JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 565 (sites) | 1054 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Jonction Kernyw
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] histoire d'un jeune Firbolg (ép XX) RSS
   
 
Partager Outils Rechercher
Avatar de piquepoc
piquepoc
Alpha & Oméga
 
Avatar de piquepoc
 
Message roleplay

histoire d'un jeune Firbolg (ép XX)

épisode I
épisode II
épisode III
épisode IV
épisode V
épisode VI
épisode VII
épisode VIII
épisode IX
épisode X
épisode XI
épisode XII
épisode XIII
épisode XIV
épisode XV
épisode XVI
épisode XVII
épisode XVIII
épisode XIX



Retour à la famille

Vous devez savoir que les périodes de fête sont toujours sujettes à nostalgie. Ma vie avait évoluée sans que je la maîtrise. Et en cette fin d’année, je me sentais bien seul au milieu de mes amis. Et oui, parfois les amis ne peuvent remplacer la famille. C’est mon cas. J’ai des amis formidables, mais ma famille prend souvent le dessus. C’est donc après avoir apporté le thé a la vieillebique que je contactais mes amis de la guilde pour les avertir de mon absence.

En effet, je décidais de retourner voir ma famille dans la forêt. Les bras chargés de cadeaux et avec une belle armure de cuir, j’arrivais dans ma forêt.

« A l’assaut ! »
« Attachez-le ! »
« Euh ! Arrache-lui un œil ! »
« Lâchez-moi petites pestes ! » Je réussissais à parler avant d’être bâillonné par ces garnements.
« C’est Pique ! »
« Mais non, il est bien plus beau notre Pique ! »
« Je te dis que c’est lui ! Pique, dis-leur ! » Je pouvais plus parler là, j’étais bâillonné.
« Si on le détachait pour lui demander ? » Je faisais oui de la tête.
« Non, c’est peut être un druide. Il paraît que c’est une secte dangereuse et qu’ils peuvent invoquer des bêtes » Je faisais oui de la tête, ce gamin était bien renseigné.
« Vous voyez, s’en est un, il dit oui. Pendons-le ! » Je faisais non de la tête. Quelle idée de dire oui !
Puis, je sentis une petite main sous ma nuque enlever le bâillon. Une peau très douce se frotta sur mon visage pour finir par un gros bisou bien humide. Mon tout petit frérot, pas celui qui tombe des arbres, m’avait reconnu et me faisait des bisous.

« Détachez-moi maintenant ou je me mets en colère. Vous n’aurez pas vos cadeaux. »
« C’est Pique, je l’ai reconnu le premier. »
« Je l’avais dis avant. »
« Je le savais depuis le départ, c’était évident. »

Enfin voilà, l’accueil de mes petits amis était très sympathique. Je finissais la route avec une escorte digne d’un roi, en plus petit certes. Je me rendais directement chez ma famille. C’est pour eux que je rentrais un peu, alors hors de question de répondre à toutes les invitations sur la route. Je trouvais donc ma mère en premier.

« Ah ! Pique, c’est maintenant que tu reviens ? Tu m’as apporté des herbes ? » Toujours aussi douce.
« Bonjour maman. Non, je deviens soigneur de royaume tu sais. Alors j’ai pas le temps de penser aux herbes. »
« Quoi, tu oublis ta pauvre mère pour t’occuper d’un royaume ? Vas me chercher les herbes tout de suite si tu veux pas goûter la trique. » Avec une mère comme ça, je peux vous dire une chose. Quand j’irai avec mes compagnons affronter les trolls, et ben je n’aurai même pas peur.

Je déposais mes affaires dans un coin et partais chercher mon père. Il était avec quelques-uns un de ses amis à raconter leurs histoires en buvant un coup.

« Pique, te voilà. Il va vous dire si je mens. Si vous ne me faîtes pas confiance, ce grand imbécile ne dit que la vérité lui. » Il parlait à ses amis.
« Bonjour p’pa. Content de te revoir aussi. »
« Pique, mon neveu, alors tu reviens juste de la ville ? Racontes-nous un peu, ça t’a plu ? »
« Mais j’ai pas fini de raconter la fois ou j’étais seul sur le champ de bataille face à une armée de chevalier albionais. Avec mon couteau j’ai tenu toute la nuit. Mes compagnons s’étaient fait massacrer par le dragon que je venais de …. » Plus personne n’écoutait mon père.

Mon oncle est quelqu’un de curieux et d’instruit. Mais il tire son savoir des livres. Grâce à lui je sais lire, écrire et compter, mais il n’a jamais quitté la forêt. Contrairement à mon père qui raconte avoir envahi Camelot avec ses copains après une soirée trop arrosée.

Je lui racontais ma rencontre avec mon Elfe. Ma mission, et tout un tas de choses que vous connaissez maintenant.

« Mon brave Pique, j’ai toujours dis que tu deviendrais quelqu'un. Il est temps pour moi de te transmettre un peu de savoir. »
« Pique Mon fils, viens, Je t’emmène voir mes vrais amis. Eux ne croient pas ce que je raconte, toi tu sais que c’est vrai maintenant. » Et je partais avec mon père voir ses vrais amis.

J’ai trouvé ça louche, ses amis riaient beaucoup en buvant un breuvage issu de ce que je pensais être une distillerie. Moi je fais attention à ça maintenant. Mon père racontait ses aventures au-delà des mers et moi je me sentais un peu petit à ses cotés. Je savais en l’écoutant pourquoi je vous raconte mes histoires. Moi je n’avais pas encore quitté notre royaume mais lui il était allé aux frontières du monde. Mais je vais le laisser raconter.

« Ah ! J’étais un peu plus jeune que mon brave Pique à l’époque. Mes camarades et moi avions décidés de retrouver nos ancêtres les géants. Après une soirée dans une taverne, une bande de brigands assoiffés de sang a voulu nous détrousser. Grand mal leur en à pris. Avec mon ami Naqunoeil, on leur à foutu une rouste, je ne vous dis que ça. D’ailleurs, leur chef nous a donné son bateau pour qu’on le laisse vivre. C’est alors que les elfes, gros et musclé ont voulu nous surprendre. Ils sont perfides ces elfes. »
« Euh papa, j’ai jamais vu d’elfe gros ni musclé moi ! »
« Tais-toi imbécile, ce sont les elfes du sud que je décris. Bon, je disais donc. Cette armée d’Elfe nous a attaqués pour prendre notre du. Mais mes camarades se sentaient pas trop bien. Nous avions vidé la cave de ce tavernier. Moi je me sentais bien mais je tiens mieux que mes compagnons de l’époque. Donc ce monstre des mers cherchait à couler notre bateau. »
« C’était pas des elfes ? »
« Si tu me coupe tout le temps, comment tu veux que je me rappelle ? Bon, j’en suis où ? Ah ! Oui, ces monstres contrôlés par les magiciens Elfe s’en prenaient à notre bateau. Mes compagnons blessés il ne restait plus que moi. »
« Ils étaient pas bourrés tes potes ? » Là c’est pas moi qui parle.
« Oh, si on me coupe à chaque phrase ça ira pas. Vous voulez que je raconte ou pas ? »

Tout le monde riait. Je sais pas, mais il pourrait raconter ses histoires mon père aussi. Elles sont bien plus épiques que les miennes. Sont flot de parole et les rires de ses amis me berçaient doucement. Je m’imaginais à vivre ces histoires de monstre des mers, de géant refusant de revenir dans Hibernia. De ce dragon que mon père avait tué de maintes manières, souvent seul au risque de sa vie et pour défendre ses amis. Ce devait être un héros. Mais il m’a expliqué un soir quand j’étais petit, qu’il avait préféré tout quitter pour vivre avec ma mère. Je le comprenais maintenant que mon cœur ne battait que pour une Firbolg.

Enfin Voilà, je passais deux jours parmis les miens. Mon père me demandant de décrire à ses amis ces Lurikeens géants qui vivent aux frontières du royaume. Me prévenant de la puissance des ménestrels midgardiens et des kobolds d’albion. Moi je connaissais pas trop, maintenant j’ai quelques doutes des origines de chacun. Lors de mon départ, un sentiment nouveau m’envahissait. J’étais proche de mon 20eme cercle d’entraînement, et mes amis m’avaient prévenu que bientôt je pourrai exercer mes soins dans des combats inter royaume. Je pense que j’avais peur. Je craignais par-dessus tout de ne plus revoir ma famille. De ne pas être à la hauteur de mon père qui, à lui tout seul, était parvenu à vaincre une armée de troll et repousser ensuite les forces albionaises avec une épée cassée. Mais ce que j’admirais en mon père, c’est que malgré les blessures qu’il avait eut, pas une seule cicatrice ne recouvrait sont corps.

J’allais partir quand ma mère m’interpellait.
« Pique, mon grand. »
« Oui Maman. » Je pensais qu’elle allait oublier de me dire au revoir.
« Tu comptes partir en laissant tes affaires traîner ici ? » Elle était malicieuse, j’avais oublié de donner les cadeaux.
« Non Maman, tu as raison. » Je lui faisais un clin d’œil complice.
« Alors tu te grouilles, tu ranges ça et tu prends la liste que je viens de faire. Et t’as pas intérêt à oublier quoi que ce soit, sinon je te fais regretter de ne pas avoir une armure plus costaude. » Ma mère devrait être testeuse d’armure. Je suis sûr qu’elle mettrait à mal bien des armures brillantes.
« Pique, mon neveu. Prend ça, il paraît que ça protège. » Mon oncle me donnait un collier aux propriétés magiques.
« Ah ! Mon grand. Tu vas devenir un vrai Firbolg maintenant. Crois en ma grande expérience, fais attention à ces sentinelles. Ce sont des gens dangereux et très puissants. Fait en sorte que ce soient des alliés. » Il devait confondre avec les druides. Moi je lui en veux pas, je comprends pourquoi mes amis m’interdisent les tavernes maintenant.

Et je quittais de nouveau ma forêt, avec la liste de course de ma mère, le collier de mon oncle et les aventures de mon père plein la tête. Mes frères et sœurs m’accompagnaient avec leurs amis jusqu’au bord de la forêt. Moi je partais ensuite à la recherche de mes amis, mais ce sera une autre histoire.


PS : Comme vous le constatez, je décole un peu du fond de DAOC. C'est un test . Donc plus que jamais vos remarques sont les bienvenues.

edit : J'ai oublié l'icone RP je vais me faire engueuler encore Merci les modos de le mettre
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Calysta
Calysta [Ash]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Calysta
 
Ca reste toujours dans l'univers daocien, meme si le coté chasse, classes, royaumes est moins précisé, c'est tout en sous entendu, et l'histoire n'en est que plus prenante, car c'est naturel. L'humour et la plaisir sont là en tout cas. Tu pourrais parler de ton histoire dans un monde futuriste, on prendrait le meme plaisir à te lire.
Ton style est vraiment bon. Les anecdotes et pensées humoristiques sont présentes un peu partout, si bien qu'on se sent dans la peau du personnage. Tout est naturel et pur si je puis dire. Tu ne te décris pas comme un héros ou un personnage puissant, non , quelqu'un de normal et naturel, un peu naïf parfois, mais ca n'en rajoute qu'au naturel. Et c'est ça qui rend les textes si agréables.
J'adore vraiment cette alternance pensées/dialogues, avec cet humour inoppiné et entier. Je suis une fan et j'ai toujours autant de plaisir à te lire .

Ps: Ca devait pas être XVIIIII ?
Ps: Etant en pause forcée de daoc, je survole assez le forum pour ne regarder que les posts qui m'intéressent, flood et ouin ouin bof. en tout cas, tes histoires sont les premieres choses que je cherche personnellement.
__________________
Pour un parrainage : http://www.swtor.com/r/SlbSjx
Lien direct vers le message - Vieux
daio [DM]
Roi
 
Pour ma part, je les préfère comme ça...
par exemple, je le trouve meilleur que le précédent.
Surtout, garde toi de prendre des éléments par un coté technique, et continue à t'étonneret t'émerveiller de tout.
Merci pour ce que tu fais, aussi.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de nuidiver/voiledeplui
nuidiver/voiledeplui [FSG]
Alpha & Oméga
 
Avatar de nuidiver/voiledeplui
 
Marre de se répéter^^ : c est très tres bon

Bravo Pic.
Lien direct vers le message - Vieux
azuar
Roi
 
Ben euh comment dire c bof,

bon ok je deconne.

vivement demain la suite
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de piquepoc
piquepoc
Alpha & Oméga
 
Avatar de piquepoc
 
Citation:
Provient du message de azuar
vivement demain la suite
Tu vas être déçu mon ami, il me manque un petit quelque chose aujourd'hui pour écrire la suite

Sinon, Calysta, j'ai regardé les légendes de Clémence avant de faire la numérotation. Alors pour pas l'embéter j'ai pris la forme correcte vu qu'elle avait mis XIX dans les légendes.

Mais moi je préfère XVIIIII

@ Daio : aprés relecture moi aussi je préfère celui là. Mais l'autre était plus perso. Mais je vais suivre tes conseils. Je fais ça parce que ça m'amuse et surtout que j'ai un peu de temps en ce moment . En plus j'ai des lecteurs gentils qui m'encourage, alors ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kalliopê
Kalliopê [FdA]
Reine
 
Avatar de Kalliopê
 
Je crois que ce texte est un de mes préférés.
En tous cas, c'est toujours très léger et rythmé.
J'adore ton style si original et plein d'humour.
Merci pour ces bons moments en ta compagnie et, surtout, continues à nous régaler !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de hogar
hogar
Roi
 
Avatar de hogar
 
Bonjour pique

Dsl j’ai pas lu une lignes depuis d’épisode XVI mais voilà c fait.

Donc comme dab je te dit je que j’en pense : c du bonne heure.

/clap /clap
Lien direct vers le message - Vieux
karanis
Roi
 
Famille ?
Coucou Pique,

Ton petit séjour en famille a démontré que ta chère maman n'avait rien a envier au caractère des trolls .... voudrais pas l'avoir pour ennemie maman Pique
Et puis quoi ..... faut penser au zerbes quoi !!! petite tête de linotte va
Bon ... Ben ... la prochaine fois t'oubliera pas hein ?
Comme d'hab, on t'attend autour d'un feu de camp pour nous raconter la suite de tes aventures toujours aussi distrayantes.

A bientôt

Karanis
Fan de Pique (chuuuuuuut faut pas lui dire)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de piquepoc
piquepoc
Alpha & Oméga
 
Avatar de piquepoc
 
la suite et là

épisode XXI

Lien direct vers le message - Vieux
 
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] histoire d'un jeune Firbolg (ép XX)
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h04.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite