JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 246 (sites) | 411 (forums)Créer un compte
World of Warcraft
La Bibliothèque de Suru'Mar
Les forums JOL > World of Warcraft > WoW - La Bibliothèque de Suru'Mar > Débarquement en Gilneas RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Poudre
Bagnard
 
.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alleria la bannie
Alleria la bannie
Bagnard
 
Avatar de Alleria la bannie
 
Elle se lève, prend son sac, ouvre la porte de sa cabine, jette un coup d'oeil à droite, à gauche, personne. Toujours le silence. Doucement, elle marche vers le point. Sa peau commence à se hérisser. Elle sors des quartiers, et arrive sur le pont. Le soleil éclatant l'empêchant de bien voir, elle met sa main en visière. Personne. Les voiles n'ont toujours pas été remises, et les avaries n'ont pas été réparées. Elle regarde à bâbord. Les deux autres bateaux éclaireurs sont toujours là. Elle peut voir le pont du plus proche. Personne dessus non plus.

La peur la saisie. Elle mont en haut de la vigie, prend la longue vue qui y est posée, et voit le troisième navire vide, également. Puis elle regarde en face du navire, et vois que la côte n'est plus très loin.


-Bon allé, je descent, je nage. Non, non, non, j'y arriverai pas c'est trop loin. Je peux pas me téléporter non plus je connais pas assez bien l'endroit. Et je ne sais pas naviguer


Elle pense à haute voix, pour se rassurer. Puis, elle se relève, et regarde vers l'arrière du batea avec la longue vue. Elle voit des navires, au loin. La flotte arrive. Elle ne sent plus sa joie. Il faudrait probablement deux jours aux bateaux pour arriver, mais elle tiendrait.
Elle redescend.
Elle retourne dans les quartiers pour voir nova. Elle courre, frénétiquement. Puis, soudain, elle s'arrête. Une porte de cabine est ouverte. Elle entend des gémissement en provenir. Elle tend l'oreille. Se sont ceux d'un homme, qui a apparemment mal.
Doucement, elle entre. Le colosse de la veille est là, couvert de coupure, marinant dans le sang, les cadavres de 3 marins armés d'épées à ses pieds, visiblement mort, leur tête formant des angles ne pouvant laisser croire le contraire. Sur leur visage est dessiné un sourire gigantesque, et leurs yeux reflète la folie. Le colosse est encore conscient. Quand il voit Alleria, il se relève


-Je suis encore assez fort pour vous envoyer dans la tombe, vous et votre espèce!


Il avance, mais trébuche sur un corps et tombe par terre.
Alleria avance et se penche sur lui.


-Je ne suis pas ici pour vous achever. Je suis désolée de notre accrochage hier soir, mais je ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, et le bateau est vide, exépté vous et ces corps. Je souhaite simplement savoir ce qui s'est passé, je peux vous soignez.


Joignant le geste à la parole, elle se mit à chanter, en apposant ses mains sur la plus grosses des plaies. Une lumière s'en échappa, puis la plaie se referma.
Elle continua à chanter, les plais se refermant une à une.
Le colosse, soigné, se remit debout, l'air plus engageant, mais toujours couvert de sang.


-La nuit dernière, l'équipage est comme devenu fou. Les marins sont partis, un a un, avec la même expression sur le visage. Ils sont allés au fond du bateau, il y avait une sorte de troue dans la coque, dans lequel on voyait un autre monde, dévasté, avec un femme aux allures de fantômes de l'autre côté. Ils s'engouffraient dedans les uns après les autres, la rejoignant. Puis elle m'a vu, m'a sourit, puis s'est mise à hurler. J'ai été... Hmmm... Enfin, terrifié. Je me suis mis à courir. Quand je suis arrivé dans ma cabine, mes anciens compagnons m'ont attaqué. J'ai été obligé de les tuer. Je ne sais rien d'autre.


Son expression d'homme qui a vu ce qu'aucun homme ne devrait pouvoir voir le rendait extrêmement crédible.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Salem Pulsifer
Salem Pulsifer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Salem Pulsifer
 
Les bateaux sans équipages continuaient d'avancer à vive allure surtout libérés du poids de tout l'équipage, si une personne avait été sur le pont elle aurait pu voir les côtes de Gilneas s'approcher de plus en plus près sans que personne ne s'occupe d'abaisser la vitesse du bateau.
De plus en plus rapidement, les navires approchèrent des côtes et s'échouèrent bruyamment et brusquement sur le sable des plages de Gilneas.
Les bateaux auraient pu être récupérer plus tard par une quelconque armée si seulement les goules stupides ne seraient pas venue, attirés par le bruit de l'échouement, et commencer à frapper violament sur la coque et arracher des morceaux de bois elfes plus léger que résistant.
Les créatures morts vivantes rentrèrent dans les navires à la recherche de la chair des marins tandis que de plus en plus de goules et d'abominations arrivaient sur la plage pour s'engouffrer dans les navires, si il y avait une quelconque chance pour des personnes survivantes, elle serait sûrement dans la fuite et non dans le combat.
Tandis que dans les bois à proximité de la plage, deux paires d'yeux noirs regardaient les dégâts causé par les serviteurs du fléau et aussi il voyait clairement la flotte de navires qui commençait à apparaître à l'horizon.


-espérons qu'ils pourront débarquer et se préparer à la première attaque à temps ... sinon s'en est fait d'eux ...

dit il pour lui même n'obtenant aucune réponse pas même du vent et les yeux disparurent de leur poste d'observation
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Daima
Daima
Alpha & Oméga
 
Avatar de Daima
 
Le choc de la coque du navire sur les récifs puis sur la plage sablonneuse fit sortir Nova de ses prières. Il se leva promptement, empaqueta ses affaires, pris son sac à dos et se saisit de ses deux épées, l'une longue dans la main droite et l'autre assez courte mais légèrement incurvée dans la main gauche.

Il commença à avancer dans le bateau, maintenant troué de voies d'eau et totalement penché, ce qui ne facilitait pas vraiment l'avancée de l'elfe.

Il courrut vers la cabine de Alleria mais en vain, celle-ci était vide. Il se mit à hurler désespérement le nom de son amie. Ses appels ne la firent ppoint revenir mais d'autres créature les entendirent.

Alors que Nova fouillait l'épave, un craquement sourd vint de derrière lui. Il se retourna d'un trait et vit une ombre de jetter ssur son poitrail. Il tomba à la renverse. Une odeur abominable provenait de son aggresseur, une odeur à vous retourner les tripes : une odeur de viande en décomposition. Le seconde chose qu'il remarque c'est une douleur vive venant de sa poitrine griffée de long en large par la bête. Celle-ci était toujours sur lui, en train de le griffer. Nova donna un coup de pommeau de toutes ses forces avec son épée courte. La bête vire-volta dans les airs et atterit sur les planches moisies du bateau. Nova se releva difficilement. Pas de doute, c'était une goule. Il s'approcha de la bête, apparement assomée et la transperça de son épée longue. La goule émit un gémissement abominable, les yeux injectés de sang. Son sang noir se répandit sur le sol.


- Meurs, créature des ténèbres rajouta-t-il.

Puis il continua son périple dans les couloirs à moitié immergés du navire.

Un peu plus tard, il entendit à nouveau le bois craquer. Il se mit à couvert dans une alcôve. Il réussit à identifier les raisons du craquement de cette planche. Deux goules à nouveau. Il resta caché et cessa de respirer afin de ne point de faire repérer. Il voyait distinctement ses ennemis de là où il se trouvait. Mais à sa grande stupeur, une des goules leva ce qui lui servait d'appendice nasal et huma l'air. Puis il semblait suivre une piste. Elle suivait l'odeur du sang coulant de la poitrine de Nova. Celui-ci sortit son arc sans un bruit, mis en place une flèche sur la corde et visa la bête.

Une fois que la bête s'était suffisement approchée, il respira bruyament, ne pouvant plus tenir. La goule le vit alors et sauta sur lui. Il eut le temps de tirer sa flèche qui vint toucher sa goule en pleine poitrine durant son bond et l'épingla sur le bois. La seconde goule venant juste de réaliser ce qui se tramait se jetta elle aussi sur Nova. Il ne pouvait plus bander son arc. Le temps lui manquait. Il saisit alors une flèche et la mit devant lui, en plein milieu de la trajectoire de la goule. Celle-ci s'empala sur la fléche dans un hurlement strident difficile à supporter. Nova lâcha la flèche. La goule tomba avec la flèche mais il semblait qu'ell n'ait point son compte. L'elfe leva alors sont pied et l'abattit sur la tête de la goule. Le crâne de cette dernière explosa sur le choc. Nova regarda avec dégout sa botte et laissa échapper un
Yerk ! de dégoût. Puis il recommença ses recherches dans le bateau.
__________________
Quel est le pire des ennemis qui nous attende avec l'âge ?
Qu'est ce qui imprime la Rîde plus profondément au front ?
Voir chaque personne aimée effacée de la page de la vie,
Et être seul sur Terre comme je le suis maintenant.
Lien direct vers le message - Vieux
Poudre
Bagnard
 
.
Lien direct vers le message - Vieux
Juliian
Bagnard
 
Sinel - Il souffre toujours. C'est pour ça que nous sommes là. Va chercher tes affaires, nous allons accoster.

Lia - Je n'ai pas la force de la moitié d'un de ces soldats, devant nous. je crains de ne vous être d'une grande utilité.. mon seul dont est celui de guérisseuse, une fois les combats passés je pourrais calmer les blessures.

Lia parti dans la cabine qu'elle partageait avec le Nain et prit son unique sac de tissu contenant des vêtements de toiles et quelques plantes médicinales. L'Elfe accrocha son arc à son épaule et empoigna un carquois de flèches mal taillées.

Remontant sur le pont, les terres de Gilneas se rapprochaient, tout comme la mort, Lia le sentait, elle avait de ces aura, que n'ont pas les autres nains, ou hommes.


Lia - Je suis inquiète Sinel, je pense plus être un fardeau qu'une grande aide pour vous. Êtes vous pressé de vous battre pour vos terres ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alleria la bannie
Alleria la bannie
Bagnard
 
Avatar de Alleria la bannie
 
Soudain, un grand bruit de bois brisé se fait entendre, et les deux occupants de la pièce sont balotés en tout sens.. Lorsqu'ils arrivent à se remettre à peu près debout, la pièce est penchée, et tout est chamboulé.


-Allons voir ce qu'y s'est passé, vite. Je crois que le bateau a rencontré un écueil.


Le colosse aquièce.
Ils courent comme ils peuvent jusqu'au pont. Arrivés dessus, ils voient qu'ils se sont échoués dans un groupement de rochés, pas très loin d'une plage de sable gris.


-Nous devrions prendre une barque et aller sur l'île propose alors le colosse

Alleria aquièce.
Aussi tôt, il vas chercher une barque, s'installe dedans. Alleria s'installe à son tour. Il coupe les cordes, et la barque chute. Alleria pousse un grand hurlement, puis on entend un grand "plouf" et la barque disparait sous les eaux.
Puis elle ressort, Le colosse avec une main maintenant fermement Alleria, l'autre l'accrochant à la barque, celle ci ayant les bras repliés sur ça poitrines, tout les deux étant trempés.
Alleria lui jette un regard noir.
N'en ayant cure, il se met à ramer.

Peu après, ils arrivent sur la côte. Ce qu'elle avait cru être une plage de sable gris n'est en fait que de la vase. Tout deux descendent. Ils marchent, pour arriver sur la terre ferme au plus vite. L'air est lourd, et on entend aucun bruit, si ce n'est le sucions provoqué par leurs pas. Du coin de l'oeil, elle voit quelque chose sur sa droite. Un aileron se déplace dans la vase, fonçant vers eux.


-Attention!


Elle avait hurler un avertissement à l'attention du colosse. Celui ci regarde vers l'endroit où est pointé son doigt. Voyant l'aileron à deux pas de lui, il saute de côté. Une bouche gigantesque, mesurant au bas mot deux mètres de diamètres surgit, pour dévorer l'air où il se trouvait une seconde plus tôt.


-Cours, je vais le retenir! Hurle alors Alleria.
-Non tu ne vas pas le retenir, tu vas courir aussi fillette si tu tiens à la vie, on ne se bat pas contre ce genre de choses.


Il court vers elle, l'attrape par la taille comme on aurait fait avec un fétu de paille, et se met à courir, à une allure impressionnante. Allera peste, mais s'arrête voyant l'aileron les rattraper. Elle se met à marmonner très vite quelques syllabes incompréhensibles, et trace des signes dans l'air à l'aide de ses jambes, ses bras n'étant pas disponibles. Puis, en prononçant un dernier mot, elle tend les jambes, et l'aileron s'arrête d'un coup. Le colosse continu de courir, mais la bête ne bouge plus d'un pouce, immobilisée, là, dans la vase.

Arrivant à la terre ferme, le colosse la pose à terre, et se pose lui même, essoufflé.


-Tu ne cours pas bien vite, sans moi, il nous aurait dévoré. [i]Dit elle avec un air triomphant.
-Et gna gna gna, et patati et patata, et c'est moi la plus forte Rétorque le colosse tout bas, mais assez fortement pour qu'elle entende.


Se contentant de lui jeter un regard noir, elle entreprend de nettoyer ses jambes.

Peu de temps après, ils repartent. La forêt n'est pas loin et ils l'atteignent rapidement. Les arbres sont tous décrépis, moisis, la poussière du sol ressemblant à des ossements, marinant dans de la pourriture.


-Géant, je vais tester ma magie avant d'entrer dans cette forêt. Ca ne prendra pas longtemps
-Ok, comme tu veux. J'ai tout mon temps en attendant que les bateaux arrivent.


Celle ci ne l'écoutant déjà plus, elle ferme les yeux et se met à chanter. Ses mains se mettent dans tous les sens, et deviennent difficiles à suivre. Ses doigts laissent des trainés de lumière derrière eux, formant des symboles aussi mystérieux que magnifiques. Puis, une bon moment s'étant écoulant, elle rouvre les yeux, prononce une dernière note très forte, et tend les mains. De la poussière bleu vole sur la forêt. Aussitôt, le sol redevient terre, et quelques bourgeons se mette à fleurir ici et là.

La partie de la forêt rénovée n'est pas très important, mais tout de même de la taille de la cabine dans le bateau, et suffisante pour décrocher au colosse un


-Wow, t'es peut être pas une fillette de rien toi


Elle lui sourit. Puis, ils se remettent en route, pénétrant dans les profondeur de la forêt.


-Comment t'appelle tu géant?
-Je me nomme Casimir.
-Tu as un nom amusant (elle ne peut réprimer un sourire). Le mien est Alleria. Enchantée.
-De même.
-Je me demande... J'avais un ami sur ce bateau... Si il a réussis à survivre.


Il lui jette un regard attristé, puis la laisse à ses sombre pensés. Rien ne bouge ou ne fait du bruit dans cette forêt, ce qui l'inquiète outrement plus. Ainsi que de ne pas avoir attendu la flotte.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Altarec Smith
Altarec Smith
Alpha & Oméga
 
Avatar de Altarec Smith
 
Message roleplay
L'annonce de la vigie sortit Talnyr de ses songes. Il laissa de coté ses occupations (et sa chope de bière) pour se rendre sur le pont afin de constater par lui-même leur arrivé à bon port.

"A bon port"... Ces mots semblaient vraiment être de l'ironie lorsque le Nain distingua l'état des navires de reconnaissance.


"Sacré bordel d'Orques ! C'est pas ce qu'on appel un accostage réussi !" lance-t-il.

D'un pas rapide, il retourna chercher ses armes dans sa cabine en jurant. Peu de temps plus tard, il revint sur le pont équipé de son armure de plaque par dessus sa cotte de maille ainsi que de son fidèle marteau de guerre.


"Bon, allons-y."
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #3072
Invité
 
Le bruit de la vigie naine fit sortir de sa lecture la silhouette.
- Il était temps dit elle dans un soupir.
En sortant sur le pont elle regarda l'état des navires de reconnaissances et le nombre croissant de personnes sautant par dessus bord pour aller aider des personnes voués à la mort.
La silhouette attendit que la navire accoste et descendent une rampe pour éviter de se mouiller et se dirigeât vers la plage en souriant intérieurement à tout ce sang qui va se verser avec d'aussi bon stratège.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Daima
Daima
Alpha & Oméga
 
Avatar de Daima
 
Nova continua son périple dans le navire en ruine. Mais son amie Alleria n'était nulle part. La chose la plus étrange à ses yeux était l'absence de cadavres de marins. Ils avaient tous disparus.

Au bout de quelques heures de recherche, il décida finalement de sortir de cette épave, quasiment persuadé que son amie s'était sortie de ce traquenard et était à l'abri, dehors. Il fit route vers le pont supérieur du navire. Il ne rencontra plus de résistance ennemie.

Lorsque la lumière du jour parvint aux yeux de Nova, la sortie n'était plus qu'à quelques mètres. Une odeur de chair putréfiée parvint à ses narines. Il sortit la tête et vit une quantité impressionnante de morts-vivants. Sa rage le faisait fulminer mais il savait que s'il s'engageait dans le combat maintenant, il mourrait et sa perte ne servirait à rien.

Il décida de sortir furtivement par un trou de la coque. Il sortit alors, se tapissant dans les dunes de cette plage, évitant à tout prix de croiser le regard d'une de ses créatures. Il s'approcha de la forêt, morte et noircie. Mais une seule zone de cette forêt était fleurie et bourgeonnante. Il huma l'air. Cette forêt verte respirait la magie. Il décida alors de s'enfoncer dans cette verdure. Au bout de quelques minutes de marche à la lisière de la forêt, il vit 2 silhouettes. Il sortit alors ses épées et s'approcha. Il reconnut l'une d'entre elles : c'était Alleria. Il se rapprocha encore et se mit à côté d'elle, sans se faire remarquer. Puis il dit :


- Je suis heureux et soulagé de te savoir en vie. Mais qui est donc cet humain qui t'accompagne ?
__________________
Quel est le pire des ennemis qui nous attende avec l'âge ?
Qu'est ce qui imprime la Rîde plus profondément au front ?
Voir chaque personne aimée effacée de la page de la vie,
Et être seul sur Terre comme je le suis maintenant.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Salem Pulsifer
Salem Pulsifer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Salem Pulsifer
 
Soudain, des gargouilles apparurent dans le ciel, surgissant des nuages comme une tache cancéreuse sur la peau d'un homme ayant la peau bleu.
Les créatures des ténèbres foncèrent vers les navires approchant en gardant le soleil dans leur dos.
Les fusiliers nains et les archers ne purent tirer sur ses ennemis piquant vers eux.
le choc des deux armées fut soudain et meurtrier pour les troupes terrestres, se servant des leur griffes au corps à corps, les gargouilles déchiquetèrent les archers et tout hommes passant à leur portée.
la défense contre cet ennemi aérien commença à s'organiser, les cavaliers griffons et la bataille commença à faire rage sur les ponts de tout les navires tandis que les goules et les abominations affluèrent vers les navires accostés.
La bataille commença à tourner au carnage pendant que beaucoup de troupes de débarquement fuirent de tout coter pour tenter d'échapper au fléau. Quelques un réussirent à trouver refuge dans les arbres se protégeant des troupes ennemies.
les autre n'eussent pas cette chance et furent en grande parties anéanties, seuls quelqu'un réussirent à fuir au hasard de la terre ou de l'air pendant que les morts vivants se repaissaient des restes des combattants.

une paire d'yeux avait tout vu et l'homme à qui elle possédait souriait un peu du malheur de ses hommes.
il arrêta de regarder les nécrophages se nourrir sur les cadavres mais suivit les troupes qui fuyaient toujours à travers les bois se demandant quand ils allaient se regrouper
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vortex
Vortex
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vortex
 
Le navire de tusk accosta enfin sur la plage des cotes du vieu continent.
Tusk et tous les passagers du "griffon argenté", ils devaient etre une vingtaine d'humains et une dizainne d'orcs se jetterent alors sur les plages ou la bataille faisait deja rage. Dans les airs des gargouilles et des nains chevauchant des griffont se livraient des combats impitoyable. De temps en temps il arrivait qune des abominations ou un griffon meurtri ne chute a quelque metres d'eux.

La plage avait l'odeur du sang. des elfes, des humains , des nains, des orcs mais surtout beaucoups de goules et de squelettes gisaient au sol, agonisant ou deja morts.

Tusk combattait au côté de Fadghas et se battaient comme dix hommes réunis. La rage qu'ils portaient au plus profond de leur coeur semblait se liberer a chaque coup donné.

Quelques necromanciens s'affairent sur le champ de bataille, recitant des incantations créant une armée de squelette a partir des cadavres humains.

Tusk et son nouvel ami se frayerent un passage, avec quelques autres humains, dans une troupe de squelettes afin de mettre fin aux actes macabres des necromanciens. La jambe de bois de Fadghas ne semblait pas le gener et son marteau pourfendant les crânes des morts vivants comme lon applatirait du beurres sous nos pieds. Le necromancien ne comprit que trop tard, encore affairé a recruter des forces pour le fléau. lorsque Gimdül s'abbatit sur lui, Tusk eprouva un sentiment de contentement.

Les archers elfes, dont certains semblaient s'etre refugier dans la forêt avaient réussi a cribler de fleches les autres necromanciens, mais la bataille était loin d'être gagnée.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Altarec Smith
Altarec Smith
Alpha & Oméga
 
Avatar de Altarec Smith
 
Message roleplay
L'accostage s'était déroulé de manière précipitée lorsque Talnyr vit les troupes de mort-vivant s'affairer au sol. D'un geste rageur, il prit son marteau à deux mains avant de s'élancer avec les autres sur la rive.

Son marteau sifflait dans l'air et les tête décomposées de ses adversaires tombaient au sol.

Face au surnombres des opposants, il se rendit à l'évidence : le combat était très loin d'être gagné. D'autant plus que des gargouilles arrivèrent en renfort.

Tout en continuant à se battre, Talnyr avança lentement en direction des fourrés les plus proches avec quelques autres, tout en sachant qu'il mettrait du temps à y parvenir.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gwadever/Nostenfer
Gwadever/Nostenfer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gwadever/Nostenfer
 
Nostenfer ne savait pas depuis combien de temps , il avait dormi dans la cale du bateau.
Mais des cris et des hurlements se firent entendre sur le pont !
Il distinguait bien le son de projectiles tombant dans l'eau qui devenait de moins en moins profonde , et les hurlements redoublaient et se rapprochaient de plus en plus .
Il comprit que le navire était la proie des patrouilles du Fleau.
Les soldats Mort-Vivant éliminaient avec facilité les soldats ivres . il se dit que s'il restait dans la cale il se ferait prendre facilement .
Il décida de remonter le plus discrètement possible sur le pont , ou les soldats , goules et squelettes s'entre-tuaient .
Il arriva sans problème jusqu'à une barque , ou une goule jaillit de nulle part et lui fit face, en prenant bien soin de briser d'un coup de griffe la barque.
Hélas pour elle , en un éclair Nostenfer sortit son épée longue et lui trancha la tête .
Il lui fallut vite chercher des yeux une nouvelle barque , mais il n'y en avait plus .
Soit elles avaient été détruites , soit mises à l'eau par des soldats terrorisés .
Nostenfer se retourna entendant un bruit de moteur .
C'était un Gyrocoptère prenant son envol rapidement pour fuir le navire ou quelques derniers soldats résistaient contre l'ennemi.
Nostenfer d'un bond extraordinaire grimpa sur une des barres sous le Gyrocoptère qui survolait l'eau ou il lâcha prise pour tomber dans l'eau glaciale.
Il nagea le plus rapidement possible pour fuir le navire qui ne tarda pas à être pris par l'ennemi .
Celui-ci commençait a s'enflammer par les nombreuses flèches incendiaires tirée par la vermine .
Il eut la chance de réussir à survivre et à débarquer , mais pas la chance de retrouver les autres soldats rescapés.
Il se retrouva seul dans l'ombre du continent fantôme et sans vie .
Il courait sans savoir ou il allait , tout se qu’il voulait c’était partir de l’endroit ou il était…
Lien direct vers le message - Vieux
Juliian
Bagnard
 
lorsque les gargouilles surgirent du ciel, un sursaut général fit frémir le navire, les cris des monstres déchiraient le silence et glaça le sang de l'équipage, chaque main se crispa sur son arme. Le choque des gargouilles fit hurler d'agonie ceux qu'elles rencontraient. En quelques minutes la force de la légion ardente mit en déroute les armées. Lia courut se réfugier sous une falaise non loin de là, où un nain perdait son sang, l'Elfe appliqua une des quelques plantes médicinales qu'elle avait récolté à la hâte avant le départ.

Affolé par l'écrasante majorité mort-vivante, chaque soldat courrait pour sauver sa vie, ne se préoccupant pas des autres. Lorsqu'il ne parvint plus que les cris de rage, au loin, des créatures morbides, les soldats terrorisés commencèrent à se regrouper. Les quelques survivants, eux, ne semblaient que peut blessés.

Lia n'avait rien. elle, avait toujours privilégié l'art de la course, et n'avait pas tenté de décocher la moindre flèche. Chacun reprenait son souffle, assit contre un arbre ou une falaise. L'elfe cherchait Sinel du regard.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > World of Warcraft > WoW - La Bibliothèque de Suru'Mar > Débarquement en Gilneas
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h14.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite