JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Dark Age of Camelot
Jonction Kernyw
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] Rencontre a camelot (chapitre 3) RSS
   
 
Partager Outils Rechercher
Avatar de fiin
fiin
Roi
 
Avatar de fiin
 
Message roleplay

Rencontre a camelot (chapitre 3)

RENCONTRE A CAMELOT

LA REUNION EN TABLE RONDE


La rencontre fut décidée à complies quand deux jours seront passées et en lieu et place du symbole si grand que fut La Table Ronde en plein centre de Camelot, face aux anciens appartements du Roi Arthur.Fiin, accompagné de plusieurs de ces Braves arrivèrent plus tôt ils étaient là à vêpres.Il y avait Zuriel Archange son fidèle ami, Clade lionhart ce paladin qui autant féroces armes en mains était souvent de bons conseils auprès du Roi. Etant un des Anciens Gardiens Fiin lui vouait une grande confiance. Venu aussi davyd un jeune guerrier Fiana Cabaliste dans lequel Zuriel voyait de grands espoirs.Sywen le Sorcier frère du Roi était là aussi.Après avoir longuement entre eux évoqué leur enthousiasme à se retrouver déjà ensemble ils parlèrent de la rencontre a venir. Tous avaient le sens de leurs paroles en joie face à cette alliance.Mais le temps de la présence de leurs hôtes Bénédict et Alban se fait longue, depuis une chandelle les complies étaient passés et personne ne pointait toujours de sa présence la grande salle. Fiin impatient commença à colérer.

< Fianas, ne devrais-je me trouver en mon nom et le votre offensé de ce retard alors que nous avons fait un grand trajet jusqu’ici, n’est ce pas de nous déjà preuve d’amitié ? >

Tous se regardèrent inquiets car les colères pour ce genre d’incident étaient toujours emportées trop forte par Fiin.

< Toi mon Frère, Sywen ne penses tu pas qu’il est le temps de partir >

< Je pense mon Frère, que connaissant déjà les hommes de valeurs qui doivent ce rendre ici, nous nous devons peut être attendre voir s’ils vont bien se joindre en notre présence, et non que cette rencontre ne fut inventer pour enflammer la colère des FIANAS>

<Et vous Fianas que croyez vous ? >

Zuriel se tourna vers eux et de sa robe de cabaliste en baissa sa capuche pour bien dégager son visage.

< Ecoute Fiin fils de Cumal mon Roi et Ami, les raisons qu’invoquent ton frère sont justes.Benedict et Alban ont l’amitié de tous les Fianas, ils ne nous ont pas dupé je le sais, et ne penses tu pas que la forfaiture d’une rencontre avec toi Roi des Fianas et de ne pas si présenter saurait amené trop de conséquences guerrières par notre troupe ? A lors oui attendons. >

Davyd aquiessat un oui Clade leva sa main signant de ce fait son accord.Puis Clade rajouta d’un ton serein.

< Mon Roi si ta décision est prise, je pars derechef avec toi, mais mon choix, tout comme celui de davyd se retrouve dans les pensées de ton Frère et de Zuriel. >

<Soit, Fianas vous avez parlé et je me fie à vous >

Sur cet instant arriva Benedict suivit d’Alban.Ne leur laissant pas le temps de s’adresser à aucun d’eux Fiin ne put s’empêcher en se dirigeant promptement vers eux.

< Je suis ivre de colère, votre temps ne se compte t’ il pas comme le mien, n’avons-nous donc pas cette notion en commun Morbleu !!!>

Clade se pencha à l’oreille de Fiin et à voix basse

< Sire, calme toi et voyons >

Seul un chevalier de la garde pouvait se permettre une remarque au Roi de la sorte, car Fiin eu égard à son respect dù au rang de Clade et surtout en tant qu’ancien Gardien se tue. Il est vrai aussi que Fiin savait qu’il s’emportait souvent et que la raison lui avait était mise, là, face à lui.

< Hoyé, Fiin fils de Cumal Roi des Fianas, je t’offre mon respect et pardonne notre retard, des raisons que je ne puis exprimer ici en ce temps nous ont malgré nous retenues. Mais je sais que tu aurais, à notre place prise, assumé ton devoir tels que Benedict et moi l’avons fait. >

A ceci Fiin ne pouvait que retrouver humilité face à un devoir un homme se doit et donc..

< Soit de tels engagements ne peuvent se voir reprochés un retard, c’est moi qui vous donne donc mon repenti>

Ils se joignirent tous, autour de la table ronde, d’autres dirigeant de troupes ou guildes d’Albion vinrent également prendre place.Certains aux visages déjà connus lors de batailles d’autres leurs noms les ayant précédés.Fiin reconnut Mendoza un valeureux guerrier Maître de la Confrérie des Séraphins avec qui il combattit en Catacombes de Cornouailles, ils avaient ensemble fâché les mauvais esprits a coup de haches et de glaives.Mendoza accompagné d’un de ses fidèles, Boogia dit le maléfique était connu pour son penchant à l’adoration de la cervoise, mais restait d’une réputation certaine au combat.Puis il y avait le Couple Naru de l’ombre d’Albion en face se tenait Yragael de l’armée du Lac.

Alban s’exprima en ces termes

< Nous souhaitons une Alliance, avec des guerriers comme vous de grandes réputations, car Albion a besoin de guerriers sans peur, pouvant ensemble combattre et s’entendre.

Aujourd’hui en nos forts frontières ce n’est pas le cas, nous protégeons nos frontières par le Courage du désespoir, et perdons trop de fiers chevaliers par de mauvaises tactiques de bataille. >

Zuriel reprit

< Que oui, je suis allé en ferrailles à Excalibur, la charge se fit en bataille désordonnée, et malgré une victoire sur nos ennemis, nombre départ en âmes aurait pu par un regroupement lors du second assaut, en partie être évité. Donc, acceptons avec humilité, le temps des combats un Guerrier qui nous conduise avec logique et bon escient a des victoires ou nous serons fiers de festoyer ensuite en leur souvenir>

Tous acquiescèrent ces propos avec gravité.

Alban reprit

< Bien, nous sommes en bons accords sur la défense d’Albion et le respect aux noblesses de chacun que je vois ici bien présentes. Parlons maintenant des attraits à l’exécution de notre futur Alliance, Fiin fils de Cumal Roi des Fianas toi quelles sont tes visées ? >

Fiin se redressa bien droit et fixa un à un les hommes entourant la Table Ronde, pour bien investir le fait que ses propos seraient à tous.

< Mes visées sont celles des Fianas et ce sont celle ci >

Il posa ses deux mains à plat sur le plateau de la table ronde et, debout, bras tendus, en parlant posément d’une voie forte et emplie de certitude, passait son regard à tour de rôle sur chacun des guerriers entourant ce cercle béni par son histoire.

< Nous avons vœu de libérer Albion, c’est pour cela qu’une Alliance peut regrouper de la piétaille en guerre, organisons la avec des guerriers bien entraînés prêts aux combats, et non des pucelets n’ayant ventrouillé que de la quintaine. Avec un peu de temps nous Fianas offrirons à Albion les meilleurs chevaliers que ce royaume aura pu connaître. Les Fianas sont des guerriers sans tache et meurent en suivant leur destin, car l’écriture de la peur ne peut être dans nos vies. Nous vous donnerons les guerriers, et nos vies iront aux dieux.Nous Fianas, sommes prêts à combattre par le sang et pour l’honneur tout être ou chose mauvaises en ces lieues. Nous accepterons les armes, abaques, gambissons, heaumes que nous remettrons nos amis des prises faites à l’ennemi. A vous tous aussi moi Fiin fils de Cumal du clan des O’biscné Roi des Fianas me porte garant de tous mes hommes, car un Fiana est Honneur parce qu’il est Fiana, autrement il devient Honte et le bannissement d’un Fiana précède toujours sa Mort.>

Fiin termina ces propos en tapant un grand coup de point sur la table, et Clade, Zuriel, Davyd en firent autant pour preuve de la foi d’être un Fiana.

Après un long silence Alban reprit en ces termes

< Bien mes amis les Fianas se sont exprimés en leur grande bravoure, à qui de vous maintenant ? >

Ce fut Yragael, puis Mendoza qui par leurs mots apportaient soutien et foi aux accords jusqu’ici donnés.

Puis ce fut Tenchu Neru

< Nous, amis sommes en besoin pour faire vivre nos artisans et guerriers nous avons besoin d’un soutien en fonds c’est de cela qu’aujourd’hui nous venons vous parler, car je sais que nos qualités seront grandes et utiles pour la grandeur de cette alliance >

Tous remplis de bonnes intentions commençaient à parler de soutien au sein de l’alliance, de don, de prêt, ou comment spécialiser chacun…..

Fiin fut lui insulté, Zuriel également entre eux ils discutèrent sans même plus prêter gare aux discussions autour de la table.

< Foutredieu, nous Fianas, faire un don en piécettes ? >

<Non mon Roi jamais, une Alliance en ces terres serait- ce cela ? Sans se connaître tu dois donner,non pas en honneur ou en courage mais en pièces ? >

Reprit Zuriel fou de rage

Davyd calma les invectives de Fiin et Zuriel

< Certes, cela m’interroge aussi, mais au moins ils ont à leur honneur de jeter ce besoin sans grande beauté, avant même d’être dans l’alliance. >

< oui certes, ils ne font aucune renardise cela est franc à défaut de nous plaire>

Ajouta Clade.

< Il est vrai, mais clarifions bien notre choix, puis, que les autres fassent comme bon leur semble >

Fiin prit la parole en coupant toutes les conversations et haussa son ton.

< Je tiens, ici et maintenant devant tous, bien faire apparaître ceci.

Nous Fianas jamais je dis bien jamais ne donnerons quelques piécettes pour quelque combat que ce soit. Mes mots ne se dirigent envers aucun puisque l’honnêteté de Tenchu est clairement amenée à la bravoure car parler de cela avant d’être dans une alliance est à son honneur et nous prouve un esprit franc.>

Puis fort Fiin reprit

< Mais nous Fianas sommes payés pour combattre et jamais l’inverse n’aura lieu. Il en sera par les dieux que jure notre tribu ainsi !!!>

< Certes, Fiin grand roi des Fianas, nous connaissons vos droits et dûs. Et notre parole vous est donnée que nous les respecterons >

Alban et Benedict tinrent ces propos de concert et ceci rassura fortement les Fianas.

Puis tous finirent de s’entendre et il fut convenu que ceux qui voudraient faire cette alliance se retrouveraient dans deux jours et deux nuits, une chandelle après complies pour en enterrer leur choix.

Quant au lieu de cette nouvelle rencontre, Fiin s’adressa à tous.

< Nous Fianas vous invitons pour ce choix en notre château de Swanton et saurons écouter les présents de chaque guilde prête à entrer dans cette Alliance, mais que les absents le soient par l’esprit et la parole aussi. Aucun message ne pourra dans les réunions d’alliance être accepté seul un membre de sa guilde peut porter les mots des siens en lieu et place. >

Tous se saluèrent en grand respect puis repartir dans le royaume.

La première réunion en table ronde d’importance depuis la Mort d’Arthur avait eu lieu.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de hogar
hogar
Roi
 
Avatar de hogar
 
Message roleplay
Beau récit que voici Fiin Roi des FIANAS.
Mais n’oublier pas votre Majesté des l’argent est le nerf de la guerre et que sans lui nul portes de fort ne résiste a un assaut fuse t’il même sans bélier. La bravoure d’un guerrier se mesure a la puissance de sont bras, la valeur d’une alliance a la concession de chaque un, mais aussi et surtout a sa puissance économique.


[hrp]

Très beau texte qui fait bien ressortir le besoin pour un GM d’être bien entouré par ces officiers, ainsi que la difficulté de regroupé des guildes et de valeurs.
Lien direct vers le message - Vieux
sywen
Roi
 
HONNEUR ET SANG !!!

Lien direct vers le message - Vieux
 
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le panthéon des braves > DAoC - Jonction Kernyw > [Orcanie] Rencontre a camelot (chapitre 3)
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 14h40.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite