JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 249 (sites) | 445 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Comment améliorer son orthographe ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Dr. Gregory House
Dr. Gregory House
Alpha & Oméga
 
Avatar de Dr. Gregory House
 
La lecture est un bon moyen effectivement, mais aussi faire attention quand on pratique beaucoup les MMORPGS L'orthographe y est tellement massacrée, que ce soit au niveau des fautes de conjugaison, de grammaire, les abréviations douteuses, bref, qu'on peut finir par prendre de mauvais réflexes ... Et effectivement la faute la plus commune semble être le " er " à la place du " é " et inversement, perso je suis même étonnée quand je vois des gens qui ne commettent pas cette erreur tellement elle est fréquente ...

Enfin bon, on a tous le droit de ne pas être parfait en ortho et de commettre des erreurs, mais j'ai vraiment vu des aberrations a perdre l'oeil depuis que je joue
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sithean
Sithean
Reine
 
Avatar de Sithean
 
En vous lisant, je viens d'avoir une révélation. J'ai toujours été grosse lectrice (mais svelte néanmoins ) et avais effectivement par conséquent une assez bonne orthographe. Faisant partie des lecteurs qui lisent par "photographie" deux ou trois lignes à la fois, mon orthographe était plus ou moins inconsciente, comme Lilandrea et autre, je savais que cela s'écrivait ou se disait comme ça mais sans me référer à des règles.

Depuis quelques mois, j'ai vu mon niveau orthographique descendre peu à peu sans que je comprenne pourquoi. J'ai dû de plus en plus souvent consulter mon dictionnaire, doutant de l'orthographe de mots qui ne me causaient aucun problème auparavant. J'ai tout d'abord craint l'Alzheimer mais je me dis maintenant que ça doit être l'effet retard des forums JOL. Quand une orthographe est inconsciente et intégrée sans réflexion, elle varie en fonction des lectures. Jusqu'il y a peu, j'assimilais à haute dose des pages et des pages de littérature à orthographe irréprochable, depuis peu j'intègre beaucoup de messages de forums où, n'étant personnellement pas spécialement dérangée par les fautes d'orthographe à moins qu'il ne s'agisse d'une création littéraire (où mon amour des romans me fait alors crier à l'hérésie), j'intègre sans émotion autre que l'amusement toutes ces erreurs et fautes diverses.



Je n'ai plus qu'à passer à l'orthographe consciente moi. Vais aller consulter le site d'orthonet !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Dahna Lyhrel
Dahna Lyhrel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Dahna Lyhrel
 
Citation:
Provient du message de Toinou
Je me pose une question depuis fort longtemps :
Pourquoi est il considéré comme normal que certaine personne soit mauvaise en math (il/elle a pas la bosse des math) mais par conter impardonnable d'être mauvais en orthographe ?

*se cache la tête pour éviter les pierre*
L'écriture sert à communiquer avec les autres, elle donne une image de soi, ce qui n'est pas le cas des maths.

Et ça tout comme la tenue vestimentaire qui est la première image que l'on donne de soi de visu, l'écriture est la première image que l'on donne de soi sur des espaces virtuels.

Il y a aussi une notion de respect de l'autre, ce sont tout de même l'orthographe et la grammaire qui rendent un texte plus ou moins facilement compréhensible aux autres.

Pour ma part, pour ce qui est de la qualité de mon écriture, elle s'est grandement dégradée depuis que j'écris sur les forums, jeux, ou même pc.

J'ai un certain nombre d'automatismes lorsque l'écriture est manuscrite qui disparaissent sur un clavier et je suis régulièrement obligée d'écrire certains mots sur une feuille pour être sûre de leur orthographe.

Lorsque j'édite un document écrit sur pc, j'y retrouve des fautes que je n'avais pas repérées après moultes relectures sur l'écran, et je ne fais que quelques rares fautes à l'écrit manuscrit, alors que sur le pc, parfois, je trouve que ça vire catastrophe (enfin pour moi).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea Vifargent
Lilandrea Vifargent
Bagnard
 
Avatar de Lilandrea Vifargent
 
ah j'ajouterai :
déjà que mon écriture manuelle était pas top, depuis le Net c'est de pire en pire et comme je tape 5 fois plus vite que ce que j'écris à la main, même en abrégé, ben.. j'écris plus trop et c'est pas bien
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
Kelem Khâl La'Ri
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kelem Khâl La'Ri
 
Citation:
Provient du message de Sithean
J'ai toujours été grosse lectrice (mais svelte néanmoins ) [...] J'ai tout d'abord craint l'Alzheimer
* Hausse un sourcil * .

Rahhhh... qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre .

Tiens, je me suis livré à un test.

Tout d'abord, prenez quelqu'un au hasard, par exemple hmmm... un individu avec peu de cheveux ... tiens lui là il est pas mal... ensuite, appliquez lui quelques électrodes sur son crane dégarni, installez le confortablement et demandez lui d'écrire un scénario de partie ...

* Imagine la scène *


Et hmmm... à chaque faute qu'il commettra... paaaaf... une décharge... et bien je suis sur que l'heureux individu va apprendre très vite... ...

* Regarde à droite et à gauche *

* Aperçoit des formes qui se précipitent vers lui *

Aïeeeeeee...

* File à toute vitesse loin loin loin * .

Ah, et pour appuyer Corwin, je suis tout à fait d'accord, le correcteur est vraiment un outil très utile, hier j'ai appris que piétiner ne prenait pas deux 'n', et il m'arrive régulièrement de me faire corriger des fautes par ce merveilleux outil, donc mille mercis encore à Mind .

Lil', tes scénarii tu les écris sur machine ? Personnellement, je gribouille quelques notes sur des bouts de papier, et ne passe que rarement sur machine, sauf quand je travaill(ais)e sur des campagnes où là oui c'est préférable d'avoir tout au propre .
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lilandrea Vifargent
Lilandrea Vifargent
Bagnard
 
Avatar de Lilandrea Vifargent
 
Citation:
Provient du message de Kelem Khâl La'Ri
Lil', tes scénarii tu les écris sur machine ? Personnellement, je gribouille quelques notes sur des bouts de papier, et ne passe que rarement sur machine, sauf quand je travaill(ais)e sur des campagnes où là oui c'est préférable d'avoir tout au propre .
[/SIZE]
Nan justement je gribouille quelques trucs ...

j'y vais justement, la faire, cette premiere partie j'ai peeeeeeeeeeeeeeeur

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ariendell
Ariendell
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ariendell
 
Citation:
Provient du message de Lilandrea
ah j'ajouterai :
déjà que mon écriture manuelle était pas top, depuis le Net c'est de pire en pire et comme je tape 5 fois plus vite que ce que j'écris à la main, même en abrégé, ben.. j'écris plus trop et c'est pas bien
Pareil, sauf que j'écris tellement mal à la base (écriture patte de mouche quand tu nous tient ... ), que c'est plus agréable pour moi de travailler directement sur pc (parfois, je n'arrive pas à relire mes propres notes ).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de vabroi
vabroi
Alpha & Oméga
 
Avatar de vabroi
 
J'avoue. Je me suis pas mal tater avant de répondre. En effet, primo, ma réponse allant être à coup sûr une injure aux règles de la langue que j'utilise pour l'écrire, ca risque d'être rock'n'roll. Deuxio, au vu des tempéraments des différents auteurs, ca risque particulièrement de au mieux passer à la trappe, au pire déclencher de beaux foutages de gueules. Tertio ... euh non, plus de tertio, j'ai oublié ce qui m'était venu à l'esprit, donc passons à la suite ...

Passons donc rapidement aussi sur les posts type 'moi je fais X fautes à la dictée de Pivot' ou 'moi je déteste ceux qui...' ou 'formons une élite orthographique !'. J'imagine que ce n'est là que pure plaisanterie et badinerie. Mais comme l'eut dit ma grand mère : 'les plaisanteries, c'est comme les légendes ... y a toujours un brin de vérité dessous...'

Venons-en aux choses qu'il m'intéresse de débattre :

bien écrire est un respect vis à vis du lecteur
Tout à fait d'accord.
Devoir reprendre trois fois la lecture de chaque phrase pour en saisir le sens du fait de sa forme, est ce qui peut se faire de pire pour un lecteur. Il peut tout à fait y voir un irrespect, envers lui, ou même juste envers la notion de forum publique.
(Ne lire la suite que si vous désirez connaitre mon opinion ou comprendre le sens des posts suivants. Avant de réagir, lisez mon post suivant . Pardon et merci) Mais j'aurai bien aimé lire aussi dans ces thèses ciblées sur les SMSeurs et phonétiseurs, des références aux phraseurs et autres. N'étant sans doute pas clair, je développerai en expliquant que je ne n'apprécie que peu de devoir relire trois fois chaque phrase d'un post de Khronos dans l'espoir de pouvoir participer sans me planter... (le problème est exactement le même que pour 'se ki ekrive kom sa'. Manque d'effort de la part de l'auteur, qui induit un effort du lecteur...)
Alors, arguer du respect du lecteur en brandissant la facilité de compréhension, je suis d'accord. Ne taper que sur le petit peuple, c'est se confiner à la simplicité et la tranquillité.



-------------------------------------------------------------------------

bien écrire nécessite de lire et écrire
C'est un peu faux. Dans ma propre conception, cela nécessite surtout de l'entrainement sous pression.
Je m'explique.
Lire sans écrire ne changera rien. (ca a été déjà bien dit auparavant)
Mais écrire des milliers de lignes sans pression (interne ou externe) sur la forme est tout aussi peu utile !
La raison pour laquelle je n'usais quasiment plus des accents [je remplacais d'ailleurs 'il a mangé' dans mes mails persos par 'il a manger' de facon parfaitement consciente. Il a mange ne veut vraiment rien dire et nécessite plus d'effort de compréhension que il a manger, de mon opinion. Mais bon passons] est non pas mon passage en QWERTY (puisque ce vis m'est resté bien au delà de la simple période sur le territoire US) mais mon utilisation de boite mail américaine, où l'utilisation des charactères accentués pose plus qu'un simple problème de clavier (il a mang#031e #045a sati#031et#031e (*), ca, c'est totalement incompréhensible).
Tout cela pour introduire le fait que j'ai changé ma net-orthographe sous la pression du soucis de compréhension de mes interlocuteurs.
Et c'est exactement cette même pression qui me fait progressivement revenir à l'utilisation des accents.
Sans le changement des moteurs d'édition des mailleurs US (enfin j'imagine), mais aussi et surtout, sans la pression interne de l'importance de mon image vis à vis de mon entourage. Je continuerais vraisemblablement mes erreurs in-volontaires.
Ecrire pour soit ne changera jamais rien à notre orthographe. C'est écrire pour les autres qui importe.

Et qui plus est, écrire beaucoup, pour que cela devienne évident ...



(rhooo la transition pas du tout téléphonée [il y a 3 mois, vous auriez lut ici 'telephonnee'. Vous n'auriez pas eut besoin de relire pour comprendre, vous m'auriez juste prit pour un idiot. Nuance])

----------------------------------------------------------------------------
peut-on juger sur l'évidence des fautes ?

Enfin, voila où tout cela nous amène (que le hasard fait bien les choses parfois )


Citation:
Provient du message de FautVoir
Rien n'est évident pour moi en maths, je n'en ai pas fait depuis 27 ans. Sans compter que j'ai arrêté mes études à 17 ans, après avoir séché à peu près tous les cours de maths de seconde et première. Je te laisse donc imaginer mon niveau.

Mais c'est bien le point que j'essayais de démontrer : la différence entre littéraire/matheux (on l'est ou on l'est pas, d'accord avec toi) et le simple fait d'appliquer des règles apprises et mises en pratique chaque jour.

Je vais prendre comme exemple les fautes de ton post. Pas pour te stigmatiser, mais juste pour essayer de me faire comprendre :

* Tu écris bas au lieu de bât (pense à l'expression âne bâté pour retenir). Voila une faute sur quelque chose qui n'est, à mon avis, pas évident.

* Tu ne mets pas de majuscule au premier mot de ta première phrase. Voila ce qui pour moi est évident. Je ne peux pas t'apprendre qu'il faut mettre une majuscule au début de chaque phrase, car tu le sais déjà, et tu l'as d'ailleurs appliqué dans le reste de ton post. Pour quoi n'en as-tu pas mis à la 1ère phrase ? A toi de me le dire.

* Tu écris je doutes. Combien de fois, combien de milliers de fois as-tu conjugué un verbe du premier groupe à la première personne ? Manger, télécharger, jouer, écouter... Tu as appris ça en primaire, et surtout (et c'est là qu'est l'énorme différence avec les maths, le jardinage ou le double saut périlleux) c'est quelque chose que tu fais chaque jour, plusieurs fois par jour, depuis que tu as appris à écrire. Donc oui, c'est quelque chose d'évident. On te l'a forcément fait remarquer des tas de fois à l'école. Et tu l'as forcément déjà bien écrit, ce qui veut dire que tu sais bien l'écrire.

Force est de constaté que tu as amplement raison. Certaines évidences sont impardonnables.

En cherchant succinctement, je suis même persuadé qu'on se trouverait des évidences communes.

Mais je vais me permettre (orgueil ? je ne suis pas psy, mais sans doute, oui) de relever ta liste ... et tenter de développer un peu mon idée.

-> 'le bât blesse' : ainsi donc cette expression ne s'appuie pas sur l'image que j'imaginais. Je prenais le phonétisme(?) [ba] comme une paire de bas (collants ... 'c'est là que les collants blessent'). Etrangement, ma chère et tendre l'aurait aussi écrit 'bas', mais comme l'inverse de haut ( c'est là que le fond blesse). A première vue, n'ayant pas vérifier, ce serait plus 'c'est là que le joug blesse'. Tu comprends où je veux en venir ?
Cette expression, je ne l'ai jamais lue. Juste entendue. Je l'ai pourtant pleinement comprise, et fréquemment côtoyée. Mais tout ceci ne m'a pas permis de l'orthographier correctement.

-> La majuscule. Une évidence, tout à fait d'accord. Rien à dire, si ce n'est répondre à la question : simplement, car originellement, ce n'était pas le début de ma phrase. Ainsi, c'est bien mon inattention qui est en faute ici. Je n'ai pas pensé à effacer+vérifier, juste effacer. Et qui plus est, je ne relis que très rarement mes textes. Donc sur cette évidence, oui, tout à chacun pouvait conclure quant au soin que je prenais pour m'exprimer, transposer mes pensées 'oralisées' et mon langage courant sur le papier ... pas des masses. Mea culpa.

-> 'je trouves' ... Euh, ici, nous n'allons pas du tout être d'accord. Pour moi ce n'est absolument pas une évidence ! (tu en conclus ce que tu désires, pas de problème)
La preuve pourrait en être qu'il m'a fallut 3 relectures et l'ouverture du Bescherelle pour voir la faute.
Ceci dit, tu argumentes l'évidence de la conjugaison du présent à la première personne par 2 choses :
- l'apprentissage très tôt des règles
- l'utilisation (sous pression incontournable) très courante de cette forme.

Personnellement, je ne discuterai pas de l'apprentissage. A lui seul il devrait justifier de l'évidence : 'bah oui tu l'as apprit ca normalement !' ... Que dire d'autre que : euh bah oui, pardon, tu as raison, je sors.

Par contre pour ce qui est de l'utilisation. Sincèrement, si on excepte les phases d'apprentissage (dictées, cours de francais, etc), l'utilisation à l'oral (qui ne corrige pas ce type de faute), et l'utilisation sur le net (dont j'ai deja parler) , je me suis demandé quand avais-je bien pu utiliser la première personne du singulier sous pression ???
J'ai cherché .. Et n'ai strictement rien trouver. Que ce soit au lycée, au collège, à la fac ou en thèse, que ce soit en math, en physique, en histoire, en philo, en dessin ... Jamais je n'ai eu à exprimer la première personne du singulier à l'écrit ! (et pour éviter qu'on me réponde que je n'ai alors jamais rien écrit, une thèse fait classiquement 250 pages et un rapport de DEA, 100.)
Alors pour moi, ce type de faute n'est pas une évidence. Ce type de faute, dans ma vie courante (orale et écrite) ne me pose aucun problème (non par m'enfoutisme, mais par indétectabilité)

Je n'ai pas retenu les règles de conjugaisons basiques. Vous les avez retenues. Pour vous, conjuguer un verbe de premier groupe (-er c'est ca ?) avec 'je' est bénin. Détecter cette faute est évident. Pour moi, par ma faute j'en convient tout à fait, ca ne l'est pas.

Alors je ne désirais pas exprimer que toutes mes fautes sont de ce type. Bien au contraire. Juste apporter cette explication d'un cas très précis sur un type de faute très précis. A présent, à vous de forger vos propres opinions, ca ne me regarde pas. Mais peut être ces opinions seront-elles moins à l'emporte-pièce ...


Ceci dit, pour conclure et revenir dans un débat plus sain. Je reste intimement persuadé qu'on peut me donner mes fautes d'orthographe qui soient des évidences communes à vous et moi.
Je n'en doute pas un instant.



(*) exemples indicatifs non véridiques
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sermon Bishop
Sermon Bishop
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sermon Bishop
 
Citation:
Provient du message de Poulet Findus
et le net c'est quoi si ce n'est de la lecture ?

En tout cas les forums ont tendance à faire regréssé...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de EtAprès
EtAprès
Alpha & Oméga
 
Avatar de EtAprès
 
Citation:
Provient du message de vabroi
je ne n'apprécie que peu de devoir relire trois fois chaque phrase d'un post de Khronos dans l'espoir de pouvoir participer sans me planter... (le problème est exactement le même que pour 'se ki ekrive kom sa'. Manque d'effort de la part de l'auteur, qui induit un effort du lecteur...)
Je me permets juste de revenir sur cette partie du message quitte à m'éloigner un peu du sujet... pardon d'avance aux Sphynx modérateurs.


Il ne me viendrait pas à l'idée d'écrire que quelqu'un "ki ekrit komm ça" et aussi difficile à lire qu'un Khronos.
Pour certains lecteurs, cela peut certainement l'être.
Mais est-ce pour autant comparable et dû à un manque d'effort de la part de l'auteur ?

Bref, cest un raccourci un peu facile.

C'est, en somme, considérer la difficulté de lecture évoquée comme un critère en soi suffisamment pertinent pour préjuger des intentions que l'auteur révèle par son style alors que cette "difficulté" ne provient pas du tout des mêmes facteurs.

Khronos a un style particulier, qu'il n'affirme d'ailleurs pas devant être une norme, et qui va à l'encontre de la forme de nombre de posts.
La difficulté m'y semble plus venir de l'utilisation de mots apparaissant désuets pour beaucoup et dans les clins d'oeil fréquents à certaines oeuvres littéraires que dans un manque d'efforts de l'auteur.

Comparer cette prose à un "ki fé du SMS" c'est nier la recherche du mot approprié pour exprimer une idée, mot qui peut ne pas être un mot courant.

D'ailleurs si le monde pouvait être décrit dans sa complexité avec les 25 mots de vocabulaires d'un lofteur, cela se saurait.
Tant pis pour ceux qui s'en contentent, ils auront une vie de 25 mots, des amours de 25 mots, des joies et des tristesses de 25 mots et, bien sûr, des réflexions de 25 mots. (Attention, vabroi, je ne t'accuse de rien de tel )

Quitte à me faire défenseur du Khronos (qui n'en demandait pas tant et risque de se trouver fort marri d'être aussi mal défendu mais on peut facilement dépasser la personne du brave sus-cité pour élargir le débat à une certaine idée de l'expression écrite en général) je trouve que, justement, il y a une intention pédagogique dans l'utilisation de certains mots peu connus. Car, encore une fois, le vocabulaire usuel est souvent inadéquat ou caricatural pour décrire, pour exprimer, pour appréhender le monde qui nous entoure.

Certes, cela peut demander au lecteur de faire un effort pour découvrir un nouveau mot.

Et alors ? C'est miser sur l'envie d'apprendre.
Finalement, c'est même croire en l'envie de l'autre de sortir d'une certaine forme de médiocrité.

En cela c'est certainement une idée qui va à rebrousse-poil de la tendance consistant à croire que se mettre à la portée de quelqu'un c'est lui parler comme à un imbécile ayant aussi peu de vocabulaire qu'un enfant de 12ans.

Utiliser un vocabulaire et un style soutenus me semble provenir plus d'un refus de sombrer dans la facilité et surtout de mépriser le lecteur alors que "ékrir komm ça" ressemble plus à un manque d'efforts dans la syntaxe qui, justement, cède à la facilité.

Tout cela n'est pas comparable.

( Et hop, un message conçu sans utiliser "euphuisme" ni "perlocutoire". GG )
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de EtAprès
Certes, cela peut demander au lecteur de faire un effort pour découvrir un nouveau mot.

Et alors ? C'est miser sur l'envie d'apprendre.

Dieu du cul ! C'est très beau, et dit d'une façon nonpareille, brièveté comprise
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Eltsyr
JOL Eltsyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eltsyr
 
Citation:
N'étant sans doute pas clair, je développerai en expliquant que je ne n'apprécie que peu de devoir relire trois fois chaque phrase d'un post de Khronos dans l'espoir de pouvoir participer sans me planter... (le problème est exactement le même que pour 'se ki ekrive kom sa'. Manque d'effort de la part de l'auteur, qui induit un effort du lecteur...)
J'ai bien aimé tes posts avant. Là je suis un peu surpris. Je ne t'avais pourtant jamais reproché quoique ce soit.

Je comprends tes reproches.

Je trouve ça injuste que tu trouves que je ne fais pas d'efforts, car je passe beaucoup de temps à rédiger mes posts. (Je n'aime pas poster sans réfléchir un minimum au sujet)

Dans un post il y a le fond et la forme. Je pense que tu me reproches plus la forme que le fond. Alors je ne vais pas parler du fond.

Je suis d'accord que ce qui se comprend bien s'énonce clairement. Mais je suis pour utiliser les mots justes quand il faut.

Tu n'aimes sans doute pas les phrases longues. Ni les mots compliqués.

Mais est ce que tu penses vraiment que je fais ça par manque de respect ? Au contraire. Si je pensais que personne ne comprendrait alors je ferais plus simple. Et ça me prendrait moins de temps.

Je pourrais même aller poster ailleurs tant que j'y suis.

Ou poster comme un porc pour que les gens aient (en général) l'impression que je suis pas snob.

Malgré que tout ça je continue, et ça c'est le vrai respect (je trouve): je pense que tout le monde peut comprendre.

Si quelqu'un ne peut pas comprendre je suis désolé. Un MP et je peux lui expliquer. Mais ça fait une base propre pour échanger des idées. (je trouve)(question de goût, c'est subjectif donc)

Je n'aime pas la phrase "se mettre au niveau de". J'ai toujours trouvé que ça n'avait pas de sens.

Si quelqu'un devait "se mettre au niveau de" moi alors je trouverais ça très méprisant. Je serais vexé. Je préférerais encore qu'il reste naturel.

Parce que c'est ça l'important, d'être sincère. Au pire je rate des concepts mais ce n'est pas grave.

Et je le répète, le "niveau" n'a pas de sens.

Ce n'est pas parce que j'utilise un dictionnaire pour poster que je vaux plus qu'un autre. (c'est stupide de penser ça)

Voilà. Sinon j'avoue que je ne sais que rajouter à la diatribe d'EtAprès sous l'égide inattendue duquel je viens volontiers me réfugier (à l'instar du moineau famélique) après une après midi un tantinet éprouvante, passée en compagnie de deux des ladres les plus bavards rodant dans les parages qui -j'en suis sûr- à défaut d'être partants pour une deuxième tournée (fixée à une date encore lointaine pour ne pas froisser leur pusillanimité), auront je l'espère apprécié autant que moi ce bref intermède à la table du tibétain panthéonais (savoureux, au passage), intermède que je renouvellerai avec un plaisir d'autant plus grand que nous aurons fait des émules (si le saint michel cesse ses procrastinations et s'y prend un peu plus à l'avance )

Khro
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de vabroi
vabroi
Alpha & Oméga
 
Avatar de vabroi
 
oki oki. Je me doutais bien que ce paragraphe-ci allait faire jazzer.

Ceci dit, je pense effectivement j'ai eu tort.

D'habitude j'aurais effacé mon paragraphe. Ici, puisque les quotes sont incomplètes, je vais trouver une goupille pour que les réponses restent cohérentes (et éviter que Mister Lambda se fasse une opinion de moi sur ces petits morceaux choisis).

Pardon d'avoir publier une telle bêtise. Pardon Khronos de t'avoir pris comme exemple pour asseoir de tels propos. EtAprès et Khronos, je continuerai volontiers ce débat HS en MP si vous le permettez.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Pas grave. Le Khro il dit des évidences , qui n'étaient qu'émotionnellement nécessaires (c'est bien alambiqué cette tournure).

Et puis il dit une grosse bêtise que je dois réfuter, située quelque part entre "le" et "michel".

Allez on décompresse, tractions arrières et ça rentre dans l'ordre.

En résumé : il nous faut du calme, je lis présentement un comic(s) qui requiert toute ma concentration eu égard à quelques brimborions (dédicace) d'un argot d'américain, primaires ou pas, je sais pas, mais inconnus c'est sûr. C'est dur, ça fait du bien.
Lien direct vers le message - Vieux
rien
 
Citation:
Provient du message de vabroi
oki oki. Je me doutais bien que ce paragraphe-ci allait faire jazzer.

Ceci dit, je pense effectivement j'ai eu tort.
AH, non ! pas d'accord. Il y a un argument, faut le défendre, parcequ'il se défend, oui oui.

Un faux-parleur, tel que Khronos - mais il y en a beaucoup d'autres -, aimant noyer la plèbe sous quelques mots précieux (qui a dit ridicules ?) en vue, d'une part, d'en mettre plein les yeux, ou de faire passer des arguments soit fallacieux, quand ce ne sont pas des fadaises sans argument, soit de mauvais arguments, notamment par l'usage de constructions de phrases aussi lourdes - un comble quand on s'appelle chronomètre ! (la mesure du temps et ses standardisations en vue d'harmonie, pensez !) - que (souvent) boiteuses, d'autre part de créer, simplement, par la *quantité* de quoi, là encore, étrangler, étouffer, congestionner (l'esprit de), asphyxier celui qu'il ne considère même plus comme son ennemi (sachant qu'il s'efforce, lui, de le paraître) mais comme son subalterne, au mieux, son élève, avec une condescendance toute aristocrate, martelant, sous le poids du texte, indigeste, UNE idée tout à fait critiquable, faux enjeu d'un débat tout aussi faussé, faisant courber l'échine, tel l'enfant battant le lapin domestique avec une corde à linge, l'esprit, forcément (par voie de conséquence) faible, de son point de vue tout d'abord, car cette race d'individus tout faits de mépris, ne sait exister, se sentir exister, que sous le regard, toujours soit admiratif, soit craintif (une différence qui n'en est pas, tout est question de soumission !) de sa "victime", qu'il conviendrait mieux d'appeler selon les circonstances, sa proie ou son public, l'un et l'autre étant interchangeable (et entretenu en cet état), de s'être laissé piégé ensuite, comme peut être piégé le mouton quittant l'enclos imaginaire du chien de berger, une faiblesse qui fait la gamelle, au rythme régulier des contributions comme sont régulières les heures de repas; le terreau de la lie prétentieuse et snobinarde, allant jusqu'à se payer *le LUXE* de faire montre d'humilité, et je n'invente rien, il n'y a qu'à lire l'étalage misérable, car sans honneur, de l'un de ces odieux - en l'occurrence, celui sus-cité et qui suscite ma juste révolte tant j'ai peine à subir dans une même journée, alors que, le cœur léger, j'erre par ce site simiesque de quoi combler le silence félin de mon foyer, les assommantes absurdités de ce triste sire que je ne nommerai plus et l'étalage dégoûtant des manifestations de soumission de la foule agenouillée - galapiats, humilité évidemment feinte, mais ! qui fait mouche, au point que le mouton - celui-ci, mais ce pourrait être un autre, il y en a tant -, par la pire des manipulations, recule, baisse la tête et retourne à son pâturage, queue basse, un bêlement en guise d'excuses, de quoi combler leur appétit vorace, jubilatoire, et, je dis le mot : parasitaire, l'appétit insatiable de ces aboyeurs aphones, de ces parleurs qui n'ont rien à dire, mais qui veulent être entendus comme princes, caste "du haut", tribuns récitant le dictionnaire, faux sages, sophistes, jean-foutre en apparat, dévaliseurs de consciences, manipulateurs patentés, statues de vent, de vide, médailles en toc, costumes sans épaules, de quoi la combler un temps ! car bien vite l'occasion se fait belle, l'estomac se creuse, les talons s'élargissent pour lui faire de la place, la poitrine se gonfle, et ils sautent dessus, bâclent comme ils peuvent leur argument simpliste qu'il plombent - même plus au plomb ! À l'uranium appauvri ! - de citations, de mots pédants, de formules inutiles et de négations organisées à la calculatrice, au point d'en faire obus à briser les velléités nouvelles, à s'approprier du territoire humain, de la chair pensante - juste assez pensante pour courber l'échine et cirer les chaussures - à se sentir, une fois encore, maîtres de leur univers.

__________________
Canivo
Bête et méchant
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Comment améliorer son orthographe ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h36.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite