JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 781 (sites) | 1468 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Général
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > [Officiel Goa] Bibliothèque royale RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
Message roleplay

[Officiel Goa] Bibliothèque royale

Citation:
Un nouveau texte a rejoint récemment la bibliothèque royale. Vous trouverez ici son introduction :

Mes hommages Sire,

Voici, à votre attention, et compilée par le Bibliothécaire Royal, une analyse fine et minutieuse des informations actuellement détenues sur les Nécrites, ces créatures étranges qui sont récemment apparues au sein de nos vertes contrées.

Hélas, l'auteur, manifestant un extrême souci d'exactitude, s'est heurté à de nombreuses et regrettables difficultés. Si les sources d'information sont déjà peu nombreuses, il est vite devenu évident que certains individus n'ont pas manifesté toute la bonne volonté souhaitable, ce qui a définitivement entravé cette quête de lumière et de vérité.

Vous trouverez ci-joint la liste des éléments ayant manifesté une étrange répugnance à collaborer avec les assistants de l'auteur. Nous vous laissons seul juge quant à apprécier les raisons de cette étonnante trahison à un ordre royal direct.


La suite se trouve dans "la section Univers"
source
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Asapic
Asapic
Alpha & Oméga
 
Avatar de Asapic
 
Citation:
Des Origines du Nécrite

"- Et les Kobolds ?
Non je ne pense pas. Les deux espèces sont certes hideuses mais les Nécrites, eux, sont au moins dotés d'un minimum d'intelligence. La preuve ? Et bien pardi, certains d'entre eux au moins réussissent à baragouiner notre langue !"
Deux érudits débattant à l'Académie des origines des Nécrites.

:bouffon:
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
Du Nécrite
Citation:
[imgg]http://camelot-europe.goa.com/images/abcdaire/abcdr_1_m.gif[/imgg]es hommages Sire,


Voici, à votre attention, et compilée par le Bibliothécaire Royal, une analyse fine et minutieuse des informations actuellement détenues sur les Nécrites, ces créatures étranges qui sont récemment apparues au sein de nos vertes contrées.

Hélas, l'auteur, manifestant un extrême souci d'exactitude, s'est heurté à de nombreuses et regrettables difficultés. Si les sources d'information sont déjà peu nombreuses, il est vite devenu évident que certains individus n'ont pas manifesté toute la bonne volonté souhaitable, ce qui a définitivement entravé cette quête de lumière et de vérité.

Vous trouverez ci-joint la liste des éléments ayant manifesté une étrange répugnance à collaborer avec les assistants de l'auteur. Nous vous laissons seul juge quant à apprécier les raisons de cette étonnante trahison à un ordre royal direct.

Enfin, l'auteur souhaite remercier tout particulièrement Maître Hebus bibliothécaire royal et Maître Ahme, membre honorifique de l'Ordre des Erudits de la Rose Pourpre.

Maître Hebus, bibliothécaire royal, secrétaire particulier de l'Ordre des Erudits de la Rose Pourpre.

De la Description du Nécrite

"Il est vilain, il est affreux !
Il est tout petit, il est tout laid !
Mais qui c'est ? Mais qui c'est ?
Il est tout blanc, il est hargneux !
Il a un air de poisson pas frais !
Mais qui c'est, mais qui c'est ? "
- Le début d'une toute nouvelle comptine enfantine qui fait fureur à Camelot depuis peu...


Frêle et chétif, le Nécrite est caractérisé par une peau blafarde et desquamée. De forme humanoïde, il se déplace sur deux courtes pattes et est capable de manier armes et outils à l'aide de ses deux membres préhensiles supérieurs.

Pataud, le Nécrite se dandine maladroitement plus qu'il ne marche sur les belles routes d'Albion. Il semble bien plus à son aise sur le sol inégal de grottes ou de cavernes fétides, son environnement naturel depuis fort longtemps, comme au milieu des bourbiers qui abondent sur l'île d'Avalon, pour lesquels il manifeste une adaptabilité surprenante.

Les tons de sa chevelure grossière, du bleu vif au blanc le plus pâle, contribuent à cet ensemble physique étonnamment disgracieux qui a poussé certains érudits à soulever l'hypothèse d'une origine commune avec les gobelins qui infestent le royaume d'Albion.

L'auteur tient toutefois à ajouter, que, ces suppositions de travail n'ayant pu être vérifiées, il n'en n'a pas tenu compte et n'a pas jugé utile de les inclure dans le présent ouvrage.

Enfin, pour compléter cette triste description physique, l'on notera un regard particulièrement atone, signe évident d'un manque certain d'éveil sinon d'intelligence, une dentition acérée utile pour déchiqueter le poisson cru, et un front bas caractérisant un individu aux pensées vulgaires et terre à terre.

Des Origines du Nécrite

"- Et les Kobolds ?
Non je ne pense pas. Les deux espèces sont certes hideuses mais les Nécrites, eux, sont au moins dotés d'un minimum d'intelligence. La preuve ? Et bien pardi, certains d'entre eux au moins réussissent à baragouiner notre langue !"
- Deux érudits débattant à l'Académie des origines des Nécrites.


Il est tout à fait remarquable qu'aucune de nos légendes n'évoque la mention de ces êtres si particulièrement repoussants. Si la description de Crauch le Laid, qui apparaît dans la légende populaire bien connue de "la Cabane au Fond des Bois" se rapproche d'une manière troublante de la réalité physique du Nécrite, rien ne permet aujourd'hui de conclure à un quelconque rapprochement.

Non, il semble bien que les Nécrites aient vécu, ou survécu, ignorés de tous pendant de nombreuses années. La pâleur de leurs traits suggère immédiatement alors une origine troglodyte, même si les individus que nous croisons aujourd'hui ne semblent curieusement pas affectés outre mesure par une exposition prolongée aux rayons de l'astre solaire.

Dès lors, l'on peut gager, sans guère de risque de se tromper, que les Nécrites d'aujourd'hui sont les descendants d'une tribu d'hier qui a été forcé de se réfugier dans les entrailles de la terre, suite à quelque bouleversement inimaginable.

Il est plausible de penser dans ces conditions, que leur aspect physique a évolué au fur et à mesure que les Nécrites s'adaptaient à leur nouvel environnement, une obscurité et un silence infini, une nourriture pauvre essentiellement composée de vers ou de déchets végétaux, une eau froide comme de la glace.

Quant à la nature des malheureux êtres qui trouvèrent refuge au cœur de la terre, il y a si longtemps rien ne subsiste aujourd'hui permettant de déchiffrer leur fascinant mystère. Gobelins, Ogres, Avaloniens, Vaseux, Saures dégénérés ou variété de Geershas rabougris, tout est possible.

De l'Apparition du Nécrite

"- C'est un grand miracle ma Dame que l'apparition de ces êtres étranges. Assurément, ils nous ont sauvés des griffes des suppôts de Xanxicar !
Oui, Ays'Slyn, ils ont fait cela et plus encore. Mais vois-tu mon vieil ami, la question la plus importante demeure : pourquoi ?"
- Une conversation sur l'Île des Pommes entre Dame Lile et l'un de ses plus fidèles conseillers.


Au terme de cette minutieuse enquête, l'auteur est en mesure d'affirmer que les Nécrites se sont manifestés pour la première fois il y a seulement quelques mois, et ce sur l'île d'Avalon alors complètement dévastée. Cela laisse d'ailleurs supposer que le réseau de grottes où ce peuple étrange s'est développé communique d'une manière ou d'une autre avec la surface de l'île, même si aucun terrier de cette nature n'a encore pu être mis à jour.

D'autre part, il n'est pas inutile de rappeler, par soucis de clarté, qu'à cette date susmentionnée, les forces avaloniennes subsistantes étaient dans une situation désespérée, acculées dans leurs derniers retranchements où elles allaient, incessamment sous peu, être écrasées sous le poids des armées drakorans ennemies, largement supérieures en nombre comme, bien entendu, en efficacité.

Il est impossible de dire pourquoi les Nécrites, qui disposaient certainement d'observateurs à la surface de l'île, ont apporté leur aide aux Avaloniens en détresse. Peut-être n'avaient ils tout simplement jamais rencontré de race plus faible que la leur et ont-ils vus là une intéressante opportunité de se manifester à la face du monde.

Ce soutien a, quoiqu'il en soit, été déterminant. Désorientés par cette apparition soudaine, les Drakorans ont un temps suspendu leurs assauts, ce qui permit à la délégation avalonienne de venir quémander l'aide du Haut-Roy d'Albion, généreusement accordée comme nous le savons tous à présent.

Une fois la situation stabilisée sur le front, suite à l'intervention des Défenseurs d'Albion, l'utilisation des forces Nécrites est devenue moins primordiale sur l'île d'Avalon. C'est à ce moment que les premiers individus s'en sont venus fouler l'herbe verte d'Albion.

Si ils sont tout d'abord demeurés dans les environs du Duché d'Adribard, à proximité des marais nauséabonds qui leur rappelaient les paysages familiers de l'Île des Pommes, les plus audacieux d'entre eux n'ont pas tardé à se risquer sur les routes où ils suscitent à présent l'effroi et la curiosité de nos bonnes gens.

De la Nature du Nécrite

"- Et celui-là ? Immature ou évolué ?
Hummm, difficile à dire. Je ne sais pas trop. Evolué ?
Non, non, vous confondez, lui c'est Maspalio, c'est le bouffon royal !"
- Trois érudits se livrant à des études nécrothologiques dans la cour du palais royal de Camelot.


Maintenant que nous avons élucidé les mystères des origines du Nécrite, il convient de se pencher sur ses activités, ses motivations ou ses ambitions, même si ce dernier terme peut sembler trop fort pour une créature aussi primaire.

L'auteur admet volontiers qu'il est toujours délicat d'appréhender les modes de pensée d'une espèce aussi étrangère, bien plus proche de l'animal que de l'homme. Seules d'habiles conjonctures et de soigneuses observations lui ont permis d'aboutir aux conclusions ci-dessous exposées.

L'observateur aguerri apprend ainsi assez vite à distinguer deux sortes de Nécrites : le Nécrite évolué, rare et doté d'un certain prestige parmi les siens, et le Nécrite immature, plus courant, doté d'une solide curiosité qui le pousse à voyager, à parler aux bonnes gens d'Albion quitte à les déranger dans leur dur et honnête labeur.

Le Nécrite évolué n'a été aperçu qu'à de très exceptionnelles occasions. Souvent accompagné d'une petite troupe de Nécrites immatures, qu'il discipline à grand-peine, il est apparu pour des rencontres diplomatiques, des traités à conclure ou pour la présentation à l'Eglise.

Il sait faire preuve de retenue et de réserve, s'exprime clairement, quoiqu'un peu lentement, et peut manifester de temps en temps une sagesse et une intelligence surprenante pour une espèce non humaine. Il est même capable de se livrer à quelques négociations ou joutes oratoires primaires.

Le Nécrite immature est à un stade plus larvaire de son existence. L'auteur soupçonne à ce sujet que seule une poignée d'individus parvient au stade suivant d'évolution. Il est plus que probable en effet que le Nécrite moyen reste immature ad vitam aeternam, c'est-à-dire jusqu'à sa mort.

Les activités du Nécrite immature sont trop nombreuses pour être recensées ici. Il passe souvent par des phases émotionnelles différentes tant et si bien qu'on en viendrait presque à le croire sujet à des sautes d'humeur. Au terme de moult observations, il est devenu évident que ces Nécrites singent tout simplement le comportement humain, sans être conscient des limitations inhérentes à leur nature.

Ainsi, par exemple, le Nécrite immature n'hésite pas à prendre part à la guerre. Pourtant il devrait bien lui être évident que sa petite taille ne lui permet pas de voir par-dessus les créneaux des remparts de nos fières forteresses. Et d'autre part, si le Nécrite accompagne également souvent des groupes d'intrépides aventuriers albionais, ces derniers s'aperçoivent fréquemment de sa disparition bien avant que tout combat ne débute. Incapable de faire fi de sa lâcheté atavique, le Nécrite a tout simplement pris la poudre d'escampette !

L'auteur n'estime pas devoir apporter d'autres illustrations de ce comportement et souhaite clore ce chapitre par un dernier point : le besoin de déplacement, de mouvement du Nécrite immature.

En effet, le Nécrite, comme le Geersha d'ailleurs mais c'est là un autre sujet, est littéralement poussé par son instinct à se déplacer. Il ne tient pas en place et n'a de cesse que de découvrir de nouveaux paysages, de nouveaux sites. Pour expliquer cela il suffit de se rappeler que ses ancêtres ont vécu et sont morts dans l'obscurité glacée de cavernes infectes. Le soleil et la Lumière sont pour lui une révélation, une délivrance, une saine et soudaine catharsis.

Le Nécrite a vu la Lumière et ne peut plus accepter très longtemps de croupir dans les Ténèbres.

De l'Âme du Nécrite

"- Tu devrais me connaître mieux que cela. Je n'ai que faire de leurs âmes ou de leurs esprits. Leurs croyances ne m'intéressent uniquement que parce qu'elles sont la clé de leur contrôle."
- Une conversation au clair de lune...


Tout érudit sérieux qui se penche sur ce sujet ne peut manquer de s'interroger sur cette question essentielle. Il doit alors savoir faire fi de tout préjugé, de toute superstition ou croyance susceptible d'entacher son jugement. Seul le plus éclairé peut espérer discerner la vérité.

L'auteur a récemment pu discuter avec certaines des plus hautes autorités de l'Eglise présentes à Camelot, et force est de reconnaître que cette vénérable institution n'est pas encore arrivée à un consensus. Le débat fait rage entre les murs sacrés et devrait perdurer encore plusieurs mois.

Il est de prime abord évident que les Nécrites possèdent une croyance commune et adorent un esprit païen mineur qu'ils appellent Arawn, Seigneur de l'Outremonde. Il ne semble pas y avoir de rapports avec une entité du même nom, qui est révérée par certaines tribus arriérées de Snowdonia. Les Nécrites et les Arawnites ne font montre d'aucune affinité particulière.

Le Nécrite n'est pas volontiers bavard sur ce sujet. En fait, et comme dans le cas de la plupart des cultes basés sur de vieilles superstitions, il n'en sait généralement pas grand-chose. Tout au plus le Nécrite immature associe-t-il le nom d'Arawn avec la mort, faisant de lui une espèce d'entité toute puissante du royaume des défunts.

C'est tout à fait intéressant, lorsque l'on se remémore le lieu de vie des Nécrites pendant ces derniers siècles, un complexe souterrain plongé dans les ténèbres les plus profondes. L'analogie est frappante, et présenté à la lumière de ces connaissances on peut deviner alors Arawn comme le Seigneur des Grottes, le royaume souterrain.

Il ne fait pas de doute que ce dit Arawn soit l'un des héros oubliés des Nécrites, peut-être même celui qui les conduisit au cœur de la terre et qui leur permit d'échapper à une quelconque effroyable catastrophe enfouie sous le poids des ères.

Le roi ancien devint légende, puis enfin divinité tutélaire mystérieuse, redoutable et redoutée.

De l'Avenir du Nécrite

"- Et maintenant ?
Maintenant ? Et bien, je ne sais pas trop... "
- Extrait d'un conseil royal au sein de la ville de Camelot.


Il est difficile aujourd'hui de déterminer l'impact à long terme de l'apparition et de la présence des Nécrites sur le royaume d'Albion. La situation, après un temps d'anarchie et de chaos, se stabilise à présent au fur et à mesure que nos compatriotes s'adaptent à la vue de ces petites créatures étranges.

Si l'inverse n'est pas forcément vrai, les Nécrites ont bien sûr tout à gagner de la fréquentation de notre civilisation évoluée. Un vocabulaire plus riche leur permettra d'appréhender de nouveaux concepts, de nouveaux modes de pensée. Les autels de la Lumière leur feront découvrir les mystères de la foi, de la spiritualité.

Il convient donc de les accompagner, de les guider sur ce chemin initiatique, où les écueils, les pièges et les tentations sont nombreux. C'est au royaume d'Albion d'en faire ce qu'ils ont besoin de devenir.

Peut-être alors seront-ils capables de se montrer d'une quelconque utilité dans la guerre qui nous oppose aux tribus barbares du grand nord et aux monstres primitifs d'Hibernia.

Achevé en cette année 590 selon la volonté du Roy,

Maître Hebus, bibliothécaire royal, secrétaire particulier de l'Ordre des Erudits de la Rose Pourpre.
source
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de CoOlBiQs
CoOlBiQs
Alpha & Oméga
 
Avatar de CoOlBiQs
 
Citation:
"- Et maintenant ?
Maintenant ? Et bien, je ne sais pas trop... "
Extrait d'un conseil royal au sein de la ville de Camelot.
:bouffon: Super le conseil Royal
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de OnK / Ciladric
OnK / Ciladric [Cstl]
Alpha & Oméga
 
Avatar de OnK / Ciladric
 
Citation:
Provient du message de CoOlBiQs
:bouffon: Super le conseil Royal
ce n'est point ce passage qu'il faut retenir mais plutot celui-ci

"Il convient donc de les accompagner, de les guider sur ce chemin initiatique, où les écueils, les pièges et les tentations sont nombreux. C'est au royaume d'Albion d'en faire ce qu'ils ont besoin de devenir. "
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thaen
Thaen [Gnous]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Thaen
 
ahahah ils arrivent a baragouiner qqs mots
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > [Officiel Goa] Bibliothèque royale
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h39.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite