JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 764 (sites) | 1553 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Général
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Un rève utopique RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Papri
Papri
Roi
 
Avatar de Papri
 
Message roleplay

Un rève utopique

<hrp>
préambule : (http://forums.jeuxonline.info/showth...hreadid=175025)
</hrp>

Après une rude journée à éradiquer ces maudits pygmées de nos terres albionnaise, je n'ai pas eu le courage de rentrer au relai de Cornouailles. Les Yarleys étant des amis, ils m'ont invité à coucher sous leur tente. De sombres rumeurs parlaient du Dieu GOA qui, trop surchargé de travail, a abandonné son poste et laissé le monde hibernien s'écrouler dans les abimes du néant. Et des sièges épiques et sans pitié furent tout simplement balayés d'un simple revers de Dieu GOA. Embrumé de sommeil, je me laisse glisser dans une douce torpeur, bercé par les contes de batailles.

Sombrant dans un rève, je vois des Albionnais se lever, brandir fièrement leurs étendards. Ils déclarent ouvertement la guerre aux Hiberniens et annoncent qu'une guerre implacable va avoir lieu. Ils envoient des messages aux dirigeants hiberniens et midgardiens pour leur signaler qu'à la prochaine lune, l'armée albionnaise envahira Hibernia et reprendra le baton de Merlin. Bien sur nous ne reverrons jamais ces vaillants messagers volontaires, lachement assassinés par ces félons.

Pendant toute une lune Albion prépare son attaque, les armes sont aiguisées, les tenues renforcées, les sorts travaillés et retravaillés. Camelot grouille de messagers et de Maitres de guildes. Les artistes dessinent des cartes et scultent des armées, des plans sont batis, des espions sont envoyés pour étudier le terrain et l'ennemi. Tout est prévu : les déplacements, les ravitaillements, les renforts, les diversions. Tout le génie d'Athur semble resplendir en Albion. Les ames des combattants se gonflent d'espoir et de vindicte à la Lumière de l'épée légendaire. Le baton de Merlin apparait dans les rèves des magiciens. Certains croient même croiser Merlin au Ye Mug. L'ennemi tombera, c'est sur. Rien ne résiste à la Lumière d'Albion ! Les prètres prient le dieu GOA pour qu'il accorde toute son attention sur le combat à venir. Son soutient sera la clé de la victoire.

Le jour suivant la Lune, les fiers Albionnais empoignent leurs armes, chargent les chariots de ravitaillement, préparent les armes de siège, s'équipent. Ils sont prets pour le combat, mais une longue route les attend. Une femme arrive arrive au galop. C'est l'envoyée de l'avant garde. Le chemin est sur, l'armée pourra se reposer ce soir à Caer Benowyc. Le roi Kristenin lève l'épée d'Excalibur au dessus de sa tête. Le soleil levant fait briller la lame d'une Lumière pulsante et réconfortante. Les cornes résonnent du haut d'Excalibur pour annoncer le départ de la caravane. Le coeur gonflé, plus d'un millier d'Albionnais se met en route. En tête les généraux, maitres et conseillers du roi. Derrière suivent les combattants d'élite juchés sur leurs puissantes montures. Viennent ensuite combattants et albionnais, dans une organisation quelque peu ... débridée.

Les guetteurs se déploient autour de la caravane. Les mages établissent leurs défenses. Dans la caravane, les rumeurs vont bon train, les cuisiners distribuent les rations depuis leurs roulottes, des artisans préparent les armes des attardés, des chapardeurs délaistent les gentilshommes de leur bourse, des enfants courrent entre les jambes des chevaux. Pourtant ils traversent milles périls. Des détrousseur, maraudeurs, mercenaires harcèlent la caravane. Mais cela ne les affaiblis pas. Bien au contraire ! Ces victoires renforcent leur volonté de vaincre. Sur la route, Caer Erasleigh est repris des mains d'une bande de d'errants midgardiens, qui pensaient utiliser le fort pour harceler la caravane. Grand mal leur en a pris ! La bataille a fini deux heures avant le couchant, elle fut sanglante. Les Midgardiens ont préféré fuir pour sauver leur vie plutot que combattre et sauver leur honneur. Les assassins du rois les ont pourchassé et tué froidement dans le dos. S'ils avaient combattus avec honneur ils auraient eu la vie sauve. Ils auraient eu l'insigne honneur de servir Excalibur et de profiter de sa Lumière.

Caer Benowyc est en vue. Les premiers feux brulent déjà au milieu de quelques tentes. Les nobles se dirigent vers le chateaux. Les soldats établissent le camp. Déjà résonnent les hahans du travail. Une nouvelle ville nait en quelques heures. Les odeurs de cuisine, de taverne, de paille rappellent aux hommes pourquoi ils se battent ! La liberté, la vie, la Lumière. Les bruits du camp résonnent dans la vallée. Des combattants s'affrontent pour améliorer leur style et leurs incantations. Puis le calme revient. Tout un chacun retourne à sa tente pour y trouver un sommeil réparateur après cette journée de marche. Les gardes sont postés autour des feux pendant que les guetteurs, tout à leur solitude, s'éloignent pour trouver ennemi à défaire. Le silence revient troué par quelques chuchottements et rixes que les habitués de la boisson ne manquent jamais de faire éclater.

Un bruit de verre cassé me réveille, des gens se battent devant moi ! Ou suis-je ? Rève ou réalité ?

<hrp>
La suite ... plus tard
</hrp>
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Un rève utopique
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h54.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite