JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 739 (sites) | 1431 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [aelita+eXistenZ] Pot-pourri essayisme sf RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de Loupidoux
Pour relancer, un accessoire ?

Je serais plus enclin à dire que c'est un support et que c'est son emploi qui en fait un trait de fiction...

Je vais me servir de l'oeuvre d'Isaac Azimov sur les robots.
Pour moi ce n'est pas si flagrant. Asimov met en scène des robots qu'il finit souvent par anthropomorphiser. Les expressionnistes mettent en scène des hommes machines.
Alors je ne dis pas que la SF était inutile, au contraire, on ne va pas es plaindre d'avoir du choix. Par contre la composante science me semble dans tous les cas un prétexte, ayant plus ou moins part dans le vrai sujet.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Elhystan/Loup
Elhystan/Loup [rev]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Elhystan/Loup
 
Mais comment dans ce cas parler de Fondation ?
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de baai
Dark vador a été fait à l'image de cet homme expressionniste, tiraillé dans ses ombres, au-dedans et à l'extérieur de lui même.
Ouaé dis donc pour quelqu'un qui trouve Star Wars au mieux vide, au pire répétition de clichés je trouve que tu surestimes pas mal Lucas.

Citation:
Provient du message de baai
J'espère n'avoir pas trop trahi tes mots Dark...
Ah si y'a ça :
Citation:
C'est naturaliste et scientiste d'ailleurs;
Et moi je trouve ça moche.
Pas bien ça
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Ben si y a que ça. Je m'attendais plus à 3 quotes par demi-phrase


Citation:
Provient du message de Darkmore
Ouaé dis donc pour quelqu'un qui trouve Star Wars au mieux vide, au pire répétition de clichés je trouve que tu surestimes pas mal Lucas.
Je me souviens pas d'avoir porté publiquement un tel jugement (ouf hu), mais si je l'ai fait ça devait être largement par provocation. Cela dit, le phrase que tu cites on pourrait la paraphraser en disant que le vilain a copié.

@ Loupidoux : attend, je réfléchis

C'est d'un intérêt mes contributions...
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de baai
Ben si y a que ça. Je m'attendais plus à 3 quotes par demi-phrase
Le reste est tout aussi faux et complètement in-imputable à mon petit cerveau mais ça a le mérite d'être marrant...


PS : j'étais sur de t'avoir entendu avancer la "vacuité" de Starwars ... moi aussi je trahie alors désolé
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Non non, pas de quoi Darkmore. J'ai pas dit que j'avais pas dit, mais que si j'avais dit c'était par provoc'.

De toute façon vacuité c'est joli, ça m'évoque plus l'espace interstellaire (mais vraiment inter, sans les étoiles) que l'aspirateur.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
la composante science pourrait-elle être autre chose qu'un accessoire ?
Tiens, un truc sur lequel je peux peut-être rebondir, à défaut de mieux. La science, ou plutôt la (pseudo) rationalité de la conjecture établit la relation entre le livre et son lecteur, comme le "il était une fois" situe le lecteur dans le merveilleux ou le sticker "histoire vécue" dans la réalité.

Evidemment, ce n'est qu'une grille de lecture, un artifice, mais c'est tout l'avantage de se situer dans un genre. On pourrait expliquer à la mamie qui se refuse à lire autre chose que des histoires vécues (oui, ce sont surtout des mamies qui en lisent, j'ai des preuves ) que son récit favori, ensemble de signes sur des pages, n'est ni plus ni moins "vrai" que Madame Bovary (il a en fait de grandes chances de l'être moins, mais passons). De même, la science des romans de SF est presque toujours farfelue, voire délirante, rarement prophétique (ou quand c'est le cas, à très court terme), et n'est donc dans la forme guère différente du fantastique, et en tout cas justifie peu le statut de visionnaires qu'ont certains auteurs de SF.

Donc oui, elle est accessoire, mais sans elle le plat est différent, la sauce tourne, et le vrai sujet du bouquin est altéré, diminué.

Et comme il est tard, je renvoie pour de plus amples réflexions sur la relation entre le livre et son lecteur au très beau et très pataphysique "Si par une nuit d'hiver un voyageur" d'Italo Calvino, qui fait plus qu'esquisser tout ça, et de grande manière.
Lien direct vers le message - Vieux
Irfaela Leane
Reine
 
Bon je vais répondre en vrac, donc çà ne sera pas forcément structuré, ce qui est rarement le cas de toute manière !

Citation:
Petite réponse de Baai
Dis donc, tu ferais pas ta petite maline toi Si je pousse le raisonnement autour de ton "forcément" j'en arrive très vite à remettre pieds sur terre pour cloîtrer les écrits de Sf en 2 genres : la voyance, la littérature de gare.
Peut être ! Enfin plus sérieusement, dans un livre, film, dessin animé je ne recherche pas (je cherche à m'exprimer le plus correctement possible), je m'intéresse d'abord à l'histoire, ensuite les personnages et pour le visuel l'esthétique, etc, etc. Pour dire que finalement les thèmes sous-jacent ne m’apparaissent pas au premier coup d’œil. Surtout le thème anal de Cronemberg. Je dirais que pour moi les films sont surtout un divertissement avant tout qu’il soit de l’ordre de la voyance ou ferroviaire !

Je ne vais donc pas voir/lire de la science fiction, fantastique etc (je ne chipoterais plus sur les thèmes puisque cela ne fera pas avancer le machin chose) pour trouver une réponse sur l'Avenir de l'humanité possible. Je sais c'est un peu réducteur comme point de vue, je suis simpliste minimaliste etc d'ailleurs vous me donnez mal à la tête tellement je dois lire et relire pour avoir une petite once de compréhension sur les idées développées, et encore je doute de l'assurance de cette compréhension.

Ensuite ou j'en étais déjà ...

Citation:
Toujours de Baai
Si on raisonne de masse à masse, le "plus riche" est vraiment irréfutable. Quantitativement. Tu me diras que ça ne change rien au fond, n'empêche qu'un des facteurs essentiels de la chose doit bien tenir à ce que depuis l'apparition du (des) genre, la production en livres doit bien être de 1000 pour 1 en cinéma. Et vu que ce sont des genres qui n'excluent pas vraiment moins que d'autres un pourcentage dingo de déchets, en littérature comme en cinéma, ça nous laisse vraiment un maigre corpus de films.
Maintenant si on raisonne de film au singulier à livre au singulier, on ne peut pas donner crédit au "plus riche". Les sons et les images permettent la création de forme d'anticipation propres qui n'auraient pas pu exister en lignes - et je n'aimerais pas limiter ce verdict aux films de Sf les moins narratifs.
Au vu du message du grand duc FautVoir, et d'autres il semble néanmoins que le plus grands nombres d'idées, ou matière à discuter se réfère à la lecture de science fiction et toc ! :-pp

Je sais c'est un coup bas, même si ce sont les autres qui ont déviés sur la littérature, et qu'ils parlent de bien des auteurs que je ne connais pas du tout !

Bon je vais maintenant tenter de revenir au fil du sujet.

Citation:
Message de FautVoir
L'utopie, dans son vrai sens, est forcément négative. Monde parfait, fatalement figé (puisque parfait), donc mort. Si nous le lisons comme tel, c'est précisément parce que nous venons après les utopies en marche qu'ont été le stalinisme et le nazisme, et que nous savons aujourd'hui que la route vers le monde parfait passe par l'élimination des réfractaires à la perfection.
J'ai tiqué du coup je suis aller cherché la définition du mot utopie dans le dico (Référence le Petit Robert n. f. 1532 latin, moderne, utopia forgé sur le groupe ou « non » et topos « lieu » : « en aucun lieu » 1 L’utopie : pays imaginaire où un gouvernement idéal règne sur un peuple heureux. 2 (1710) Didactique. Plan d’un gouvernement imaginaire, à l’exemple de la république de Platon. L’utopie de Fenelon dans le Télémaque. 3 (19ème) courant. Idéal, vue politique ou sociale qui ne tient pas compte de la réalité. (je zappe le reste des exemples n’étant pas une définition).
L'utopie est une rêverie en somme non ? Un projet irréalisable est donc négatif ? Je veux bien admettre que la réalisation d’une utopie ne se fait pas sans mal, mais tendre vers un monde meilleur c’est tout de même mieux que de ne rien faire.

J’admets par contre qu’un monde utopique c’est la conformité de tous en un cercle de bien pensants, et politiquement correct, mais ne serait-ce pas déjà le cas ?
Notre mode de pensée est tout de même grandement basé sur la science avec la définition du mal et du bien pour l’avenir de l’humain, L’utilisation d’une langue commune pour tous annihile bien les spécificités. Et j’en passe bien d’autres exemples. Bon je pousse un peu loin mais pas tant que cela, la plupart des sujets traitant de science fiction, fantastique et anticipation montre pour la plupart un mode de vie meilleur que celui dans lequel nous vivons, ou sinon on nous brandit à la figure un démon étant la cause d’effets que nous n’avons pas soupesé en temps utile (je prendrais arbitrairement New York 1997 ou encore Mad Max pour exemple).

En fait chaque auteur démontre par l’utopie, la science fiction les limites d’un monde parfait ou son anarchie simplement parce que l’histoire a du piquant, ou encore c’est une autre manière de passer la censure. Donc utopie négatif non, irréalisable certainement !

Citation:
Message de Baai
Quelle conclusion en tirer ? Je manque d'éléments, mais je me demande : et si la SF n'existait pas, et si véritablement elle ne pouvait pas exister au-delà des politiques éditoriales forcément factices ?
Citation:
Message de FautVoir
Donc oui, elle est accessoire, mais sans elle le plat est différent, la sauce tourne, et le vrai sujet du bouquin est altéré, diminué
Une autre façon de voir les choses ? Une ouverture d’esprit ? Ou la plus grande manipulation de l’esprit humain, en l’encensant d’être si particuliers pour en fait démontrer nos limites.

Bon j'espère ne pas avoir trop été hors-sujet et contribuer un peu à quelque chose !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shade
Shade
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shade
 
*applaudit et en profite pour remonter ce tit post*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Tu t'en sortiras pas comme ça ^Shåde^, tu n'as pas le droit de poster sans exposer une théorie personnelles vaseuses - à mon image hein, je ne me permettrais pas pour les confrères
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Elhystan/Loup
Elhystan/Loup [rev]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Elhystan/Loup
 
Bon, puisque personne ne répond pour Fondation, je vais me répondre à moi-même...

Et si ça se trouve, à la fin, je suis foutu de pas être d'accord...

Pour commencer et tirer des bords vers Rollback, dans fondation il y a bien sûr fondement. C'est simple, on en revient toujours au même, et il n'est pas utile de disserter pour discerner...

Pour Baai, la science est un accessoire dans la science-fiction.

Pour moi, c'est un support, disons un moyen et peut-être en fait effectivement un accessoire, prenons donc Fondation dans l'ordre...

Au début, une science... La psychohistoire qui permet de prévoir un ensemble de comportements !

Le ressort suivant pour les fondateurs c'est la religion de l'atome, on revient au fondement.

Ensuite la miniaturisation des outils nucléaires dépasse la religion pour engendrer le mercantilisme, engendrer, j'ai dis engendrer qui a baiser qui ?

Et on voit intervenir un chien dans le jeu de quille en la personne du Mulet, encore une référence à un animal de réputation bien virile, et pourtant il est stéril ce Mulet, alors ?

Alors, après lui le chaos... Car son intervention à semer le bran, on revient au fondement...

Heureusement d'autres ont fait des petits, c'est la seconde fondation, qui est dépassé par une planète pensante, aller je cesse, je vais pas vous raconter la fin...

Sauf qu'ils veulent tous retrouver leur maman la terre...

Ahhh !!! Les enfants....

Ahhhhhh !!!!!!!!!! Les jeunes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [aelita+eXistenZ] Pot-pourri essayisme sf
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 23h12.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite