JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 301 (sites) | 542 (forums)Créer un compte
Forum jeux-vidéo>Neverwinter Nights
le Théâtre des Illusions
Répondre
Partager Outils Rechercher
Vermeil
Empereur
 
Vos mots mes amis, on inspiré la muse à mon oreille, écoutez ces vers sans prétention aucune ;

Petites lueurs au delà de la nuit,
Maigre espoir pour que finisse l’ennui,
Etoile du soir, chagrin de mes envies.
Tu serras bientôt mon aurore infinie
Tu serras cette vie que je poursuis
Un bonheur, au-delà des ciels gris.

Petites rougeurs au coin d’un sourire,
Maigres instant du bonheur de vivre,
Un soupire sous un drap qui m’enivre.
Tu es cette étoile que j’ai su saisir
Tu es ce doux bonheur qui me fait rire,
Ce moment, qui bientôt vient à finir.

Petites lueurs au-delà de ma nuit,
Maigre souvenir meublant mon ennui,
Mémoire de cette lumière du midi.
Tu fus cette aurore que j’ai saisie,
Tu fus douceur, puis douleur aigrie
Adieu Etoiles, perdues dans ce ciel gris.

-----------
A vous de choisir,
Vivre est un plaisirs,
Mourir un souvenir,
A vous de choisir.


- Il me reste encore un titre à trouver l'instant me manque mais peut-être en avez vous à revendre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Elminf
Elminf [GDE]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Elminf
 
[HS] desole de mettre ce poeme longtemps apres .... vermeil vous le connaissait déjà mais en fait il était déstinée à se post en premier lieu, il a commencé à être fait aprés le premier poème d'Oxayolt ..... dsl encore si il est long et qu'il a une petite intro j'espere qu'il vous plaira quand même ..... et n'en tenait pas rigueur Maître Oxayolt, c'est grâce à vous qu'il a pu être fait .....
Si il ne vous plaît pas ou n'a rien à faire sur ce post dites le moi et je l'enleverai merci [/HS]


Après le receuil de poèmes que fit Oxayotl le poète, le silence s'abatti dans la salle.....
Toutes les personnes ayant assistées à ces déclamations de vers furent émue par tant de poèsie et tant de tristesse dans certains des poèmes entendu .
Ils applaudirent et priérent Oxayotl de leur en déclamer d'autres mais un groupes de personnages attablés autour de leurs biéres dans l'un des coins de la taverne " Écuves-Gourmante " ne furent point en accord sur ce sujet avec le reste de la salle ....
Ce groupe était composé de nobles et honorables nains à la barbe blanche pour certains et à la jeunesse apparente pour d'autres, ce fut l'un de ces jeunes du nom d'Elminf qui pris la parole devant l'assemblée réunit, il s'exprima dans ces termes : " Non assez, je n'ai rien contre votre poèsie que je trouve belle et émouvante, mais pour l'histoire de cet Elfe je ne puis en accepter d'autres....."
"Pourquoi ne point sortir si cette histoire ne vous agrée en rien" lui répondit Oxayotl
"Ce n'est point qu'elle ne m'agrée en rien mais plutôt le fait que partout où l'on va et où l'on trouve des bardes et poètes, il n'en ai aucun qui nous régale les oreilles ou nous émeut avec un poème ou une chanson tirée d'un fait héroïque nain, ceci n'est que mon humble point de vue et je ne veux point que vous preniez ombrage de mon interruption car elle n'avait de fait pour but que de partager mon opinion .... Mais ne douter point de mes sentiments envers votre poèsie que je trouve fort belle et passionnée ..... "
Oxayotl sourit devant cette déclaration et dit : " Mais mon bon Nain comment pouvais vous rétablir le fait qu'il n'y ai ni chansons ni poèmes sur vous et vos gens ? "
" Mais mon bon poète il en existe même si vous n'en avez point entendu, nous en avons plein nos montagnes et nos forteresses !!!! " dit Elminf, dont on voyait qu'il rosissait de colère
" Alors venez nous en contez une, Maître Nain...." lui repondit Oxayotl
" ..... mais je n'ai ... je ne peux ...." balbutia Elminf
" Vas-y jeunot, maintenant que tu as voulu faire ton fier " dit une des barbes blanches nommée Dürin en souriant et qui était atablé à la même table, " Et que ça te serve de leçon la prochaine fois... " rajouta-t-il, riant, et le poussant sur la scène.
" Bon comme je vois que je ne suis point supporté par mes propres gens je vais vous faire le récit de l'honorable Furdorïn fils de Doeraïn qui me tiens à coeur .... " A cet evocation, le cercle de nain qui jusque là buvait leur bières et riait ce tut comme ci leur vie leur fut rétirer .

FURDORÏN

" Il fut en un temps eloigné, un nain des montagnes nommé Furdorïn,
Fils de lameril l'aimée et du noble Doeraïn.
Son histoire connue de nombres gens est émouvante,
Tant sa vaillance et son courage a aidé son clan à vaincre l'épouvante.

Il reçut pour sa majorité de la part de son père, un bien bel ouvrage.
Ce marteau nommé Lightning, censée résister et traverser les âges,
Fut forgé avec de rares et précieux métaux ainsi qu'avec la plus pure des eaux.
Furdorïn, tant il était émue, n'arriva point à exprimer sa gratitude par de simples mots,
Alors à partir de ce moment Furdorïn se fit un devoir de l'utiliser.
Il emmenait Lightning partout où l'on avait besoin de guerroyer.
C'est sur les champs de bataille que Furdorïn découvrit,
Que quant il utilisait Lightning contre ses ennemis,
Cela déclenchait de terrible pouvoir, car plus l'ennemi était fort,
Plus Lightning bourdonnait de vie et dispensait la mort.
Grâce au marteau qui fut forgé par Doeraïn, son noble père,
Furdorïn fut considéré, après maintes exploits, comme un maître de guerre.
Il rassembla rapidemment autour de lui et de sa bannière,
Un nombre considérable de guerriers nains et de guerrières.
Fort de tout cet effectif sous ces ordres, de chez lui il partit,
Il s'en alla loin vers le pays où ce trouvait son plus grand ennemi.

Lui et sa troupe partirent pour un long voyage, pour se libérer du terrible Sorcier,
Ils s'avaient que bon nombre d'entre eux ne reviendraient pas mais c'était le lot de tout guerriers,
Et ils l'acceptèrent tous comme tel de même que Furdorïn pour qui cette bataille,
Etait sa destinée, c'est pourquoi il était revêtu de sa fidèle cotte de mailles,
Et avait pris son compagnon de douleur et de mort, Lightning dit " L'éclair ".
Leur voyage les amena loin de chez eux, pour arriver près de la mer,
Ce qui fut, pour certains, leur dernier champs de bataille.
Là devant eux se dresser leurs ennemis, triste ramassis de racailles,
Il y avait toute une horde d'orques, de trolls, d'ogres et de géants.
A la tête de cette armée héteroclite se tenait le sorcier Marug l'Errant,
Mais les fiers nains n'eurent point peur contre leurs ennemis de toujours.
Ils se mirent en ordre de bataille dans la lumière de ce triste jour,
A leur tête se tenait Furdorïn, fils de Doeraïn et il tînt au sorcier les paroles suivantes :
" Viens par ici immonde Errant !!! Viens par ici que ton règne de l'épouvante,
Ce finisse dans ton sang et tes tripes que j'aurai arraché de mes mains !!! "
Ainsi parla, sous le coup de la colère, le noble et valeureux Furdorïn.

Je vais vous rapporter la bataille tel que l'on me la décrit,
Les fiers et valeureux nains se jettèrent au devant de leurs ennemis.
Les deux armées se rencontrèrent assez rapidement au milieu du champs de bataille,
Haches contre glaives, marteau contre masse, mailles contre mailles,
La bataille était partout, la mort rôdait tout autour des guerriers.
Partout où passait Furdorïn et son marteau, ses ennemis tombaient.
La lueur bleue qui accompagnait Lightning faisait peur à tous, tant alliés qu'ennemis,
Car même les nains ne l'avait point vu briller autant de leur vie.
La colère de Furdorïn était immense car là où passait l'Errant,
Le cercle de ses alliés et amis se réduisait en un tas de mourant.
Il décida, à ce moment de porter la mort sur le Sorcier.
Plus il s'en approchait, plus il abattait d'ennemis et plus il avait envie de l'étriper.
Il se retrouva enfin face à face avec le Sorcier et il lui dit : " A mort "
L'Errant ne s'embeta pas de parole futile et lança un sort qui scintilla comme de l'or .
La magie de l'Infame fut absorbé par Lightning au grand étonnement de Furdorïn,
Et redirigé vers Marug qui le détourna, il regarda ensuite haineusement le fier Nain.
Le combat dura plusieurs heures sans qu'un des deux ennemis ne prenne le dessus.
Ce combat étant le sujet d'autres histoiresqui suivront, je ne vous en direz pas plus.
A la fin, Marug l'Errant et Furdorïn lancèrent en même temps leur dernière force dans cette bataille,
Ce qui s'ensuivit fut une explosion qui souffla et mis à bas tout, tel ouragan dans un champs de pailles.
On ne retrouva dans ce champs de ruine, que Lightning, le Marteau magique.
Après cela la bataille se finit par la victoire des Nains et Furdorïn fut porter aux nues pour son acte héroïque.
On rapporta Lightning à la forteresse où il vit le jour pour la première fois des mains du noble Doeraïn,
Beaucoup de larmes furent versées et depuis ce jour le nom de Furdorïn est dans le Hall des Pères Nains.
Chaque Nain qu'il soit jeune ou ancien pris sur lui de ressembler de ressembler à ce Héros mort,
Qui a dù être emmenée auprès de Moradin et de son paradis aux routes pavé d'or ........ "
__________________
Parti Elmotiste pour un parler jowilien : ministre de la bière à la vodka
Representant qui n'egalera jamais le Maître Astérion et membre de la Troupe des Lions des GdE
Diplomate en second des GDE
DWARVES ROOLAIZE !!!!!!!!!
ELVES AREN'T COOLZ !!!!!!!!
" GO FOR THE BEER DWARVES, GO FOR THE BEER! RAAAASK ! "
" B33R N3KT4RZ OF THE GODZ "
*à un elfe*
I AM THE LAW, ET YOU'RE THE LOW!!!!!
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #11999
Invité
 
Post
Petits poemes d'amours
Je vous poste deux nouveaux poemes , j'espere qu'ils vous plairont.
Je dedicace ces deux poemes à la fleur de mon coeur : Cecile

Encore une nuit sans toi

Encore une nuit sans toi
Toi que j’aimerai tant serrer dans mes bras
Bras enlacés tendrement autour de ton corps
Corps si précieux
Précieux comme un des tes tendres sourires
Sourires qui éclaircissent ma vie
Vie pourtant si triste sans toi
Toi que j’aime
Aime comme jamais je n’ai aimé
Aimé de toi j’aimerai l’être tellement
Tellement que je meurs chaque jour sans toi
Toi qui deviendras peut-être un jour ‘nous,
Nous serons alors heureux
Heureux si tu le veux
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #11999
Invité
 
Rêve d’une nuit

C’était une soirée comme celle la
Je regardais le ciel qui brillait de mille éclats
Les étoiles me rappelaient tes yeux
Et la demi lune ton sourire radieux
Ton visage envahissait mon esprit
Tu illuminais ma nuit
Plus que toutes les étoiles réunies
Un éclat comme personne n’en vit

J’aurais tellement aimé être auprès de toi
Pour entendre ta douce voix
Pour voir ton visage si doux
Pouvoir embrasser ton cou
Puis partager ce moment avec toi
Quitte à bafouer toutes les lois
Je voudrais tant que nous nous aimions
Et ne pas entendre un ‘Non,

Lorsqu’un jour j’oserais venir
Et m’affronter au pire
Car essayer de te plaire
N’est pas chose facile a faire
Mais pour toi rien ne résistera
A cette force qui est en moi
Et ensemble nous vivrons
Toujours à l’unisson
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Mon cher Vermeil, ce poeme est merveilleu, quel plaisir de lire une oeuvre si douce et coulante tel la riviere. Le rythme de vos vers est très agreable, je vous remerci d'avoir touché de votre plume ce recueil

*Verse une larme pour le hero*. Mon cher Elminf je pense que ce poeme est digne de vous, vous voyez qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur car vous etes magnifique sur scene. Pour ma defense au sujet des poemes Elfes, je tient a dire que Milandil et j'ai hommis de le dire peut-etre pour une question d'equilibre et surement pour une question de facilité etait un amis des nains mais il ne me semblait pas indispensable de le preciser et je remarque que j'ai faux et je tiens a m'en excuser. Votre histoire est magnifique pour moi d'autant plus qu'ayant longtemps lut dans les archives de mon royaume l'histoire complete de Milandil, il me rappel que j'avais lut que mon cher hero avait au debut de son commandement rencontré le Seigneur Marug l'Errant. Et je tient a vous remercier aussi car je ne savais pas ce qu'il lui etait arrivé, la seule chose que je sais c'est qu'il avait annihilé une grande partie de l'ancienne armée Elfe de Milandil et que meme avec le grand courage des Elfes, mes peres fuyerent devant le massacre pour sauver le plus de vie possible. Merci a vous

Maintenant, a vous mon ami Eldor, vos poemes sont magnifiques et s'ameliorent de jours en jours, dans peu de temps mes chers amis, votre experience en la matiere depassera la mienne et de loin. Je vous remerci grandement en tout cas pour les encouragement dont vous faites parts envers moi.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Et hop, on ne s'en lasse pas.

Nos repères sont faits de gens

Amitié qui nous fait vivre
La liberté qui nous enivre
Nous n’en avons jamais assez
Et nous en sommes dépassés
Mais très vite elle nous rattrape
Et tout d’un coup s’arrête « Clap ! »
Il faut la vivre pleinement
Car à jamais s’agrandissant,
Le monde fuit ce qui l’ennui
Et se rapproche de la vie
Puissiez vous un jour le trouver
Le petit plus qu’est l’amitié

Oxayotl


Délivré

Le temps est passé
Et je l’ai trouvé
Silhouette dessinée
Et si bien déguisée

L’ombre noire qui hantait ma pensée
Et en ce beau jour toute dévoilée
Le globe obscur s’est levé
Pour découvir l’apothéose
De mon cœur souvent morose
Qui longtemps s’est lamenté

Mais le plus rude reste a faire
Comme l’on fait tous nos pères
J’ai peur d’être déçu
Que la peur prenne le dessus

Bientôt j’irai lui demander
Lundi j’irai me surpasser
Bientôt mon cœur s’ouvrira
Et laissera sortir ces mots la :

« Ho toi mon double brisé,
Ma si douce seconde moitié,
Sent la brise de mon amour
Sent cette bise de ce jour
Car je t’aime tant et tant »
Et tous ces mots si enivrants
S’envoleront tous d’un seul coup
Tel le cri funeste d’un jeune loup.

Oxayotl


Pour toi Vermeil, je te donne un titre qui sonnerai bien avec ton poeme, enfin je pense : "Nuit d'amour"
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #11999
Invité
 
Cool
Oxayotl !! Tu me surprendras toujours !
Eh bien mon cher ami !

Que puis je te dire , sinon que tes vers sont encore superbes et que si tu continue ainsi tu va me rendre jaloux !!

En tout cas j'espere que cette si douce seconde moitié , t'ouvrira elle aussi son coeur et que vous partagerez un amour long et sincere ! En tout cas pour toi je n'es rien a craindre ! Tu es l'un des garcons les + gentils et les plus purs de cette terre et tu n'oserais faire de mal à quiquonque.

Longue vie à ce nouvel amour et continue encore et encore à nous enivrer avec tes si beaux vers
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Merci bien mon cher ami

D'ailleur, je vais continuer a te rendre jaloux car:


Chemin Romantique

Ils se regardaient tendrement
Ils se fuyaient mutuellement
Ils s’aimaient d’un amour fort
Qui leur traversait le long du corps

Leur esprit ne faisait qu’un
Aucune peine ni chagrin
Ils s’agrandissaient de jour en jour
C’était un amour de toujours

Pittoresque petit tableau
Dans un immense chapiteau
Au milieu de l’océan
Un amour lévitant

Deux jumeaux dans leur amour
Deux amours dans deux égaux
Un amour tellement lourd
Mais sûrement pas un grand fardeau

Deux âmes grandies par la nature
Se fortifiant dans le futur
Même éloignés ils se sentaient
Ils se vivaient, se serpentaient

Deux amoureux dans une belle nuit
Et tristement ils s’oublient
Pour se souvenir le lendemain
Que leur amour suit son chemin

Oxayotl

Merci a tous
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Bon, je vais repondre moi meme a mon sujet par un poeme (aucun rapport mais c'est juste histoire de dire)


Double vie

Miroitant dans l’eau claire
S’agitant dans la mer
Face cachée de la lumière
Aussi dure que la pierre

Parfumée par les étoiles
Recouverte par les étoiles
Souriante la nuit
Ses grands yeux éblouits

Cheveux noirs et bleutés
Face ronde de gaieté
Visage blanc vu de loin
Inconnue le matin

On la voit tous les soirs
De son propre miroir
Reflète sa grandeur
Et montre sa fraîcheur

Présente autour de nous
On peut la voir partout
Elle est omniprésente
Elle est belle, elle enchante

Lévitant dans le ciel
Une couleur de miel
C’est la reine de la nuit
La lumière la détruit.

Oxayotl
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Oxayotl regardait la salle totalement horrifié

"La salle est vide!!" cria-t-il "Je n'avais pas encore remarqué que je chantais seul, mes poemes commencent-ils a devenir un peu ennuyeux à la longue?? Qu'arrive-t-il?? Je continuerais coute que coute a chanter croyez moi meme si je suis seul car la solitude forge les esprits"


Je ne dis rien, je ne vois rien mais j’entends tout

Une musique qui s’insinue
Dans notre tête sans retenue
Qui laisse des miettes derrière elle
Petit extrait de l’étincelle

Mais sans musique qu’est-ce que la vie ?
Un monde calme sans aucun bruit
Où le plaisir se sent sombrer
Où la joie même est limitée

Toutes les musiques sont permises
Elles correspondent à des envies
Elles répondent aux sentiments
Et nous consument doucement

Toujours un air dans notre tête
Qui éblouit comme une fête
Qui nous agace mais qui s’accroche
Là dans son coin, là dans sa poche

Mais comment vivre sans musique ?
Ignorer ce magnifique
Elément de l’existence
Ca n’aurai pas vraiment de sens

Ecoutez tous ce grand art
Des musiciens comme Mozart
Ont créé une chose pure
Infranchissable comme un mur

Oxayotl
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Glorinfeld Listle
Glorinfeld Listle
Alpha & Oméga
 
Avatar de Glorinfeld Listle
 
Ne vous en faites pas sire, je ne partirais pas alors que vous récitez de si belle oeuvres, mais permetez moi de répondre à mon tour

Je me rappelle son sourire d'enfant
Quand elle s'endormait dans mes bras
Ses gentils soupirs quand elle se réveillait
Et que j'était encore là

Maintenant elle dort loin de moi
Je ne sait pas si elle arrive encore à sourire
Quand viens le temps de dormir
Et qu'elle sont les soupirs qu'elle laisse échappé

Je me souviens du bruit de ses larmes
Quand elles glissait sur ses joues
Je me souviens de chaque fois ou j'ai caressé sa joue
Pour en enlevée la rosée

Maintenant sous mon ciel orageux
Je la regarde au loin
Je ne lui tend plus la main
J'attend demain

Le temps devrait tout arrangé
Et permettre à mes blessures de s'aggravé
Je me permet d'espéré la revoir
Mais pas de guérir après son départ

Et eux, qui sont t'ils pour mesuré ma peine
Il ne voie pas que mes yeux déborde
Mais larme font plus de vacarme sur mon cœur
Que lorsqu'elles tombes sur le sol

Tous ils m'inspecte pour au fond me dire
Que ça ne tourne pas rond dans ma tête
Que je ne sait pas ce que je veux
Que d'oubliée serait ce qu'il y aurait de mieux

J'ai envie de partir, mais chacun à son heure
Chacun marche sur son chemin
Mais moi je veux retourné sur le sien
Lui tenir la main jusqu'aux bout du chemin
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Merveilleux Glorinfeld, je suis bien content que vous soyez encore là. Vous m'excuserez, je ne vous avais pas vu

Je continue donc dans ma lancée


Prise de conscience

Seul dans la multitude
Seul même dans la solitude
Au fil du temps
Devenant si cassant

Tout seul dans le monde
Qui vie en couple comme les ondes
Sur l’eau qui brille illuminée
Par l’amour de la Lune qui se voit reflétée

Cœur blessé qui vous revient
Et qui se casse dans la main
Deux parties de même taille
Et c’est la vie qui défaille

Mais regarder vers l’avenir
Revenir et devenir
A jamais se ressaisir
Mais surtout ne pas périr

Oxayotl
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Glorinfeld Listle
Glorinfeld Listle
Alpha & Oméga
 
Avatar de Glorinfeld Listle
 
*sourit*
- c'est en vous écoutant sire que je voie le chemin qu'il me reste à parcourir
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Le chemin du savoir n'est pas aussi long qu'on pourrait le croire et pourtant, nous ne pourrons jamais aller au bout. Nous pouvons l'atteindre mais pas le decouvrir . Vous y êtes presque ma chere
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oxayotl
Oxayotl
Roi
 
Avatar de Oxayotl
 
Je continue l'ecriture de ma pensée profonde:

Blanche pureté

Ho toi ! Mon petit oiseau blanc
Ho toi ! Ma princesse de rêve
Ho toi ! La barque qui me soulève
Ho toi ! Et ton son enivrant

Miroir argenté qui reflète
Toute la beauté humaine
Toi qui haïs la haine
Tu ne laisses aucune miette

Amoureuse de la joie
Toute une fois portée en toi
Une déesse couleur du monde
Aussi pure qu’une colombe

A l’infini, au firmament
Feu d’artifice du néant
Viens vers moi joyeux nuage
Tu marches droit comme un mirage

Ne fuis jamais ce qui t’attend
Regarde toujours de temps en temps
L’arbre aux milles feuilles de l’amour
Qui pousse au loin de jour en jour

Oxayotl
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forum jeux-vidéo > Neverwinter Nights > NWN - le Théâtre des Illusions > Recueil de Poèmes
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Neverwinter Nights RSS
  • Aucune vidéo pour le moment...
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 07h25.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite