JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 626 (sites) | 1169 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La place de la religion dans notre société actuelle RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de Soroya / Tauren

Cependant, je dissocie totalement les bouddhisme et autres philosophie des religions, du simple fait que le bouddhisme n'impose rien mais propose simplement.
Détrompe toi, le bouddhisme est une philosophie de vie, qui est censée te permettre d'arriver à l'illumination, et donc de cesser de te réincarner ( car si tu te réincarnes, cela signifie que tu as été un médiocre pratiquant ).

L'ascétisme proposé par le bouddhisme est très dur à supporter, et peu de personnes peuvent raisonnablement s'y astreindre. C'est une philosophie très dure à appréhender, notamment la notion de détachement des choses.
Détachement ne signifie pas ignorance des choses, pas même indifférence, mais prise de distance... Bref, une religion de nuance, de travail, de réflexion intense sur soi-même, de solitude, d'errements, d'isolement, et de sacrifices ....

Sectes et religions ? Ce n'est pas le sujet de ce thread, mais je pourrais vous en parler longuement ( du moins sur le plan socio-juridique ).

Enfin, je voudrais préciser certaines choses :

- Où allons-nous ? Je posais cette question dans un sens hégelien : Quel est le sens de l'Histoire ? L'Histoire a-t-elle un sens ? Par la-même, je rejoins la question suivante :

- Pourquoi vivons-nous nous, et pas autre chose ? Par conséquent, si nous sommes ici, vivants et conscients :

- D'où venons-nous ? Je ne parle pas du ventre de sa môman, ni de l'endroit où tu habites, ni du fait qu'on vient de sortir des toilettes, mais bien de la question métaphysique : Pourquoi nous avoir créé nous ?

Bref, autant de questions qui resteront à mon avis sans réponse pendant encore plusieurs millénaires, voire jamais résolues ... Chacun s'en accommode comme il le peut : religion, croyances diverses, négation totale de ces questions ( agnostique ), déisme, etc ...

Ceci dit, je me suis toujours demandé ce que pouvait dire un agnostique pour réconforter une personne dont un proche parent vient de mourir, à part rien.
En parlant de ça, je me remémore un cours de philo assez amusant, où notre prof, plutôt déiste dans l'ensemble, à toujours avoué son impuissance devant pareil cas : que dire à celui dont le père/la mère/le fils etc... vient de mourir, à part rien. D'ailleurs, chose encore troublante, on a souvent tous tendance à se dire d'une personne morte qu'elle est bien là où elle est. Mais où est-elle justement ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de DeuxAmes
DeuxAmes
Roi
 
Avatar de DeuxAmes
 
Citation:
Ceci dit, je me suis toujours demandé ce que pouvait dire un agnostique pour réconforter une personne dont un proche parent vient de mourir, à part rien.
Ne rien dire lors de la perte d'un proche. Se taire devant l'indicible douleur de la disparition définitive d'un être aimé. Subir dans le silence le poids toujours plus absurde et toujours plus pesant du néant. Pas une seule phrase, pas un seul mot. Refuser de parler, d'offrir des paroles au vide.

Et surtout, préserver de tout mensonge, de tout irrespect, de toute interprétation, de toute récupération, cette entrée dans l'impalpable et inexistante mémoire. Laisser totale la liberté de la solitude qui fut effroyablement imposée pour l'absolu.

Ne pas retenir les effluves d'une conscience qui n'a pas forcément choisi de se dissoudre. Puis accepter qu'elle ait basculé derrière l'horizon du possible, et ne garder pour soi qu'un meilleur emprunté. Jusqu'à ce que les fruits du vivant redeviennent mûrs et soient à nouveau cueillis, consommés puis jetés aux lèvres de la terre avide.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de DeuxAmes
Ne rien dire lors de la perte d'un proche. Se taire devant l'indicible douleur de la disparition définitive d'un être aimé. Subir dans le silence le poids toujours plus absurde et toujours plus pesant du néant. Pas une seule phrase, pas un seul mot. Refuser de parler, d'offrir des paroles au vide.

Et surtout, préserver de tout mensonge, de tout irrespect, de toute interprétation, de toute récupération, cette entrée dans l'impalpable et inexistante mémoire. Laisser totale la liberté de la solitude qui fut effroyablement imposée pour l'absolu.


Voui, pourquoi pas.

Citation:
Ne pas retenir les effluves d'une conscience qui n'a pas forcément choisi de se dissoudre. Puis accepter qu'elle ait basculé derrière l'horizon du possible, et ne garder pour soi qu'un meilleur emprunté. Jusqu'à ce que les fruits du vivant redeviennent mûrs et soient à nouveau cueillis, consommés puis jetés aux lèvres de la terre avide.
C'est bien là le noeud du problème. Certaines personnes n'arrivent pas à l'admettre, l'accepter, le supporter. Que reste-t-il alors à part la religion ou le suicide ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Noenga
Noenga
Alpha & Oméga
 
Avatar de Noenga
 
Citation:
Provient du message de Soroya / Tauren
je suis etonné que personne n'ai encore cité Marx ( Karl, pas Groucho ) :
La religion est l'opium du peuple.
Et merde... Je la gardais pour plus tard, celle-là...
Je l'ai pensé très fort, ça compte ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
C'est vrai que beaucoup de ferveurs religieuses peuvent s'expliquer par la peur de la mort, ou l'espérance d'un "après" meilleur.

Cependant, il y a longtemps et sortant d'une famille profondément catholique, j'ai fait ma crise de conscience et j'ai réfléchi.

Préféré-je disparaître à ma mort en bouffe pour asticot, ou préféré-je apparaître dans un paradis pour goûter au bonheur pour l'éternité ?

Eh bien, je choisis la première solution.
L'éternité, ça m'effraie. C'est terrifiant, l'éternité, c'est le néant, c'est l'incompréhensible. Quoi après ?

Je préfère le grand rien au grand tout, car le grand tout est trop effrayant.

Suis-je internable ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nea
Nea
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nea
 
Tiens, je vais dire ce que je pense sur ce sujet.
Je ne sais pas si il existe une théorie sur le pourquoi du big bang ou autre, mais bon, en tout cas je la connais pas. Ce qu'on peut se demander, même en sachant parfaitement que tout ce qui se passe après le big bang a son explication, c'est de savoir ce qu'il y avait avant. La matière est bien née quelque part, il y a eu, à un instant, la création d'un atome ou d'un je ne sais quoi, à partir de rien ? du vide ? Il semble étrange que rien puisse donner naissance à quelque chose.
Il y a sûrement une théorie scientifique là dessus, mais simplement, sur ce point là, il est plus aisé de croire en l'existence d'un Dieu, d'une Entité, d'une Energie ou je ne sais pas trop quoi. Je ne parle pas de quelqu'un qui ait créé la terre, les animaux, les hommes et tout ça, mais ce qui a produit la première chose qui a existé.

Mais là encore, le problème reste le même, comment cet entité a-t-elle été créée ?
Alors, il y a ceux qui disent, Dieu a toujours existé. Ou alors, les Energies ont toujours existé, elles ont tout créé. Alors bon, pourquoi pas...
C'est une théorie comme celle de dire que deux atomes ont toujours existé pour un jour faire big bang
Ou alors c'est pareil que dire que le temps n'est qu'un cercle, il n'y a pas de début, pas de fin, l'éternel recommencement, et l'infini.

Je ne crois personnellement en aucune de ces théories, mais je comprends parfaitement qu'on se rattache à l'une plutôt qu'à l'autre.
Façon, si quand je meurs je deviens une boule d'énergie, ou que je me réveille dans un autre monde, je saurais bien qu'une de ces deux théories était la bonne, et si jamais ben il n'y a rien, alors j'aurais plus à me poser la question

En tout cas, si un dieu existe, je ne pense pas que les religions soient dans le vrai. Pourquoi une saurait-elle mieux qu'une autre de quoi il s'agit ? Aucune raison.
Simplement, les religions quelles qu'elles soient sont nées par le besoin d'explications. Sur le pourquoi de la pluie, du soleil, de la vie et de la mort... Les egyptiens avaient leur tripotée de dieux, un pour chaque chose, les religions monothéistes ont un peu changé tout ça, allez hop, un dieu qui lui a tout fait ! Je pense que si le changement a eu lieu, c'est que quelque part, le polythéisme ne satisfaisait pas. Et si aujourd'hui la science explique énormément de choses, et les hommes s'éloignent de la religion, c'est que celle-ci ne les satisfait pas, parce qu'elle n'apporte pas les réponses aux véritables questions qui les turlupinent. Qui sait ce que sera la religion dans 10000 ans ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ariendell
Ariendell
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ariendell
 
Citation:
L'ascétisme proposé par le bouddhisme est très dur à supporter, et peu de personnes peuvent raisonnablement s'y astreindre. C'est une philosophie très dure à appréhender, notamment la notion de détachement des choses.
Détachement ne signifie pas ignorance des choses, pas même indifférence, mais prise de distance... Bref, une religion de nuance, de travail, de réflexion intense sur soi-même, de solitude, d'errements, d'isolement, et de sacrifices ....
Ca va aussi dépendre des différents bouddhismes ça... mais c'est vrai qu'il n'est pas simple à appréhender.
L'ascétisme ne fait pas partie du bouddhisme que je connais personnellement (je fait partie pourtant de la branche la plus difficile à suivre ... le tantrisme). Certes il y a des pratiques où l'on ne mange que très peu voire pas du tout, mais cela représente à tout casser une semaine par an ... voilà, je tenais à le préciser
Et puis, même ceux qui ont atteint l'état d'éveil continuent à se réincarner, dit-on, en animaux afin de les aider car c'est eux qui souffrent le plus.
Les pratiques quotidiennes se limitent en général à 2 par jour (une le matin et une le soir), plus évidement toutes celles qui peuvent rythmer un centre bouddhiste (là ça peut monter à pratique toute la journée et toute la nuit en cas de pratiques exceptionnelles). Bizarrement je n'ai jamais considéré le bouddhisme comme une religion de solitaire (sauf le bouddhisme zen, mais celui là on peut passer sa vie à chercher à côté de la plaque vu qu'il est basé uniquement sur la méditation). Au contraire, on rencontre beaucoup de monde, en particulier lors d'enseignements de grand lamas.
Le bouddhisme par contre ne prêche pas un ou des dieux, mais établit que chacun a en soi le potentiel pour devenir un être éveillé (connu sous le nom de bouddha). C'est un chemin spirituel sur lequel nous nous plaçons tous (tous les êtres, animaux compris), et nous avançons ou reculons selon nos actions ... à noter que l'on peut très bien avancer spirituellement sans être bouddhiste

Désolée du léger HS, mais c'était pour clarifier quelques points, et essayer de placer le bouddhisme dans la question
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de DeuxAmes
DeuxAmes
Roi
 
Avatar de DeuxAmes
 
Citation:
C'est bien là le noeud du problème. Certaines personnes n'arrivent pas à l'admettre, l'accepter, le supporter. Que reste-t-il alors à part la religion ou le suicide ?
Je ne suis ni pour la religion du suicide, ni pour le suicide de la religion.

Le religion du suicide étant pour moi la religiosité que l'on peut placer dans l'acte de se donner la mort - se suicider avec tout le théâtre que l'on connaît - ou dans l'acte a priori de recevoir la mort, c'est-à-dire de mourir involontairement mais avec la volonté d'accueillir cet événement sans le dénaturer, avec toute la normalité et le naturel qui le compose. Cette attitude se range à mes yeux derrière l'idée de religion du suicide car même si l'on tente de faire de la mort un non-évènement en admettant formellement l'annihilation du vivant, on la maquille d'inhumain, ce qui revient en fait à reconnaître son caractère unique enraciné au mysticisme humain.

Quant au suicide de la religion, je ne le prône pas non plus et je vais m'expliquer pourquoi.

Il me semble qu'il n'y a rien de plus intime en nous, rien de plus proche de ce que nous sommes, que la conscience d'avoir été. Sur ce sentiment éclairé de l'intérieur, nous greffons tous les éléments de notre identité. Lors de ce processus de définition de notre ego, nous nous proposons aussi une dimension de finalité qui n'est qu'une raison d'être. Si dans le choix de la raison d'être, il y a une condition qui permette à cette raison de trouver un accomplissement dans la vie et dans le réel et non dans un aboutissement offert par un arrière-monde, alors l'esprit humain peut concevoir l'absence totale de l'ego comme conséquence ultime.

Mais dans ce choix - qui n'en est pas toujours un - il y a l'influence des sensibilités personnelles, et c'est un devoir morale que de les respecter.

Il ne faut donc pas choisir à la place des autres. Et cette question :

- Que reste-t-il alors entre la religion ou le suicide ?

N'a qu'une réponse. La votre.

Personnellement, ainsi que je l'ai exprimé ci-dessus, je me situe ailleurs qu'entre les deux murs de cette impasse. Je crois qu'il y a un lieu de l'esprit où l'humain peut s'épanouir sans être dévoré par l'angoisse de la disparition tout en conservant la lucidité de n'être qu'un être voué à être éphémère et heureux de l'être. ()
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soroya
Soroya [FED]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Soroya
 
Voila, c'est comme le decrit Ariendell que je considere le Bouddhisme ( je dois avouer que je ne m'y connais pas beaucoup ) mais, la difference que je prends en compte c'est que meme un non bouddhiste peut arriver a une reincarnation "meilleure" que la precedente, alors qu'un infidele chretien/musulman/juif ne peut pas esperer atterir au paradis, reservé a l'elite de la religion choisie.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Indis Aredhel
Indis Aredhel
Reine
 
Avatar de Indis Aredhel
 
..........
La religion n'est autre que l'ombre portée de l'univers sur l'intelligence humaine
V.Hugo


Pour répondre au sujet la religion dans la société ne peut-être que bénéfique...je ne crois pas en Le Dieu ou quoi ou qu'est -ce seulement...jusqu'à preuve du contraire aucun missionaire n'arrangue(ortho?) la foule dans les rues...personne ne vient frapper a nos portes tous les matins pour le salut de notre âme...je veux dire que...que l'on soit pour ou contre la religion...que l'on y croit ou pas elle ne ne gêne en aucun cas dans notre vie de tous les jours non?(enfin j'habite dans un bled de 1200 habitants hin)....
Donc je pense qu'au contraire nous avons des choses à apprendre de la religion...nous ne sommes pas des crétins...je pense que si l'on me raconte une histoire,une legende ou un mythe religieux je ne le prendrais pas pour argent comptant...
Bien sur ce n'est pas un savoir vital mais qeul "savoir" l'est?
J'ose donc croire que si l'on tente de s'y interesser sans se montrer borné ni crédule il y a une foule de choses à apprendre...je parle de n'importe quelle religion...du christianisme aux "anciennes" religions polytheistes....de Allah à Osiris ou Quetzalcoalt(si y a pas une faute là c'est un miracle...)........
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de kirk
kirk
Alpha & Oméga
 
Avatar de kirk
 
Citation:
"L'absence de preuve n'est pas une preuve de l'absence" or on ne pourra jamais prouver que les dieux n'existent pas.
hier j'ai lancé une boule de feu.
ha je suis magicien je vous avait pas dit??
quoi c'est pas vrai??
tututut vous ne pouvez pas prouver que je ne suis pas magicien alors ne dites pas une telle chose

non sérieux comment peut on croire en un truc dont on a aucune preuve qu'il existe, qui ne s'est jamais manifesté, ni exprimé??
on viens te voir et on te dis la magie existe, t'a pas envie de voir un peu de magie avant d'y croire aveuglément??
bref je trouve l'être humain très stupide, mais ça c'est pas nouveau

Citation:
si nous eradiquons la vieillesse et la mort qui y est liee nous eradiquons du meme coup toute possibilite de futur pour notre espece...
ça on peut pas en être sur, car l'homme peut très bien grâce a sa technologie s'auto évoluer/adapter (ex : trafic des Gênes, etc).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Solarys
Solarys
Bagnard
 
Avatar de Solarys
 
Dieu, la religion..ne sont qu'inventions de l'homme..je ne parle même pas de la bible et compagnie..
Comment peut-on s'interdire certaines choses à cause d'un livre..
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Robin le Banni
Robin le Banni
Bagnard
 
Avatar de Robin le Banni
 
Citation:
Provient du message de kirk

non sérieux comment peut on croire en un truc dont on a aucune preuve qu'il existe, qui ne s'est jamais manifesté, ni exprimé??
on viens te voir et on te dis la magie existe, t'a pas envie de voir un peu de magie avant d'y croire aveuglément??
bref je trouve l'être humain très stupide, mais ça c'est pas nouveau

pascal, descartes, voltaire, avicenne, st augustin et un bon milier d'autres intellectuels croyants de toutes confessions seront heureux d'apprendre que tu leur décernes le titre de "stupide" à titre posthume.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Ca a déjà été dit et redit, mais je suppose qu'on ne peut pas en vouloir aux gens de ne pas avoir lu les autres threads...

Enfin, aucune discussion intelligente entre personnes ne pourra avoir lieu sur le thème de la religion tant qu'elles n'auront pas fait l'effort minimal de voir plus loin que le bout de leur nez (qu'elles ont parfois fort court) tant vis-à-vis du message véritable des textes que du but premier des religions (et non pas celui de leurs éventuels représentants à travers l'Histoire).

Et non ce n'est pas moi qui vous l'expliquerai bande de petits parresseux !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
Citation:
Provient du message de Samir Nekeba
pascal, descartes, voltaire, avicenne, st augustin et un bon milier d'autres intellectuels croyants de toutes confessions seront heureux d'apprendre que tu leur décernes le titre de "stupide" à titre posthume.
Voltaire, croyant ?
Hmm, j'en connais un qui se retournerait dans sa tombe

Mais bon, tant qu'on parle de metaphysico-theologo-cosmo-nigologie
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La place de la religion dans notre société actuelle
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 12h55.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite