JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Istaria
Le Monastère de Mar Saba
Les forums JOL > Istaria > Istaria - Le Monastère de Mar Saba > Retrouvaille de deux freres RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Naguash Rakar
Roi
 
Message roleplay

Retrouvaille de deux freres

Comme souvent la nuit, Naguash était le seul encore éveillé, et méditait éclairé seulement par le clair de lune de cette nuit de printemps, assit dans le petit patio derrière sa chambre.
Le sujet de ses réflexions était, ce soir la, une des plus anciennes formule de nécromancie ayant jamais exister sur laquelle il travail depuis plus d'un demi siècle.
Ses pensées se tournèrent alors vers son frère, car c'est en lui, et en lui seul, qu'il avait eut suffisamment confiance pour partager sa découverte.
Or, un des ingrédients nécessaire à ce sortilège, ou plutot à cette potion, était une langue de dragon, et le frère du démon s'était mis en tête d'aller arracher lui même l'organe de la bouche du géant d'écailles. Naguash se rappela alors les derniers mots que son frère lui avait dit avant leur séparation : "T'inquiètes pas pour moi, en plus une fois la langue extraite je pourrais me gober le reste du bestio! Y parait que ca donne des pouvoirs intéressants."
Mais soudain, douce ironie du destin, le nécromancien sentit une aura familière s'approcher.
Le sang, ou du moins le poison qui sert de sang au vieil érudit, ne fit qu'un tour. Il se releva avec hâte et se dirigea vers l'entrée du monastère.
La sombre silhouette du démon traversa furtivement le monastère, laissant just refléter par l'ombre de son ample tunique noire quelques halos diformes de noir sur les épais murs de brique de l'ancestrale bâtisse.
Il arriva enfin devant la lourde porte de bois, fit un rapide mouvement dans le vent de sa main, et l'énorme porte commenca à s'ouvrir doucement en expirant un long et aigu grincement venant troubler le silence de la nuit.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Zacharias Rakar
Zacharias Rakar
Roi
 
Avatar de Zacharias Rakar
 
Un petit et maigre homme portant une légère armure devisagea le nécromancien et commença à balbutier ces mots :

- "Maî.. Maître Naguaaash... Vôtre frêre le Maître Zacharias est..."

Naguash fronça les sourcils de peur d'apprendre une nouvelle qui lui deplairait.

- "... de retour de sa quête Maître... Nous avons parcourus maintes terres à ses cotés, nous avons rencontrés de nombreuses troupes d'elfes et de nains, et surtout des loup, mais bien entendu..."

Naguash : "Il suffit ! tu as bien travaillé soldat.. je pense que tu merite... une promotion !"

Le necromantien entra alors brievement dans une sorte de transe et émettat quelques paroles sacrées..
Soudain, le soldat se mis a avoir de petits spasme puis vint jusqua trembler fortement. Sa peau se vieillit et se fletrit à une vitesse fantastique, pour qu'il ne reste plus qu'a la fin un squellette encore plus frêle que le soldat mais tenant encore son bouclié et son épée. Le squellette regarda rapidement naguash et détala a toute vitesse en titubant et s'en alla rejoindre ses nouveaux congéneres.


Naguash : "Zacharias ne m'en voudra pas de lui avoir "emprunté" un de ces gardes j'espere.."

A ces mots, Naguash se frotta le menton , quand tout a coup un enorme bruit de fracassement se fit entendre et quelques dizaines d'os du suqellette qui venait de partir volèrent avec violence a travers la porte, rentrant chez naguash en soulevant une épaisse poussière..

Naguash sourit.

Une grosse ombre s'avança sur le pas de la porte et plus elle s'avancait et plus on pouvait lentement decouvrir.. un grand démon vetû d'un armure si épaisse et large qu'il peina a passer la porte..

Zacharias s'avanca avec un morceau gigantesque de viande sous le bras, qui sembler etre une langue enorme..
Il lanca le morceau sur la table au centre de la piece qui s'effondra sous le choc.

Zacharias fit un petit sourir démoniaque et salua son frêre..
Lien direct vers le message - Vieux
Naguash Rakar
Roi
 
Naguash se précipita vers les débris de table qui commencaient à prendre feu et se mis a sauter à pieds joins dessus pour tenter de stoper les flammes tout en grondant à son frère :

-Toujours la pour foutre le bordel! toi!

Naguash abandonna l'idée de stopper l'incendie car celui ci se répendait trop vite, il ramassa donc la langue rapidement avant que les flammes ne la gagne et s'écarta de la table. Puis il claqua des doigts et les débris du squelette explosé et de l'exe massive table de bois traverserent la pièce à toute allure manquant de peu de heurter la tête de Zacharias mais celui ci s'était baissé à temps.
Naguash vint alors enlacer vigoureusement son frère et posa quelques secondes sa tête contre la sienne sans dire mot, comme une marque de respect et de fraternité.
Puis il releva la tête et eut un sourire moqueur, et dit :


-Naguash : Alors cette langue?? tu l'as achetée hein! Tu n'as quand même pas réellement réussit à tuer un de ces énormes sac à écailles!
-Zacharias : Nous en discuterons chez TOI, car tu dois bien avoir un git dans ce buibui infâme sinan pourquoi serais-tu ici??

Le guerrier donna alors un fort coup de pied dans la porte qui se referma dans un bruit sourd. Naguash se mit alors en route vers sa chambre, lévitant avec rapidité suivit de prés par son frère qui marchait à grands pas. Une fois arrivés a destination le nécromant ouvrit la porte et alla poser doucement l'énorme amas de chaire sanguinolent sur la petite table de bois et se retrourna vers son frère :

-Naguash : Alors??

Naguash porta alors son attention sur un énorme objet blanc que son frère mastiquait, ou plutot se curait les dents avec.
Zacharias cracha la chose sur le sol.


-Zacharias : Un morceau d'une de ses phalanges...

Naguash lui adressa un grand sourire et dit :

-Et ces légendes concernant les pouvoirs magiques que l'on pourrait acquérir en mangent un de ces sac de viande?? Des contes de vieille femme???

Le fier guerrier se convulsionna alors et se redressa d'un coup et laissa echapper un énorme et bruyant rot qui ressemblait plus à un rugissement qu'à un rot et d'immenses flammes jaillirent de sa bouche et vinrent s'écraser sur la figure de Naguash brulant tout le haut sa tunique.

-Zacharias : Nan! C'était bel et bien vrai!

Les deux démons explosèrent de rire mais furent rapidement interrompus par une chaleur plutôt agréable mais anormale. Ils se retrournèrent vers la table qui avait commencée à prendre feu à son tour.

-Naguash : Raaaahhhh j'avais oublier que le sang de dragon brûle tout ce qui est inflammable...

Le vieil érudit ramassa le précieux ingrédient et alla le posé sur une étagère de fer. Puis il donna un coup de pied dans le morceau d'os qui alla rouler jusqu'a l'endroit ou se trouvait la table qui maintenant était un petit tas de cendres et tapa deux fois dans les mains ce qui eut pour effet de transformer le petit morceau d'os en une table, d'os biensur.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Zacharias Rakar
Zacharias Rakar
Roi
 
Avatar de Zacharias Rakar
 
Naguash : Eh bien.. si tu veux réelement que je te crois.. il va me falloir les détails les plus insignifiants jusqu'aux plus croustillants..

Naguash le fixe d'un regard méprisant et un petit sourire sûr de lui.. Zacharias répond avec un regard du même effet et prend une profonde inspiration..

Zacharias : "C'était il y a trois anées de cela, dans une petite crypte de la ville de Darkray , très très au sud des forêts enchantées qui bordent cette région. Je me souviens, la nuit tombait à peine quand mon vieux frêre m'interpella *sourir*... ":

LA QUETE DE LA POTION MYSTERIEUSE A BASE DE LANGUE DE DRAGON ( waaah merde éh ! trop recherché l'nom) :

Les ombres du relief commencaient a disparaitre tandis que s'installait doucement ce que nous autres appellons la grande ombre...
Comme chaque soir, Zacharias, avide inssatiable d'entrainement, s'équipait tranquillement et donnait les dernieres directives à ses gardes personels avant de sortir pour massacrer quelques nains qui commencaient à prendre trop de place autour de Darkray, "la ville des sombres" qu'on la nomme. Quand alors une interpellation étouffée émana du fond de l'endroit. Naguash sortait petit à petit de l'ombre en se precipitant tant bien que mal..

Naguash d'une voix caverneuse et grave : "Zacharias ! mon frêre.. je sais que les nains de cette contée te lassent énormement.."

Zacharias : "c'est rien de le dire.. qu'y a t'il ?"

Naguash : "Je ne pense pas que tu risque de comprendre ce que je vais t'annoncer et d'autant moins t'y interresser mais écoute moi tout de même... J'ai decouvert récement dans cette vieille crypte..."

Il fut interrompt par un hurlement strident venant du fond de la crypte. Après un court moment de réflexion, il secoua la tête de façon frénétique et désinterressée et repris :

"Dans cette vieille crypte donc une étagère de bibliothèque très bien dissimulée. Ce matin en l'examinant je suis tombé sur un trés ancien grimoire que je ne connaissait que de légende. Il contient entre autre la recette d'un potion exceptionelle mais malheuresement, l'ingredient principal.. il se trouve que c'est une langue de dragon à écailles dorées.. qu'en pense tu ?"

Zacharias fit ironiquement semblant de refléchir et sourit largement.

Naguash : "Bien, *se frottant les mains* ne perds pas de temps, la region ne regorge pas de dragons de cette espece, je crains que tu soit obliger de traverser la contée entière."

Zacharias : "Je renverserait le royaume en entier si cela pourrait aider mon frère à arriver à ses fins, ce n'est sans doute pas une vulgaire petite marche qui m'arretera !! n'est ce pas ? *se tournant vers ses gardes*"

Les gardes émirent quelques toussotements... sans plus..

Zacharias brisa la grande porte de la crypte dans un bruit assourdissant de craquelures de bois : "Nous partons sur le champ !!"

Les gardes ses levèrent et sortirent un à un suivient de près par Zacharias qui saluait son frêre qui retournait alors à ses poussiéreux grimoires.. On ne voyait deja plus qu'un petite trainée de poussière à l'horizon.. Les deux frêres étaient confiants.

Après 80 jours de marche éfreinée, le démon et ses gardes arrivèrent à une large passe gardée par des nains particulierement ... grands... pour des nains.. peut être le fruit d'un croisement entre une naine et un géant.. ? Zacharias se refusa d'y penser tandis que celui qui semblait etre leur chef s'avancait d'un pas assuré vers lui.
Le vent soufflait fort et les cheuveux et la barbe du nain masquaient son visage, car emportés par le souffle. Le nain peina a rejoindre le demon en marchant du plus droit qu'il y parvenait.

Le chef nain d'un voix grave : "Je... Je suis Hoggy Huts, chef de la garde de cette passe. Nuits comme jours, nous la gardons et surveillons les allées et venues... Nuits comme.. jours nous en interdisons le passage aux créatures sombres telles que vous... *il fit un petit geste de la main et une dizaine de guerriers nains se raprochèrent dans un bruit de fracas de lances et de boucliers* Hmm.. *le chef fixa alors Zacharias d'un air extremement méprisant et sur de lui..*"

Zacharias grogna lorsque soudain un des guerriers nains, dans un acte de courage ou plutot de suicide a vous de voir, se mit a courir frénétiquement en direction de Zacharias dans un cri caverneux. Les autres nains le fixèrent sans réactions, les yeux grands ouverts. Le nain, sûr de lui, mis alors sa lance à l'horizontal et charga le demon qui au même instant dégaina avec puissance et rapidité son énorme hache a double tranchant et la fit s'écraser sur la tête du nain d'un geste d'un telle force qu'il mordit la poussière avec ce qu'il lui restait de dents après le passage du tranchant qui lui avait séparé le crâne en deux parties..
Il peina quelque peu à retirer sa hache et en relevant la tête, n'aperçu plus qu'un léger nuage de poussière là ou se trouvaient les nains..

Zacharias : "Soldats, après cette passe nous seront tranquilles pour au moins deux cents jours de marche.."

Les soldats n'eurent qu'un demi joie, dûe à la prononciation de ce nombre ; malgré ça, ils étaient tous trop loyaux à leur chef pour l'abandonner.. C'est ainsi qu'ils se saisirent chacun d'un cheval qui étaient stationés dans un village d'hommes juste derrière la passe et galopèrent vers les montagnes, leur destination...

Ce n'est qu'apres d'incomptables jours de galop puis de marche qu'il arrivèrent au pieds des montagnes de Steelerbig. Zacharias ordonna alors de monter un bivouac à cet endroit et d'attendre patiament son retour, n'étant jamais contre un defi, il voulait le dragon pour lui seul et parta hativement.

La nuit tomba sur le bivouac et les gardes, au nombre de dix, allumèrent un feu en discutant de tout et de rien. Les gardes personels de Zacharias étaient pour la plupart des humains qui étaient des élites de leur race et avaient des penchant pour l'obscur..

Un garde : " !! " "z'avez 'tendu ?!"
Un autre : "Qu'est c'que c'tai ?"
Un garde : "N'aurait dit l'beuglement d'un loup."

Un garde poussa son camarade effrayé d'un coup dans l'épaule en lui montrant de la pointe de son épée une silhouette de loup qui courrait en leur direction..
Tous les gardes le fixerent alors le voyant se raprocher rapidement. C'est alors que l'un d'entre eux emit :

"Dites.. c'tai po l'rodeur d'Pitblowed qui d'zait qu'les loup s'dépalçaient j'mais tout seul !?"

C'est sur ces mots que se fit entendre un hurlement d'un garde résté plus en retrait suivi d'un bruit de grognement de loup et de lutte à mort.

Un garde en conclu alors ironiquement : bah les voilà ces béstios, sont combieng ? *se retournant, et voyant une horde d'une trentaine de loups enragés* .. sti wép ! un tit peu plus qu'nous jpense bien..

Le garde qui se battait en premier tua son adversaire et tapa un très légé coup de l'arrière de son épée sur la tete du ce garde lui disant : "L'maître va avoir b'zoin d'un gand sac pour sa prise alors tait toi et découpe moi ces rammassis d'peau et d'viande !! Yaaaaah!"
La bataille fit râge, mais seulement un très court instant car, bien que les loups soient en surnombre, ils ne valaient, et de loin pas rien qu'un seul des gardes pour qui se fit plus un amusement qu'un bataille des plus dangeureuse qu'il aient connus...

Zacharias errait, seul, dans la sombre grotte d'oû émannait une forte odeur, cette odeur il l'avait reconnu, c'etait celle de celui qu'il était venu tuer. Les dragons à ecailles dorées, et c'est bien connu, dégagent une chaleur très intense à leur proximité, c'est d'ailleur comme ca que Zacharias ce dirigea pour enfin trouver le dragon endormi a coté d'une petite cage contenant trois ou quatre gobelins terrifiés..
Zacharias n'était pas lache pour un sou et était particulierment friand des combats loyaux et difficiles ; c'est pourquoi il degaina lentement sa hache et frappa violement le sol avec pour reveiller le dragon. Ce dernier se leva, et, déploya ses ailes de toute leur empleure en hurlant agressivement ; un des gobelins s'évanoui et les autres s'efforcait a le ranimer avec des claques.
Le demon était amusé de ce spéctacle, à son désavantage car c'est alors que le dragon en profita pour lui donner un violent coup de sa queue cornue dans la poitrine. Son armure k'en avait vu plus d'une encaissa le choc mais Zacharias fit projeté contre la paroi opposée de la caverne.. Sa hache qui avait elle aussi violement décollé était venue, par un mauvais coup du sort, trancher la gorge d'un des gobelins qui éaient libres et s'empréssaient de s'echapper.. Zacharias entra dans une furie impressionante et courra jusqua sa hache en esquivant les féroces coups de queue et de griffes du dragon. Une fois récupérée.. il se tourna et fonçà vers le dragon......

Le lendemain, les gardes confectionnaient un énorme sac avec les peaux des loups et mangeaient leurs restes.. ainsi que ceux des gobelins qu'ils avaient vu s'enfuir de la grotte. Le buché n'etait plus qu'un tas de cendre, et ils se mirent à attendre patiement.
Zacharias ne tarda point a se montrer, victorieux il s'avanca vers les gardes avec une gros morceau de viande sous le bras.. Ses gardes le fixèrent d'un air interrogateur. Et il ne trouva pas autre chose a dire sur l'instant que : ".... Je n'ai plus faim là..." Les gardes riairent un peu puis retrouvant leur calme ils lui proposèrent le grand sac pour la viande. Zacharias les regarda, très méprisant et dit : "vous en avez encore à apprendre.." Il secoua la viande au dessus du sac qui s'enflamma au contact des gouttes de sang..
On entendit à l'arrière du bivouac un choc de metal (sans doute un coup de gentelet sur un casque) et un : "Bah j't'l'avait dit !"

Zacharias : "neperdont pas plus de temps la route et longue et nous sommes épuisés.."
Ils rentrèrent donc lentement, mais Zacharias était content, son armure avait considérablement diminué de poids à cause des nombreux troux de cornes.. il sourit en pensant qu'il pourrait enfin en changer.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Istaria > Istaria - Le Monastère de Mar Saba > Retrouvaille de deux freres
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos d'Istaria RSS
  • Aucune vidéo pour le moment...
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h10.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite