JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 268 (sites) | 419 (forums)Créer un compte
Forums des temps anciens
L'âge de la Graine
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Aëya
Aëya
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aëya
 
Message roleplay
Comme convenu, les homins se répartirent en groupes mixtes.

Cependant, au vu des déséquilibres, il apparaissait évident que chaque peuple avait sa préférence.
Ainsi le groupe se dirigeant vers la tour du Feu était majoritairement composé de Fyros.

Les Trykers se dirigèrent principalement vers la tour du Vent, qui avait retenu leur attention avant même qu'ils ne rentrent dans la tour de la Terre.

Enfin, le groupe à dominante Matis se dirigea vers la tour de l'Eau. L'eau qui donne la vie aux plantes, l'eau qui coule comme la sève.
Avec eux, deux Fyros et marchant entre eux, un Tryker mal à l'aise. Un Zoraï également, lui aussi laisse les Fyros entre lui et les Matis.
Les deux Fyros, des chasseurs des Sentinelles d'Atys, auraient bien été à la tour du Feu, mais si il y avait une manifestation du goo dans cette tour, il était de leur devoir de la combattre.

Jetant sans cesse des coups d'oeil au groupe se dirigeant vers la tour du Vent, le Tryker s'agite et rapidement les chasseurs ont du mal à le supporter.


"Hola Tryker, cesse donc de t'agiter comme ça, tu nous donnes le tournis."

La remarque suscite quelques ricanements parmi les Matis et le Tryker juge plus opportun de se tenir tranquille et va chercher refuge derrière le Zoraï.

Le groupe est maintenant à l'entrée de la tour. La pièce qu'ils voient est bien éclairée par de grandes ouvertures dans les murs.

Un Matis pose la main sur le bord de la porte et remarque:


"Cette même matière anormale, comme l'autre tour."

Pour constater d'eux-même, les autres homins posent chacun à leur tour une main sur le mur.

La pièce dans laquelle Le groupe débouche est remplie de plantes en pots. La plupart de ces plantes sont desséchées. Des feuilles mortes craquent sous leurs pas.

En levant la tête, les homins s'aperçoivent qu'il n'y a pas de plafond, on peut voir des nuages défiler au dessus de la tour.

Et à mesure qu'ils s'avancent vers le centre de la tour, la végétation se fait plus dense, même si la répartition des pots reste régulière, et les Matis ne manquent pas de remarquer la curieuse nature de cette végétation.

Sous l'impulsion des deux Fyros, qui ne goûtent guère aux joies de la botanique, et pressés d'en finir avec cette tour pour rejoindre leurs compagnons dans la tour du Feu, le groupe traverse un mur constitué de plantes rampantes. Le contact des plantes est glacial, mais ce qu'ils découvrent après le leur fait vite oublier.

Tour à tour, les Fyros, les Matis et enfin le Zoraï et le Tryker arrive dans la trouée, et voient trônant au centre...


[ Mais que voient-ils donc? ]
[ Pourquoi la végétation est-elle plus dense? ]
[ Ils débouchent tour à tour... vraiment? ne manque-t-il pas quelqu'un à l'appel? ]
[ Ou sinon: pendant ce temps, à Vera Cruz... que font les autres groupes? ]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gozmoth
Gozmoth
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gozmoth
 
Je n'aime pas cela ... s'exclama le puissant Zoraï.

Quoi donc ? lui répondit le Tryker en désignant du doigt l'objet qui trônait au centre de la pièce. Ce n'est juste que de l'eau !

Au centre de la grande pièce circulaire se trouvait un épais pilier de la matière si étrange qui constituait les tours, il n'allait pas plus haut que le torse d'un Matis et était l'unique mobilier dans la pièce. Enroulées autour de sa base, les plantes rampantes partaient toutes de cet endroit et couvraient la majeure partie du sol, grimpants sur les murs et recouvrant aussi le plafond. Le plus étrange était toutefois la grosse bulle d'eau, mouvante et vibrante, qui se trouvait en suspension juste au-dessus du pilier.

Un des Fyros renifla et cracha bruyamment par terre.
Ca pue ici, moi non plus je n'aime pas ça. Il dégaina prestement son longue dague en os et se mit à observer les lieux, cherchant une quelconque menace. Les Matis le regardèrent lui et son compagnon. Des sauvages, pensèrent-ils.

Le Zoraï prit alors la parole.
Oui ... voila un endroit bien ... mystérieux. Il parlait lentement comme absorbé par ses pensées Je pense ... oui je pense que ... que ... cet endroit a été ... touché par la corruption ... une ancienne corruption ...

Les Matis et les deux Fyros regardaient le plus sage d'entre eux parler et trouver une réponse à ce que signifiait cet endroit, après tout il semblait savoir quelque chose sur ces lieux. Le Tryker quand à lui en eu assez vite ras-le-bol de ce discours émietté et décida de mener sa propre investigation. Avec souplesse et discrétion, il marcha entre les plantes rampantes et se dirigea rapidement vers l'étrange boule d'eau.

Hé ! l'autre Tryker là, il nous fait quoi ? un jeune Matis remarqua le petit homin qui tendait la main vers l'eau. Le Zoraï n'eut pas le temps de dire quoique ce soit, que le Tryker, encouragé par tous les regards furieux qui se tournaient vers lui, voulu se saisir de la boule à pleine main.

Un flash aveuglant illumina brusquement la pièce.

---

Lorsque les membres du petit groupe rouvrirent les yeux, le Tryker avait purement et simplement disparu. Envolé, vaporisé ... A l'endroit où se trouvait le Tryker ne se trouvait plus maintenant qu'un petit tas de cendres. La boule d'eau quant à elle se trouvait changée, un peu plus grosse, un peu plus mouvante ...


Qu'est ce que ... Un des Matis surprit une des plantes rampantes autour de sa cheville. Autour de lui les longues lianes se mettaient en action.

[ Que va t'il se passer ? ]
[ Que font les autres groupes? ]
__________________
"I've seen things you people wouldn't believe. Attack ships on fire off the shoulder of Orion. I watched sea beams glitter in the darkness at Tan Hauser Gate. All those moments will be lost in time like tears in rain. Time to die."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de YaPaDeSouci
YaPaDeSouci
Alpha & Oméga
 
Avatar de YaPaDeSouci
 
La plante rampante augmenta son emprise sur la cheville du Matis et le secoua dans les airs comme une simple brindille tournoyant dans une tornade. Le Matis réussit tout de même à dégager sa dague et à lacérer la liane. Elle lâcha prise et se mit a se tordre de manière anarchique comme si elle souffrait.

Le Zoraï cria alors :
La plante ressent les coups !
Tous se mirent à fendre les airs avec leurs armes pour tenter de survivre quelques instants de plus.

En silence, la boule d'eau commençait à se métamorphoser approchant peu à peu la silhouette d'un homin.

Un des fyros s exclama :
La boule va nous attaquer !! Faites attention à ce qu elle ne vous touche pas, vous risqueriez de finir comme le Tryker !
La forme commença elle aussi à se battre dans un balais d'attaque et d'esquive esthétiquement superbe s'il n'était pas mortel pour celui qui manquait d'adresse.

La situation était désespérée : non seulement deux membres de l'expédition avaient fini vaporiser au contact de l eau maudite mais l'épuisement commençait à se faire cruellement ressentir. A cet instant, le Matis eu une idée : il sortit une petite baie de sa poche et la lança dans la forme aquatique. Par transparence, on vit le fruit se décomposait en laissant échapper une couleur violette inquiétante. La forme se torda de douleur alors que l'aspect des plantes changea.

Un Fyros s'exclaffa :
Que se passe-t-il ?
Le Matis répondit d'une voie glaciale : Chaque plante possède une vie qui lui est propre. Je me le suis souvenu lorsque le Zoraï a dit qu'elles souffraient. Or aucune vie ne peut prospérer sans une goutte d'eau. Cela m'avais semblé bizarre, lorsque nous sommes arrivés, qu'autant de végétations survivent dans une tour où il n'y a pas une goutte d'eau. J'en ai déduit que cette sphère aquatique était leur source.
Le Fyros rétorqua : Mais pourquoi elles semblent pourrir ?
Le Matis, avec une satisfaction que son sourire au coin des lèvres dissimulaient difficilement, répondit : Cette baie était un des poisons les plus puissants que mon peuple à créer. J'ai tout simplement empoisonné leur source en eau et ces plantes vont pourrir de l intérieur jusqu'à leur mort définitive.

Et effectivement, les plantes pourrissaient a vu d'oeil. En très peu de temps, la sphère liquide disparut et les plantes tombèrent en poussière.

Le Fyros reprit alors :
Bien ! La manifestation du Goo a était éliminé en ce lieu dépêchons nous de rejoindre les autres dans la tour du feu...

[Le petit groupe court maintenant vers la tour du feu. Que vont ils découvrir en y arrivant ?]
[Le groupe dans la tour du vent a t il des difficultés ?]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aëya
Aëya
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aëya
 
Entrainant leur groupe dans une apparente pagailles, les Trykers se dirigeaient vers la tour du vent en mettant au point leur "plan d'attaque".

Depuis que le nom de la Luriah avait été prononcé, toute un organisation silencieuse s'était mise en place. Alors que les autres homins les voyaient jouer à de puérils jeux de mains, les Trykers se communiquaient des instructions...

La Luriah renferme les connaissances Tryker, et n'est destinée qu'aux Trykers. Les Matis rêveraient bien de s'en emparer pour assujettir encore plus les autres homins. Les Fyros ne sont pas dignes de confiance, ce sont les premiers à s'être retournés contre leurs maîtres Trykers après tout. Quand aux Zoraïs.. cachés derrière leurs mystérieux masque, ne riant jamais.. il est préférable aussi de s'en méfier.

De signes de mains en pas de danses, le message est passé. Il y a ceux qui chercheront les traces de la Luriah, et ceux qui préserveront ses secrets du regard des autres homins.
Certains sont plus déterminés, plus emplis de rancoeur. Ils sont prêts à faire couler le sang si nécessaire. Mais pour la cause, leurs armes resteront dans leurs fourreaux jusqu'au dernier moment.

Réussissant avec brio à se rendre insupportables, ils ont atteint leur objectif: être accompagné du du moins grand nombre de non Tryker possible.

Avec eux, un Zoraï, un Matis et deux Fyros.


-"Des enfants! Ils bougent dans tous les sens, sans raison" peste un Fyros visiblement mécontent d'avoir été désigné pour faire le garde-Tryker.
-"C'est insupportable, effectivement..." surenchérit le Matis, le regard fixé sur la tour. "Peste!" laisse-t-il échapper en trébuchant sur un Tryker.
-"Peste!" reprennent divers échos dans le groupe.

Seul le Zoraï ne semble pas tellement ennuyé par le débordement d'énergie de ses petits compagnons.
Son attitude calme et stoïque est même une source d'inquiétude pour les Trykers qui n'arrivent pas à déchiffrer ce qui se cache derrière le masque.

La porte de la tour est encore à une dizaine de pas, mais déjà les homins peuvent discerner quelques détails de son intérieur.
Ce qu'il voient éveille leur curiosité. Des mats et des voilures, se gonflant et claquant selon un rythme étrange..


~ * ~
Par contraste, le départ vers la tour de feu, mené par un chef de file des Sentinelles, fut beaucoup plus organisé.
Les Fyros, marchant selon deux lignes, protégeaient les flancs des autres homins, regroupés entre les Fyros.

Leur visages affichaient une détermination et un abnégation qui trahissait le fanatisme qu'ils vouent à leur "devoir".
Cette attitude déterminée provoque chez les autres homins du groupe respect, mépris, crainte..
Ils sont à la fois rassurés d'avoir à leur côté les guerriers de feu, mais ils ont peur de l'aveuglement dont ces derniers font preuve face aux dangers et aux dangers que peuvent courir leur compagnons.

Rapidement, le groupe arrive au pied de la tour.
La porte est de la même matière que les murs, froide et rugueuse au toucher, d'un noir très sombre.

Le meneur du groupe s'arrête face aux deux battants fermés et les balaye du regard. Ils sont imposant, comme la tour, et menaçants. Ils semblent le mettre au défi, on pouvait presque lire dans leur présence
"Toi qui compte passer ce seuil, prépare toi à connaître la souffrance et à ne pas revenir"

D'un geste résolu il s'apprête à empoigner l'anneau massif d'un des battants quand des cris retentissent de la tour de l'eau.
Sans un regard, il dit d'une voix posée:


-"Que triomphe le brave et périsse le goo."
-"Que triomphe le brave et périsse le goo!" reprend le coeur des guerriers derrière lui.

Il se saisit de l'anneau et le tire violemment.
Les deux lignes de Fyros s'hérissent de lances, haches et lance-flammes.
Entre eux les autres homins sortent également leurs armes, mais ne se sentent pas rassurés en entendant le lourd battant frotter bruyamment contre le sol.



[La tour du vent]
[La tour du feu]
[Le retour des survivants de la tour de l'eau]
[réactions extérieures du temple après nettoyage de la tour de l'eau?]
Lien direct vers le message - Vieux
bhalou
Roi
 
Tour de l'eau
Regardez crie le zorais !
Aussitot tous se tournent vers l'autel.
Un liquide épais et noirâtre se met a sourdre de l'autel.

Ce n'est pas bon signe dit l'un des matis
Non. Il me semble entendre une voix maintenant dit le zorais.
Atys pleure, vite sortons nous sommes en danger maintenant.

Pendant ce temps dehors
Bhalou l'esprit encore embrumé des inscriptions apparues sur les murs du temple de la terre se laisse a errer dans le complexe.
Ses pas l'amènent rapidement au centre de la structure.
Celle ci très simple, est constituer d'un grand bac de matière morte semblant plonger dans les profondeurs d'atys et rempli d'un terreau noir et riche.
Au centre de celui ci les restes desséchés d'une plante.
Arrivé là il s'assoit dans la position du lotus et entre en méditation.
Quelques minutes d'intense concentration lui font enfin découvrir le sens des inscriptions.
Aussitot il comprend l'immense danger de ne pas suivre ce qui est en fait une série d'instruction pour remettre le temple en état d'accomplir sa fonction.
Utilisant alors toute ses ressources et ses connaissances magique il amplifie sa voix afin de prévenir tous ses compagnons


Les inscriptions sur les murs du temple de l'eau sont en fait des instructions pour remettre le temple en fonctionnement hurle t'il
Elles disent ceci
Purifier la terre ou repose le sanctuaire
Activer les vents pour permettre aux porteurs d'eau d'accourir
Nourrissez le feu pour que sa force fasse s'ouvrir les ventres des porteurs d'eau
Détruisez les plantes vampires qui autrement s'empareront de toute l'eau au détriment de l'arbre portail
Chantez l'arbre qui vous donnera la connaissance mais ne laissez pas la non vie l'approcher.

A ce moment la un curieux bruit (sorte de vrombissement) retentit dans la vallée.
Et jaillissant de la canopée une forme monstrueuse, comme porté par l'air elle même, se met a descendre en direction du temple.
A peine au sol une sombre ouverture se fait dans la matière de la structure et une dizaine d'homins en armes jaillissent de cette ouverture.

Mais que viennent faire ces gens de la Karavane ici se dit Bhalou juste avant de se rappeler l'étrange couplet par lequel l'inscription se finit.
La non vie est là se dit il enfin.


[temple de l'eau ? ]
[temple du vent ? ]
[temple du feu ?]
[ à l'extérieur ? ]
[la Karavan est elle le non vie et si oui pourquoi un temple en pierre ?]
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums des temps anciens > Ryzom > Ryzom - L'âge de la Graine > L'Histoire d'Atys
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Modérateurs et équipe


Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Ryzom RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h57.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite