es au courant ? » C’était un de mes rangers favori.
« Non, je suis sur la route, pourquoi ? »
« Tu n’as pas vu ? »
« Vu quoi ? »
« Comment t’expliquer ? »
« Ben simplement, je comprendrai bien. »
« La guilde est morte. »
« …. »

Je trébuchais. Je ne savais plus où j’étais. Je, ça reste encore indescriptible comme sentiment.

« …. »
« Pique, tu es là ? »
« …. »
« Pique, parle-moi. »
« …, mais …. »
« Pique, viens me voir. »
« Non. »
« Mais m’en veux pas. »

Je reprenais mes forces, je restais quand même assis sur le bord de la route. Je ne lui en voulais pas, mais je ne savais quoi répondre.

« Je ne t’en veux pas …. »
« Alors viens avec moi. »
« Je peux pas. »
« Mais viens, je vais tout t’expliquer. »
« Je peux pas venir. »

Je ne pouvais plus bouger. Il y a parfois des moments où le corps ne peut plus répondre au besoin de l’esprit. Je voyais mes amis autour de moi, tel des fantômes. Je ne sentais plus mon corps. Je restais figé sentant un froid glacial me traverser.

« Pique, mince mais comprend-nous. Toi tu n’y es pour rien. »
« …. »
« Mais parle-moi, je suis ton ami. »
« Oui. »

Pendant longtemps je restais immobile. Puis un flash me vint. Ok, plus de guilde, juste moi. Ok, j’avais loupé mon rôle de soigneur de royaume. Mais je savais une chose. Je guérirai la guilde de la Lune Noire. Pour fêter ça, je courrais jusqu’à la première taverne. En fait c’était celle de William.

« Non, pas lui. » William réagit rapidement à mon entré.
« Monsieur Piquepoc, par pitié, ne venez pas consommer chez moi. » Il se rappelait la visite de mes amis après m’avoir arnaqué.
« Je suis venu en paix. » Il tremblait encore plus après cette phrase.
« Non Monsieur, veillez sortir et aller voir une autre taverne. »
« Mon intention et noble William. Je viens de perdre certains de mes amis. Je viens noyer mon chagrin dans l’alcool. »
« Tes amis ne viendront pas ? »
« Non, ils sont partis. »
« Alors Pique, installe-toi. Je t’offre ton premier verre. »

Pour le premier ça a été. Mais quand le cinquième est arrivé, c’était autre chose.

« Vas y Pique, raconte-nous. »

J’avais plein de nouveaux amis autour de moi. Ils me demandaient de raconter mes histoires. Je leur parlais de ma famille, de mes amis et de mon expérience de la guerre.

« William, apporte-nous encore à boire, Pique nous invite. »
« Et mon père sur son dragon volait de partout …. »
« Oui Pique, et toi tu lui curais les dents ? AH AH AH …. »

Je buvais plus que de raison, mais je ne m’en rendais pas compte. Mais je sais pas pourquoi, plus je bois, plus j’ai des amis. Toute la taverne m’écoutait en trinquant à ma santé. C’est beau cette fraternité. Mon père avait raison.

« Tavernier ! » Un appel plus fort que le bruit ambiant fit l’effet d’un éclair dans le brouillard.
« Que veux-tu étranger ? » William avait répondu sur un ton sec. Je le comprends, l’autre avait brisé la bonne ambiance.
« Ne sais tu pas qu’il est mal de s’en prendre à Piquepoc ? »
« Mais…. » Je sentais William mal à l’aise. Moi j’avais du mal à réagir. Je ne voyais pas qui parlait.
« Veux tu que ta taverne disparaisse ? »
« Ecoute elfe, montre ton visage avant de menacer. Tu n’es pas un des compagnons de Pique. Laisse le donc vivre comme il lui convient. »
« Euh …. » Je ne savais quoi dire. Peut être n’avais-je plus la force de parler aussi.
« Je ne suis pas un de ses compagnons certes. Mais je suis un de ses amis. » Il releva sa capuche et montra son visage.

La stupeur se lisait sur le visage de William. Mes amis de taverne prenaient leur verre et retournaient à leur table en silence. C’est bizarre comment le silence peut venir d’un coup dans une taverne. Moi je regardais ce visage qui prétendait être mon ami. Bon, je du me rapprocher un peu pour mieux voir.

« Qui es-tu mon ami ? » J’arrivais à prononcer une phrase entière.
« Suis-moi Piquepoc. De combien William t’as-t-il encore volé ? »

Je cherchais ma bourse qui n’était plus à sa place. Par un mouvement malencontreux, je tombais à terre. En fait c’était pas si mal, car ma bourse avait du tomber. Je la cherchais à quatre pattes quand soudain William m’appela.

« Monsieur Piquepoc, j’ai retrouvé votre bourse. Elle était derrière mon bar. Elle a du rouler. »
« Merci William. » Gentil ce William quand même, j’en connais des moins honnêtes.
« Tavernier, ne manque-t-il pas quelques pièces d’or à l’intérieur ? » Mon mystérieux ami fixait William droit dans les yeux.
« Ben non, il a bu quand même. »
« Lui oui, mais tes clients payeront leur compte. » Un bruit de révolte traversa la taverne. Il fut aussitôt stoppé par un geste de mon ami inconnu.
« Mais je ne peux pas faire ça ! » William se révoltait.
« Tu voulais bien voler mon ami, tu voleras tes habitués aujourd’hui. »
« Mais je les vole tous les jours déjà…. » Moi je sais pas, mais il me semblait qu’il avait dit une bêtise. Mes amis semblaient d’accord avec moi.

William chercha à justifier ses paroles. Mon ami me pris par l’épaule et m’emmena dehors. Moi je voulais pas sortir. Il commençait à y avoir de l’animation dans la taverne. Les clients dansaient sur les tables, les fenêtres s’ouvraient pour laisser passer l’air frais et la lumière. Parfois, certains manquaient de délicatesse pour les ouvrir. Mais cela faisait un bruit joli.
William n’aimait pas cette ambiance. Il pleurait devant sa taverne. Moi je pense que c’est l’émotion. Il y a des moments où on ne peut retenir des larmes de joie. Les tables volaient maintenant, suivis par les chaises. Ma surprise fut de voir le bar voler. C’est là que je me dis que j’avais un peu trop bu. On aurait presque pu organiser un barbecue, certaines chaises et tables brûlaient devant la taverne, mais les autres ne pouvaient plus servir.

Mon ami, que je ne reconnaissais toujours pas, me demanda de le suivre en dehors de la ville.

« Pique, je te laisse ici. J’ai appris pour ta guilde. Ne te laisse pas abattre pour ça. Tu sais que tu seras le bienvenu si tu décide de nous rejoindre. Certains de tes compagnons l’ont déjà fait. »
« Mais t’es qui ? »
« Ne me reconnais tu pas ? » Ben j’avais un peu de mal, je ne voyais pas très bien. Moi maintenant je dis que le whisky n’est pas bon pour les yeux.
« Non. »
« Je suis Azuar, j’ai entendu par l’alliance que tu avais des soucis dans la taverne. Je suis donc venu dès que j’ai pu. »
« Mais j’avais pas de soucis, je racontais mes aventures. »
« En te faisant dépouiller par ce voleur ? Bon, je te laisse cuver. »

Il partait sans même que je le remercie. La suite directe, vous la connaissez j’imagine. J’ai pleuré. Oui, pendant des heures je me suis vidé des larmes de mon corps. Mon elfe à voulu me rassurer sur la guilde, mais je ne pouvais me résigner. Je savais que rien ne pouvais se terminer comme ça. On ne perd pas tous ses amis sur un coup de tête. Alors je pris cette décision de reprendre la guilde à ma charge. Bon, vous saurez bien assez tôt ce qu’il s’est passé entre temps, mais La guilde survivra par mon nom. Mais ce sera pour la suite.


PS : Voilà, j'ai relu quelques uns des épisodes et ça m'a donné envie d'écrire. Mais j'aimerai avoir vos remarques encore une fois. Le plaisir d'écrire viens aussi de vos remarque. Sans mandier vos commentaires, ce sont eux qui font que j'ai l'impression d'être lu. Tout comme les petits bonjour IG que vraiment j'adore

Merci encore
Lien direct vers le message - Vieux
Finndibaenn [Feu]
Alpha & Oméga
 
j'aime toujours autant !
et le passage sur la mort de la guilde est ...touchant.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ticlem
Ticlem
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ticlem
 
Tous les jours depuis l'épisode 24, je vais sur le forum Orcanie dans l'espoir dun message RP venant de toi, je ne t"encourage qu'a une chose : la suite !!!!
On veut savoir ce que tu es devenu, nous =)
en tous cas, t'a du style.
Mais ? tu t'épile ? DSL je m'égare :bouffon:
Bonne continuation,
Ticlem Aender
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Calysta
Calysta [Ash]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Calysta
 
C'est toujours avec grand plaisir qu'on voit apparaitre l'un de tes posts, et on n'est jamais déçu. Tous les lecteurs d'orcanie et fans connaissent tes histoires, tu n'es peut-etre pas encore le soigneur du royaume pour ce qui est des blessures. C'est vrai les druides ne reconnaitront jamais qu'ils n'égalent pas une sentinelle là dessus ^-^.
Mais en tout cas tu nous soignes déjà de nos petits soucis et de notre mauvaise humeur, en nous faisant voyager, un petit moment, dans ton monde. Et ça, ce n'est pas donner à tout le monde.
Prend ton temps et fais toi plaisir, tu as laissé ton empreinte ici, nous guetterons toujours ton apparition, aussi attendue soitt elle.
__________________
Pour un parrainage : http://www.swtor.com/r/SlbSjx
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kalliopê
Kalliopê [FdA]
Reine
 
Avatar de Kalliopê
 
Que rajouter... Il est évident que tes nombreux lecteurs se délectent à chaque nouvel épisode de tes aventures.
Je suis heureuse que tu ais retrouvé le goût de l'écriture ce qui nous donne le plaisir de te lire et d'égayer ainsi nos journées.
J'espère donc une suite pour bientôt
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de piquepoc
piquepoc
Alpha & Oméga
 
Avatar de piquepoc
 
Merci encore. pour être simple sur cette réponse :

La guilde n'est pas morte
Non je ne m'épile pas
J'essayerai de rendre mon empreinte indélébile
Moi aussi j'attend la suite de tes histoires, jeune ménestrelle
Lien direct vers le message - Vieux
 
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] histoire d'un jeune Firbolg (ep XXV)
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h56.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite