JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 557 (sites) | 1027 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Mettez ici..... RSS
   
Fil fermé
Partager Outils Rechercher
Avatar de Kaldur
Kaldur
Bagnard
 
Avatar de Kaldur
 
Les Inconnus


Et vice et versa


Citation:
L'hémorragie de tes désirs
C'est éclipser sous l'azur bleu dérisoire
Du temps qui se pa-a-sse
Contre duquel on ne peut rien

Etre ou ne pas être
Telle est la question
De l'anachorète
Hypocondriaque

Mais tu dis [mais tu dis]
Que le bonheur est irréductible
Et je dis [et il dit]
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destituées
Et vice et versa [et vice versa]

Il faut que tu arriveras
A laminer tes rancœurs dialectiques
Même si je suis contre
Point de vue que c'est très difficile

Mais comme moi dis toi
Qu'il est tellement plus mieux
D'éradiquer les tentacules de la déréliction
Et tout deviendra clair

Mais tu dis [mais tu dis]
Que le bonheur est irréductible
Et je dis [et il dit]
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destituées
Et vice et versa [et vice versa]

{Instrumental violons}

{Parlé:}
D'où venons-nous
Où allons-nous
J'ignore de le savoir
Mais ce que je n'ignore pas de le savoir
C'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds
Et que la simplicité réside dans l'alcôve
Bleu et rose et rouge et mauve
De nos rêveries bleues et roses et rouges et mauves
Et et et et pourpre
Et et et et paraboliques
Et vice et versa

Mais tu dis [mais tu dis]
Que le bonheur est irréductible
Et je dis [et il dit]
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours [Dest...]
Et qu'il ne faut pas cautionner l'irréalité
Sous les aspérités absentes et désenchantées
De nos pensées iconoclastes et désoxydées [et v...]
De nos désirs excommuniées de la fatalité
Destituée
Et vice et versa
Et vice et versa...

{Murmuré:}
Et vice et versa

Et vice et versa [et vice versa)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Drags
Drags
Alpha & Oméga
 
Avatar de Drags
 
Citation:
(Bonjour, excusez ma tenue mais ce soir c'est la fête)
(Et nous attendons plein d'amis)
(Entrez entrez)

(Mais, mais regardez moi ca)
(Ben, ben elle a pas froid aux yeux)
(Si c'est pas malheureux)

La femme du charcutier
Souffre d'ongles incarnés
Mais traverse Roubaix sur un pied
Pour les bras d'un pompier

Je tiens ces p'tits secrets
De ma coiffeuse André
Celle dont le fils cadet
Qui paraîtrait qu'il en serait
(Non?!, Si)
(Non?!, Si)

Puisqu'on parle des manières
Reconnaissez que la fille LEMAIRE
Peut bien se donner des airs
Elle f'ra toujours ordinaire

Figurez vous qu'la nuit passée
Je l'ai pas entendue rentrer
Quand on pense que son mari
Est un monsieur si poli
(Non?!, Si, Oh!)

Refrain x2:
C'est pas pour dire
Mais j'aime médire
Tout critiquer tout dévaller
C'est pas pour dire
Mais j'aime médire
Mais j'aime médire,dire,dire

(Ah bah celui là...)
(Ed'quoi qu'il a l'air)
(Reconnaissez quand même que, hein...)

Avez-vous vu à la télé
L'émission sur les quartiers
On vit une drôle d'époque
Y'a quelque chose qui débloque

Et ce Hamadouche
Trouvez pas qu'il fait louche
Mais pendant que j'vous tiens
Comment y va vot'chien
(Lequel?)
(Ben, le rose!)
(Il est mort, Non?, Si!, Oh!)

Tiens, voilà ceux d'en face qui passent
Regardez moi ces dégueulasses
Ca fout rien de la journée
Et ça roule en cabriolet

Remarquez, j'les envie pas
Je suis très bien comme ça
Mais avouez qu'c'est pas normal
Nous on se donne tant d'mal

Refrain x2

(Ta gueule, est-ce que tu vas fermer ta gueule?...)
(Ta gueule, est-ce que tu vas fermer ta gueule?...)
(Ta gueule, est-ce que tu vas fermer ta gueule?!...)
(Dring... Allo? Grenade...)

Refrain
Médiseuse
Marcel et son Orchestre
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lio Hip-Hop Man
Lio Hip-Hop Man
Roi
 
Avatar de Lio Hip-Hop Man
 
Citation:
Kéry James - Deux Issues

Issu des quartiers meurtriers,
Là où le meurtre y est trop fréquent
La vie de youvoi et ses conséquences j'raconte
Les trips du ghetto ses ambiances louches
Quand sonne le fusil à pompe
Tout le monde se couche.
Pas un voyou qui fasse long feu t'es prévenu
À peine tu viens d'ouvrir les yeux que t'es détenu
La mort ou la prison t'as que deux issues
L'histoire s'répète et tu crois être le plus vicieux.
Tu veux grimper par n'importe quel procédé
T'es donc sujet à de judiciaires procédures
La rue te guette, mec, les flics aussi
T'as peut-être déjà vendu une barrette à un vilci
Entre les traitres et les balances
Tu te balances comme sur un fil
Ta carrière peut prendre fin
Sur un coup de fil d'une balance
Un mec se tient mal et passe à table
Et ton numéro d'écrou
Remplace celui de ton portable
Là, tu connais l'envers du décor,
La prison et son univers hard-core
Faut qu't'assumes,
Même si son atmosphère t'asphyxie
Le juge t'allume et fait béton ton sursis
Affaibli malgré ton moral d'acier
Leurs barreaux tu souhaiterais pouvoir les scier
Maintenant que la parole devient l'encre
Tu te rends compte
Qu'il y a peu de gens pour qui tu comptes
Peu de courriers et encore moins de mandats
Qu'est-ce que tu crois ?
"Pour survivre t'es pas assisté"
Ta mère n'a que ses yeux pour pleurer
Le coeur serré tant que son fils est incarcéré
Ebranlée par cette douloureuse conviction
Qu'ellle a échoué, manqué à ton éducation
Et dès que t'es sorti ça y est t'es reparti
"Puis t'es reparti dès que t'es sorti"
Les plus jeunes te prennent pour modèle
Ils comptent sur toi pour
Que tu leur fasses prendre de l'oseille
ça t'arrange vu que t'as les flics sur les reins
Tu n'hésites pas,
Les mômes tu les fous sur le terrain
Tu veux pour eux
C'que tu ne voudrais pas pour ton fils
Et ta morale ne l'emporte pas sur ton vice,
Te remettre en question, pour toi pas question
Tu te fous du monde, des flics et leur questions
Tu te méfies de tout même des sourires
Tu sais qu'en prison
Beaucoup voudraient te voir pourrir
D'autres te voir mourir après t'avoir fait courir
Pour parvenir à cela
Ils seraient même prêts à te nourrir
Là où les ennemis et les amis se confondent
Peux-tu dire qui sur ton sort viendra se morfondre
Les gens t'aiment tant que t'es rentable
T'es réputé mais peu fréquentable
T'étouffes car la vie que tu mènes t'étrangle
Tu deviens "ouf" tu connais la loi du boomerang
T'es dans l'attente
Celui qui ne frappe pas mais entre
On dit que tu pèses
Pourtant tu vis la peur au ventre
Pas étonnant
Y'a pas que les flics que t'as sur le dos
Peux-tu dénombrer le nombre de types
Qui voudraient ta peau ?
T'as vu, tes ennemis t'es incapable
De les dissocier de tes amis
Car en fait t'as pas d'amis, juste des associés
T'es entouré de gens et rarement seul
Mais surprenant la façon dont tu te sens seul
Ton histoire est triste,
Mais malheureusement t'es pas seul
Ni le dernier, que l'argent va mener à son cercueil
Car dans ce milieu tu fais rapidement des jaloux
Des mecs qui te voient debout
Et souhaiteraient te mettre à genoux
Ainsi peu probable
Que tu puisses avoir une fin heureuse
Tu peux compter les jours
En attendant qu'une balle te creuse
Avoue que le quartier t'a eu
Et que comme à l'intérieur, à l'extérieur
T'es comme détenu
T'es même pas certain
De pouvoir assurer une descendance
T'en peux plus, "la nuit tu ne dors plus"
Tu penses aux potes que t'as perdu
T'aurai jamais cru
Que la vie de youvoi serait si redu
C'est émouvant,
Tu t'enlises dans des sables mouvants
Et tu ne fais que t'enfoncer à chaque mouvement
T'aimes une femme qui elle, aime le calme
Mais ne souhaite pas épouser tes histoires de shit
Et de came
Te voilà bloqué entre deux, t'es prévenu
Y'a pas un voyou qui fasse long feu
Si t'as des gosses,
Qu'est-ce que tu vas leur apprendre ?
Comment se faire respecter
Et devenir le chef de bande?
Leur diras-tu que pour devenir millionnaire
Y'a pas besoin de diplômes
Et que papa fut un gangster ?
Combien de jeunes sur cette route à deux issues ?
Ainsi vivent beaucoup de mecs d'où t'es issu
Combien d'entre eux n'atteindront pas la trentaine ?
Au lieu d'un an ou deux
Ecoperont d'une vingtaine d'années
Là où sont couronnés les condamnés
Faire marche arrière ils appellent ça déballonner
Mais t'es prévenu,
Y'a pas un voyou qui fasse long feu
Tu te feras buter dès que tu sortiras sans ton feu
T'es prévenu y'a pas un voyou qui fasse long feu
Tu te feras buter dès que tu sortiras sans ton feu
La mort ou la prison
En d'autres termes, quatre murs ou quatre planches
T'es prévenu, y'a pas un voyou qui fasse long feu
T'es prévenu,
la rue ne t'offre que deux issues :
La mort ou la prison
En d'autres termes
Quatres murs ou quatres planches.
Vla une des chansons que j'ai adoré.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kry
Kry
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kry
 
Citation:
Cowboy Bebop
Encore un verre/ Another Drink
Music : Yoko Kanno
Vocals : Valentin Coupeau


Encore un verre, cette fois sera la derniere
Tchin Tchin ! campé, Kampai ! Santé !
Ma mère disait "qui a bu boira"
Bien qu'avisé, j'suis vissé la

Ce soir je broie du noir
Je noie au bar,
En vrac, mon blues dans du cognac
Encore un verre, le der des der désaltère

"Bien mal acquis ne profite jamais"
Mais ce whiskey je l'ai pas volé
C'est c'que dit la serveuse, une allumeuse
Qui tient la bouteille dans sa main
Je lève mon verre à ceux qui marchent de travers

"Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras"
"Qui sème le vent récole la tempête"
"Carpe Diem"
"Un homme averti en vaut deux"
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gwenardel
Gwenardel
Reine
 
Avatar de Gwenardel
 
pour moi ca serai Meccano avec hijo de la luna ...
je la trouve magnifique ..elle est plein de merveilleux et de reve je trouve ...

Idiot qui ne comprend pas
La légend' qui comme ça
Dis qu'une gitane
Implora la lune
Jusqu'au lever du jour
Pleurant elle demandait
Un gitan qui voudrait
L'épouser par amour

Tu auras ton homme, femme brune,
Du ciel répondit la pleine lune,
Mais il faut me donner
Ton enfant le premier
Dès qu'il te sera né
Celle qui pour un homme
Son enfant immole,
Bien peu l'aurait aimé.

{Refrain:}
Lune tu veux être mère
Tu ne trouve pas l'amour
Qui exauce ta prière
Dis moi lune d'argent
Toi qui n'as pas de bras
Comment bercer l'enfant
Hijo de la luna.

D'un gitan cannelle
Naquit l'enfant
Tout comme l'hermine,
Il était blanc,
Ses prunelles grises
Pas couleur olive
Fils albinos de lune
Maudit sois tu, bâtard!
T'es la fils d'un gadjo
T'es le fils d'un blafard.

{Refrain}

Le gitan se croyant déshonoré
Couteau en main sa femme alla trouver,
L'enfant n'est pas de moi,
Tu m'as trompé, je vois!
A mort il l'a blessa
Et l'enfant dans ses bras
La colline il monta,
Là haut l'abandonna...

{Refrain}

Et les soirs où l'enfant joue et sourit,
de joie aussi la lune s'arrondit
Et lorsque l'enfant pleure
Elle décroît pour lui faire
Un berceau de lumière
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sephi Trak Resiak
Sephi Trak Resiak
Bagnard
 
Avatar de Sephi Trak Resiak
 
Citation:
Provient du message de Tynril
Euh.. De mémoire, Akhenaton ?
De mémoire ? Y a son nom dans la chanson...

Sinon pour rajouter une chanson de plus à ce sujet auquel tout le monde réponds sans lire ce que disent les autres : Hardcore d'Ideal J.

Refrain :
Dès qu'j'fait c'morceau, ça part en couille
J'entends une réaction de mauvais garçons dans la foule
Fout la merde s'il le faut, fout ta cagoule
Des faits c'est tout c'qu'il faut ou fout toi un doigt dans l'boule
Dès qu'j'fait c'morceau, ça part en couille
J'entends une réaction de mauvais garçons dans la foule
Fout la merde et s'il le faut, fout ta cagoule
Qu'ils essaient pas de me faire croire, qu'aujourd'hui le monde est cool


Hardcore, et critique est la situation dans le monde
Hardcore, comme j'te l'ai dit à chaque secondes des bombes grondent
Hardcore, les trafics de stupéfiants abondent
Hardcore, comme si j'faisais sauter une bombe à Disneyland
Hardcore, des mômes qui font l'trottoir en Thaïlande
Hardcore, est la sanction quand t'as pas su tenir ta langue
Hardcore, l'attentat des USA à Hiroshima
Hardcore, la façon dont les reunois s'assassinent au Rwanda
Hardcore, sont les récents événements en Algérie
Hardcore, est la façon dont ils détruisent l'Amazonie
Hardcore, sont les conditions de vie, ici en sonpri
Hardcore, des keufs, les lois dans ce pays où le cevi sévit
Hardcore, ce qu'a essayé d'entreprendre Jacque Mesrine
Hardcore, la fin du monde on en voit les premiers signes
Hardcore, deux pédés qui s'embrassent en plein Paris
Hardcore, des scènes de cul à la télé avant minuit
Hardcore, aujourd'hui la yougoslavie n'est plus
Hardcore, demain t'es mort pour une poignée d'ecu
Hardcore, ont surement été les émeutes de 68
Hardcore, la fin violente du parcours de Malcom X
Hardcore, d'effet de l'héroïne sur certains
Hardcore, des animaux servent de cobayes aux terriens
Hardcore, la rumeur comme quoi, le SIDA viendrait d'Afrique
Hardcore, les preuves comme quoi, ils ont dévalisé l'Afrique
Hardcore, est le trafic d'influences en France
Hardcore, Maurice Papon aurait trahi la résistance
Hardcore, parce que abusives sont à ce jours les charges sociales
Hardcore, d'inégale répartition des richesses mondiales
Hardcore, comme reconnaitre ses torts
Hardcore, les jeunes sont passionnés de films gores
Hardcore, sera le journal télévisé de ce soir
Hardcore, et les gens ont peine à croire au mot espoir
Hardcore, lorsqu'une fillette de 8 ans disparait
Hardcore, et qu'on retrouve violée, sodomisée
Hardcore, est le viol dont on a accusé Mike Tyson
Hardcore, pire encore en ce qui concerne Mikael Jackson
Hardcore, le harcellement serait l'truc de Bill Clinton
Hardcore, il n'est pas bon de tromper OG Simpson
Hardcore, Marc Dutrou a ses fans au tribunal
Hardcore, serait le rétablissement d'la peine capitale
Hardcore, mais déjà aujourd'hui la peine maximale
Hardcore, l'article L432 du code pénal
Hardcore, est le travail de batard d'un procureur
Hardcore, l'inspecteur Harry, Hooker, Huntersont des tueurs
Hardcore, est la grimpée en flèche du FN
Hardcore, sont les propos extremes de c'batard d'lepen
Hardcore, le Klu, Klux Klan
Hardcore, est la mauvaise graine de haine qu'il sème
Hardcore, sont les crimes dont on accuse le GIA
Hardcore, est la façon dont est Illéegai. K'1fri Mafia
Hardcore, le FLMC se fait entendre en Corse
Hardcore, la Gestapo appliqua des méthodes féroces
Hardcore, guerre de 100 ans, de 100 jours, de toujours
Hardcore, guerre mondiales et bientot le 3ème tour ?
Hardcore, les flics noirs ne sont que des traitres et j'en bave de rage
Hardcore, le temps ou les negros etaient esclaves
Hardcore, fut la révolution française
Hardcore, peut etre l'issue d'une simple histoire de seufs
Hardcore, et violentes sont les interventions du RAID
Hardcore, lorsqu'on affirme que si tu nous test t'es dead
Hardcore, lorsque ton ennemi t'étouffe au corps à corps
Hardcore, comme L.A.S. je l'serai jusqu'à la mort
Hardcore, fut le deces de Malik Oussekine
Hardcore, sera la reconquete de la Palestine
Hardcore, comme mourir pour une cause qu'on croit juste
Hardcore, quand tu crois qu'ici bas tu n'es qu'un martyre de plus
Hardcore, quand t'es persuadé que le bien ne peut triompher
Hardcore, parceque hier t'as tué, aujourd'hui t'es respecté
Hardcore, sont les fléaux qui nous frappent ici bas
Hardcore, de la piste au cancer jusqu'au SIDA
Hardcore, de dévergondage des femmes dans l'monde entier
Hardcore, serai l'enfer qui nous est prédestiné
Hardcore, parce qu'on approche du jugement dernier
Hardcore, parce que les meilleurs s'en vont toujours les premiers
Comprend pourquoi pas d'concessions dans mes lyrix ALIX originaire des terres d'Afrique

( Désolé pour les fautes, j'ai pas le courage de corriger )
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Rekiem
Rekiem
Alpha & Oméga
 
Avatar de Rekiem
 
Kana

"Plantation"

Citation:
Je viens de m'acheter un p'tit lopin de terre
Pour pouvoir faire planter

{Refrain: x2}
J'ai des petit problèmes dans ma plantation
Pourquoi ca pousse pas...

Moi j'ai planté bananes, bananes ça pousse pas
Moi j'ai planté cocos, cocos ça pousse pas

{au Refrain, x2}

Moi j'ai planté légumes, légumes toujours pas poussés
Moi j'ai planté agrumes, agrumes toujours pas poussés

{au Refrain, x2}

Moi j'ai planté tomates et concombres, concombres ça poussent pas
Alors moi j'ai planté bien à l'ombre, à l'ombre ca poussent toujours pas

{au Refrain, x2}

Moi j'ai planté maniok, maniok toujours pas poussé[toujours pas poussé]
Moi j'ai planté tapiok, tapiok toujours pas poussé [toujours pas poussé]

{au Refrain, x2}

Moi j'ai planté des fleurs, et les fleurs ça pousse pas
Moi j'y ai mis tout mon coeur, même le coeur ça pousse pas

{au Refrain, x2}

Moi j'ai planté Kana, Kana ça pousse comme ça...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Byron 4 pas khan
Byron 4 pas khan
Bagnard
 
Avatar de Byron 4 pas khan
 
Merde, j'allai oublier...

Requiem pour un Con, de Gainsbourg
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le String Rouge
Le String Rouge
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le String Rouge
 
aller 2 pour la route


Georges Brassens

Chanson pour l'Auvergnat


Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un feu de joie

Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Mylène Farmer
Ainsi soit-je

Bulle de chagrin
Boule d'incertitude
Tant de matins
Que rien ne dissimule
Je veux mon hiver
M'endormir loin de tes chimères
Je sais bien que je mens
Je sais bien que j'ai froid dedans

Bulle de chagrin
Boule d'incertitude
De nos destins
Nait que solitude
Tu dis qu'il faut du temps
Qu'aimer n'est pas un jeu d'enfant
Je sais bien que tu mens
Mais je suis si seule à présent

Ainsi soit Je
Ainsi soit Tu
Ainsi soit Il
Ainsi moi je
Prie pour que Tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit Je
Ainsi soit Tu
Ainsi soit ma vie
Tant pis.

Bulle de chagrin
Boule d'incertitude
Deux orphelins
Que le temps défigure
Je voudrais mon hiver
M'endormir loin de tes chimères
Tu sais bien que je mens
Tu sais bien que j'ai froid dedans.

Ainsi soit Je
Ainsi soit Tu
Ainsi soit Il
Ainsi moi je
Prie pour que Tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit Je
Ainsi soit Tu
Ainsi soit ma vie
Tant pis...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Made In Marseyes
Made In Marseyes
Bagnard
 
Avatar de Made In Marseyes
 
On était assis à la terrasse d'un café, relax
Deux verres de Perrier sur la table en train de déguster une glace
Neuf heures du soir la place était presque pleine mais
Pas assez pour ne pas voir arriver le phénomène
Méditerranéenne, mixée comme chez nous
Basses, aigus, à fond, "wooou" elle envoyait la ganzou
Elle est venue s'asseoir à côté de nous
Une clope cousine ?
Quoi, t'as ton mec, nous on est pas jaloux
Deux mètres, cent dix kilos, il s'est pointé
Illico aussi sec on est retourné à nos Perriers
Je suis pas fou, le type était balèze
Pas question de s'embrouiller, de se faire plier par Golgoth 13
Mais la gadji reluquait, regard aguicheur
Elle essayait quand même de me faire du pied
Une Vodka, la commande est passée
Son mec va au comptoir, elle nous fait glisser un billet
"Rendez-vous à dix heures à votre appart', dites-moi où c'est
Une copine va m'accompagner"
Elle se leva, la main crispée sur le papier un clin d'œil discret
La soirée était bien commencée, ouais !

[Refrain:]
Dans toutes les situations, sans inhibition
Elle donne son corps avant son nom

Je préparais la pièce et les armures de latex
Les sticks de "popo", le stand de tir sur le bultex
Et moi à peine arrivé en bas, elles étaient déjà là
La pure motivation, mon gars
Dans l'ascenseur il ne faisait pas chaud
Mais une autre chaleur, leur fit déjà sauter les tricots
Elles arrivèrent dans la maison en Wondrebras
Vision irréelle, fracture nette de l'œil droit
On leur proposa de boire ou de manger un truc
Un cappuccino deux sucres roux, elles aimaient le luxe
Je leur ai dit "Excusez-moi, prenez-le bien certes
Vous êtes raffinées, mais vous avez l'air de deux filles ouvertes"
Dix secondes après c'était la cavalcade
Et comme Jackie Chan, on a fait nous-mêmes nos cascades
Au matin ce ne sont que les draps que j'ai senti
Les cascadeuses étaient parties
En m'habillant, je palpais mes poches : vides
Plus de chèque, plus de carte, plus de liquide
Le plan était simple et sans accroc
Si on rattrape les gazières, on les éclate à coup de marteau
On a foncé au centre ville, on a aperçu les filles
Pénétré dans un bar américain
Devant la porte, il y avait le type du bar, la baraque
On a compris mais trop tard que ce mec était leur mac
J'ai du trouver un exutoire pour passer mes nerfs
Et un skin a morflé des coups de black et decker
Traitez les filles avec respect mais attention
Prenez garde à celle qui ne donne pas leur nom

[Refrain]


I'AM
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Plume DeNarisa
Plume DeNarisa
Reine
 
Avatar de Plume DeNarisa
 
"SI" N'EXISTE PAS (AqME)

A certains moments où rien ne va
Les choix se font à regret
Les questions se posent et commencent par "si"
Mais les réponses n'existent pas
Puisqu'il en a toujours été ainsi
On ne peut qu'en oublier la triste idée d'un choix dépassé

Le temps se perd "si" n'existe pas
Tous les remords n'y changeront rien
Le temps se perd "si" n'existe pas
Donc à présent le choix reste mien

Les année passent et j'ai appris à oublier
A effacer mes regrets
Pourtant certains de mes choix m'obsèdent
Me font penser aux alternatives
Mais rien n'y fait "si" n'existe pas

Le temps se perd "si" n'existe pas
Tous les remords n'y changeront rien
Le temps se perd "si" n'existe pas
Donc à présent le choix reste mien

Mais je sais quoi qu'il arrive
Pour chaque dilemne posé
Je dessinerai l'avenir




A GOTHIC ROMANCE (Cradle of Filth)

Evening minuetto in a castle by the sea
A jewel more radiant than the moon
Lowered Her mask to me
The sublimest creature the Gods, full of fire
Would marvel at making their Queen
Infusing the air with Her fragrant desire
And my heart reeled with grave poetry....

From grace I fell in love with Her
Scent and feline lure
And jade woodland eyes that ushered in the impurest
"Erotic, laden fantasies amid this warm Autumn night
She lulled me away from the rich masquerade
And together we clung in the bloodletting moonlight"
Pearled luna, what spell didst thou cast on me?
Her icy kiss fervoured my neck
Like whispering waves 'pon Acheron's beach
In a whirl of sweet voices and statues
That phantomed the dying trees
This debauched seductress in black, took me....

In a pale azured dawn like Ligeia reborn
I tore free of my sleep - sepulchre
On the sea misted lawn where stone figures, forlorn
Lamented the spectre of Her
Bewildered and weak, yet with passion replete
I hungered for past overtures
The curse of unrest and her ardent caress
Came much more than my soul could endure....

I, at once endeavoured to see Her again
Stirring from midnight's inertia
Knowing not even her name
On a thin precipice over carnal abyss
I danced like a blind acolyte
Drunk on red wine, her dead lips on mine
Suffused with the perfume of night

For hours I scoured the surrounding grounds
In vain that we might meet
When storm clouds broke, ashened, fatigued
I sought refuge in a cemeterty

Sleep, usher dreams
Taint to nightmares from a sunless nether

Mistress of the dark
I now know what thou art

Screams haunt my sleep
Dragged from nightmares thou hast wed together

Lamia and Lemures
Spawned thee leche
To snare my flesh

Portrait of the Dead Countess

Deep stained pain that I had dreamt
Flaunted demise, life's punishment
Leaving little strength to seal this wretched tomb....

But poised nectar within my stirs
Up feverous desire and morbid purpose to search
Through cobwebbed drapery to where she swoons
Goddess of the graveyard, of the tempest and moon
In flawless fatal beauty her very visage compels
Glimpses of a heaven where ghost companies fell
To mourning the loss of god in blackest velvet
Enrobed in their downfall like a swift silhouette

"Fleeting, enshadowed
Thou art privy to my sin
Secrets dead, wouldst thou inflict
The cruel daylights upon my skin?
Dost thou not want to worship me
With crimson sacrifice
So my cunt may twitch against thy kiss
And weep with new-found life?"

Red roses for the Devil's whore....

Dark angels taste my tears
And whisper haunting requiems
Softly to mine ear
Need-fires have lured abominations here....

Nocturnal pulse
My veins spill forth their waters
Rent by lips I cherish most

Awash on her perfidious shores
Where drowning umbra o'er the stars
Ebon's graves where lovers whore
Like seraphim and Nahemah

"Nahemah"

Pluck out mine eyes, hasten, attest
Blind reason against thee, Enchantress
For I must know, art thou not death?
My heart echoes bloodless and incensed....

Doth temptation prowl night in vulvic revelry
Did not the Queen of Heaven come as Devil to me?
On that fatal Hallow's Eve when we fled company
As the music swept around us in the crisp, fated leaves
UNder horned Diana where her bloodline was sewn
In a graveyard of Angels rent in cool marbled stone
I am grieving the loss of life in sombre velvet
Enrobed in Death's shadow like a swifter
silhouette....
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sobieski[PDGC]
Sobieski[PDGC]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sobieski[PDGC]
 
Citation:
Artiste : Ludwig von 88
Titre : Thorfin le Pourfendeur

je suis Thorfin... le Pourfendeur
je pille je tue... et je fais peur
Et dans la plaine... le peuple tremble
Devant ma hache... ils pleurent leur mère

Je les égorge... oui par milliers
je leur arrache... les yeux les pieds
et quand ils hurlent... ça me fait plaisir
ah oui j'aime ça... les voir mourir

je suis Thorfin... le Pourfendeur
je sème le carnage... je sème l'horreur
et vers les monts... je cavale furieux et sanguinaire
j'apporte le chaos la famine... et je fous la feu à la terre

solo soft avec choeurs angéliques

Je suis Thorfin... le pourfendeur
Je tue je pille je viole... et si je meure
j'irai au valhalalalalala... des combattants morts en combattant
j'irai au valhala lalala la lala... auprès de mes ancètres ô glorieux pourfendeurs

(début guitare saturée)

je suis Thorfin... le pourfendeur
je nique ta mère... je nique ta soeur
et si un jour... il faut qu'je meure
( parlé : ) ce sera dans un grand éclair de lumière

alors je m'élèverai vers les cieux, resplendissant
armé de ma hache Thorpal, holly avenger,
+15 contre les dieux et les nabots des enfers
et tous les enfants d'Hasgarde me verront
moi Thorfin arrivant vers eux
sur un grand chariot de feu et d'or
entouré de halos de mercure
avec à mes côtés les Walkiriiiiiiiies
et je prendrai place à la table des dieux
un siège à côté d'Odin, un siège à côté de Thor
puis je lèverai ma coupe en hurlant
Je suis Thorfin tremblez
et j'égorge je dépouille je lacère tout en chantant
ahah ahah ahah ahaa et tous reprendrons



(ensemble)

Mouah il est Thorfin tremblez
il égorge il dépouille il lacère tous en chantant


(seul)

Ensuite j'entrerai en transe devant Odin et devant Thor
et je les massacrerai
car il n'y a qu'une seule place sur le trône du Valhala
et cette place est celle de Thorfin
car lui est fort, plus fort que tous
car lui seul mérite le titre suprème de power pourfendeur
barbare ultime, dieu terminal du chaos, empereur éternel du thrash

( reprise calme )

je suis Thorfin... le pourfendeur
je pille je tue... et je fais peur
j'irai au valhalalalalala... des combattants morts en combattant
j'irai au valhala lalala la lala... retrouver mes ancètres ô glorieux pourfendeurs

(choeurs)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Seiyar
Seiyar
Alpha & Oméga
 
Avatar de Seiyar
 
Et puis et puis
Et puis il y a Frida
Qui est belle comme un soleil
Et qui m'aime pareil
Que moi j'aime Frida
Même qu'on se dit souvent
Qu'on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu'on vivra dedans
Et qu'il fera bon y être
Et que si c'est pas sûr
C'est quand même peut-être
Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas
Les autres ils disent comme ça
Qu'elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A égorger les chats
J'ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j'ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils ne veulent pas
Parfois quand on se voit
Semblant que c'est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu'elle partira
Elle dit qu'elle me suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur on ne s'en va pas
On ne s'en va pas Monsieur
On ne s'en va pas
Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.

Dernier couplet de Ces gens là de Jacques Brel
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kathandro
Kathandro
Bagnard
 
Avatar de Kathandro
 
Queen - Bohemian Rhapsody

Citation:
Is this the real life, is this just fantasy
Caught in a landslide, no escape from reality
Open your eyes , look up to the skies and see
I'm just a poor boy, I need no sympathy
Because I'm easy come, easy go, little high, little low
Anyway the wind blows, doesn't really matter to me
...to me

Mama, just killed a man, put a gun against his head
Pulled my trigger, now he's dead
Mama, life had just begun
But now I've gone and thrown it all away
Mama oooh... Didn't mean to make you cry
If I'm not back again this time tomorrow
Carry on, carry on, as if nothing really matters

Too late, my time has come, sends shivers down my spine
Body's aching all the time
Goodbye everybody, I've got to go
Gotta leave you all behind and face the truth
Mama oooh (any way the wind blows)
I don't want to die, I sometimes wish I'd never been born at all

I see a little silhouetto of a man
Scaramouche, scaramouche, will you do the Fandango
Thunderbolt and lightning, very very frightening me
Galileo (Galileo)
Galileo (Galileo)
Galileo figaro (Magnifico)
But I'm just a poor boy and nobody loves me
He's just a poor boy from a poor family
Spare him his life from this monstrosity
Easy come easy go, will you let me go
Bismillah! No, we will not let you go, let him go
Bismillah! We will not let you go, let him go
Bismillah! We will not let you go, let me go
Will not let you go, let me go
Will not let you go let me go
No, no, no, no, no, no, no
Mama mia, mama mia, mama mia let me go
Beelzebub has a devil put aside for me, for me, for me

So you think you can stone me and spit in my eye
So you think you can love me and leave me to die
Oh baby, can't do this to me baby
Just gotta get out, just gotta get right out of here

Nothing really matters, anyone can see
Nothing really matters, nothing really matters to me
Any way the wind blows....
Metallica - Unforgiven II

Citation:
Lay beside me, tell me what they have done.
And speak the words I want to hear
to make my demons run.
The door is locked now, but it's opened if you're true.
If you can understand the me, then I can understand the you.

Lay beside me, under wicked sky.
Through black of day, dark of night,
we share this paralyze.
The door cracks open,
but there's no sun shining through.
Black heart scarring darker still,
but there's no sun shining through.
No, there's no sun shining through.
No, there's no sun shining.

What I've felt, what I've known.
Turn the pages, turn to stone.
Behind the door,
should I open it for you?
Yeah.
What I've felt, what I've known.
Sick and tired, I stand alone.
Could you be there?
'cause I'm the one who waits for you.
Or are you unforgiven, too?

Come lay beside me.
This won't hurt, I swear.
She loves me not, she loves me still,
but she'll never love again.
She lay beside me, but she'll be there when I'm gone.
Black heart scarring darker still.
Yeah, she'll be there when I'm gone.
Yeah, she'll be there when I'm gone.
Dead sure she'll be there.

What I've felt, what I've known.
Turn the pages, turn to stone.
Behind the door.
Should I open it for you?
Yeah.
What I've felt, what I've known.
Sick and tired, I stand alone.
Could you be there?
Cause I'm the one who waits for you.
Or are you unforgiven too?

Lay beside me, tell me what I've done.
The door is closed, so are your eyes,
but now I see the sun.
Now I see the sun.
Yes, now I see it.

What I've felt, what I've known.
Turn the pages, turn to stone.
Behind the door.
Should I open it for you?
Yeah.
What I've felt, what I've known.
So sick and tired, I stand alone.
Could you be there?
'Cause I'm the one who waits,
the one who waits for you, oh.

What I've felt, what I've known.
Turn the pages, turn to stone.
Behind the door.
Should I open it for you?
(So I dub thee unforgiven.)

Oh. What I've felt.
Oh, what I've known.

I take this key and I bury it in you,
(Never be, never me.)
because your unforgiven, too.
(Never be, never me.)
Cause you're unforgiven too. Oh, oh, oh.
Saez - Jeunes et cons

Citation:
Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement de mes rêves je rentre dans la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard je me suis rendu sourd encore
Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien a de sens
Alors elle va danser faire semblant d'être heureux
Pour aller gentiment se coucher mais demain rien n'ira mieux

Puisqu'on est jeune et con puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Content d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons a devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heure du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards a chercher l'amour encore
Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser dans cet état d'urgence
Alors elle va danser faire semblant d'exister
Qui sait si l'on ferme les yeux on vivra vieux

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Content d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous nous aimerons
Comme des fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Et j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Crabier
Crabier
Alpha & Oméga
 
Avatar de Crabier
 
Et un peu d'anglais.

Citation:
Chantal Kreviazuk - Leaving on a jet plane

All my bags are packed and ready to go
I'm Standing here outside your door
I hate to wake you up to say goodbye
But the dawn is breaking its early morn
But the taxi's waiting hes blowing his horn
I'm ready I'm so lonesome i could die

So kiss me and smile for me and tell me you'll wait for me
Hold me like You'll never let me go

So I'm leaving on a Jetplane
I don't know when I'll be back again
Oh babe I hate to go

There are so many times I let you down
So many times I've played around
And I tell you now
They don't mean a thing

Every place I go I think of you
Every song I sing for you
When I come back I'll wear your wedding ring

So kiss me and smile for me and tell me that you'll wait for me
Hold me like you'll never let me go

So I'm leaving on a Jet plane
I don't know when I'll be back again
Oh babe I hate to go

Now is the time I have to leave you
One more kiss let me kiss you
Close your eyes and I'll be on my way

Dream about the days to come
When I won't have to leave alone
About the times when I won't have to say

Oh kiss me and smile for me and
tell me that you'll wait for me
Hold me like you'll never let me go

Cause I'm leaving on a Jetplane
I don't know when I'll be back again
Oh babe I hate to go

I'm leaving on a Jetplane
I don't know when i'll be back again
Oh babe I have to go
Lien direct vers le message - Vieux
Fil fermé
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Mettez ici.....
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h05.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite