JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 689 (sites) | 1625 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Apprendre une langue, par cours ou par voyage ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Troll qui pue
Troll qui pue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Troll qui pue
 
Mon cousin italien habite depuis 16 ans aux états unis et tout le monde lui demande toujours si il vient pas d'italie....il parle parfaitement bien anglais mais des nuances, des intonations, des façons de prononcer ca ne se perd pas...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de WWallace
WWallace
Alpha & Oméga
 
Avatar de WWallace
 
Ma voisine est roumaine et habite depuis une trentaine d'années en France.
Et pourtant, elle roule des "r" d'une façon telle qu'on ne peut avoir aucun doute sur son origine
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Noenga
Noenga
Alpha & Oméga
 
Avatar de Noenga
 
Perso je conseillerais de commencer par des cours de langue, histoire d'avoir quelques bases, puis de se rendre dans un pays pour s'immerger totalement.

Citation:
Provient du message de Garou Willer
Ca c'est quand même utopique, l'accent est toujours reconnaissable, même après 20 ans immerge.
Ca, je pense que ça dépend des gens... Quand j'étais en Angleterre, j'ai rencontré une française qui vivait là depuis 20 ans, fallait s'accrocher pour savoir qu'elle était française quand elle s'exprimait en anglais...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ro.bin
Ro.bin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ro.bin
 
Le vocabulaire s'apprend aussi en fréquentant de "vrais" anglais utilisant leur vocabulaire plus développé, ( simple exemple ) et donc oui un séjour dans le pays souhaité t'aidera à mieux t'exprimer oralement, avec un accent, un bon niveau de vocabulaire, te faire bien comprendre, etc.

Mais l'apprentissage par bouquins est aussi utile ... ( Règles de grammaires, etc.)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kolaer
Kolaer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kolaer
 
Sur l'anglais

A l'étranger, en immersion, la première chose qui se forme, c'est l'aptitude à entendre, pour à terme comprendre dans le texte, la langue parlée (le même phénomène cité plus haut). La compréhension partielle c'est bien, la compréhension totale c'est mieux (même si la discussion avec un éleveur des Shetlands soit somme toute limitée, le comprendre est une bonne finalité).
De là vient l'aisance à l'oral (c'est à dire sans heurts grammairiens ni de euh), qui ne s'acquiert et s'entretient qu'avec la pratique.
Le facteur limitant à la conversation courante est et sera longtemps le vocabulaire. Vocabulaire qui s'acquiert de mon point de vue plus par la lecture, l'écoute étant assez limitative (à moins de parler à des réunions d'académiciens) mais restant la base, Joe citizen ayant tendance à restreindre son panel de mots aux alentours de 8.000 si ma mémoire est bonne (Shakespeare en a utilisé 30.000 dans son oeuvre).
Lire c'est bien, mais il ne faut pas lire n'importe quoi non plus, ou alors en sachant bien le champ lexical que l'on va y trouver (moi qui ait longtemps pensé que San Antonio était la panacée en terme de champ lexical j'en sais quelque chose ). De même lire pour apprendre du vocabulaire c'est gâché (bien que Tom Clancy soit un des seuls auteurs anglo-saxons a utilisé albeit, ses livres ne sont pas encore entrés dans le Panthéon de la littérature américaine). Autant en profiter pour faire des découvertes littéraires.

Une réaction plus longue demain sans doute.

Ah, l'accent étranger (du moins en anglais) a non seulement son charme (mais point trop n'en faut), mais sert aussi de balise lorsqu'on dialogue avec un natif.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Garou Willer
Garou Willer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Garou Willer
 
Citation:
Provient du message de Noenga
Ca, je pense que ça dépend des gens... Quand j'étais en Angleterre, j'ai rencontré une française qui vivait là depuis 20 ans, fallait s'accrocher pour savoir qu'elle était française quand elle s'exprimait en anglais...
Je parle surtout de reconnaitre quelqu'un dans sa propre langue maternelle. Je pense pouvoir bluffer pas mal de francais en forcant mon accent americain...mais ca sera beaucoup plus dur pour un americain.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Korazel
Korazel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Korazel
 
J'ai passé qqs mois dans un pays hispaniques (répu. dom.). (hispanophone? )
Je pense qu'il faut quand même avoir des bases avant d'espérer apprendre la langue sur place, pour ma part j'ai acheté un petit manuel que j'ai bouquiné la bas en plus de discuter à droite à gauche et au bout de 6-7 mois j'avais qq bases et je pouvais entretenir une conversation (rien de transcendent) avec les autochtones.
Je pense donc qu'il vaut mieux passer par les cours avant et partir à l'étranger pour se perfectionner .

Ps : dsl si je répète qq mais j'ai pas pris le temps de tout lire dsl
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
De ma propre expérience :
Je n'ai fait que de l'anglais "scolaire" jusqu'à ma Licence d'Anglais, ou j'avais d'excellentes notes (sauf en Histoire ) surtout en version et thème. Jme croyais top.
Je suis partie à l'issue de ma licence, passer un an en Angleterre.
J'ai passé un mois à dire "sorry" de partout. Je captais que dalle. A la limite on me comprenait, ma syntaxe était impec, mais la prononciation et les compréhension orale au secouuuuuuuuuuuurs.

Je suis repartie d'Angleterre totalement bilingue, avec une tite pointe d'accent francais (qui fait totalement craquer les anglophones ).

Par contre, ne l'apprendre que "sur le tas", amène de grosses lacunes, tant au niveau de l'expression (argot ..., syntaxe et orthographe) qu'au niveau du vocabulaire.

Il faut donc coupler les deux :

- dans un pays qui parle la langue pour l'expression orale et la compréhension orale ( et expressions de tous les jours, qui amène de l'aisance )
- dans des bouquins pour grammaire, syntaxe, ortho et vocabulaire.

Mais AMHO aucune des deux n'est complet en soi.
Je parle bien entendu pour avoir un très bon niveau, pas se faire comprendre en vacances ...

En espérant que ca t'aidera.

//edit : pour le fait de garder son accent. La prof francaise que j'aidais la bas y vivait depuis 20 ans. Elle parlait anglais avec un accent de vache espagnole. Son mari, 100 % anglais, parlait français sans une pointe d'accent. Absolument aucune. Ca dépend des gens, c'est tout.


// et re edit : Pour pallier a une impossibilité de séjour, il reste la bonne vieille solution des étudiants étrangers et leurs cours de discussion. Il parle anglais, tu parle francais et apres on échange. C'est très très sympa, et si c'est régulier, ca marche assez bien.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Guile Ghalt
Guile Ghalt
Alpha & Oméga
 
Avatar de Guile Ghalt
 
Je n'ai pas fait d'études de langues, mais je viens de passer un an dans une fac canadienne.

Mon seul et unique conseil: fuis comme la peste les programmes d'échange et essaye de partir en solo (évite Angleterre, Quebec anglophone (les facs anglophones québécoises), bref partout où tu pourrais trouver du francophone)

Si tu pars dans un programme d'échange, tu vas rencontrer d'autres étudiants d'échange et ca c'est super. Ca l'est nettement moins si la proportion de français dépasse 20% (et au Québec, on tape dans les 70%) et pas la peine de me sortir l'argument de la motivation personnelle... si y a des français pas loin, tu ne progresseras pas... en tout cas, pas autant que tu ne devrais.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Messire Moustache
Messire Moustache
Alpha & Oméga
 
Avatar de Messire Moustache
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
pour le fait de garder son accent. La prof francaise que j'aidais la bas y vivait depuis 20 ans. Elle parlait anglais avec un accent de vache espagnole. Son mari, 100 % anglais, parlait français sans une pointe d'accent. Absolument aucune. Ca dépend des gens, c'est tout.
Une chose qui joue aussi beaucoup à mon avis, c'est la langue maternelle et la langue apprise. Un français risque d'avoir du mal avec l'anglais, car dans cette langue il y à certains sons que nous n'utilisons pas en français. Pour le japonais, il n'aura pas de problème d'accent, puisque dans cette langue on utilise, il me semble, les mêmes sons qu'en français. Sur le même principe, un français va galérer pour parler arabe, alors qu'un arabe parlera facilement français sans accent, car l'arabe utilise des sons et intonations qui n'existent pas en français.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Un Simple Guitariste
Un Simple Guitariste
Bagnard
 
Avatar de Un Simple Guitariste
 
En effet comme le dit Aden, concilier les deux est, je crois, ce qu'il y a de mieux à faire. Mais le voyage et vivre dans la culture même est la meilleur expérience possible.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aratorn
Aratorn [Focus]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aratorn
 
L'immersion est le meilleur moyen de former ton oreille.
Car c'est là le problème de l'apprentissage classique des langues. On y apprend du vocabulaire, des règles de grammaire, parfois de la prononciation, mais jamais on ne cherche à "former" l'oreille.

Car comprendre une langue est un processus difficile. Le plus dur étant de saisir la structure syllabique de la langue.

Donc, la meilleur méthode reste encore l'immersion, la seule à même d'apporter suffisamment d'informations pour en quelque sorte t'habituer à la langue. Parler viendra ensuite, comprendre et décoder les mots est la première étape vers la pratique d'une langue étrangère.

Mais attention, quand on parle de comprendre, il ne faut pas lire "traduire", mais bel et bien comprendre les mots.

Et c'est là aussi le but de l'immersion. En te mettant quotidiennement face à des gens, des vrais gens qui te parlent, sans te laisser 3 minutes pour réfléchir à tes mots, tu aquiereras au fur et à mesure la spontanéité, et la capacité à réfléchir directement dans une langue étrangère.

Saches que le plus dur, c'est la première langue étrangère. Une fois passé ce cap, une fois que tu as formé ton oreille à saisir la structure de mots qui ne sont pas français, une fois que tu as formé ton esprit à "penser" dans une autre langue, on peut dire que tu auras fait le plus gros du travail vers la pratique courante d'une langue étrangère, et que tu auras fait, finalement, le plus gros du travail vers la pratique de toutes les langues étrangères.

Après, c'est du fignolage, un peu de prononciation (car certaines consonances ne sont pas naturelles ), un peu de grammaire, beaucoup de vocabulaire, quelques tournures de style, et tu seras véritablement bilingue.

C'est long, évidement, mais c'est tellement agréable.

Donc oui, immersion, immersion, et encore immersion, et plus tôt tu commences, plus ce sera facile.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea
Lilandrea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Lilandrea
 
@Aratorn : Tout à fait d'accord. Quand je suis revenue d'Angleterre j'en était au point que je pensais en anglais. Je rêvais en anglais. Immersion totale.

Quand je suis revenue par contre j'ai eu un mal fou à reparler français.

Citation:
Provient du message d'Emmett Brown
Mon seul et unique conseil: (évite Angleterre, Quebec anglophone (les facs anglophones québécoises), bref partout où tu pourrais trouver du francophone)
Très mauvais argument.

D'une, ca dépend totalement d'où tu vas (j'ai été dans une des villes les plus "françaises" d'Angleterre et pourtant ... ), et ca dépend, oui de ta motivation.

J'y suis allée grace à ma Fac, avec plusieurs autres francaises. J'ai passé le premier mois avec elles, elles voulaient pas parler aux autres. Au bout d'une semaine, je les ai envoyées ballader (avec ma douceur habituelle ) et je suis entrée dans le premier pub qui m'a plu, j'ai commandé à boire et j'ai parlé aux gens. Hop.
Oui ca dépend totalement de la motivation qu'on a.

@ Wiseman : pas tout à fait d'accord. Un francais, AMHO, a beaucoup plus de facilités en anglais que l'inverse. Tout comme un japonais a plus de mal en francais que l'inverse.

(suite quand j'arrive au boulot )
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Je n'ai pas très bien compris l'objectif recherché

Si c'est pour comprendre tout texte, les bouquins et les cours suffisent. Si c'est pour écrire ça peut aller aussi.

Si c'est pour comprendre et pouvoir s'exprimer sur le terrain, il faut une immersion.

Si c'est pour faire tout ça (genre bosser à l'étranger avec des présentations à faire et des rapports à rédiger), il faut un mélange des deux.

Le plus efficace, c'est de se trouver un(e) cop(a)in(e) ayant pour langue maternelle la langue que l'on veut apprendre

La méthode la plus efficace que j'ai vu était basée sur l'apprentissage du vocabulaire avant tout, et fonctionnait de la manière suivante:

- apprentissage de XX mots par jour (je ne me souviens plus du XX, j'ai 200 en tête mais ça me parait énorme) en utilisant un bouquin de cours à 3 leçons du bouquin par jour.

- les étudiants utilisent des PC, le PC leur fait une dictée utilisant le vocabulaire acquis jusqu'à ce jour, et les étudiants doivent taper ce qu'ils entendent. Ca stimule la compréhension orale, mais aussi l'orthographe car toute faute est pénalisée. Pour valider une leçon, il faut un certain pourcentage (80% je crois).

- en plus des tests avec les PC et de l'apprentissage individuels des leçons, des cours sont organisés exclusivement dans la langue apprise, afin de développer l'expression orale et d'apprendre la grammaire.

Rapidement ceux qui ne sont pas motivés accumulent un gros retard et décrochent, les autres apprennent à une vitesse délirante (compter environ 10-12 heures par jour).

Cette méthode a été développée par l'Université de Delft pour former rapidement au Néerlandais les étudiants étrangers. En deux mois on acquiert un niveau qualifié de bilingue en France

J'ai vraiment été sidéré par cette méthode. Je sais qu'elle a été déclinée dans d'autres langues, mais je ne sais pas si des cours aussi intensifs ont été mis en place et par qui.

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Messire Moustache
Messire Moustache
Alpha & Oméga
 
Avatar de Messire Moustache
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea VifArgent
@ Wiseman : pas tout à fait d'accord. Un francais, AMHO, a beaucoup plus de facilités en anglais que l'inverse. Tout comme un japonais a plus de mal en francais que l'inverse.
Je ne disait pas que l'anglais était plus facile à apprendre pour un français que le français pour un anglais, mais plutôt qu'un français aura moins de mal à prononcer le japonais que l'anglais.
En gros, je dis qu'en plus de ta volonté et ta facilité naturelle à t'adapter à l'oral d'une langue, les problèmes d'accent seront aussi, et surtout, déterminés par les différences et la complexité d'intonation de ta langue et de la langue apprise.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Apprendre une langue, par cours ou par voyage ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 15h48.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite