JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 289 (sites) | 536 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > URGENT : 2 chefs d'oeuvres! RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Aron
Aron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aron
 
Je ne suis pas un fan de Kubrick. J'ai bien aimé Barry Lindon et Orange Mécanique (encore que je ne me sentais pas très bien après le visionnage de ce dernier), mais j'ai détesté Shining, et je n'ai jamais pu pifrer la fin de 2001.

Sur Shining, c'est un de mes bouquins préféré et je l'ai lu avant de voir le film, ce qui explique que j'ai trouvé le Shining de Kubrick assez catastrophique, et en tout cas ne respectant pas du tout l'esprit du livre. Y a que la scène de la hache qui m'ait marqué positivement.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de mobidique
mobidique
Alpha & Oméga
 
Avatar de mobidique
 
Bonne chance.

Le soir de la diffusion du premier film du cycle Kubrick, c'est à dire après "Les sentiers de la gloire", il y avait un reportage sur Kubrick. On y apprenait qu'il y était américain (arrrrrrrrrg ...je meures ... ), né dans le bronx, dans une famille pas particulièrement favorisée. Il a quitté l'école assez tôt, pour aller travailler chez un photographe. Il était fasciné par l'image et force est de constater à travers ses différents films que les images de Kubrick sont uniques en particulier en ce qui concerne le traitement de la lumière. Point qui ramène la particularité de "Barry Lyndon", à savoir l'éclairage naturel, au rang d'anecdote finalement. Personellement, je ne sais pas si je reconnaitrais instantanément un bout de film ou une image tirée d'un film de Kubrick, mais quand je regarde un film de Kubrick j'y trouve des éléments qui me semblent n'appartenir qu'a lui. Barry Lyndon étant le sujet du fil et étant le film de Kubrick le plus récemment vu par tous, et pour la première fois pour moi, causons de celui là. Ce qui m'a marqué c'est que les plans sont longs et la caméra peu mobile. Tout le contraire de ce que l'on fait aujourd'hui dans les film pour djeunz en particulier. On fait plutôt des plans très courts avec une caméra extrêment mobile qui rend malade les vieux cétacés ... Une deuxième caractéristique des films de Kubrick c'est le traitement de la lumière. Alors évidemment sans doute encore plus dans Barry Lyndon que dans les autres. Je rappellerais ici simplement évidemment les nombreux éclairages naturels, à la bougie ou bien au lustre de cristal portant des dizaines de bougies, mais également cette scène où Barry Lyndon a son petit garçon sur les genoux en train de lire un livre et qu'ils sont sur un grand banc sous un immense tableau, éclairés sur leur droite par une fenêtre allant quasiment du sol au plafond ou bien encore cette scène où l'on voit pour la première fois le château de Lady Lyndon, la caméra est placée sous un arbre qui définit une zone d'ombre pendant que le soleil éclaire le château devant lequel passent des promeneurs ... Et encore le duel entre Barry Lyndon et son beau fils, dans ce qu'il semble être une ancienne grange ou un ancien pigeonnier, une lumière orangée de soleil couchant ou levant entre par les portes ouvertes du bâtiment alors qu'une lumière bleue filtre à trois quatre mètres de hauteur ...

Quand à l'histoire de Barry Lyndon, et bien il y a quand même quelque chose de touchant à voir la trajectoire de ce personnage qui admire un jour des militaires anglais pour défier noblement le lendemain leur capitaine, fuir après le duel, se faire dévaliser grossièrement dans une forêt, s'engager dans l'armée britannique, apprendre que son duel avait été truqué, déserter, se faire reprendre et enrôler par les prussiens, se racheter auprès d'eux en acceptant de faire l'espion et les trahir dès le premier jour, et finalement fuir de la Prusse pour L'Angleterre et plumer des aristocrates avec son maitre en trichant à des jeux de hasard . C'est un anti-héros, c't'un looser fini ce Barry Lyndon. Au milieu de tout cela, ce qui le rachète c'est son amour pour son petit garçon, sentiment qui l'amène à se tourner à nouveau vers sa femme, à se bouger le cul sous l'impulsion de sa mère et sans doute pour de mauvaises raisons pour assurer l'avenir de cet enfant ... La scène ou l'enfant est bandé dans son lit et où ses parents l'encadrent est magnifique. Ce qui m'amène à dire d'une part, qu'il y a des choses dont on est touché quand on a un môme et aussi longtemps qu'on en a pas on ne pas comprendre ces choses, et c'est en particulier vrai pour le mal fait a un enfant et évidemment le décès d'un enfant. D'autre part, évidemment, y a le problème de la maturité du spectateur. Tous ici comprendront que de la même façon que le fan de "Léo et Popi" de 2,5 ans a du mal avec "Les maitres du temps" de René Lalou et Moebius, qu'il peut cependant regarder, et bien chacun de nous à différent moment de la vie peut être touché ou pas par certains films, certaines histoires. Pour fixer les esprit disons qu'il a selon moi un probabilité non négligeable, c'est un euphémisme, pour que le fan de Daredevil ait eu du mal avec Barry Lyndon. Heu ... Pour en revenir à Barry Lyndon, le dernier acte dont on a connaissance en ce qui le concerne est l'acceptation de la rente que son beau fils lui offre. Ce qui fait que toute la vie du personnage est une succession d'échecs tous plus cuisants les uns que les autres. Mais sa vie reste exceptionnelle à bien des égards. Double conclusion qui nous ramène à la considération de nos propres existences ...

Ce qui est remarquable également chez Kubrick c'est qu'il n'y a pas 2 films qui se ressemblent, et en fait ses films sont à des antipodes ... "Les sentiers de la gloire" est un film antimilitariste en noir et blanc se passant pendant la seconde guerre mondiale, "Spartacus" est un péplum, "Orange mécanique" une espèce d'anticipation sur une ultra-violence à venir (?), "2001 l'odyssée de l'espace", d'une part une tentative pour montrer le plus rationnellement possible ce que pourrait être la conquête d'un espace proche et d'autre part une réflexion sur la place de l'homme dans l'univers, "Shining" une incursion dans le film fantastique, "Full metal jacket" le film de guerre que n'était pas "Les sentiers de la gloire" et "Eyes wide shut" une réflexion sur la jalousie et les rapports de couple. Je sais que j'ai oublié "L'ultime razzia", premier film de Kubrick mais que je ne connais absolument pas. HA oui ... J'ai oublié "Dr Folamour, qui est finalement une comédie qu'on pourrait aujourd'hui ressortir à Bush, et "Lolita" de l'adaptation de Nabokov, une comédie de moeurs provocante, on pourrait dire. Ensuite Kubrick a apporté au cinéma une utilisation de la musique en tant que personnage à part entière et non pas en tant que soutient à une situation. C'est les musiques traditionnelle irlandaises dans Barry Lyndon, "Le beau Danube bleu" dans 2001 et depuis on envisage difficilement de mettre autre chose que du classique pour des images dans l'espace et même dans la guerre des étoiles c'est un orchestre symphonique qui nous rythme les entrées et sorties des vaisseaux de l'empire et des rebelles, les choeurs flippant de Ligetti en présence du monolithe, l'adagio suicidaire des scènes de solitudes, c'est Beethoven dans "Orange mécanique", et de nouveau le piano de Ligetti dans "Eyes wide shut". Enfin, Kubrick c'est aussi une avance technique sur son temps dans une certaine mesure, puisque par exemple, la steady cam, système permettant de courir avec une caméra tout en conservant un plan fixe, a été utilisée une des toute première, si c'est pas la première, dans shinning. A l'inverse dans Barry Lyndon il a utilisé de vielles caméras sur lesquelles il a fait fixer des objectifs particuliers de manière à obtenir le résultat qu'il désirait. A défaut d'un individus en avance sur son temps on a sans doute affaire à un individus ayant une connaissance technique lui permettant d'anticiper un résultat sur la base de spécification matérielle. Enfin, Kubrick était connu pour être perfectionniste en général et dans sa direction d'acteur en particulier. Dans le reportage à l'inverse il apparaît comme quelqu'un toujours en quête d'une suggestion, laissant toujours la possibilité aux acteurs d'improviser, de proposer. Mais dans le même temps, une simple scène d"Eyes wide shut" où Tom Cruise entre dans la salle de billard de Syndney Pollack, ben cette scène toute con, planifié pour une semaine quand même sur le papier, ben y z'ont mis 3 semaines à la faire ! Ma croyance est que Kubrick devait partir avec une idée en tête de ce qu'il voulait, et sans pouvoir réellement définir ce qu'il voulait il état capable de dire ce qu'il ne voulait pas. C'est sans doute pour ça qu'essai après essai il ne s'arretait que lorsqu'il saisissait la scène qui lui parlait correctement ("t'vas parler correctement oui ? ").

Au final, on a une flopée de films qui, a leurs sorties, pour une raison ou pour une autre n'ont jamais laissé le public indiffèrent. Mais une image de Kubrick, du point de vue de Kubrick, n'est pas une image ratée. Il passait trop de temps à choisir son sujet, construire son histoire, identifier la musique qu'il allait utiliser, sélectionner son matériel, diriger ses acteurs, pour lui, se tromper. En revanche, on peut passer à coté de l'un de ses films par manque de maturité, parce que le film ne te raconte rien. Quelque part, je dirais dans une expression allant à l'encontre du politiquement correct, ce qui n'aurait sans doute pas déplu à Kubrick, ce n'est pas lui qui c'est mal exprimé, c'est toi qui ne l'as pas compris. Voilà un gars qui ne se met pas à ta hauteur, mais qui cherche à te hisser à la sienne.

Sans prétendre être un fan d"Eyes wide shut", voilà un film qui est pour moi un objet énigmatique. A l'instar de Marc Jolivet, que j'aime bien, je me suis demandé si il n'y avait pas là une fumisterie de la part de Kubrick. Et puis je me dis que non. Pour la raison suivante. J'ai toujours trouvé que ce film sonnait faux. Tom Cruise (l'acteur aux 2 expressions) est encore moins expressif que d'habitude, pour tout dire je trouve qu'il joue franchement faux ... Au moins dans la première partie du film, jusqu'à sa discussion avec sa femme, l'espèce d'aveu de sa femme. Nicole Kidman (la femme avec plein de trucs qu'elle en a deux et que c'est vachement bien comme ça) elle aussi joue un peu faux, en particulier la femme ivre ... On sait que "Eyes wide shut" a presqu'entièrement été tourné en studio, y compris les scènes de rue de New York. Or perso ces rues j'ai toujours trouvé qu'elles faisaient un peu fausses, aussi. Bref, voici tout une première partie de film que je trouve un peu bancale et cependant c'est la partie qui présente la vie prosaïque d'un médecin New Yorkais avec de riches clients. A l'inverse je trouve beaucoup plus réelle la seconde partie du film, l'errance de Cruise, les différents personages qu'il rencontre, les lieux dans lesquels il est filmé, aussi bien en extérieur, qui ce coup ci sont de vrais extérieurs, qu'intérieurs. Et même Cruise je trouve qu'il sonne plus juste, certains diront que c'est parce qu'il porte un masque une bonne partie du temps Mais voilà donc un médecin, marié, un enfant, riche, filmé en décors par un acteur faux, qui a l'issue de l'aveu d'une pensée adultère de la part sa femme se retrouve dans une errance quasi onirique mais d'un seul coup, selon moi, bien plus réel que sa vie précédente.

J'ai pas d'autre chose à rajouter. Peut être que j'ai là une clé de compréhension, peut être que non ... Peut être que je me goure complètement. Mais au final, je préfère de loin les films qui restent en partie au moins un mystère pour moi parce que ceux là me posent des questions, les films que je comprend ne m'intéressent pas. Qu'est ce qu'on s'en fout qu'on devienne plus intelligent à proximité des monolithes, que l'hôtel de Shinning soit hanté et cherche à pomper la force vitale des occupants On s'en fout complètement, enfin je m'en fous complètement. C'est pas de la mécanique. Je préfère mille fois me régaler des images, de la transition symbolique dans 2001 de l'os jeté en l'air d'un premier homme à la navette spatiale reliant la terre à un satellite habité artificiel, de la naissance de la folie chez Nicholson ou bien d'une conclusion d'"Eyes wide shut" qui pourrait être "Ne soyons pas dupe, ne nous sommes que des animaux, baisons, ça résoud des problèmes".

Vous connaissez les bonobos ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Cocyte
Cocyte
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cocyte
 
Citation:
Provient du message de Toinou
En gros ce que je reproche c'est que depuis la mort de Kubrick on a plus le droit de critiquer le "génie". Or même si j'ai aimé quelque un de ses films d'autre je les ai trouver merdiques, longs et chiants.
j'ai trouvé 2001 long et chiant
(pas merdique par contre )
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Toinou
Toinou
Alpha & Oméga
 
Avatar de Toinou
 
Citation:
Provient du message de mobidique
Bonne chance.
C'est long
Vous connaissez les bonobos ?
Bah voilà un pavé ma foi fort intéressant, même si mon avis est contraire. Déjà tu dis ce qui me repousse le plus :
Citation:
En revanche, on peut passer à coté de l'un de ses films par manque de maturité, parce que le film ne te raconte rien. Quelque part, je dirais dans une expression allant à l'encontre du politiquement correct, ce qui n'aurais sans doute pas déplu à Kubrick, ce n'est pas lui qui c'est mal exprimé, c'est toi qui ne l'a pas compris. Voilà un gars qui ne se met pas à ta hauteur, mais qui cherche à te hisser à la sienne.
Ce qui résumé donne : Rentre chez toi gamin ! Tu est trop jeune et bête pour comprendre... (Je t'ai déjà dis mon age ?)

Citation:
J'ai pas d'autre chose à rajouter. Peut être que j'ai là une clé de compréhension, peut être que non ... Peut être que je me goure complètement. Mais au final, je préfère de loin les films qui restent en partie au moins un mystère pour moi parce que ceux là me posent des questions, les films que je comprend ne m'intéressent pas. Qu'est ce qu'on s'en fout qu'on devienne plus intelligent à proximité des monolithes, que l'hôtel de Shinning soit hanté et cherche à pomper la force vitale des occupants On s'en fout complètement, enfin je m'en fous complètement. C'est pas de la mécanique. Je préfère mille fois me régaler des images, de la transition symbolique dans 2001 de l'os jeté en l'air d'un premier homme à la navette spatiale reliant la terre à un satellite habité artificiel, de la naissance de la folie chez Nicholson ou bien d'une conclusion d'"Eyes wide shut" qui pourrait être "Ne soyons pas dupe, ne nous sommes que des animaux, baisons, ça résoud des problèmes".
C'est assez marrant que tu disent ça parce que justement ces temps dernier on entend plutôt l'inverse : "Ce film est creux seul les images valent le coup"... J'entend encore ma collègue s'extasier sur les film prise de tête qu'elle a été voir... beurk.

ça ne m'empêche pas d'avoir adoré des films comme Cube qui laisse une fin génial car elle ouvre une perspective intéressante.

Tu dis que tu préfères les phase de transition de 2001, et la scène de 5 minutes dans l'espace ou l'ont voit un mec tournebouler et s'éloigner, la scène de 15 minute psychédélique de la fin... Moi je les ai trouver trèèèèèèès longue. De plus désolé mais je n'y trouve ni génie ni beauté. C'est une question de choix e de goût. Au ciné c'est toujours le cas. Moi je combat plutot l'espèce de snobisme qui veut que si l'on critique certains réalisateurs (Lynch, Allen, Kubrick...) On est de gros débiles illettrés.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de mobidique
mobidique
Alpha & Oméga
 
Avatar de mobidique
 
Ouai enfin quand on dit "age" on se fait répondre "La valeur n'attend pas le nombre des années" quand on parle de maturité on se fait répondre "J't'ai déjà dit mon age" On s'en sort plus là ... Une chose est sûre pour moi c'est que tant que t'as pas eu de gamin et bien il y a certaines images ou histoires impliquant des gamins que tu reçois de manière complètement différentes. Là le fait d'avoir un enfant entraine une maturation qui change ta vision des choses. Le fait d'avoir des parents, dans le sens large, qui soient morts dans ta famille change complètement ta propre perception de la mort. Quelqu'un qui a eu un accident de voiture ne verra pas une scène d'accident de voiture comme quelqu'un qui n'a jamais eu d'accident de voiture. A plus de 50 ans une femme va voir un film comme "Japon", le film espagnol ou mexicain là, je l'ai pas vu, et dans lequel un homme fait l'amour à une femme agée de plus de 60 ans, ben à 50 ans elle rougit jusqu'au oreille et à coté d'elle sa copine, plus urbaine, se dit "oops pourquoi je l'ai emmené voir ça moué ". Evitons plz de glisser de "traite moi de djeunz pendant que t'y es" à "traite moi de bouseux pendant que tu y es ... " la question n'est pas là évidemment. Mais on voit bien il me semble que les individus en fonction de leur vécu de leurs expériences présentent des degrés de maturité différents mais également on peut imaginer que pour un même individu, sa maturité concernant différents sujets soit différente. Reste qu'effectivement je pense que Kubrick est plus un réalisateur ayant eu le désir de hisser les spectateurs plutôt que se mettre à leur niveau.

Ici comme ailleurs on est un gros débile illettré si l'on pose son cul sur le sol pour dire "c'est nul". J'adore 2001 l'odyssée de l'espace, mais je reconnais que c'est long et comme j'ai plus la pêche, ni la passion de mes 20 ans, j'admets que j'en regarde désormais la première ou la seconde partie, mais je le regarde plus en entier. Quand à la fin, oui c'est imbitable, si t'as pas lu le livre avant, et encore le livre donne de idées des pistes mais bon ... par contre, bien qu'imbitable, je trouve cette fin est fascinante, jusque dans son absence de parole (<= dit il souriant ... ) Mais j'avais lu le bouquin avant de voir le film. Et finalement en ce qui concerne ce que l'on dit maintenant d'Eyes wide shut, je m'en tamponne le coquillard. Au même titre que la fin de 2001, je trouve encore aujourd'hui ce film fascinant. Demain je dirais peut être moi aussi que le film est creux. En attendant il me nourrit. Par contre, le dernier Lynch, Mulholland drive, ben jusqu'à présent mon avis c'est que c'est une escroquerie de Lynch ... Le film est limite bien tourné, on dirait un téléfilm, ce qu'il était prévu qu'il soit originellement, l'histoire est sent un peu l'escroquerie aussi ... J'ai été franchement déçu, j'étais un fan de Lynch tout en considérant qu'il y avait des choses chez lui pas terrible terrible, Dune a mal vieilli, mais Elephant man, Blue velvet, Lost highway ça reste grand, pour faire court ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Prince Agrippa
Prince Agrippa
Alpha & Oméga
 
Avatar de Prince Agrippa
 
En préambule à ma future reponse à mobidique et Etapres

Ta (mobidique ) vision dithyrambique et réductrice de ce film , dont l'interprétation serait inaccessible au commun des spectateurs , insensibles aux sentiments vehiculés par cette histoire , me laisse perplexe quand on voit le dévédé Barry Lyndon en tête de gondole des hypermarchés avec la mention "film culte" .

La suite quand j'aurai un peu de temps a moi ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de mobidique
mobidique
Alpha & Oméga
 
Avatar de mobidique
 
En préambule à ma futur, peut être, réponse de ta futur réponse :

Des fois que cela ne soit pas clair c'est pas à toi en particulier que je répondais, j'ai été obligé de rechercher ton poste pour connaitre ton avis. Je postais plus à titre général et en réponse à Toinou en particulier.

Dithyrambique et réductrice ? Réductrice je veux bien, mais dithyrambique quand à
Citation:
l'interprétation serait inaccessible au commun des spectateurs , insensibles aux sentiments vehiculés par cette histoire
t'as du lire vite là autant des films comme 2001 ou Eyes wide shut peuvent être déroutant pour tout le monde et c'est ce qui fait une partie de leur charme quelque part, autant "Barry Lyndon" est clair, possède un sens au premier niveau et si une analyse plus poussée du personnage est possible, non seulement je la laisse aux enculeurs de mouche mais en plus elle n'est absolument pas nécessaire pour apprécier le film. Quand a évaluer les films par leur positionnement dans les gondoles de supermarché et au nombre de sticker fluo qu'ils portent par opposition, sans doute, à la recherche fébrile de chutes de bande originale de Murnau dans les poubelles de la cinémathèque nationale D'Allemagne Naaaaaaaan ... Barry Lyndon est en vente en supermarché en tête de gondole avec un sticker chef d'oeuvre ? Parfait je suis très content à la fois pour Kubrick et pour les gens qui auront le courage de l'acheter et qui l'apprécieront. "Mulholland drive" est vendu avec le sticker "Chef d'oeuvre de David Lynch" ? Quelle connerie ! Non seulement le film est mauvais, mais en plus David lynch a fait d'autres films qui sont bien meilleurs. Faisons une expérience. Prenons un individu lambda et donnons lui "Barry Lyndon" et "Mullholland drive", ma casquette qu'il aimera "Barry Lyndon" et jettera le Lynch. Dans les supermarchés on vend aussi de la musique classique. Est-ce pour autant de la merde ? La même messe de Mozart enregistrée par Karajan pour Deutsh Gramophon est meilleure dénichée sous une pile de poussière d'un vieux disquaire aigri que chez carrefour ? Foutaise c'est le même. Je regrette la disparition des disquaires, des vrais disquaires, mais un Kubrick chez carrefour ou autre part c'est toujours un Kubrick.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Je n'aime pas trop faire remonter de vieux threads, mais me suis dit que l'info vaudrait le coup : CDiscount solde plusieurs DVD de Kubrick à 12,84 €.

* 2001
* Shining
* Barry Lyndon
* Orange mécanique
* Full metal jacket
* Eyes wide shut
* Lolita
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Brianos
Brianos
Alpha & Oméga
 
Avatar de Brianos
 
Arrow
Citation:
Provient du message de FautVoir
Je n'aime pas trop faire remonter de vieux threads, mais me suis dit que l'info vaudrait le coup : CDiscount solde plusieurs DVD de Kubrick à 12,84 €.

* 2001
* Shining
* Barry Lyndon
* Orange mécanique
* Full metal jacket
* Eyes wide shut
* Lolita
Oui, moi aussi j'avais repéré ça. Les prix de Cdiscount sont incroyablement bas, que ce soit dans ce cas particulier ou en général.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aknoth
Aknoth
Bagnard
 
Avatar de Aknoth
 
2001 en ce moment sur arte

au fait c safe cd discount ? c sérieux ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jet
Jet
Alpha & Oméga
 
Avatar de Jet
 
Citation:
Provient du message de Aknoth
2001 en ce moment sur arte

au fait c safe cd discount ? c sérieux ?
c'est très bien cd discount d'après de nombreuses personnes que je connais qui commande la bas
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Brianos
Brianos
Alpha & Oméga
 
Avatar de Brianos
 
Citation:
Provient du message de Jet
c'est très bien cd discount d'après de nombreuses personnes que je connais qui commande la bas
Ca appartient au groupe Casino. C'est une bonne garantie pour moi.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > URGENT : 2 chefs d'oeuvres!
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h59.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite