JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 579 (sites) | 1097 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Quid du rêve américain ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de DeuxAmes
DeuxAmes
Roi
 
Avatar de DeuxAmes
 
Arrow

Quid du rêve américain ?

A l'heure où le visage géopolitique du monde se dessine sous la pression d'une crise d'intérêts trop mûre, je m'interroge sur les conséquences qu'il est possible d'anticiper et en particulier sur les modifications des perceptions de l'idéal culturel américain déjà entraînées suite aux manoeuvres diplomatiques perçues comme les aveux maladroits d'un impérialisme cynique.

C'est pourquoi il serait intéressant de commencer à relever les opinions à ce sujet. Nous continuons de consommer américain, c'est-à-dire que nous rêvons de vivre et vivons des rêves qui sont les fruit directs du rayonnement économique américain - la culture n'étant qu'un produit "alimentaire" à ce stade - et pourtant les USA semblent apparaître comme les "premiers fossoyeurs du concept de société ouverte moderne" ainsi que cela a pu être rapporté sur un autre forum.

Alors, selon vous, en répondant de manière claire, calme et argumentée, d'une part :

Citation:
- Après examen du contexte mondial, quelles sont les conséquences, en rapport avec la conduite de la politique étrangère américaine, qui vous paraissent inévitables ?
Et second point :

Citation:
- A votre niveau, quelle a été l'évolution de votre vision du rêve américain ces dernières années, et en particulier ces derniers mois ?
Je vous remercie d'avance pour votre participation à ce fil de discussion, en espérant ne pas rajouter à votre exaspération.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mardram Rakar
Mardram Rakar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mardram Rakar
 
Il faudrait préciser la notion du "rêve américain".
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de DeuxAmes
DeuxAmes
Roi
 
Avatar de DeuxAmes
 
Communément, qu'est-ce que signifie l'expression "rêve américain" ?
Ce qui suit est une tentative de réponse brève à la question de Mardram Rakar.

Il me semble que cette expression d'american dream qui appartient à la constellation mythologique de l'idéologie occidentale peut se référer à deux acceptions, chacune placée dans le temps.

1) A l'origine de la création des Etats Unis d'Amérique, les immigrants qui quittaient en masses le vieux continent, voyaient dans le rêve américain l'opportunité de se libérer des conditions du système social alors en place à l'époque en Europe. La possibilité de s'affranchir de la logique des classes sociales et du droit à la propriété signifiait pour eux abandonner la misère et la famine. C'était un rêve d'indépendance, d'autonomie, de liberté, et d'enrichissements. La terre était offerte à celui qui marchait dessus et la défendait avec son fusil. L'idée de "posséder" et "d'appartenir à" fut l'une des composantes essentielles à la naissance des USA et du rêve américain.

2) Au XXIe siècle, quand on entend parler du rêve américain, le phénomène associatif au niveau des représentations est marqué par d'importantes nuances. Il apparaît que le plus souvent, celui-ci est défini par :

- le fait qu'il est offert à chacun la chance de pouvoir gravir l'échelle sociale par la seule force de la volonté et de sa réalisation effective,

- le souci de récompenser à leurs justes valeurs tous les efforts professionnels,

- et la présence justifiée par la morale de l'abondance des biens, et l'estime portée à toutes les formes d'expression de la richesse ou de la réussite, le tout étant disponible et permis.

Et cela a pour effet de former la dynamique suivante : l'espoir pour chaque enfant dans la mesure où il évoluera dans une société dont l'idéologie met théoriquement tout en place pour lui présenter toutes les chances de réussite et pour les plus âgés la certitude d'obtenir une retraite agréable après une vie investie totalement dans le travail.

N'omettons pas de rappeler que cela reste ce qu'on appelle un "rêve", ne serait-ce que dans la mesure où les USA n'ont été capables qu'en partie de dissoudre les groupes sociaux qui constituent leurs populations. L'exemple de la communauté noire ou hispanique, à elles seules, suffisent à le démontrer.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fingo SARCASME Rakar
Fingo SARCASME Rakar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fingo SARCASME Rakar
 
La première question, c'est relatif au rêve américain ou pas ?


Pour la deuxième :

À chaud, je pense que le rêve américain s'efface petit à petit depuis ces dernières années.

- Le retrait de la signature américaine de plusieurs traités majeurs (CPI, Kyoto,...),
- l'abolition de certaines lois (protection de faune/anti-pollution),
- la création de certaines (mesures répressives, intrusion dans la vie privée), les contrôles accrus aux frontières,...
- le mépris des institutions internationales dès qu'elles ne servent plus leurs intérêts,
- avant cela, l'élection douteuse de Bush et une certaine remise en question de la démocratie,
- les scandales financiers,...

... font que les ÉU ne paraissent plus être ce pays qui se souciait du multilatéralisme, privilégiait une approche diplomatique (Clinton), qui était un peu ce grand frère bienveillant sans être envahissant; pays où il fait bon vivre et où la Bourse se charge de prendre les dollars et de les multiplier,... Bref, on avait tendance à penser que l'herbe était plus verte de l'autre côté de la prairie. Maintenant, je trouve que les gens ont moins cette impression pour les raisons suscitées.


Cependant, la notion de rêve américain n'a peut être été qu'un artifice, peu importe l'époque. Un immigré italien anonyme nous a laissé cette phrase, vers 1900 : « Avant d'aller aux États-Unis, je pensais que les rues étaient pavées d'or. J'ai découvert trois choses en arrivant: un, les rues n'étaient pas pavées d'or; deux, elles n'étaient pas pavées du tout ; trois, c'est moi qui devais les paver. »


Mais je dis p-ê aussi n'importe quoi. J'y ai jamais vraiment pensé et puis il est tard.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gordon Shumway
Gordon Shumway
 
Avatar de Gordon Shumway
 
Autres questions intéressantes et autrement plus graves (enfin à mon sens) :

Ne pensez vous pas que nous avons atteins les limites de l'ONU et que ce qui vient de se passer la condamne à disparaitre ?

Les USA et l'Angleterre ont de grandes chances de sortir vainqueurs de ce conflit. Ne craignez vous pas, même si cela prend plusieurs années à se faire, qu'il y ait la création d'un nouvel organisme genre ONU ou SDN mais ou l'alliance USA et Angletter auront un pouvoir demesuré ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fingo SARCASME Rakar
Fingo SARCASME Rakar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fingo SARCASME Rakar
 
. ehlp
Citation:
Provient du message de Ellendill Earendill
Ne pensez vous pas que nous avons atteins les limites de l'ONU et que ce qui vient de se passer la condamne à disparaitre ?
Je ne pense pas. Il y a déjà un thread à ce sujet.
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
En ce qui concerne le rêve américain, il me semble qu'il s'est surtout répandu au XXe siècle, dans le contexte d'après-guerre, comme symbole non pas du "monde libre" (comme entendu durant la création des états ricains) mais comme symbole du "monde moderne" (et libérateur évidemment), de la société du progrès, des loisirs, du spectacle. C'est l'essor du Coca-cola, du chewing-gum et des paillettes des comédies musicales, pour caricaturer.

... des Français voulant aller en Amérique comme les provinciaux voulaient, "avant", monter sur Paris. Faire fortune ou, ce qui est tout aussi fort dans l'imaginaire collectif, devenir célèbre, une star (car, c'est bien connu, tel petit ramasse-merde est devenu étoile de Broadway etc.).

Bref, le rêve américain, largement étiolé aujourd'hui, mais toujours vivace est, à mon sens, davantage de ce domaine aujourd'hui. Le spectacle, l'american way of life comme société tournée vers l'avenir, la société de la liberté, du respect, du progrès, de la famille heureuse, du petit pavillon planté sur gazon, de la paix. C'est du moins ce à quoi je pense (en d'autres termes ) lorsque l'on évoque le rêve américain. Je peux me tromper..
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Elhan
Elhan
Alpha & Oméga
 
Avatar de Elhan
 
Citation:
Provient du message de Ellendill Earendill
Autres questions intéressantes et autrement plus graves (enfin à mon sens) :

Ne pensez vous pas que nous avons atteins les limites de l'ONU et que ce qui vient de se passer la condamne à disparaitre ?

Les USA et l'Angleterre ont de grandes chances de sortir vainqueurs de ce conflit. Ne craignez vous pas, même si cela prend plusieurs années à se faire, qu'il y ait la création d'un nouvel organisme genre ONU ou SDN mais ou l'alliance USA et Angletter auront un pouvoir demesuré ?
Il y a déjà un poste assez intéressant quand à l'ONU

Damon qui précise
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Ca devient ce que c'était, dans une curieuse inversion de l'impératif kierkegaardien.

Le rêve américain, c'était un rêve. Ca l'est toujours. C'est un des éléments symboliques servant à la construction de l'identité de la nation, rien de plus.

Presque tous les films de Ford filaient en sous-main cette métaphore, dès les années 30.
Les optimistes disent "rêve", les pessimistes "attrape-gogo", mais c'est toujours pareil.

Si par un miracle dignes d'annales papales le rêve s'était incarné, là on aurait raison de s'inquiéter pour sa santé et son devenir.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Quid du rêve américain ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h31.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite