JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 716 (sites) | 1277 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Général
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Keelala Chapitre II : Apprendre RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Keelala
Keelala
Alpha & Oméga
 
Avatar de Keelala
 
Message roleplay
Mavelle

. . . Je m’éveillais avant l’aube et me préparais. Je rangeais soigneusement dans l’armoire l’armure et les armes donnés par Keemoma. Puis, j’ouvris le sachet contenant le cadeau de Keeroro. Il s’agissait d’un lourd pendentif fait d’une pierre noire. Je le passais autour du cou et attendis. Malgré ma concentration, je ne ressentis absolument rien. Je haussais les épaules et souris. Les enchantements de mon frère n’étaient peut-être pas au point mais j’étais heureuse de porter son présent. J’enfilais ensuite une tenue de cuir léger et déjeunait légèrement debout dans la cuisine. A peine avais-je fini que l’on frappait à ma porte.

. . . Mavelle se tenait sur le seuil. Elle portait une armure de cuir épais teintée d’un vert sombre. Une cape noire tombait de ses épaules. Ses yeux violets posés sur moi, semblaient plus sombres dans la faible lumière matinale.

- Salutations, Keelala. Suis-moi. Annonça-t-elle simplement.

. . . Je fermais la porte de mon logis et descendis l’escalier à sa suite. Nous allâmes chercher mon poney puis nous traversâmes la ville encore partiellement endormie. Suivant une route différente de celle de la veille, nous arrivâmes rapidement dans une autre ville. Mavelle sauta de son cheval devant une échoppe qui ouvrait ses portes et je fis de même. Elle pénétra à l’intérieur et me fit signe de la suivre. Un lurikeen d’un certain âge époussetait les nombreuses armes disposées sur les étagères. Des poignards, des dagues, des stylets et d’étranges couteaux à la lames ondulées brillaient nonchalamment dans la pénombre de la boutique.

- Salutations, Fripon. Mon élève a besoin de ta science des armes. Il lui faut un poignard d’entraînement.

. . . Le lurikeen sourit et s’approcha de Mavelle.

- Bonjour Dame elfe. Votre confiance en mes connaissances m’honore et je tacherais de me montrer à la hauteur de vos attentes.

. . . Il se tourna vers moi.

- Bonjour jeune lurikeen. Mon nom est Fripon et je vends des armes que j’espère de qualité. Comment vous nommez-vous ?
- Bonjour, maître, mon nom est Keelala, fille de Keemoma et Keepopa.
- Keemoma ! Quelle coïncidence ! Elle fut mon maître forgeron, il y a de cela bien longtemps ! C’est un double honneur que de servir sa fille ! Comment se porte-t-elle ? A-t-elle aussi traversé Le Voile ? En ce cas, il faut que j’aille vite lui rendre mes hommages !
- Hélas, ma famille est encore de l’autre coté. Mais ils doivent bientôt me rejoindre et votre visite sera un plaisir pour ma mère.
- C’est dit, donc ! Mais en attendant, je vais m’efforcer de faire honneur à son enseignement et vous offrir une arme digne de la fille de mon maître. Ne bougez pas !
Dit-il avec un clin d’œil.

. . . Il se précipita vers l’arrière de sa boutique et fouilla un coffre en marmonnant. Au bout de quelques minutes, il se redressa brusquement avec une exclamation étouffée et brandit à mon intention un morceau de tissu roulé sur lui-même.

- Le voilà ! J’ai bien cru l’avoir perdu mais il se tapissait simplement au fond de mon coffre en attendant le maître adéquat ! Et le ou plutôt la voici !

. . . Il posa le tissu sur le comptoir et le déroula lentement. Me penchant, je vis un poignard à la lame étincelante. L’expérience du travail de Keemoma me donnait l’œil assez sur pour reconnaître là une arme de belle facture. La garde était finement travaillée et le tranchant de la lame affûté à la perfection. Je le saisis et le soupesant estimait son poids très réduit.

- Vous convient-il ?
- Il est parfait ! C’est une très belle arme et j’aurais presque peur de l’utiliser !
- Je suis flatté ! Mais n’ayez aucune crainte. Ce poignard a trouvé son destinataire. Il attend maintenant que vous lui traciez son destin.
- Combien vous dois-je, Maître ?
- Le simple coût du matériel. Car la fille de mon maître est de mes amis et il n’est point question de bénéfice dans ces circonstances. 20 pièces d’argent et nous serons quittes.


. . . Je le payais et le remerciais. Mavelle le salua en silence et nous sortîmes de l’échoppe. Nous remontâmes à cheval et repartîmes. Quittant la route, Mavelle nous fit traverser une vaste plaine et contourner un lac. Arrivée à l’orée d’une forêt, elle s’arrêta et descendit de cheval. Je sautais à terre à mon tour et m’approchais d’elle. Elle détacha du dos de sa monture un petit arc qu’elle me tendit. Malgré mon impatience, je le saisis avec tout le calme dont j’étais capable.

. . . J’avais cru ressentir quelque chose au contact de cette nouvelle arme, mais il ne se passa rien. Je fis vibrer sa corde qui me paru trop tendue. Je changeais de main et tentais d’apprivoiser l’objet, attendant toujours un signe quelconque.

- Cet arc n’est pas fait de vulgaire bois Keelala. Il n’en reste pas moins un outil que ta main et ton cœur doivent diriger. N’attend pas qu’il encoche lui-même une flèche et tende sa corde. Ton arc n’est que le prolongement de ta volonté. Et c’est ton doigt qui touchera ta cible par l’intermédiaire des flèches. C’est un arc elfique d’entraînement. Il est enchanté et donnera plus de précision à tes tirs. Cependant, il n’agira pas à ta place. Il n’est pas bien différent de ta fronde.

. . . Cette comparaison avec ma fronde, m’ouvrit les yeux et je compris que c’est à l’arc d’attendre mes actes et non le contraire. Je l’empoignais alors fermement et le tenant à la verticale, je tendis la corde avec difficulté. Mavelle passa derrière moi et corrigea doucement les défauts de ma position. Puis elle s’écarta et saisit une petite flèche de son carquois. Elle me la tendit. Je la pris et me remis en position, flèche encochée. Elle se pencha vers moi et repositionna fermement mes doigts.

- Les flèches sont destinées à voler. Il ne faut pas les maintenir trop fermement de peur de rompre leur élan et briser leurs ailes. Tu dois montrer la voie à tes flèches pas diriger leur destin.

. . . Je restais silencieuse et je tachais de me détendre et de rendre ma prise plus légère malgré mes muscles qui commençaient à s’ankyloser.

- Vise cet arbre. Dit-elle en me désignant un chêne vénérable.

. . . Je repérais un point plus foncé que le reste de l’écorce et me concentrais dessus. La flèche partit sans que j’en ais conscience et se planta brutalement dans le point. Je relâchais ma tension et souris à Mavelle. Ses yeux brillaient et elle me sourit aussi. Je laissais échapper un long soupir en regardant à nouveau ma flèche fermement fichée dans le tronc de l’arbre.

- Keepopa avait raison. Tu sais viser une cible.
- Merci.
Murmurais-je.
- Ton apprentissage ne fait que commencer et nul ne peux dire ce qu’il en sortira. Toutefois, je crois qu’un jour tu trouveras ton arc.
- Mon arc ?
- L’arc qui sera le parfait prolongement de ton cœur. Celui qui sera l’instrument de ta volonté. Cette arme portera un nom et deviendra une partie de toi. Mon arc s’appelle Victoire et voilà bien longtemps que ma main a épousé ses formes.


. . . Je savais par les légendes que me racontait Keemoma, que certaines armes aux forts pouvoirs étaient nommées par leurs possesseurs. Il ne m’était jamais venu à l’idée que je puis posséder un jour l’une d’entre elles. Sans oser l’avouer à Mavelle, j’écartais cette idée que je trouvais vaniteux de caresser.

. . . Mavelle m’enseigna les rudiments de son art pendant toute la journée, ne s’interrompant que pour un frugal déjeuner. Lorsque le soleil se coucha, que mon poney fut rentrer à l’étable et pansé, je montais lentement les hautes marches menant à ma demeure. Sans prendre le temps de manger, je bandais mes doigts et mes mains meurtries puis j’allais précautionneusement m’allonger sur mon lit. Chacun de mes muscles était douloureux, toutefois mon épuisement était tel que je m’endormit comme on tombe. Brusquement.




[IMG]http://******************/keelalada/banniere_keelala3.jpg[/IMG]
Lien direct vers le message - Vieux
Breiht
Alpha & Oméga
 
Message hors-roleplay
Citation:
Provient du message de Jaha :
Héhéhéhéhé c'est un bon gars ce Breiht, je vais bien finir par lui donner une promotion
Eh bé..... c'est pas trop tôt ....

Avec tout le mal que je me donne ...

Faut dire aussi que le chef, whaou ce qu'il est fort, et beau et intelligent, et qui cours vite, et qu'il est excellent artisan....Il m'en reste encore plein, mais je garde pour le cc guilde )

Comment ca ? je suis rang Zéro!!!!! /em étonné

Quelle surprise !!!!!!!


....Aie, j'ai marché sur ma langue ...
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soir
Soir
 
Avatar de Soir
 
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jaha Effect
Jaha Effect
Alpha & Oméga
 
Avatar de Jaha Effect
 
Citation:
Provient du message de Breihtlag Philos


Eh bé..... c'est pas trop tôt ....

Avec tout le mal que je me donne ...

Faut dire aussi que le chef, whaou ce qu'il est fort, et beau et intelligent, et qui cours vite, et qu'il est excellent artisan....Il m'en reste encore plein, mais je garde pour le cc guilde )

Comment ca ? je suis rang Zéro!!!!! /em étonné

Quelle surprise !!!!!!!


....Aie, j'ai marché sur ma langue ...
Hum heu... rang 0 faut pas pousser c'est mon boulot ca...
On en rediscutera

Keekee je deviens franchement accro et Jattend la suite impatiement

Jaha Effect
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jaha Effect
Jaha Effect
Alpha & Oméga
 
Avatar de Jaha Effect
 
Mon dieu que l'attente est longue pour la suite là...

Jaha Effect
Lien direct vers le message - Vieux
Breiht
Alpha & Oméga
 
Faut pas s'impatienter chef, elle arrive bientôt à la fin de se qui est déja écrit, ensuite....
Faut que ca vienne...

/em Remets le métronome en route tic tac tic tac
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jaha Effect
Jaha Effect
Alpha & Oméga
 
Avatar de Jaha Effect
 
bha dis lui que je lui ai ramene un petit loot de df, ça la motivera peut etre

Jaha Effect
Lien direct vers le message - Vieux
Breiht
Alpha & Oméga
 
J'peut pas lui dire elle est partit à une IRL Démossienne

Je suis seul !!!!!!!!!! A moi les deux ordis...
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Oryk / Veinscut
Alpha & Oméga
 
Thumbs up
génial
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Freek
Freek
Roi
 
Avatar de Freek
 
<suit toujours l'histoire depuis son lieu de vacances >

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Freek
Freek
Roi
 
Avatar de Freek
 
La suite !!! La suite !!!
ouinnn

Breihtlag tu sais ce qu'il te reste à faire :
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jaha Effect
Jaha Effect
Alpha & Oméga
 
Avatar de Jaha Effect
 
Freeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeek !!!

Heureux de te revoir, dis ma poule c'est quand que tu reviens...

Quitte a te pl a foison c'est pas un prob

Tu dois te faire chier sans DAOC et la guilde...

Jaha Effect
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Freek
Freek
Roi
 
Avatar de Freek
 
Retour bientôt, dès que je quitte le soleil de la Bretagne
Ca sera encore un luri mais plutôt un magos je pense
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de dritzz
dritzz [nmds]
Alpha & Oméga
 
Avatar de dritzz
 
...................... chut laisse l'artiste travaille
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Keelala
Keelala
Alpha & Oméga
 
Avatar de Keelala
 
Message roleplay
Apprentissage

. . . Jour après jour, Mavelle venait me chercher à l’aube et m’entraînait jusqu’au coucher du soleil. Les premiers temps, chacun de mes muscles était un nœud de douleur que chaque mouvement harcelait. Bizarrement, je trouvais cette souffrance salutaire. Elle m’empêchait de réfléchir à ma solitude et faisait de chaque partie de mon corps une unité distincte et facilement identifiable. J’appris à savoir où devait se situer la douleur pour que ma position soit juste.

. . . Puis, le temps passant, mon corps s’habitua. Il s’affermit, se durcit et ce que m’apprenait Mavelle devint réflexe.

. . . Elle me laissa alors m’entraîner seule, surgissant parfois à mon côté comme si elle savait toujours où me trouver. Me donnant de nouveaux conseils ou restant silencieuse puis disparaissant à nouveau.

. . . Elle m’apprit à fabriquer mes propres flèches d’entraînement et me montra où me fournir pour celle de combat. Elle m’expliqua leurs différentes propriétés et la faiblesse des armures. Elle me montra les meilleurs territoires de chasse. Enfin, elle passa une après-midi à m’apprendre le difficile équilibre qui régnait entre les créatures d’Hibernia et me recommanda de constamment me méfier du clan des Sabrias, ces elfes rebelles et ombrageux, sans pour autant éveiller leur colère.

- Celle qu’ils appellent leur reine, renie l’autorité du Roi des elfes. Cependant, le danger aux portes d’Hibernia et les secrets qu’ils détiennent ne nous permettent pas de les affronter ouvertement. Évite-les autant qu’il te sera possible et ne leur fait jamais confiance.

. . . Je découvris aussi des factions rebelles de mon propre peuple. Belliqueux et fourbes, ils s’organisaient en bande pour commettre les pires crimes. Suivant là aussi, les conseils de Mavelle, je prenais garde de ne jamais croiser leur chemin. Pour ma sauvegarde mais aussi parce qu’il m’était difficile d’affronter des êtres de ma race.

. . . Mavelle m’apprit aussi à vivre de mes chasses.

- Ne tus pas inutilement. Choisit tes proies en fonction de ce que tu pourras en garder. Hibernia manque de matières premières et de nourriture. Les commerçants et les artisans de chaque ville t’achèteront le surplus de tes chasses. Il ne faut pas épuiser la terre qui nous accueille.

. . . J’appris que les carapaces et les ossements d’insectes, une fois concassés et bouillis, faisaient de très bons liants pour le verni, que la poussière de certaines créatures féeriques étaient les éléments essentiels des teintures, que l’essence de goule finissait en bougie. Sans parler de l’usage évident des cuirs et de la viande.

. . . Avec l’aide éclairée de Mavelle, je comprit vite quelle type de créature se montraient plus sensibles aux flèches. Cela m’évitait le combat au corps à corps que je ne maîtrisais guère. Qui plus est, je m’aperçut un jour que l’usage de mon arc m’était devenu si familier que je ne le quittais qu’à peine le temps de dormir. Je comprit les mots de la première leçon de Mavelle. Mon arc devenait un prolongement de moi-même.

. . . Afin de fabriquer mes flèches, j’allais souvent couper du bois. Et je commençais timidement, avec mes quelques notions de menuiserie, à tenter de meubler mon logis d’un mobilier plus approprié à ma taille. Bien des chaises aux dossiers branlants et des tables bancales passèrent par mon salon puis par ma cheminée. Mais j’arrivais finalement à construire quelques pièces suffisamment solides pour être utilisée. La forge dans la cour restait inutilisée et cela me rappelait tristement ma mère. J’entrepris de l’allumer et d’y fabriquer quelques babioles que m’avait apprises à faire Keemoma. Après en avoir étudié une, j’arrivais même à fabriquer mes propres flèches de guerre. Cela occupait mes loisirs mais ne comblait pas ma solitude. Mon entraînement intensif ne m’avait guère permis de lier connaissance et personne ne semblait habiter le rez-de-chaussée de ma maison.

. . . La seule compagnie dont je disposais, de plus en plus rarement, était celle de Mavelle. Mais cet être intemporel et silencieux était tout sauf une amie. Il n’était donc pas rare, que seule, le soir, dans mon lit, je fus prise de nostalgie en pensant à ma famille.

. . . J’apprenais à défendre Hibernia, mais elle restait encore une terre étrangère pour moi.

. . . Un soir, alors que je m’apprêtais à me coucher, quelqu’un frappa à ma porte. Mavelle attendait sur le pas de ma porte. Je la fis pénétrer dans mon salon et réalisais subitement la ridicule petitesse de mon mobilier pour elle. Malgré cette visite qui m’intriguait, je ne pus m’empêcher de penser à ce qui arriverait si un firbolg devait jamais entrer chez moi… Mais Mavelle s’assit avec naturel et indifférence sur un petit tabouret et me fixa de ses yeux calmes. Je m’assis moi-même avec raideur et attendit.

- Le chef du village de Howth, un celte du nom de Pronisias, a eu vent d’étranges rumeurs concernant les sabrias. Il m’a demandé de l’aide, mais je ne peux pas m’en occuper dans l’immédiat.
- Désirez-vous que j’y aille ?
Demandais-je timidement.
- Oui, je l’ais déjà prévenu que j’enverrais mon élève dès demain matin. Je ne sais pas encore ce dont il s’agit vraiment. Mais tache d’en apprendre autant que possible et préviens-moi si tu as besoin d’aide.

. . . Elle se leva et parti sans rien ajouter. Je restais pensive. Je n’avais pas imaginé que ma première « mission » concernerait des ennemis de l’intérieur. A vrai dire, je n’avais pas imaginé, avant de traverser le voile, qu’il y eut même des ennemis de l’intérieur. La situation d’Hibernia m’apparaissait de plus en plus précaire. A la menace étrangère, s’ajoutaient des querelles intestines dont les motifs m’étaient encore plus qu’obscurs. Après m’être couchée, je restais longtemps à réfléchir. Je ressentais aussi une certaine nervosité à l’idée de ne pas être capable de remplir la tache qui me serait confiée.

. . . Tôt le lendemain, je sellais mon poney, le chargeais d’un léger bagage et pris la route en direction de Howth. Je traversais rapidement la région de Lough Derg et croisais quelques villages encore engourdis. Après Ardagh, le paysage changea. Aux collines succédèrent les vallons encaissés des Monts d’Argent. Je n’étais encore jamais allée si loin à l’intérieur d’Hibernia et je ralentissais inconsciemment le pas de ma monture pour pouvoir observer les alentours. D’étranges petites créatures brunâtres à l’air revêche fouillaient le sol autour de la route. Je suivit le contour du lac jusqu’à une tour. Une sentinelle m’y confirma la direction de Howth. Je n’étais pas pressée d’arriver. Je redoutais ce que m’apprendrais et me demanderais le chef Pronisias. Mais finalement dans la courbe d’un virage, j’aperçus la ville.






[IMG]http://******************/keelalada/banniere_keelala3.jpg[/IMG]
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Général > Keelala Chapitre II : Apprendre
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h11.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite