JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 283 (sites) | 516 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Review] Berserk RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Eltsyr
JOL Eltsyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eltsyr
 

[Review] Berserk

Le post était inialement conçu pour remonter l'annonce de la sortie du tome 2 et d'un autre manga en dvd, mais celui ci ayant dérivé sur X et finalement n'ayant pas pour objet initial de parler en profondeur de Berserk je me suis permis de. Puisse la vindicte des cruels modo m'épargner, je comprendrai néanmoins une éventuelle décision de fusion. Edouard, en passant, ton site sur berserk est down. [Edit]Ah non tiens lé revenu.

[Attention la lecture de ces qques lignes peut comporter des SPOILERS. Soyez assurés chez clients qu'ils ne seront pas de nature à vous gâcher la série, du moins je l'espère. Enfin. Vous êtes prévenus, je ne rembourserai rien.]

--------------------
BERSERK
--------------------
-24 tomes papiers à ce jour (1 tous les 6 mois environ).
-25 épisodes d'anime terminés en 1998 qui correspondent aux 13 premiers tomes papiers. pas de suite prévue.
-un jeu dreamcast, des goodies (album du boulmiche), des artbooks, et une BO grandiose.

Ce manga est l'oeuvre de Kentaru Miura. L'oeuvre de sa vie dirais je parce que ça fait quasiment 15 ans qu'il est dessus (début en 1989), et qu'il n'a rien fait d'autre de fabuleux (un truc qui s'appelle "vagabond" je crois). Si je devais catégoriser cette fresque moyen-âgeuse ça serait dans la "Dark Heroic Fantasy".

Heroic Fantasy, parce que le cadre est celui d'un pays imaginaire, Midland, à une époque qui s'apparente au moyen-âge des seigneurs de guerre faisant régner le chaos dans la contrée. Si le surnaturel est quasiment absent de toute la série animée, il constitue tout de même l'ouverture de l'oeuvre, et ne cesse de monter en puissance. Le décor de moyen âge n'est pas courant au pays du soleil levant, et encore moins dans sa forme occidentale qui est celle retenue par Kentaru (on notera un gros travail au niveau des armures). On se contente généralement des bien fades "Chroniques de la guerre de Lodoss" qui sont à l'Héroic-fantasy ce que le film navet "Donjon & Dragons" est au jeu de rôle med-fan: un concentré d'archétypes hyper-manichéens, une coterie savamment constituée d'un prêtre coincé, un magot en robe de chambre, un paladin né dans le 16ème, un nain bourru avec une hache, etc...A l'instar d'un studio Disney qui n'est plus capable de sortir un dessin animé sans une bestiole bleue avec des ailes qui sert de faire valoir à un héros consistant comme une cracotte, les mangas d'héroic fantasy d'après Berserk ont soudain perdu toute saveur.

Dark, parce que c'est l'essence de cette série qui frappe celui qui s'y plonge quitte à le laisser K.O. Jamais la formule pourtant éculée "Berserk ne vous laissera pas indifférent" n'a jamais été aussi adéquate: Berserk, surtout quand on le découvre dans sa version animée, peut mettre mal à l'aise. Si les critiques de la presse spécialisée sont unanimes, nombreux sont ceux à qui j'ai fait découvrir la série qui me l'ont rendue avec un petit haut le coeur, une espèce de boule dans la gorge, voire même un regret d'avoir ouvert la boite de Pandore. Comme le dark phagocyte progressivement la fantasy c'est sur lui que je m'appesantirai.

Kentaru, le mangaka lovecraftien pervers
Kentaru Miura s'inspire visiblement de Lovecraft dans sa construction de l'horreur, son passage progressif de l'onirique au réel, et le design de ses créatures surnaturelles. Mais là ou Kentaru est particulièrement inspiré c'est dans la destruction systématique des archétypes de l'Héroic Fantasy. Car il a une dent contre beaucoup de choses. Contre une vision idyllique de l'enfance. Contre une représentation trop lisse du chaos de la guerre. Contre le romantisme. Contre la religion. Contre l'amitié. Contre la politique. Méticuleusement, l'araignée Kentaru tisse sa toile, nous décrit une histoire d'amitié et d'ambition hors du commun. La bande des aigles, menée par le jeune et charismatique Griffith, se hisse après de nombreuses victoire au rang d'armée préférée du roi de Midland. On est déjà pris depuis longtemps dans la finesse des trois personnages principaux Griffith, Gatsu (ou Gatsu, le héros), et Caska (le bras droit de Griffith) dont les relations -quelque soit le côté du triangle- oscilleront tout du long entre l'amour et la haine. Il existe une brochette de personnages secondaires tout aussi originaux, dont les motivations et origines seront décrites précisément.
Au paroxysme du triomphe de la bande des aigles (les Hawks) on sent la série solidement guidée sur des rails. C'est la que Kentaru frappe pour la première fois, et il ne s'arrêtera plus.

Berserk, la rage au coeur
La seule constante à laquelle on se raccrochera ensuite comme une branche dans la tempête, c'est l'envie de vivre de Gatsu. Son obstination et son épée démesurée sont l'occasion de morceaux de bravoure d'une intensité rare, servis par une bande originale qui gronde comme une armée qui charge (cf. le titre "Force"). Les succès qui dominent la première moitié de l'anime sont soudain remis en question, et l'optimisme (appuyé par le titre "earth") se délite sans qu'on puisse le retenir, et symétriquement à la réussite c'est le désespoir qui gagne la 2eme moitié de l'anime. Le pire c'est que Kentaru n'a même pas besoin de l'effet de surprise: l'apocalypse à venir constituait déjà l'ouverture de la série. C'est notre coeur qu'il broie avec un rictus cruel.

La violence de Berserk est donc sur deux niveaux: graphique d'abord. Les corps coupés en deux, les viols et la torture sont courants, et encore plus dans le manga, ça fait partie de la représentation de la guerre. Les orgies paiennes et l'inquisition sont les facettes que Miura a choisi de montrer de la religion. Mais la plus grande violence est celle des espoirs des Hawks -qui sont aussi les notres- réduits en miettes.

Au milieu de ces ruines fumantes émerge un Gatsu un peu hagard. Une sorte de héros sisyphéen, qui a renoncé à l'amitié pour trouver sa propre voie, provoquant par la même la perte des seuls amis qu'il ait connu. Je lisais récemment sur une critique "Berserk c'est plus qu'un manga, c'est une philosophie". Sans aller jusque là, force est de constater que la notion d'idéal, de rêve, et de fidélité sont abordés en long et en large. L'introspection des héros est révélée par la grande importance des dialogues "en for intérieur" et leurs traumatismes sont renforcés par des rêves avant une fusion délirante avec le réel du festival de l'eclipse.

La série animée vs le manga?
La série animé mérite franchement le détour. Tout en prenant quelques libertés avec le manga (il manque 2 des personnages principaux, Skullknight & l'elfe Puck), et malgré une animation moyenne, elle reconstitue très bien l'ambiance chaotique de la guerre dans une BO à la mesure de la dynamique de l'ensemble. Je la recommande donc en premier. Son inconvénient principal est sa fin qui pourrait bien vous donner envie de hurler.
Heureusement le manga est là. Plus étoffé, dessiné par Kentaro, il développe surtout l'histoire environ 2x plus loin que l'anime, et sera donc un must pour calmer vos angoisses quant aux destins des héros.
Vous pouvez soit attendre 3 siècles que ça sorte en France (les éditions Samourai avaient déja fait paraitre un tome avant faillite) soit capturer un touriste japonais de passage à Opéra grâce à une petite tour-Eiffel placée au milieu d'un noeud coulant*, soit commander la traduction sur Acclimate Solution. Il y a aussi la très belle page de Yong qui vous fournira les scans des 7 premiers tomes en échange d'une preuve d'achat. On peut trouver les 24 tomes en japonais à la librairie japonaise près de l'ex-demeure de LF-Céline (juste avant le passage Choiseul dans le 12eme)

Voila. Je pourrais en parler des heures (parce que là je suis à peine chaud ^^), décortiquer chaque scène et analyser la représentation du désir dans la relation triangulaire de Caska-Griffith-Gatsu, mais je vais m'épargner cette peine pour vous regarder partir sans plus attendre en quête de ce que je considère encore comme le manga le plus intense à ce jour.

Khronos
*Pardon pour le cliché.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Je ne connais que l'anime, que m'a fait découvrir un pote, fan comme moi de Hokuto no Ken.
Il m'avait prévenu, mais rien n'y fit : j'ai été soufflé, comme tous ceux qui voient la série, effectivement.

Il n'y a pas grand-chose à dire de plus que ce que Khronos a magnifiquement résumé, mon message n'a pas d'autre but que de vous donner un second avis favorable et appuyer Khronos en lui faisant part de mon assentiment sur cette série que je connais depuis plusieurs années maintenant.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ghim Lenain
Ghim Lenain [B K]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ghim Lenain
 
Re: [Review] Berserk
Citation:
Provient du message de Khronos


Au milieu de ces ruines fumantes émerge un Gatsu un peu hagard. Une sorte de héros sisyphéen,...Khronos
*Pardon pour le cliché. [/i]
Superbe post, quoique tu te prend un peu la tete sur la rhetorique et la psychologie de guts par contre tu fais allusion à gatsu, qui est en fait la traduction anglophone de son nom (c'est le nom que tu as du retenir du fansub anglais); la vrai traduction étant guts (chose très bien faite par dynamic vision (je crois que cest eux, les editeurs de la versions francophone).

Autre chose que je voulais ajouter : comme dans de nombreux manga, le dession s'affine au cour des volumes, mais dans le cas de berserk c'est encore plus flagrant (on peut comparé l'evolution graphique a celle qu'a connu bastard ou les oeuvre de togashi, mais dans un style vraiment different)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thorgan/KtuLu
Thorgan/KtuLu
Alpha & Oméga
 
Avatar de Thorgan/KtuLu
 
Bon puisqu il faut bien dire qqch.....

L opening "Tell me why" est signée du groupe Penpals.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ghim Lenain
Ghim Lenain [B K]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ghim Lenain
 
jaime pas cette chanson, et encore moins la final

par contre toutes les instru sont superbes et 'forces' a deja fait le tour du web/anime via les clips ^^^^^^^^^
A noté l'ost du jeu dreamcast est du meme compositeur mais, a mon gout, un poil moins attrayante que celle de l'anime
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thorgan/KtuLu
Thorgan/KtuLu
Alpha & Oméga
 
Avatar de Thorgan/KtuLu
 
Ca rox Penpals ! Je réécoute d ailleurs na !




Faites chiez jvais devoir tout re re re regarder vous m avez donné envie :/
Lien direct vers le message - Vieux
Augures [SaW]
Roi
 
Hmmm pour ce qui est de Puk il manque que dans le premier episode nan ?

Sinon juste pour dire que Berserk est un reel risque a prendre, je peux vous dire que les 20-23 premiers episodes de l anim sont un pur bonheur mais.... hmmmm... comment dire.... ca fait mal

A voir absolument, mon anim preféré...

Par contre juste une chose... veuillez je vous prie regarder ces mangas dans l'ordre si dessous pour pouvoir tous les apprecier a leur juste valeur

Saint Seiya - Lodoss - Berserk


Juste un conseil pour pas partir a rire en voyant Saint Seiya apres
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alhazred
Alhazred
Alpha & Oméga
 
Avatar de Alhazred
 
J'etais deja passe devant ( manga et animes ) et j'en avais deja entendu parler en bien plus d'une fois.
Mais la tu m'as vraiment donne l'envie de mettre le nez dedans
__________________
Ich möchte ein Eisbär sein
im kalten Polar,
dann müßte ich nicht mehr schrei'n,
alles wär so klar.

Eisbären müssen nie weinen.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de kalidor
kalidor
Bagnard
 
Avatar de kalidor
 
Dreadskulo > Fonce tu le regretteras pas

ps : en même temps pense a prendre X clamp c'est a plus d'un titre un chef d'oeuvre tout comme Bersek.

Sinon bravo a Khronos pour sa très bonne présentation et analyse de Berserk
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Eltsyr
JOL Eltsyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eltsyr
 
Ah...devant de qqun qui a adoré Berserk je sens tomber toutes les barrières de mon sens critique.

X-Clamp vous disiez

Ou avez vous acheté vos DVD ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vrittis
Vrittis
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vrittis
 
X...
La série imprenable... J'ai essayé par tous les bouts, devant derrière, sur les cotés, je n'arrive pas à trouver le moindre petit morceau de vermisseau qui dissimulerait l'hameçon ou m'accrocher...

Puis j'aime pas les perches maniées par des perches... (référence obscure et malhonnête à l'aspect physique de personnages et de leurs épées)

ps: Khronos, j'achète (ou j'emprunte)
Lien direct vers le message - Vieux
Gross E-roar
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de kalidor
ps : en même temps pense a prendre X clamp c'est a plus d'un titre un chef d'oeuvre tout comme Bersek.
J'aurais plutôt dit un gentil petit manga pas trop mal si les longueur aberrante du scénario ne se faisais pas autant sentir, il avait tous pour faire une série réellement excellente mais au finale sa n'atteint pas la cheville de RG Veda ou Tokyo Babylon des meme auteurs.

Alors par rapport a une aussi bonne oeuvre que Berserk...

D'ailleurs question a ceux qui ont acheter le 2eme volumes du manga en français : je feuilletais ce deuxième tome histoire de pouvoir râler sur la traduction mal fichu et l'impression papier a l'air dix fois trop sombre, limite illisible sur certaine planche.

Je suis tomber sur un exemplaire mal fichu ou ils sont tous comme ça?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Seiyar
Seiyar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Seiyar
 
Berserk je n'ai pas eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais le peu que j'ai vu va dans le sens de ce qu'a dis Khronos, c'est plutot un bon anime a mon gout, enfin ce que j'en ai vu.

Citation:
Provient du message de Sir Mini Mei

Par contre juste une chose... veuillez je vous prie regarder ces mangas dans l'ordre si dessous pour pouvoir tous les apprecier a leur juste valeur

Saint Seiya - Lodoss - Berserk

Juste un conseil pour pas partir a rire en voyant Saint Seiya apres
Lodoss ... apres reflexion, j'ai trouvé ca tres mauvais. Les Saint Seiya Hades Chapter sont bien mieux ( Mis a part qu'encore une fois le CPDCG - Comité de protection des colonnes grecques- a toutes les raisons de s'enerver ).

Pour Khronos : Tu m'as piqué mon idée de faire des posts régulier sur les animes/mangas ! Saligaud !
__________________
Moi aussi je peux avoir mon propre module lunaire, avec des tables de Black Jack et des putes !
Pas besoin de module lunaire. Et pas besoin de tables de Black Jack.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
Mon anime prefere... ah, Forces

L'introduction, Tell me why, m'avait bien fait rire la première fois que je l'ai entendue, mais finalement n'est pas si mal que cela.

Plongez tous dans cette série qui en vaut réellement la peine, même si vous allez honnêtement être soufflés par les derniers épisodes.

Je conseillerais aux âmes sensibles de s'arrêter aux alentours de l'épisode 19-20 pour avoir encore l'illusion d'un bonheur accessible.

Et je ne saurais trop conseiller à tout néophyte de commencer par l'épisode 2 ! Sautez l'épisode 1, qui de toute façon est chronologiquement le dernier.

Cet épisode 1 a bien la dimension tragique, mais pas la dimension épique, qui fait la grandeur de cette série. Je sais que personnellement, j'ai mis longtemps avant de découvrir Berserk, car le premier épisode ne m'avait pas réellement intéressé.
Lien direct vers le message - Vieux
Gross E-roar
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de Grenouillebleue

Cet épisode 1 a bien la dimension tragique, mais pas la dimension épique, qui fait la grandeur de cette série. Je sais que personnellement, j'ai mis longtemps avant de découvrir Berserk, car le premier épisode ne m'avait pas réellement intéressé.
Sauter l'épisode 1 est justement une grave erreur.
Parce que plus on avance dans l'histoire, plus on s'attache au devenir des personnages, on voit leurs réussite, leurs espoir mais on sachant pourtant que quelque chose va très mal tourner.

Du volume 3 au début du volume 14 c'est un tres long flash-back, tellement long qu'on a presque tendance a oublier que s'en est un.

Les premier volumes permette de situer presque la moitié de l'histoire dans le passé, une histoire qui c'est deja produite, qui est ineluctable, qui montre que alors que les héros vont de victoire en victoire ce n'est d'éphémère, et cela participe a la noirceur de l'histoire.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Review] Berserk
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h41.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite